Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Alexandre Scriabine (1872-1915)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14
AuteurMessage
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83233
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Alexandre Scriabine (1872-1915)   Lun 22 Juil 2013 - 10:31

Là je ne vois pas trop... tu parles du début complètement dingue, cette introduction faite de flammes et d'étincelles?
Ou plutôt ce qui se passe après?

En tout cas, de façon plus générale, je sais que Scriabine connaissait les français et surtout Debussy, ça s'entend pas mal dans certaines pièces, Ravel je ne sais pas, en tout cas je ne l'entends pas chez lui...
A limite, un peu de Scarbo peut-être dans ce début... Mais Gaspard a été écrit en 1908 et créé en 1909...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeno
Mélomane chevronné
Zeno

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Alexandre Scriabine (1872-1915)   Lun 22 Juil 2013 - 10:45

Oui, je parle de ce qui se passe après le court début complètement explosif.
Je trouve que l'esprit de Ravel y est complètement, surtout celui des valses Nobles et Sentimentales - écoute, lorsque cela s'anime. C'est flagrant. Il faut passer la première minute pour que les choses deviennent plus nettes (vers 1'10, 1'20...).
C'est très net chez Ponti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83233
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Alexandre Scriabine (1872-1915)   Lun 22 Juil 2013 - 11:09

Ah, pour moi c'est juste du pur Scriabine. Je n'entends pas les valses là-dedans... (d'ailleurs les valses c'est 1911 donc...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeno
Mélomane chevronné
Zeno

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Alexandre Scriabine (1872-1915)   Lun 22 Juil 2013 - 11:21

Je trouve que c'est très proche - je persiste - mais je ne dis pas que Scriabine a forcément copié sur Ravel ! Et ce n'est pas un rythme de valse, on est bien d'accord ! Je ne sais pas si je rêve, mais en écoutant ce passage avec trois amis musiciens, on a tous réagi de la même façon ; il doit y avoir quelque chose, non ? ils connaissent bien Ravel eux aussi.
D'autres avis sur le forum ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 18552
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Alexandre Scriabine (1872-1915)   Lun 22 Juil 2013 - 11:23

Comme ça naivement ça me rappelle l'Isle Joyeuse. Smile 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeno
Mélomane chevronné
Zeno

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Alexandre Scriabine (1872-1915)   Lun 22 Juil 2013 - 13:51

Oui, mais moins Debussy que Ravel, tout de même !
Quand j'aurai le temps, je donnerai des exemples harmoniques, mais il faut que j'épluche la partoche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeno
Mélomane chevronné
Zeno

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Alexandre Scriabine (1872-1915)   Lun 22 Juil 2013 - 14:20

J'enfonce le clou :

Dans le Prélude opus 74 n° 3, noté allegro drammatico, Scriabine annonce très clairement le Messiaen des Vingt regards.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 18552
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Alexandre Scriabine (1872-1915)   Lun 22 Juil 2013 - 14:51

Oui enfin bon les accointances entre Scriabine et les 20 Regards ça fait un moment qu'on est au courant Mr. Green 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeno
Mélomane chevronné
Zeno

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Alexandre Scriabine (1872-1915)   Lun 22 Juil 2013 - 14:57

Oui, mais j'ai trouvé LE passage qui est l'épicentre.

Et puis arrête de m'embêter, toi.

Mr. Green 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83233
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Alexandre Scriabine (1872-1915)   Lun 22 Juil 2013 - 15:32

Zeno a écrit:
Oui, mais moins Debussy que Ravel, tout de même !
Quand j'aurai le temps, je donnerai des exemples harmoniques, mais il faut que j'épluche la partoche.

Oui ça serait intéressant, parce que je connais cette sonate depuis tellement longtemps que j'ai du mal à y entendre autre chose que simplement du pur Scriabine.
A priori je ne vois pas le rapprochement harmonique dont tu parles, mais ça mérite peut-être d'y regarder de plus près, en tout cas je ne suis pas contre. Smile 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeno
Mélomane chevronné
Zeno

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Alexandre Scriabine (1872-1915)   Lun 22 Juil 2013 - 16:57

J'ai encore écouté : je suis formel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ovni231
Mélomane chevronné
ovni231

Nombre de messages : 12611
Age : 24
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Alexandre Scriabine (1872-1915)   Lun 22 Juil 2013 - 18:47

Zeno a écrit:
D'autres avis sur le forum ?

Ils ont mangé quoi tes camarades ?

Personnellement, j'entends davantage d'influence debussyste que ravélienne (je pense que c'est le raffinement des nuances en filigrane et le touché cristallin qui t'inspirent de tels propos - en plus d'une harmonisation se rapprochant certes, de manière concentrée et parcimonieuse, de la Vallée des Cloches). Il n'empêche que j'ai de la peine à y entendre autant l'un que l'autre... c'est du pur Scriabine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeno
Mélomane chevronné
Zeno

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Alexandre Scriabine (1872-1915)   Mar 23 Juil 2013 - 2:07

L'un de mes camarades fut l'élève de Nadia Boulanger et il est compositeur professionnel. Il entend du Ravel.

Bon, nous sommes sourds. Neutral 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83233
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Alexandre Scriabine (1872-1915)   Mar 23 Juil 2013 - 2:23

On peut discuter sans devenir désagréable ou sortir des arguments d'autorité... je me suis toujours refusé à faire ça pour ma part.
(les arguments d'autorité je veux dire, pas le fait d'être désagréable Mr.Red )

Si deux personnes entendent quelque chose différemment, ça ne veut pas forcément dire que l'une a entièrement raison et que l'autre est entièrement sourde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeno
Mélomane chevronné
Zeno

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Alexandre Scriabine (1872-1915)   Mar 23 Juil 2013 - 2:37

Derrière tout cela, il n'y a que mon étonnement.
Et je vois une explication : nous fréquentons moins Scriabine que Ravel. hehe 
Quant à l'argument d'autorité, il répond à un message où l'on me demande ce qu'ont mangé mes camarades (sous entendu, tes copains sont sourds).
Mr.Red 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83233
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Alexandre Scriabine (1872-1915)   Mar 23 Juil 2013 - 2:43

Zeno a écrit:
Derrière tout cela, il n'y a que mon étonnement.
Et je vois une explication : nous fréquentons moins Scriabine que Ravel. hehe

Oui, c'est une explication tout à fait plausible.
Pour ma part ce sont sans doute mes 2 compositeurs préférés (ou 2 de mes 4 préférés en tout cas), alors je les fréquente tout autant.

Zeno a écrit:
Quant à l'argument d'autorité, il répond à un message où l'on me demande ce qu'ont mangé mes camarades (sous entendu, tes copains sont sourds).
Mr.Red

C'était écrit en petit, je pense qu'on pouvait y voir une boutade. Wink

Propose-nous plutôt le décortiquage de partition avec lequel tu nous as alléchés, ça s'avérera certainement instructif.

De toute façon, il y a des liens plus ou moins prononcés entre Scriabine et certains français de son temps. Plus Debussy que Ravel à mon sens, je suis d'accord avec Vino... mais tout ça n'est pas complètement aux antipodes, d'un point de vue purement technique.

Sinon, Philip Glass aussi est compositeur professionnel et a été l'élève de Nadia Boulanger... Mr. Green 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeno
Mélomane chevronné
Zeno

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Alexandre Scriabine (1872-1915)   Mar 23 Juil 2013 - 10:57

Le pire, c'est que Glass a sans doute une oreille redoutable ! Le gâchis est d'autant plus incompréhensible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théo taschimor
Mélomaniaque
Théo taschimor

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Alexandre Scriabine (1872-1915)   Mer 24 Juil 2013 - 9:10

Pas plus tard qu'hier, j'ai réécouté avec beaucoup de bonheur trois oeuvres de Scriabine; Le Poème de l'extase, le Concerto pour piano (Op.20) et Prométhée, le poème du feu (Op.60). J'ai vraiment adoré! Pour l'instant, je ne sais pas si je préfère l'opus 54 à l'opus 60 ou si c'est plutôt le contraire, mais l'extase fut tellement obtenue par l'opus 54, par cette méticuleuse et progressive montée en puissance, cette ascension lente et colorée vers l'extase, justement. L'opus 20, en sandwich entre Le Poème de l'extase et Prométhée, m'a sans doute moins marqué, moins séduit, ce qui ne veut pas dire non plus qu'il m'a laissé de marbre. Bien au contraire! Il faudrait probablement que je le réécoute à part, loin de l'ombre que lui ont fait ces deux monstres symphoniques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83233
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Alexandre Scriabine (1872-1915)   Mer 24 Juil 2013 - 13:50

C'est surtout qu'on dirait presque que c'est un autre compositeur, ce concerto pour piano écrit bien des années avant, dans un style encore presque chopinien.
Ca n'empêche pas que ce soit une belle réussite, mais ce n'est pas encore aussi personnel que les oeuvres plus tardives.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 26360
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Alexandre Scriabine (1872-1915)   Mar 2 Déc 2014 - 23:35

Surprised En réécoutant ces Préludes, je suis frappé par ce qui m'apparaît une allusion que je n'avais jamais perçue : le 14° n'évoque-t-il pas (par sa prosodie, ses bribes mélodiques...) la Marche funèbre de Chopin ?

Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Alexandre Scriabine (1872-1915) :

Vingt-quatre Préludes Op. 11

= Raymond Lewenthal, piano

(Westminster, juin 1956)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav-phaël
Mélomane chevronné
Rav-phaël

Nombre de messages : 6450
Age : 25
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Alexandre Scriabine (1872-1915)   Mer 3 Déc 2014 - 7:47

Mélomaniac a écrit:
Surprised En réécoutant ces Préludes, je suis frappé par ce qui m'apparaît une allusion que je n'avais jamais perçue : le 14° n'évoque-t-il pas (par sa prosodie, ses bribes mélodiques...) la Marche funèbre de Chopin ?

J’ai bien envi d’élargir ta remarque à toute la musique pour piano du début de Scriabin par rapport à toute la musique pour piano de Chopin en général ! Rolling Eyes Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
starluc
Mélomaniaque


Nombre de messages : 951
Date d'inscription : 13/08/2013

MessageSujet: Re: Alexandre Scriabine (1872-1915)   Mer 3 Déc 2014 - 12:16

Xavier a écrit:
C'est surtout qu'on dirait presque que c'est un autre compositeur, ce concerto pour piano écrit bien des années avant, dans un style encore presque chopinien.
Ca n'empêche pas que ce soit une belle réussite, mais ce n'est pas encore aussi personnel que les oeuvres plus tardives.

Ce concerto est tout à fait charmant, avec sa valse finale complètement à contre-temps. Il est un parent du 1er concerto de Rachmaninov...Mais les oeuvres tardives sont encore plus passionnantes dans l'évolution du langage harmonique et dans la dense brièveté. Je frémis chaque fois que j'écoute les sonates n° 5 et 10, les préludes opus 65 ou "vers la Flamme"...Il est, à coup sûr regrettable qu'il n'ait pu mettre au point son spectacle d'art total sur lequel il travaillait juste avant de mourir...Mais, si il avait vu le jour, n'aurait-on pas assisté à l'impasse esthétique scriabinienne avec cette ésotérisme qui imprégnait de plus en plus sa production? De ttes façons, peu importe, il est, pour moi, l'un des plus grands génies de la musique et diablement fascinant car sa source première est Chopin et que sa musique dernière n'a plus grand chose à voir avec le compositeur polonais...Evolution p-ê unique dans l'histoire de la musique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jof
Mélomane chevronné
Jof

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: Alexandre Scriabine (1872-1915)   Sam 13 Fév 2016 - 22:42

J'ai trouvé ça par hasard : http://www.deezer.com/album/11981098
Et j'écoute les Scriabine. Si le choix des pièces n'est pas le plus judicieux par rapport aux textes récités, ces derniers, issus de l'Acte Préalable, sont saisissants. Shocked En écoutant tout ça, je me dis que le Mystère achevé, ç'aurait été un truc de malade...

Est-ce qu'il existe une partition éditée du l'Acte Préalable ?
Et d'ailleurs, que valent les livres qu'on peut trouver sur le compositeur, si quelqu'un en a lu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83233
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Alexandre Scriabine (1872-1915)   Dim 14 Fév 2016 - 2:01

Il y a le Kelkel chez Fayard qui est très bien (de toute façon, en français, il n'y a pas beaucoup de choix), et puis les écrits de Scriabine qui peuvent t'intéresser. Smile ("Notes et réflexions", traduction et présentation de Marina Scriabine)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jof
Mélomane chevronné
Jof

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: Alexandre Scriabine (1872-1915)   Dim 14 Fév 2016 - 15:31

Merci, je vais chercher ça. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
plenum
Mélomane chevronné
plenum

Nombre de messages : 3609
Date d'inscription : 01/05/2014

MessageSujet: Re: Alexandre Scriabine (1872-1915)   Jeu 10 Mar 2016 - 23:11

starluc a écrit:
Xavier a écrit:
C'est surtout qu'on dirait presque que c'est un autre compositeur, ce concerto pour piano écrit bien des années avant, dans un style encore presque chopinien.
Ca n'empêche pas que ce soit une belle réussite, mais ce n'est pas encore aussi personnel que les oeuvres plus tardives.

Ce concerto est  tout à fait charmant, avec sa valse finale complètement à contre-temps. Il est un parent du 1er concerto de Rachmaninov...Mais les oeuvres  tardives sont encore plus passionnantes dans l'évolution du langage harmonique et dans la dense brièveté. Je frémis chaque fois que j'écoute les sonates n° 5 et 10, les préludes opus 65 ou "vers la Flamme"...Il est, à coup sûr regrettable qu'il n'ait pu mettre au point son spectacle d'art total sur lequel il travaillait juste avant de mourir...Mais, si il avait vu le jour, n'aurait-on pas assisté à l'impasse esthétique scriabinienne avec cette ésotérisme qui imprégnait de plus en plus sa production? De ttes façons, peu importe, il est, pour moi, l'un des plus grands génies de la musique et diablement fascinant car sa source première est Chopin et que sa musique dernière n'a plus grand chose à voir avec le compositeur polonais...Evolution p-ê unique dans l'histoire de la musique...

C'est vrai. Mais si on porte attention comme il se doit, Liszt est très souvent évoqué dès sa quatrième sonate, alors que beaucoup de miniatures ont des tournures lisztiennes des Méphisto-valses à l'occurence.

Pour son concerto de piano, j'y vois des élans schumanniens, surtout le dernier mouvement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hommepiano
Mélomaniaque


Nombre de messages : 818
Date d'inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: Alexandre Scriabine (1872-1915)   Lun 31 Déc 2018 - 0:43

j'écoute cela en ce moment : beau
Yuja Wang - Scriabin, Selections for Solo Piano
watch?v=nHO4Ucw9zL4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ScareDe2
Farceur québécois
ScareDe2

Nombre de messages : 971
Age : 20
Localisation : Québec
Date d'inscription : 27/06/2005

MessageSujet: Re: Alexandre Scriabine (1872-1915)   Mer 6 Fév 2019 - 9:12

Avec mes nouveaux écouteurs fraichement modifiés j'ai tenté le coup avec le poème de l'extase. J'ignore si cela a été noté à l'époque, mais n'y a t-il pas un peu trop de Wagner la dedans? Réminiscent de Tristan et Isolde? C'est l'opus 54 pourtant...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 86812
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Alexandre Scriabine (1872-1915)   Mer 6 Fév 2019 - 14:28

ScareDe2 a écrit:
n'y a t-il pas un peu trop de Wagner la dedans?

Clairement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alexandre Scriabine (1872-1915)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Alexandre Scriabine (1872-1915)
Revenir en haut 
Page 14 sur 14Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14
 Sujets similaires
-
» Alexandre Scriabine (1872-1915)
» Scriabine (1872-1915) Oeuvres pour piano hors sonates
» Alexandre Nevski-Prokofiev
» Alexandre Brussilovsky
» Alexandre Boëly

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: