Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Lied symphonique coté Discographie

Aller en bas 
AuteurMessage
greg skywalker
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 574
Date d'inscription : 06/08/2010

MessageSujet: Lied symphonique coté Discographie   Lun 15 Oct 2018 - 17:58

J'aimerai explorer le coté discographique des lieder symphoniques (et accompagnement hors piano ) le pendant du fil http://classik.forumactif.com/t6380-vos-cycles-de-lieder-mlodies-avec-orchestre-prfrs
, je ne suis pas fort pour dresser une anthologie sérieuse  ...  
J'essaie de referencer les fils idoines ( 4 lieder de strauss etc ...) pour eviter les redites .

Adams  : The Wound-Dresser
pas de fil Discographie specifique
suggestion


Barber Knoxville : Summer of 1914
pas de fil Discographie specifique
Ce n'est pas un "lied" , Barber prend un très beau texte de James Agee .
le fil general
suggestion


Bartok (orch.Kodaly): 5 chants opus 15
ici

Berg: Altenberg-lieder opus 4 ,  7 frühe lieder
ici

Bloch Poèmes d'automne
pas de fil Discographie specifique
suggestion


Berlioz  Les nuits d'été
ici

Berio Folk Songs
pas de fil Discographie specifique
suggestion


Britten les Illuminations
ici

Brahms Rhapsodie pour contralto
ici

Chausson Poème de l'amour et de la mer
ici

Copland old american Songs,8 poems de Emily Dickinson
pas de fil Discographie specifique
suggestion


Connesson: Liturgies de l'ombre
pas de fil Discographie specifique . Xavier cite ,  moi jamais entendu ....

Chostakovitch  Symphonie n° 14 ,Chants de la Poésie populaire Juive opus 79

Chants de la Poésie populaire Juive opus 79
ici
Symphonie n° 14
ici

Delius Songs of Sunset
pas de fil Discographie specifique
le fil general

Duparc: Mélodies avec orchestre
ici

Dutilleux: 2 sonnets de Jean Cassou , La Geôle,Le temps l'horloge,correspondances
ici


Elgar Sea Pictures
pas de fil Discographie specifique

Escaich: Les nuits hallucinées
pas de fil Discographie specifique


Fried Verklärte Nacht
pas de fil Discographie specifique


Griffes Three Poems of Fiona McLeod
pas de fil Discographie specifique


Gurlitt: 4 chants dramatiques
pas de fil Discographie specifique


Hersant Paysage Avec Ruines
pas de fil Discographie specifique
le fil general


Hindemith: Trois chants opus 9
pas de fil Discographie specifique

Janacek Journal d'un Disparu
ici
suggestion


Koechlin mélodies op17 ,Mélodies opus 7 , Poèmes d'automne opus 13, 3 Poèmes opus 18
pas de fil Discographie specifique
le fil general

Lutoslawski: Les Espaces du Sommeil, Cinq Mélodies
pas de fil Discographie specifique

Mahler: Kindertotenlieder, Rückert-lieder,le chant de la terre ,Des knaben wunderhorn,Das Klagende Lied en fait tout ...
das lied von der erde
des knaben wunderhorn
autres

Martin: Die Weise von Liebe und tod des Kornetts Christoph Rilke
pas de fil Discographie specifique

Messiaen: Poèmes pour Mi
ici

Mompou: Combat del somni
pas de fil Discographie specifique

Moussorgsky/Shostakovich : Chants et Danses de la Mort
ici

Obouhov: 4 poèmes de Balmont
pas de fil Discographie specifique .  Xavier cite ,  moi jamais entendu sauf sur  youtube ....

Ravel: Shéhérazade
ici

Schoeck Besuch in Urach  ,  Elegie Op 36
pas de fil Discographie specifique
le fil general

Schoenberg:Les Gurrelieder ,  Lieder opus 8,Pierrot Lunaire
ici

Schreker: Von ewigen Leben
pas de fil Discographie specifique

Schulhoff: Landschaften,Menschheit
pas de fil Discographie specifique


Sibelius Luonnotar
Le texte de Luonnotar a été écrit par Sibelius en basant sur le premier poème du Kalevala de Elias Lönnrot .
ici
suggestion


Strauss: 4 derniers lieder  et autres
voir 4 derniers lied   et  
autres


Szymanowski  Chants d'amour de Hafiz opus 26, Chants du muezzin passionné opus 42, Slopiewnie , Chants d'une princesse de contes de fées opus 31
ici

Takemitsu: Coral Island
pas de fil Discographie specifique . Xavier l'a cité , écoute possible sur youtube ;

Varèse: Offrandes
ici

Vaughan Williams Songs of Travel
pas de fil Discographie specifique

Wagner: Wesendonck lieder
ici

Zemlinsky Symphonie Lyrique  , Chants d'après Maeterlinck opus 13
pas de fil Discographie specifique
le fil general


Dernière édition par greg skywalker le Mer 17 Oct 2018 - 8:46, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
greg skywalker
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 574
Date d'inscription : 06/08/2010

MessageSujet: Re: Lied symphonique coté Discographie   Lun 15 Oct 2018 - 18:47

joseph Marx pas mal de lied    
fil général
je conseille :  



magnifique  drunken


Dernière édition par greg skywalker le Mar 16 Oct 2018 - 8:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
greg skywalker
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 574
Date d'inscription : 06/08/2010

MessageSujet: Re: Lied symphonique coté Discographie   Lun 15 Oct 2018 - 19:20

une petite fournée :  


Respighi il trittico    
le fil general


Korngold  Einfache lieder op9,abschieds lieder op14  



Hausegger   drei hymnen an die Nacht  
pas de fil Discographie specifique
le fil general


Ropartz  4 Odelettes , 4 poèmes
pas de fil Discographie specifique  



Jaques-Dalcroze Tragédie d'amour  
c'est en fait une "scène lyrique"
pas de fil Discographie specifique


Tout ça écoute un grand plaisir I love you drunken


Dernière édition par greg skywalker le Mar 16 Oct 2018 - 8:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85553
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Lied symphonique coté Discographie   Lun 15 Oct 2018 - 20:41

Oh, super fil ! Very Happy

J'ai quelques titres à ajouter… et grâce à toi des choses à découvrir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Actéon
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 96
Date d'inscription : 14/11/2014

MessageSujet: Re: Lied symphonique coté Discographie   Lun 15 Oct 2018 - 21:32

Finzi Dies Natalis (en réalité une cantate pour voix et orchestre à cordes).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82416
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Lied symphonique coté Discographie   Lun 15 Oct 2018 - 21:42

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
greg skywalker
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 574
Date d'inscription : 06/08/2010

MessageSujet: Re: Lied symphonique coté Discographie   Lun 15 Oct 2018 - 22:00

ok , je vais éditer mon premier message . Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82416
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Lied symphonique coté Discographie   Lun 15 Oct 2018 - 22:24

Pour Koechlin, il y a quelques autres opus, et une référence incontournable:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
greg skywalker
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 574
Date d'inscription : 06/08/2010

MessageSujet: Re: Lied symphonique coté Discographie   Lun 15 Oct 2018 - 23:09

Saariaho: Cinq reflets de L'Amour de loin
le fil general


Victoria de los Angeles : The Maiden & The Nightingale

Granados ,Montsalvage,Rodrigo,Mompou,Espla,Toldrá



Dmitri Klebanov - Japanese Silhouettes



Wolf Prometheus: Lieder with Orchestra
le fil general


Respighi:  La Sensitiva; Aretusa

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
greg skywalker
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 574
Date d'inscription : 06/08/2010

MessageSujet: Re: Lied symphonique coté Discographie   Mar 16 Oct 2018 - 8:01

Quelques "Lieder" symphoniques du XiXème :

Schubert  quelques lieder
lied schubertien
suggestion :


Grieg  quelques lieder
lied
suggestion :



Dvorak chants bibliques op99  
suggestion :  


Canteloube : Chants d'Auvergne
ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
greg skywalker
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 574
Date d'inscription : 06/08/2010

MessageSujet: Re: Lied symphonique coté Discographie   Mar 16 Oct 2018 - 8:08

Diepenbrock  Hymne an die Nacht

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
greg skywalker
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 574
Date d'inscription : 06/08/2010

MessageSujet: Re: Lied symphonique coté Discographie   Mar 16 Oct 2018 - 8:34

Actéon a écrit:
Finzi Dies Natalis (en réalité une cantate pour voix et orchestre à cordes).


J'aime bien Finzi (concerto pour clarinette ! ) , mais ça je ne connais pas . Par contre , je connais un cd de Padmore

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 840
Age : 74
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Lied symphonique coté Discographie   Mar 16 Oct 2018 - 9:15

Je ne comprends pas la "règle" du jeu.

Des oeuvres telles que "Knoxville, Eté 1915 (Barber) et "Luonotar" (Sibelius) sont d'une nature totalement différente des Lieder de Schubert orchestrés par Berlioz (et d'autres) et des Lieder avec orchestre de Richard Strauss, par exemple.

"Knoxville" et "Luonotar" sont des "Poèmes symphoniques", avec voix, certes, mais ce ne sont pas des Lieder.

fomalhaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
greg skywalker
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 574
Date d'inscription : 06/08/2010

MessageSujet: Re: Lied symphonique coté Discographie   Mar 16 Oct 2018 - 9:35

fomalhaut a écrit:


Des oeuvres telles que "Knoxville, Eté 1915 (Barber) et "Luonotar" (Sibelius) sont d'une nature totalement différente des Lieder de Schubert orchestrés par Berlioz (et d'autres) et des Lieder avec orchestre de Richard Strauss, par exemple.

"Knoxville" et "Luonotar" sont des "Poèmes symphoniques", avec voix, certes, mais ce ne sont pas des Lieder.

fomalhaut

Tout à fait Very Happy , j'ai inclus des choses (des cantates profanes avec solistes par exemples) , c'est du lied étendu Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8374
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Lied symphonique coté Discographie   Mar 16 Oct 2018 - 9:45

greg skywalker a écrit:
fomalhaut a écrit:


Des oeuvres telles que "Knoxville, Eté 1915 (Barber) et "Luonotar" (Sibelius) sont d'une nature totalement différente des Lieder de Schubert orchestrés par Berlioz (et d'autres) et des Lieder avec orchestre de Richard Strauss, par exemple.

"Knoxville" et "Luonotar" sont des "Poèmes symphoniques", avec voix, certes, mais ce ne sont pas des Lieder.

fomalhaut

Tout à fait Very Happy , j'ai inclus des choses (des cantates profanes avec solistes par exemples) , c'est du lied étendu Mr. Green

Ou de l'opéra ramassé, resserré Rolling Eyes .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
greg skywalker
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 574
Date d'inscription : 06/08/2010

MessageSujet: Re: Lied symphonique coté Discographie   Mar 16 Oct 2018 - 10:00

Vous chipotez  Mr. Green .... 90% des titres appartiennent à la catégorie "lied symphonique".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8374
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Lied symphonique coté Discographie   Mar 16 Oct 2018 - 11:11

greg skywalker a écrit:
Vous chipotez  Mr. Green ....

D'aucuns diront que c'est même à ça qu'on me reconnaît Embarassed ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
greg skywalker
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 574
Date d'inscription : 06/08/2010

MessageSujet: Re: Lied symphonique coté Discographie   Mar 16 Oct 2018 - 12:33

quelques mélodies françaises  orchestrées:  

Jean Cras : Les mélodies avec orchestre
le fil general


Saint-Saëns / Mélodies avec orchestre
le fil general


Jongen Mélodies Avec Orchestre  
le fil general
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
greg skywalker
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 574
Date d'inscription : 06/08/2010

MessageSujet: Re: Lied symphonique coté Discographie   Mar 16 Oct 2018 - 18:17

Bantock Sappho



dans le fil géneral sur Bantock :
Tus a écrit:

Sappho, une suite de lieder pour soprano et orchestre d'une durée assez étendue, mais vraiment passionnants, de bout en bout. Bantock le romantique a utilisé les poèmes de l'écrivaine grecque éponyme, traduits en anglais, pour créer une oeuvre émouvante, sincère, qui rappelle énormément Elgar et ses Sea Pictures, pleine d'échos étranges, de résonnances attirantes et langoureuses. Plus qu'ailleurs (dans ce que j'ai entendu), le langage de Bantock est abouti et fascinant, l'orchestration lorgne du côté de Debussy, avec cependant un emploi de percussions exotiques anticipateur. Tout ceci reste très classique et à la portée de toute oreille, mais il y a de quoi s'enthousiasmer pour ces poèmes inconnus fascinants, cette luxure étonnante, qui ne franchit jamais les limites de la vulgarité, même si le tout dégouline assez confortablement en certains endroits. Sections rapides et lentes se succèdent sans jamais se ressembler ni ennuyer. A noter que les neuf volets chantés sont précédés d'un prélude orchestral qui résume l'oeuvre, en concentre la thématique et engage déjà à l'écoute attentive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
greg skywalker
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 574
Date d'inscription : 06/08/2010

MessageSujet: Re: Lied symphonique coté Discographie   Mar 16 Oct 2018 - 18:30

Hans Pfitzner : Lieder avec orchestre

Pas de traces sur les lieder avec orchestre sur le fil général sur Pfitzner
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
greg skywalker
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 574
Date d'inscription : 06/08/2010

MessageSujet: Re: Lied symphonique coté Discographie   Mar 16 Oct 2018 - 18:40

Max Reger: Orchesterlieder

suggestion :


pas de traces sur les lieder avec orchestre sur le fil général sur Reger
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
greg skywalker
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 574
Date d'inscription : 06/08/2010

MessageSujet: Re: Lied symphonique coté Discographie   Mar 16 Oct 2018 - 19:08

Toujours dans le domaine germanique ,

Walter Braunfels Lieder avec orchestre
2 cd
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6447
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Lied symphonique coté Discographie   Mar 16 Oct 2018 - 19:20

bAlexb a écrit:
greg skywalker a écrit:
Vous chipotez  Mr. Green ....
D'aucuns diront que c'est même à ça qu'on me reconnaît Embarassed ...
Non: toi, tu déploies à l'infini des nuances et des distinctions, c'est différent. («Chipoter» connote de la mesquinerie - ce qui me semble aussi étranger que possible à tes interventions.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
greg skywalker
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 574
Date d'inscription : 06/08/2010

MessageSujet: Re: Lied symphonique coté Discographie   Mar 16 Oct 2018 - 20:10

Benedictus a écrit:
bAlexb a écrit:
greg skywalker a écrit:
Vous chipotez  Mr. Green ....
D'aucuns diront que c'est même à ça qu'on me reconnaît Embarassed ...
Non: toi, tu déploies à l'infini des nuances et des distinctions, c'est différent. («Chipoter» connote de la mesquinerie - ce qui me semble aussi étranger que possible à tes interventions.)

Ah ? pas chez moi .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
greg skywalker
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 574
Date d'inscription : 06/08/2010

MessageSujet: Re: Lied symphonique coté Discographie   Mer 17 Oct 2018 - 8:50

fomalhaut a écrit:
Je ne comprends pas la "règle" du jeu.

Des oeuvres telles que "Knoxville, Eté 1915 (Barber) et "Luonotar" (Sibelius) sont d'une nature totalement différente des Lieder de Schubert orchestrés par Berlioz (et d'autres) et des Lieder avec orchestre de Richard Strauss, par exemple.

"Knoxville" et "Luonotar" sont des "Poèmes symphoniques", avec voix, certes, mais ce ne sont pas des Lieder.

fomalhaut


J'ai modifié mon premier message pour inclure tes remarques sur Barber et Sibelius .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19599
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Lied symphonique coté Discographie   Mer 17 Oct 2018 - 9:03



Louis Vierne : Les Djinns, Eros, Ballade du désespéré, Psyché.
Quatre Lied Symphonique... pas désignés comme cela dans le disque, mais on est clairement dans ce côté...

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
greg skywalker
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 574
Date d'inscription : 06/08/2010

MessageSujet: Re: Lied symphonique coté Discographie   Mer 17 Oct 2018 - 9:49

Polyeucte a écrit:


Louis Vierne : Les Djinns, Eros, Ballade du désespéré, Psyché.
Quatre Lied Symphonique... pas désignés comme cela dans le disque, mais on est clairement dans ce côté...

Pour moi , c'est bien des lieds symphoniques  Very Happy
Les Djinns poème de Victor Hugo , ballade du désespéré poème de Henri Murger , Psyché poème de Victor Hugo , Eros poème de la comtesse de Noailles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
greg skywalker
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 574
Date d'inscription : 06/08/2010

MessageSujet: Re: Lied symphonique coté Discographie   Mer 17 Oct 2018 - 10:33

greg skywalker a écrit:
fomalhaut a écrit:
Je ne comprends pas la "règle" du jeu.

Des oeuvres telles que "Knoxville, Eté 1915 (Barber) et "Luonotar" (Sibelius) sont d'une nature totalement différente des Lieder de Schubert orchestrés par Berlioz (et d'autres) et des Lieder avec orchestre de Richard Strauss, par exemple.

"Knoxville" et "Luonotar" sont des "Poèmes symphoniques", avec voix, certes, mais ce ne sont pas des Lieder.

fomalhaut


J'ai modifié mon premier message pour inclure tes remarques sur Barber et Sibelius .

Sur Knoxville, Eté 1915  j'ai relu la prose de sud273 , Barber parlait le "poème" .
sud273 a écrit:

C’est bien de cet été fantasmatique –en celà qu’il na pas existé, mais qu’il est restitué, plus réel qu’il fut, à travers le prisme du souvenir- de ce paradis perdu de l’enfance, qu’on imagine rétrospectivement comme le territoire de l’innocence, alors que c’est celui du rêve de l’innocence, dont il est question dans Knoxville, summer of 1915, « rhapsodie lyrique » pour voix et orchestre, sorte de poème symphonique de chambre, objet musical assez insaisissable dans sa forme ; les musciciens des siècles passés, eussent simplement dit « cantate » sans doute.
La source d’inspiration naît, au hasard, d’un très beau texte de James Agee, lu dans un vieux numéro de la revue le Partisan, publié en 1938. Ce texte servira de socle, plus tard, au grand roman d’Agee « Un mort dans la famille » pour lequel lui sera attribué à titre posthume un prix Pullitzer. Agee est l’auteur, entre autres, du script de « La nuit du chasseur » ce film unique qui traite aussi de l’univers mystérieux de l’enfance, des nuits d’été, du Sud. A l’époque ou Agee conçoit les premières page du texte, il s’intéresse à un genre d’écriture influencé par les pratiques d’improvisation du jazz, une littérature de premier jet, à peine retouchée ou corrigée, la poésie de l’immédiat. La grande réussite est que l’on ne peut déméler l’identité du narrateur du texte, tantôt l’enfant, tantôt l’adulte reconstituant ce que voient les yeux de l’enfant. En tête de la partition, on lit la citation : « Nous parlons maintenant de ces soirs d’été à Knoxville, Tennesse, en ce temps où j’y vécus déguisé, avec tant de succès à mes propres yeux, en enfant ». Quand il esquisse les premières phrases musicales, il semble que Barber ait adopté la méthode d’Agee, improvisant les mélodies avec rapidité, raccrochant ensuite les fragments épars dans une une structure de rondeau à refrain où le thème ne se répète pourtant jamais à l’identique (comme une comptine dilatée, à laquelle on rajoute chaque fois une variation aléatoire) laissant les images se développer d’elles-même, selon un mode qu’il réserve en général à l’écriture de ses chansons. Il fera plus tard le commentaire suivant : « Le poème (sic, c’est un texte en prose, mais effectivement un poème en prose) d’Agee était très évocateur, je fus profondément ému et ma réponse musicale fut immédiate et intense… Le soir d’été qu’il décrit me rappelait tellement des soirées semblables, quand j’étais enfant, à la maison… il exprime le sentiment de solitude, d’émerveillement, et d’un manque d’identité qu’éprouvent les enfants, dans cet univers marginal qui existe entre le crépuscule et le sommeil. » Sans doute se souvient-il aussi de la cabine de l’oncle Homer, au bord du lac Pocono, où il passa, enfant, plusieurs été de vacances.

La pièce commence par des bois délicats, soutenus par un bercement de harpe et de cordes, dans le balancement des rocking-chairs, en plein milieu d’une phrase « …à ce moment de la soirée où les gens s’assoient sous leur porche, se balançant doucement, parlant doucement ».
Succède à la douce atmosphère de chaleur, un épisode contrasté, évocateur des bruits de la ville, les étincelles et les timbres d’un tramway, décrit comme on parlerait d’un train électrique. Mais la douce romance intiale revient, ouvrant sur de plus vastes perspectives, le ciel constellé. Toute la famille est là, allongée sur le gazon, parlant de tout et de rien : « tous ont des corps plus grands que le mien… l’un est un artiste, il vit à la maison, l’autre une musicienne, elle vit à la maison… l’un est mon père qui est gentil avec moi. » Car ce monde parfait est aussi traversé d’angoisse. La partition est dédiée au père de Barber « in memoriam » écrit-il avant même qu’il soit tout à fait mort. Le thème de la mort du père est aussi le moteur premier du texte d’Agee, né en 1910 comme Barber. A l’énumération des proches succède la phrase « par quelque hasard, il sont là, tous sur cette terre : et qui saura dire la douleur d’être sur cette terre, alongés sur le gazon…parmi les bruits de la nuit. » Alors on va coucher l’enfant, que tout le monde aime, mais à qui chacun refuse de révéler qui il est. Bien sûr cette évocation du bonheur familial et de l’enfance heureuse est aussi empreinte du deuil d’un monde anéanti, celui qui ouvre sur la grande boucherie de 1916 quand les américains décident de prendre part au conflit mondial, celui de la civilisation du sud, telle qu’elle fut « emportée par le vent ».
Les américains croient que cette pièce est la plus « américaine » des compositions de Barber, elle évoque tout simplement un paradis enfantin, que les souillures de la vie rendent à jamais inacessible. Chacun peut s’y projeter, avec ses propres souvenirs. Eleanor Steber : « mon enfance, à Wheeling, en Virginie de l’ouest, fut exactement comme cela ! » Leontyne Price : « En tant qu’originaire du sud, ce morceau exprime tout ce que je sais de mes racines, ainsi que sur ma maman et sur mon père… ma ville natale… tout le sud y est ». Et Hampson qui la chante régulièrement dira sans doute quelquechose d’approchant. C’est l’enfance qui y est, telle que la revoit l’adulte qu’on est devenu.

Quand les agents de Steber se manifestent en 1947, il se trouve que Koussevitzy aussi a passé commande d’une pièce de concert avec voix (la dernière qu’il pourra commander à Barber d’ailleurs), de plus l’essentiel a déjà été composé. Toutefois, retenu à Rome par ses fonctions à l’American Academy, Barber n’assistera pas à la création le 9 avril 1948. Il révisera la partition pour en changer la texture orchestrale, abandonnant la timbale et quelques bois, il ajoutera un deuxième cor, et tirera l’ensemble vers une formation plus réduite d’orchestre de chambre : une seule flute doublée d’un piccolo, hautbois doublé de cor anglais, une clarinette, un basson, deux cors, une trompette, harpe et cordes, triangle en option. C’est dans cette version de chambre qui voit le jour à Washington que Steber réalisera l’enregistrement historique de 1950 avec Le Dumbarton Oaks chamber orchestra. La version de Leontyne Price accompagnée par Schippers (1968) est toutefois encore supérieure, les modulations qu’elle parvient à imposer à sa voix, sa façon de détimbrer pour lui donner un caractère enfantin, toute la puissance qui menace d’éclater sans jamais sortir des nuances piano en font un modèle d’interprétation, et le chef bien sûr travaille lui-même pour la famille…

Alors  "Lied symphonique" ?  "Poème symphonique avec voix" ? , "Cantate" ?   N'importe , le résultat est tellement beau , si émouvant  ..... zen drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19599
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Lied symphonique coté Discographie   Mer 17 Oct 2018 - 11:27

greg skywalker a écrit:
Polyeucte a écrit:


Louis Vierne : Les Djinns, Eros, Ballade du désespéré, Psyché.
Quatre Lied Symphonique... pas désignés comme cela dans le disque, mais on est clairement dans ce côté...

Pour moi , c'est bien des lieds symphoniques  Very Happy
Les Djinns poème de Victor Hugo , ballade du désespéré poème de Henri Murger , Psyché poème de Victor Hugo , Eros poème de la comtesse de Noailles

Oui, mais l'appellation est vraiment différente pour chacun... et par la longueur, on est presque proche de la cantate par moments...

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
greg skywalker
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 574
Date d'inscription : 06/08/2010

MessageSujet: Re: Lied symphonique coté Discographie   Mer 17 Oct 2018 - 11:45

Soit "cantate" , mais Vierne met en sous-titre "Poème symphonique pour voix et orchestre" (pour Eros, les autres je sais pas) , pas Cantate .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82416
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Lied symphonique coté Discographie   Mer 17 Oct 2018 - 11:56

On pourrait rajouter Déméter de Szymanowski. (cantate de 6-7 minutes, mais il y a des lieder de Strauss plus longs)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19599
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Lied symphonique coté Discographie   Mer 17 Oct 2018 - 11:58

greg skywalker a écrit:
Soit "cantate" , mais Vierne met en sous-titre "Poème symphonique pour voix et orchestre"  (pour Eros, les autres je sais pas)  , pas Cantate  .

Bien sûr! Je suis d'accord pour dire que ça rentre globalement. Mais disons que le format rappelle presque une cantate (pour la Ballade du Désespéré par exemple!)

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
greg skywalker
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 574
Date d'inscription : 06/08/2010

MessageSujet: Re: Lied symphonique coté Discographie   Mer 17 Oct 2018 - 12:02

Polyeucte a écrit:
greg skywalker a écrit:
Soit "cantate" , mais Vierne met en sous-titre "Poème symphonique pour voix et orchestre"  (pour Eros, les autres je sais pas)  , pas Cantate  .

Bien sûr! Je suis d'accord pour dire que ça rentre globalement. Mais disons que le format rappelle presque une cantate (pour la Ballade du Désespéré par exemple!)
C'est vrai que 16 minutes pour un "lied" , c'est extrême bedo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85553
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Lied symphonique coté Discographie   Mer 17 Oct 2018 - 12:43

Il existe chez Etcetera une vaste anthologie Diepenbrock par de grands orchestres néerlandais parfois méconnus ; et les mélodies et lieder orchestraux sont fabuleux. Dans ce genre postromantique (un peu plus conservateur que R. Strauss), on trouve du Baudelaire chanté par Kruysen, et un merveilleux et expansif (très straussien, celui-là !) Hymne à Rembrandt (chanté par Westbroek pour ne rien gâcher) !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 840
Age : 74
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Lied symphonique coté Discographie   Mer 17 Oct 2018 - 13:21

greg skywalker a écrit:

Alors  "Lied symphonique" ?  "Poème symphonique avec voix" ? , "Cantate" ?   N'importe , le résultat est tellement beau , si émouvant  ..... zen drunken

Nous sommes bien d'accord : "Knoxville, Eté 2015" est une page magnifique que j'ai toujours aimée.
J'en possède, d'ailleurs, quatre enregistrements :

  • Alsop/Gauvin (Naxos),
    Daniel/Gillet (Eon),
    De Waart/Alexander (Etcetera),
    Schippers/L. Price (RCA).


J'entends toutefois et peut-être à tort, l'expression Lied symphonique (ou mélodie symphonique) comme une pièce brève (ou, au pluriel, un cycle de pièce brèves), tel un Lied ou une mélodie pour voix et piano (ou petit ensemble).
Ce que je voulais dire, c'est que des pages telles que "Knoxville, Eté 2015" et "Luonotar" dépassaient le cadre du Lied et qu'il était souhaitable de les mettre de coté durant la recension.

Ceci écrit, poursuivons : je découvre des musiques et des enregistrements que je ne connaissais pas du tout !

fomalhaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
greg skywalker
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 574
Date d'inscription : 06/08/2010

MessageSujet: Re: Lied symphonique coté Discographie   Mer 17 Oct 2018 - 23:32

Wellesz  Sonnet d'Elizabeth Barrett Browning

Je crois qu'il existe qu'une  version  avec orchestre de cordes  :


évoquée   Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
greg skywalker
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 574
Date d'inscription : 06/08/2010

MessageSujet: Re: Lied symphonique coté Discographie   Jeu 18 Oct 2018 - 9:51

Rautavaara Rubáiyát ,Sonnets of Shakespeare , Five Sonnets of Orpheus
évoqué Ici

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iskender
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1043
Age : 51
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

MessageSujet: Re: Lied symphonique coté Discographie   Dim 21 Oct 2018 - 21:35



Duparc : L'invitation au voyage, Phidylé, La vague et la cloche, Testament, La vie antérieure
Fauré : Les roses d'iSpahan, Lamento, Clair de lune
Ravel : Don Quichotte à Dulcinée
Debussy : Trois ballades de François Fillon
Stravinsky : Two songs
Poulenc : Cinq poèmes de Ronsard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/etiennetabourier
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85553
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Lied symphonique coté Discographie   Dim 21 Oct 2018 - 22:24

Iskender a écrit:
Debussy : Trois ballades de François Fillon

Je ne veux surtout pas faire de polémique politique, mais il se murmure que ce ne serait pas lui qui les aurait écrites…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6447
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Lied symphonique coté Discographie   Dim 21 Oct 2018 - 22:33

pété de rire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 18065
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Lied symphonique coté Discographie   Dim 21 Oct 2018 - 22:55

C'est malin, ça. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iskender
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1043
Age : 51
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

MessageSujet: Re: Lied symphonique coté Discographie   Dim 21 Oct 2018 - 22:56

Oh punaise Embarassed Laughing .

Du coup j'édite même pas mon post, que tout le monde puisse se marrer. Very Happy

Spoiler:
 
Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/etiennetabourier
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lied symphonique coté Discographie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lied symphonique coté Discographie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A la découverte du LIED - discographie
» Hector Berlioz (discographie sélective)
» Schumann - Musique de chambre, discographie
» Mahler discographie exhaustive: symphonies
» Mahler - Das Lied von der Erde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: