Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Paul LE FLEM (1881-1984)

Aller en bas 

Le Flem :
1) Plus grand compositeur du XXe siècle
0%
 0% [ 0 ]
2) Grand compositeur du XXe siècle
60%
 60% [ 3 ]
3) Mieux que les goûts de Cololi
20%
 20% [ 1 ]
4) Je ne connais pas mais j'aime déjà
20%
 20% [ 1 ]
Total des votes : 5
 

AuteurMessage
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85799
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Paul LE FLEM (1881-1984)   Sam 24 Nov 2018 - 16:20

Benedictus réclamait un fil ; le voici.

Paul Le Flem appartient à cette trinité bretonne de compositeurs contemporains de Debussy, chacun d'importance et doté de son langage propre – avec Ropartz et Cras. À la vérité, il en existe d'autres (Paul Ladmirault !), mais ils sont encore moins bien documentés au disque.

Le Flem a vécu plus de cent ans, et traversé beaucoup d'esthétiques à travers sa vie ; on connaît surtout par le disque sa première période, du début du XXe siècle, très « française », marquée par d'Indy, la recherche harmonique subtile (dans la lignée de Fauré et d'Indy), mais pas radicale comme Debussy ou Ravel. Sa marque distinctive serait l'usage du folklore de façon encore plus franche que ses compères breton, n'hésitant à l'inclure de façon beaucoup plus directe (final de la Première Symphonie, du Quintette piano-cordes…).

Pour autant, il a aussi eu sa période dodécaphonique. (Cependant je n'ai pas réussi à trouver quoi que ce soit d'enregistré, même sous le manteau. Ce doit pourtant exister, mais pas à ma portée.)

--

Au disque :

Par ordre de priorité (à mon très humble goût / avis).

Quintette piano-cordes.
(Alain Jacquon & Louvigny SQ, Timpani)
Riche et lumineux, parcouru de folklore, dans l'esprit du Quintette de Cras, de la Sonate violon-piano n°2 de Ropartz, de celle de Koechlin, ou du final de son Quintette.

Symphonie n°1.
(Orchestre de Bretagne & Claude Schnitzler, Timpani)
Projet très d'indyste de l'inclusion du folklore, mais avec une forme beaucoup plus rigoureuse et stimulantes que les poèmes symphoniques (ou symphonies, d'ailleurs) très rhapsodiques de d'Indy. Particulièrement atmosphérique et entraînant, sans négliger une véritable richesse de langage (plutôt du côté Copland, dans le mouvement que Debussy – ou alors celui de Printemps ! –, indépendamment des couleurs typiquement françaises).

Sonate violon-piano.
(Philippe Koch & Alain Jacquon, Timpani)
(Annick Roussin & Marie-Catherine Girod, Accord)
Un peu moins marquante que le Quintette, mais dans un genre similaire, très belle et engageante. Petit faible pour Koch-Jacquon, plus net de trait, mais deux excellentes versions.

Symphonie n°4.
(Rhénanie-Palatinat, Marco Polo)
Dans un style très différent de la Première, ici on est du côté des couleurs bigarrées de Martinů, avec une harmonie plus néoclassique et audacieuse à la fois.

Aucassin & Nicolette.
(Orchestre des Pays de Savoie & Chaslin, Timpani)
Inspiré des formats médiévaux, une petite histoire chantée où la parole prévaut, des vignettes qui n'ont pas énormément, je trouve, de prégnance musicale, et qui valent avant tout par leur atmosphère générale.

Sept pièces enfantines.
(Girod, Accord)
(Giorgio Koukl, Marco Polo)
(il me semble aussi avoir vu Alain Jacquon et Jean Dubé, je mélange peut-être avec autre chose, ou sont-ce des concerts et non des disques ?)
Des pièes charmantes, très dépouillées, très délicates et poétiques.

¶ Divers poèmes symphoniques en couplage avec les précédents albums.

¶ Une poignée de mélodies
(par Madalen & Yvon Le Marc'hadour, Gérard Pondaven, BNF dématérialisée)
Très peu de pièces (dont Clair de lune de Verlaine), chantées dans un style emphatique vraiment passé de mode (et des voix assez moyennes), difficile de se faire une opinion. Ça ressemble à de la mélodie française début XXe.


Dernière édition par DavidLeMarrec le Dim 25 Nov 2018 - 1:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85799
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Paul LE FLEM (1881-1984)   Sam 24 Nov 2018 - 16:32

Message de Benedictus dans le fil consacré à l'histoire de la symphonie française :

--


Paul LE FLEM: Symphonie nº1 en la majeur (1906-08)
Claude Schnitzler / Orchestre de Bretagne
Rennes, X.1993
Timpani


Belle découverte que cette symphonie! Une œuvre vraiment étonnante: le langage est complètement debussyste, mais avec quelque chose de beaucoup plus franc dans l’expression - qui doit en partie à l’insertion d’éléments folkorisants.

Il y a des passages entiers qui semblent des décalques de Debussy (c’est très frappant dans le premier mouvement : certains ressacs rythmiques des cordes, certains traits qui se répondent entre les pupitres de la petite harmonie sont de quasi-citations de La Mer), mais avec un élément mélodique plus franchement mis en avant, et moins d’ambiguïtés (ni diffraction de l’orchestration - ici, on a clairement des lignes principales et des arrière-plans - ni ces harmonies évasives, ni ces rythmes glissants) pour se résorber dans de vigoureux moments d’inspiration folklorique bien marqués - jusqu’au Final qui semble proposer comme une version frontale et roborative des passages les plus dansants des Images pour orchestre. Nulle naïveté, cependant, dans cette musique: l’orchestration est savamment travaillée, avec un beau sens des couleurs presque ravélien (les anches, les cuivres, les harpes!)

Pas une œuvre forcément essentielle ou profonde, mais lumineuse et directe, pleine d’un bel allant mais savamment élaborée et avec un beau sens des couleurs presque ravélien (les anches, les cuivres, les harpes!)

(J’ai bien cherché, mais je n’ai pas trouvé de fil Le Flem – bizarre que David n’en ait pas ouvert un, parce qu’il me semble que cette symphonie, c’est une musique tout à fait pour lui.)

[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85799
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Paul LE FLEM (1881-1984)   Sam 24 Nov 2018 - 16:38

Comme je le mentionnais plus haut, j'entends vraiment plus la manière de d'Indy, ici, que Debussy et Ravel. Ou alors le Debussy de Printemps (audible dans le final). Pas le d'Indy des choucroutes orchestrales, ni le d'Indy le plus wagnérien, mais celui du folklore (Chansons et danses), ou de l'orchestration des opéras.

Effectivement, j'aime beaucoup. Je suis un peu surpris que ça te plaise autant (ça n'a pas énormément d'arrière-plans par rapport à Cras, ou au Ropartz du Pays), mais je m'en réjouis. La Quatrième Symphonie, et probablement la musique de chambre (un peu lumineuse pour toi, néanmoins), devraient donc te contenter aussi. Curieux de ton avis sur l'objet étrange d'Aucassin & Nicolette, que Rav-phaël adore et qui ne m'a jamais très directement touché, alors même qu'il tape dans mon cœur de cible (et très bien distribué, bel orchestre avec Chaslin, Haidan, Barbeyrac…).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Iskender
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1045
Age : 51
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

MessageSujet: Re: Paul LE FLEM (1881-1984)   Sam 24 Nov 2018 - 20:50

J'aime beaucoup la Sonate pour violon, pour moi une des grandes sonates françaises pour violon et piano, ainsi que les sept pièces enfantines - et non prières, c'est la 1ère pièce qui s'appelle Prière Wink - qui contiennent de beaux enchaînements harmoniques ("Prière" justement) et comme tu le dis des moments touchants dans leur simplicité ("chatterie"). À noter qu'il existe une orchestration de ce cahier, réalisée par le compositeur.

Les symphonies 1 & 4 je les ai écoutées il y a longtemps et n'en ai plus de souvenir; je vais les réécouter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/etiennetabourier
Rocktambule
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 28/03/2018

MessageSujet: Re: Paul LE FLEM (1881-1984)   Dim 25 Nov 2018 - 0:37

Je n'ai que ce disque : https://www.amazon.fr/Flem-LOeuvre-Sonates-Musique-Française/dp/B00018HVO4/ref=tmm_acd_swatch_0?_encoding=UTF8&qid=1543102304&sr=8-10
J'aime bien ! Surtout, la pièce d'ouverture "Avril". J'avais acheté ce CD dans ma période Satie…
Votre discussion est l'occasion de le ressortir ! Merci !

(Et puis, quand on voit le prix où il se vend sur Amazon, je me dis que j'ai peut-être un trésor !).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Paul LE FLEM (1881-1984)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Paul LE FLEM (1881-1984)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gibson Jeff Beck 1954 Les Paul Oxblood
» Modest Moussorgsky (1839-1881)
» [VENDU] - Réso Paul Beard by Goldtone RoundNeck à Vendre
» Paul et Virginie de Jean-François Lesueur
» [VDS] Gibson Les Paul Custom Shop Reissue 58

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: