Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Philharmonie - Fazil Say - Enesco-Saint-Saëns-Tchaïkovski

Aller en bas 
AuteurMessage
Rocktambule
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 28/03/2018

MessageSujet: Philharmonie - Fazil Say - Enesco-Saint-Saëns-Tchaïkovski   Dim 2 Déc 2018 - 15:12

Vendredi 30 novembre 2018, à la Philharmonie de Paris :

Programme

George Enesco
Rhapsodie roumaine n°1

Camille Saint-Saëns
Concerto pour piano n° 2

Piotr Ilitch Tchaïkovski
Manfred

Distribution
Orchestre de Jeunes de Roumanie
Cristian Mandeal, direction
Fazıl Say, piano
Mihai Murariu, orgue

Concert découvert totalement par hasard, en tuant le temps sur FaceBook… Radu Lupu qui devait jouer le concerto n°3 de Bartok, souffrant, est remplacé par Fazil Say dans le concerto n°2 de Saint-Saëns. Etrange substitution, mais comme j'adore ce concerto et que ce pianiste est à mon avis son meilleur interprète à ce jour, j'ai évidemment foncé sur la réservation !

En un mot, ce concert était extraordinaire ! J'ai tout aimé, l'orchestre, heureux de jouer, heureux d'être là, le chef dynamique et plein d'allant, des rappels sympathiques, un programme, que je connaissais pas ou mal, redécouvert, et surtout un pianiste toujours exceptionnel !
Plus les années passent, plus je constate que les concerts auxquels je prends le plus de plaisir sont ceux dont je n'attendais pas forcément quelque chose en particulier…

Enesco : découverte de cette rhapsodie et de ce compositeur. C'est rapide, plein d'idées, plein de vie. Très agréable, dansant, même s'il ne m'en reste pas grand chose.

Saint-Saëns : j'ai lu ça et là sur le forum plusieurs critiques sur le jeu de Fazil Say. C'est la 3ème ou 4ème fois que je l'entends dans ce concerto, et il en est, de loin, le meilleur interprète à mon sens. Jusque là, j'étais arrêté sur la version de Pascal Rogé. Mais Fazil Say a su y trouver une dimension largement supérieure. Quelle joie lorsqu'il joue, oui il dégage de la joie. Alors certes, il remue beaucoup, gestes de bras lancés, moues, grimaces, gesticulations… Qu'importe ? C'est plein de vie, dansant aussi. Il maîtrise ce concerto à la perfection, il ne regarde pas ses mains pendant plusieurs minutes d'affilée, malgré les traits les plus fous. C'est vraiment une autre lecture que tout ce que j'ai pu entendre avant lui. Le tempo est pulvérisé. Même l'introduction lente du premier mouvement est accélérée. Ca reste très précis. Chaque note est jouée parfaitement distinctement. Fazil Say donne du sens à chaque phrase, il a une idée par note, ce qui colle parfaitement à cette partition tellement riche de thèmes… Fantasque, tourbillonnant, turbulant, enivrant, tout ce que j'aime !
Pour ceux qui ne l'ont pas encore découvert, je vous conseille la version live sur YouTube. Pour info, la version de vendredi était encore bien plus rapide !

Rappels : son "tube" Black earth (qu'il joue à chaque concert et que j'ai fini par apprécier) ; un nocturne de Chopin.

Tchaïkovski : j'ai déjà entendu Manfred il y a une dizaine d'années, et j'avais le souvenir d'un morceau qui se traînait en longueur, sans thème remarquable, limite plaintif, particulièrement ennuyeux. Pour préparer ce concert, j'ai écouté, comme conseillé sur ce forum, une version par Svetlanov (version sans orgue et avec fin tronquée) : force est de constater que cette "symphonie" ne se dévoile pas totalement à la première écoute (me concernant en tous cas).
Ce soir, j'ai beaucoup aimé ! Le chef a su y mettre un souffle épique, montant avec le volume sonore. La partie pour orgue, coupée dans la plupart des enregistrements (quelle honte !) amène beaucoup, c'est retentissant, ébouriffant. Chaque groupe d'instrument est mis un moment en valeur. Le programme de salle apporte beaucoup à la compréhension de cette œuvre à programme. La citation de Tchaïkovski sur la composition de Manfred est intéressante : "La symphonie s'est révélée vaste, sérieuse, difficile, chronophage, parfois épuisante. Mais une voix intérieure me dit que je ne travaille pas en vain et que cette œuvre sera l'une de mes meilleures symphonies". Si l'on transpose cette citation à mon écoute de l'œuvre, entre le premier concert et celui de vendredi, ça colle parfaitement ! Belle lecture de vulgarisation par ce chef qui m'était inconnu. Je n'ai pas du tout vu passer l'heure d'écoute.

Deux rappels de l'orchestre dont je ne me souviens plus.

Concernant le public, deux "événements" sont venus troubler l'écoute : un téléphone a sonné pendant le deuxième mouvement du concerto et un groupe de 5 rangs entiers est revenu une dizaine de minutes après la fin de l'entracte, obligeant tous ceux qui s'étaient replacés à bouger, grosse confusion. Je ne comprends pas que la Philharmonie ait toléré ça ! Pourquoi ouvre-t-on les portes aux retardataires de l'entracte, alors qu'on les ferme à ceux du début du concert ?
Sinon, applaudissements fournis entre les mouvements du concerto et de la symphonie. Ca ne semble plus choquer personne, même si les musiciens avaient l'air surpris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85799
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Philharmonie - Fazil Say - Enesco-Saint-Saëns-Tchaïkovski   Dim 2 Déc 2018 - 18:25

J'y étais aussi… Plaisir d'entendre ce son typiquement roumain (cordes très rondes et homogènes, vents un peu déconnectés) et cet entrain !

Très impressionné par Say, qui ne m'avait jamais paru marquant au disque, mais en vrai, le son enveloppant est formidable, et vraiment des qualités de compositeur, on sent qu'il comprend ce qu'il joue !

Oui, Manfred est bizarre, et cette interprétation lui donnait tout l'élan nécessaire pour convaincre (ce que je ne suis pas toujours).

Pour les retardataires : c'est tout simplement qu'à l'entracte, personne ne garde plus les portes ! C'est pareil dans toutes les salles. (Évidemment, dans les toutes petites, on peut s'en apercevoir avant qu'il ne soit trop tard.)

En bis, il y a eu les Rois et la Farandole de l'Arlésienne de Bizet, puis une pièce très courte, pittoresque, chamarrée, que je ne connaissais pas. Après recherche, c'est de Grigoraș Dinicu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Rocktambule
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 28/03/2018

MessageSujet: Re: Philharmonie - Fazil Say - Enesco-Saint-Saëns-Tchaïkovski   Dim 2 Déc 2018 - 19:27

DavidLeMarrec a écrit:
En bis, il y a eu les Rois et la Farandole de l'Arlésienne de Bizet, puis une pièce très courte, pittoresque, chamarrée, que je ne connaissais pas. Après recherche, c'est de Grigoraș Dinicu !

Effectivement, après recherche : Hora staccato, de Grigoras Dinicu. Ca date de 1906.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Philharmonie - Fazil Say - Enesco-Saint-Saëns-Tchaïkovski   

Revenir en haut Aller en bas
 
Philharmonie - Fazil Say - Enesco-Saint-Saëns-Tchaïkovski
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Tempête ( Tchaïkovski )
» Symphonie n°2 de P. I. Tchaïkovski
» L'ouverture 1812 ( Tchaïkovski )
» Écoute comparée : Tchaïkovski, symphonie n° 6 « Pathétique »
» Tchaïkovski - Eugène Onéguine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: