Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 [CiMus] «Salon Alma Mahler» - Khourdoian / Stern - 16.II, 15

Aller en bas 
AuteurMessage
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 9096
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

[CiMus] «Salon Alma Mahler» - Khourdoian / Stern - 16.II, 15 Empty
MessageSujet: [CiMus] «Salon Alma Mahler» - Khourdoian / Stern - 16.II, 15   [CiMus] «Salon Alma Mahler» - Khourdoian / Stern - 16.II, 15 EmptyLun 11 Fév 2019 - 18:23

En marge des méga-concerts mahlériens de Gergiev à la Philharmonie, aura lieu samedi 16 février à 15h, à l'Auditorium de la cité de la musique, un récital autour de la figure d'Alma Mahler.

Edna Stern (qui a ici quelques fans - xoph, il me semble...) jouera sur un Erard de 1891 des collections du Musée de la Musique et accompagnera la soprano Armelle Khourdoian.

Le programme:
Alma Mahler: Kennst du meine Nächte
Gustav Mahler: Frühlingsmorgen
Alma Mahler: Bei dir ist es traut
Johannes Brahms: Meine Liebe ist grün
Alexander von Zemlinsky: 4 Dehmel Fantasien (piano solo)
Johannes Brahms: Wir wandelten
Gustav Mahler: Scheiden und Meiden
Alma Mahler: Ich wandle unter Blumen
Johannes Brahms: Wiegenlied
4 pièces op. 119
Gustav Mahler: Ablösung im Sommer
Johannes Brahms: Wie Melodien zieht es mir
Gustav Mahler: Erinnerung
Alma Mahler: Leise weht ein erstes Blühn

Je suis assez impatient d'entendre en salle quelques lieder d'Alma Mahler et de découvrir ces quatre pièces pour piano de Zemlinsky inspirées par Dehmel. Par ailleurs, les Klavierstücke de Brahms par Edna Stern sur un piano ancien, ça pourrait être vraiment très beau - et les lieder de jeunesse de Mahler sont vraiment chouette (j'aime notamment beaucoup Ablösung im Sommer.)

Le programme de salle est déjà disponible ici.
Revenir en haut Aller en bas
Eusèbe
Mélomaniaque
Eusèbe

Nombre de messages : 1300
Age : 43
Localisation : Paris/ Lille
Date d'inscription : 23/09/2014

[CiMus] «Salon Alma Mahler» - Khourdoian / Stern - 16.II, 15 Empty
MessageSujet: Re: [CiMus] «Salon Alma Mahler» - Khourdoian / Stern - 16.II, 15   [CiMus] «Salon Alma Mahler» - Khourdoian / Stern - 16.II, 15 EmptyLun 11 Fév 2019 - 20:00

C'est un très beau programme, qui fait regretter de ne pas être disponible samedi soir!
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 9096
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

[CiMus] «Salon Alma Mahler» - Khourdoian / Stern - 16.II, 15 Empty
MessageSujet: Re: [CiMus] «Salon Alma Mahler» - Khourdoian / Stern - 16.II, 15   [CiMus] «Salon Alma Mahler» - Khourdoian / Stern - 16.II, 15 EmptyLun 11 Fév 2019 - 20:09

Ce n'est pas le soir, mais en milieu d'après-midi (15h) - il reste encore des places (mais, apparemment, seulement dans la catégorie la plus chère Confused .)
Revenir en haut Aller en bas
xoph
Mélomane chevronné
xoph

Nombre de messages : 2642
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

[CiMus] «Salon Alma Mahler» - Khourdoian / Stern - 16.II, 15 Empty
MessageSujet: Re: [CiMus] «Salon Alma Mahler» - Khourdoian / Stern - 16.II, 15   [CiMus] «Salon Alma Mahler» - Khourdoian / Stern - 16.II, 15 EmptyVen 15 Fév 2019 - 22:47

Benedictus a écrit:

Edna Stern (qui a ici quelques fans - xoph, il me semble...)

Wink Ça se voit tant que ça ?

Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 9096
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

[CiMus] «Salon Alma Mahler» - Khourdoian / Stern - 16.II, 15 Empty
MessageSujet: Re: [CiMus] «Salon Alma Mahler» - Khourdoian / Stern - 16.II, 15   [CiMus] «Salon Alma Mahler» - Khourdoian / Stern - 16.II, 15 EmptyDim 17 Fév 2019 - 2:09

Un très, très beau récital.

J'ai personnellement été très sensible à la conception même de ce «salon Alma Mahler»; sans donner dans le fastidieux «concert-concept», les deux musiciennes avaient manifestement à cœur de faire partager au public l'intérêt qu'elles ont éprouvé à le construire et à le préparer: lecture de quelques extraits du journal d'Alma Mahler et de la correspondance des futurs époux Mahler par la cantatrice, quelques mots d'explication, exemples musicaux à l'appui, de la pianiste sur les logiques musicales à l'œuvre dans les pièces pour piano solo (les figuralismes des Zemlinsky, le rôle centrale des intervalles de tierce et de sixte dans l'op. 119 de Brahms.) Éclairages simples (et belle lecture sobrement expressive d'Armelle Khourdoïan) qui, sans surcharge didactique, permettaient de brosser un arrière-plan significatif, et de créer une atmosphère de convivialité sobre et de bon aloi, bien adaptée au cadre du concert.

Musicalement, c'est peu de dire que la personnalité d'Alma Mahler ressortait avec un éclat tout particulier. Il est vrai que le concert était encadré par deux sommets de sa mince production - Kennst du meine Nächte et Leise weht ein erstes Blühn. Mais, intrinsèquement, la singularité de ces œuvres est particulièrement éclatante, et fait vraiment de la compositrice une des plus hautes figures du lied postromantique et «décadent»: le style musical d'Alma Mahler se caractérise en effet par une grande audace harmonique, un art des écarts harmoniques qui pourrait faire penser à Hugo Wolf - à cette différence près que les «sorties de route» de l'écriture d'Alma Mahler viennent en fait seconder une écriture vocale extrêmement expressive (avec un sens très aigu de la phrase) là où celles d'Hugo Wolf viennent plutôt construire une sorte de déclamation au mieux étrange, au pire abstruse, mais toujours expressivement contre-intuitives.

Face à ces quatre lieder singulièrement riches, les lieder de jeunesse de Mahler retenus ici semblent bien davantage creuser des effets expressifs (parfois assez forcés) et un langage harmonique finalement assez traditionnels - seuls les décalages, les frottements et les sauts d'Ablösung im Sommer (matrice thématique du troisième mouvement de la 3ᵉ Symphonie - et redonné en bis) semblaient aussi avancés dans leur langage que les lieder d'Alma Mahler. Quant au Brahms des lieder (qui ne sont pas forcément le plus marquant ni le plus abouti de sa production), il apparaissait ici singulièrement d'une autre époque (prévisiblement le gentil Wiegenlied, mais même des lieder plus aboutis comme Wir wandelten, wir zwei zusammen.)

Les deux œuvres pour piano seul ont été deux points forts du programme. Les 4 Klavierstücke op. 119 de Brahms sont à mes yeux un des sommets de la littérature pour piano, et une des plus belles illustrations du romantisme musical tardif - ou comment un art maîtrisé de la dissonance creuse la veine mélodique la plus lyrique qui soit pour produire des atmosphères sonores d'une magnifique poésie. Moins attendues, les 4 Fantaisies sur des poèmes de Richard Dehmel, de Zemlinsky, sont une œuvre qui mérite assurément d'être connue: on est ici de plein-pied dans le post-romantisme avec une écriture richement chromatique, au lignes foisonnantes chargées de figuralismes évocateurs mais d'un élan lumineux.

L'interprétation de ces deux œuvres était magnifique, bénéficiant à la fois de la musicalité subtile et de la belle clarté du jeu d'Edna Stern (dont xoph a décidément toutes les raisons de chanter les louanges) et des magnifiques sonorités du Érard de 1891 - une sonorité un peu patinée, d'une grande richesse de coloris, et en même temps permettant une belle diversité de textures (avec une frappe presque pianofortisante qui s'ouvrent magnifiquement sur un son vibrant et chaleureux avec la pédale.)

J'ai également été très frappé par l'art de la soprano Armelle Khourdoïan (toute jeune mais déjà à la tête d'un beau répertoire.) Un beau timbre naturellement sombre, un sens remarquable du mot et de l'expres​sion(y compris dans un sens «scénique»: grande mobilité expressive du visage, des regards, des gestes - si on y ajoute ses qualités de lectrice, c'est quelqu'un qui pourrait offrir de très, très belles incarnations à l'opéra), une voix remarquablement focalisée et surtout une intelligence assez remarquable des procédés d'émission (notamment l'utilisation des résonateurs faciaux, des semi-occlusions, dentales ou labiales et des variations de projection et de couverture) qui lui permettent une grande variété d'effets vocaux mis au service d'une articulation signifiante du texte.

Vraiment une très belle après-midi musicale, qui donnait le sentiment de gagner en intelligence des œuvres entendues.

(À quoi s'ajoutait encore le plaisir de la partager avec la plus sympathique connaisseuse de lied décadent de ce forum. Wink )
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 88081
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

[CiMus] «Salon Alma Mahler» - Khourdoian / Stern - 16.II, 15 Empty
MessageSujet: Re: [CiMus] «Salon Alma Mahler» - Khourdoian / Stern - 16.II, 15   [CiMus] «Salon Alma Mahler» - Khourdoian / Stern - 16.II, 15 EmptyDim 17 Fév 2019 - 11:57

Hé bien, que d'éloges !

J'irai découvrir la petite dont tu parles (la chanteuse, l'autre merveille citée en fin de texte je la connais déjà).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 9096
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

[CiMus] «Salon Alma Mahler» - Khourdoian / Stern - 16.II, 15 Empty
MessageSujet: Re: [CiMus] «Salon Alma Mahler» - Khourdoian / Stern - 16.II, 15   [CiMus] «Salon Alma Mahler» - Khourdoian / Stern - 16.II, 15 EmptyDim 17 Fév 2019 - 12:50

DavidLeMarrec a écrit:
Hé bien, que d'éloges !
J'irai découvrir la petite dont tu parles (la chanteuse
Oui, oui, vraiment emballé. Renseignement pris: elle a étudié à l'Atelier lyrique de l'OP au CNSMDP et au CRR de Marseille, et elle a déjà fait pas mal de baroque avec les meilleurs (Folies Françoises, Minko, Emmanuelle Haïm), ce qui explique sans doute pas mal de choses.
Revenir en haut Aller en bas
anaëlle
Mélomaniaque
anaëlle

Nombre de messages : 1967
Age : 18
Localisation : Paris
Date d'inscription : 17/11/2014

[CiMus] «Salon Alma Mahler» - Khourdoian / Stern - 16.II, 15 Empty
MessageSujet: Re: [CiMus] «Salon Alma Mahler» - Khourdoian / Stern - 16.II, 15   [CiMus] «Salon Alma Mahler» - Khourdoian / Stern - 16.II, 15 EmptyDim 24 Fév 2019 - 12:31

cheers Oui, un concert splendide, je plussoie entièrement au message de Benedictus.
En sortant, on se dit que c'est presque dommage de jouer des lieder de Mahler monsieur et de Brahms à côté de ceux d'Alma : ils paraissent franchement gentils ...
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 88081
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

[CiMus] «Salon Alma Mahler» - Khourdoian / Stern - 16.II, 15 Empty
MessageSujet: Re: [CiMus] «Salon Alma Mahler» - Khourdoian / Stern - 16.II, 15   [CiMus] «Salon Alma Mahler» - Khourdoian / Stern - 16.II, 15 EmptyDim 24 Fév 2019 - 13:09

Et c'est d'autant plus dommage de ne pas donner tous ses lieder, qui tiennent en une heure. En plus, pour une fois, c'est une compositrice rare mais très markettable… son nom et ses photos feront venir les gens, a fortiori dans la jauge de l'Amphi.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




[CiMus] «Salon Alma Mahler» - Khourdoian / Stern - 16.II, 15 Empty
MessageSujet: Re: [CiMus] «Salon Alma Mahler» - Khourdoian / Stern - 16.II, 15   [CiMus] «Salon Alma Mahler» - Khourdoian / Stern - 16.II, 15 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[CiMus] «Salon Alma Mahler» - Khourdoian / Stern - 16.II, 15
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: