Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Wagner - Tannhäuser

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17530
Age : 25
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Wagner - Tannhäuser   Dim 20 Juil 2014 - 17:47

Wächter n'a laissé pratiquement que d'excellentes interprétations même son Eisenstein, je ne trouve pas la comparaison avec DFD si défavorable. C'est plutôt l'échange Silja-Los Angeles qui peut faire hésiter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85799
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Tannhäuser   Dim 20 Juil 2014 - 18:18

Wächter est toujours bon, mais il est un peu à la limite de ses moyens ici, et par rapport à la magie exceptionnelle des meilleurs Wolfram, à commencer par DFD… En plus, orchestralement, je trouve 61 plus vivant.

Mais ce sont deux excellentes versions, hein.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6671
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Wagner - Tannhäuser   Lun 21 Juil 2014 - 22:34

En fait, j'ai à peu près les mêmes (Keilberth 54, Cluytens 55, Sawallisch 61 et 62 pour les live bayreuthiens, Konwitschny, Solti et Sinopoli pour les studio) et... non, je n'arrive toujours pas à accrocher au point d'en écouter un en continuité. A la limite, c'est peut-être encore plus difficile quand on connaît déjà l'œuvre (et les enregistrements) parce qu'on a toujours l'impulsion d'aller directement là où on sait que ça va nous parler (par exemple dans Keilberth 54, j'ai tendance à me limiter au duo Vinay / Brouwenstijn du I, 2; dans Konwitschny, aux airs de Grümmer et au III, 1-2 pour Grümmer encore et DFD...)

Mais bon, il me faudra essayer Ludwig...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85799
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Tannhäuser   Mar 22 Juil 2014 - 2:34

Oui, tu as déjà les meilleures (plus Konwitschny Mr. Green ).

Si tu n'aimes pas Keilberth ou Sawallisch, Ludwig ne t'apportera rien de neuf… D'autres voix, mais pas de « solution ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82588
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Tannhäuser   Mar 22 Juil 2014 - 2:50

Benedictus a écrit:
En fait, j'ai à peu près les mêmes (Keilberth 54, Cluytens 55, Sawallisch 61 et 62 pour les live bayreuthiens, Konwitschny, Solti et Sinopoli pour les studio) et... non, je n'arrive toujours pas à accrocher au point d'en écouter un en continuité. A la limite, c'est peut-être encore plus difficile quand on connaît déjà l'œuvre (et les enregistrements) parce qu'on a toujours l'impulsion d'aller directement là où on sait que ça va nous parler (par exemple dans Keilberth 54, j'ai tendance à me limiter au duo Vinay / Brouwenstijn du I, 2

C'est une autre version que Dresde et Paris, avec Elsa au Venusberg?  Mr.Red 

Bon sinon le duo Tannhäuser/Elsa du II, c'est précisément LE passage qui m'ennuie dans l'oeuvre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85799
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Tannhäuser   Mar 22 Juil 2014 - 2:57

Xavier a écrit:
C'est une autre version que Dresde et Paris, avec Elsa au Venusberg?  Mr.Red 

I,2, ce serait plutôt Elsa pâtresse.


Citation :
Bon sinon le duo Tannhäuser/Elsa du II, c'est précisément LE passage qui m'ennuie dans l'oeuvre...

Bien interprété (chez Ludwig en particulier), ça passe très bien, mais c'est étonnamment terne pour le seul duo d'amour de l'œuvre, effectivement.

Moi, ce sont plutôt les apprêts du concours (et les chants pseudo-archaïsants qui suivent) qui me laissent très dubitatif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6671
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Wagner - Tannhäuser   Mar 22 Juil 2014 - 8:35

Xavier a écrit:
C'est une autre version que Dresde et Paris, avec Elsa au Venusberg?  Mr.Red 

DavidLeMarrec a écrit:
I,2, ce serait plutôt Elsa pâtresse.

 Embarassed Vinay / Brouwenstijn dans le II, en effet...
Pour Venus dans le I, j’ai un gros faible pour Baltsa chez Sinopoli (mais je reconnais que ça peut irriter certains, comme interprétation).

DavidLeMarrec a écrit:
Bon sinon le duo Tannhäuser/Elsa du II, c'est précisément LE passage qui m'ennuie dans l'oeuvre...

DavidLeMarrec a écrit:
Xavier a écrit:
Bien interprété (chez Ludwig en particulier), ça passe très bien, mais c'est étonnamment terne pour le seul duo d'amour de l'œuvre, effectivement.

Moi, ce sont plutôt les apprêts du concours (et les chants pseudo-archaïsants qui suivent) qui me laissent très dubitatif.

Oui, sans même parler de Tristan II, on est bien en-dessous de Lohengrin III, 2; mais en effet, le tunnel (ce que je n’arrive jamais à réécouter en entier), pour moi aussi c’est le Sängerkrieg auf Wartburg.

DavidLeMarrec a écrit:
Oui, tu as déjà les meilleures (plus Konwitschny Mr. Green ).

Si tu as une autre Elisabeth intégrale de Grümmer, je suis preneur.

DavidLeMarrec a écrit:
Si tu n'aimes pas Keilberth ou Sawallisch, Ludwig ne t'apportera rien de neuf… D'autres voix, mais pas de « solution ».

DavidLeMarrec a écrit:
Ludwig 49 à Berlin (Musial, Suthaus, Fischer-Dieskau), qui palpitent vraiment et qui sont très bien chantés. D'ailleurs Suthaus a ici bien des points communs, en matière de phrasé (haché et électrique), avec Lorenz.

D’un autre côté, Suthaus dans le rôle, je serais assez client, ne serait-ce que pour les spécificités de phrasé que tu signales, à la Lorenz.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85799
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Tannhäuser   Mer 23 Juil 2014 - 13:10

Non, c'est le seul témoignage de Grümmer… mais tout le reste est si terne dans le studio de Konwitschny (même elle, et encore plus Fischer-Dieskau, sont en-dessous de leurs standards).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Luckas
Néophyte


Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 29/09/2013

MessageSujet: Re: Wagner - Tannhäuser   Lun 4 Aoû 2014 - 14:25

Bonjour à tous.

Orfeo annonce pour le 15 septembre prochain la parution du Tannhaüser de Bayreuth 1961 (3 août), version certes bien connue,  mais éditée 'officiellement' pour la première fois, avec l'accord et la collaboration de la direction du Festival.  Very Happy 
Ce qui devrait être une édition soignée, à partir des bandes originales de la Radio bavaroise, en espérant que le son ne sera pas trop filtré...

Actuellement en précommande sur Presto classical et sur Amazon.co.uk
Comme souvent avec Orfeo, c'est cher : près de 40 € le coffret de 3 CDs...

C'est bien sûr avec Los Angeles, Bumbry, Windgassen, Fischer-Dieskau, etc...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85799
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Tannhäuser   Lun 4 Aoû 2014 - 14:33

Myto devait bien verser des droits, non ? Ce n'est pas non plus un label sous le manteau…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19684
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Wagner - Tannhäuser   Lun 4 Aoû 2014 - 14:33

Ah oui! Very Happy Parce que pour le moment, les qualités étaient assez fluctuantes...
Donc très bonne initiative d'Orfeo encore une fois! Si il y a autant de gain que pour le Lohengrin de 59 drunken
(j'avais été moins impressionné par le Parsifal de 64 Confused La qualité n'était pas superlative par rapport aux autres éditions...)

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
hugo75
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 470
Date d'inscription : 24/12/2012

MessageSujet: Re: Wagner - Tannhäuser   Mar 19 Aoû 2014 - 11:43

Luckas a écrit:
Bonjour à tous.

Orfeo annonce pour le 15 septembre prochain la parution du Tannhaüser de Bayreuth 1961 (3 août), version certes bien connue,  mais éditée 'officiellement' pour la première fois, avec l'accord et la collaboration de la direction du Festival.  Very Happy 
Ce qui devrait être une édition soignée, à partir des bandes originales de la Radio bavaroise, en espérant que le son ne sera pas trop filtré...

Actuellement en précommande sur Presto classical et sur Amazon.co.uk
Comme souvent avec Orfeo, c'est cher : près de 40 € le coffret de 3 CDs...

C'est bien sûr avec Los Angeles, Bumbry, Windgassen, Fischer-Dieskau, etc...

Assez bizarre de constater qu'il est déjà sorti sur amazon Allemagne et France le 14 aout mais qu'il ne l'ont pas (ou plus ?) en stock quand un autre revendeur en possède un exemplaire au double du prix (donc pas pour moi). Si quelqu'un a une explication ou une piste pour l'avoir maintenant au prix normal (autour de 40 euros), il est le bienvenu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luckas
Néophyte


Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 29/09/2013

MessageSujet: Re: Wagner - Tannhäuser   Mar 19 Aoû 2014 - 12:48

hugo75 a écrit:
Luckas a écrit:
Bonjour à tous.

Orfeo annonce pour le 15 septembre prochain la parution du Tannhaüser de Bayreuth 1961 (3 août), version certes bien connue,  mais éditée 'officiellement' pour la première fois, avec l'accord et la collaboration de la direction du Festival.  Very Happy 
Ce qui devrait être une édition soignée, à partir des bandes originales de la Radio bavaroise, en espérant que le son ne sera pas trop filtré...

Actuellement en précommande sur Presto classical et sur Amazon.co.uk
Comme souvent avec Orfeo, c'est cher : près de 40 € le coffret de 3 CDs...

C'est bien sûr avec Los Angeles, Bumbry, Windgassen, Fischer-Dieskau, etc...

Assez bizarre de constater qu'il est déjà sorti sur amazon Allemagne et France le 14 aout mais qu'il ne l'ont pas (ou plus ?) en stock quand un autre revendeur en possède un exemplaire  au double du prix (donc pas pour moi). Si quelqu'un a une explication ou une piste pour l'avoir maintenant au prix normal (autour de 40 euros), il est le bienvenu.

Bonjour.

Je viens de faire le même constat, et je n'ai aucune explication.
Ce qui me surprend, c'est qu'il n'est pas (pas encore ?) annoncé sur le site d'Orfeo...
Et apparemment seuls les sites anglais, Presto Classical et Amazon.co.uk le proposent, mais pour le 15 septembre !

Patience donc...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17530
Age : 25
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Wagner - Tannhäuser   Mar 19 Aoû 2014 - 13:56

Il se trouve en exclusivité à Bayreuth depuis le début du festival, je pense qu'il faudra attendre la fin de ce dernier pour le voir arriver en nos contrées. Il coûtait, il me semble, une trentaine d'euros. C'est de la mono, donc il y aura toujours un différentiel sonore assez important avec celui de l'année suivante enregistré en stéréo par Philips.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AD
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1176
Date d'inscription : 19/04/2010

MessageSujet: Re: Wagner - Tannhäuser   Jeu 21 Aoû 2014 - 12:06

On le trouve aussi à Munich.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6671
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Wagner - Tannhäuser   Sam 21 Fév 2015 - 21:23

Je viens de finir avec beaucoup de satisfaction l'écoute du Tannhäuser de Janowski, qui est peut-être le premier à m'avoir maintenu à un niveau d'intérêt presque constant (cela dit, j'ai écouté les actes en séparé, et dans le désordre). Comme ce que j'en disais en «Playlist» s'allongeait de façon exponentielle, je reproduis ici et je complète:

Citation :
Wagner: Tannhäuser, acte III
Albert Dohmen, Robert Dean Smith, Christian Gerhaher, Nina Stemme, Marina Prudenskaya, Peter Sonn, Marek Janowski / Rundfunk-Sinfonieorchester Berlin
Pentatone, 2012
Ce n’est pas la vocalité glorieuse de Seiffert, mais Smith me convient très bien là-dedans (en particulier dans le récit de pélerinage); Prudenskaya est formidable, Stemme un peu déconcertante à la première écoute, Janowski a le mérite de ne jamais s’apesantir, les chœurs sont vraiment chouettes, mais surtout, surtout... le Wolfram de Gerhaher! drunken

Citation :
Acte I
Très, très bon, et réellement différent de ce qu’on a l’habitude d’entendre ailleurs: le duo entre un Smith vraiment peu séduisant et une Prudenskaya vraiment exceptionnelle (j’aime beaucoup ce genre de vibrato sur une voix aussi ample) m’a vraiment scotché par son contenu soudain plus dramatique qu’allégorique; le Landgraf de Dohmen évite les stéréotypes «père noble» (voix un peu rèche et pincée, jeu plutôt brusque et sec, pas du tout grande basse ronde) et sa cour de Sänger très individualisés; superbe chœur de pélerins. Je tente le II demain - mais avec ces deux dernières caractéristiques, il pourrait me plaire davantage qu’à l’accoutumée. Et puis Janowski allège et ne s’allanguit jamais, ce qui me convient bien.

Acte II
Comme d’habitude, j’ai un peu de mal avec le Sängerkrieg. Mais je dois admettre que dans cette version, je trouve qu’il passe mieux, qu’on y sent un enjeu dramatique un peu plus complexe que dans la plupart des autres. Cela tient sans doute à ce que j’ai déjà dit du I:
- des Sänger moins beaux vocalement mais plus individualisés qu’à l’accoutumée (outre Smith et Gerhaher, le Walther de Peter Sonn et le Biterolf de Schwinghammer), ce qui donne une vraie tension agonistique à la scène;
- le Landgraf de Dohmen, moins paternaliste et moralisateur, qui semble du coup à la fois plus sincèrement indigné puis plus «politique» dans son intervention;
- la direction rapide et allégée de Janowski et l’admirable lisibilité des chœurs qui sont vraiment là pour faire du théâtre et pas de l’oratorio-choucroute.
Sinon, les trois premières scènes sont bien, mais il faudrait que je les réécoute: mon siège n’est pas encore fait sur l’Elisabeth de Nina Stemme. D’un côté, une grande voix qui allège (et retrouve même des couleurs étonnament juvéniles par rapport à l’évolution de sa voix), ça me convient très bien - mais je dois avouer que je ne suis pas complètement séduit (bien moins que par la Vénus de Prudenskaya).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19684
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Wagner - Tannhäuser   Lun 6 Juil 2015 - 17:47

Une nouvelle version de Tannhäuser à venir en direct de Bayreuth... eh oui! Mr.Red



Hermann / Landgrave of Thuringia - Kwangchul Youn
Tannhäuser - Torsten Kerl
Wolfram von Eschenbach - Markus Eiche
Walther von der Vogelweide - Lothar Odinius
Biterolf - Thomas Jesatko
Heinrich der Schreiber - Stefan Heibach
Reinmar von Zweter - Rainer Zaun
Elisabeth / The Landgrave’s niece - Camilla Nylund
Venus - Michelle Breedt
A Young Shepherd - Katja Stuber

Bayreuth Festival Chorus and Orchestra
(chorus master: Eberhard Friedrich)
Axel Kober, conductor

Sebastian Baumgarten, stage director
Joep van Lieshout, set designer
Nina von Mechow, costume designer
Franck Evin, lighting designer

Recorded live at the Bayreuth Festival, July 2014
Prévu pour juillet 2015.

Production vraiment particulière... mais qui finalement faisait passer une soirée intéressante. En essayant de rentrer dans la proposition (un peu forcée je suis d'accord), j'avais finalement trouvé le propos intéressant. Par forcément pertinent, mais au moins dénotant d'un beau travail!

Par contre, question distribution, ne reste que Nylund de la création... Sad Entre autres, Thomas Hengelbrock ne dirige plus... alors que sa prestation était vraiment superbe j'avais trouvé! Faut que je ré-écoute l'enregistrement radio!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
hugo75
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 470
Date d'inscription : 24/12/2012

MessageSujet: Re: Wagner - Tannhäuser   Mar 7 Juil 2015 - 8:43

Polyeucte a écrit:
Une nouvelle version de Tannhäuser à venir en direct de Bayreuth... eh oui! Mr.Red



Hermann / Landgrave of Thuringia - Kwangchul Youn
Tannhäuser - Torsten Kerl
Wolfram von Eschenbach - Markus Eiche
Walther von der Vogelweide - Lothar Odinius
Biterolf - Thomas Jesatko
Heinrich der Schreiber - Stefan Heibach
Reinmar von Zweter - Rainer Zaun
Elisabeth / The Landgrave’s niece - Camilla Nylund
Venus - Michelle Breedt
A Young Shepherd - Katja Stuber


Production vraiment particulière... mais qui finalement faisait passer une soirée intéressante. En essayant de rentrer dans la proposition (un peu forcée je suis d'accord), j'avais finalement trouvé le propos intéressant. Par forcément pertinent, mais au moins dénotant d'un beau travail!

Malheureusement le regietheater a encore frappé et cela gâche tout : /watch?v=A7YTTfAQkgM

De surcroît, le chant tout en force de Torsten Kerl n'est pas très gracieux. Dommage pour Camilla Nylund que j'aime beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19684
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Wagner - Tannhäuser   Mar 7 Juil 2015 - 9:41

hugo75 a écrit:
Malheureusement le regietheater a encore frappé et cela gâche tout : /watch?v=A7YTTfAQkgM
hehe Et encore, le terme regietheater me semble bien léger pour cette mise en scène!
Mais il y avait des idées quand même... la mise en scène d'Elisabeth en Vierge rédemptrice, se mettant elle-même en scène pour accroître son message... la lobotomisation des pèlerins après le retour de pèlerinage... le fossé entre les travailleurs et les "artistes"... et l'intégration de Vénus durant le concours de chant, comme personnage à part entière d'une même société en fait mais qui est utilisée pour faire peur au travailleur et l'obliger à respecter les règles...

Après, beaucoup de choses bizarres aussi hein!

Citation :
De surcroît, le chant tout en force de Torsten Kerl n'est pas très gracieux. Dommage pour Camilla Nylund que j'aime beaucoup.

Cleveman n'était pas génial lors de la création, mais collait bien avec la vision du personnage de la mise en scène...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
julot
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 814
Age : 45
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: Wagner - Tannhäuser   Sam 18 Juil 2015 - 9:58

Je me demande comment rendre compte en vidéo d'un spectacle qui était très physique, qui bougeait de partout, et qui jouait beaucoup sur les conventions théâtrales. Ceci dit, moi, j'avais trouvé ça tout-à-fait irrésistible et malin, et ça m'avait rendu pour la première fois Tannhäuser intéressant (plutôt que joli et conventionnel).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesecoutes.blogspot.com
julot
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 814
Age : 45
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: Wagner - Tannhäuser   Sam 24 Oct 2015 - 22:44



J'ai trouvé ça assez fort comme mise en scène -- plus que le Ring du même Kasper Holten. Le parti pris d'en faire un drame intérieur, celui d'un homme-Wagner déchiré entre son couple et son art, fonctionne vraiment très bien. Pour Tannhäuser, être au Venusberg, c'est écrire, et c'est une fièvre qui le rend inapte à son couple et à sa paternité. L'ouverture et la bacchanale posent cela avec virtuosité, dans une pantomine où le portrait de famille bourgeoise heureuse dégénère en une orgie créatrice, les domestiques se transforment en danseurs, et Tannhäuser-Wagner se met à écrire le Crépuscule sur les murs. Le pâtre quand il revient au monde, c'est son petit Siegfried -- le retour à la Wartburg, c'est une réconciliation entre époux qui s'étaient éloignés. Au début du récit de Rome, T semble simplement créer sa dernière pièce, mais avec Wolfram nous sommes happés d'abord dans le doute (et s'il y était vraiment allé) pour finir absorbé par le récit. Les pélerins de la fin ne nous disent pas le contraire du récit de Rome -- ce sont juste les bourgeoises qui, dès que l'artiste est mort, en font un saint. A la grande incrédulité de celui qui est encore vivant, Wolfram.

C'est plein de très belles choses, y compris des décors simples, beaux et évocateurs. Je ne connaissais pas le chef mais c'est très lisible et lyrique en même temps. Enfin, je dis ça, mais une mise en scène comme ça diminue grandement mon sens critique sur le plan musical. Et quand même, ce ténor, quelle belle présence dramatique.Et Elisabeth, quel beau portrait de femme. Venuse (Venus la muse) aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesecoutes.blogspot.com
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85799
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Tannhäuser   Dim 25 Oct 2015 - 14:47

julot a écrit:
Le parti pris d'en faire un drame intérieur, celui d'un homme-Wagner déchiré entre son couple et son art, fonctionne vraiment très bien.

Tiens, Guth avait déjà fait ça pour Fierrabras (sa meilleure mise en scène à ce jour, d'ailleurs). Apparemment, c'est un concept payant.

(Layer ne dirige quasiment que du germanisme tardif, j'ai l'impression. En général c'est très bien, mais je n'avais jamais remarqué des qualités particulières de lisibilité – il faut dire que le témoignage le plus récent que j'aie entendu de lui doit avoir cinq, peut-être dix ans, et les chefs se bonifient…)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
julot
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 814
Age : 45
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: Wagner - Tannhäuser   Dim 25 Oct 2015 - 22:01

C'est un concept payant, peut-être même juste après tout? Dans Wagner, il me semble que le sujet est systématiquement le drame intérieur, les affres, et la psychanalyse (anachroniquement certes, mais enfin déjà Hugo, etc.). Sauf peut-être dans les Maîtres. Et que dans tous les cas, Wagner soit son propre sujet n'est pas non plus un saut d'interprétation vertigineux, si?

Sur tes conseils avisés, j'écoute Janowski, qui est indéniablement d'une beauté à couper le souffle. Pour le coup, peut-être à cause de l'enchaînement, je me demande tout d'un coup où sont passés ces affres et ce drame. Mais on ne peut pas bouder son plasir face à tant de beautés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesecoutes.blogspot.com
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85799
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Tannhäuser   Dim 25 Oct 2015 - 22:09

Le drame à l'acte III, c'est un peu l'abîme quand même… Gerhaher + le RfkChB, c'est un peu mieux que beau…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19684
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Wagner - Tannhäuser   Dim 25 Oct 2015 - 22:38

J'avais personellement trouvé la mise en scène assez mauvaise. Une idée plaquée et pas vraiment de lien avec la musique et l'histoire.
Et musicalement, c'était pas non plus le top.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
julot
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 814
Age : 45
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: Wagner - Tannhäuser   Mer 28 Oct 2015 - 1:28

DavidLeMarrec a écrit:
Le drame à l'acte III, c'est un peu l'abîme quand même…  

C'est ce que je refuse d'accepter. C'est pas chiant, c'est juste mal joué. D'ailleurs cette mise en scène de Holten montre l'inverse, de la mort de la femme délaissée à l'indignation de l'artiste et ami méconnu en passant par ce récit de Rome à la fois ambigü et poignant et cette fin cynique.


Dernière édition par julot le Mer 28 Oct 2015 - 2:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesecoutes.blogspot.com
julot
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 814
Age : 45
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: Wagner - Tannhäuser   Mer 28 Oct 2015 - 1:57

Polyeucte a écrit:
J'avais personellement trouvé la mise en scène assez mauvaise. Une idée plaquée et pas vraiment de lien avec la musique et l'histoire.
Et musicalement, c'était pas non plus le top.

Tu as trouvé quoi bien, comme mise en scène?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesecoutes.blogspot.com
julot
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 814
Age : 45
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: Wagner - Tannhäuser   Mer 28 Oct 2015 - 1:58

DavidLeMarrec a écrit:
Gerhaher + le RfkChB, c'est un peu mieux que beau…  

Très beau?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesecoutes.blogspot.com
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19684
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Wagner - Tannhäuser   Mer 28 Oct 2015 - 9:37

julot a écrit:
Tu as trouvé quoi bien, comme mise en scène?

La mise en scène de Carsen (vue deux fois à Bastille plus en DVD), celle de Philippe Arlaud à Bayreuth... voir même la dernière de Bayreuth où j'avais trouvé un intérêt et une certaine recherche là où cette mise en scène de ce DVD DECCA, je n'y ai vraiment pas accroché du tout Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
julot
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 814
Age : 45
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: Wagner - Tannhäuser   Dim 22 Nov 2015 - 20:17

Polyeucte a écrit:





Moi ça m'a à nouveau beaucoup plu en video, et j'étais content non seulement de revoir cette production, mais de percevoir, grâce à la vidéo, des détails qui m'avaient bien sûr échappé en salle. C'est vraiment un beau travail de mise en scène et de réflexion sur l'oeuvre. La principale difficulté, mais aussi ce qui à mon avis fait l'intérêt de cette mise en scène, c'est qu'elle n'est presque jamais univoque, que, un peu comme le Parsifal d'Herheim, elle se lit à chaque moment à plusieurs niveaux et repose sur l'évocation plutôt que sur un déroulement narratif et linéaire.

Ainsi l'installation/décor elle-même est-elle à la fois une représentation d'une société industrieuse/industrielle, celle d'artistes à l'oeuvre, qui nous laissent voir les coulisses de leurs travail, celle du théâtre lui-même dans lequel on se trouve (littéralement, dans le cas des spectateurs sur la scène). Et dans tous les cas, l'opéra est celui d'un homme qui cherche sa place dans le monde sans pour autant renoncer à sa vérité propre, à sa liberté. En plus, le jeu avec l'orchestre, parfois commentaire, parfois ritournelle, parfois choeur antique, m'a semblé tout-à-fait cohérent et riche.

Surtout, la caractérisation des moments de l'action m'a paru exemplaire, comme lors du tournoi de chant où Wolfram incarne la timidité, Walther l'intégrisme, Biterolf la brutalité. Le jeu social est en même temps partculièrement lisible: les chanteurs sont des guerriers un peu perdus en temps de paix, la foule des travailleurs suit leurs indications, et Heinrich, après sa chute, est justement relégué de la classe dirigeante au lumpenproletariat que notre classe moyenne exploite et oppresse (ces pélerins à la fin du II qu'on mène de force dans des containers non sans les avoir pillés au préalable ; l'intime terreur de Tannhäuser, son recule avant de les rejoindre...).

Musicalement, ça m'a par contre laissé plus froid, et j'ai trouvé que la mise en scène dynamisait plutôt une exécution un peu palote.

Pour moi, des mises en scène statiques comme du Carsen, qui font essentiellement des choix de décors, de costumes et de transposition, palissent terriblement de la comparaison. Pour comparer avec la version de Copenhague, je dois dire que la polysémie de Baumgarten m'intéresse intrinsèquement plus que la lecture parfaitement élucidée, totalement maîtrisée, somme toute plus cinématographique que théâtrale, de Holten (quoique, ce récit de Rome...).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesecoutes.blogspot.com
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82588
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Tannhäuser   Mer 5 Oct 2016 - 22:11



J'ai bien aimé, d'abord il faut dire que la distribution est très bonne, Seiffert assure encore très bien à presque 60 ans, c'est toujours musical, la voix se tient encore, sans vibrato excessif.
Mattei est un superbe Wolfram, je connaissais peu Ann Petersen et je l'ai trouvée très bien (la voix m'a un peu fait penser à Nylund), Pape et Prudenskaya très bien aussi.
Niveau orchestre c'est du Barenboïm habituel, assez lent mais magnifique, habité, parfois délicat.
Beaucoup de danse (logique vu le nom de la metteuse en scène) et pas seulement au Venusberg, dans l'ensemble ça fonctionne bien et ça s'insère dans une mise en scène presque classique et assez bien pensée je trouve.
Ca fait partie des très bons DVD/Blu-Ray de Tannhäuser, et récemment il n'y en a pas tant que ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82588
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Tannhäuser   Dim 9 Avr 2017 - 23:19

Tannhäuser en français:
http://culturebox.francetvinfo.fr/opera-classique/opera/nathalie-stutzmann-dirige-tannhauser-de-richard-wagner-252803
(vidéo disponible encore plusieurs mois, sous-titres français, bonne qualité audio et vidéo)

Un beau spectacle, malgré une distribution pas infaillible. (un gros bémol pour Elisabeth surtout, en fait)

Un autre Tannhäuser récent est disponible ici: http://culturebox.francetvinfo.fr/opera-classique/opera/tannhauser-de-richard-wagner-au-teatro-la-fenice-251499 (mise en scène de Bieito)


Dernière édition par Xavier le Dim 9 Avr 2017 - 23:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85799
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Tannhäuser   Dim 9 Avr 2017 - 23:41

Xavier a écrit:
Un beau spectacle, malgré une distribution pas infaillible. (un gros bémol pour Elsa surtout, en fait)

Oui, Élisabeth est même presque pénible (hululée, à hauteur indéfinie, floue) – c'était si compliqué d'embaucher un lyrique francophone de format moyen ? On en trouve partout !
Et de petites frustrations : Cura qui se fatigue au II, Lapointe qui manque résolument de grâce pour les plus beaux moments de l'ouvrage, le chœur de Monte-Carlo assez fragile, mais globalement c'est vraiment pas mal (Extrémo est superbe, notamment ; l'orchestre très bien).

Ce qui est dommage, c'est le choix de ce Wagner-là alors que toutes les autres traductions de Nuitter (et des autres) sont excellentes. On pouvait littéralement prendre n'importe lequel du Hollandais à Parsifal, et faire un carton (les Maîtres d'Ernst sont un poil moins exaltants, peut-être), alors qu'ici, l'expression française paraît avoir des trous. Mais avoir un Wagner en français (pour permettre à Cura de le chanter, en fait !) est déjà un pas dans la bonne direction, j'espère qu'il y en aura d'autres plus intéressants. (Il y a plusieurs très belles traductions de Parsifal, par exemple… Gunsbourg, Ernst… Ou le Ring de Wilder, évidemment. I love you )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82588
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Tannhäuser   Dim 9 Avr 2017 - 23:51

DavidLeMarrec a écrit:

Oui, Élisabeth est même presque pénible (hululée, à hauteur indéfinie, floue) – c'était si compliqué d'embaucher un lyrique francophone de format moyen ?  On en trouve partout !

Oui, c'est dommage parce que tout le reste est bien. (excepté le choeur en effet, au moment où l'orchestre a repris au III, c'était dur!)
Cura et Lapointe sont globalement pas mal du tout je trouve. (idem pour Extrémo, que je ne qualifierais quand même pas de "superbe")
Et la mise en scène toute jolie, j'ai bien aimé.

Evidemment, je ne serais pas contre des Maîtres ou un Parsifal du même genre. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3290
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Wagner - Tannhäuser   Lun 10 Avr 2017 - 7:19

Mais, je suis un peu perdu, la "légitimité" de ce Wagner là en français, c'est bien sa création française et son aspect Grand Opéra, non ? Ce n'est pas le cas des autres œuvres que vous mentionnez ? Vous pensez vraiment que c'est simplement pour satisfaire une envie de Cura ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85799
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Tannhäuser   Lun 10 Avr 2017 - 11:29

Je ne suis pas un grand lecteur des magazines ou sites spécialisés, mais j'ai vu passer que Cura avait parlé avec Grinda de son désir de chanter Wagner, sans le faire en allemand (langue qu'il maîtrise insuffisamment), et qu'ils s'étaient accordés sur Tannhäuser.

Effectivement, il y a une légitimité historique si l'on veut à cette version, mais enfin, les versions des créations françaises sont aussi des états historiques de la partition, et surtout, la question est celle du résultat – l'entendre de temps à autre en français modifie et enrichit l'écoute. C'est à mon avis une façon de rend la chose plus accessible, un obstacle de moins pour approcher les grands Wagner – le Hollandais ou Lohengrin, ce serait très bien, mais le changement a moins d'importance que pour les œuvres plus ambitieuses qui suivent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8187
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Wagner - Tannhäuser   Dim 29 Avr 2018 - 13:19



Très bonne impression après cette première écoute du Tannhäuser de Janowski.

Superbe orchestre et superbes chœurs.
Côté distribution, rien à redire; les rôles sont excellemment tenus (j'ai un petit faible pour Nina Stemme). Robert Dean Smith campe un très bon Tannhäuser et Christian Gerhaher fait un excellent Wolfram (j'ai nettement moins bon dans d'autres versions).
Bref, je n'ai pas noté de point faible dans l'interprétation, après tout est une affaire de goût.

Je pense que cet enregistrement (amha) fait partie des mieux réussis de la série Wagner / Janowski / Pentatone.

I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85799
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Tannhäuser   Dim 29 Avr 2018 - 13:24

C'est à mon avis non seulement le meilleur des Wagner de Janowski (le Parsifal et les Maîtres sont splendides aussi, mais il y a quelques inégalités à relever), mais même le meilleur Tannhäuser moderne de la discographie. Pour trouver aussi bien, il faut remonter à Keilberth 54 avec Vinay, DFD et les Chœurs de Bayreuth…

Cet acte IœII, entre Robert Dean Smith méchant, Gerhaher poétissime, le retour de la capiteuse Prudenskaya et les chœurs ineffables de la Radio de Berlin, on crève d'aise. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8187
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Wagner - Tannhäuser   Dim 29 Avr 2018 - 13:31

DavidLeMarrec a écrit:
C'est à mon avis non seulement le meilleur des Wagner de Janowski (le Parsifal et les Maîtres sont splendides aussi, mais il y a quelques inégalités à relever), mais même le meilleur Tannhäuser moderne de la discographie. Pour trouver aussi bien, il faut remonter à Keilberth 54 avec Vinay, DFD et les Chœurs de Bayreuth…

Cet acte IœII, entre Robert Dean Smith méchant, Gerhaher poétissime, le retour de la capiteuse Prudenskaya et les chœurs ineffables de la Radio de Berlin, on crève d'aise. Very Happy

[HS]
Le Parsifal de Christian Elsner me fait hésiter ! Confused
[/HS]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85799
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Tannhäuser   Dim 29 Avr 2018 - 13:53

Oui, Elsner est assez pénible. Pas infâme comme pour sa Meunière de l'intégrale Naxos, mais pénible (poussé, geignard, blanchâtre). Et DeYoung n'est pas dans un très grand jour.

En revanche l'orchestre est fabuleux (le plus beau de la discographie, pour moi) et Selig le Gurnemanz le plus éloquent de tous. Ça compense largement, un de mes Parsifal de chevet (les autres étant Leitner, A.Jordan, Levine 85, Boulez 2003) – pas vraiment un problème si les chanteurs ne plaisent pas dans Parsifal… ils n'ont pas de parties aussi exposées et aussi importantes mélodiquement que dans Tristan, par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 18167
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Wagner - Tannhäuser   Dim 29 Avr 2018 - 14:06

DavidLeMarrec a écrit:
C'est à mon avis non seulement le meilleur des Wagner de Janowski (le Parsifal et les Maîtres sont splendides aussi, mais il y a quelques inégalités à relever), mais même le meilleur Tannhäuser moderne de la discographie. Pour trouver aussi bien, il faut remonter à Keilberth 54 avec Vinay, DFD et les Chœurs de Bayreuth…


Ca m'interesse. Smile
Tu le mets au dessus de celui de Solti ?  bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82588
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Tannhäuser   Dim 29 Avr 2018 - 14:08

L'Elisabeth de Stemme n'est pas un peu énorme?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85799
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Tannhäuser   Dim 29 Avr 2018 - 14:10

Très nettement, mais c'est pas comparable : Solti traite ça comme du grand opéra englobant, comme du Wagner de maturité (un peu comme le Lohengrin de Karajan), alors que je trouve que la partition en fait juste de l'über-Weber, avec beaucoup de récitatifs simples… Comme par ailleurs je n'adore pas sa distribution (très bonne, mais pas des chouchous), Solti, je n'y reviens guère.

Keilberth marque son âge (prise de son très bonne, mais de théâtre et pas de studio ; orchestre un peu rêche, parfait ici, mais qui ne fait pas luxueux comme Vienne), mais Janowski, oui, je trouve que ça règle assez bien la question.

Sinon, dans le genre englobant plus Solti, je trouve que Barenboim s'en tire mieux, avec une distribution plus exaltante et un sens du flux plus réussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 18167
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Wagner - Tannhäuser   Dim 29 Avr 2018 - 14:20

Ca marche, je vais m'écouter Janowski et Barenboim.

Plus le temps passe, plus j'aime cet opéra...je crois même que je le préfère à Lohengrin et au Vaisseau Fantôme. Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8187
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Wagner - Tannhäuser   Dim 29 Avr 2018 - 14:33

Xavier a écrit:
L'Elisabeth de Stemme n'est pas un peu énorme?

Je vois ce que tu veux dire...mais j'aime Nina Stemme ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertram
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1717
Age : 38
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/04/2009

MessageSujet: Re: Wagner - Tannhäuser   Dim 29 Avr 2018 - 14:35

Arnaud a écrit:
Plus le temps passe, plus j'aime cet opéra...je crois même que je le préfère à Lohengrin et au Vaisseau Fantôme. Embarassed


Oui, moi aussi, malgré tout, c'est un de mes Wagner préférés. Il y a dans ce combat entre péché et sainteté une urgence et une énergie qui emportent toutes les réserves.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8187
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Wagner - Tannhäuser   Dim 29 Avr 2018 - 14:37

arnaud bellemontagne a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
C'est à mon avis non seulement le meilleur des Wagner de Janowski (le Parsifal et les Maîtres sont splendides aussi, mais il y a quelques inégalités à relever), mais même le meilleur Tannhäuser moderne de la discographie. Pour trouver aussi bien, il faut remonter à Keilberth 54 avec Vinay, DFD et les Chœurs de Bayreuth…


Ca m'interesse. Smile
Tu le mets au dessus de celui de Solti ?  bounce

Moi oui ! (globalement). Smile
(Avant de dire ça, je devrais peut-être réécouter Solti) . siffle

Cette version a rééquilibré les curseurs (Tannhäuser n'était pas mon opéra préféré de Wagner). Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6671
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Wagner - Tannhäuser   Lun 19 Nov 2018 - 23:52


• Wolfgang Windgassen (Tannhäuser), Victoria de los Angeles (Elisabeth), Dietrich Fischer-Dieskau (Wolfram), Josef Greindl (Landgraf), Grace Bumbry (Venus), Gerhard Stolze (Walther), Franz Crass (Biterolf), Georg Paskuda (Heinrich), Theo Adam (Reinmar), Else-Margrete Gardelli (Hirt), Wolfgang Sawallisch / Orchester der Bayreuther Festspiele, Chor der Bayreuther Festspiele / Wilhelm Pitz
En public, Bayreuth, VIII.1961
Orfeo


Je crois que je n’avais jamais écouté cette version, ou alors pas en entier et dans un autre report - seulement celle de 62 (la même distribution, mais Anja Silja en Elisabeth et Eberhard Waechter en Wolfram.)

En fait, j’ai trouvé ça vraiment très bien, plutôt meilleur que 62, justement: les mêmes points forts (la direction cursive de Sawallisch, les belles qualités vocales et dramatiques de Greindl et de Grace Bumbry), les mêmes choses un peu moins satisfaisantes (Windgassen très bon, mais pas idéal: en 61, c’est déjà presque un peu tard - pour Siegfried ou Tristan, ça pourra marcher encore quelques années, mais pour les Tannhäuser ou Lohengrin, il nasalise déjà pas mal dans l’aigu - , et son incarnation reste assez prosaïque, même si la déclamation est impeccable.) Pour ce qui change, c’est très bien aussi mais pas non plus absolument renversant: Victoria de los Angeles est un peu le contraire d’Anja Silja (très «bien chantante», légère avec un style un peu désuet qui a son charme, mais toujours un peu distante ou précautionneuse - là où Anja Silja a une voix inconfortable mais propose une incarnation singulière et hyper engagée); Fischer-Dieskau est ici dans un de ses meilleurs rôles (plus que Waechter, que j’aime beaucoup en général, mais dont j’avais trouvé le Wolfram un peu fruste), mais sensiblement en-deçà de ce qu’il pouvait donner un peu plus tôt (avec Keilberth en 54 ou Cluytens en 55.)

En fait, je chipote, parce que tout est vraiment bon ou très bon - et surtout il n’y a aucun vrai point faible. Simplement, ce n’est sans doute pas encore cette version-là qui me fera adhérer complètement à l’œuvre (sans doute le seul Wagner de maturité dont je ne sois pas fou – les deux rôles principaux et les chœurs m’y font souvent penser à un Lohengrin pas très inspiré, le Sängerkrieg m’a toujours fait l’effet d’un tunnel, et puis cette Bacchanale du début qui semble anticiper le pire Richard Strauss…)

Et puis, Windgassen et Sawallisch, je les trouve quand même un peu gentils ©.

Je crois qu’en fait, la seule version ancienne qui m’ait un peu convaincu, c’est Keilberth en 54: Vinay, pour le coup, est vraiment méchant, Keilberth plus tendu et contrasté - et puis le III, 2 y est peut-être la plus grande soirée Fischer-Dieskau à l’opéra (enfin, dans mon souvenir: il faudrait que je vérifie.)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adalbéron
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 704
Age : 999
Localisation : Rue de la Grande Truanderie
Date d'inscription : 21/08/2015

MessageSujet: Re: Wagner - Tannhäuser   Mar 20 Nov 2018 - 0:31

Benedictus a écrit:
(sans doute le seul Wagner de maturité dont je ne sois pas fou – les deux rôles principaux et les chœurs m’y font souvent penser à un Lohengrin pas très inspiré, le Sängerkrieg m’a toujours fait l’effet d’un tunnel, et puis cette Bacchanale du début qui semble anticiper le pire Richard Strauss…)

tutut tutut tutut

Parce que c'est inspiré, en plus, pour toi, Lohengrin ?... Shit

Je comptais justement réécouter l'œuvre ces temps-ci (œuvre que j'admire au plus haut point), dans la version Sinopoli, et je vois qu'elle est recommandée par pas mal de monde, dont David, qui conseille aussi le live de 54 avec Fischer-Diskau. J'hésite, maintenant...

P.S. : Richard Strauss, ça n'est que du meilleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://pezzocapriccioso.wordpress.com
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85799
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Wagner - Tannhäuser   Mar 20 Nov 2018 - 13:05

Ah, moi je trouve Sawallisch 62, étrangement vu sa distribution pas du tout calibrée pour moi, assez renversant par son esprit d'ensemble !

Ensuite, l'œuvre reste l'œuvre – quand même, Adalbéron, dans Lohengrin il y a les plus belles parties chorales de tous les temps, même si le reste est inégal !

Pour Keilberth 54, mot pour mot ce que tu dis, Benedictus : la soirée de la vie de DFD, Vinay qui éclaire vraiment de le personnage (de façon finalement plus pertinente que les chanteurs-poètes) avec son expression très irascible qui expose bien mieux les logiques psychologiques un peu étranges de Tannhäuser…

En revanche, le concours de chant, si c'est bien chanté, même si ce n'est pas de la grande musique, ce peut avoir beaucoup de charme !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Wagner - Tannhäuser   

Revenir en haut Aller en bas
 
Wagner - Tannhäuser
Revenir en haut 
Page 9 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Wagner - Tannhäuser
» Tannhäuser - ONP 2011
» Wagner - Tannhäuser
» Wagner Ouverture de Tannhauser
» Bastille (mars) : Wagner: L'Or du Rhin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: