Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Cinq œuvres à faire découvrir

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
anaëlle
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1761
Age : 17
Localisation : Paris
Date d'inscription : 17/11/2014

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Jeu 5 Juil 2018 - 19:47

Cololi a écrit:
Anaëlle pourquoi pas l'Orgue Mystique Sad  ?

Smile Et bien, essentiellement parce que je ne connais pas !
Comme Xavier a dit, je crois que l'Orgue mystique ne manque pas de notoriété ici, et puis, je pense que c'est plus simple de faire découvrir un compositeur avec 50 min de piano que 15h d'orgue. cat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6390
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Jeu 5 Juil 2018 - 20:04

anaëlle a écrit:
Benedictus a écrit:
Les ravages de ce forum chez les plus jeunes, c'est carrément impressionnant...
Laughing j'étais sure que tu allais dire cela ...
Il faut croire que le principal effet indésirable du forum chez les moins jeunes, c'est une certaine tendance à radoter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anaëlle
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1761
Age : 17
Localisation : Paris
Date d'inscription : 17/11/2014

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Jeu 5 Juil 2018 - 20:20

Benedictus a écrit:
anaëlle a écrit:
Benedictus a écrit:
Les ravages de ce forum chez les plus jeunes, c'est carrément impressionnant...
Laughing j'étais sure que tu allais dire cela ...
Il faut croire que le principal effet indésirable du forum chez les moins jeunes, c'est une certaine tendance à radoter...


kiss c'est que luisa et toi n'avez pas tort!


Dernière édition par anaëlle le Jeu 5 Juil 2018 - 21:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3621
Age : 918
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Jeu 5 Juil 2018 - 20:28

anaëlle a écrit:
Benedictus a écrit:
anaëlle a écrit:
Benedictus a écrit:
Les ravages de ce forum chez les plus jeunes, c'est carrément impressionnant...
Laughing j'étais sure que tu allais dire cela ...
Il faut croire que le principal effet indésirable du forum chez les moins jeunes, c'est une certaine tendance à radoter...


💋c'est que luisa et toi n'avez pas tort!

Mais bien sur que j'ai raison hehe . Je connais certains membres de ce forum par coeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://lyriqueinfo.blogspot.fr/
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12493
Age : 24
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Jeu 5 Juil 2018 - 21:03

What the fuck ?!?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3621
Age : 918
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Jeu 5 Juil 2018 - 21:46

ovni231 a écrit:
What the fuck ?!?

hehe Comment penses tu que j'aie accumulé tant de secrets inavouables Mr. Green ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://lyriqueinfo.blogspot.fr/
Marchoukrev
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 415
Age : 22
Localisation : Entre Paris et les Hauts-de-France
Date d'inscription : 14/08/2013

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Ven 6 Juil 2018 - 8:38

anaëlle a écrit:

  • Merikanto : Ekho

Un de mes chouchous, un poème symphonique finlandais pour soprano et orchestre. Si Ekho est indéniablement d'inspiration expressionisme, la ligne vocale n'est pas si déchiquetée, et l'orchestre est d'une grande sensualité.


  • Van Gilse : Symphonie No.3

Un chef d’œuvre post-romantique, aux réminiscences tristanienne (le début du I, le début du III qui m'évoque tellement les appels de Brangaine), aux élans straussiens / schoenbergiens de la Nuit Transfigurée (III, de 4'15 à 4'30 environ).

Bizarre, j'ai déjà écouté cet Ekho et ça ne m'avait pas laissé un souvenir formidable... Il faudrait peut-être que je retente le coup...
Pour la symphonie de Van Gilse je ne peux qu'approuver ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12493
Age : 24
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Ven 6 Juil 2018 - 11:48

Pour aujourd'hui, sans ordre de préférence, car tout est immense :

Serguei Slonimsky : Concerto pour trois guitares électriques et orchestre (1973)
Toshiro Mayuzumi : Mandala-Symphonie (1960)
Revol Bunin : Symphonie No. 8 (1970)
Eduard Tubin : Symphonie No. 10 (1973)
Michio Mamiya : Deux Tableaux '65 pour grand orchestre (1965)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fgero
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 876
Age : 49
Localisation : 78
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Ven 6 Juil 2018 - 22:53

Je n'ai pas le savoir nécessaire pour vous proposer une pépite parmi les nombreux compositeurs Paraguayens ou Est-Timorais existants, mais il me semble que les oeuvres suivantes, si elles sont de compositeurs bien connus, ne soient pas si souvent citées dans le forum - tout en étant dignes d'intérêt (voire plus).

Poulenc : le Bal Masqué
Absolument délicieux, et appairé au disque avec le non moins délectable (mais plus connu) Mamelles de Tirésias

Adams : the Wound-Dresser
Son chef-d'oeuvre, point.

Lili Boulanger : les Sirènes
Avec d'autres oeuvres vocales presque toutes dignes d'intérêt, sorti récemment

Schulhoff : Menschheit op28
Je mettrais bien ce cycle au sommet du compositeur (avec Flammen). Orchestre !

Ibert : La Ballade de la Geôle de Reading
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TragicSymph
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2083
Age : 26
Localisation : Grand Est
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Ven 6 Juil 2018 - 23:25

Très bonne idée de sujet ! Very Happy

Voici donc les 5 pièces que je propose, sans ordre particulier :

1. Atterberg : Symphonie n°1
Pour les amateurs de symphonies post-romantiques qui souhaitent sortir des sentiers battus. Très belles idées mélodiques (cette première phrase...) et très bien orchestrées !

2. Rachmaninov : Variations sur un thème de Corelli
Vraiment pour moi une de ses meilleures œuvres avec des harmonies à tomber par terre. Du noir à l'état pur mais qui recèle de vraies beautés. A tester !

3. Nielsen : Pan et Syrinx
Oeuvre de la maturité, tout Nielsen y est. Ce poème symphonique donne réellement l'effet d'une histoire contée par l'orchestre, beaucoup d'humeurs différentes avec un passage vraiment très étonnant au milieu. Orchestration tout à fait admirable et captivante !

4. Franck : Les Djinns
On y trouve d'aussi beaux moments que dans les Variations Symphoniques. D'une couleur beaucoup plus sombre que ces dernières mais l'oeuvre n'en est pas moins intéressante ! Belles harmonies Franckistes comme on les aime.

5. Kabalevski : Concerto pour Piano n°2
Souvent classé comme un compositeur "pour enfants", voici une oeuvre qui n'a rien (ou presque) à envier à Prokofiev. Je crois même qu'il s'agit d'un hommage. Très sarcastique, de belles idées mélodiques et une impressionnante coda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravélavélo
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4741
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Sam 7 Juil 2018 - 2:39

John Corigliano: Symphonie no.2
Alban Berg: Suite lyrique
Henryk Gorecki: Kleine Requiem Für Eine Polka
Perotin: The Hilliard Ensemble
Richard Rodney Bennett: Concerto for Stan Getz (1990)

Voici cinq oeuvres audacieuses de différentes époques, pas des plus faciles d'écoute mais remplies de trouvailles intéressantes et qui gagnent à être réécoutées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JosefK
Mélomane averti


Nombre de messages : 292
Date d'inscription : 13/04/2018

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Sam 7 Juil 2018 - 11:00

TragicSymph a écrit:
5. Kabalevski : Concerto pour Piano n°2
Souvent classé comme un compositeur "pour enfants", voici une oeuvre qui n'a rien (ou presque) à envier à Prokofiev. Je crois même qu'il s'agit d'un hommage. Très sarcastique, de belles idées mélodiques et une impressionnante coda.

La meilleure oeuvre de Kabalevski que j'aie entendu à ce jour, merci!

Il y a indéniablement du Prokofiev... mais à une époque (1935) où celui-ci avait épuisé le meilleur de sa veine concertante (pour piano), avec l'échec du Quatrième (pour la main gauche) et le relatif échec du Cinquième.
La tonalité de sol mineur est partagée avec le Deuxième de Prokofiev, et les cadences du premier mouvement ont plus qu'un air de ressemblance avec ce rythme pointé caractéristique.
Mais le deuxième mouvement, si l'on peut sans doute le situer géographiquement, n'évoque pas vraiment Prokofiev, et le troisième me fait bizarrement penser parfois au côté ironique et motorique du Concerto pour deux pianos de Poulenc, écrit trois ans plus tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12493
Age : 24
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Sam 7 Juil 2018 - 13:09

Pour aujourd'hui, sans ordre de préférence, car tout est immense :

Jian-er Zhu : Symphonie No. 3 'Tibet' (1988)
Toshiro Mayuzumi : Bugaku (1962)
Yashiro Akio : Symphonie (1958)
Isang Yun : Symphonie No. 2 ( 1984)
Avet Terterian : Symphonie No. 5 (1978)

Je sais, Terterian a déjà eu sa période de résurrection sur le forum. Il n'empêche que ce chef-d’œuvre est particulièrement remarquable. Quant à Yun, on connait mieux ses œuvres modernistes post-Darmstadt pour ensemble(s) de chambre que ses symphonies tardives (pourtant si cosmiques et universelles).


Dernière édition par ovni231 le Sam 7 Juil 2018 - 15:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85337
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Sam 7 Juil 2018 - 13:32

Merci beaucoup pour toutes ces pistes, énormément de choses que je n'ai pas essayées (vous savez, on a écouté la symphonie d'avant, l'œuvre d'à-côté, le compositeur voisin de palier, mais pas précisément ça), je m'en pourlèche d'avance ! bounce

Je tente à mon tour… cinq œuvres parmi d'autres, de genres différents, dont j'entends peu parler, et qui me paraissent tellement grisantes.


Buonaventura RUBINO, Vespro per lo Stellario della Beata Vergine di Palermo
Milieu du XVIIe, une sorte de récapitulation générale de tous les genres du siècle dans cette cérémonie d'une heure, constituée d'une multitude de cantates, de cinq à dix minutes, dont de nombreuses chaconnes (certaines à 4 temps !). Jubilatoire en diable, si j'ose dire.

Antonio Casimir CARTELLIERI, Symphonie n°1
Au tournant du XIXe siècle, un compositeur qui tire toutes les conséquences de Mozart tout en absorbant les tempêtes romantisantes du dernier Haydn, d'une séduction mélodique et dramatique hors du commune – il faut aussi entendre la Troisième, ou les nombreux concertos pour clarinette.

Antonín DVOŘÁK, Armida
Alors qu'il s'agit du grand Dvořák de maturité, on ne le donne jamais (mais on le trouve au disque, avec Šubrtová et Blachut) ; le compositeur y tempère son style habituel par échos de fanfares archaïsantes qui changent assez radicalement l'équilibre général de sa musique par rapport à ses œuvres folklorisantes (ou plus wagnérisantes, comme Rusalka). Et une très belle réussite, d'un style différent.

Hermann von WALTERSHAUSEN, Oberst Chabert
Compositeur au destin singulier, amputé de ses deux membres droits pour le sauver d'un cancer dans son enfance, mais pianiste-gaucher virtuose, chef d'orchestre loué et, avons-nous pu découvrir récemment, compositeur éminent.
Sur le sujet hautement porteur du Colonel Chabert de Balzac (ce qui en intéressera beaucoup ici Smile ), un opéra plein de réminiscences et de poésie, dans un langage à la fois sensible à la simplicité des élans romantiques et à la complexité de l'écriture « décadente ». Un grand bijou, remonté récemment par Jacques Lacombe, documenté par CPO, et qui sera repris à Bonn le 13 juillet.
Plus d'infos : http://operacritiques.free.fr/css/index.php?2018/01/10/2991-waltershausen-la-difformite-et-la-gloire .

Robert STILL, Quatuors 1,2,3,4
Les quatuors de Still évoluent au fil du des styles du XXe siècle, et, ce qui est très fort, chacun présente un visage très abouti et avenant à la fois des langages successifs qu'il y aborde. (Un peu comme Bacewicz, mais ici chaque quatuor ne constitue pas une évolution, vraiment un style distinct).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
JosefK
Mélomane averti


Nombre de messages : 292
Date d'inscription : 13/04/2018

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Sam 7 Juil 2018 - 16:23

DavidLeMarrec a écrit:
Antonio Casimir CARTELLIERI, Symphonie n°1
Au tournant du XIXe siècle, un compositeur qui tire toutes les conséquences de Mozart tout en absorbant les tempêtes romantisantes du dernier Haydn, d'une séduction mélodique et dramatique hors du commune – il faut aussi entendre la Troisième, ou les nombreux concertos pour clarinette.

Il y a d'ailleurs un passage quasi concertant pour la clarinette au début du deuxième mouvement.

Excellent outsider dans cette forêt de symphonistes cachés par les deux grands arbres que sont Haydn et Mozart, mais dont Bamert et d'autres nous ont fait découvrir qu'il y avait de l'intérêt et de l'agrément à s'y balader.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JosefK
Mélomane averti


Nombre de messages : 292
Date d'inscription : 13/04/2018

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Sam 7 Juil 2018 - 19:51

ovni231 a écrit:
Avet Terterian : Symphonie No. 5 (1978)

En vertu du principe précédemment énoncé à plusieurs reprises, j'en connaissais d'autres... mais celle-ci vaut évidemment d'être connue.

Le sentiment exprimé par Guennadi Rojdestvenski me paraît assez bien expliquer de quoi il est question: "Avet Terterian est un compositeur génial qui emmène toujours vers les innovations les plus passionnantes. Il est un immense artiste et il est pourtant un secret. On a souvent l'impression que pendant de longs passages, il ne se passe absolument rien et on remarque soudain, que le mouvement ne s'est jamais arrêté, qu'il s'est approché d'un but défini, que le compositeur conclut au moment qui lui paraît pertinent."

La Cinquième Symphonie, précisément, est dédiée à Rojdestvenski.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JosefK
Mélomane averti


Nombre de messages : 292
Date d'inscription : 13/04/2018

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Sam 7 Juil 2018 - 19:55

ovni231 a écrit:
Osvaldas Balakauskas : Concerto pour hautbois, clavecin et cordes (1981)

Imparable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulu
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 17006
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Sam 7 Juil 2018 - 20:32

Elisabeth Lutyens : Trio à cordes (1964)

Myriam Marbe : Le temps retrouvé (1983)
pour mezzosoprano, flute à bec, trois altos, viole de gambe alto, viole de gambe ténor et clavecin

Doina Rotaru : Troițe (1990)
pour clarinette (+ sax soprano, flute, bongos), piano (+ synthétiseur, flute, toms) et percussion (+ flute)

Sofia Gubaidulina : Méditation sur un choral de Bach (1993)
pour clavecin et quintette à cordes

Liza Lim : an ocean beyond earth (2015)
pour violoncelle préparé


Dernière édition par lulu le Sam 7 Juil 2018 - 22:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12493
Age : 24
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Sam 7 Juil 2018 - 21:17

lulu a écrit:
Sofia Gubaidulina : Méditation sur un choral de Bach (1993)
pour clavecin et quintette à cordes

Ah oui, ça c'est grand !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeryck
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8019
Age : 20
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Sam 7 Juil 2018 - 21:20

lulu a écrit:
Liza Lim : an ocean beyond earth (2015)
pour violoncelle préparé
I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5226
Age : 44
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Dim 8 Juil 2018 - 0:04

Citation :
Herrmann: Les Hauts de Hurlevent (1943-51)

D'une réputation moins confidentielle depuis le bel enregistrement live d'Altinoglu avec quelques chanteurs assez connus (Aikin, Le Texier, Schaer, Crebassa), l'unique opéra de Bernard Herrmann vaut vraiment l'écoute.
On trouve aussi une version dirigée par Bernard Herrmann himself, sans coupures contrairement à la version Altinoglu.

Je suis en train d'écouter cette petite merveille (dans la version occitano-mutilée Neutral , dont je comprends d'autant moins la démarche que, dans le livret même de ce coffret, il est précisé que l'œuvre n'a jamais été montée du vivant de Herrmann parce que ce dernier refusait "obstinément la moindre coupure"...).

On est à mi-chemin entre un Pelléas soft (de façon parfois très explicite) et un Château de Barbe-bleue très soft - avec une oscillation constante entre modalisme et chromatisme, et (tant mieux) un accent nettement plus british qu'américain -- la ressemblance avec les musiques de films est moins évidente que je ne l'imaginais.
Évidemment, ça aurait pu être composé en 1910 : on rapproche ça de Delius, personnellement je trouve ça mieux, mais c'est assez justifié.

Jusqu'à présent, c'est le début de l'acte I qui m'a le plus impressionné (et touché).

Édit : la plage 3 de l'acte/CD 2 (autre problème : pas de livret évidemment...) est assez magique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82309
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Dim 8 Juil 2018 - 1:58

Je ne sais pas par quel moyen tu l'écoutes, mais le coffret contient pourtant bien le livret en anglais/français. (y compris en numérique d'ailleurs)

Golisande a écrit:

On est à mi-chemin entre un Pelléas soft (de façon parfois très explicite) et un Château de Barbe-bleue très soft - avec une oscillation constante entre modalisme et chromatisme, et (tant mieux) un accent nettement plus british qu'américain -- la ressemblance avec les musiques de films est moins évidente que je ne l'imaginais.

Il y a quand même des passages repris quasi-textuellement de Mrs Muir, c'est dans l'ensemble assez proche de cette veine-là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
charles.ogier
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1453
Age : 59
Localisation : Suresnes
Date d'inscription : 24/10/2012

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Lun 9 Juil 2018 - 21:04

lulu a écrit:


Liza Lim : an ocean beyond earth (2015)
pour violoncelle préparé

violoncelle préparé
Qu'est-ce donc?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulu
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 17006
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Lun 9 Juil 2018 - 22:26

préparer un instrument (typiquement le piano ou la guitare) c’est en modifier le son en y plaçant divers objets.
ici le cas est un peu particulier puisque le dispositif prévoit des fils reliant les cordes du violoncelle à celle d’un violon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TragicSymph
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2083
Age : 26
Localisation : Grand Est
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Mar 10 Juil 2018 - 21:38

JosefK a écrit:
TragicSymph a écrit:
5. Kabalevski : Concerto pour Piano n°2
Souvent classé comme un compositeur "pour enfants", voici une oeuvre qui n'a rien (ou presque) à envier à Prokofiev. Je crois même qu'il s'agit d'un hommage. Très sarcastique, de belles idées mélodiques et une impressionnante coda.

La meilleure oeuvre de Kabalevski que j'aie entendu à ce jour, merci!

Oui, je pense même qu'il s'agit d'une de ses meilleures oeuvres tout court.

Citation :
Il y a indéniablement du Prokofiev... mais à une époque (1935) où celui-ci avait épuisé le meilleur de sa veine concertante (pour piano), avec l'échec du Quatrième (pour la main gauche) et le relatif échec du Cinquième.
La tonalité de sol mineur est partagée avec le Deuxième de Prokofiev, et les cadences du premier mouvement ont plus qu'un air de ressemblance avec ce rythme pointé caractéristique.
Mais le deuxième mouvement, si l'on peut sans doute le situer géographiquement, n'évoque pas vraiment Prokofiev, et le troisième me fait bizarrement penser parfois au côté ironique et motorique du Concerto pour deux pianos de Poulenc, écrit trois ans plus tôt.

Je me suis trompé dans mon précédent message, je voulais bien parler de l'impressionnante cadence du premier mouvement, qui rappelle bien celle de Prokofiev, virtuose et diabolique à souhait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TragicSymph
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2083
Age : 26
Localisation : Grand Est
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Mar 10 Juil 2018 - 21:49

DavidLeMarrec a écrit:

Antonín DVOŘÁK, Armida
Alors qu'il s'agit du grand Dvořák de maturité, on ne le donne jamais (mais on le trouve au disque, avec Šubrtová et Blachut) ; le compositeur y tempère son style habituel par échos de fanfares archaïsantes qui changent assez radicalement l'équilibre général de sa musique par rapport à ses œuvres folklorisantes (ou plus wagnérisantes, comme Rusalka). Et une très belle réussite, d'un style différent.

Ca me tente bien...
J'aime beaucoup le Dvorak de la maturité, peut-être même les poèmes symphoniques encore plus que la trop fameuse Neuvième.
Cela dit, je n'ai jamais écouté ses opéras (même pas Rusalka...) mais ta description me donne vraiment envie d'essayer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85337
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Mer 11 Juil 2018 - 1:06

TragicSymph a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:

Antonín DVOŘÁK, Armida
Alors qu'il s'agit du grand Dvořák de maturité, on ne le donne jamais (mais on le trouve au disque, avec Šubrtová et Blachut) ; le compositeur y tempère son style habituel par échos de fanfares archaïsantes qui changent assez radicalement l'équilibre général de sa musique par rapport à ses œuvres folklorisantes (ou plus wagnérisantes, comme Rusalka). Et une très belle réussite, d'un style différent.

Ca me tente bien...
J'aime beaucoup le Dvorak de la maturité, peut-être même les poèmes symphoniques encore plus que la trop fameuse Neuvième.
Cela dit, je n'ai jamais écouté ses opéras (même pas Rusalka...) mais ta description me donne vraiment envie d'essayer !

Dans ce cas, commence par Rusalka (on trouve le livret, pour commencer…), qui est vraiment une féerie incroyable, et qui entre assez exactement dans tes goûts (Atterberg, Mahler, et bien sûr Wagner, on est dans ces parages).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85337
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Mer 11 Juil 2018 - 1:07

TragicSymph a écrit:
JosefK a écrit:
TragicSymph a écrit:
5. Kabalevski : Concerto pour Piano n°2
Souvent classé comme un compositeur "pour enfants", voici une oeuvre qui n'a rien (ou presque) à envier à Prokofiev. Je crois même qu'il s'agit d'un hommage. Très sarcastique, de belles idées mélodiques et une impressionnante coda.

La meilleure oeuvre de Kabalevski que j'aie entendu à ce jour, merci!

Oui, je pense même qu'il s'agit d'une de ses meilleures oeuvres tout court.

Les concertos de Kabalevski sont excellents, oui, même sans considérer que ce sont des concertos… mais les symphonies, tout de même ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
TragicSymph
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2083
Age : 26
Localisation : Grand Est
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Mer 11 Juil 2018 - 21:21

DavidLeMarrec a écrit:

Les concertos de Kabalevski sont excellents, oui, même sans considérer que ce sont des concertos… mais les symphonies, tout de même ! I love you

Ah oui, entièrement d'accord, on en avait parlé dans le fil Kabalevski. Deux grands corpus, c'est certain ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 8186
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Ven 13 Juil 2018 - 9:10

Une première série... bounce

- Siegfried MATTHUS / Judith (opéra)
J'en ai fait une présentation que je n'arrive plus à retrouver ! scratch

- Paul Von KLENAU / Die Weise von Liebe und tod des Kornetts Christoph Rilke
(présentation perdue également Crying or Very sad )
Le texte de Rilke est mis en musique dans son intégralité contrairement à l'œuvre de Frank Martin.

- Ronald Corp / Songs of the Elder sisters
(Voir sujet "Corp")

- CECUS - colours, blindness and memorial.
Alexandre Agricola et ses contemporains.
(Voir sujet "Björn Schmelzer et Graindelavoix")

- Hjalmar BORGSTRØM / Thora Paa Rimol


Dernière édition par Rubato le Ven 13 Juil 2018 - 12:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85337
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Ven 13 Juil 2018 - 11:04

Rubato a écrit:
- Hjalmar BORGSTRØM / Thora Paa Rimol

Un de mes opéras fétiches. I love you C'est le même langage que le Vaisseau fantôme (avec quand même quelques harmonies tout à fait locales), sur un sujet inspiré de Sturluson et Oehlenschläger, certes écrit un demi-siècle plus tard, mais d'une maîtrise incroyable. Écoutez au moins l'ouverture, même si vous n'aimez pas l'opéra en général, il faudrait donner ça au concert, ça vaut (largement) les Weber ! Cette vague d'imitations savoureuses…

Pour ne rien gâcher, c'est joué par le Symphonique de Trondheim, le plus bel orchestre du monde connu. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
darkmagus
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1787
Date d'inscription : 04/10/2013

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Ven 13 Juil 2018 - 15:29

Dès que j’ai lu le thème de ce fil, une œuvre m’est immédiatement venue à l’esprit,

le concerto pour piano n° 2 « Résurection » en 10 mouvements de Penderecki, absolument sublime de bout en bout, apparemment très peu connu des membres actifs du forum, jamais cité dans le fil « concertos préférés », jamais vu en playlist, mais pour moi dans le top 10 des concertos pour piano


Ensuite comme il faut en choisir quatre autres et que rien ne s’impose vraiment, alors, au hasard du jour :


Liszt : œuvres peu postées et commentées sur le forum, les pages sublimes en duo piano/violoncelle de Liszt, notamment « la lugubre gondole »

Stravinsky : mouvements pour piano et orchestre un Stravinsky inattendu qui me fait penser à Webern

Berg: quatre pièces pour clarinette et piano opus 5 (mais la version à l’alto me paraît encore plus intéressante)

Martinů : sonate piano/violoncelle n° 2, sobre et austère, en tous points magnifique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JosefK
Mélomane averti


Nombre de messages : 292
Date d'inscription : 13/04/2018

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Ven 13 Juil 2018 - 19:47

Merci pour ces propositions.

darkmagus a écrit:
concerto pour piano n° 2 « Résurection » en 10 mouvements de Penderecki

Comme je suis snob, j'ai toujours un peu de mal avec le Penderecki de ces trente ou quarante dernières années, mais je vais bien sûr réessayer avec cette oeuvre.
Après tout, un concerto en dix mouvements, ça me fait penser à une symphonie en dix mouvements que j'aime bien...

darkmagus a écrit:
Martinů : sonate piano/violoncelle  n° 2, sobre et austère, en tous points magnifique.

A mon sens aussi la meilleure des sonates pour violoncelle et piano de Martinu, plus dense, plus concentrée que les deux autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkmagus
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1787
Date d'inscription : 04/10/2013

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Sam 14 Juil 2018 - 9:03

JosefK a écrit:
 

Comme je suis snob, j'ai toujours un peu de mal avec le Penderecki de ces trente ou quarante dernières années,  

Je suis loin de tout connaître de Penderecki, mais pour s’en tenir aux concertos et aux années que ton snobisme t'empêche d'aimer,  hehe   il y a son concerto pour alto (1983), très sombre, et que j’aime aussi beaucoup.


JosefK a écrit:
 Après tout, un concerto en dix mouvements, ça me fait penser à une symphonie en dix mouvements que j'aime bien...

 

en 11 mouvements c'est pas mal non plus   Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anaëlle
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1761
Age : 17
Localisation : Paris
Date d'inscription : 17/11/2014

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Sam 14 Juil 2018 - 21:40

Marchoukrev a écrit:

Bizarre, j'ai déjà écouté cet Ekho et ça ne m'avait pas laissé un souvenir formidable... Il faudrait peut-être que je retente le coup...

C'est clair que ce n'est pas le chef d’œuvre du siècle, c'est très personnel - c'est pour cela que je le qualifiais de "chouchou".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eusèbe
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 885
Age : 42
Localisation : Paris/ Lille
Date d'inscription : 23/09/2014

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Dim 15 Juil 2018 - 11:34

Un petit top 5 musique de chambre.

Ce ne sera pas vraiment des découvertes pour certains, car ce sont dans l'ensemble des compositeurs assez appréciés sur le forum, mais ce sont quelques oeuvres qui me sont chères et auxquelles je reviens souvent avec émotion.

Bliss, Quatuor n°2

Moins mélodique, plus tendu et dissonant que le célèbre quintette avec clarinette, qui aurait aussi pu figurer dans cette liste.

Bridge, Quatuor n°2

J'en aime particulièrement les climats impressionnistes, qui regardent vers Debussy, avec de nombreux passages lents, qui confèrent une dimension élégiaque à cette oeuvre écrite pendant la Grande Guerre.

Reger, Quintette avec clarinette

Dans la filiation directe de Brahms, mais avec un chromatisme bien plus affirmé.

Bonnal, Quatuor n°2

J'ai dit une fois ou deux en playlist tout le bien que je pense de ce compositeur qui n'a même pas de sujet qui lui soit dédié. En particulier, le second mouvement (gravement) est une ample méditation qu'on dirait inspirée d'une musique religieuse (il m'évoque le sanctus du Requiem de Fauré).

Delage, Sept haï-KaÎ

De préférence dans la version avec quatuor, piano, et instruments à vents (hautbois, clarinette, flûte). Des miniatures orientales avec de très beaux effets d'instrumentation. On peut compléter par les quatre poèmes hindous.

Roussel, Sérénade pour flûte, Harpe, Violon, Alto, Violoncelle

Pour uen formation inhabituelle. Les chatoiements de la harpe donnent à l'Andante un climat onirique saisissant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5226
Age : 44
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Dim 15 Juil 2018 - 22:13

Xavier a écrit:
Je ne sais pas par quel moyen tu l'écoutes, mais le coffret contient pourtant bien le livret en anglais/français. (y compris en numérique d'ailleurs)

Golisande a écrit:

On est à mi-chemin entre un Pelléas soft (de façon parfois très explicite) et un Château de Barbe-bleue très soft - avec une oscillation constante entre modalisme et chromatisme, et (tant mieux) un accent nettement plus british qu'américain -- la ressemblance avec les musiques de films est moins évidente que je ne l'imaginais.

Il y a quand même des passages repris quasi-textuellement de Mrs Muir, c'est dans l'ensemble assez proche de cette veine-là.

Je n'ai pas vu The Ghost and Mrs Muir, et du coup j'ai envie de le voir Smile . Je pensais surtout aux Hitchcock postérieurs à 1950, mais c'est vrai que l'opéra date de 51...
En tout cas ça me plaît beaucoup : la source (le roman), l'influence debussyste + anglaise, le néoromantisme (pour moi Pelléas n'est pas une rupture, mais un pont entre Romantisme et Néoromantisme...).

Je réécoute tout depuis le début, et cette fois je tâcherai d'arriver à la fin (la première fois ça m'a mis Hitchcock dans la tête et j'ai revu North by Northwest - puis, par association d'idées, d'autres films ; je sais, ça n'est pas logique.).

(Ah, et toujours pas de livret dans ma version, j'ai vérifié consciencieusement...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anaëlle
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1761
Age : 17
Localisation : Paris
Date d'inscription : 17/11/2014

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Lun 16 Juil 2018 - 12:29

Eusèbe a écrit:


Reger, Quintette avec clarinette

Dans la filiation directe de Brahms, mais avec un chromatisme bien plus affirmé.

Delage, Sept haï-KaÎ

De préférence dans la version avec quatuor, piano, et instruments à vents (hautbois, clarinette, flûte). Des miniatures orientales avec de très beaux effets d'instrumentation. On peut compléter par les quatre poèmes hindous.

Smile C'est beau, ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eusèbe
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 885
Age : 42
Localisation : Paris/ Lille
Date d'inscription : 23/09/2014

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Lun 16 Juil 2018 - 13:15

anaëlle a écrit:
Eusèbe a écrit:


Reger, Quintette avec clarinette

Dans la filiation directe de Brahms, mais avec un chromatisme bien plus affirmé.

Delage, Sept haï-KaÎ

De préférence dans la version avec quatuor, piano, et instruments à vents (hautbois, clarinette, flûte). Des miniatures orientales avec de très beaux effets d'instrumentation. On peut compléter par les quatre poèmes hindous.

Smile C'est beau, ça.

Tu es le "coeur de cible" comme on dit en marketing de ce type de top 5! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysandre
Mélomane averti


Nombre de messages : 437
Date d'inscription : 28/08/2005

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Mer 18 Juil 2018 - 16:47

Prokofiev : Zdravitsa

Comment écrire la musique la plus sublime sur le pire texte qui soit. Reste mon oeuvre préférée du compositeur jusqu'à maintenant (il faut écouter/regarder la version de Rozhdestvensky)

Lourié : Concerto Spirituale

Musique qui semble venir d'un autre monde, essentiellement mystique et religieuse, d'une grande force expressive, une atmosphère très particulière. Malheureusement il semble que le seul enregistrement, disponible sur cette plateforme connue, soit un pirate et la distorsion rend le tout parfois inaudible.

Je n'en ai pas trois autres pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5226
Age : 44
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Ven 20 Juil 2018 - 2:09

Golisande a écrit:
Xavier a écrit:
Bernard Herrmann Wuthering Heights
Blabla

J'ai enfin fini de l'écouter.

Sur le moment, j'ai été relativement déçu par les deux derniers actes nettement plus austères (et par ailleurs plus proches de son langage hitchcockien) que les bigarrures des deux premiers – avec, même, un soupçon d'ennui au IV... Mais la reprise de la musique du prologue à la toute fin m'a laissé une impression très forte, et rétrospectivement cela me paraît être une belle œuvre dans son ensemble — avec quelques baisses d'inspiration et de tension (le dernier duo m'a notamment semblé un peu faiblard), mais méritant largement une réécoute.
Il y a, toutes proportions gardées, un côté "acte III de Tristan" dans le minimalisme un peu minéral de la seconde moitié, qui pourrait résister finalement mieux que le romantisme/impressionnisme plus avenant et voluptueux (voire, par moments, un peu sucré) de la première... À voir.

Concernant le livret (et le traitement musical des personnages), ce qui m'a le plus frappé par rapport au roman est l'importance beaucoup plus grande donnée aux deux Linton, qui sont ici bien autre chose que des pantins falots et acquièrent un poids dramatique presque comparable à celui du couple principal.

[Edit : précisons que le livret n'adapte que la première partie du roman (ce que je trouve assez dommage), et inclut par ailleurs des poèmes intégraux écrits par Emily Brontë]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulu
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 17006
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Dim 23 Sep 2018 - 16:32

nouveau choix pour moi :


Thea Musgrave : Concerto pour cor et orchestre (1971)

Découverte récente, j’ai adoré. Le langage est d’inspiration sérielle, assez relâché, et sert un propos dramatique, presque postromantique. Il y a peut-être bien des éléments spectraux aussi, des suites harmoniques, des instruments qui entrent en résonnance, etc., à vrai dire il y a des choses qui me font penser à GF Haas.


Barbara Buczek : Anekumena (1974)
concerto pour 89 instruments

Trois mouvements ont été créés à l’époque au Festival de Varsovie, et j’attends avec impatience un enregistrement complet. Œuvre dédiée à Bogusław Schäffer, musique d’une complexité inouïe, disons un intermédiaire entre Gruppen et Ferneyhough à la manière de l’École polonaise.


Mathias Spahlinger : Vier Stücke (1975)
pour voix, clarinette, violon, violoncelle et piano

Une de plus anciennes œuvres du catalogue de Spahlinger, quatre brèves pièces (moins de quatre minutes au total). Radical et immédiat, jouissif.


Ștefan Niculescu : Ison II (1975)
concerto pour vents et percussions

Magnifique exemple de la musique spectrale roumaine (pas directement liée à l’école française). Niculescu est aussi connu pour avoir développé l’hétérophonie, ce qu’on entend bien ici. Une œuvre qui a de quoi plaire à beaucoup de gens je pense, y compris hors du classique...


Betsy Jolas : Stances (1978)
pour piano et orchestre

Je pourrais presque dire la même chose que ce que j’ai commencé par dire pour Musgrave en fait (postsériel-dramatique), même si on est clairement plus proche de l’univers boulézien (essentiellement le Boulez de Pli selon pli et d’Éclat). Très beau en tout cas, dès les premières notes de piano que l’orchestre prolonge je suis emportée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeryck
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8019
Age : 20
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Dim 23 Sep 2018 - 17:51

lulu a écrit:
Mathias Spahlinger : Vier Stücke (1975)
pour voix, clarinette, violon, violoncelle et piano

Une de plus anciennes œuvres du catalogue de Spahlinger, quatre brèves pièces (moins de quatre minutes au total). Radical et immédiat, jouissif.


Betsy Jolas : Stances (1978)
pour piano et orchestre

Je pourrais presque dire la même chose que ce que j’ai commencé par dire pour Musgrave en fait (postsériel-dramatique), même si on est clairement plus proche de l’univers boulézien (essentiellement le Boulez de Pli selon pli et d’Éclat). Très beau en tout cas, dès les premières notes de piano que l’orchestre prolonge je suis emportée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prosopopus
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 154
Age : 35
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/11/2017

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Lun 24 Sep 2018 - 16:45

Pas évident comme exercice tant des choses semblant pointues sont en réalité souvent défendues sur le forum, dans l'absolu j'aurais proposé les 12 Préludes-Poèmes de Tournemire, le Requiem de Ropartz (éternel merci au forum pour ces deux œuvres d'ailleurs), les Quatuors n°3 et n°4 de Stenhammar et les Symphonies de Bax mais elles sont fréquemment plébiscitées ici.

Du coup, même arrivant après la bataille...




  • 2 Gesänge, Op.34 - Der Abend / Hymne de Richard Strauss

Alors ouvrir avec du Strauss peut sembler un peu hors-sujet mais c'est un Strauss vraiment à part que celui des œuvres pour chœur. Je suis plutôt allergique à la voix mais j'ai un faible pour le chœur et là c'est d'une telle maîtrise... A la fois profond et calme, sans les affects un peu distanciés de ses œuvres post-romantiques plus célèbres ou les tréfonds décadents des opéras à venir. Ça pourrait ressembler au Strauss de la fin, celui des Vier lieder ou des Metamorphosen mais en moins grandiloquent.


  • Messe pour chœur mixte et double quintette à vent d'Igor Stravinsky

Hi, hi, du Stravinsky, non je ne me moque pas de vous. Œuvre de 1948 à la limite entre sa période néo-classique et sa période sérielle à fond les ballons. Il est de coutume de dire que Stravinsky n'a jamais fait mieux que ses œuvres de première période mais je trouve dans ses œuvres ultérieures des choses qui me parlent beaucoup. Pourtant, ici, le chœur est volontiers austère, et les instruments choisis facilement agressifs quand ils ne jouent que des motifs courts sans thèmes bien définis, et parfois dans des registres qui ne sont pas leur zone de confort... Mais le charme opère à chaque fois, surtout dans la version des Gregg Smith Singers dirigée par Stravinsky où les voix sont assez douces et peu projetées.


  • Symphony No. 1 in D major, Op. 4 de Johan Svendsen

Ça sonnera sûrement comme du Romantisme gentillet et peu innovant mais j'aime beaucoup les atmosphères de cette symphonie norvégienne à l'orchestration très réussie. Jamais plombant, pas trop boursoufflé, ça fait partie des symphonies que j'écoute avec plaisir tant tout sonne évident. Ça manque certes d'aspérité pour contenter l'amateur de nouveautés mais tout adorateur de la période des Romantiques y trouvera son compte.


  • Three Quarter Tone Piano Pieces  d'Ives

Il y a quelque chose qui me fascine vraiment dans ces pièces, fascination nourrie par l'étrangeté de leur compositeur. Bien que le procédé micro-tonal puisse paraître prendre le pas sur la musique, et alors que je suis moins enthousiaste par exemple sur les œuvres de Ivan Wyschnegradsky, chez Ives le tout est enveloppé dans un rythme et une ambition formelle (retranscrire les défauts de ses chorales d'enfance) bien visibles.


  • Faust d'Else Marie Pade

Et oui ! Un peu de musique concrète pour passer pour un connaisseur, mais en vrai c'est un morceau résolument planant et presque aimable dont les sonorités de transe me plaisent bien, plus que les expérimentations abruptes d'autres Darmasdtiens, quelque part entre du Eliane Radigue plus mouvementé et de l'électroacoustique pas trop bigarrée... Rien écouté d'autre pour l'instant de cette collaboratrice de Stockhausen et Boulez mais celui-ci me fait toujours beaucoup d'effet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85337
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Lun 24 Sep 2018 - 21:11

Prosopopus a écrit:
Pas évident comme exercice tant des choses semblant pointues sont en réalité souvent défendues sur le forum, dans l'absolu j'aurais proposé les 12 Préludes-Poèmes de Tournemire, le Requiem de Ropartz (éternel merci au forum pour ces deux œuvres d'ailleurs), les Quatuors n°3 et n°4 de Stenhammar et les Symphonies de Bax mais elles sont fréquemment plébiscitées ici.

Hé bien, j'étais conscient que tu avais bon goût, mais pas à ce point. Shocked

En effet, les Strauss sont incroyables (pareil pour les deux Deutsche Motette sur Rückert).


Citation :
[*]Messe pour chœur mixte et double quintette à vent d'Igor Stravinsky
[/list]
Hi, hi, du Stravinsky, non je ne me moque pas de vous. Œuvre de 1948 à la limite entre sa période néo-classique et sa période sérielle à fond les ballons. Il est de coutume de dire que Stravinsky n'a jamais fait mieux que ses œuvres de première période mais je trouve dans ses œuvres ultérieures des choses qui me parlent beaucoup. Pourtant, ici, le chœur est volontiers austère, et les instruments choisis facilement agressifs quand ils ne jouent que des motifs courts sans thèmes bien définis, et parfois dans des registres qui ne sont pas leur zone de confort... Mais le charme opère à chaque fois, surtout dans la version des Gregg Smith Singers dirigée par Stravinsky où les voix sont assez douces et peu projetées.

Ta description ne fait vraiment pas envie hehe , mais ça ne m'évoque rien, je vais écouter. Very Happy

Citation :

  • Symphony No. 1 in D major, Op. 4 de Johan Svendsen

Ça sonnera sûrement comme du Romantisme gentillet et peu innovant mais j'aime beaucoup les atmosphères de cette symphonie norvégienne à l'orchestration très réussie. Jamais plombant, pas trop boursoufflé, ça fait partie des symphonies que j'écoute avec plaisir tant tout sonne évident. Ça manque certes d'aspérité pour contenter l'amateur de nouveautés mais tout adorateur de la période des Romantiques y trouvera son compte.

Oui, j'avais effectivement trouvé Svendsen très aimable et assez peu personnel (orchestration très cordée), et c'est un fan de Hamerik qui parle. Surprised Je crois que je ne les avais pas toutes faites : je vais tenter cette Première.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Prosopopus
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 154
Age : 35
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/11/2017

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Lun 24 Sep 2018 - 22:03

Ah mais si tu as fait la seconde je ne pense pas que ton avis change (il y en avait une troisième de prévue mais sa femme l'a mise au feu lors d'une dispute, anecdote reprise par Ibsen dans Hedda Gabler...).
C'est du romantisme un peu sage, très allemand, rappelant d'ailleurs les oeuvres de son maître Reinecke. Par contre les deux symphonies de Svendsen sont au-dessus du reste de son oeuvre (ce que j'ai écouté du moins) notamment la romance avec violon ou les quatuors.

Je cherchais un exemple de musique romantique un peu passée de mode (les goûts de l'époque me semblant plus tournés vers le post- que le vrai romantisme à mon sens) et j'ai hésité avec la deuxième de Louise Farenc ou du Gernsheim...

Pour le Stravinsky ce n'est pas évident effectivement de donner envie sans prévenir du caractère un peu spécial de l'oeuvre, pas vraiment radicale, loin des messes habituelles, un chant assez hésitant mais le tout démontre en même temps la ferveur de Stravinsky et sa volonté de faire une véritable oeuvre liturgique. Par ailleurs, le dépouillement de l'oeuvre peut évoquer les baroques français dans leurs oeuvres religieuses, mais comme si on les avait passées par une moulinette schonbergienne...
Du coup ça retranscrit bien le Stravinsky post-moderne ET neo-classico-baroque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6390
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Lun 24 Sep 2018 - 23:52

DavidLeMarrec a écrit:
Citation :
Messe pour chœur mixte et double quintette à vent d'Igor Stravinsky
Ta description ne fait vraiment pas envie hehe , mais ça ne m'évoque rien, je vais écouter. Very Happy
Sérieux, tu ne connais pas? Pourtant, il y a quand même des enregistrements que tu as dû croiser: Ančerl chez Supraphon (avec les Noces et la Cantate), Bernstein chez DG (avec les Noces, aussi, et son all-stars de pianistes: Argerich, Zimerman, Katsaris, Francesch) et surtout pour toi de Leeuw chez Philips (un disque d'œuvres sacrées pour chœur avec le Chœur de chambre des Pays-Bas et Bostridge en soliste dans la Cantate.)

Cela dit, dans cette veine du Stravinsky webernien pour chœur, j'aime mieux Threni, les Requiem canticles et les Tre sacræ cantiones (une réécriture de Gesualdo.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prosopopus
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 154
Age : 35
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/11/2017

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Mar 25 Sep 2018 - 9:18

J'aime bien Threni aussi mais la Messe est un morceau plus apaisé pour du Stravinsky dernière période et l'influence webernienne y est moins forte que dans les œuvres que tu cites (pas encore écouté sa recréation des Gesualdo par contre) c'est ce que j'aime bien dans cette messe, son aspect à part, pouvant paraître anecdotique au sein d'une production plus aventureuse dans le sérialisme.
Vraiment, ce Gloria chanté par une voix très frêle, normalement un enfant selon le vœu de Stravinsky, mais je pense que c'est une jeune femme dans la version qu'il dirige, il y a un aspect doux et léger.
(André Boucourechliev en dit de belles choses dans sa biographie de Stravinsky, mais je ne comprends pas la moitié de ses descriptifs et explications... )
Dans les versions que je pense essayer, il y en a une par Philippe Herreweghe avec le Collegium Vocale Gent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85337
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Mar 25 Sep 2018 - 14:32

Prosopopus a écrit:
Ah mais si tu as fait la seconde je ne pense pas que ton avis change (il y en avait une troisième de prévue mais sa femme l'a mise au feu lors d'une dispute, anecdote reprise par Ibsen dans Hedda Gabler...).

J'ignorais que le roman de Løvborg ait eu cette source ! C'est attesté, ou simplement un parallèle d'exégètes ?

Je suis en train d'écouter la Première (il n'y en a que deux, sur le même disque, j'ai dû tester les deux). Cette fois, j'ai laissé tomber Bournemouth (décidément opaque et mal capté, ici) pour Göteborg avec N. Järvi, c'est bien mieux, et je suis sensible à ce folklorisme, mais tout cela reste assez peu personnel, me semble-t-il, orchestration essentiellement cordée, pas beaucoup de surprises. C'est très joli (effectivement une sorte de Reinecke mais avec un véritable talent mélodique).


Citation :
Je cherchais un exemple de musique romantique un peu passée de mode (les goûts de l'époque me semblant plus tournés vers le post- que le vrai romantisme à mon sens) et j'ai hésité avec la deuxième de Louise Farenc ou du Gernsheim...

Gernsheim pour du quatuor, oui, assurément (le reste, moins) ; Farrenc, je n'ai jamais trop perçu ce qu'on lui trouvait, à part qu'on est content de trouver des compositrices un peu talentueuses… je trouve ça musique assez peu marquante. Encore, la Troisième, admettons, mais les deux autres…


Citation :
Pour le Stravinsky ce n'est pas évident effectivement de donner envie sans prévenir du caractère un peu spécial de l'oeuvre, pas vraiment radicale, loin des messes habituelles, un chant assez hésitant mais le tout démontre en même temps la ferveur de Stravinsky et sa volonté de faire une véritable oeuvre liturgique. Par ailleurs, le dépouillement de l'oeuvre peut évoquer les baroques français dans leurs oeuvres religieuses, mais comme si on les avait passées par une moulinette schonbergienne...
Du coup ça retranscrit bien le Stravinsky post-moderne ET neo-classico-baroque.

Plus tu ajoutes de précisions, plus ça fait peur. (Je n'aime pas le Stravinski néo, alors mâtiné d'atonalité aride mais pas très neuve… pale )


Benedictus a écrit:
Sérieux, tu ne connais pas? Pourtant, il y a quand même des enregistrements que tu as dû croiser: Ančerl chez Supraphon (avec les Noces et la Cantate), Bernstein chez DG (avec les Noces, aussi, et son all-stars de pianistes: Argerich, Zimerman, Katsaris, Francesch) et surtout pour toi de Leeuw chez Philips (un disque d'œuvres sacrées pour chœur avec le Chœur de chambre des Pays-Bas et Bostridge en soliste dans la Cantate.)

Cela dit, dans cette veine du Stravinsky webernien pour chœur, j'aime mieux Threni, les Requiem canticles et les Tre sacræ cantiones (une réécriture de Gesualdo.)

J'ai dû écouter ça (pas sûr pour les Canticles). Là aussi, peu d'impressions. J'ai fait l'essentiel du catalogue de Stravinski, mais il est tout à fait possible que me soient restés des angles morts, je n'ai pas cherché à épuiser son corpus – dont, hors du rimskisme du début, je ne raffole pas particulièrement.

Merci pour les recommandations, je n'ai pas écouté ces deux disques et ça m'intéresse (Herreweghe aussi !).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85337
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Mar 25 Sep 2018 - 15:36

DavidLeMarrec a écrit:
J'ignorais que le roman de Løvborg ait eu cette source !  C'est attesté, ou simplement un parallèle d'exégètes ?

Alors, il semblerait que sa femme ait fait cela dans une crise de jalousie, après l'interception du bouquet et d'une lettre d'amour d'une admiratrice. Selon les sources, on affirme qu'il venait d'achever l'œuvre ou au contraire qu'elle n'avait probablement brûlé que quelques esquisses pas très élaborées.

Les plus sérieuses que j'aie trouvées attestent l'épisode (une monographie en anglais d'un héritier de Schjelderup, confirmée sous une autre forme par un ouvrage plus anecdotique sur la culture norvégienne), et soutiennent l'hypothèse maximaliste de la symphonie achevée.

Ils ont divorcé un an plus tard.

Ibsen fréquentait bel et bien les mêmes cercles à Oslo et l'usage délibéré de l'anecdote est rapporté par ses familiers (Paulsen)… Il semble donc que ce soit tout à fait vrai !

À partir de fragments trouvés plus tard (de la même symphonie ?), puis orchestrés, l'Orchestre de Bergen a pu donner une Troisième de Svendsen, il y a 5 ans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cinq œuvres à faire découvrir
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Sondage: 3 compositeurs que vous aimeriez faire découvrir
» Comment se faire soi-même son bootleneck ?
» Faire un acapella!
» Comment faire pour que ça sonne "multi"
» _Ne pas se faire prendre l'appareil photo à l'entrée ou dans la salle.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: