Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  
Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 RF_Bernstein_Rachma_Scriabine_Gerstein-Petrenko+OPRF_30XI

Aller en bas 
AuteurMessage
Kir75
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 152
Localisation : Paris XV
Date d'inscription : 06/10/2017

MessageSujet: RF_Bernstein_Rachma_Scriabine_Gerstein-Petrenko+OPRF_30XI   Jeu 29 Nov 2018 - 16:58

Programme "Guerre froide" à Radio France demain soir ?
Je n'ai encore entendu aucune de ces œuvres en concert et c'est loin d'être mon répertoire de prédilection.
Mr Petrenko m'ayant souvent plu à la tête du philar', je tente le coup.


-
Leonard Bernstein - Symphonie n°2 « The Age of Anxiety »
Sergueï Rachmaninov - L'Île des morts
Alexandre Scriabine - Poème de l’extase

Kirill Gerstein piano
Orchestre Philharmonique de Radio France
Vasily Petrenko direction
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frédérique R
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 107
Localisation : Bobigny
Date d'inscription : 10/05/2018

MessageSujet: Re: RF_Bernstein_Rachma_Scriabine_Gerstein-Petrenko+OPRF_30XI   Jeu 29 Nov 2018 - 17:33

Programme "guerre froide", c'est hyper bien trouvé... pété de rire pété de rire pété de rire
Petrenko, j'y vais les yeux fermés (et les oreilles grand ouvertes), et en plus là il y a le pianiste Kirill Gerstein. Cela promet d'être très intéressant ce concert.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tomseche89
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 462
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/08/2011

MessageSujet: Re: RF_Bernstein_Rachma_Scriabine_Gerstein-Petrenko+OPRF_30XI   Jeu 29 Nov 2018 - 17:59

Gerstein était aussi le soliste de cette même oeuvre l'an dernier avec le LSO et Rattle. Je n'avais pas trop accroché à cette symphonie, pas très bien fichue et avare en moment jubilatoires, mais le LSO n'était pas dans un grand soir non plus (et le Philhar est le meilleur orchestre du monde I love you )

Le Poème de l'Extase dans une salle de taille moyenne comme Radio France, attention aux oreilles hehe

Je suis quand même assez tenté mais j'attends encore un peu pour me décider !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6664
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: RF_Bernstein_Rachma_Scriabine_Gerstein-Petrenko+OPRF_30XI   Jeu 29 Nov 2018 - 18:21

Pour faire vraiment «Guerre froide», il aurait fallu du Khrennikov à la place de Rachmaninov et Scriabine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3828
Age : 918
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: RF_Bernstein_Rachma_Scriabine_Gerstein-Petrenko+OPRF_30XI   Jeu 29 Nov 2018 - 18:49

Et ça pinaille encore hehe . Nan, mais benedictus y faut arrêter de bedo de la moquette; c'est très mauvais pour la santé Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://lyriqueinfo.blogspot.fr/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82587
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: RF_Bernstein_Rachma_Scriabine_Gerstein-Petrenko+OPRF_30XI   Jeu 29 Nov 2018 - 23:40

tomseche89 a écrit:

Le Poème de l'Extase dans une salle de taille moyenne comme Radio France, attention aux oreilles hehe

A la Cité de la musique, je me souviens d'un concert Tabachnik où mes oreilles avaient morflé à la fin, ça saturait énormément.

A Radio France, pas sûr, je n'ai pas encore entendu de saturation dans la nouvelle salle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85799
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: RF_Bernstein_Rachma_Scriabine_Gerstein-Petrenko+OPRF_30XI   Ven 30 Nov 2018 - 10:04

Benedictus a écrit:
Pour faire vraiment «Guerre froide», il aurait fallu du Khrennikov à la place de Rachmaninov et Scriabine.

À ce compte-là, Bernstein étant particulièrement liberal, pour ne pas dire gauchiste, il faudrait aussi changer la symphonie et la remplacer par un compositeur plus conservateur.

Mais Khrennikov-Rochberg, je doute qu'on puisse remplir la Maison de la Radio avec ça… (déjà que c'est pas du tout plein avec Bernstein-Rachmaninov-Scriabine !)

Hier, c'était spectaculaire, rempli au quart, peut-être au tiers. (Bernstein-Martinů-Barber, il faut dire.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Depi
Néophyte


Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 10/10/2018

MessageSujet: Re: RF_Bernstein_Rachma_Scriabine_Gerstein-Petrenko+OPRF_30XI   Sam 1 Déc 2018 - 2:07

En effet, c'était pas tout plein ce soir.

Point extrêmement positif : Pretrenko. J'adore ce chef. Je l'avais vu l'année dernière et j'avais été enthousiasmé, il a confirmé mon sentiment ce soir même s'il n'a pas été aidé toute la soirée.

Sur Age of Anxiety, je n'ai pas toujours été très emballé et emporté par Gerstein, j'ai trouvé qu'il a essayé d'emmener l'orchestre là où il ne devait pas aller sur la première partie des variations mais ça s'est ensuite apaisé et il y avait une meilleure alchimie entre l'orchestre et le piano. Je ne connaissais pas cette symphonie et elle m'a enthousiasmé sur la partie orchestrale, moins sur la partie solo de piano.

Ensuite, l'île des morts de Rachmaninov. Alors c'est sans doute très beau, mais moi ça fonctionne pas. Ce fut la pièce la plus appréciée de ma compagne, moi personnellement j'ai déphasé pendant 2 minutes en plein milieu du morceau.

On a fini sur le Poème de l'extase de Scriabine, et là c'est vraiment dommage.. J'ai vraiment apprécié mais une des trompettes a massacré l'intégralité du morceau par son interprétation. Heureusement ce n'était pas la première trompette ou la trompette solo je ne sais pas comment on l'appelle, mais une des trompettes principales dirons nous. Elle a eu un son strident pendant toutes ses interventions et les réactions des personnes autour d'elles dans l'orchestre ont fini par me sortir de la soirée..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frédérique R
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 107
Localisation : Bobigny
Date d'inscription : 10/05/2018

MessageSujet: Re: RF_Bernstein_Rachma_Scriabine_Gerstein-Petrenko+OPRF_30XI   Dim 2 Déc 2018 - 9:29

Pour la première fois j'ai réellement compris pourquoi la symphonie de Bernstein avait pour titre "The Age of Anxiety". Hier soir Vasily Petrenko, Kirill Gerstein et le PhilharRF ont interprété cette symphonie comme une montée progressive de l'angoisse.
Le début a commencé comme un paysage de désolation, morne et comme anesthésié, d'ailleurs je dois avouer que pendant la première partie j'ai eu du mal à entrer dans la musique. Mais à partir du "chant funèbre" (Dirge), quand Petrenko a commencé à creuser le son là cela m'a intéressée
Le son de l'orchestre s'est fait alors plus dense, plus angoissant, avec un Gerstein en osmose avec le chef et l'orchestre. Le scherzo jazzy suivant fut absolument remarquable rythmiquement, très vif et coloré, un moment de bonheur fugace avant que l'angoisse ne revienne.
L'épilogue ne fut pas la "lumineuse conclusion hollywoodienne" décrite dans le programme du concert, mais plutôt une sorte de recherche de l'espoir et de la foi, avec une sorte d'angoisse sourde et d'ambiguïté qui n'est pas sans rappeler certaines œuvres de Chostakovitch.
Bref Petrenko et Gerstein ont bien compris la nature profondément angoissée d'une oeuvre composée au début de la guerre froide, à une période de tension particulièrement forte pour la société américaine qui plongeait dans la chasse aux sorcières avec le "McCarthyism".

L'Ile des morts de Rachmaninov fut interprétée de façon très organique, comme un voyage lent et implacable vers la mort, avec un travail remarquable sur les couleurs et les textures de l'orchestre, et une tension maintenue de bout en bout. Et moi j'étais toujours angoissée.

Le Poème de l'Extase de Scriabine fut moment de résolution de l'angoisse et de la tension dans une poussée continue vers la lumière et une explosion de couleurs et de textures. Et une interprétation somme toute très russe, d'où le côté acidulé des cuivres (je n'ai pas été gênée par la trompette personnellement). Vasily Petrenko déclarait à France Musique à propos de cette oeuvre: "Voilà ce qu’est l’extase : une création constante. C’est l’extase d’être un démiurge, ou d’être un dieu."  

Bref un bien beau concert, qui était construit, vivant et incarné du début à la fin. A aucun moment le son n'a saturé dans la salle, car l'effet recherché n'était pas de faire du bruit, mais de faire de la musique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Depi
Néophyte


Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 10/10/2018

MessageSujet: Re: RF_Bernstein_Rachma_Scriabine_Gerstein-Petrenko+OPRF_30XI   Dim 2 Déc 2018 - 20:26

Frédérique R a écrit:
A aucun moment le son n'a saturé dans la salle, car l'effet recherché n'était pas de faire du bruit, mais de faire de la musique.

Là par contre je ne suis pas sur d'être d'accord, à plusieurs moments dans Age of Anxiety et Scriabine on avait une vraie sensation d'oppression (qui peut être recherchée) mais aussi et surtout de bruit. Je sais que ça a dérangé par mal de personnes autour de moi et on m'en a reparlé le lendemain en attendant The Unanswered Question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frédérique R
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 107
Localisation : Bobigny
Date d'inscription : 10/05/2018

MessageSujet: Re: RF_Bernstein_Rachma_Scriabine_Gerstein-Petrenko+OPRF_30XI   Dim 2 Déc 2018 - 20:38

Oppressant et saturé sont deux choses différentes pour moi. Bien sûr c'était oppressant, il y avait une tension continue et j'ai été très angoissée pendant une bonne partie du concert, mais pour en avoir parlé avec d'autres personnes le son ne saturait pas selon moi.
Ensuite cela dépend sans doute de l'endroit de la salle (je devais être au premier rang du parterre, je me suis replacée quelques rangs plus loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
andika
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 300
Age : 28
Localisation : France
Date d'inscription : 13/06/2017

MessageSujet: Re: RF_Bernstein_Rachma_Scriabine_Gerstein-Petrenko+OPRF_30XI   Ven 7 Déc 2018 - 16:12

Il y a plusieurs raisons pour se rendre à un concert. Pour l’auteur de ces lignes, il s’agit avant tout d’aller écouter les œuvres des compositeurs appréciés. Mais parfois, ce qui attire le mélomane jusqu’à la salle de concert, est un interprète. Une fois n’est pas coutume, c’est arrivé ce Vendredi 30 novembre 2018 à l’auditorium de la maison de la radio pour un concert de l’Orchestre philharmonique de Radio France dirigé par le jeune chef russe, Vasily Petrenko. Que n’ai-je entendu de dithyrambes à son sujet, il était enfin venu le temps de confronter cela en vrai, sans se limiter au disque où aux captations de concerts.
Le programme quant à lui était intriguant et ne comprenait que des nouveautés pour moi. Avec tout d’abord la Symphonie no 2 « The Age of Anxiety » (version révisée de 1965) de Leonard Bernstein (ce n’est pas tous les ans le centenaire). Pour cette œuvre, l’orchestre était accompagné du pianiste Kirill Gerstein. Ensuite, était proposé L’Île des morts, op. 29 de Serge Rachmaninov et enfin, le Poème de l’extase, op. 54 d’Alexandre Scriabine. Un compositeur américain et deux russes non décadents pour une lente progression de l’anxiété vers l’extase, en passant par l’île des morts. Programme ambitieux et scrupuleusement respecté.

Qu’il était plaisant de retrouver le pianiste quatre ans après un premier concert où il m’avait tenu éveillé dans le concerto pour piano n°3 de Rachmaninov à Londres. The Age of Anxiety est une symphonie mais qui comporte un piano solo omniprésent. Mais jamais on ne verse dans la musique concertante malgré cela. Gerstein n’est pas là pour briller mais pour participer à un édifice assez impressionnant. Symphonie qui n’a de symphonie que le nom, elle a le mérite de capter l’attention pendant toute sa durée, contrairement à la troisième de Bernstein intitulée Kaddish. Ici, la source d’inspiration est le poème de W. H Auden titré The Age of Anxiety. Mais si l’attention ne se perd pas, le mérite en revient aussi nécessairement au chef qui parvient à faire de chaque minute de musique un moment intéressant. Une grande maîtrise dans les différentes nuances, de vrais contrastes, un son creusé qui confronte les timbres utilement, et même de l’effroi à certains moments de cette musique anxiogène, comme par exemple le mouvement intitulé The Dirge.

Rien de plus réjouissant avec le poème symphonique l’Île des morts de Rachmaninov. Ici, la source d’inspiration est une peinture d’Arnold Böcklin.
Rachmaninov avait vu cette peinture en noir et blanc à Paris en 1907, et il a composé son poème symphonique en 1909. Musique préfigurant les drames du 20ème siècle naissant, d’une tonalité sombre. La mesure à 5 temps qui jalonne l’œuvre, au début représente peut-être la barque qui vogue sur les flots en se rapprochant de l’Île. Avant même le 20ème siècle, cette image et cette musique peuvent donner une illustration du système concentrationnaire russe déjà bien établi et décrit par Dostoïevski dans Souvenirs de la maison des morts en 1862. On a ici des prémices de musique répétitive, Petrenko préserve les forces de l’orchestre en créant un véritable tapi de cordes répétant inlassablement le même motif. Mais l’irruption des bois traduit une intensité qui monte dans un crescendo d’une grande maîtrise. Puis plus on progresse, plus la musique nous frappe rudement et offre de véritables montagnes russes. Toujours avec les mêmes notes mais transfigurées au niveau de l’intensité et des nuances. Et pourtant, on en oublie jamais de faire de la musique, on ne bascule pas dans le bruit. Tout est pensé, interprété, mûri. Œuvre trop rarement entendue en occident et pourtant si puissante !

Place maintenant à l’extase, enfin, après deux œuvres aussi sombres que belles. Pour Scriabine, l’extase est la création constante. Et la création artistique s’apparente à de l’érotisme pour lui. Composé de 1905 à 1908, créé en 1910 à New-York, ce poème de l’extase tient ses promesses en faisant lentement monter la sève. L’orchestre est ici au grand complet et offre ses charmes, notamment aux cuivres avec ces trompettes bouchées au son si sucré qui cohabitent en bonne intelligence avec les cordes. Plus la musique progresse plus le son est riche pour aboutir à un tutti convoquant le xylophone, les cloches et l’orgue pour un moment en effet extatique.

Intelligence du programme, qualité du jeu, de l’interprétation. Petrenko à tout bon. Il suscite l’intérêt d’une part par ce qu’il propose en terme de compositeurs et de styles mais surtout de par son interprétation qui ne laisse rien au hasard et qui met à profit chaque seconde du temps d’écoute de l’auditeur. Et ça, c’est quelque chose d’assez inéstimable. Le Philhar’ a de la chance d’avoir un tel chef comme invité récurrent depuis tant d’années. Grâce à lui, l’extase est renouvelée chaque année.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://andika.over-blog.fr/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82587
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: RF_Bernstein_Rachma_Scriabine_Gerstein-Petrenko+OPRF_30XI   Ven 7 Déc 2018 - 16:26

Il n'y a pas de xylophone dans le Poème de l'extase. (ni dans aucune autre œuvre de Scriabine d'ailleurs)
Je suppose que tu dois penser au glockenspiel. (le xylophone, lui, est en bois)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
andika
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 300
Age : 28
Localisation : France
Date d'inscription : 13/06/2017

MessageSujet: Re: RF_Bernstein_Rachma_Scriabine_Gerstein-Petrenko+OPRF_30XI   Ven 7 Déc 2018 - 20:05

Xavier a écrit:
Il n'y a pas de xylophone dans le Poème de l'extase. (ni dans aucune autre œuvre de Scriabine d'ailleurs)
Je suppose que tu dois penser au glockenspiel. (le xylophone, lui, est en bois)

Au temps pour moi ! J'ai souvent des difficultés à identifier certains instruments du pupitre des percussions. De plus, ces instruments ne sont pas précisés dans la nomenclature fournie dans le programme du concert.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://andika.over-blog.fr/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82587
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: RF_Bernstein_Rachma_Scriabine_Gerstein-Petrenko+OPRF_30XI   Ven 7 Déc 2018 - 22:30

Ca c'est un élément important sur lequel il pourrait y avoir une documentation supplémentaire dans les programmes de concert, je trouve.
La nomenclature exacte, oui, mais aussi des précisions sur les instruments, voire un fascicule qui les présente...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: RF_Bernstein_Rachma_Scriabine_Gerstein-Petrenko+OPRF_30XI   

Revenir en haut Aller en bas
 
RF_Bernstein_Rachma_Scriabine_Gerstein-Petrenko+OPRF_30XI
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pleyel 30/11/11 Wallin/sibelius/PIT Oslo/Bell/Petrenko
» Tchaikovsky & Chostakovitch : Julia Fischer, V. Petrenko
» Opéra de Munich
» Ring Castorf / Petrenko / Bayreuth 2015
» Ariane à Naxos - Petrenko - TCE - 12 octobre 2015

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: