Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 OC - Orphée et Eurydice - Pichon/Bory - Octobre 2018

Aller en bas 
AuteurMessage
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19599
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: OC - Orphée et Eurydice - Pichon/Bory - Octobre 2018   Ven 19 Oct 2018 - 13:32



Orphée et Eurydice
Christoph Willibald Gluck
Révision d'Hector Berlioz



Direction musicale : Raphaël Pichon
Mise en scène et décors : Aurélien Bory
Dramaturge : Taïcyr Fadel
Décors : Pierre Dequivre
Costumes : Manuela Agnesini
Lumières : Arno Veyrat
Assistante Costumes : Claire Schwartz
Chef de chant : Alain Muller

Orphée : Marianne Crebassa
Eurydice : Hélène Guilmette
Amour : Lea Desandre

Danseurs / circassiens : Claire Carpentier, Elodie Chan, Yannis François, Tommy Entresangle, Margherita Mischitelli, Charlotte Siepiora

Chœur et orchestre : Ensemble Pygmalion

Nouvelle production Opéra Comique
Coproduction Opéra de Lausanne, Opéra Royal de Wallonie, Théâtre de Caen, Les Théâtres de la Ville de Luxembourg, Opéra Royal de Versailles, Croatian National Theatre in Zagreb. Dans le cadre du partenariat Beijing Music Festival / Opéra Comique


Nouvelle production donc, à plus d'un titre. En effet, si l'on a eu droit à des Orfeo les années précédentes, c'était la version de Vienne avec contre-ténor en substitut de castra... Fagioli ou Jaroussky ont montré leurs talents mais aussi leurs limites.

Ici c'est donc la version d'Hector Berlioz qui est proposée, mais avec quelques ajustements. Déjà l'ouverture est remplacée par un morceau funeste du Don Juan, ou le Convive de Pierre... mais le final aussi est modifié avec une fin tragique sur la musique d'un choeur funèbre de l'ouvrage. Soit-disant pour correspondre à la vision de Gluck qu'il n'aurait jamais pu mettre en place à cause des conventions. Mouais... même Berlioz n'a pas osé, mais Pichon ose!
Le résultat est plutôt chouette... mais moi j'ai bien cette ouverture. Idem pour le retour d'Amour. Mais bon!

La mise en scène est super sobre mais superbe. Des jeux de réflexion, de perspective ou de changement de niveau. La simplicité marche parfaitement bien vu la musique. Le jeu de scène est assez complexe pour les chanteuses, particulièrement Amour qui en vient à faire l'équilibriste à plus d'un moment (Orphée une seule fois!). Mais franchement ça marche très bien tout ça. Superbe d'un bout à l'autre!

Musicalement, l'Ensemble Pygmalion est très chouette, même si un peu trop sobre par moments je trouve. j'aime un Orphée plus contrasté. Disons que le côté funèbre est très mis en avant d'un bout à l'autre.
Choeurs bien sûr superbes!!
Vocalement, Desandre est superbe en Amour, moins légère qu'à l'habitude mais piquante. Guilmette peine un peu au début mais rapidement se stabilise. Une belle Eurydice sobre et digne.
Crebassa bien sûr se taille la part du lion avec un Orphée de haute lignée, sonore sur toute la tessiture (très large) avec juste quelques aigus un peu tendus. Le personnage est parfaitement rendu avec beaucoup d'intensité et la voix est superbe! Ce timbre un peu saturé, qui gronde ou se fait miel... c'est splendide!

Au final un spectacle magnifique en salle.
Filmé par Arte (https://www.arte.tv/fr/videos/084854-000-A/orphee-et-eurydice-de-gluck-a-l-opera-comique/ ) je ne sais pas si on retrouve cette intimité et ces beautés...

Il reste trois dates... si vous avez moyen, courrez-y!

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Suzunosuke
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 29/10/2018

MessageSujet: Re: OC - Orphée et Eurydice - Pichon/Bory - Octobre 2018   Jeu 1 Nov 2018 - 18:59

J'y étais le 20 octobre.
J'avais un petit à priori concernant les aménagements effectués par R. Pichon, mais j'ai trouvé que cela fonctionnait très bien sur le plan dramatique, en particulier avec les tempis choisis qui m'ont paru plus lents que ceux auxquels je suis habituée.
Même sentiment que Polyeucte quant aux chanteuses (particulièrement M. Crebassa pour qui j'avoue un faible depuis son Isabella Linton dans les Hauts de Hurlevent de Herrmann), peut-être plus gênée par l'Eurydice d'H. Guilmette, peu à l'aise dans les aigus (mais apparemment elle a souffert d'allergies).
Le solo de flûte de Georgia Brown dans le ballet des Ombres heureuses était bouleversant, d'autant qu'elle jouait debout, écalirée alors que le reste de l'orchestre était dans le noir, le hautbois magnifique également, ainsi que les trompettes et trombones (quoique un peu sonores pour la salle il m'a semblé); des premiers rangs de l'orchestre, cela claquait pas mal.
Sur le plan visuel, c'était assez ébouriffant, avec des jeux de perspectives et renversements bluffants.
Quelques réserves sur la chorégraphie pendant le ballet des Ombres heureuses, pas très inspiré et trop systématique.
N'étant pas instrumentiste, je m'interroge sur la difficulté pour un orchestre à jouer dans l'obscurité totale comme cela a été le cas durant la représentation, pendant quelques 5 minutes voire plus, même si j'entends bien que ce qui doit primer est l'écoute entre les musiciens.
Qu'en pensez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85553
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: OC - Orphée et Eurydice - Pichon/Bory - Octobre 2018   Jeu 1 Nov 2018 - 19:10

Oui, normalement Guilmette n'a vraiment aucune difficulté dans la tenue des tessitures (et encore moins pour un rôle central comme celui-ci).


Citation :
ainsi que les trompettes et trombones (quoique un peu sonores pour la salle il m'a semblé);

Ça dépend vraiment des emplacements : au paradis de face le son est assez étouffé (peu d'ouvertures pour laisser passer le son, on est quasiment dans un pièce voisine ajourée).

Mais je n'étais pas dans la salle pour en témoigner sur cette production-là !


Citation :
N'étant pas instrumentiste, je m'interroge sur la difficulté pour un orchestre à jouer dans l'obscurité totale comme cela a été le cas durant la représentation, pendant quelques 5 minutes voire plus, même si j'entends bien que ce qui doit primer est l'écoute entre les musiciens.
Qu'en pensez-vous ?

Il y a régulièrement des cas de lumières qui s'éteignent et de musiciens qui continuent imperturbablement à jouer (j'ai vu ça avec une paraphrase de Liszt, donc ça tricotait sévère en plus !).

Ça doit dépendre des instruments et des sections : ça me paraît plus difficile lorsqu'il y a des distances à parcourir (piano, timbales), alors que pour les instruments où les mains sont déjà posées (cordes et vents, sauf peut-être trombones), la lumière ne change rien du tout. Évidemment, c'est quand même plus compliqué pour suivre le chef et vérifier visuellement le geste que va faire le chef de pupitre ou le violon solo, c'est évident !

Je crois néanmoins que ce qui peut le plus gêner est l'effet de surprise, il y a le risque que l'un sursaute et se perde un peu, mais sinon, apparemment, ce n'est pas capital. (J'avoue que moi, je crois que j'entrerais vite dans le décor, sur un clavier. hehe )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Markossipovitch
Néophyte


Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 10/12/2017

MessageSujet: Re: OC - Orphée et Eurydice - Pichon/Bory - Octobre 2018   Sam 3 Nov 2018 - 22:40

Guilmette avait de sérieux soucis dans les aigus en avril mai dans les Pêcheurs de perles à Limoges et Reims, peut être dus aux suites de sa maternité. On peut espérer qu'elle surmonte cette phase difficile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85553
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: OC - Orphée et Eurydice - Pichon/Bory - Octobre 2018   Dim 4 Nov 2018 - 1:13

Bienvenue Markossipovitch ! Very Happy

Ouille, je ne savais pas, la grossesse peut être piégeuse en effet, en particulier chez les voix un peu moelleuses et en arrière, la voix s'élargit et l'accès aux aigus peut devenir plus difficile.

Il y a aussi le contrecoup du « dégonflage », m'ont raconté les concernées : comme le ventre est « plein » en fin de grossesse, le diaphragme est très bien soutenu, et il faut récupérer ensuite toute la musculature standard pour le faire fonctionner. Donc pas forcément seulement une affaire d'hormones, mais aussi de rééducation. Pas évident du tout.

J'espère que ce n'est qu'une mauvaise passe, c'est vraiment une chouette artiste…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: OC - Orphée et Eurydice - Pichon/Bory - Octobre 2018   

Revenir en haut Aller en bas
 
OC - Orphée et Eurydice - Pichon/Bory - Octobre 2018
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gluck (opéras autres que Orphée et Eurydice)
» Fomin: Orphée et Euridyce
» Hector Berlioz: Œuvres diverses et arrangements
» Nelson Freire
» Orfeo ed Euridice

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: