Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Joni MITCHELL

Aller en bas 
AuteurMessage
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 8186
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Joni MITCHELL   Lun 30 Juil 2018 - 9:00

J'ouvre un sujet sur Joni MITCHELL.
Que je viendrai compléter par la suite.




Je ne vais pas faire de bio, chose que l'on trouve facilement sur le net.

Ses albums studio:

1968 : Song to a Seagull
1969 : Clouds
1970 : Ladies of the Canyon
1971 : Blue
1972 : For the Roses
1974 : Court and Spark
1975 : The Hissing of Summer Lawns
1976 : Hejira
1977 : Don Juan's Reckless Daughter
1979 : Mingus
1982 : Wild Things Run Fast
1985 : Dog Eat Dog
1988 : Chalk Mark in a Rain Storm
1991 : Night Ride Home
1994 : Turbulent Indigo
1998 : Taming the Tiger
2000 : Both Sides Now
2002 : Travelogue (arrangements de certains de ses principaux titres, avec "grand orchestre", sur 2 CDs)
2007 : Shine

Pour moi les meilleurs sont ceux d'avant 1980, c'est à dire les dix premiers que l'on trouve regroupés dans ce coffret:


Détails:
Spoiler:
 

Ceux des années 80 ( Wild Things Run Fast à Chalk Mark in a Rain Storm)sont moins intéressants, en tout cas moins à mon coup, bien que l'on trouve souvent une petite pépite dans chacun.

Beau retour à partir de Night Ride Home, et jusqu'au dernier, Shine.

Mon préféré est certainement Hejira


Il y a ce livre, que j'ai trouvé intéressant:


Ce matin, écoute de l'album Night Ride Home de 1991.  Smile



Dernière édition par Rubato le Ven 3 Aoû 2018 - 11:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 8186
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Joni MITCHELL   Ven 3 Aoû 2018 - 11:26

Un bon album des années 80 (1988).  Smile



Manu Katché à la batterie.
Larry klein à la basse.

Quelques "guest stars" pour les voix:
Peter Gabriel - Bon Henley - Billy Idol - Willie Nelson.

L'album s'achève de belle façon sur un arrangement du "traditional" Corrina, Corrina avec la basse de Larry Klein, la guitare de Joni Mitchell et le saxo de Wayne Shorter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84760
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Joni MITCHELL   Ven 3 Aoû 2018 - 12:29

Sans originalité, Blue, sophistiqué comme du lied, de beaux poèmes suffisamment allusifs pour laisser de la place à al musique et à l'auditeur, et des musiques à la prégnantes et originales… vraiment rien à jeter là-dedans.

La voix s'est hélas très vite fanée à sa maturité artistique, si bien que ses explorations intéressantes par la suite n'ont pas la même saveur pour moi. Parce qu'il y a une finesse d'attaque, d'inflexion, une clarté de timbre qui se perdent totalement dès les années 70 (Court & Spark est déjà la limite).

Pour autant, j'aime beaucoup Both Sides Now, mais on ne se situe plus sur les mêmes cîmes, sur la même conjonction des accompagnements nus, harmonies sophistiquées et voix de diamant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 8186
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Joni MITCHELL   Ven 3 Aoû 2018 - 12:44

DavidLeMarrec a écrit:
Sans originalité, Blue, sophistiqué comme du lied, de beaux poèmes suffisamment allusifs pour laisser de la place à al musique et à l'auditeur, et des musiques à la prégnantes et originales… vraiment rien à jeter là-dedans.

La voix s'est hélas très vite fanée à sa maturité artistique, si bien que ses explorations intéressantes par la suite n'ont pas la même saveur pour moi. Parce qu'il y a une finesse d'attaque, d'inflexion, une clarté de timbre qui se perdent totalement dès les années 70 (Court & Spark est déjà la limite).

Pour autant, j'aime beaucoup Both Sides Now, mais on ne se situe plus sur les mêmes cîmes, sur la même conjonction des accompagnements nus, harmonies sophistiquées et voix de diamant.
coucou David  Smile

Pas vraiment d'accord. La voix a certainement évolué, mais dire qu'elle s'est fanée dès les années 70 ! tutut
Tu compares peut-être l'évolution de sa voix à celle de chanteuses classiques ?

Non, pour moi la voix est toujours là. C'est plus l'accompagnement musical qui a évolué.
J'aime la sonorité de sa guitare, avec ses accordages spéciaux.

Écoute Hejira 1976 (bon, c'est l'un de mes préférés).

Mais comme je l'ai dit, mes préférés sont les 9 premiers. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84760
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Joni MITCHELL   Ven 3 Aoû 2018 - 13:59

Citation :
Tu compares peut-être l'évolution de sa voix à celle de chanteuses classiques ?

Non, non, je parle simplement du fait qu'elle a complètement perdu l'accès à ses aigus (et à ses résonances hautes), ce qui donne un timbre voilé – ça ne me gêne pas en soi dans ce répertoire, mais l'occurrence, ça limite vraiment son ambitus et ses possibilités d'expression, on sent qu'elle est contrainte par sa voix qui se rétracte, et non pas qu'elle assume, comme d'autres, un chant avec du souffle. Considérant, elle s'en tire très bien, mais c'est surtout grâce à la qualité des compositions.

Par exemple les diminutions ornementales un peu folles qu'elle fait dans Blue disparaissent complètement après les albums 70.


Citation :
J'aime la sonorité de sa guitare, avec ses accordages spéciaux.

Moi aussi. bounce


Citation :
Écoute Hejira 1976 (bon, c'est l'un de mes préférés).

C'est déjà fait (il m'en manque peut-être un ou deux dans la dernière période, mais sinon j'ai tout écouté. Smile ). Il y a de belles chansons dans celui-là, mais la voix s'est déjà durcie, pas du tout le même charme pour moi. Un peu plus sérieux, aussi.

--

C'est un des grands drames de mon existence de mélomane : j'ai beaucoup cherché, et trouvé de belles choses en folk, mais rien, chez Mitchell ou ailleurs, qui s'approche de l'enchantement absolu de Blue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 8186
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Joni MITCHELL   Ven 3 Aoû 2018 - 14:06

Tout à fait d'accord pour les aigus.

Je dirais que ses premiers albums étaient plutôt dans un registre de soprano, et les suivants plutôt mezzo. Smile

...et tu connais mon goût pour les voix graves (mezzo - baryton) Very Happy

Et puis le style a évolué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 17737
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Joni MITCHELL   Ven 3 Aoû 2018 - 14:11

DavidLeMarrec a écrit:


Citation :
J'aime la sonorité de sa guitare, avec ses accordages spéciaux.

Moi aussi. bounce



Vous parlez de son accordage en "open tuning", c'est ça ?

J'aime bien ce qu'elle fait, notamment dans les années 70 lorsque elle se rapproche un peu de la scène jazz-rock de l'époque. A cet égard, je trouve son disque de 1975 The Hissing of Summer Laws hypnotique et fascinant de bout en bout. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84760
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Joni MITCHELL   Ven 3 Aoû 2018 - 14:50

Tout à fait. Smile Par exemple, pour Little Green, au lieu de mi la ré sol si mi, elle utilise ré sol ré sol si ré (c'est-à-dire que trois cordes sont baissées d'un ton, de façon à obtenir un accord parfait en grattant à vide). Au cours de la pièce, avec un capodastre, il est transposé à la quarte supérieure en do majeur (sol do sol do mi sol).

Paradoxalement, elle l'utilise pour obtenir des harmonies plus sophistiquées (c'est-à-dire, je suppose, qu'au lieu de poser les doigts pour obtenir des accords parfaits, elle les pose pour les défaire hehe ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84760
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Joni MITCHELL   Ven 3 Aoû 2018 - 14:53

Rubato a écrit:
Je dirais que ses premiers albums étaient plutôt dans un registre de soprano, et les suivants plutôt mezzo. Smile

Je ne veux pas être pénible, mais ça sonne plutôt comme soprano sans aigus que comme mezzo (à supposer que cette nomenclature ait un sens dans ce répertoire), ça fait vieille voix en fait. Confused Ça ne me frustrerait sans doute pas si je n'avais pas entendu ce qu'elle faisait cinq ans plus tôt ! Je suppose qu'elle devait pas mal fumer (voire combiner ça avec d'autres conduites à risque) ? Parce qu'un déclin à cette vitesse.

Sans vouloir importer les clichés Callas-Tebaldi dans ce fil, je trouve Baez, dont le legs musical est moins intéressant, a mieux conservé, lorsque la voix s'est ternie, une partie du charme juvénile de ses débuts. (Je n'écoute cela dit que ses deux premiers albums, un peu pour la même raison que Mitchell.)


Citation :
Et puis le style a évolué.

Oui, tout à fait, quand elle se tourne vers des univers plus jazz (et plus amplifiés aussi), le timbre voilé est beaucoup plus congruent. Est-ce que c'est parce qu'elle était consciente de l'état de son instrument, ou un heureux hasard, je ne sais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 8186
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Joni MITCHELL   Ven 3 Aoû 2018 - 16:04

Bon, on ne sera pas trop d'accord sur la voix, mais ce n'est pas grave. Very Happy

Et comme tu dis "à supposer que cette nomenclature ait un sens dans ce répertoire".

J'ai réécouté Blue



...et là on est d'accord pour dire que c'est un bel album.

Citation :
Je suppose qu'elle devait pas mal fumer.
Oui !


J'en reviens à Hejira.

Je me souviens de la première écoute; j'avais emprunté le vinyle en médiathèque.
Posé sur la platine, et le choc ! une ambiance sonore inhabituelle qui m'a de suite marqué.

Et puis le titre "Amelia"
Oh, Amelia it was just the false alarm...suivi de ces accords de guitare au rythme syncopé (accord ouvert en Do, CGCEGC) qu'elle affectionne particulièrement.
Bref, j'étais aux anges ! Very Happy
C'est sans doute pour cela que j'y reste très attaché. I love you
/watch?v=1N7gPcCgkZU I love you


Nota:
Un accordage spécial n'est pas toujours en open tuning . Wink


Dernière édition par Rubato le Sam 4 Aoû 2018 - 8:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 8186
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Joni MITCHELL   Ven 3 Aoû 2018 - 19:33

Turbulent Indigo / 1994



De belles compositions sur cet album aussi ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 14671
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: Joni MITCHELL   Dim 5 Aoû 2018 - 11:36

DavidLeMarrec a écrit:
Je suppose qu'elle devait pas mal fumer

Hum, tu crois ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84760
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Joni MITCHELL   Dim 5 Aoû 2018 - 12:27

C''est de l'art, ça prouve pas grand'chose (d'ailleurs elle ne ressemblait pas trop à ça à l'époque où l'album a paru, non ?). Je posais vraiment la question du mode de vie, parce qu'une baisse aussi brutale du potentiel vocal, ça ressemble vraiment à ça.

(Et encore, ce n'est pas suffisant, le tabac et l'alcool altèrent, mais ne font pas changer à ce point l'instrument ; drogues, fragilité de santé, je ne sais.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 8186
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Joni MITCHELL   Dim 5 Aoû 2018 - 12:56

David , ce changement de voix semble être pour toi presque rédhibitoire pour les albums, disons, après Blue.

Personnellement ça ne m'a jamais affecté, bien que reconnaissant que la voix a "évolué".

...et elle n'est pas la seule dans ce cas. Je pense même que c'est le contraire qui serait étonnant. Wink

Nota:
Les peintures des pochettes sont d'elle. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84760
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Joni MITCHELL   Dim 5 Aoû 2018 - 13:09

C'est frustrant vocalement, certes (surtout que dans le folk, si on enlève le plaisir de la voix, hein), mais aussi musicalement, parce que ça la limite : les diminutions folles, les ornementations vocales fantaisistes disparaissent, parce que la voix s'est atrophiée. Donc ça finit avec un truc tassé dans le bas, où il ne reste plus que les poèmes et l'accompagnement – au demeurant, je l'ai dit, j'aime beaucoup les albums suivants (plutôt les plus tardifs que ceux qui entourent immédiatement Blue, justement parce qu'elle compense avec d'autres paramètres), mais ce n'est pas la même magie, le même alignement d'étoiles. Embarassed


Citation :
...et elle n'est pas la seule dans ce cas. Je pense même que c'est le contraire qui serait étonnant. Wink

Ça dépend vraiment. Certaines voix restent intactes très longtemps (c'est certes davantage vrai dans les répertoires « à voix » du type musical, pop ou soul que dans la chanson « à texte », le jazz ou le rock, ou on sent que le souci de se ménager n'est pas trop là).

Mais effectivement, quand on atteint le syndrome Leonard Cohen, c'est plus possible pour moi. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 14671
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: Joni MITCHELL   Dim 5 Aoû 2018 - 13:42

DavidLeMarrec a écrit:
C''est de l'art, ça prouve pas grand'chose

Tout comme la photo de pochette d'Hejirasiffle Joni Mitchell a vraiment été une très grosse fumeuse.



Citation :
(d'ailleurs elle ne ressemblait pas trop à ça à l'époque où l'album a paru, non ?)

Autoportrait assez ressemblant, je pense. Wink

Citation :
Je posais vraiment la question du mode de vie, parce qu'une baisse aussi brutale du potentiel vocal, ça ressemble vraiment à ça.

(Et encore, ce n'est pas suffisant, le tabac et l'alcool altèrent, mais ne font pas changer à ce point l'instrument ; drogues, fragilité de santé, je ne sais.)

Voilà, tout ça : dans la rubrique La santé du musicien, nombre de musiciens de cette génération, ou des précédentes pour le jazz, ont effectivement un bagage très chargé.

Ceci dit, je ne pense pas que l'altération (assez rapide, comme tu le soulignes) de ses moyens vocaux soient l'unique raison de ses évolutions stylistiques. Le folk de ses premières années était à l'évidence un registre trop étroit (pas vocalement, évidemment) pour elle, même si sa période pop-rock n'est pas pour moi la plus passionnante de sa discographie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84760
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Joni MITCHELL   Dim 5 Aoû 2018 - 14:35

Alifie a écrit:
Tout comme la photo de pochette d'Hejirasiffle Joni Mitchell a vraiment été une très grosse fumeuse.

Ce que je veux dire, c'est qu'elle peut vouloir poser avec une cigarette pour se donner une attitude, tout en étant fumeuse occasionnelle, ce qui n'a pas du tout les mêmes implications physiologiques.


Citation :
Ceci dit, je ne pense pas que l'altération (assez rapide, comme tu le soulignes) de ses moyens vocaux soient l'unique raison de ses évolutions stylistiques. Le folk de ses premières années était à l'évidence un registre trop étroit (pas vocalement, évidemment) pour elle, même si sa période pop-rock n'est pas pour moi la plus passionnante de sa discographie.

Oui, c'est l'évidence (je citais Baez, elle a continué dans son sillon même lorsque la voix s'est défraîchie) ; mais l'évolution stylistique se tient très bien (hors Blue, je ne trouve pas que ce soit dans le folk qu'elle ait produit ses meilleures composition), c'est juste une frustration de ne pas retrouver après (ni même avant, d'une certaine façon) cette liberté incroyable du geste, cet enthousiasme au sens le plus pythique. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 8186
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Joni MITCHELL   Dim 5 Aoû 2018 - 15:34

DavidLeMarrec a écrit:


Mais effectivement, quand on atteint le syndrome Leonard Cohen, c'est plus possible pour moi. hehe

Tu devrais "essayer" Tom Waits... siffle

Alifie a écrit:


Ceci dit, je ne pense pas que l'altération (assez rapide, comme tu le soulignes) de ses moyens vocaux soient l'unique raison de ses évolutions stylistiques. Le folk de ses premières années était à l'évidence un registre trop étroit (pas vocalement, évidemment) pour elle, même si sa période pop-rock n'est pas pour moi la plus passionnante de sa discographie.

Assez d'accord avec ça.

Réécouté:
Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 17737
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Joni MITCHELL   Jeu 9 Aoû 2018 - 13:35

thumleft

Sinon, dans le sillage de Joni Mitchell, je me permets de te conseiller (si tu ne le connais pas déjà) le splendide premier album de Crosby, Stills and Nash (69).



Joni Mitchell, David Crosby, Stephen Stills et Graham Nash ont constitué la cheville ouvrière de ce qu'on a appelé la scène de Laurel Canyon : une musique suave aux harmonies rêveuses, typiquement californienne.

@David : un disque qui pourrait t'intéresser.  Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 8186
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Joni MITCHELL   Jeu 9 Aoû 2018 - 15:48

Oui, je connais Crosby, Stills and Nash, puis Crosby, Stills , Nash & Young. Smile

Cela dit, ça fait très longtemps que je n'ai pas écouté. Merci pour le rappel ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Joni MITCHELL   

Revenir en haut Aller en bas
 
Joni MITCHELL
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Joni Mitchell - Hejira (1976)
» Court And Spark - Joni Mitchell (1973)
» Joni Mitchell
» dérivée de weissenborn
» Jaco Pastorius

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Autres musiques :: Autres styles-
Sauter vers: