Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Votre dernier film visionné

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16  Suivant
AuteurMessage
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30336
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Dim 2 Déc 2018 - 18:52



Doillon : La drôlesse

Magnifique. Un petit côté bressonien, mais en mieux Mr.Red  Les 2 acteurs sont géniaux. Chaque phrase, chaque geste, chaque souffle semble à sa place et signifiant. Pas de musique (plutôt une bonne idée).



Kurosawa : Barberousse

Alors autant la mise en scène, c'est du grand art, vraiment, du Kurosawa très en forme, très travaillé … mais alors le scénario est vraiment pas terrible. On sait d'emblée ce qu'il va se passer … et le message bien appuyé et attendu est assez naïf (certes Kurosawa a accusé Mifune d'avoir joué le rôle titre de façon trop monolithique … mais ce n'est pas le seul problème).

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Belcore
Mélomaniaque


Nombre de messages : 704
Date d'inscription : 28/09/2017

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Lun 3 Déc 2018 - 8:09

Amicalement prévenu par David, je me suis abstenu de regarder hier soir "Les Huguenots" en version tudesque.
A la place j'ai vu "Du rififi à Paname" de Denys de la Patelière.
Pas désagréable, mais assez poussif : les dialogues ont beau etre crédités à Audiard, ça ne s'entend pas, et Gabin fait vraiment le service minimum.

Belcore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeryck
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8141
Age : 20
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Lun 3 Déc 2018 - 16:57

Naomi Kawase : Vision        2018

Very Happy Very Happy Smile
Ici, ce n'est plus l'eau qui ceint le film mais plutôt la terre. Les tics de Kawase sont ici amplifiés : oui, il y a de belles images, c'est sûr ; mais les dialogues sont d'une banalité et d'une platitude incroyable - d'autant plus qu'ils sont assez peu présents, cela accentue l'effet. Dans sa seconde partie, le film se perd un peu dans une évanescence mémorielle qui ne tient pas vraiment debout. On dirait du Malick mais en largement moins bien - c'est-à-dire que ça ne fonctionne pas. Il y a quelques idées intéressantes : on retrouve cette idée du passage que j'avais évoquée dans Still the water. En somme, entre ce film et High life, Binoche a bien choisi ses films pour 2018...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adalbéron
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 704
Age : 999
Localisation : Rue de la Grande Truanderie
Date d'inscription : 21/08/2015

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Lun 3 Déc 2018 - 17:29


• Akira KUROSAWA : Ran [1985]
         Mon premier Kurosawa.
         Incroyablement somptueux. Les plans, les compositions, les costumes, tout est somptueux, je ne vois pas comment le dire autrement. La scène de bataille au château du troisième frère, seulement accompagnée de musique, m'a particulièrement marqué. Le plan final (un aveugle abandonné au bord d'un précipice et qui vient de faire tomber son dieu) est lui aussi assez saisissant. Le vieux Hidetora, Kaene (je l'adore), Tango et le fou m'ont semblé être les personnages les plus aboutis, les autres étant un peu moins travaillés, moins intéressants, j'ai trouvé. Mais leur côté assez falot est peut-être recherché. Il y a des côtés assez drôles, aussi (mais il est possible que ce soit parfois involontaire).
         Je ne saurais pas trop dire ce qui a fait que je n'ai pas été complètement emporté, parce qu'a priori, ce film a tout pour me plaire. En fait, je crois que c'est parce que j'ai trop cherché à le positionner par rapport à l'hypotexte shakespearien dont on devine dès le début qu'il s'inspire : King Lear. Or, on ne retrouve ni le vertige des mots shakespeariens, ni la fulgurance structurelle de la pièce originale. Cela ne manque ni de lyrique, ni d'épique, mais il y a une forme de dilution contemplative, une contamination de l'ensemble de ce qui est exposé par un silence accablant, qui déplacent la référence au texte original. Une forme de minimalisme radical au cœur d'un foisonnement passionnel.
         Je crois que pour ce film, le temps fera son affaire et que je finirai par l'adorer sans réserve, parce que je n'aurai plus cet horizon d'attente shakespearien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://pezzocapriccioso.wordpress.com
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30336
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Lun 3 Déc 2018 - 20:06

C'est le meilleur film qu'il m'ait été donné de voir !

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Emeryck
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8141
Age : 20
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Mar 4 Déc 2018 - 16:53

Ui-seok Kim : After my death        2017

Very Happy Very Happy Very Happy
Je suis assez mitigé : cela commence avec un propos assez venimeux envers la Corée du Sud où triomphe la réputation, l'image... pendant que le taux de suicide des adolescents grimpe. Cette scène initiale - qui sera reprise à la fin - absolument muette est assez curieuse ; mais l'effet est intéressant en regard de sa reprise à la fin. Le film est bien mené dans sa première partie avec un jeu agréable dans lequel Kim balade un peu le spectateur. Cependant, dans la deuxième partie, son récit se dilue dans des méandres assez obscurs et on s'éloigne nettement du propos de départ, ça bavarde pas mal. La fin suggère des choses intéressantes, cela dit - et ferait peut-être le lien avec la première partie - quand Young-hee meurt dans l'image - qui n'est finalement que la manière dont elle existe dans le film.


Dernière édition par Emeryck le Mer 12 Déc 2018 - 19:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeryck
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8141
Age : 20
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Mer 5 Déc 2018 - 17:40

Kirill Serebrennikov : Leto        2018

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy +
C'est le premier film de Serebrennikov que je vois, le propos est évidemment politique mais n'est pas grave comme il l'est chez Loznitsa ou Zviaguintsev. Ici, Serebrennikov nous offre un film explosant de vitalité, un beau noir et blanc qui se fait lyrique par moments (le moment de la plage !) duquel surgissent des singularités fantasmées très libertaires, à l'esthétique très pop, très inventives - des traits dessinés en direct dans l'image (un peu à la Irma Vep d'Assayas) qui puisent leur inspiration autour d'albums de groupes occidentaux connus (Talking Heads, T-Rex, etc.). Les moments où le comité de censure s'exprime sont assez savoureux. Cependant, on pourrait reprocher à Serebrennikov de s'éparpiller un peu dans son récit et d'être un peu parfois répétitif - mais ça reste très bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeryck
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8141
Age : 20
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Jeu 6 Déc 2018 - 17:32

Bernardo Bertolucci : Prima della rivoluzione        1964

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Smile
Un très grand film : la photographie est très méticuleuse (ces travellings  I love you) ; et puis la scène finale avec Macbeth, tout de même ! C'est autre chose que l'aspect politique lissé et convenu de L'Eclisse. hehe Je crois que je préfère tout de même Il conformista qui me semble moins théorique et peut-être plus fluide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeryck
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8141
Age : 20
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Sam 8 Déc 2018 - 12:37

Claire Simon : Premières solitudes        2018

Very Happy Very Happy Smile +
J'étais assez intrigué par le sujet de ce film, je ne connaissais rien de Simon - j'avais seulement quelques échos peu élogieux du Concours. Je n'ai pas vraiment compris l'intérêt de ce film : c'est visiblement documentaire mais les dialogues entre les lycéens n'ont parfois rien de naturel - c'est-à-dire que on entend la différence entre les moments où ils sont à l'aise en s'exprimant "naturellement" et les autres ; en plus, ce n'est pas spécialement bien filmé. L'idée - pas très originale - qui consistait en un isolement de l'adolescent par la musique aurait pu être légèrement intéressante mais elle est utilisée de façon assez systématique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeryck
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8141
Age : 20
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Sam 8 Déc 2018 - 18:32

Jean Vigo : À propos de Nice        1930

Un court-métrage d'une petite trentaine de minutes - mais déjà très engagé - au montage extrêmement dynamique. J'ai beaucoup aimé les juxtapositions de plans très railleuses (celles avec le crocodile ou l'autruche  hehe). Sinon, il y a évidemment l'aspect documentaire : c'est intéressant de voir comment Nice a changé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeryck
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8141
Age : 20
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Dim 9 Déc 2018 - 11:30

Bernard Dubois : Parano         1980

Shocked bedo scratch
Je m'apprêtais à poursuivre ma découverte de la filmographie de Jean-Pierre Léaud puis je suis tombé sur... ça. Bon, déjà, ce n'est pas ressorti en DVD donc qualité VHS. Ce film est vraiment délirant : le scénario part dans tous les sens, les dialogues pourraient directement être inclus dans La classe américaine, c'est hyper kitsch - et cheap, évidemment. Ce qui est génial c'est que Léaud accentue véritablement ce côté absurde. Laughing
(/watch?v=GrrwAYzk6WA&fbclid=IwAR3MKa_u8loobboozmb7WIDOM1HMWfant1Mb02ZpzZSm4NfVRSwCWHVajYA)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeryck
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8141
Age : 20
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Lun 10 Déc 2018 - 21:17

Akira Kurosawa : Le garde du corps        1961

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Smile
J'ai été surpris en trouvant dans ce film quelques points de convergence avec le western. C'est le deuxième Kurosawa que je vois - le premier étant un mauvais Kurosawa, très ancien (Le plus beau, 1944). Là, par contre, j'ai beaucoup aimé. Il y a vraiment un cynisme très fort et assez désabusé/noir, je trouve - la scène où Sanjuro s'assoit en hauteur et regarde avec amusement les deux clans se combattre, notamment.


Dernière édition par Emeryck le Lun 10 Déc 2018 - 21:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeryck
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8141
Age : 20
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Lun 10 Déc 2018 - 21:27

Lars von Trier : Dogville        2003

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy
Je ne sais pas si c'est parce que je lis Berlin Alexanderplatz en ce moment mais ce film m'a beaucoup fait penser à ce livre : ne serait-ce que par la structure en chapitres avec des petits textes introductifs qui dévoilent beaucoup de choses au spectateur mais aussi cet aspect très clos. Sinon, j'ai beaucoup aimé l'idée du décor en coupe, comme une projection ; ça renforce la position particulière - en terme d'omniscience - du spectateur. Ça ajoute aussi un côté humoristique puisque les personnages font comme si le décor était "complet".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30336
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Lun 10 Déc 2018 - 22:16

C'est un très bon Kurosawa, mais il ne fait pas partie de mes préférés perso.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 14922
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Lun 10 Déc 2018 - 23:03

Emeryck a écrit:
Akira Kurosawa : Le garde du corps 1961

J'ai été surpris en trouvant dans ce film quelques points de convergence avec le western.

Normal, puisque Pour une poignée de dollars de Leone en est le remake parfait, mais l'influence du western classique (dans la période honnie par Cololi) est évidente, Tatsuya Nakadai par ex. y a un rôle digne de Jack Palance. Kurosawa a cité comme source de son film un roman noir de Dashiell Hammett, La Clé de verre, mais l'intrigue de Yojimbo est en fait décalquée de celle du premier roman d'Hammett, La Moisson Rouge. Le deuxième volet, Sanjuro, réalisé par Kurosawa l'année suivante, est lui plus ostensiblement léger (et tout aussi réussi).

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeryck
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8141
Age : 20
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Mar 11 Déc 2018 - 19:00

Alifie a écrit:
Emeryck a écrit:
Akira Kurosawa : Le garde du corps 1961

J'ai été surpris en trouvant dans ce film quelques points de convergence avec le western.

Normal, puisque Pour une poignée de dollars de Leone en est le remake parfait, mais l'influence du western classique (dans la période honnie par Cololi) est évidente, Tatsuya Nakadai par ex. y a un rôle digne de Jack Palance. Kurosawa a cité comme source de son film un roman noir de Dashiell Hammett, La Clé de verre, mais l'intrigue de Yojimbo est en fait décalquée de celle du premier roman d'Hammett, La Moisson Rouge. Le deuxième volet, Sanjuro, réalisé par Kurosawa l'année suivante, est lui plus ostensiblement léger (et tout aussi réussi).

Spoiler:
 
D'accord, je ne savais pas - je n'ai pas encore vu la trilogie de Leone. Je ne suis pas trop attiré par les westerns... mais, j'ai ces Leone donc ça viendra.  Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeryck
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8141
Age : 20
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Mar 11 Déc 2018 - 19:07

Guillaume Nicloux : Les confins du monde        2018

Very Happy Very Happy Very Happy +
Je ne connaissais pas du tout ce réalisateur : je dois dire que je suis assez intrigué. J'ai aimé cet aspect un peu fantasmé voire allégorique : cette poursuite de cet ennemi qui n'apparaît jamais à l'écran. Sinon, le film est sans concession : le montage est raide avec des cut assez violents, la violence est allègrement exposée ; il y a en fait une sorte d'atmosphère crasseuse qui règne tout au long du film, très primitive en fait. Sinon, je n'ai pas trop compris le rôle interprété par Depardieu
Que valent les autres films de Nicloux ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30336
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Mar 11 Déc 2018 - 21:28

Emeryck a écrit:
Alifie a écrit:
Emeryck a écrit:
Akira Kurosawa : Le garde du corps 1961

J'ai été surpris en trouvant dans ce film quelques points de convergence avec le western.

Normal, puisque Pour une poignée de dollars de Leone en est le remake parfait, mais l'influence du western classique (dans la période honnie par Cololi) est évidente, Tatsuya Nakadai par ex. y a un rôle digne de Jack Palance. Kurosawa a cité comme source de son film un roman noir de Dashiell Hammett, La Clé de verre, mais l'intrigue de Yojimbo est en fait décalquée de celle du premier roman d'Hammett, La Moisson Rouge. Le deuxième volet, Sanjuro, réalisé par Kurosawa l'année suivante, est lui plus ostensiblement léger (et tout aussi réussi).

Spoiler:
 
D'accord, je ne savais pas - je n'ai pas encore vu la trilogie de Leone. Je ne suis pas trop attiré par les westerns... mais, j'ai ces Leone donc ça viendra.  Smile

Non mais dans le western il y a Leone … et le reste (3 étages en dessous Mr.Red )

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Morloch
Lou ravi
avatar

Nombre de messages : 9894
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Mer 12 Déc 2018 - 11:41

pour ce genre de goûts, on rajoute souvent Peckinpah non?

sinon j'ai vu ce film d'Elia Kazan, Wild River, avec Chuck Glover et Lee Remick



Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

très beau dans le genre sobre ousque comment les individus peuvent s'épanouir dans une société coercitive et changer le destin commun toussa toussa, pas joyeux mais optimiste pour finir. Je n'ai jamais été déçu par Kazan, sauf peut être le dernier, Les Visiteurs qui m'avait semblé lourdingue...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6664
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Mer 12 Déc 2018 - 14:20

Morloch a écrit:
pour ce genre de goûts, on rajoute souvent Peckinpah non?
sinon j'ai vu ce film d'Elia Kazan, Wild River, avec Chuck Glover et Lee Remick
Spoiler:
 
Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy
très beau dans le genre sobre ousque comment les individus peuvent s'épanouir dans une société coercitive et changer le destin commun toussa toussa, pas joyeux mais optimiste pour finir.
Oh, oui, immense chef-d'œuvre! (Bizarrement moins diffusé que East of Eden, Splendour in the Grass ou America! America! du moins à l'époque où je fréquentais les salles qui faisaient ce genre de reprises.)

Morloch a écrit:
Je n'ai jamais été déçu par Kazan, sauf peut être le dernier, Les Visiteurs qui m'avait semblé lourdingue...
Et puis, surtout, le jeu Actor's Studio outrancier de Christian Clavier...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stefano P
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 280
Date d'inscription : 30/08/2018

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Mer 12 Déc 2018 - 15:43

Benedictus a écrit:
Morloch a écrit:
Je n'ai jamais été déçu par Kazan, sauf peut être le dernier, Les Visiteurs qui m'avait semblé lourdingue...
Et puis, surtout, le jeu Actor's Studio outrancier de Christian Clavier...

Ah ça, j'aime beaucoup, je sors à peine de l'AG houleuse sur le bel canto et ça m'a bien fait rire (mais le dernier Kazan, c'est The Last Tycoon)... hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jecroisentendreencore.blogspot.com/
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30336
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Mer 12 Déc 2018 - 16:34



Scola : Nos héros réussiront-ils à retrouver leur ami mystérieusement disparu en Afrique ?



Scott : 1492 : Christophe Colomb

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Emeryck
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8141
Age : 20
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Mer 12 Déc 2018 - 19:06

Hirokazu Kore-eda : Une affaire de famille        2018

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy +
Kore-eda met ici au cœur de son film plusieurs thèmes récurrents dans le cinéma nippon : la famille - surtout, mais aussi l'identité (dans le sens d'une sorte d'identité héréditaire - du nom). Là où l'on peut trouver des intérieurs très propres, très épurés chez Ozu, on trouve ici un intérieur quasiment sans-dessus-dessous. La famille est ici pulvérisée, disloquée et l'on y apprend le vol - qui s'accompagne d'ailleurs de tout un rituel. C'est certainement le deuil d'un certain cinéma - ce n'est pas péjoratif, et dépourvu de conservatisme ; la mort chez Kore-eda est bien prise, on l'affronte avec bienveillance (je pense notamment à After life) - qui ressort du deuil que rend la grand-mère à son mari.
Ça spoile, là-dessous !:
 
Toutefois, je ne trouve pas que Kore-eda porte un regard moralisateur là-dessus - ç'aurait été facile - il utilise un ton sympathique voire léger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeryck
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8141
Age : 20
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Mer 12 Déc 2018 - 19:13

Erik Poppe : Utøya, 22 juillet        2018

Very Happy Very Happy Very Happy
Je ne sais pas trop quoi penser de ce film. C'est bien fait techniquement, il y a des idées intéressantes et bien vues - Poppe ne fait pas usage d'une violence démonstrative aux accents gore ; tout se passe en hors-champ. Le film est un unique plan, sans coupe, qui est sans doute filmé avec quelque chose qui s'apparente à une Gopro ; du coup, cela donne une certaine consistance à la manière de filmer. Cela fonctionne bien mais mon intérêt n'a pas été vivement suscité au cours du film - en même temps, bon, pour ce genre de film...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6664
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Mer 12 Déc 2018 - 20:40

Emeryck a écrit:
Pas de blague de coq savant avec Enno Poppetutut
J'allais justement en faire une...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeryck
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8141
Age : 20
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Mer 12 Déc 2018 - 21:11

Benedictus a écrit:
Emeryck a écrit:
Pas de blague de coq savant avec Enno Poppetutut
J'allais justement en faire une...
tongue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30336
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Mer 12 Déc 2018 - 21:34

Emeryck a écrit:
Hirokazu Kore-eda : Une affaire de famille        2018

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy +
Kore-eda met ici au cœur de son film plusieurs thèmes récurrents dans le cinéma nippon : la famille - surtout, mais aussi l'identité (dans le sens d'une sorte d'identité héréditaire - du nom). Là où l'on peut trouver des intérieurs très propres, très épurés chez Ozu, on trouve ici un intérieur quasiment sans-dessus-dessous. La famille est ici pulvérisée, disloquée et l'on y apprend le vol - qui s'accompagne d'ailleurs de tout un rituel. C'est certainement le deuil d'un certain cinéma - ce n'est pas péjoratif, et dépourvu de conservatisme ; la mort chez Kore-eda est bien prise, on l'affronte avec bienveillance (je pense notamment à After life) - qui ressort du deuil que rend la grand-mère à son mari.
Ça spoile, là-dessous !:
 
Toutefois, je ne trouve pas que Kore-eda porte un regard moralisateur là-dessus - ç'aurait été facile - il utilise un ton sympathique voire léger.

J'ai bien l'intention de le voir ! (il sort en BR l'année prochaine, début d'année)

Tu as vu Nobody Knows ?

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
néthou
JazzAuNeth
avatar

Nombre de messages : 1622
Date d'inscription : 04/03/2011

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Mer 12 Déc 2018 - 23:23

Morloch a écrit:
sinon j'ai vu ce film d'Elia Kazan, Wild River, avec Chuck Glover et Lee Remick


"Chuck Glover", tu veux dire Montgomery Clift ?
On peut penser ce que l'on veut d'Elia Kazan, mais pour paraphraser W.C.Fields, un homme qui n'aime ni les enfants ni les animaux fait des films ("Splendor in the grass" inclus) aussi magnifiquement lyriques ne peut être mauvais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6106
Age : 27
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Mer 12 Déc 2018 - 23:24

Je me joins évidemment au chœur des louanges pour ce trés beau film de Kazan!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morloch
Lou ravi
avatar

Nombre de messages : 9894
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Jeu 13 Déc 2018 - 0:09

néthou a écrit:

"Chuck Glover", tu veux dire Montgomery Clift ?

ah tiens oui, pour ne pas faire de fautes de frappe j'avais copié-collé son nom et j'ai gardé le nom du personnage à la place Rolling Eyes ça m'apprendra  hehe

film avec une très bonne "chemistry" entre les deux acteurs principaux, Lee Remick est impeccable



La Danseuse (2016) de Stéphanie Di Giusto avec Soko, Gaspard Ulliel, Mélanie Thierry, Lily-Rose Depp
un aperçu de la vie de Loïe Fuller qui danse avec ses voiles et ses bâtons, c'est assez bien fichu, les critiques que j'ai vu disent que le film ne rend pas justice à toutes ses innovations scéniques, mais je ne connais pas plus que cela le personnage (j'avais vu le petit bout de film Pathé de 1905 c'est tout  hehe et en plus il semble que cela ne soit pas elle sur ce film), apparition d'Isadora Duncan vers la fin, mais là encore le personnage semble un peu survolé

C'est une actrice étrange, Soko, ça fait plusieurs films que je vois avec elle, très charismatique. Mais c'est qui à la base ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
Emeryck
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8141
Age : 20
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Jeu 13 Déc 2018 - 17:51

Cololi a écrit:
Emeryck a écrit:
Hirokazu Kore-eda : Une affaire de famille        2018

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy +
Kore-eda met ici au cœur de son film plusieurs thèmes récurrents dans le cinéma nippon : la famille - surtout, mais aussi l'identité (dans le sens d'une sorte d'identité héréditaire - du nom). Là où l'on peut trouver des intérieurs très propres, très épurés chez Ozu, on trouve ici un intérieur quasiment sans-dessus-dessous. La famille est ici pulvérisée, disloquée et l'on y apprend le vol - qui s'accompagne d'ailleurs de tout un rituel. C'est certainement le deuil d'un certain cinéma - ce n'est pas péjoratif, et dépourvu de conservatisme ; la mort chez Kore-eda est bien prise, on l'affronte avec bienveillance (je pense notamment à After life) - qui ressort du deuil que rend la grand-mère à son mari.
Ça spoile, là-dessous !:
 
Toutefois, je ne trouve pas que Kore-eda porte un regard moralisateur là-dessus - ç'aurait été facile - il utilise un ton sympathique voire léger.

J'ai bien l'intention de le voir ! (il sort en BR l'année prochaine, début d'année)

Tu as vu Nobody Knows ?
Eh bien, c'est rapide ! 

Non, je n'ai vu que trois films de Kore-eda : celui-ci, After life et Tel père, tel fils ce matin - je vais voir Notre petite soeur demain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeryck
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8141
Age : 20
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Jeu 13 Déc 2018 - 18:06

Hirokazu Kore-eda : Tel père, tel fils        2013

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy
On retrouve des similitudes avec Une affaire de famille - la famille est toujours sous la loupe de Kore-eda - mais ici, l'angle de vue est totalement différent : il s'intéresse ici plus précisément à la relation père-fils - très étonnant en regard du titre !
J'ai trouvé que l'approche était plus frontale, ici : les personnages reprochent textuellement à Ryota qui est extrêmement attaché aux liens du sang qu'il est vieux-jeu. Là encore, la page est tournée : les liens familiaux ne sont plus ce qu'ils étaient dans Le conte des chrysanthèmes tardifs de Mizoguchi, par exemple : on a ici quelque chose de beaucoup plus humain. Certaines scènes avec les enfants rappellent beaucoup certains Ozu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeryck
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8141
Age : 20
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Jeu 13 Déc 2018 - 18:09

Carl Theodor Dreyer : Ordet        1955

Very Happy Very Happy Very Happy Smile +
Il y a des moments vraiment immenses mais j'ai du mal avec le discours qui m'a assez ennuyé - et alors la fin, c'était vraiment caricatural.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6664
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Jeu 13 Déc 2018 - 19:30

Emeryck a écrit:
Carl Theodor Dreyer : Ordet        1955
Spoiler:
 
Very Happy Very Happy Very Happy Smile +
Il y a des moments vraiment immenses mais j'ai du mal avec le discours qui m'a assez ennuyé - et alors la fin, c'était vraiment caricatural.
Caricatural, en quel sens?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeryck
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8141
Age : 20
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Jeu 13 Déc 2018 - 19:38

Benedictus a écrit:
Emeryck a écrit:
Carl Theodor Dreyer : Ordet        1955
Spoiler:
 
Very Happy Very Happy Very Happy Smile +
Il y a des moments vraiment immenses mais j'ai du mal avec le discours qui m'a assez ennuyé - et alors la fin, c'était vraiment caricatural.
Caricatural, en quel sens?
Je mets ça là-dessous car ça ne serait pas très gentil pour ceux qui ne l'ont pas vu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30336
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Jeu 13 Déc 2018 - 20:00

Emeryck a écrit:
Cololi a écrit:
Emeryck a écrit:
Hirokazu Kore-eda : Une affaire de famille        2018

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy +
Kore-eda met ici au cœur de son film plusieurs thèmes récurrents dans le cinéma nippon : la famille - surtout, mais aussi l'identité (dans le sens d'une sorte d'identité héréditaire - du nom). Là où l'on peut trouver des intérieurs très propres, très épurés chez Ozu, on trouve ici un intérieur quasiment sans-dessus-dessous. La famille est ici pulvérisée, disloquée et l'on y apprend le vol - qui s'accompagne d'ailleurs de tout un rituel. C'est certainement le deuil d'un certain cinéma - ce n'est pas péjoratif, et dépourvu de conservatisme ; la mort chez Kore-eda est bien prise, on l'affronte avec bienveillance (je pense notamment à After life) - qui ressort du deuil que rend la grand-mère à son mari.
Ça spoile, là-dessous !:
 
Toutefois, je ne trouve pas que Kore-eda porte un regard moralisateur là-dessus - ç'aurait été facile - il utilise un ton sympathique voire léger.

J'ai bien l'intention de le voir ! (il sort en BR l'année prochaine, début d'année)

Tu as vu Nobody Knows ?
Eh bien, c'est rapide ! 

Non, je n'ai vu que trois films de Kore-eda : celui-ci, After life et Tel père, tel fils ce matin - je vais voir Notre petite soeur demain.

C'est le seul que j'ai vu pour le moment … mais je peux te conseiller très fortement de le voir ! (c'est même le mieux noté du réalisateur sur Senscritique … à la même hauteur que Voyage à Tokyo et Le Garde du corps … bon ça me parait un peu exagéré … mais c'est un très très bon film)

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
lulu
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 17014
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Jeu 13 Déc 2018 - 20:34

Benedictus a écrit:
Caricatural, en quel sens?

je comprends pas normalement c’est un qualificatif qui s’applique uniquement à la sixième notation de Boulez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6664
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Jeu 13 Déc 2018 - 20:50

Emeryck a écrit:
Je mets ça là-dessous car ça ne serait pas très gentil pour ceux qui ne l'ont pas vu:
 
Ah oui, d'accord - mais là, c'est la pièce de Munk qui est en cause, parce que je trouve que, justement, la mise en images de Dreyer réussit à montrer cette scène d'une façon qui ne l'est pas (caricaturale.)

lulu a écrit:
je comprends pas normalement c’est un qualificatif qui s’applique uniquement à la sixième notation de Boulez.
hehe
(Content de te revoir, lulu! Et puis merci pour les dernières choses découvertes sur tes recommandations - Hefti, Combier et les canons de Pauset, j'ai beaucoup aimé)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeryck
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8141
Age : 20
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Jeu 13 Déc 2018 - 21:03

Benedictus a écrit:
Emeryck a écrit:
Je mets ça là-dessous car ça ne serait pas très gentil pour ceux qui ne l'ont pas vu:
 
Ah oui, d'accord - mais là, c'est la pièce de Munk qui est en cause, parce que je trouve que, justement, la mise en images de Dreyer réussit à montrer cette scène d'une façon qui ne l'est pas (caricaturale.)
Ah ! J'ignorais totalement que c'était tiré d'une pièce ! La mise en images de Dreyer est effectivement d'une grande beauté (comme dans tous les Dreyer que j'ai vus, d'ailleurs) - surtout les scènes extérieures - et pour la fin, je parlais juste du propos.  Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6664
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Jeu 13 Déc 2018 - 21:13

Emeryck a écrit:
Ah ! J'ignorais totalement que c'était tiré d'une pièce !
Si - l'auteur, Kaj Munk, était d'ailleurs pasteur. La pièce avait été portée une première fois à l'écran une dizaine d'années plus tôt, je crois, par Molander (pas vu la version Molander, en revanche.)

Emeryck a écrit:
La mise en images de Dreyer est effectivement d'une grande beauté (comme dans tous les Dreyer que j'ai vus, d'ailleurs)
mains
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6106
Age : 27
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Jeu 13 Déc 2018 - 21:20

Tout est beau dans Ordet:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6664
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Jeu 13 Déc 2018 - 21:27

Parsifal a écrit:
Tout est beau dans Ordet:
Spoiler:
 
kiss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeryck
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8141
Age : 20
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Jeu 13 Déc 2018 - 22:23

Parsifal a écrit:
Tout est beau dans Ordet:
Spoiler:
 
Ma remarque concernait juste le propos. C'est juste que je trouve ça assez lourd - j'imagine que ça provient de la pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6106
Age : 27
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Jeu 13 Déc 2018 - 22:34

Oui oui je répondais aussi sur le propos, je ne vois pas de séparation d'avec la forme Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6664
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Jeu 13 Déc 2018 - 23:04

Parsifal a écrit:
Oui oui je répondais aussi sur le propos, je ne vois pas de séparation d'avec la forme  Wink
Moi non plus, fondamentalement; mais je pense aussi que la suspension d'incrédulité au sujet de ce-dont-il-est-question-dans-Ordet n'est pas non plus aussi facile qu'au sujet des petits hommes verts: ce que ce que ça engage est tout de même, existentiellement, d'un tout autre ordre (ne serait-ce qu'en raison du poids de l'héritage biblique et chrétien non seulement dans notre culture, mais plus profondément, dans la configuration même de nos mentalités) - et peut appeler des résistances personnelles d'autant plus profondes. (Je le pense d'autant plus que, s'agissant d'opter - plutôt que de «parier», malgré Pascal - je me situe moi-même, au-delà de toutes les nuances, les réserves sur tel ou tel point de croyance, du côté de l'adhésion, et que je sais d'expérience ce qu'il peut en coûter de franchir ce pas.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belcore
Mélomaniaque


Nombre de messages : 704
Date d'inscription : 28/09/2017

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Hier à 9:53

Le Milliardaire - Let's make love.

Affiche alléchante : Cukor, Marilyn, Montand - un réalité un film très laborieux : seul moment captivant, la chanson du générique "My heart belongs to Daddy" , autrement c'est platement répétitif, malgré les interventions de vedettes comme Gene Kelly - Marilyn fait le minimum dans son numéro de nunuche sensuelle, et Montand cabotine horriblement.

Belcore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeryck
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8141
Age : 20
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Hier à 17:36

Parsifal a écrit:
Oui oui je répondais aussi sur le propos, je ne vois pas de séparation d'avec la forme  Wink
Tu sais très bien que je parle du propos antérieur au film - celui de la pièce. Comme le dit en partie Benedictus ci-dessus, la suspension d'incrédulité est essentiellement différente lorsqu'il s'agit de film de science-fiction ou d'un film sur la foi. Et ce n'est pas la foi en elle-même qui me pose problème - Green l'exprime très bien, sans que ça m'agace. 
Benedictus a écrit:
Parsifal a écrit:
Oui oui je répondais aussi sur le propos, je ne vois pas de séparation d'avec la forme  Wink
Moi non plus, fondamentalement; mais je pense aussi que la suspension d'incrédulité au sujet de ce-dont-il-est-question-dans-Ordet n'est pas non plus aussi facile qu'au sujet des petits hommes verts: ce que ce que ça engage est tout de même, existentiellement, d'un tout autre ordre (ne serait-ce qu'en raison du poids de l'héritage biblique et chrétien non seulement dans notre culture, mais plus profondément, dans la configuration même de nos mentalités) - et peut appeler des résistances personnelles d'autant plus profondes. (Je le pense d'autant plus que, s'agissant d'opter - plutôt que de «parier», malgré Pascal - je me situe moi-même, au-delà de toutes les nuances, les réserves sur tel ou tel point de croyance, du côté de l'adhésion, et que je sais d'expérience ce qu'il peut en coûter de franchir ce pas.)
Merci Jean-Louis.  hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeryck
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8141
Age : 20
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Hier à 17:43

Bon, je n'ai pas pu voir Ma petite soeur de Kore-eda le film ne voulait pas se lancer au cinéma ; j'ai donc choisi un film un peu au hasard parmi ceux qui allaient commencer et que je n'avais pas déjà vus. J'ai donc choisi :

Jeanne Herry : Pupille        2018

Very Happy Very Happy Very Happy
Certaines scènes sont touchantes. Le film est louable par les sujets que la réalisatrice choisit de traiter (accouchement sous le secret de l'identité, adoption monoparentale, notamment) mais c'est traité de manière assez superficielle, et je me suis pas mal ennuyé, c'est dommage.


Dernière édition par Emeryck le Ven 14 Déc 2018 - 22:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeryck
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8141
Age : 20
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Hier à 17:48

Robert Aldrich : Kiss me deadly        1955

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy +
J'ai beaucoup aimé, là, on ne s'ennuie pas : quel rythme et le scénario ne s'essouffle pas du tout - sans sombrer dans des méandres douteux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6106
Age : 27
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Hier à 21:13

Emeryck a écrit:
Parsifal a écrit:
Oui oui je répondais aussi sur le propos, je ne vois pas de séparation d'avec la forme  Wink
Tu sais très bien que je parle du propos antérieur au film - celui de la pièce.

Tu m'excuseras mais ce n'est pas particulièrement clair, je parlais du film étant donné que, pas plus que toi si j'ai bien compris, je n'ai lu la pièce.


Je ne sais donc pas quelle est le décalage possible entre le texte original et ce qu'en fait Dreyer. En revanche je ne vois pas de séparation entre la mise en scène de Dreyer (c'est ce que je comprend par mise en image) dans cette dernière scène du propos qu'elle véhicule, l'adhésion a la première me semble commandé une adhésion (ne serait-ce que partielle le temps du film) au deuxième, c'est juste ce que je voulais dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   

Revenir en haut Aller en bas
 
Votre dernier film visionné
Revenir en haut 
Page 15 sur 16Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16  Suivant
 Sujets similaires
-
» Votre dernier film visionné
» Votre dernier film visionné.
» Votre dernier film visionné
» Votre dernier film visionné
» Votre dernier film visionné

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Divers :: Hors sujet-
Sauter vers: