Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Orchestre National de Lille 2018-2019

Aller en bas 
AuteurMessage
Eusèbe
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 919
Age : 42
Localisation : Paris/ Lille
Date d'inscription : 23/09/2014

MessageSujet: Orchestre National de Lille 2018-2019   Ven 21 Sep 2018 - 22:33

Concert d'ouverture la semaine prochaine, les 27 et 28 septembre à Lille, le 29 à Valenciennes

LINDBERG
Tempus Fugit *
[création française]
IBERT
Concerto pour flûte et orchestre
STRAVINSKY
Petrouchka, ballet
(version originale de 1911)

Emmanuel Pahud, flûte
Dir. Alexandre Bloch

J'y serai jeudi 27
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eusèbe
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 919
Age : 42
Localisation : Paris/ Lille
Date d'inscription : 23/09/2014

MessageSujet: Re: Orchestre National de Lille 2018-2019   Ven 19 Oct 2018 - 0:58

Ce soir, le Nouveau Siècle recevait un invité de marque

Michael Tippett
Concerto pour double orchestre à cordes

Frédéric Chopin
Concerto pour piano et orchestre n°1 en mi mineur op. 11
Oeuvres pour piano solo :
Berceuse
Barcarolle
Nocturne en do dièse mineur op. posthume

Edward Elgar
Variations Enigma

Lucas Debargue piano

Orchestre Philharmonique de Radio France
Sir Roger Norrington direction

Programme un peu disparate.
Les cordes soyeuses du Philar faisaient merveille dans Tipett.
Je n'avais pas éculé ce concerto (mon premier CD acheté!) depuis très très longtemps. En petite formation et avec la direction précise de Norrigton, c'était un moment très agréable.
Le programme Chopin, très bien aussi.
Et Elgar claquait bien.

Rien que j'adore dans tout cela (sauf la Barcarole) mais ça faisait une très belle soirée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Orchestre National de Lille 2018-2019   Ven 19 Oct 2018 - 11:16

Eusèbe a écrit:
Les cordes soyeuses du Philar faisaient merveille dans Tipett.

… mais sans vibrato, n'est-ce pas ? Norrington m'avait vraiment révélé l'intérêt des Tallis de RVW, en voyant ça en concert.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Eusèbe
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 919
Age : 42
Localisation : Paris/ Lille
Date d'inscription : 23/09/2014

MessageSujet: Re: Orchestre National de Lille 2018-2019   Ven 19 Oct 2018 - 12:12

DavidLeMarrec a écrit:
Eusèbe a écrit:
Les cordes soyeuses du Philar faisaient merveille dans Tipett.

… mais sans vibrato, n'est-ce pas ?  Norrington m'avait vraiment révélé l'intérêt des Tallis de RVW, en voyant ça en concert.

Tout à fait, comme pour Elgar.
Sir Roger s'en est expliqué dans une allocution d'après concert: le vibrato n'était pas pratiqué en Angleterre avant la fin des années 1910.

Je dois dire que j'étais un peu sévère hier en disant qu'il n'y avait que la barcarolle qui était un morceau que je plaçais très haut dans mon classement personnel. Le concerto de Tippett, que je découvrais à cette occasion, était, en y repensant, une oeuvre de haute volée, en particulier le très beau mouvement lent. C'était d'ailleurs chouette d'entendre des gens à l'entracte et à la sortie se dire qu'ils avaient beaucoup aimé cette pièce d'un compositeur qu'ils ne connaissaient pas du tout.

On peut entendre le même concert à l'auditorium de Radio-France ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Orchestre National de Lille 2018-2019   Ven 19 Oct 2018 - 21:50

Eusèbe a écrit:
Sir Roger s'en est expliqué dans une allocution d'après concert: le vibrato n'était pas pratiqué en Angleterre avant la fin des années 1910.

Les thèses de non-vibrato absolu et généralisé sont battues en brèche par la plupart des musicologues que j'ai pu lire : apparemment, c'est plutôt qu'il était conçu comme un ornement ponctuel (et pas comme la base du son, comme dans les orchestres actuels, qui s'en servent pour faciliter la justesse et arrondir le timbre d'ensemble).

Mais il est un fait que Norrington le fait très bien. Sa Première Symphonie d'Elgar était d'une limpidité extraordinaire ; ça tient cela dit avant tout, à mon avis, de ses talents personnels d'interprète : je crois qu'il est quand même plus difficile de réussir ce répertoire sans vibrato qu'avec, et que c'est son mérite personnel qui lui permet d'obtenir un résultat probant.


Citation :
On peut entendre le même concert à l'auditorium de Radio-France ce soir.

Oui, Frédérique y est ! (ça va se retrouver dans deux fils du coup)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Eusèbe
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 919
Age : 42
Localisation : Paris/ Lille
Date d'inscription : 23/09/2014

MessageSujet: Re: Orchestre National de Lille 2018-2019   Ven 26 Oct 2018 - 16:43

Changement d'ambiance cette semaine avec le premier chef invité Jan Willem de Vriend et l'orchestre en formation allégée

BACH
Suite pour orchestre n°3
BOIELDIEU
Concerto pour harpe et orchestre
MOZART
Symphonie n° 35, Haffner
RAMEAU
Les Boréades, suite
DIRECTION JAN WILLEM DE VRIEND
HARPE XAVIER DE MAISTRE

Je n'ai pas trop accroché avec le concerto de Boieldieu, malgré la virtuosité du soliste.
En revanche Rameau et Mozart étaient géniaux.
Je ne sais pas si c'est parce que De Vriend a des faux airs d'Harnoncourt (même calvitie, même lunettes en demi-lune qui pendouillent sur son plastron), mais la Haffner était dans l'esprit des derniers enregistrements du Concentus: cuivres acides, timbales sèches, tempi vifs et phrasés plutôt courts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eusèbe
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 919
Age : 42
Localisation : Paris/ Lille
Date d'inscription : 23/09/2014

MessageSujet: Re: Orchestre National de Lille 2018-2019   Sam 10 Nov 2018 - 15:09

Je poursuis mes aventures musicales septentrionales

Cette semaine, c'était des tubes:

DVOŘÁK
Concerto pour violoncelle
RIMSKI-KORSAKOV
Shéhérazade
DIRECTION JEAN-CLAUDE CASADESUS
VIOLONCELLE VICTOR JULIEN-LAFERRIÈRE

Le Dvorak était très réussi côté orchestre, grâce à la direction nerveuse de Casadessus et aux bois de l'ONL, en particulier la flûte et le hautbois solos (la petite harmonie de l'ONL est très belle). C'était le premier de trois concerts: j'ai trouvé le soliste un peu appliqué, et, à vouloir trop bien faire, il n'entrait pas pleinement dans le dialogue avec les vent - peut-être était-ce mieux par la suite. Il faut dire que j'ai dans l'oreille Queyras et les sonorités fruités de la Philarmonie tchèque, ce qui place la barre assez haut.

Quand à Schéhérazade, ce n'est pas une musique particulièrement profonde, mais chaque instrument a son moment et Casadessus y faisait merveille.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eusèbe
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 919
Age : 42
Localisation : Paris/ Lille
Date d'inscription : 23/09/2014

MessageSujet: Re: Orchestre National de Lille 2018-2019   Ven 16 Nov 2018 - 10:24

Hier soir (et ce soir encore, ainsi qu'à Boulogne-sur-mer samedi), l'orchestre était confié à un chef polonais, Michel Nesterowicz, dont je n'avais jamais entendu parler. Si quelqu'un ici connaît, je suis preneur d'informations, car, autant le dire tout de suite, c'était immense.

SIBELIUS
La Tempête, ouverture
TCHAÏKOVSKI
Concerto pour piano n°1
SIBELIUS
Symphonie n°2
DIRECTION MICHAŁ NESTEROWICZ
PIANO LILYA ZILBERSTEIN

Très bonne entrée en matière avec cette ouverture de La Tempête, qui me donne envie d'écouter l'ensemble ce cette musique de scène. Beaucoup d'engagement, une précision millimétrée, un avant-goût de ce qui nous attendait par la suite.

Vous pouvez imaginer que le concerto de Tchaikovski n'est pas une œuvre qui m'attire particulièrement. J'ai été heureusement surpris par le parti-pris de douceur et d'intimisme, loin des potentialités sirupeuses de la chose. Le jeu de la pianiste était dans la ligne de la grande école russe : vigueur et netteté,virtuosité sans complaisance. Le dialogue avec l'orchestre était parfait avec les bois, dont j'ai déjà dit tout le bien que je pensais, et en particulier la flûte solo.
A mon grand étonnement j'ai beaucoup aimé (bien que je me sente toujours perdu dans ce prolifique premier mouvement)

Mais alors Sibelius, mes amis! Sans partition, le chef semblait pleinement habité par ce qu'il dirigeait.
Spectre sonore très large, contrastes, netteté des ruptures et des entrées, dynamique d'ensemble, étagement des plans sonores, tout cela était parfaitement adapté à l'idiome sibelien.
Le crescendo final donnait littéralement des frissons. Il faut vraiment entendre une telle musique en salle.

Bref, il y a des soirs où l'on touche à la perfection.
Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Orchestre National de Lille 2018-2019   Sam 17 Nov 2018 - 11:29

Juste pour dire que je lis très attentivement ton fil, mais n'ai pas jamais entendu (ni même parler) de ce chef, c'est pourquoi je ne peux réagir – dans le cas contraire, je crois que chacun peut me faire le crédit d'être volontiers bavard. Embarassed

J'irai donc chercher ce qu'il produit, merci ! bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Eusèbe
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 919
Age : 42
Localisation : Paris/ Lille
Date d'inscription : 23/09/2014

MessageSujet: Re: Orchestre National de Lille 2018-2019   Dim 18 Nov 2018 - 15:59

Pour ne rien te cacher, je comptais sur toi pour m'éclairer.
Le programme du concert ne donnait pas beaucoup d'éléments: il est premier chef invité du Sinfonieorchester de Bâle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Orchestre National de Lille 2018-2019   Dim 18 Nov 2018 - 17:14

L'ensemble de la musique de scène est formidable (Vänskä est plus vivant et poignant que Saraste, pour cette fois), un des sommets de tout Sibelius – l'entrée de Caliban !

Ah, Bâle. I love you

Dans l'intervalle de ta question je suis allé entendre la Cinquième de Tchaïkovski qu'il a faite avec le Symphonique de Galice – un excellent orchestre techniquement, mais qui ne peut tutoyer les grands qu'avec l'apport d'une baguette compétente. Et en l'occurrence, Nesterowicz livre une lecture tendue comme un arc, jetée vers l'avant, assez irrésistible.

https://www.youtube.com/watch?v=fpXxIE4-IGc (chaîne de l'orchestre)

En effet, on tient un grand en gestation, là !

(Et il a cette ressemblance étrange avec Daniel Sorano…)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Orchestre National de Lille 2018-2019   

Revenir en haut Aller en bas
 
Orchestre National de Lille 2018-2019
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Orchestre National de Lille - Présentation Saison 2008/2009
» Orchestre national de Lille
» Orchestre National de Lille 2009-2010
» Orchestre National du Capitole de Toulouse
» Orchestre national de Lille 2007-2008

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: