Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 [PP] Mahler 1 & Beethoven violon – Faust, OP, Harding

Aller en bas 
AuteurMessage
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85799
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: [PP] Mahler 1 & Beethoven violon – Faust, OP, Harding   Mar 27 Nov 2018 - 22:46

Je n'ai pas le temps de présenter correctement ce concert, je signale seulement qu'il me reste une place jeune prise pour un copain qui vient finalement voir Tarare sur mes instances… et donc une place -28 ans à donner (mercredi).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 18162
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: [PP] Mahler 1 & Beethoven violon – Faust, OP, Harding   Mer 28 Nov 2018 - 11:06

Mercredi 28 et jeudi 29 novembre 2018 à 20h30

Philharmonie de Paris

Beethoven : Concerto pour violon

Mahler : Symphonie n°1

Isabelle Faust : violon
Daniel Harding : direction

Orchestre de Paris


Toujours un plaisir de retrouver cette première de Mahler que j'aime tant (une des plus belles premières du répertoire AMHA).

J'y vais jeudi. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tomseche89
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 462
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/08/2011

MessageSujet: Re: [PP] Mahler 1 & Beethoven violon – Faust, OP, Harding   Jeu 29 Nov 2018 - 18:12

Fabuleux concerto hier soir, difficile d'être plus juste dans le style et l'esprit que Faust, avec un Harding qui fouette toujours avec vigueur et élégance l'OP dans ce répertoire. Pas du tout hystérique mais vif et très engagé.

Titan un peu moins stratosphérique, j'ai trouvé la direction d'Harding plus appliquée, manquant de grandeur et de contrastes dans le 1er mouvement, mais c'était de mieux en mieux ensuite (fantastique engagement des violoncelles et contrebasses dans le Scherzo !), jusqu'à un finale dévastateur et enthousiasmant. Orchestre de très haute volée et ravi à l'issue du concert.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 18162
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: [PP] Mahler 1 & Beethoven violon – Faust, OP, Harding   Sam 1 Déc 2018 - 22:50

Deux mots sur ce très beau concert.

Superbe version du concerto de Beethoven avec une Isabelle Faust passionnée et passionnante.On aurait aimé plus de présence sonore du violon, ceci dit.

Début de la première de Mahler déstabilisant avec une entame du Ging heut' Morgen über's Feld un peu confuse.
Pour le reste on a eu tout ce qu'on est en droit d'attendre d'une symphonie de Mahler en concert, je parle bien entendu de l'impact physique de ces oeuvres qui suscite immanquablement (ou presque) l'exaltation du spectateur. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6664
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: [PP] Mahler 1 & Beethoven violon – Faust, OP, Harding   Sam 1 Déc 2018 - 23:44

arnaud bellemontagne a écrit:
une Isabelle Faust passionnée et passionnante. On aurait aimé plus de présence sonore du violon, ceci dit.
Voilà, c'est Isabelle Faust: beaucoup d'engagement, des lectures toujours très fouillées, très abouties, mais une sonorité vraiment très fluette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 18162
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: [PP] Mahler 1 & Beethoven violon – Faust, OP, Harding   Dim 2 Déc 2018 - 0:20

C'est tout à fait ça. mains
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85799
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: [PP] Mahler 1 & Beethoven violon – Faust, OP, Harding   Dim 2 Déc 2018 - 0:43

C'est vrai, mais elle n'est pas couverte non plus, donc ça ne me paraît pas vraiment pas un problème. Une belle valeur sûre du goût subtil – j'écoutais son Second Concerto de Martinů ce matin, quelle finesse incroyable, tout de même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6664
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: [PP] Mahler 1 & Beethoven violon – Faust, OP, Harding   Dim 2 Déc 2018 - 1:33

DavidLeMarrec a écrit:
C'est vrai, mais elle n'est pas couverte non plus, donc ça ne me paraît pas vraiment pas un problème.
Ça, à mon avis, ça doit dépendre des œuvres, des orchestres (et des chefs) et des salles. Dans le Berg, à la Philharmonie (avec Harding et l'Orchestre de Paris), c'était limite, par moments; je m'étais fait la réflexion qu'avec un gros orchestre épais et un chef un peu bourrin, ça aurait pu être un problème (mais comme c'est une musicienne intelligente, elle me semble éviter ce genre de compagnonnage.) Mais au disque, oui, c'est toujours superlatif.

DavidLeMarrec a écrit:
Une belle valeur sûre du goût subtil – j'écoutais son Second Concerto de Martinů ce matin, quelle finesse incroyable, tout de même.
Et son Concerto de Schumann avec Heras-Casado et le Freiburger Barockorchester! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruno Luong
Mélomaniaque


Nombre de messages : 804
Date d'inscription : 07/08/2012

MessageSujet: Re: [PP] Mahler 1 & Beethoven violon – Faust, OP, Harding   Dim 2 Déc 2018 - 12:18

Ne demande jamais à Isabelle Faust à avoir un gros son qui se projette, ne n'est pas son truc. En studio elle s'arrange en effet.

Son Schumann, je trouve parmi les pires par manque d'engagement et justement ce son tout timide qui n'arrange rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6664
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: [PP] Mahler 1 & Beethoven violon – Faust, OP, Harding   Dim 2 Déc 2018 - 12:35

Bruno Luong a écrit:
Son Schumann, je trouve parmi les pires par manque d'engagement et justement ce son tout timide qui n'arrange rien.  
Disons que son style (et le FBO, en plus!) sont totalement à rebours de tes attentes.
À l'inverse, pour moi, la pire version du concerto de Schumann, c'est Szeryng / Doráti - que tu dois adorer, j'imagine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruno Luong
Mélomaniaque


Nombre de messages : 804
Date d'inscription : 07/08/2012

MessageSujet: Re: [PP] Mahler 1 & Beethoven violon – Faust, OP, Harding   Dim 2 Déc 2018 - 12:52

Ca fait longtemps que je n'ai pas écouté Szeryng/Dorati, mais oui ca me plait plus que Faust c'est sûr.

Dans Schumann pour moi c'est Carolin Widmann (ECM) que je trouve parfait, puis pas loin moins parfait Kremer/Harnoncourt à cause quelques tics et une sonorité un peu aigre ou Tetzlaff qu'on pourrait trouver un peu tiède mais très propre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eusèbe
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 923
Age : 42
Localisation : Paris/ Lille
Date d'inscription : 23/09/2014

MessageSujet: Re: [PP] Mahler 1 & Beethoven violon – Faust, OP, Harding   Dim 2 Déc 2018 - 14:53

Moi j'adore son Mendelssohn hehe , mais j'aime tellement tout ce qu'a enregistré Faust que je ne suis pas très objectif (et je regrette de l'y être trop tard pour ses concerts à Paris)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belcore
Mélomaniaque


Nombre de messages : 704
Date d'inscription : 28/09/2017

MessageSujet: Re: [PP] Mahler 1 & Beethoven violon – Faust, OP, Harding   Mar 4 Déc 2018 - 7:59

Il est vrai que la sonorité de Faust est ténue, mais quelle musicalité....
Elle a donné récemment des sonates de Mozart dans la petite salle de la P.P., concert auquel malheureusement je n'ai pas pu aller.

Là je n'y étais pas :
http://www.concertonet.com/scripts/review.php?ID_review=13493



Belcore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruno Luong
Mélomaniaque


Nombre de messages : 804
Date d'inscription : 07/08/2012

MessageSujet: Re: [PP] Mahler 1 & Beethoven violon – Faust, OP, Harding   Mar 4 Déc 2018 - 9:08

Son disque de quelques sonates de Mozart avec Melnikov est un petit bijou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HELENE ADAM
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 81
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/01/2015

MessageSujet: Re: [PP] Mahler 1 & Beethoven violon – Faust, OP, Harding   Mer 5 Déc 2018 - 11:53

J'aurais bien dit deux mots du concert de la PP d'hier soir mais bon... pas de fil ?
(concerto pour un ange et 5ème de Mahler)...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://passionoperaheleneadam.blogspot.fr/2018/05/parsifal-wagne
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82587
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: [PP] Mahler 1 & Beethoven violon – Faust, OP, Harding   Mer 5 Déc 2018 - 11:55

Eh bien tu peux le créer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HELENE ADAM
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 81
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/01/2015

MessageSujet: Re: [PP] Mahler 1 & Beethoven violon – Faust, OP, Harding   Mer 5 Déc 2018 - 11:58

Xavier a écrit:
Eh bien tu peux le créer.

OK en fin d'après midi... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://passionoperaheleneadam.blogspot.fr/2018/05/parsifal-wagne
andika
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 300
Age : 28
Localisation : France
Date d'inscription : 13/06/2017

MessageSujet: Un Harding standardisé avec l’orchestre de Paris...   Jeu 6 Déc 2018 - 13:47

Un programme alliant Mahler et Beethoven aura souvent beaucoup de chances de bien remplir une salle. Et c’est évidemment ce qui s’est produit pour ce concert de l’Orchestre de Paris ce jeudi 29 novembre 2018 à la Philharmonie. Dirigé par son (encore) directeur musical, le britannique (encore) européen Daniel Harding. La phalange récemment cinquantenaire était accompagnée de la violoniste allemande Isabelle Faust pour interpréter le Concerto pour violon en ré majeur de Beethoven. Puis en deuxième partie était prévue la Symphonie n°1 en ré majeur « Titan » de Mahler. Riche soirée !


Il n’y a pas deux concertos pour violon de Beethoven, il n’y en a qu’un seul. Mais quel concerto. Comme l’année dernière avec Schoenberg, Faust et Harding optent pour la seule tentative d’un compositeur dans le genre. Composé en 1806, dédié au violoniste virtuose Franz Clement, il est d’une longueur inhabituelle pour le le concerto. Approximativement 45 minutes. Dès les premières notes, pas de doute, on est bien chez Beethoven avec ce son tonitruant des basses qui succède aux cinq premiers coups de timbale et l’intervention de la petite harmonie. Beaucoup de contraste et de richesse dans le son de l’orchestre. Du côté de la soliste, on aperçoit une partition qu’elle ne regarde que très rarement. Dès sa première intervention, on est frappé par l’ampleur du son émis par l’instrument (au premier rang, ça aide un peu). Le jeu d’Isabelle Faust dans l’Allegro ma non troppo est admirable, beaucoup de chant, de sensibilité alors même que le vibrato est presque banni de l’interprétation. Toute la virtuosité et les idées de madame Faust se retrouvent dans sa cadence lors de laquelle elle regarde bien sa partition. Tous les thèmes entendus auparavant y sont transformés, les arpèges fusent. Dans l’orchestration, on entend des choses fort étonnantes, comme par exemple ce violon solo qui dialogue tantôt avec les timbales, tantôt avec le basson. On savoure les sublimes pizzicati du Larghetto et on est définitivement emporté par le Rondo final, avec son thème reconnaissable entre mille, si emblématique, si dansant, si chantant en sortant du violon d’Isabelle Faust. De cet air festif découle un déchaînement orchestral aboutissant sur une réelle satisfaction tant Harding comprend la musique de Beethoven. Rien ne laissait alors présager la suite…


Peut-être que le souvenir du concert des siècles a gâté pour un temps les oreilles de l’auteur de ces lignes pour l’écoute de la première de Mahler, ou peut-être que ce qui a été joué lors de ce concert de l’orchestre de Paris état véritablement trop sage. Éventuellement, le problème pouvait aussi venir du public qui ne peut pas cesser de tousser pour se concentrer sur le début si caractéristique de cette symphonie. La première note jouée pianississississimo devrait pourtant permettre d’entrer dans l’ambiance. A savoir l’aurore, le réveil de quelque chose qui nous dépasse et nous emporte dans les aventures du héros de Mahler. Au lieu de cela, on reste à l’extérieur de la musique pendant de longs moments. Où est le mystère ? Où est la fantaisie ? Ce que l’on entend, c’est quelque chose de mécanique, un thème joué de façon métronomique. La seule présence que l’on sent, c’est lorsqu’il s’agit de jouer vite et fort dans ce I. La proposition est plus intéressante dans le II, joué sur le rythme à trois temps du Ländler. En effet, ce premier temps grassement appuyé par Harding, ces attaques mordantes presque violentes. De cette brutalité nait une sorte d’ironie qui était absente auparavant. Le son devient beaucoup lus riches, la polyphonie se savoure avec différentes lignes mélodiques qui cohabitent très bien. Le trio quant à lui nous mène directement à Vienne avec un son léger, dansant, des cordes souples, et un solo de hautbois d’Alexandre Gattet à faire fondre. Mais toutes les bonnes choses ont une fin. Lorsqu’on n’est plus armé des pages de ce II. Moins d’intensité dans la fameuse marche funèbre en III. Il faut autre chose. Il n’y a rien à redire de ce solo de contrebasse qui est clair, net. La reprise du thème à l’orchestre est bien sage. La petite harmonie sonne bien avec des timbres assez grinçants, la danse qui succède au fameux thème de Frère Jacques offre une vision rafraichissante. Mais qu’on est loin du scandale qui avait frappé cette œuvre lors de sa création. On manque de trivialité, de folklore. On scandaliserait bien peu de monde avec cela tant le tout est aseptisé, standardisé, banalisé. Un orchestre commence à ressembler à un autre, une musique ressemble à une autre et les interprétations finissent par toutes se ressembler et vouloir se ressembler.

Le IV, de par sa nature même permet de finir sur une bonne note. Évidemment qu’il s’y passe des choses tant les idées que ce mouvement regorge sont démesurées. De violents coups de grosse caisse, des basses vrombissantes. On tremble enfin, on vibre enfin et on est enfin en osmose avec ce chef qui adore Mahler et qui semble tout donner. Alors oui, on lui pardonne car rien d’autre ne compte que l’amour de la musique.

Un concert assez inégal dont on reteindra quand même de très bons moments et ce n’est déjà pas mal !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://andika.over-blog.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [PP] Mahler 1 & Beethoven violon – Faust, OP, Harding   

Revenir en haut Aller en bas
 
[PP] Mahler 1 & Beethoven violon – Faust, OP, Harding
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Beethoven - L'intégrale des trios pour piano
» Mahler- 9ème symphonie
» Transcriptions : Bruckner, Janacek, Mahler, Mozart, Wagner
» Les 5° et 7° symphonies de Beethoven
» Mahler - Intégrales DG et EMI (parues en 2010)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: