Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Votre dernier film visionné

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15, 16  Suivant
AuteurMessage
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6671
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Lun 19 Nov 2018 - 20:41

C'était bien le sens de ma seconde remarque. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morloch
Lou ravi
avatar

Nombre de messages : 9894
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Lun 19 Nov 2018 - 23:14

ça se situe quand le vieil Hollywood? plutôt années 1930-40, 1950, 1960??




ce qui nous amène quoi qu'il en soit à:



La Ballade de Buster Scruggs (2018) Joel + Ethan Coen
6 histoires courtes dans diverses tonalités en hommage au western classique (sauf la deuxième, qui fait penser à du western spaghetti) , un petit bijou  Very Happy  Very Happy  Very Happy  Very Happy  Very Happy (quand même, il y a la dernière histoire ousque j'ai rien compris du tout, il faut que je re-regarde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6108
Age : 27
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Mar 20 Nov 2018 - 0:26

Francesco a écrit:
Mais non, mais non ... Mr. Green  je pense que tu as d'autres chats de cinéma à fouetter alors que je peux imaginer Stefano, Adalbéron voire Parsifal perdre un peu de leur temps (néanmoins précieux) pour les quelques moments de grâce du film.

En effet Mr. Green (mais pas tout de suite je suis dans une phase cinéma muet en ce moment)

D'ailleurs puisque tu mentionne les mots camp et Richardson dans le même post, as-tu vu The Loved One?

Morloch a écrit:
ça se situe quand le vieil Hollywood? plutôt années 1930-40, 1950, 1960??

Quand c'était mieux avant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30337
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Mar 20 Nov 2018 - 13:03

Morloch a écrit:
ça se situe quand le vieil Hollywood? plutôt années 1930-40, 1950, 1960??




Très simple ! Vieil Hollywood, ou Mauvais Hollywood c'est 1934-1968 à peu près. En 1934 c'est instauration des codes Hayes. Et l'autre borne c'est 1967 Summer of Love, 1969 Woodstock pour le contexte hors cinéma … et 1969 Easy Rider.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3290
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Mar 20 Nov 2018 - 13:29

Les films dont je parlais datent respectivement de 1972 et 1975 en fait. Mais rassurez-vous, c'est bien quand même (même si c'est la décennie que j'aime le moins au cinéma, pour ma part).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30337
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Mar 20 Nov 2018 - 13:37

Francesco a écrit:
Les films dont je parlais datent respectivement de 1972 et 1975 en fait. Mais rassurez-vous, c'est bien quand même (même si c'est la décennie que j'aime le moins au cinéma, pour ma part).

C'est la décennie que je préfère hehe kiss

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
Adalbéron
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 704
Age : 999
Localisation : Rue de la Grande Truanderie
Date d'inscription : 21/08/2015

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Mar 20 Nov 2018 - 14:03

Bah oui, c'est quand même la décennie de L'Aile ou la Cuisse, quoi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://pezzocapriccioso.wordpress.com
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6108
Age : 27
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Mar 20 Nov 2018 - 14:16

Adalbéron a écrit:
Bah oui, c'est quand même la décennie de L'Aile ou la Cuisse, quoi !
Et surtout du Gendarme et les extraterrestres! il est temps de revenir aux fondamentaux!
/watch?v=2S69lYXG_IU
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30337
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Mar 20 Nov 2018 - 14:40

Mais qu'ils sont bêtes hehe

Je précise que je parlais pour le cinéma américain, dont l'âge d'or, selon moi, sont les années 70 … mais pendant les années 50/60 … le cinéma italien et le cinéma japonais sont au sommet.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
Morloch
Lou ravi
avatar

Nombre de messages : 9894
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Mar 20 Nov 2018 - 14:42

Surtout,à Hollywood, en 1974 sort McQ (Un Silencieux au Bout du Canon), un polar bien construit et bien écrit, réalisé de main de maître par un John Sturges encore à l'aube de sa carrière (il réalisera en 1976 l'Aigle s'est envolé), et interprété par un John Wayne ahurissant de subtilité, particulièrement à l'aise en policier athlétique tout en nous faisant voir la palette infinie de son humanisme. Je pense que c'est plus ce genre de films que Cololi a en tête   Cool .



à noter le budget perruques démesuré de ce chef d'oeuvre, qui représente à lui seul 80% du financement du film malgré le cachet des acteurs, et qui restera un record dans les blockbuster hollywoodiens jusqu'à la réalisation d'une superproduction en costumes Brigitte M. première Dame de France, sorti dans les salles au printemps 2017.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30337
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Mar 20 Nov 2018 - 15:05

Omg hehe

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6108
Age : 27
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Mar 20 Nov 2018 - 15:12

Morloch a écrit:
jusqu'à la réalisation d'une superproduction en costumes Brigitte M. première Dame de France, sorti dans les salles au printemps 2017.

Un film qui au contraire du précédent est bien sur qualibré pour Francesco Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeryck
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8142
Age : 20
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Mar 20 Nov 2018 - 17:42

Youssef Chahine : Le sixième jour        1986

Very Happy Very Happy Very Happy
Il y a d'assez beaux moments (le dialogue au soleil levant vers la fin) et d'autres très sympathiques (la reprise de Singing in the rain) mais je n'ai pas réussi du tout à entrer dans le film. Je n'ai rien vu de Chahine jusqu'alors, j'essayerai d'aller en voir d'autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6671
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Mar 20 Nov 2018 - 18:10

Cololi a écrit:
Et l'autre borne c'est 1967 Summer of Love, 1969 Woodstock pour le contexte hors cinéma …
Tiens, oui, ça fait longtemps que tu n'as rien posté sur le fil «Rock psychédélique» en «Autres musiques.» Rappelle-moi, au fait: tu es plutôt Jefferson Airplane ou Iron Butterfly?

Cololi a écrit:
… et 1969 Easy Rider.
Easy Rider, tu veux parler de cette laborieuse version mainstream de vrais films underground comme Two-Lane Backtop de Hellman?

Mr. Green kiss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
néthou
JazzAuNeth
avatar

Nombre de messages : 1622
Date d'inscription : 04/03/2011

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Mar 20 Nov 2018 - 18:21

Cololi a écrit:
Vieil Hollywood, ou Mauvais Hollywood c'est 1934-1968 à peu près.

A peu près.

(on n'est jamais trop sûr de rien)



J'adore les aphorismes cinématographiques de Cololi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adalbéron
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 704
Age : 999
Localisation : Rue de la Grande Truanderie
Date d'inscription : 21/08/2015

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Mar 20 Nov 2018 - 19:34

Emeryck a écrit:
Youssef Chahine : Le sixième jour        1986

Very Happy Very Happy Very Happy
Il y a d'assez beaux moments (le dialogue au soleil levant vers la fin) et d'autres très sympathiques (la reprise de Singing in the rain) mais je n'ai pas réussi du tout à entrer dans le film. Je n'ai rien vu de Chahine jusqu'alors, j'essayerai d'aller en voir d'autres.

Essaye Adieu Bonaparte Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://pezzocapriccioso.wordpress.com
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6671
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Mar 20 Nov 2018 - 20:05

En fait, pour ce que je connais du cinéma de Chahine, il y a deux veines principales:
- un cinéma à la fois très engagé (avec des thèses politiques et/ou sociales) et complètement inscrit dans la cinéma de genre égyptien (mais avec des références hollywoodiennes) - celui que tu as vu, mais on pourrait encore citer La Terre (الأرض) qui parle indirectement des réformes agraires nassériennes inspiré des Vidor et des Ford de la Grande Dépression au Destin (المصير), pseudo biographie d’Averroës en comédie musicale et vrai brûlot anti-islamiste;
- des espèces d’autobiographies vagabondes, en partie imaginaires ou fantasmatiques, parfois transposées, souvent autour de la ville d’Alexandrie, toujours du désir et du cinéma… ça fait pas mal penser dans l’esprit au Fellini d’Amarcord - personnellement, j’aime beaucoup Le Caire, gare centrale (باب الحديد), Alexandrie, pourquoi? (إسكندرية .. ليه؟) et Alexandrie, encore et toujours (إسكندرية كمان وكمان).

Et puis deux grands films un peu en marge: Le Moineau (العصفور), film politique sur la corruption, dans un style qui mêle le lyrisme et le premier degré du cinéma égyptien et la sécheresse cinglante du cinéma politique italien de cette époque (années 70), avec un propos très ambigu sur Nasser; et Adieu Bonaparte, film historique décalé, belle réflexion non manichéenne sur les valeurs des Lumières et l’impérialisme, avec Chéreau en Bonaparte et un des plus beaux rôles de Piccoli.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeryck
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8142
Age : 20
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Mar 20 Nov 2018 - 22:03

Adalbéron a écrit:
Emeryck a écrit:
Youssef Chahine : Le sixième jour        1986

Very Happy Very Happy Very Happy
Il y a d'assez beaux moments (le dialogue au soleil levant vers la fin) et d'autres très sympathiques (la reprise de Singing in the rain) mais je n'ai pas réussi du tout à entrer dans le film. Je n'ai rien vu de Chahine jusqu'alors, j'essayerai d'aller en voir d'autres.

Essaye Adieu Bonaparte Smile

Benedictus a écrit:
En fait, pour ce que je connais du cinéma de Chahine, il y a deux veines principales:
- un cinéma à la fois très engagé (avec des thèses politiques et/ou sociales) et complètement inscrit dans la cinéma de genre égyptien (mais avec des références hollywoodiennes) - celui que tu as vu, mais on pourrait encore citer La Terre (الأرض) qui parle indirectement des réformes agraires nassériennes inspiré des Vidor et des Ford de la Grande Dépression au Destin (المصير), pseudo biographie d’Averroës en comédie musicale et vrai brûlot anti-islamiste;
- des espèces d’autobiographies vagabondes, en partie imaginaires ou fantasmatiques, parfois transposées, souvent autour de la ville d’Alexandrie, toujours du désir et du cinéma… ça fait pas mal penser dans l’esprit au Fellini d’Amarcord - personnellement, j’aime beaucoup Le Caire, gare centrale (باب الحديد), Alexandrie, pourquoi? (إسكندرية .. ليه؟) et Alexandrie, encore et toujours (إسكندرية كمان وكمان).

Et puis deux grands films un peu en marge: Le Moineau (العصفور), film politique sur la corruption, dans un style qui mêle le lyrisme et le premier degré du cinéma égyptien et la sécheresse cinglante du cinéma politique italien de cette époque (années 70), avec un propos très ambigu sur Nasser; et Adieu Bonaparte, film historique décalé, belle réflexion non manichéenne sur les valeurs des Lumières et l’impérialisme, avec Chéreau en Bonaparte et un des plus beaux rôles de Piccoli.
Merci à vous deux, je vais voir ce qui passe au Reflet Medicis et à la cinémathèque.  Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30337
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Mar 20 Nov 2018 - 22:19

Benedictus a écrit:
Cololi a écrit:
Et l'autre borne c'est 1967 Summer of Love, 1969 Woodstock pour le contexte hors cinéma …
Tiens, oui, ça fait longtemps que tu n'as rien posté sur le fil «Rock psychédélique» en «Autres musiques.» Rappelle-moi, au fait: tu es plutôt Jefferson Airplane ou Iron Butterfly?

Cololi a écrit:
… et 1969 Easy Rider.
Easy Rider, tu veux parler de cette laborieuse version mainstream de vrais films underground comme Two-Lane Backtop de Hellman?

Mr. Green kiss

Mais je n'essaye pas de faire branché moi tutut Ni pas branché d'ailleurs Basketball

néthou a écrit:
Cololi a écrit:
Vieil Hollywood, ou Mauvais Hollywood c'est 1934-1968 à peu près.

A peu près.

(on n'est jamais trop sûr de rien)



J'adore les aphorismes cinématographiques de Cololi...

Je savais que j'avais des lecteurs enthousiastes Very Happy

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6108
Age : 27
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Mer 21 Nov 2018 - 16:19

Le Magicien Rex Ingram,

Un bon film comme tout ce que j'ai vu d'Ingram jusqu'a présent, mais pas au niveau des Quatre cavaliers de l'apocalypse (immense chef d’œuvre) ou de son adaptation d'Eugénie Grandet (The Conquering Power).
J'ai surtout beaucoup aimé le début avec la présentation très évocatrice de ce personnage de "magicien", la suite est bien, on a probablement une des premières apparitions de ce qui était appelé a devenir le décor typique du laboratoire du savant fou (percé au sommet d'une montagne, plein de tubes et alambique fumant et compliqué, mais ça m'a un peu moins intéressé.
Comme toujours avec Ingram c'est d'un très grand raffinement formel, sans que ça ne paraissent jamais trop forcé avec un sens des éclairages et du cadre. Ça se passe évidemment très bien de la parole et du son.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeryck
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8142
Age : 20
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Mer 21 Nov 2018 - 17:10

Alice Rohrwacher : Lazzaro felice        2018

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy
J'ai été agréablement surpris : je m'attendais à quelque chose d'un peu moralisateur mais en fait non. Il y a de nombreuses trouvailles, je trouve : tout d'abord, ce début où l'on plonge dans ce quotidien d'exploités, Rohrwacher joue avec notre culture historique : on pourrait croire que l'action se passe au XVIIIème ou, à la rigueur, au XIXème : eh bien, pas du tout. J'aime beaucoup le passage de la première à la deuxième partie. J'ai également trouvé le traitement purement allégorique du personnage de Lazzaro intéressant, c'est vraiment un type. J'ai apprécié que le film passe sous silence l'arrestation des exploitants et se focalise vraiment sur Lazzaro. J'ai trouvé la fin un peu too much cependant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belcore
Mélomaniaque


Nombre de messages : 704
Date d'inscription : 28/09/2017

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Jeu 22 Nov 2018 - 9:22

Médée - Pasolini - 1969

Lors d'une vision antérieure certains aspects du film m'avaient paru obscurs : là j'ai trouvé ce chef d’œuvre parfaitement limpide, à l'exception de deux points :
Dans la discussion suivant la projection, nous - nous sommes demandés si le sacrifice humain, destiné à garantir la pérennité des récoltes, s'accompagnait d'actes de cannibalisme  : personnellement je ne crois pas
Les "deux morts" de Glaucé : la mythologie indique qu'elle meurt à cause du manteau empoisonné offert par Médée pour ses noces avec Jason...

Le film était projeté dans le cadre d'une initiative commune à un club de cinéphiles et au club d'amateurs d'opéra dont je m'occupe ; la discussion était animée par René Marx, critique à "L'avant - scène cinéma" - je suis intervenu  pour évoquer Maria Callas ; la puissance de son incarnation dans le film est formidable - mais comme l'assistance comprenait beaucoup de cinéphiles, très jeunes pour la plupart, j'ai aussi évoqué la carrière et la vie de la cantatrice, sur le thème du paradoxe entre l'adulation publique dont elle était l'objet et les aspects difficiles, parfois misérables de son existence.
A un moment j'ai évoqué pour la regretter la rareté des témoignages filmés de ses interprétations sur scène : un des participants m'a affirmé qu'il "savait" que La Scala détenait plusieurs vidéos jamais divulguées d'intégrales jouées par Callas : j'ai un peu de mal à croire à cette histoire..

Belcore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stefano P
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 288
Date d'inscription : 30/08/2018

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Jeu 22 Nov 2018 - 9:41

Belcore a écrit:
A un moment j'ai évoqué pour la regretter la rareté des témoignages filmés de ses interprétations sur scène : un des participants m'a affirmé qu'il "savait" que La Scala détenait plusieurs vidéos jamais divulguées d'intégrales jouées par Callas : j'ai un peu de mal à croire à cette histoire..

Belcore

Oui, à mon avis, c'est vraiment le type même de la légende urbaine ; les représentations à l'époque de Callas n'étaient évidemment pas filmées, et je vois mal de toute façon la Scala garder par devers elle des documents si précieux, et qui demanderaient des conditions de conservation draconiennes pour ne pas les voir se dégrader ; avec le bordel qui règne souvent à la Scala, l'hypothèse est fort improbable...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jecroisentendreencore.blogspot.com/ En ligne
Belcore
Mélomaniaque


Nombre de messages : 704
Date d'inscription : 28/09/2017

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Jeu 22 Nov 2018 - 9:49

Stefano P a écrit:
Belcore a écrit:
A un moment j'ai évoqué pour la regretter la rareté des témoignages filmés de ses interprétations sur scène : un des participants m'a affirmé qu'il "savait" que La Scala détenait plusieurs vidéos jamais divulguées d'intégrales jouées par Callas : j'ai un peu de mal à croire à cette histoire..

Belcore

Oui, à mon avis, c'est vraiment le type même de la légende urbaine ; les représentations à l'époque de Callas n'étaient évidemment pas filmées, et je vois mal de toute façon la Scala garder par devers elle des documents si précieux, et qui demanderaient des conditions de conservation draconiennes pour ne pas les voir se dégrader ; avec le bordel qui règne souvent à la Scala, l'hypothèse est fort improbable...

Oui, je ne peux pas imaginer de tels trésors artistiques conservés sous le boisseau - c'est fort dommage qu'à l'époque les représentations n'étaient pas filmées - de nos jours on aurait sans doute la plupart de ses prestations scéniques.

Belcore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stefano P
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 288
Date d'inscription : 30/08/2018

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Jeu 22 Nov 2018 - 13:59

Belcore a écrit:
Oui, je ne peux pas imaginer de tels trésors artistiques conservés sous le boisseau - c'est fort dommage qu'à l'époque les représentations n'étaient pas filmées - de nos jours on aurait sans doute la plupart de ses prestations scéniques.

Belcore

On a quand même miraculeusement l'acte deux de la Tosca de Londres et le récital de l'Opéra de Paris avec encore un acte deux de Tosca (avec Gobbi), l'Invitée du dimanche de 1969 et les concerts calamiteux de la fin au Japon avec di Stefano, où elle semble complètement déprimée par les applaudissements nourris qui accueillent ses prestations bien insuffisantes ; c'est déjà ça ! Il y a aussi des bribes de la Traviata de 55 à la Scala dans les archives de la RAI, mais c'est très peu de choses...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jecroisentendreencore.blogspot.com/ En ligne
Belcore
Mélomaniaque


Nombre de messages : 704
Date d'inscription : 28/09/2017

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Jeu 22 Nov 2018 - 16:41

Stefano P a écrit:
Belcore a écrit:
Oui, je ne peux pas imaginer de tels trésors artistiques conservés sous le boisseau - c'est fort dommage qu'à l'époque les représentations n'étaient pas filmées - de nos jours on aurait sans doute la plupart de ses prestations scéniques.

Belcore

On a quand même miraculeusement l'acte deux de la Tosca de Londres et le récital de l'Opéra de Paris avec encore un acte deux de Tosca (avec Gobbi), l'Invitée du dimanche de 1969 et les concerts calamiteux de la fin au Japon avec di Stefano, où elle semble complètement déprimée par les applaudissements nourris qui accueillent ses prestations bien insuffisantes ; c'est déjà ça ! Il y a aussi des bribes de la Traviata de 55 à la Scala dans les archives de la RAI, mais c'est très peu de choses...

Oui l'acte II de Tosca est ce seul témoignage - génial - c'est bien ce qui fait regretter de ne pas en avoir d'autres ; dans sa carrière elle a tenu une quarantaine de rôles…


Belcore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stefano P
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 288
Date d'inscription : 30/08/2018

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Jeu 22 Nov 2018 - 16:48

Belcore a écrit:
Stefano P a écrit:
Belcore a écrit:
Oui, je ne peux pas imaginer de tels trésors artistiques conservés sous le boisseau - c'est fort dommage qu'à l'époque les représentations n'étaient pas filmées - de nos jours on aurait sans doute la plupart de ses prestations scéniques.

Belcore

On a quand même miraculeusement l'acte deux de la Tosca de Londres et le récital de l'Opéra de Paris avec encore un acte deux de Tosca (avec Gobbi), l'Invitée du dimanche de 1969 et les concerts calamiteux de la fin au Japon avec di Stefano, où elle semble complètement déprimée par les applaudissements nourris qui accueillent ses prestations bien insuffisantes ; c'est déjà ça ! Il y a aussi des bribes de la Traviata de 55 à la Scala dans les archives de la RAI, mais c'est très peu de choses...

Oui l'acte II de Tosca est ce seul témoignage - génial - c'est bien ce qui fait regretter de ne pas en avoir d'autres ; dans sa carrière elle a tenu une quarantaine de rôles…


Belcore

Et j'ai oublié le récital de Hambourg de 59 où elle fait un génial Tu che la vanità où on la voit devenir progressivement Elisabetta pendant le prélude de l'air, un miracle silencieux de composition d'un personnage, et Lady Macbeth aussi... Il y a également une émission de Gavoty où elle chante Carmen en s'emmêlant les pinceaux dans les paroles de la Habanera...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jecroisentendreencore.blogspot.com/ En ligne
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30337
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Jeu 22 Nov 2018 - 20:04

Belcore a écrit:
Médée - Pasolini - 1969

Lors d'une vision antérieure certains aspects du film m'avaient paru obscurs : là j'ai trouvé ce chef d’œuvre parfaitement limpide, à l'exception de deux points :
Dans la discussion suivant la projection, nous - nous sommes demandés si le sacrifice humain, destiné à garantir la pérennité des récoltes, s'accompagnait d'actes de cannibalisme  : personnellement je ne crois pas
Les "deux morts" de Glaucé : la mythologie indique qu'elle meurt à cause du manteau empoisonné offert par Médée pour ses noces avec Jason...

Le film était projeté dans le cadre d'une initiative commune à un club de cinéphiles et au club d'amateurs d'opéra dont je m'occupe ; la discussion était animée par René Marx, critique à "L'avant - scène cinéma" - je suis intervenu  pour évoquer Maria Callas ; la puissance de son incarnation dans le film est formidable - mais comme l'assistance comprenait beaucoup de cinéphiles, très jeunes pour la plupart, j'ai aussi évoqué la carrière et la vie de la cantatrice, sur le thème du paradoxe entre l'adulation publique dont elle était l'objet et les aspects difficiles, parfois misérables de son existence.
A un moment j'ai évoqué pour la regretter la rareté des témoignages filmés de ses interprétations sur scène : un des participants m'a affirmé qu'il "savait" que La Scala détenait plusieurs vidéos jamais divulguées d'intégrales jouées par Callas : j'ai un peu de mal à croire à cette histoire..

Belcore

Je doute sincèrement que Callas soit aussi bonne sur les scènes que chez Pasolini. Quel rapport entre ces scènes italiennes de son époque où ne comptait que la voix … et un film où Pasolini la dirige ?

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
Stefano P
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 288
Date d'inscription : 30/08/2018

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Jeu 22 Nov 2018 - 20:55

Cololi a écrit:
Je doute sincèrement que Callas soit aussi bonne sur les scènes que chez Pasolini. Quel rapport entre ces scènes italiennes de son époque où ne comptait que la voix … et un film où Pasolini la dirige ?

Non, avec Callas, même à l'opéra, il n'y a pas que la voix qui compte ; c'est aussi une grande actrice et elle joue avec tout son corps, et avec son visage toujours si expressif ; on le voit bien dans les récitals et les quelques extraits filmés de ses performances, et même sur les nombreuses photos que l'on a de ses rôles sur scène, et en particulier de Médée. Visconti disait que même sans sa voix, elle aurait été quand même énorme au théâtre par son génie d'actrice.

Pasolini se sert justement de cette incroyable présence, elle ne chante plus, elle parle très peu, et il ne reste que son corps qui est comme l'essence même du tragique, avec tous les close-up qu'il fait sur son visage qui hurle, qui exulte ou qui souffre. Callas regrettait beaucoup (elle le dit dans plusieurs interviews) que le travail expressif qu'elle faisait sur la scène ne soit pas toujours perceptible par le spectateur qui n'avait pas accès aux gros plans (ce ne serait plus le cas aujourd'hui avec l'omniprésence de la vidéo), et elle était contente de faire du cinéma parce qu'enfin ce travail allait apparaître pleinement sur l'écran. C'est ce qui fait à mon avis de Médée à la fois une grande oeuvre de fiction mais aussi un reportage sur l'art de Callas, et sa grande force d'actrice, cette sorte de grâce cathartique dont peut-être elle n'avait pas vraiment conscience et dont la caméra de Pasolini se nourrit dans un mélange de ferveur et de cruauté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jecroisentendreencore.blogspot.com/ En ligne
Belcore
Mélomaniaque


Nombre de messages : 704
Date d'inscription : 28/09/2017

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Ven 23 Nov 2018 - 7:48

Tout à fait d'accord avec Stefano...
En outre il y a eu des discussions entre critiques sur ce qui faisait l'essence de son art ; à la fin de sa relativement courte carrière sa voix était dégradée, et c'était ses capacités d'incarnation qui ont pris le dessus...

Dans Médée elle est totalement muette, non pas délibérément, mais elle avait une extinction de voix pendant le tournage - la voix qu'on entend n'est pas la sienne, ce qui au demeurant n'a aucune importance....

Belcore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stefano P
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 288
Date d'inscription : 30/08/2018

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Sam 24 Nov 2018 - 10:17

J'ai vu hier soir sur Arte Jonas de Christophe Charrier et je suis très enthousiaste, c'est un téléfilm qui a dû être tourné avec les moyens de la télévision et ça ressemble vraiment à un grand film de cinéma : la photo est très soignée, dans une tonalité orangée vraiment très belle sans tomber dans le maniérisme à la Beineix, par exemple, et c'est filmé avec la force et souvent le lyrisme d'un vrai cinéaste. Le scénario est peut-être un peu trop cousu de fil blanc, on sent la fabrication un peu trop concertée, mais il y a un travail de montage et un jeu avec les époques remarquables, on glisse en permanence des années 90 à aujourd'hui, avec deux acteurs formidables qui représentent le personnage de Jonas à deux âges de sa vie : au collège puis pratiquement vingt ans plus tard, et ça fonctionne parfaitement, c'est toujours très crédible.

On remarque évidemment pour un premier long métrage beaucoup d'influences : Toulon (jamais nommée) est parfois filmée dans la nuit comme la Los Angeles de Lynch, une grande ombre qui plane sur le film, sans toutefois que ça tourne à l’imitation ou à la parodie ; il utilise les rengaines de l’époque comme Almodovar dans ses films, en leur donnant une profondeur et un rôle dans l'intrigue qui les transcende complètement (on entend le tube d'Elsa T'en va pas au moment où le camarade de Jonas va disparaître et être emporté dans la nuit (je n'en dis pas plus), et les paroles de la chanson prennent à ce moment-là une force étonnante : Nuit, tu me fais peur, nuit tu n'en finis pas... ).

Les acteurs sont tous très bons, la palme revenant à Félix Maritaud, qui retrouve ici un peu son personnage de Sauvage, j'espère quand même pour lui qu'il va arriver à faire autre chose au cinéma que ces garçons hypersexués, sombres et torturés dans lesquels on a tendance à le cantonner ; il y a chez lui aussi un côté lumineux qu'on aimerait voir un peu plus exploité... Tout le film est à mon avis très fort, mais la fin (que je ne révèle pas) est fantastique (dans les deux sens du terme) : comme si le passé pouvait revivre, la vie recommencer au point où elle a commencé à déconner, comme si le bonheur pouvait être encore possible d'une autre façon, dans un monde magique... Le type qui a imaginé et tourné tout ça mérite sûrement qu'on le suive ; un cinéaste est né, c'est certain ! (Le film est aussi édité en DVD, pour ceux qui l'auraient loupé hier soir)

Edit : je signale qu'on peut (re) voir le film sur le site YT officiel d'Arte jusqu'au 7 décembre : https://www.youtube.com/watch?v=Hp7OjoPvT-g



Dernière édition par Stefano P le Dim 25 Nov 2018 - 17:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jecroisentendreencore.blogspot.com/ En ligne
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30337
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Sam 24 Nov 2018 - 23:19



Imamura : Désir meurtrier



Malick : La Balade sauvage

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
Emeryck
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8142
Age : 20
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Dim 25 Nov 2018 - 11:20

Cololi a écrit:

Malick : La Balade sauvage
Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeryck
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8142
Age : 20
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Dim 25 Nov 2018 - 11:29

Jean Epstein : Finis Terrae        1929

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy
Très belle restauration qui sert parfaitement la photographie. Il y a des séquences vraiment très belles - et des trouvailles - je pense notamment à la séquence de rêve avec le phare qui tangue dans tous les sens. Ce que j'ai beaucoup apprécié, c'est le fait qu'Epstein ne se restreigne pas à une portée majoritairement documentaire (attendu que ceci a un sens) mais déploie également un espace purement imaginaire. Je ne sais pas d'autres films (hormis celui-ci et Coeur Fidèle - que j'avais beaucoup aimé aussi) d'Epstein sont également trouvables en version restaurée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6671
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Dim 25 Nov 2018 - 12:48

Ah, oui, j'ai beaucoup aimé tous les films que j'ai vus d'Epstein! (beaucoup plus que ceux de L'Herbier ou Dulac, par exemple.) Outre les deux que tu cites, ses adaptations «gothiques» de Balzac (L'Auberge rouge) et Poe (La Chute de la maison Usher) sont géniales.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6108
Age : 27
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Dim 25 Nov 2018 - 13:03

Tiens justement j'ai vu un Epstein moi aussi, enfin revu serait plus juste:

La Chute de la Maison Usher,

Jean Epstein est un réalisateur que j'aime beaucoup, malgré les défauts marquant un certain nombre de ses films: la direction d'acteur souvent grossière (pas dans tous mais c'est un élément récurrent) qui n'est pas du a la dimension muette (les films de Chaplin, de DeMille et même de Griffith aux États Unis, d'Asquith en Grande Bretagne, de Pabst en Allemagne, montrent bien qu'il n'y avait nul fatalité histrionique pour les acteurs muets), et une certaine incompétence narrative, en tout cas un manque d'appétence pour le récit qui contraste avec la matière mélodramatique de ses scénarios.
Ceci dit les films bretons (malgré leur défaut techniques, surtout sonore donc Finis terrae n'est pas concernée) sont magnifique et  ses travaux les plus avant gardiste ont une singularité et une bonne visuelle qui transcende assez aisément ces défauts.
Ces réserves poseés La Chute de la Maison Usher est son chef d’œuvre, a l'exception de quelques plans carton pâtes sur la maison (sans doute destiné a produire un effet poétique, mais ça ne fonctionne pas vraiment), le film est une splendeur, un poème symboliste et panthéiste, une symphonie visuelle accordant les échos du monde aux agitations de l’âme des personnages. Surtout c'est un chef d’œuvre du cinéma fantastique, une exploration des puissances invisibles bien sur, mais surtout de l'emprise maléfique qu'un lieux donné peut exercé sur les hommes.  Un poème qui par la force de ses images, ses absences et ses silences, son atmosphère gothique et sa lenteur majestueuse évoque avec quelques années d'avance Vampyr de Dreyer. Un film hanté et qui hante son spectateur longtemps après.

La cinémathèque française a justement édité un très beau (mais très onéreux) coffret Epstein il y a quelques années contenant des titres importants de sa période muette (dont les trois grand films indépendant que son La Chute, la glace a trois face et 6 et demi 11) et les poémes bretons inauguré par Finis Terrae (ces derniers films sont très beau, mais souffre parfois surtout l'or des mer, d'une sonorisation absolument catastrophique, Le Tempestaire est un chef d’œuvre aussi évocateur et mystérieux que La Chute de la Maison Usher, et pour le coup le travail sur le son est très original et abouti)

Underground, Anthony Asquith

Deuxième film d'Asquith (et premier film qu'il réalise officiellement), l'histoire reprend le thème du triangle amoureux mais d'une manière moins originale que Shooting Stars, mais le film reste une réussite d'un raffinement exceptionnel. Le début qui filme les interactions des gens dans le métro le matin, se passe presque intégralement d'intertitres ressemble a du Jacques Tati avant l'heure, la précision de la mise en scène, l'attention aux détails strictement quotidien et en eux même insignifiant fait naitre l'humour. La direction d'acteur est extrêmement subtile, et tout au long du film la mise en scène parvient a mêler assez subtilement les impressions subjectives des personnages avec le réalisme des notations objectives sur la vie urbaines  des années 20. Asquith se révèle avoir un tempérament visuelle surprenant si l'on ne connait de lui que ses adaptations théâtrale parlante (mais là aussi comme je le disait a Morloch en parlant de Shooting Stars quelques pages auparavant, il y a beaucoup plus a retirer de ces films que la réputation d'académisme mou qui colle a Asquith), la composition du cadre, l'usage du gros plan, les mouvements de caméra, les jeux d'ombres sont porté a un degré de maitrise qui en fait une sorte d'apogée de l'art singulier du cinéma muet. De plus Asquith se révèle aussi a l'aise dans le drame que dans la comédie, dans les moments intimistes que dans les moments spectaculaire (étonnante course-poursuite finale)

Benedictus a écrit:
Ah, oui, j'ai beaucoup aimé tous les films que j'ai vus d'Epstein! (beaucoup plus que ceux de L'Herbier ou Dulac, par exemple.) Outre les deux que tu cites, ses adaptations «gothiques» de Balzac (L'Auberge rouge) et Poe (La Chute de la maison Usher) sont géniales.

Moi aussi je préfère Epstein a Dulac ou a L'Herbier (encore que L'Argent est un film assez génial).
Mais ou est-ce que tu as vu L'Auberge Rouge, je le cherche depuis longtemps?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6671
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Dim 25 Nov 2018 - 14:09

Parsifal a écrit:
une certaine incompétence narrative, en tout cas un manque d'appétence pour le récit qui contraste avec la matière mélodramatique de ses scénarios.
Oui, enfin, justement, je dirais plutôt une désinvolture vis-à-vis des logiques narratives conventionnelles, voire un dédain - parce que d'un autre côté, ses films ont une structure et une poussée visuelles, émotionnelles et poétiques qui, à mon sens, construisent une espèce de narration seconde (en quoi je sens Epstein très «avant-gardiste».)

Parsifal a écrit:
Mais ou est-ce que tu as vu L'Auberge Rouge, je le cherche depuis longtemps?
À la Cinémathèque, il y a une vingtaine d'années. Jamais revu depuis.  Neutral
(En revanche, je n'ai jamais vu Le Tempestaire et tout ce que j'en ai lu me fait très envie.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6108
Age : 27
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Dim 25 Nov 2018 - 14:51

Benedictus a écrit:
Parsifal a écrit:
une certaine incompétence narrative, en tout cas un manque d'appétence pour le récit qui contraste avec la matière mélodramatique de ses scénarios.
Oui, enfin, justement, je dirais plutôt une désinvolture vis-à-vis des logiques narratives conventionnelles, voire un dédain - parce que d'un autre côté, ses films ont une structure et une poussée visuelles, émotionnelles et poétiques qui, à mon sens, construisent une espèce de narration seconde (en quoi je sens Epstein très «avant-gardiste».)

Oui tout a fait, mais c'est pour ça que ça ne fonctionne pas toujours lorsqu'il essaye de faire des choses un peu plus conventionnel dans le très beau coffret de la cinémathèque il y a Les Aventures de Robert Macaire, c'est plaisant et on retrouve toute la sensibilité d'Epstein pour le paysage, mais en même temps on ne peut pas s’empêcher de trouver ça très long (200 minutes quand même) et surtout de se demander ce qu'un réalisateur plus proche de la logique du sérial et des conventions narrative traditionnel aurait pu en tirer. Même chose pour Mauprat d’après Georges Sand, c'est bien mais il forçait peut être un peu sa nature sur ces films dont il n'était sans doute pas le réalisateur idéal. Mais quand il fait La Chute de la maison Usher, La glace à trois face, Six et demi onze, Finis Terrae ou Le Tempestaire c'est merveilleux


Parsifal a écrit:
Mais ou est-ce que tu as vu L'Auberge Rouge, je le cherche depuis longtemps?
À la Cinémathèque, il y a une vingtaine d'années. Jamais revu depuis.  Neutral
(En revanche, je n'ai jamais vu Le Tempestaire et tout ce que j'en ai lu me fait très envie.)[/quote]

A une époque c'était disponible sur Ubuweb, mais maintenant qu'il y eut le coffret de la cinémathèque, ça a surement été retiré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stefano P
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 288
Date d'inscription : 30/08/2018

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Dim 25 Nov 2018 - 15:02

Parsifal a écrit:
A une époque c'était disponible sur Ubuweb, mais maintenant qu'il y eut le coffret de la cinémathèque, ça a surement été retiré.

Le Tempestaire est toujours téléchargeable sur Ubuweb...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jecroisentendreencore.blogspot.com/ En ligne
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6108
Age : 27
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Dim 25 Nov 2018 - 15:47

d'accord je croyais que la politique d'Ubuweb était de retirer les films disponible autrement (mais Le Tempestaire est peut être totalement libre de droit)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeryck
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8142
Age : 20
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Lun 26 Nov 2018 - 17:27

Jean Renoir : Le caporal épinglé        1962

Very Happy Very Happy Very Happy +
J'ai eu l'impression d'une variation sur La grande illusion...  - toutes proportions gardées : c'est orienté de manière différente - mais en nettement moins bien, il y a quand même quelques longueurs même si certaines scènes sont plutôt drôles - et d'autres assez belles. J'ai trouvé le film plus direct dans son ensemble - mais c'est sans doute la date - et donc le recul - qui veut ça.


Dernière édition par Emeryck le Mar 27 Nov 2018 - 16:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22990
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Mar 27 Nov 2018 - 13:58

Dimanche, je suis allé voir le film Les chatouilles, écrit et réalisé par Andréa Bescond Et Eric Métayer, qui faisait partie de la sélection "Un certain regard" au Festival de Cannes 2018 et qui a été récompensé de deux prix dont un au Festival du film de Hambourg 2018, le prix du meilleur film.

Quand je suis allé voir le film, je savais qu'il était inspiré de l'enfance de Andréa Bescond, victime d'attouchements sexuels. Elle en avait tiré une pièce de théâtre avec Eric Métayer, avant d'adapter sa pièce au cinéma.

C'était un seul en scène. On retrouve d'ailleurs des aspects du théâtre par la danse dès le début dans le film.

J'ai trouvé Andréa Bescond d'une énergie incroyable et faire ce film est pour elle je pense une forme de témoignage engagé, sert à montrer encore ce que l'on dit par l'intermédiaire du personnage de la mère incarnée magistralement par Karine Viard des violences sexuelles faites aux enfants lorsqu'ils en parlent tardivement. On remet en doute leur parole.

Cyrille Mairesse dans le rôle d'Odette enfant a l'innocence parfaite avec sa blondeur et ses yeux bleus. Elle est très touchante.

Pierre Deladonchamps m'a laissé dubitatif. Je trouve qu'en dehors de sa belle gueule et du côté "pervers" qu'il arrive à donner par certains regards, par les modulations de sa voix, ce n'est pas lui le meilleur acteur de ce casting. Ce rôle est de toute manière difficile à interpréter.

Clovis Cornillac dans le rôle du père d'Odette est extrêmement touchant. Le contraste avec Mado/Karine Viard n'en est plus que saisissant. Je n'ai pas vu ces deux acteurs dans tant de films que cela mais la réalisatrice a fait un super choix en les engageant.

Carole Franck dans le rôle de la psychologue nous vaut des moments totalement hilarants dans les confrontations avec Bescond/Odette. La mise en scène des souvenirs est d'ailleurs bien trouvée, même si un peu redondante.

J'ai aimé également Gringe dans le rôle de Manu et Ariane Ascaride dans le rôle de la professeure de danse passionnée et un peu déjantée, Madame Maloc.

Ce film malgré son sujet casse gueule et dur fut un vrai coup de cœur !

Je ne voulais pas écrire à chaud dessus car il fallait le temps que je m'en remette mais de nombreuses scènes me resteront longtemps en mémoire, tout comme les expressions de Bescond et de Cyrille Mairesse notamment, leurs regards.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeryck
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8142
Age : 20
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Mar 27 Nov 2018 - 16:28

Milko Lazarov Ága        2018

Very Happy Very Happy Very Happy
Je suis assez partagé. On s'ennuie pas mal, tout de même, la longueur du début est assez phénoménale ; cependant, quand on s'immisce dans l'intimité des personnages. J'ai trouvé l'utilisation du hors-champ (qui se déploie d'ailleurs pas seulement visuellement mais aussi sur le plan sonore et même entre les personnages) très intéressante, il y a vraiment une distance (particulièrement manifeste à la fin où l'on reste dans quelque chose de très sobre) qui s'installe et les dialogues se font d'ailleurs assez rares. La séquence du récit de rêve et ses rémanences est assez jolie. La photographie est assez réussie, en passant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeryck
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8142
Age : 20
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Mer 28 Nov 2018 - 16:51

Andréa Bescond & Éric Metayer : Les chatouilles       2018

Very Happy Very Happy Very Happy +
J'ai assez aimé. Comme le disait Aurele ci-dessus, on sent l'influence du théâtre dans ce film : je dirais même que la mise en scène est essentiellement théâtrale - et offre des transitions intéressantes, d'ailleurs ; le cut est très souvent très estompé. C'est intéressant mais c'est utilisé de façon assez systématique - sachant que c'est adapté du théâtre, en plus... ; cependant, la séquence finale est intéressante. Sinon, je pense que le sujet est bien abordé : Bescond et Metayer ne restent pas focalisés sur les faits mais il est bien question d'une vie après. Je suis par ailleurs assez d'accord avec Adalbéron sur le personnage de la mère qui me semble assez caricatural - même si, au fond, ce genre d'accusations et de minimisation est - malheureusement - bel et bien réel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oriane
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1446
Age : 27
Localisation : Orléans-Paris
Date d'inscription : 21/07/2013

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Jeu 29 Nov 2018 - 23:23


Une rétrospective de la Cinémathèque sera consacrée à la Nouvelle Vague tchèque, à travers un très beau programme.


http://www.cinematheque.fr/cycle/la-nouvelle-vague-tcheque-et-apres-479.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6671
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Ven 30 Nov 2018 - 1:47

bounce Éclairage intime de Passer!... drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belcore
Mélomaniaque


Nombre de messages : 704
Date d'inscription : 28/09/2017

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Ven 30 Nov 2018 - 11:24

Le Procès - Orson Wells - 1962

Revu avec beaucoup d’intérêt ce film ; je l'avais découvert il y a longtemps, mais certaines séquences sont tellement fortes qu'elles ne s'effaceront jamais de ma mémoire.
L'atmosphère est tellement étouffante qu'on en vient à accepter la mort de Joseph K. comme une libération !
Un chef d’œuvre, assurément.

Belcore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeryck
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8142
Age : 20
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Ven 30 Nov 2018 - 18:41

Benedictus a écrit:
bounce Éclairage intime de Passer!... drunken 
mains
Ils l'avaient déjà passé l'an dernier, je l'avais découvert là-bas, j'avais beaucoup aimé... c'eût été encore mieux sans ce grand-père qui se sentait obligé de doubler Mozart à bouche fermée juste derrière moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeryck
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8142
Age : 20
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Ven 30 Nov 2018 - 18:48

Naomi Kawase : Still the water        2014

Very Happy Very Happy Very Happy
Je suis tombé dessus par surprise en consultant la programmation du MK2 Bibliothèque - à ce propos, MK2 propose une rétrospective de films d'Asie de l'est (Ozu, Naruse, Kurosawa, Kore-eda, etc.). 
Pour ce qui est du film, je suis partagé : il y a des choses qui fonctionnent bien - cette omniprésence du passage, du voyage ; la photographie qui est très soignée ; certains éléments narratifs. Globalement, le discours reste assez répétitif, avec un goût pour le mystère, et des questions du style pourquoi la vie ? pourquoi la mort ? qui sont assez ridicules. Certains disent qu'il s'agit de shintoïsme auquel nous sommes trop étranger ; mais, par exemple, Kore-Eda manie habilement ses notions dans After life.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeryck
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8142
Age : 20
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Dim 2 Déc 2018 - 11:20

Robert Bresson : Les anges du péché        1943

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy +
Un beau film. On est encore loin de ce que deviendra Bresson ; le film est cependant d'une grande intensité dramatique dans son ensemble (ce final  drunken) et l'on trouve déjà cette sorte de transport que l'on retrouvera dans ses films ultérieurs (Pickpocket, notamment).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   

Revenir en haut Aller en bas
 
Votre dernier film visionné
Revenir en haut 
Page 14 sur 16Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15, 16  Suivant
 Sujets similaires
-
» Votre dernier film visionné
» Votre dernier film visionné.
» Votre dernier film visionné
» Votre dernier film visionné
» Votre dernier film visionné

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Divers :: Hors sujet-
Sauter vers: