Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Que restera-t-il de nos amours (2017-2018) ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Adalbéron
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 315
Age : 999
Localisation : Rue de la Grande Truanderie
Date d'inscription : 21/08/2015

MessageSujet: Que restera-t-il de nos amours (2017-2018) ?   Mer 18 Juil 2018 - 1:49

J'ouvre ce fil pour que chacun et chacune puisse partager ses coups de coeur musicaux de la saison 2017-2018.
Ma liste est très parisano- et lyrico-centrée, mais n'hésitez pas à participer, quel que soit le nombre de concerts que vous avez vu dans l'année, le genre et le lieu des concerts.
On pourrait d'ailleurs faire la même chose avec les enregistrements et les oeuvres découverts dans l'année !

____________________________________________
Je me permets d'inaugurer mes tartes au citron à moi (je m'empresse de signaler que je ne prétends cependant pas posséder toutes les subtilités du modèle original (avec ou sans meringue, citron jaune ou vert, avec ou sans sucre ajouté, etc.), ça ne se veut qu'un très modeste ersatz), qui seront des brocolis (parce que c'est vert, bon et rigolo), qui pourront me permettre de donner parfois mon avis plus synthétiquement en Playlist notamment (grâce à des demi-brocolis).

J'ai choisi un nombre aléatoire de noms ou de spectacles dans chaque catégorie (on ne compte pas ses coups de coeur). L'ordre est en général chronologique.
Dans chaque catégorie, mes trois chouchous reçoivent un trio-brocoli en gage de mon amour, pour leur signifier que ce sont mes très-supérieurs-coups-de-coeur.
Pour les catégories « chef.fe.s d'orchestre », « metteur.e.s en scène », « orchestres et ensembles », « chanteurs », « chanteuses », « espoir féminin » et « espoir masculin », je précise entre parenthèses pour chaque coup de coeur dans quel rôle ou quelle oeuvre je les ai aimé.e.s, car je ne les ai pas forcément apprécié.e.s dans tout (courage, n'hésitez pas à réagir au moins sur l'usage de l'écriture inclusive héhé).

Spectacles d'opéra préférés :
Don Carlos (ONP)
La Clémence de Titus (ONP)
Le Comte Ory (OC)
Dialogues des Carmélites (TCE)
Le Château de Barbe-bleue/La Voix humaine (ONP)
Orpheus und Eurydike (ONP)
Mârouf, savetier du Caire (OC)
La Nonne sanglante (OC)
Ariadne auf Naxos (Aix)
Il trovatore (ONP)

Concerts de musique symphonique, de chambre ou sacrée préférés :
Les Quatre saisons, Beyer (Louvre)
Symphonie « Résurrection », Frank (PP)
Symphonie « Titan », Salonen (TCE)
Requiem - Berlioz, Frank (PP)
• Concert Muti/Orchestre Cherubini (PP)
Dixit Dominus - Vivaldi, Biondi (NDP)
• « Rêve d’Orient », Gabel (PP)

Opéras en version de concert et récitals préférés :
La Clémence de Titus (Currentzis) (TCE)
• Récital Juan Diego Flórez (TCE)
Elektra (Frank) (PP)
Das Rheingold/Die Walküre (Gergiev) (PP)
• Récital Matthias Goerne
Pelléas et Mélisande (Levy) (TCE)
Faust (Rousset) (TCE)

Chef.fe.s d’orchestre préférés :
• Rousset (Flûte, Et in Arcadia ego, Faust)
• Frank (Symphonie « Résurrection », Elektra, Requiem)
• Dudamel (La Bohème)
• Rustioni (Attila, Don Carlos, Macbeth)
• Hengelbrock (Orpheus und Eurydike)
• Salonen (Symphonie « Titan »)
• Minkowski (Mârouf)
• Levy (Pelléas)
• Muti (concert avec orchestre Cherubini)
• Equilbey (La Nonne sanglante)

Metteur.e.s en scène d'opéra préférés  (où l'on remarque que les anciennes productions dominent et que les mises en scène d'opéra folichonnes sont rares) :
• Wilson (Pelléas)
• Warlikowski (Don Carlos, BB/Voix humaine)
• Py (Dialogues des Carmélites)
• Deschamps (Mârouf)
• Pelly (L’Heure espagnole/Gianni Schicci)
• Mitchell (Ariadne aux Naxos, Miranda)

Orchestres et ensembles préférés :
• Orchestre de Paris (Symphonie « Tragique », « Rêve d'Orient »)
• Orchestre de l’Opéra National de Paris (Pelléas et Mélisande, Don Carlos, La Bohème, BB/Voix humaine, Parsifal, L’Heure espagnole)
• MusicAeterna (La Clémence de Titus)
• Orchestre de chambre de Paris (récital Bernheim/Peretyatko, Dixit Dominus - Vivaldi)
• Orchestre Philharmonique de Radio France (Symphonie « Résurrection », Elektra)
• Gli Incogniti (Quatre saisons)
• Orchestre de chambre de Lausanne (récital Florez)
• Balthasar-Neuman Ensemble (Orpheus und Eurydike)
• Orchestre de l’Opéra de Bordeaux (Mârouf)
• Insula Orchestra (La Nonne sanglante)

Chanteurs préférés (le nombre de trios-brocolis n'est plus parfait ici) :
• Ludovic Tézier (Marquis de Posa)
• Jonas Kaufmann (Don Carlos)
• Benjamin Bernheim (Rodolfo)
• Philippe Talbot (Comte Ory, Torquemada)
• Jean-Sébastien Bou (Mârouf, Valentin)
• Stanislas de Barbeyrac (Chevalier de la Force, Gonzalve)
• Andrei Popov (Mime)
• Mikhail Vekua (Loge, Siegmund)
• Michele Pertusi (Philippe II)
• Stéphane Degout (Marquis de Posa)
• Peter Mattei (Amfortas)
• Florian Sempey (Figaro, Malatesta)
• Michael Spyres (Rodolphe La Nonne sanglante)
• Roberto Alagna (Samson)
• Laurent Naouri (Grand Prêtre)
• Thomas Dolié (Ramiro)
• Eric Cutler (Bacchus)

Chanteuses préférées (le nombre de trios-brocolis n'est pas parfait ici aussi, du tout):
• Jodie Devos (Yniold, Reine de la nuit, Alice, Arthur)
• Sonya Yoncheva (Elisabeth, récital Verdi)
• Elina Garanca (Eboli)
• Aleksandra Kurzak (Vitellia)
• Marianne Crebassa (Sesto)
• Julie Fuchs (Adèle)
• Gaëlle Arquez (Isolier)
• Marie-Nicole Lemieux (Storgè, Dalila)
• Sondra Radvanovsky (Amelia, Leonora)
• Véronique Gens (Madame Lidoine, Marguerite)
• Barbara Hannigan (Elle)
• Anna Kiknadze (Fricka)
• Cecilia Bartoli (Alcina)
• Anne-Catherine Gillet (Angèle - Le Domino noir)
• Michèle Losier (Ascanio, Conceptión)
• Vanina Santoni (La Princesse Saamcheddine, Agnès - La Nonne sanglante)
• Sabine Devieilhe (Mélisande, Zerbinetta)
• Elsa Dreisig (gala Gounod (Juliette), Lauretta)
• Angela Brower (Le Compositeur)
• Anita Raschelishivili (Azucena)

Espoirs masculins :
• Tuomas Katajala (Tamino)    
• Guillaume Andrieux (Pelléas)
• Kevin Amiel (Rodolphe - Bohème, notre jeunesse)

Espoirs féminins :
• Emoke Barath (Morgana, Amour - Orfeo ed Euridice)
• Olga Kulchynska (Rosina)
• Oxana Shylova (Freia)
• Lise Davidsen (Ariadne)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82025
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Que restera-t-il de nos amours (2017-2018) ?   Mer 18 Juil 2018 - 2:51

Difficile de tout retrouver…

Je retiens surtout:

Opéras

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

-Pelléas et Mélisande, Jordan/Wilson (Bastille)
-Parsifal, Jordan/Jones (Bastille)

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

-Le Château de Barbe-Bleue, La Voix humaine, Metzmacher/Warlikowski (Garnier)
-L'Heure espagnole, Gianni Schicchi, Pascal/Pelly (Bastille)

Very Happy Very Happy Very Happy

-Falstaff, Luisi/Pitoiset (Bastille)
-Only the Sound remains, Martinez/Sellars (Garnier)
-Boris Godounov, Jurowski/Van Hove (Bastille)

Opéras en version de concert

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

-Elektra, Franck (Philharmonie)
-Rheingold, Gergiev (Philharmonie)
-Die Walküre, Gergiev (Philharmonie)
-Pelléas et Mélisande, Levy (TCE)

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

-Orfeo, Gardiner (Philharmonie)
-Le Château de Barbe-Bleue, Letonja (Philharmonie)

Récitals de chant

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Smile

-Matthias Goerne (Garnier)

Musique symphonique (à la Philharmonie, sauf mention contraire)

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

-Debussy par Roth
-Franck et Mahler par Roth
-Varèse et Chostakovitch par Dudamel

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

-Mahler 6 par Harding
-Beethoven 7 et le Sacre de Stravinsky par Grimal et les Dissonances
-Wagner, Strauss, Ravel par Gabel
-Les Cloches de Rachmaninov par Noseda
-Ravel, Roussel, Schmitt, Debussy par Gabel (Rêves d'orient)
-Strauss, Rachmaninov et Szymanowski par Canellakis

Very Happy Very Happy Very Happy Smile

-Webern Strauss Franck par Krivine (Radio France)
-Liszt Strauss par Krivine (Radio France)
-Debussy Schmitt Prokofiev par Darlington
-Concert anniversaire de l'orchestre de Paris le 1/11 par Harding
-Sibelius, Chostakovitch par P.Järvi
-Mahler 9 par Harding
-Chen Bartok par Lintu
-Honegger Koechlin Beethoven par Zinman
-Zemlinsky et Schoenberg par Conlon

Musique de chambre

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

-Fauré et Koechlin par le Quintette Syntonia (CRR de Paris)

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

-Schubert Borodine Chostakovitch par le Quatuor Oïstrakh (Cité de la musique)
-Messiaen quatuor par Meyer, Le Sage (Philharmonie)
-Ravel, Debussy, Caplet par E.Ceysson et le Quatuor Voce (salle Gaveau)
-Caplet, Franck par G.Bellom et le Quatuor Zaïde (Soubise)

Récitals de piano

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

-Yuja Wang, Rachma Ligeti Prokofiev Scriabine (Philharmonie)
-Favorin, piano russe XXè (Radio France)
-Ghindin, piano russe XXè (Radio France)

Les concerts de 2017 me paraissent vraiment loin, j'ai failli en oublier de superbes.
Mes appréciations sont globales et concernent les œuvres et les interprètes.
J'ai cité ici ce qui m'a marqué, je crois que ça couvre un peu plus de la moitié des spectacles auxquels j'ai assistés. (sauf pour le piano et la musique de chambre, je crois qu'ils y sont tous ou presque)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belcore
Mélomane averti


Nombre de messages : 446
Date d'inscription : 28/09/2017

MessageSujet: Re: Que restera-t-il de nos amours (2017-2018) ?   Mer 18 Juil 2018 - 10:04

Saison contrastée, des choses superbes, mais aussi des déceptions :

Les réussites :

Orfeo - Gardiner
Ballets Stravinsky - Rattle
Requiem - Brahms - Gewandhaus
De la maison des morts - Salonen
Elektra - Franck
Only the sound - Garnier
Italianische L. Damrau - Kaufmann
Parsifal - Jordan
Heure espagnole
Yuja Wang

Les flops :

Mahler VI - Cleveland
Don Carlos - Bastille
Benvenuto C. Bastille
Boris G. Bastille
Mefistofele - Orange

La plus grosse déception aura été le Don C. de Bastille : j'adore cette œuvre, et tout était rassemblé pour un triomphe : j'ai cru périr d'ennui...

Belcore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19305
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Que restera-t-il de nos amours (2017-2018) ?   Mer 18 Juil 2018 - 10:19

Et hop... un petit bilan rapide...
Pas beaucoup de symphonique marquant cette année...

Spectacles d'opéra préférés :
• Le Comte Ory (Opéra-Comique)
• Mârouf (Opéra-Comique)
• Phaéton (Versailles)
• Philémon et Baucis (Tours)
• La Nonne Sanglante (Opéra-Comique)

Concerts de musique symphonique, de chambre ou sacrée préférés :
• « Rêve d’Orient », Gabel (PP)

Opéras en version de concert et récitals préférés :
• Renée Fleming au TCE (mélodies et airs d'opéra)
• Marianne Crebassa à l'Opéra-Comique (airs d'opéra français)
• Sabine Devieilhe à la Philharmonie (airs d'opéra français)
• Marc Mauillon et Angélique Mauillon (à Avignon, pour des pièces de Caccini et Peri)
Chef.fe.s d’orchestre préférés :
Rheingold et Die Walküre à la Philharmonie
• Gala Gounod (Radio France)
• Récital Gregory Kunde et Maria José Siri

Metteur.e.s en scène d'opéra préférés  :
• Barrie Kosky (La Flûte Enchantée à l'Opéra-Comique)
• Claus Guth (Jephtha à l'Opéra Garnier)
• Jérôme Deschamps (Mârouf)

Chef préférés :
• Marc Minkowski (Mârouf)
• Christophe Rousset (Alceste de LULLY, Faust)
• William Christie (Jephtha)

Chanteurs préférés :
• Erwin Schrott (Attila)
• Philippe Talbot (Le Comte Ory)
• Ian Bostridge (Jephtha)
• Mikhail Vekua (Or du Rhin, Walkyrie)
• Jean-Sébastien Bou (Le Comte Ory, Mârouf, Faust)
• Michael Spyres (La Nonne Sanglante)

Chanteuses préférées (le nombre de trios-brocolis n'est pas parfait ici aussi, du tout):
• Julie Fuchs (Le Comte Ory)
• Sondra Radvanovsky (Un Ballo in maschera)
• Marie-Nicole Lemieux (Jephtha, Samson et Dalila)
• Cecilia Bartoli (Alcina)
• Varduhi Abrahamyan (Alcina, Un Ballo in maschera)
• Marion Lebègue (La Nonne Sanglante)

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!


Dernière édition par Polyeucte le Mer 18 Juil 2018 - 11:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82025
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Que restera-t-il de nos amours (2017-2018) ?   Mer 18 Juil 2018 - 10:25

Je pense que Julie Fuchs est une femme. Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5946
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Que restera-t-il de nos amours (2017-2018) ?   Mer 18 Juil 2018 - 11:10

hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84750
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Que restera-t-il de nos amours (2017-2018) ?   Mer 18 Juil 2018 - 11:26

Polyeucte a écrit:
Concerts de musique symphonique, de chambre ou sacrée préférés :
• « Rêve d’Orient », Gabel (PP)

Et Mahler 2 ? Smile

De mon côté, je suis en train de faire le bilan ces jours-ci, mais c'est long à dépouiller… Quelques trucs en commun (notamment Mârouf, Koechlin-Moraly, Clemenza-Ettinger, Trovatore…), mais aussi plein de trucs que vous n'avez pas mentionnés (soit que vous ne les ayez pas autant aimés, soit que vous ne vous soyez pas déplacés…) comme les chœurs a cappella de Mendelssohn, Brahms et Wolf par Calligrammes, les futuristes russes par Ghindin, Haydn 95 par les Lauréats du CNSM, la Suite de Rusalka par Honeck, les inédits de Debussy-Auric-Caby-Ladmirault-Cartan-Ropartz à la BNF, Roma de Bizet par l'ONDIF, Elias par Heras-Casado, Elgar 1 par Norrington, la Messe en si de Lioncourt, le Stabat Mater de Ligniville (les deux par L'Oiseleur)… bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82025
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Que restera-t-il de nos amours (2017-2018) ?   Mer 18 Juil 2018 - 11:46

Si si, j'ai cité Ghindin!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3410
Age : 918
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Que restera-t-il de nos amours (2017-2018) ?   Mer 18 Juil 2018 - 13:25

coups de coeur

Jérusalem, Teatro Regio de Parme (soirée du 8 octobre 2017)

Stiffelio, Teatro Farnese Parme (6/10/17)

Falstaff, Parme (5/10/17 et 15/10/17)

Dialogues des Carmélites TCE (15/02/18)

Déceptions opératiques

La Traviata Teatro Verdi de Busseto (18/10/17)

Oratorios

Requiem de Verdi Teatro Regio de Parme (7/10/17)

Messe en UT majeur et Fantaisie chorale de Beethoven (23/11/17)

Concerts orchestraux

Concert Debussy OCE/Langrée (26/04/18)

Chefs

Sebastiano Rolli

Daniele Callegari

Louis Langrée

Philippe Herreweghe

Jean François Heisser

Artistes Lyriques

Véronique Gens

Patricia Petibon

Nicolas Cavallier

Sophie Koch

Sabine Devielhe

Roberto De Candia

Giorgio Caoduro

Amarili Nizza

Michele Pertusi

Ramon Vargas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://lyriqueinfo.blogspot.fr/
Belcore
Mélomane averti


Nombre de messages : 446
Date d'inscription : 28/09/2017

MessageSujet: Re: Que restera-t-il de nos amours (2017-2018) ?   Jeu 19 Juil 2018 - 8:11

Xavier a écrit:
Je pense que Julie Fuchs est une femme. Mr.Red


C'est bien ce qui est écrit, non ??

Dans ma liste des réussites, j'ajoute - justement - Le Comte Ory à Zurich avec Bartoli, qui est aussi une femme, et qui chantait la Comtesse Adèle...

Belcore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19305
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Que restera-t-il de nos amours (2017-2018) ?   Jeu 19 Juil 2018 - 10:50

Belcore a écrit:
Xavier a écrit:
Je pense que Julie Fuchs est une femme. Mr.Red


C'est bien ce qui est écrit, non ??

Dans ma liste des réussites, j'ajoute - justement - Le Comte Ory à Zurich avec Bartoli, qui est aussi une femme, et qui chantait la Comtesse Adèle...

Belcore

J'ai corrigé... j'avais mis Fuchs à la suite de Talbot... donc chez les hommes.

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Zémire
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 484
Age : 62
Date d'inscription : 18/07/2010

MessageSujet: Re: Que restera-t-il de nos amours (2017-2018) ?   Jeu 19 Juil 2018 - 18:46

Je ne voyage guère : Liège (Opéra Royal de Wallonie) - Bruxelles (Monnaie) - Namur (Festival musical de Namur)

I love you I love you I love you I love you

Le Dialogue des Carmélites, Poulenc - Monnaie - mise en scène de Py
avec mention spéciale à ... toute la distribution !

Concert Stéphane Degout - Monnaie (Faure, Brahms, Schumann)

I love you I love you I love you

Samson, Handel - FMN - direction Alarcon - concert

Le Domino noir, Auber  - ORW - direction Davin - mise en scène Lesort-Hecq
avec mention spéciale à Anne-Catherine Gillet et Cyrille Dubois

Lohengrin, Wagner - Monnaie - direction Alain Altinoglu - mise en scène de Py

I love you I love you

Carmen, Bizet - ORW - direction Scappucci - mise en scène Brockhaus
avec une mention spéciale à Lionel Lhote

Mention spéciale aussi à
Tatiana Serjan pour sa Lady Macbeth (Verdi) - ORW  I love you  I love you  I love you
Patrick Leterme pour son spectacle Momo (entre autres) pour petits ... et grands !  I love you  I love you  I love you  I love you
l'IMEP, Institut Supérieur de Musique et de Pédagogie - Namur - pour sa qualité d'enseignement   I love you  I love you  I love you

Côté déceptions : les mises en scènes de l'ORW et sa programmation Confused Confused Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tomseche89
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 448
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/08/2011

MessageSujet: Re: Que restera-t-il de nos amours (2017-2018) ?   Mer 1 Aoû 2018 - 23:25

Je m'y colle aussi : 126 concerts en 2017/2018, saison globalement riche, on va dire !
J'ai vu à peu près tout le symphonique à la Philharmonie et toutes les productions à Garnier et Bastille + un peu de TCE et de Radio France.
J'essaie de faire court...

+++++
PhilharRF/Franck : Mahler 2 (orchestre d'une beauté inouïe, direction apaisée et grandiose de Franck : le concert de la saison !)
Los Angeles/Dudamel : Varèse Amériques + Chostakovitch 5 (orchestre et chefs sidérants de virtuosité et d'engagement)
ONP/Benini : Verdi Le Trouvère (autant pour le chef que pour Radva et Rachvelishvili)

++++
Berliner/Rattle : Haydn Création (les Berliner qui se la jouent baroqueux, un régal)
Cleveland/Welser Möst : Mahler 6 (sans doute la plus rapide de l'histoire, implacable)
Dissonances/Grimal : Beethoven 7 + Stravinsky Sacre (une sorte d'hystérie collective se dégageait de l'orchestre, impressionnant !)
OP/Harding : Falstaff (direction au scalpel d'Harding, plateau de grande qualité)
Orchestre de Paris/Hengelbrock : Haydn 104 + Beethoven 3 (on ne devrait jouer autrement Haydn et Beethoven!)
Monte Carlo/Yamada : Berlioz S. Fantastique (orchestre luxueux, direction raffinée et contrastée, assurément un grand chef)
PhilharRF/Franck : Strauss Elektra (un cran en-dessous que Mahler 2 mais quand même...)
Champs-Elysées/Langrée : Rossini Le Comte Ory (l'orchestre n'était pas très beau mais tout était tellement réjouissant !)
ONF/Spano : Mahler 3 (LA bonne surprise de la saison, aussi lente que la Tragique de Cleveland était rapide, avec un National sublime)
Scala/Chailly : Tchaïkovski 2 + Stravinsky Petrouchka
Siècles/Roth : Franck Ré + Mahler 1 (jamais entendu la Symphonie en ré claquer aussi bien, et de tous les côtés, version définitive pour moi)
ONP/Jordan : Tchaïkovski 2 + 4 (le sommet de l'intégrale de Jordan)
Opéra/Pascal : Heure Espagnole/Gianni Schicchi

-
Budapest/Fischer : Tchaikovski 4 (superbe orchestre bien sûr, mais Fischer bien trop maniéré...)
LSO/Rattle : Strauss Métamorphoses + Wagner Prélude et Mort d'Isolde + Bernstein 2 (jamais réussi à entrer dans ce concert)
Munich/Gergiev : Tchaikovski Francesca + Strauss Vie de Héros (là encore l'orchestre n'est pas en cause, mais la décevante sensation d'une routine 4 étoiles)

--
WEDO/Barenboim : Tchaikovski 5 (sans souffle, sans vie)
Buniatishvili : Brahms, Tchaïkovski, Liszt (je ne comprends plus cette pianiste en récital.... en concerto, c'est autre chose!)
LSO/Gardiner : Schumann Concerto pour violon + S4 (joué le plus soft possible, concerto barbant et version bizarroïde de la symphonie)
OPRF/Haenchen : Mahler 9 (je suis passé totalement à côté du début à la fin, pas une once d'émotion)
Cherubini/Muti : ouvertures et intermezzos de Puccini, Verdi, Giordani, etc. (programme décousu, ennui total, sauvé par... le bis - fantastique Ouverture des Vêpres)
WP/Orozco Estrada/Bronfman : Beethoven PC3 + Bartok PC2 + Stravinsky Petrouchka (orchestre décidément sans intérêt quand il vient en tournée....)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sehnsucht
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 25
Localisation : Berlin / Zurich
Date d'inscription : 22/03/2016

MessageSujet: Re: Que restera-t-il de nos amours (2017-2018) ?   Jeu 2 Aoû 2018 - 12:31

80+ concerts en terres germaniques.
Parmi les beaux moments :  
- Parsifal, K. Petrenko, Bayerische Staatsoper ***** (malgré la mise en scène nulle, mais musicalement extatique)
- Rosenkavalier, K. Petrenko, Bayerische Staatsoper *****
- Arabella, Trinks, Bayerische Staatsoper ****
- Parsifal, Rattle, Berliner Philharmoniker ****
- Dukas Péri, Prokofiev concerto 3, Schmidt 4, K. Petrenko (+Wang), Berliner Philharmoniker *****
- Mahler 9, Haitink, Berliner Philharmoniker ****
- Ravel Barque sur l'océan, Alborada, Duparc Invitation voyage, pays où se fait la guerre, vie antérieure, chanson triste, Scriabine Poème de l'extase, Pappano (+Gens), Berliner Philharmoniker *****
- Lutoslawski 3, Brahms 1, Rattle, Berliner Philharmoniker ****
- Bruckner 9, Rattle, Berliner Philharmoniker ***
- Ravel Enfant et sortilèges, Franck, Berliner Philharmoniker ****
- Beethoven Missa Solemnis, Thielemann, Berliner Philharmoniker ****
- Haydn Schöpfung, Rattle, Berliner Philharmoniker ****
- Mahler 2, Nagano, DSO Berlin ****
- Beethoven 7, Honeck, DSO Berlin **** (quel chef !)
- Sibelius 6 et 7, Saraste, Rundfunk-Sinfonieorchester Berlin ****
- Schubert 9, Jansons, BRSO ****
- Bruckner 8, Jansons, BRSO *****
- Sibelius 6 et 7, Salonen, BRSO ****
- Mahler 1, Blomstedt, Tonhalle Zurich ****
- Bruckner 4, Haitink, Tonhalle Zurich ****
- Parsifal, Young, Opernhaus Zurich ****
- Fliegende Holländer, Poschner, Opernhaus Zurich *****
- Strauss Zarathustra Till Tod Verklärung, Chailly, Lucerne Festival Orchestra ****
- Stravinski Sacre, Chailly, Lucerne Festival Orchestra ****

Et ça recommence dans deux semaines avec une orgie de concerts à Lucerne Very Happy


Dernière édition par Sehnsucht le Jeu 2 Aoû 2018 - 21:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84750
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Que restera-t-il de nos amours (2017-2018) ?   Jeu 2 Aoû 2018 - 13:37

Dans les 130 soirées, + ou - 10 selon comment on compte. hehe

Je mets les parties de concert qui m'ont le plus intéressé : certains m'ont par ailleurs assez ennuyé (les concerts Honeck et Conlon, à part les sommets que je mentionne, n'étaient pas forcément palpitants).

Chœurs :
♥♥♥♥ Mendelssohn, Brahms, Wolf a cappella : Calligrammes, Béréau
♥♥♥♥ Ligniville, Stabat Mater : Rossignol, Gomar, L'Oiseleur des Longchamps
♥♥♥♥ Lioncourt, Messe en si : Tenet, Laurens, Zigliani, L'Oiseleur des Longchamps
♥♥ Ladmirault, Ropartz… chœurs inédits (dont la Jeanne d'Arc de Debussy, son ultime œuvre !)
♥♥ Alfvén, Stenhammar, Sandström a cappella : Jeune Chœur de Paris, Korovitch
♥♥ Mortensen a cappella : Chœur de l'OP, Sow
♥ Bernstein, Mass : OP & Ch, W. Marshall

Lieder, mélodies, cantates :
♥♥♥♥ Aubert, La mauvaise prière : Kaëlig Boché à Fleuret (deux fois…)
♥♥♥♥ Zemlinsky, Maiblumen blühten überall : Mikolaj, membres OP, Conlon
♥♥♥♥ Auric, Caby, mélodies inédites : Kaëlig Boché à la BNF
♥♥♥♥ Rovetta, Legrenzi, Monteverdi, Cavalli, scènes, cantates, ariettes : Z. Wilder & guitare baroque
♥♥ Schumann, Dichterliebe : Beczała
♥♥ extraits de baroque français et italien : Madelin, Benos
♥♥ Lefebvre, Clérambault, Montéclair, cantates : Zaïcik, Taylor Consort

Solos :
♥♥♥♥ Mossolov, Roslavets, Miaskovski, Lourié au piano : Ghindin
♥♥♥♥ Debussy, Études, Watanabe, solo : Tsubasa Tatsuno
♥♥♥♥ Messiaen, Variations & L'Ascension : CNSM
♥♥ Bozza, Image pour flûte seule : CNSM

Chambre :
♥♥♥♥ Fauré & Koechlin, Sonates et quintettes : Moraly, R. David, Syntonia
♥♥♥♥ Concert « coups de cœur » des ensembles de chambre du CNSM »

Orchestre :
♥♥♥♥ Dvořák, Suite de Rusalka : OP, Honeck
♥♥♥♥ Haydn, Symphonie n°95 (+ Coriolan) : Orchestre des Lauréats du CNSM
♥♥♥♥ Tchaïkovski, Symphonie n°2 : ONP, Ph. Jordan
♥♥♥♥ Bizet & Debussy, Roma, Printemps, Damoiselle élue : ONDIF, Ceccherini
♥♥♥♥ Mahler, Symphonie n°2 : OPRF, Franck
♥♥♥♥ Dvořák, Concerto-violoncelle, Elgar, Symphonie n°1 : Queyras, OP, Norrington
♥♥♥♥ Brahms, Concerto n°1 : Grimaud, Philadelphie, Nézet-Séguin
♥♥ Schubert, Symphonie n°6 : Étudiants A & B, Orchestre des Lauréats du CNSM
♥♥ Tchaïkovski, Symphonie n°1 : ONP, Ph. Jordan
♥♥ Sibelius, Symphonie n°1 : OPRF, Rouvali
♥♥ Bruckner, Symphonie n°3 : OP, Blomstedt
♥♥ Schubert, Symphonie n°5 : Étudiants de la grande classe, Orchestre des Lauréats du CNSM
♥♥ Haydn, Symphonie n°104 : OP, Hengelbrock
♥ Franck, Mahler, Symphonie & Symphonie n°1 : Les Siècles, Roth
♥ Mendelssohn, Symphonie n°4 : NDR Radiophilharmonie (de Hanovre), Manze

Opéra français :
♥♥♥♥ Rabaud, Mârouf : Deschamps, Bou, Peintre, Teitgen, ONBA, Minkowski
♥♥ LULLY, Alceste : Talens Lyriques, Rousset
♥♥ Philippe d'Orléans, Penthée : Chantres, CRR Paris-Cergy-Versailles, Schneebeli
♥ Gounod, La Nonne sanglante : Santoni, Lebègue, Spyres, Boutillier, Insula O, Équilbey
♥ Auber, Le Domino noir : Hecq, Gillet, Dubois, Davin
♥ Rossini, Le Comte Ory : Podalydès, Fuchs, Talbot, O. des Champs-Élysées, Langrée
♥ Paladilhe, L'Amour africain : Compagnie de L'Oiseleur
♥ Messager, Les petites Michu : Les Brigands
♥ LULLY, Psyché II : Tenet, CRR Paris-Cergy-Versailles & PSBB, Fuget

Opéra italien :
♥♥♥♥ Verdi, Falstaff : OP, Harding
♥♥♥♥ Mozart, La Clemenza di Tito : Decker, Kurzak, Crebassa, Spyres, ONP, Ettinger
♥♥ Verdi, Il Trovatore : Ollé, Radvanovsky, Rachvelishvili, ONP, Benini
♥ Rossi, Orfeo : CRR, Fuget

Autres œuvres lyriques :
♥♥♥♥ Mendelssohn, Elias : RIAS-Kammerchor, Freiburger Barockorchester, Heras-Casado
♥♥ Moussorgski, Boris Godounov : van Hove, ONP, Jurowski
♥♥ Wagner, Parsifal : R. Jones, ONP, Ph. Jordan
♥♥ Mozart, Zauberflöte : Kosky, Komische Oper

--

Ratages ?

Soit que je sois le ravi de la crêche, soit que mon discernement soit sans faille (choisissez à votre goût, les deux flattent l'image que j'aime à me faire de moi-même), pas de mauvaise soirée.

Mais je peux tout de même distinguer quelques déceptions.

♠ Splendide jeu (mes chouchous Gabriel Pidoux et Ariane Bacquet) mais œuvres « pour instrumentistes » particulièrement creuses et pénibles lors d'une audition de hautbois au CNSM… des gens dont je n'avais jamais entendu parler, et dont je n'ai pas particulièrement envie de réentendre parler, mélange d'églogues grises et de pièces de caractère ou de démonstration sans contenu, conçues essentiellement pour remplir un trou dans le répertoire (et faire gagner des sous aux profs qui ont dû commettre ça). Pas de contemporain hideux au demeurant, juste des trucs plats qui, couplés à la stridence naturelle du hautbois solo, devient vite pénible.

♠ Je n'aime toujours pas La Bohème (hors de l'acte I).

♠ La Princesse Légère de Violeta Cruz : je n'ai pas passé une mauvaise soirée, mais il y avait une grosse erreur de communication, vendu comme une pièce pour enfant, alors qu'elle était sans action, sans humour, vraiment pas bien faite. Le sujet était en or, et il y a du potentiel dans l'écriture, mais traité avec une minutie très sérieuse et un peu condescendante, j'ai trouvé ça long et les enfants ont été des héros !

♠ Je n'ai pas complètement adhéré au Don Carlos de Bastille. Trop vaste, trop volapük, pas assez tendu, paresseux visuellement, je ne sais… mais ça n'a pas vraiment pris.

♠ Idem en orchestre pour Mahler 4 par Hengelbrock, son concert Ibert / Walpurgis également (à la fin d'une grosse semaine pour eux, je me demande s'ils avaient assez bossé), et l'Elektra de Franck que tout le monde a adoré. Pas du tout de mauvais moments, mais je n'ai pas été touché ces jours-là, je me suis senti un peu loin. Peut-être mon humeur aussi.

Ça me paraît d'assez minces réserves, tout cela, sur le total des soirées. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Que restera-t-il de nos amours (2017-2018) ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Que restera-t-il de nos amours (2017-2018) ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Helloween - Tournée reformation! 2017-2018
» Opéra National de Paris - Saison 2017-2018 (programmation)
» Orchestre de Paris 2017-2018
» Philharmonie de Paris, Cité de la musique - 2017-2018
» TCE 2017/2018

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: