Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Mario CASTELNUOVO-TEDESCO – (1895-1968)

Aller en bas 

E qual via scegliete ?
Castelnuovo-Tedesco
100%
 100% [ 1 ]
Civitavecchia
0%
 0% [ 0 ]
Malipiero-Casellesco
0%
 0% [ 0 ]
Castel Gandolfo
0%
 0% [ 0 ]
Hôtel Negresco
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 1
 

AuteurMessage
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85536
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Mario CASTELNUOVO-TEDESCO – (1895-1968)   Sam 25 Aoû 2018 - 15:01

Le nom de Castelnuovo-Tedesco reste essentiellement attaché au répertoire pour guitare du XXe siècle, dans une veine parfaitement tonale, très conservatrice, un peu aimable.

Il est cependant un peu plus que cela (ce qui n'est déjà pas si mal).

Fort de ces vilains préjugés, je l'ai fort peu écouté jusqu'ici, et en découvrant il y a quelques jours deux aspects de son corpus, j'ai été frappé par l'intérêt de sa musique.

♦ Deux Quintettes piano-cordes tout à fait nourrissants, très marqués par Fauré.
♦ Les Ouvertures pour pièces de Shakespare : ni musiques de scène, ni extraits des deux opéras shakespeariens qu'il a écrits, de pures évocations. Le langage musicale reste dans le standard des musiques romantiques de la fin du XIXe siècle, en revanche j'ai été très impressionné par leur singularité entre elles et leur puissance d'évocation : chacune a sa couleur, et les thèmes sont vraiment réutilisés de façon à tenir un discours, à procurer une atmosphère qui introduise réellement à la pièce, plutôt que de tenter de la résumer. Très stimulant, sinon pour la technique musicale, au moins pour la posture littéraire.

Il est par ailleurs l'auteur de cinq opéras (écrits de de 1920 à 1962), deux shakespeariens (Le Marchand de Venise, Tout est bien qui finit bien), un sacré (Saul), un Wilde (The Importance of Being Earnest) et même une Mandragola d'après la pièce de Machiavel.

Étant juif, il quitte l'Italie à la suite de l'accumulation des lois raciales, juste avant que n'éclate la guerre. Il s'installe aux USA, continue évidemment à composer, et commet au moins 200 partitions de films pour la MGM.

En cela, j'ai été surpris, encore une fois (I Medici de Leoncavallo, Sonate & Quintette d'Alfano, etc.) de la pénétration des esthétiques postdebussystes françaises en Italie – mais vous me direz que c'est Fanelli qu'avait commencé – et de la qualité d'écriture d'un compositeur réputé léger.

--

Si vous avez des recommandations de choses qui méritent le détour, ou une classification plus précise, n'hésitez pas… Je débute et vais me mettre en quête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Marchoukrev
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 415
Age : 22
Localisation : Entre Paris et les Hauts-de-France
Date d'inscription : 14/08/2013

MessageSujet: Re: Mario CASTELNUOVO-TEDESCO – (1895-1968)   Dim 26 Aoû 2018 - 10:48

DavidLeMarrec a écrit:
♦ Les Ouvertures pour pièces de Shakespare : ni musiques de scène, ni extraits des deux opéras shakespeariens qu'il a écrits, de pures évocations. Le langage musicale reste dans le standard des musiques romantiques de la fin du XIXe siècle, en revanche j'ai été très impressionné par leur singularité entre elles et leur puissance d'évocation : chacune a sa couleur, et les thèmes sont vraiment réutilisés de façon à tenir un discours, à procurer une atmosphère qui introduise réellement à la pièce, plutôt que de tenter de la résumer. Très stimulant, sinon pour la technique musicale, au moins pour la posture littéraire.

Merci David pour ce sujet sur un compositeur effectivement mal connu (ou du moins de légère réputation) ! mains
J'avais écouté les ouvertures pour pièces de Shakespeare il y a de ça deux-trois ans (série de deux CD Naxos), et cela ne m'avait pas beaucoup marqué. Il faudra que je les réécoute.

La seule autre pièce que je connaisse est le Concerto pour violoncelle. Ce n'est pas le chef-d’œuvre du siècle dans ce genre, mais c'est très bien fait si on aime le violoncelle (partie de soliste très virtuose, autant le dire tout de suite). Il y a un aspect un peu "musique de film" là-dedans. Et ça sent le Bloch de Schelomo par endroit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85536
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mario CASTELNUOVO-TEDESCO – (1895-1968)   Dim 26 Aoû 2018 - 14:07

Marquant n'est pas le mot que je choisirais. Il faut vraiment l'écouter en s'imprégnant de l'atmosphère de chaque pièce. Les trompes de Jules César ou, surtout, l'atmosphère tourmentée du Winter's Tale (avec des poussées presque richardstraussiennes), ça fait vraiment écho assez adroitement avec l'univers des pièces.

Ensuite, musicalement, ce n'est pas particulièrement saillant, en effet, surtout si on les écoute à la suite un peu globalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Marchoukrev
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 415
Age : 22
Localisation : Entre Paris et les Hauts-de-France
Date d'inscription : 14/08/2013

MessageSujet: Re: Mario CASTELNUOVO-TEDESCO – (1895-1968)   Dim 26 Aoû 2018 - 18:52

DavidLeMarrec a écrit:
Marquant n'est pas le mot que je choisirais. Il faut vraiment l'écouter en s'imprégnant de l'atmosphère de chaque pièce. Les trompes de Jules César ou, surtout, l'atmosphère tourmentée du Winter's Tale (avec des poussées presque richardstraussiennes), ça fait vraiment écho assez adroitement avec l'univers des pièces.

Il faut que je me décide enfin à lire l'intégrale de Shakespeare ! hehe

Sinon j'ai vu qu'il y avait aussi des concertos pour piano. Je suis en train d'écouter le premier sur YouTube. Les deux premiers mouvements n'ont rien de marquant. C'est bien fait, mais sans thème mémorable. Rien d'innovant non plus. Bref, pas très nourrissant si on prise peu le répertoire concertant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85536
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mario CASTELNUOVO-TEDESCO – (1895-1968)   Dim 26 Aoû 2018 - 19:54

J'ai hésité devant le concerto pour violoncelle, mais je n'avais vraiment aucune intention d'essayer ceux pour piano. hehe Mais étrangement, la musique de chambre semble de bien plus haute tenue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
claudeyaacov
Mélomane averti


Nombre de messages : 117
Age : 72
Date d'inscription : 14/03/2012

MessageSujet: Catalogue   Dim 26 Aoû 2018 - 20:36

Catalogue des œuvres
http://www.musiques-regenerees.fr/ExilItalie/CastelnuovoTedesco/Castelnuovo-TedescoCompositions.html

Quelques CDs importants

Music for Violin and Piano
Brilliant Classics 95642 (3 CDs)

Gran Duo Italiano (Mauro Tortorelli, Violin and Viola / Angela Meluso, Piano)
Janvier 2018

Ouvertures pour les pièces de Shakespeare - Vol. 1
Naxos 8.572500
Septembre 2010

Giulio Cesare (Julius Caesar), Op. 78 (1934)
La bisbetica domata (The Taming of the Shrew), Op. 61 (1930)
Antony and Cleopatra, Op. 134 (1947)
A Midsummer Night's Dream, Op. 108 (1940)
The Tragedy of Coriolanus, Op. 135 (1947)
La dodicesima notte (Twelfth Night), Op. 73


Ouvertures pour les pièces de Shakespeare - Vol. 2
Naxos 8.572501
Octobre 2010

The Winter’s Tale Op. 80 (1935)
King John Op. 111 (1941)
Much Ado about Nothing Op. 164 (1953)
The Merchant of Venice Op. 76 (1933)
As you like it Op. 166

West Australian Symphony Orchestra / Andrew Penny

Aldo Ciccolini, pianoforte

Musica per pianoforte vol. I
Phoenix 95102
1996

Musica per pianoforte vol. II
Phoenix 97301
1996

Musica per pianoforte vol. III
Phoenix 97308
1997

Musica per pianoforte vol. IV
Phoenix 94374
1999

Œuvres complètes pour violoncelle et piano
Bruno Ispiola, violoncelle
Filippo Quarti, piano
Phoenix 98418
1998

Œuvres d'inspiration biblique
http://www.musiques-regenerees.fr/ExilItalie/CastelnuovoTedesco/Judaica.html


Claude Torres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musiques-regenerees.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mario CASTELNUOVO-TEDESCO – (1895-1968)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mario CASTELNUOVO-TEDESCO – (1895-1968)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [News] Tokio Hotel à Mario Barth !
» BT pop rock (1968 - 2003)
» Alice And John Coltrane : Cosmic Music (1968)
» Clara Haskil (1895 1960)
» VENTE AFFICHES JOHNNY 1968 A TOUT CASSER

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: