Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Votre dernier film visionné

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16 ... 20  Suivant
AuteurMessage
Emeryck
Mélomane chevronné
Emeryck

Nombre de messages : 9239
Age : 21
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

Votre dernier film visionné - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 15 EmptyDim 9 Juin 2019 - 11:18

Apichatpong Weerasethakul : Blissfully yours        2002
Votre dernier film visionné - Page 15 220px-Blissfullyyours01
Very Happy Very Happy Very Happy +
Je suis assez partagé et je ne comprends pas véritablement l'encensement dont bénéficie ce film ; au moins, ç'a donné de la visibilité au cinéma thaïlandais encore assez peu présent sur la scène internationale - même si Weerasethakul bénéficie maintenant d'une certaine notoriété et que certains émergent un peu, Davy Chou, notamment.
Il y a certes des plans assez beaux - notamment dans la seconde partie - je pense notamment aux fondus avec les arbres et des idées intéressantes : ce générique qui arrive à la fin de la première partie, comme s'il ne pouvait avoir de film dans la ville, qu'elle retenait l'imaginaire. Cependant, outre la distance entre le propos du film et mes convictions - qui n'est finalement pas si grand, je trouve que le film est tout de même caricatural. Le film est fait de deux parties : la première, en ville où tout est calibré (le temps chez le médecin dans la scène d'ouverture, en dépit de la santé du patient), chiffré (le nombre d'objets à produire à l'usine) ; et la seconde dans la jungle où tous les désirs peuvent se libérer, sans jugement, où la sérénité règne. Ce qui me pose un problème ici, c'est le fait que Weerasethakul semble dénoncer une trop grande rigidité des structures en ville mais enferme son film dans un carcan bipartite très rigide avec beaucoup de dualismes, c'est quand même étrange. En plus, le film a un côté un peu lénifiant, sa lenteur est parfois agréable et jolie mais c'est parfois vraiment trop. Quelques points positifs pour finir : j'ai beaucoup aimé les dessins insérés dans l'image et j'ai assez aimé la mise en parallèle des deux trajectoires (couple, autre femme) dans la jungle - qui amène une sorte de légère amertume lorsqu'elle est couplée au rythme lent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xoph
Mélomane chevronné
xoph

Nombre de messages : 2543
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

Votre dernier film visionné - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 15 EmptyDim 9 Juin 2019 - 11:32

Guy Maddin
The Saddest Music in the World

Même pas pleuré, et qu'est ce que c'est chiqué, et puis l'allegretto de la septième de LVB est pas crédité au générique ni là
https://www.imdb.com/title/tt0366996/soundtrack

Confused
Votre dernier film visionné - Page 15 61ypln10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeryck
Mélomane chevronné
Emeryck

Nombre de messages : 9239
Age : 21
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

Votre dernier film visionné - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 15 EmptyDim 9 Juin 2019 - 23:41

Brian de Palma : Blow out        1981
Votre dernier film visionné - Page 15 20187038
Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy + /  Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Smile
Le titre fait de façon évidente immédiatement penser à Blow-Up d'Antonioni. Il est certain que les deux films présentent des similitudes et en tout premier lieu, la quête d'une vérité que les personnages principaux respectifs des deux films ont eux-même capturée. Je pense qu'il y a un autre film dont ce Blow out est très proche, c'est The conversation de Coppola qui partage ce ton politique et ce primat du son. Mais de Palma ne fait pas de ce film un simple crossover un peu artificiel : le film s'ancre de façon profondément cohérente dans la filmographie du réalisateur. En effet, l'année précédente, de Palma réalise Dressed to kill où une quête de vérité occupe une place importante dans le récit ; de plus, les deux films partagent une référence explicite à la scène de douche de Psycho de Hitchcock au début du film - elles donnent toutes deux le ton du film : si Dressed to kill se fait pur thriller, Blow out est un film sur le cinéma - mais aussi un peu un thriller, hein, faut pas déconner, on est chez de Palma! C'est un peu une visite en coulisse, d'un élément assez peu pris en considération par certains : le son - et en ce point, le film est assez différent de The conversation - je pense notamment à la scène où on le voit faire défiler la bande magnétique de son ; c'est vraiment une entrée dans la fabrique du cinéma - à mettre en parallèle avec la séquence où on suit le photographe dans son laboratoire dans Blow-up. Le personnage principal est en fait un preneur de son et le fil rouge du film, c'est la recherche du cri parfait pour accompagner le fameux remake de la scène hitchcockienne de la douche - là encore, l'amour de de Palma pour Hitchcock est clair. La recherche de ce cri parfait est également la recherche d'une certaine vérité sonore ; ce film met donc en parallèle la recherche d'une vérité sonore d'ordre factuel et une autre d'ordre cinématographique.
En passant dans l'univers du thriller, de Palma ramène le film d'Antonioni à une portée immédiate, beaucoup moins théorique - enfin, toujours un peu, mais c'est déjà moins général. 
Spoil:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8546
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Votre dernier film visionné - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 15 EmptyLun 10 Juin 2019 - 1:48

Votre dernier film visionné - Page 15 Day-of10
André De TOTH: Day of the Outlaw (La Chevauchée des bannis)
Avec Robert Ryan, Burl Ives, Tina Louise, Alan Marshall, Venetia Stevenson...
Security Pictures, 1959

Attention: grand chef-d’œuvre méconnu! (Enfin, pas forcément si méconnu que ça, puisque, si j’ai bien compris, The Hateful Eight de Tarantino s’en inspire plus ou moins, et que Tavernier en a toujours fit la promotion.) Avant de le regarder, je m’attendais à dire du bien d’un très bon western de série B (comme La Mission du commandant Lex du même De Toth, avec Gary Cooper), mais en fait, ce film va bien, bien au-delà.

Déjà, il est difficile de rester insensible à la singularité visuelle très forte de ce western aux impressionnants paysages de neige filmés en noir et blanc (superbe photographie de Russell Harlan) en utilisant au mieux non seulement la cadre mais aussi les éléments naturels (le brouillard, le soleil, le vent...) Rien que pour la beauté avec laquelle ces paysages de neige sont capturés, la puissance de leur intégration dans le récit, le film serait à voir.

Ensuite, on tient là un scénario vraiment étonnant. À partir d’une trame qui noue deux situations classiques du western (le conflit entre éleveurs pionnier et agriculteurs sédentaires qui se double d’un conflit amoureux; le huis-clos résultant de la prise en otage d’une bourgade isolée par une bande de hors-la-loi), il multiplie en fait les questions morales mais à chaque fois l’ambiguïté et l’incertitude l’emporte sur le manichéisme: les remords du «héros» incarné par Robert Ryan, l’acceptation tacite de sa mort par le personnage incarné par Burl Ives, les loyautés ambiguës (celles des bandits envers leur chef, celle du personnage incarné par Tina Louise envers son mari...), l’élan de sincérité qui pourrait marque un début de rédemption mais manque d’abord d’entraîner la catastrophe... Et puis, scénaristiquement aussi, on peut encore noter des thèmes qui apparentent ce film à des westerns beaucoup plus tardifs: la force des personnages féminins; le typage des bandits, plus proches des monstres de Peckinpah ou de Leone. (De quoi troubler les présupposés de Cololi, quoi...)

Force est par ailleurs de constater qu’André De Toth déploie ici un style de metteur en scène particulièrement maître de son art. L’art des mouvements de caméras est assez remarquable: il faudrait citer ces longs panoramiques à 360° qui scandent le film et enferment le spectateur comme les personnages - que ce soit, en extérieur, dans la solitude de cette plaine enneigée cernée de montagnes et de forêts ou, en intérieur, dans le malaise d’une scène de bal frénétique qui ressemble à un viol; ou encore ce lent travelling, chronométré au cordeau, sur une bouteille qui roule sur la barre et dont l’arrêt inopiné marque la bifurcation narrative du film. Et puis, il faudrait encore parler du montage et des cadrages qui construisent une tensions constante...

Autre caractéristique de la maîtrise de De Toth: l’art de la direction d’acteurs. Robert Ryan y est, à son habitude, merveilleux de présence et de complexité intériorisée (avec ce charisme distancié, cette violence contenue, ce charme teinté d’amertume qui sont vraiment sa marque); mais ce qui est remarquable ici, c’est la manière dont De Toth a su mettre ses autres acteurs au diapason du style sobre et intériorisé de Ryan: Burl Ives (dans un rôle pas si éloigné de celui qu’il tient dans l’étonnant Wind Across the Everglades de Nicholas Ray), si enclin au cabotinage le plus effréné, semble ici constamment se retenir, conférant ainsi à son personnage une épaisseur singulière; Tina Louise, actrice tellement limitée, composant ici un personnage d’une austère intensité; et tous ces seconds rôles westerniens «pittoresques» (Jack Lambert, Frank DeKova, Elisha Cook Jr...) dont les compositions frappent ici par leur sobriété (une expression, un regard, un geste suffisent.)

Au total, un film vraiment impressionnant à mettre sur le même plan que les plus grands westerns de Mann, Daves ou Boetticher - de ces westerns où la maîtrise de l’écriture cinématographique entre en adéquation parfaite avec des thématiques morales fouillées et un regard qui sait saisir l’âpre beauté des paysages westerniens.

D’ailleurs, davantage que l’affiche, gueularde, cette photo donne une image exacte de la beauté et du climat de ce film:
 

(Possible d’ailleurs que demain je vous parle d’un second chef-d’œuvre westernien de De Toth.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prosopopus
Mélomane averti
Prosopopus

Nombre de messages : 272
Age : 36
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/11/2017

Votre dernier film visionné - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 15 EmptyLun 10 Juin 2019 - 7:41

La rivière de nos amours ?

C'est passionnant à quel point ces deux westerns semblent à l'opposé, mais portés tous les deux par la science de De Toth.

J'adore aussi Day of the outlaw, et tu as cité un de mes plans préférés de western, ce traveling sur la bouteille, plan alambiqué mais pleinement justifié par la narration du film puisque sa fin attendue est avortée par un rebondissement qui fait bifurquer le destin du personnage de Ryan.

De Toth aura vraiment eu une carrière compliquée et hétéroclite mais rappelait fréquemment son génie.

Dans ses films méconnus il faut voir Monkey on my back, faible pamphlet contre la drogue mais qui co tient en son sein une séquence de guerre incroyable de dureté où les hommes meurent dans la boue des îles pacifiques, sous la pluie tropicale.

Et dans ses grandes réussites outre donc La chevauchée des bannis et La rivière de nos amours, il y a son polar Chasse au gang qui est très bon, ainsi que son dernier film Enfants de salauds (on se demande sur quel film essaye de capitaliser le titre français...)

C'est fou le nombre de films tournés à Hollywood en 40-50 juste pour faire mentir Cololi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31027
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Votre dernier film visionné - Page 15 Empty
MessageSujet: tmp   Votre dernier film visionné - Page 15 EmptyLun 10 Juin 2019 - 8:30

Ca a l'air pas mal. Pas encore sorti en HD hélas.

En parlant western il y a La Vallée de la peur qui est sorti (mais cher …) … mais j'hésite beaucoup.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Prosopopus
Mélomane averti
Prosopopus

Nombre de messages : 272
Age : 36
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/11/2017

Votre dernier film visionné - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 15 EmptyLun 10 Juin 2019 - 9:45

Je réponds ici Cololi, tu as fait une mauvaise manip en répondant sur le sujet des liens internet.

Pour le coup sur La vallée de la peur je ne suis pas sûr que tu y trouves ton compte Cololi, c'est un western plastiquement superbe mais les grosses louches de psychanalyse du trauma originel sont parfois difficile à avaler. Cela ressemble presque à du Argento avant l'heure par moment, sans l'aspect outrancier.

C'est un film qui semble avoir eu une grande presse en France, mais de Walsh je trouve qu'il y a beaucoup mieux, notamment La rivière d'argent qui pourrait plus te plaire tant il met en scène une certaine vision du mythe américain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeryck
Mélomane chevronné
Emeryck

Nombre de messages : 9239
Age : 21
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

Votre dernier film visionné - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 15 EmptyLun 10 Juin 2019 - 10:59

Cristian Mungiu : 4 mois, 3 semaines, 2 jours        2007
Votre dernier film visionné - Page 15 18792120
Very Happy Very Happy Very Happy Smile / Very Happy Very Happy Very Happy Smile +
Il s'agit du deuxième long-métrage du réalisateur roumain. J'ai bien aimé, sans être toutefois totalement emporté. Le film déploie une atmosphère vraiment très froide, rude et austère qui retranscrit sans doute le climat de l'époque en Roumanie - le film se passe en 1989. Le film se passe à la fin de la gouvernance de Ceausescu, l'année de son exécution, donc. Mungiu dépeint une certaine rugosité du monde extérieur comme en témoignent les ouvertures de plan abruptes - celui du croisement bruyant des deux tramways, par exemple ; ou même celle avec le klaxon - ; et les extérieurs sont d'une froideur... Bien avant Baccalauréat, Mungiu souligne déjà l'importance de l'"arrangement" (cf. le deal particulièrement glauque entre l'amie et le médecin et les prêts d'argent en cascade). Il y a également un refus de l'officialité puisque tout se fait dans des endroits très privés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8546
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Votre dernier film visionné - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 15 EmptyLun 10 Juin 2019 - 12:09

Prosopopus a écrit:
La rivière de nos amours ?

C'est passionnant à quel point ces deux westerns semblent à l'opposé, mais portés tous les deux par la science de De Toth.
Oui, je vais le regarder aujourd'hui (je l'avais déjà vu il y a longtemps en VO non sous-titrée, et je l'avais trouvé magnifique.) En revanche, j'en parlerai peut-être plutôt demain ou après-demain.

@Cololi: Je seconde entièrement tout ce que dit Prosopopus au sujet de La Vallée de la peur. En revanche, comme western de Walsh, je te recommanderais son tout dernier, A Distant Trumpet (La Charge de la 8ᵉ brigade) - à la fois décontracté et plein de vitalité, franchement pro-Indien et avec la sublime Suzanne Pleshette. Ou dans un genre de western psychologique alla film noir, plutôt que La Vallée de la peur, je conseillerais Along the Great Divide (Une corde pour te pendre), avec Kirk Douglas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prosopopus
Mélomane averti
Prosopopus

Nombre de messages : 272
Age : 36
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/11/2017

Votre dernier film visionné - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 15 EmptyLun 10 Juin 2019 - 13:08

La charge de la 8eme brigade j'adore aussi ce film, peu connu et mal perçu par la critique, laissant craindre un film de fin de carrière un peu triste, d'autant qu'on est vraiment du tardif.

Après, en vrai je conseillerais surtout They died with their boots on mais j'aurais trop peur que Cololi fasse une crise nerveuse devant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parsifal
Mélomane chevronné
Parsifal

Nombre de messages : 6312
Age : 27
Date d'inscription : 06/01/2011

Votre dernier film visionné - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 15 EmptyLun 10 Juin 2019 - 13:30

Prosopopus a écrit:


Après, en vrai je conseillerais surtout They died with their boots on mais j'aurais trop peur que Cololi fasse une crise nerveuse devant.

Et pourtant c'est un superbe film! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stefano P
Mélomaniaque
Stefano P

Nombre de messages : 1234
Date d'inscription : 30/08/2018

Votre dernier film visionné - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 15 EmptyLun 10 Juin 2019 - 14:22

Prosopopus a écrit:
Après, en vrai je conseillerais surtout They died with their boots on mais j'aurais trop peur que Cololi fasse une crise nerveuse devant.

C'est dingue comme Hollywood avait le génie des titres dans ces années-là, très aplatis par les traductions françaises d'ailleurs : They died with their boots on (La Charge fantastique), Lost and found on a South Sea Island (Drame en Polynésie), The Cock-Eyed World (Têtes brulées), They drive by night (Une femme dangereuse), et les merveilles de Ford : Stagecoach (La Chevauchée fantastique), My Darling Clementine (La Poursuite infernale), She wore a yellow ribbon (La Charge héroïque), Cheyenne Autumn (Les Cheyennes)...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jecroisentendreencore.blogspot.com/
Roupoil
Mélomaniaque
Roupoil

Nombre de messages : 524
Age : 38
Localisation : Pessac
Date d'inscription : 22/04/2017

Votre dernier film visionné - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 15 EmptyLun 10 Juin 2019 - 16:14

Moi dans ces cas-là j'adore les traductions qui ne suivent absolument pas le titre original, genre My Darling Clementine/La Poursuite infernale. Dane le même genre mon préféré est peut-être The deer hunter / Voyage au bout de l'enfer hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.normalesup.org/~glafon/
Stefano P
Mélomaniaque
Stefano P

Nombre de messages : 1234
Date d'inscription : 30/08/2018

Votre dernier film visionné - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 15 EmptyLun 10 Juin 2019 - 18:30

Je suis retombé un peu par hasard récemment sur l'hilarant bouquin de Noêl Howard Hollywood sur Nil, qui raconte le tournage en Egypte du kolossal de Hawks, La Terre des pharaons. Jack Warner avait mis les petits plats dans les grands en embauchant les meilleurs à tous les postes : Trauner aux décors, par exemple, et pour le scénario, une équipe fournie au sein de laquelle se trouvait rien moins que Faulkner ! Ce dernier semble très enthousiaste, surtout pour participer le soir venu aux apéritifs festifs servis dans le palace où logent les membres les plus éminents de l'équipe.

Au bout de quatre mois, Noêl Howard, qui assistait Hawks à la mise en scène, est curieux de savoir à quoi Faulkner a pensé pour les dialogues du film. Ce dernier ne se démonte pas et il lui tend un unique feuillet à moitié griffonné. Et Howard lit : "Les travaux de construction de la pyramide durent depuis quinze ans : le pharaon se rend sur les lieux, appelle un contremaître :
Le Pharaon : — Alors..., comment ça marche le boulot ?..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jecroisentendreencore.blogspot.com/
Emeryck
Mélomane chevronné
Emeryck

Nombre de messages : 9239
Age : 21
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

Votre dernier film visionné - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 15 EmptyLun 10 Juin 2019 - 23:30

Stanley Donen : Funny face        1957
Votre dernier film visionné - Page 15 1498530
Very Happy Very Happy Very Happy Smile
C'est vraiment dommage que le scénario soit aussi plat et un plutôt binaire... Les couleurs sont par contre éclatantes - des fois, c'est quand même sacrément chargé... hehe -, la musique s'allie parfaitement avec le dynamisme des chorégraphies. Donen amène quelques pointes d'humour, parfois. La scène centrale où Paris est filmée sous toutes les coutures est jolie, ça fait très carte postale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeryck
Mélomane chevronné
Emeryck

Nombre de messages : 9239
Age : 21
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

Votre dernier film visionné - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 15 EmptyMar 11 Juin 2019 - 11:35

Ernst Lubitsch : Cluny Brown        1946
Votre dernier film visionné - Page 15 Cluny_Brown
Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy +
Le dernier film mené à terme par Lubitsch - That lady in ermine sera terminé par Preminger. J'ai beaucoup aimé et si Lubitsch abandonne cet aspect visuellement dynamique de Design for living ou Bluebeard's eighth wife, les dialogues n'ont pas perdu une once d'acidité, de liberté et de dynamisme. Je suis d'ailleurs étonné que Lubitsch ait réussi à passer outre la censure avec le cadeau final de Belinski ou même avec cette histoire de plomberie un peu tendancieuse. Une fois encore, le conservatisme n'est pas épargné, je pense particulièrement à ce pharmacien/chimiste pète-sec et sa mère qui ne semble s'exprimer que par des raclements de gorge ou des semblants de toux.  hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parsifal
Mélomane chevronné
Parsifal

Nombre de messages : 6312
Age : 27
Date d'inscription : 06/01/2011

Votre dernier film visionné - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 15 EmptyMar 11 Juin 2019 - 12:11

Oh oui c'est un de mes Lubitsch préféré, sans doute parce que c'est le premier que j'ai vu!
Ce n'est peut être pas son meilleur films mais le génie des dialogues a double sens (effectivement particuliérement gonflé) et la vivacité du rythme en font vraiment une petite merveille!
Le pharmacien et sa mére sont des personnages fantastiques!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8546
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Votre dernier film visionné - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 15 EmptyMar 11 Juin 2019 - 15:19

Et puis, en plus d'être désopilants, je trouve que Jennifer Jones ( I love you ) et Charles Boyer ont quelque chose de très touchant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeryck
Mélomane chevronné
Emeryck

Nombre de messages : 9239
Age : 21
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

Votre dernier film visionné - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 15 EmptyMar 11 Juin 2019 - 16:32

Alain Corneau : Série noire        1979
Votre dernier film visionné - Page 15 1806060
Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Smile
Un très grand film, d'une très grande puissance, qui capture sans doute la meilleure performance de Patrick Dewaere qui déploie un ambitus de jeu assez impressionnant et surtout un engagement incroyable. Une atmosphère assez crasseuse et nauséabonde se dégage du film bien que le personnage joué par Dewaere semble vouloir se persuader du contraire à travers tout ce flot de mimiques et de paroles - dialogues très réussis et amusants signés Georges Perec - : aussi bien par les lieux (terrains boueux, maisons insalubres) que par les personnages (patron tyrannique, vieille femme qui prostitue une gamine de seize ans). De plus, la bande-son ancre profondément le film dans son temps (c'est une bande-son pour Mélo, ça : Claude François, Gérard Lenorman, Ringo). Mais avec de cette atmosphère putride, Corneau fait coexister une atmosphère assez curieuse : une Mona spectrale, un Franck vide ; qui prendra un tournant encore plus radical, jusqu'à l'absurde grinçant, une fois que Franck a son coup en tête - notamment avec l'erreur du pistolet lors de l'intervention chez la maquerelle ou lors du débarquement final du patron - et la scène finale, comme un délire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stefano P
Mélomaniaque
Stefano P

Nombre de messages : 1234
Date d'inscription : 30/08/2018

Votre dernier film visionné - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 15 EmptyMar 11 Juin 2019 - 18:30

Emeryck a écrit:
Alain Corneau : Série noire        1979
Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Smile
Un très grand film, d'une très grande puissance, qui capture sans doute la meilleure performance de Patrick Dewaere qui déploie un ambitus de jeu assez impressionnant et surtout un engagement incroyable.

Oui, et je pense qu'il a dû y laisser des plumes, lui qui avait souvent du mal à différencier ses personnages et sa vraie personnalité. Il y a d'ailleurs des anecdotes assez glaçantes sur le tournage, comme quand Dewaere enlève la protection en mousse avant de taper comme un dingue de tête sur le capot de la voiture (Corneau disait : "On n'a fait qu'une prise !"). Même chose dans la scène où il doit rester dans la baignoire en apnée, le comédien affole tout le monde en semblant ne plus vouloir remonter à la surface (la scène est d'ailleurs très impressionnante). Il faut dire aussi que Dewaere était à l'époque complètement accro à l'héroïne...

Cela dit, ce n'est pas dans ce film un peu trop destroy que je préfère Dewaere (qui est un acteur que j'adore), mais plutôt dans La meilleure façon de marcher, Coup de tête, Beau-père, Hôtel des Amériques et Un mauvais fils...


Dernière édition par Stefano P le Mar 11 Juin 2019 - 18:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jecroisentendreencore.blogspot.com/
Emeryck
Mélomane chevronné
Emeryck

Nombre de messages : 9239
Age : 21
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

Votre dernier film visionné - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 15 EmptyMar 11 Juin 2019 - 18:39

Stefano P a écrit:
Emeryck a écrit:
Alain Corneau : Série noire        1979
Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Smile
Un très grand film, d'une très grande puissance, qui capture sans doute la meilleure performance de Patrick Dewaere qui déploie un ambitus de jeu assez impressionnant et surtout un engagement incroyable.

Oui, et je pense qu'il a dû y laisser des plumes, lui qui avait souvent du mal à différencier ses personnages et sa vraie personnalité. Il y a d'ailleurs des anecdotes assez glaçantes sur le tournage, comme quand Dewaere enlève la protection en mousse avant de taper comme un dingue de tête sur le capot de la voiture (Corneau disait : "On n'a fait qu'une prise !"). Même chose dans la scène où il doit rester dans la baignoire en apnée, le comédien affole tout le monde en semblant ne plus vouloir remonter à la surface (la scène est d'ailleurs très impressionnante).

Cela dit, ce n'est pas dans ce film un peu trop destroy que je préfère Dewaere (qui est un acteur que j'adore), mais plutôt dans La meilleure façon de marcher, Coup de tête, Beau-père, Hôtel des Amériques et Un mauvais fils...
Aurais-tu des conseils bibliographiques sur Dewaere ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stefano P
Mélomaniaque
Stefano P

Nombre de messages : 1234
Date d'inscription : 30/08/2018

Votre dernier film visionné - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 15 EmptyMar 11 Juin 2019 - 18:50

Emeryck a écrit:
Aurais-tu des conseils bibliographiques sur Dewaere ?

Il y a plusieurs bouquins, mais vraiment rien de transcendant. Il faut éviter ceux que sa mère (Mado Maurin) a écrits sur lui, ils sont vraiment très pénibles. J'aime assez la bio bien informée (mais écrite à la truelle) de Christophe Carrière, Patrick Dewaere, une vie, aux éditions Balland ; on la trouve pas cher d'occase sur les sites bien connus. Attention, Carrière a réédité sa bio sous le titre L'écorché (éditions Michel Lafon), c'est plus cher et c'est pratiquement le même texte...

Si tu préfères le côté album grand format illustré, il y a aussi un très bon bouquin de Bertrand Tessier Patrick Dewaere, la douleur de vivre, aux éditions Albin Michel ; il est aussi pas cher sur les sites d'occase.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jecroisentendreencore.blogspot.com/
Emeryck
Mélomane chevronné
Emeryck

Nombre de messages : 9239
Age : 21
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

Votre dernier film visionné - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 15 EmptyMar 11 Juin 2019 - 23:23

Claire Denis : Trouble every day        2001
Votre dernier film visionné - Page 15 3475a61a-2e1f-4529-9d24-ff7978ba7714_2
Very Happy Very Happy Very Happy + / Very Happy Very Happy Very Happy Smile
J'ai plus aimé ce film que la plupart des films de la réalisatrice - et pourtant, il y a un côté assez proche de High life notamment dans la vision majoritairement pulsionnelle de l'homme et l'intervention de la science à l'écran mais sans le côté extase nulle sur la nature. Ce que j'ai aimé dans ce film, c'est l'aspect très mutique, assez évocateur, principalement sensoriel. La façon dont Denis filme les corps sonne parfaitement avec le sujet porté à l'écran : des relations sexuelles jusquauboutistes aux aboutissements anthropophages ; ce n'est pas un sujet véritablement original mais la réalisatrice habille les lieux du film gore - les angles dans les cadres des visages, par exemple - de son propre style. J'ai trouvé que les évolutions parallèles de Coré et Shane sont intéressantes : l'une des cloîtrée (cf. la séquence d'ouverture avec la fermeture des volets) et l'autre semble plutôt intégré - même si la première image mentale dans l'avion est révélatrice, et finalement leurs trajectoires convergent. 
J'imagine que la plus-value du visionnage en salle est assez important car l'immersion est meilleure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
docteur mabuse
Mélomaniaque
docteur mabuse

Nombre de messages : 652
Date d'inscription : 15/11/2016

Votre dernier film visionné - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 15 EmptyMer 12 Juin 2019 - 12:31

Emeryck a écrit:
des relations sexuelles jusquauboutistes aux aboutissements anthropophages ; ce n'est pas un sujet véritablement original
Je dirais même plus, quelle routine !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oriane
Mélomaniaque
Oriane

Nombre de messages : 1578
Age : 28
Localisation : Orléans-Paris
Date d'inscription : 21/07/2013

Votre dernier film visionné - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 15 EmptyMer 12 Juin 2019 - 18:40

Love in the Afternoon, Billy Wilder (1957).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oriane
Mélomaniaque
Oriane

Nombre de messages : 1578
Age : 28
Localisation : Orléans-Paris
Date d'inscription : 21/07/2013

Votre dernier film visionné - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 15 EmptyMer 12 Juin 2019 - 18:42

Emeryck a écrit:
Ernst Lubitsch : Cluny Brown        1946
Votre dernier film visionné - Page 15 Cluny_Brown
Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy +
Le dernier film mené à terme par Lubitsch - That lady in ermine sera terminé par Preminger. J'ai beaucoup aimé et si Lubitsch abandonne cet aspect visuellement dynamique de Design for living ou Bluebeard's eighth wife, les dialogues n'ont pas perdu une once d'acidité, de liberté et de dynamisme. Je suis d'ailleurs étonné que Lubitsch ait réussi à passer outre la censure avec le cadeau final de Belinski ou même avec cette histoire de plomberie un peu tendancieuse. Une fois encore, le conservatisme n'est pas épargné, je pense particulièrement à ce pharmacien/chimiste pète-sec et sa mère qui ne semble s'exprimer que par des raclements de gorge ou des semblants de toux.  hehe


mains
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeryck
Mélomane chevronné
Emeryck

Nombre de messages : 9239
Age : 21
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

Votre dernier film visionné - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 15 EmptyMer 12 Juin 2019 - 18:44

docteur mabuse a écrit:
Emeryck a écrit:
des relations sexuelles jusquauboutistes aux aboutissements anthropophages ; ce n'est pas un sujet véritablement original
Je dirais même plus, quelle routine !
hehe Ce genre de variations sur eros/thanatos, c'est assez courant, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeryck
Mélomane chevronné
Emeryck

Nombre de messages : 9239
Age : 21
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

Votre dernier film visionné - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 15 EmptyMer 12 Juin 2019 - 21:34

Louis Garrel : Les deux amis        2015
Votre dernier film visionné - Page 15 Images?q=tbn:ANd9GcQYSdJQsUfgU3F3bEWNv-exJI5MG90sjCFRFcUQHLvezgg2x_ma
Very Happy Very Happy Very Happy
Il m'a moins agacé que L'homme fidèle même s'il y a un esprit similaire : l'influence trufaldienne est sensible - Jules et Jim, notamment. J'ai bien aimé Vincent Macaigne en amoureux dont on a un peu pitié, il semble véritablement paumé, il est touchant. Le titre et l'affiche ne laissent pas tant de surprises : le film mène une (petite) réflexion sur l'amitié et essaie notamment de la cartographier en la poussant dans ses retranchements. La tonalité est parfois plutôt légère, c'est assez agréable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
docteur mabuse
Mélomaniaque
docteur mabuse

Nombre de messages : 652
Date d'inscription : 15/11/2016

Votre dernier film visionné - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 15 EmptyMer 12 Juin 2019 - 21:39

Emeryck a écrit:
docteur mabuse a écrit:
Emeryck a écrit:
des relations sexuelles jusquauboutistes aux aboutissements anthropophages ; ce n'est pas un sujet véritablement original
Je dirais même plus, quelle routine !
Ce genre de variations sur eros/thanatos, c'est assez courant, non ?

Je suis probablement trop puritain ... fleurs
J'admets ne pas connaître tout un pan du cinéma gore, mais pour du cinéma mainstream, ça me semble être assez audacieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeryck
Mélomane chevronné
Emeryck

Nombre de messages : 9239
Age : 21
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

Votre dernier film visionné - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 15 EmptyJeu 13 Juin 2019 - 17:05

docteur mabuse a écrit:
Emeryck a écrit:
docteur mabuse a écrit:
Emeryck a écrit:
des relations sexuelles jusquauboutistes aux aboutissements anthropophages ; ce n'est pas un sujet véritablement original
Je dirais même plus, quelle routine !
Ce genre de variations sur eros/thanatos, c'est assez courant, non ?
Je suis probablement trop puritain ... fleurs
J'admets ne pas connaître tout un pan du cinéma gore, mais pour du cinéma mainstream, ça me semble être assez audacieux.
pété de rire 
J'ai simplement dit que le sujet était assez mainstream, c'est sûr que la façon dont le traite Denis avec cette lenteur hypnotique n'est par contre pas du tout mainstream. De toute façon, je doute qu'on puisse accuser Denis de faire du mainstream - même avec High life.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeryck
Mélomane chevronné
Emeryck

Nombre de messages : 9239
Age : 21
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

Votre dernier film visionné - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 15 EmptySam 15 Juin 2019 - 20:43

Bertrand Bonello : Zombi child        2019
Votre dernier film visionné - Page 15 2314268
Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy
Je ne connaissais pas encore le style de Bonello, j'ai finalement beaucoup aimé ; c'est autrement plus dense et réussi que The dead don't die autre film de zombies, qui avait d'ailleurs ouvert le festival de Cannes cette année. Le film peut paraître un peu déconcertant au début tant il mène deux récits sans véritable rapport si ce n'est peut-être un rapport d'opposition : le luxe (matériel mais aussi le prestige de renommée) de ce lycée pour descendants de porteur de la légion d'honneur face aux plants haïtiens de cannes à sucre. Une jeune fille va cependant faire converger les deux récits l'un vers l'autre jusqu'à leur total entremêlement à la fin où Bonello instaure une véritable zone de brouillage qui donne une tonalité assez étrange et mystique. Ici, c'est avant tout l'occasion de parler de l'esclavage et de la mémoire. À travers le vaudou (qui prend bien des aspects : de la guérison de peine d'amour au retour à la vie) qui implique une domination corporelle - et sur la mémoire comme on nous le dit dans le film - il est question de zombis, exploités dans les plantations de canne à sucre. D'ailleurs, la manière dont converge le récit haïtien (très fixe dans les dates, contrairement au récit actuel que l'indique juste à "aujourd'hui" - la convergence temporelle est très explicite d'ailleurs) est assez curieuse : c'est une convergence spectrale, parfois par fulgurances. C'est en tout cas pour moi la découverte d'un film intelligent à l'atmosphère très personnelle et qui renouvelle un peu le genre du film de zombies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Анастасия231
Mélomane chevronné
Анастасия231

Nombre de messages : 12837
Age : 25
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

Votre dernier film visionné - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 15 EmptySam 15 Juin 2019 - 23:40

Ivan Vassilievitch Change de Profession de Leonid Gaïdaï, 1973

Votre dernier film visionné - Page 15 Ivan-v10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31027
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Votre dernier film visionné - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 15 EmptyDim 16 Juin 2019 - 8:27

Votre dernier film visionné - Page 15 Taking_Off

Forman : Taking Off

Votre dernier film visionné - Page 15 Eugenio

Comencini : Eugenio

Votre dernier film visionné - Page 15 Le_Salaire_de_la_peur

Clouzot : Le Salaire de la peur

Votre dernier film visionné - Page 15 The_Rider

Zhao : The Rider

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Stefano P
Mélomaniaque
Stefano P

Nombre de messages : 1234
Date d'inscription : 30/08/2018

Votre dernier film visionné - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 15 EmptyDim 16 Juin 2019 - 9:44

Cololi a écrit:
[

Votre dernier film visionné - Page 15 Eugenio

Comencini : Eugenio

Voltati Eugenio, un très beau film de Comencini, un peu oublié aujourd'hui, hélas ! C'est dans la veine de L'Incompris ou de cet autre très bon film Un garçon de Calabre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jecroisentendreencore.blogspot.com/
Emeryck
Mélomane chevronné
Emeryck

Nombre de messages : 9239
Age : 21
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

Votre dernier film visionné - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 15 EmptyDim 16 Juin 2019 - 19:05

Cololi a écrit:

Votre dernier film visionné - Page 15 The_Rider

Zhao : The Rider
Alors ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31027
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Votre dernier film visionné - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 15 EmptyDim 16 Juin 2019 - 19:09

Et bien j'ai beaucoup aimé. La chose paraissait maigre … en tout cas pour qq un comme moi qui se contrefous royalement du rodéo … mais ça marche très bien.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8546
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Votre dernier film visionné - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 15 EmptyDim 16 Juin 2019 - 19:17

Bon, alors maintenant, tu vas pouvoir regarder The Lusty Men de Nicholas Ray!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeryck
Mélomane chevronné
Emeryck

Nombre de messages : 9239
Age : 21
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

Votre dernier film visionné - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 15 EmptyLun 17 Juin 2019 - 16:25

Cololi a écrit:
Et bien j'ai beaucoup aimé. La chose paraissait maigre … en tout cas pour qq un comme moi qui se contrefous royalement du rodéo … mais ça marche très bien.
Ah ! J'avais trouvé ce film véritablement intelligent - et beau, en plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83849
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Votre dernier film visionné - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 15 EmptyLun 17 Juin 2019 - 16:26

Landis: Un Fauteuil pour deux

Very Happy Very Happy Very Happy Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3510
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

Votre dernier film visionné - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 15 EmptyLun 17 Juin 2019 - 16:35

Passé un délicieux moment devant Greta de Neil Jordan avec une Huppert à la limite de l'auto parodie et d'autant plus géniale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parsifal
Mélomane chevronné
Parsifal

Nombre de messages : 6312
Age : 27
Date d'inscription : 06/01/2011

Votre dernier film visionné - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 15 EmptyLun 17 Juin 2019 - 19:53

Emeryck a écrit:
Bertrand Bonello : Zombi child        2019
Votre dernier film visionné - Page 15 2314268
Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy
Je ne connaissais pas encore le style de Bonello, j'ai finalement beaucoup aimé ; c'est autrement plus dense et réussi que The dead don't die autre film de zombies, qui avait d'ailleurs ouvert le festival de Cannes cette année. Le film peut paraître un peu déconcertant au début tant il mène deux récits sans véritable rapport si ce n'est peut-être un rapport d'opposition : le luxe (matériel mais aussi le prestige de renommée) de ce lycée pour descendants de porteur de la légion d'honneur face aux plants haïtiens de cannes à sucre. Une jeune fille va cependant faire converger les deux récits l'un vers l'autre jusqu'à leur total entremêlement à la fin où Bonello instaure une véritable zone de brouillage qui donne une tonalité assez étrange et mystique. Ici, c'est avant tout l'occasion de parler de l'esclavage et de la mémoire. À travers le vaudou (qui prend bien des aspects : de la guérison de peine d'amour au retour à la vie) qui implique une domination corporelle - et sur la mémoire comme on nous le dit dans le film - il est question de zombis, exploités dans les plantations de canne à sucre. D'ailleurs, la manière dont converge le récit haïtien (très fixe dans les dates, contrairement au récit actuel que l'indique juste à "aujourd'hui" - la convergence temporelle est très explicite d'ailleurs) est assez curieuse : c'est une convergence spectrale, parfois par fulgurances. C'est en tout cas pour moi la découverte d'un film intelligent à l'atmosphère très personnelle et qui renouvelle un peu le genre du film de zombies.

J'aimerais bien être aussi convaincu que toi Neutral
ce n'est pas que j'ai trouvé ça mauvais, mais quand même un peu vain, la fin ou toute les temporalités s’entremêle est effectivement ce qui m'a le plus séduit, mais dans l'ensemble je ne vois pas vraiment ou Bonello veut en venir, c'est par moment très gratuit et assez porté sur l'effet et la conclusion me parait faible dans son côté abrupt (tout ça pour ça) et surtout dépourvu de l’ambiguïté qui aurait pu me fasciner. Surtout j'ai eut l'impression que c'était très poseur tout du long, Bonello se regard quand même beaucoup filmé (comme dans Tirésia l'autre film que j'ai vu de lui)
Pourtant il y a des choses intrigantes mais je suis resté assez hermétique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31027
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Votre dernier film visionné - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 15 EmptyLun 17 Juin 2019 - 22:24

Benedictus a écrit:
Bon, alors maintenant, tu vas pouvoir regarder The Lusty Men de Nicholas Ray!

Non, mais bientôt, un film dont il a été question il y a peu : La Rivière de nos amours, car il sort dans un bel écrin

Votre dernier film visionné - Page 15 81MsMk0y5WL._SL600_

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8546
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Votre dernier film visionné - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 15 EmptyLun 17 Juin 2019 - 22:50

Shocked Waouh! En effet, on dirait qu'il sort du quizz pochettes de Mélo! Comme quoi, il est finalement peu utile de chercher à te convaincre avec des arguments: faire appel à ton sens esthétique suffit.

(Mais le film est vraiment super chouette, quoique moins absolument frappant que Day of the Outlaw - et entre le propos pro-Indien et la scène du bain, tu verras qu'on est loin de l'idéologie raciste et puritaine qui d'après toi caractérise tout western tourné avant 1968.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
docteur mabuse
Mélomaniaque
docteur mabuse

Nombre de messages : 652
Date d'inscription : 15/11/2016

Votre dernier film visionné - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 15 EmptyMar 18 Juin 2019 - 2:01

Xavier a écrit:
Landis: Un Fauteuil pour deux

Very Happy Very Happy Very Happy Smile

C'est culte, ça. Je me souviens que ça passait souvent sur La Cinq.
J'espère que c'est toujours drôle et que cela n'a pas trop mal vieilli ...
Pas comme Eddie Murphy  Confused
Votre dernier film visionné - Page 15 Un_fauteuil_pour_deux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83849
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Votre dernier film visionné - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 15 EmptyMar 18 Juin 2019 - 2:03

docteur mabuse a écrit:

J'espère que c'est toujours drôle et que cela n'a pas trop mal vieilli ...
Pas comme Eddie Murphy  Confused

C'est très drôle, et bien foutu.

Eddie Murphy est vraiment bon, c'est la première fois que je vois un film avec lui en VO, eh bien c'est là qu'on se rend compte que sa célèbre VF le plombe littéralement et le rend ridicule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31027
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Votre dernier film visionné - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 15 EmptyMar 18 Juin 2019 - 8:26

Benedictus a écrit:
Shocked Waouh! En effet, on dirait qu'il sort du quizz pochettes de Mélo! Comme quoi, il est finalement peu utile de chercher à te convaincre avec des arguments: faire appel à ton sens esthétique suffit.

Ce n'est pas parce qu'il y a des couleurs que c'est mélomaniaciste moche ! tutut

Citation :
(Mais le film est vraiment super chouette, quoique moins absolument frappant que Day of the Outlaw - et entre le propos pro-Indien et la scène du bain, tu verras qu'on est loin de l'idéologie raciste et puritaine qui d'après toi caractérise tout western tourné avant 1968.)

Ce que je leur reproche c'est d'être formatés … et surtout formatés à la sauce Hollywood de l'époque. Ce qui veut dire entre autres choses : comportements peu réalistes dictés par des stéréotypes, taxinomie moraliste à la petite semaine, relations entre les personnes peu réalistes … Evidemment tout cela découle du puritanisme et également du capitalisme (loin d'être libéral, celui-ci pousse in fine au contraire à peu de concurrence et à un contrôle par peu d'acteurs …).

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Emeryck
Mélomane chevronné
Emeryck

Nombre de messages : 9239
Age : 21
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

Votre dernier film visionné - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 15 EmptyMar 18 Juin 2019 - 8:44

Parsifal a écrit:
Emeryck a écrit:
Bertrand Bonello : Zombi child        2019
Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy
Je ne connaissais pas encore le style de Bonello, j'ai finalement beaucoup aimé ; c'est autrement plus dense et réussi que The dead don't die autre film de zombies, qui avait d'ailleurs ouvert le festival de Cannes cette année. Le film peut paraître un peu déconcertant au début tant il mène deux récits sans véritable rapport si ce n'est peut-être un rapport d'opposition : le luxe (matériel mais aussi le prestige de renommée) de ce lycée pour descendants de porteur de la légion d'honneur face aux plants haïtiens de cannes à sucre. Une jeune fille va cependant faire converger les deux récits l'un vers l'autre jusqu'à leur total entremêlement à la fin où Bonello instaure une véritable zone de brouillage qui donne une tonalité assez étrange et mystique. Ici, c'est avant tout l'occasion de parler de l'esclavage et de la mémoire. À travers le vaudou (qui prend bien des aspects : de la guérison de peine d'amour au retour à la vie) qui implique une domination corporelle - et sur la mémoire comme on nous le dit dans le film - il est question de zombis, exploités dans les plantations de canne à sucre. D'ailleurs, la manière dont converge le récit haïtien (très fixe dans les dates, contrairement au récit actuel que l'indique juste à "aujourd'hui" - la convergence temporelle est très explicite d'ailleurs) est assez curieuse : c'est une convergence spectrale, parfois par fulgurances. C'est en tout cas pour moi la découverte d'un film intelligent à l'atmosphère très personnelle et qui renouvelle un peu le genre du film de zombies.
J'aimerais bien être aussi convaincu que toi Neutral
ce n'est pas que j'ai trouvé ça mauvais, mais quand même un peu vain, la fin ou toute les temporalités s’entremêle est effectivement ce qui m'a le plus  séduit, mais dans l'ensemble je ne vois pas vraiment ou Bonello veut en venir, c'est par moment très gratuit et assez porté sur l'effet et la conclusion me parait faible dans son côté abrupt (tout ça pour ça) et surtout dépourvu de l’ambiguïté qui aurait pu me fasciner. Surtout j'ai eut l'impression que c'était très poseur tout du long, Bonello se regard quand même beaucoup filmé (comme dans Tirésia l'autre film que j'ai vu de lui)  
Pourtant il y a des choses intrigantes mais je suis resté assez hermétique...
C'est vrai que la conclusion souffre peut-être d'une trop grande fermeture et d'une trop grande lisibilité - les trois petits textes à la fin. 
Il est certain que le film a un certain côté poseur et effectivement, c'est sûr que lorsque l'on ne rentre pas dedans, ça doit être assez pénible.
Ce n'est pas un film parfait, c'est sûr mais j'ai trouvé ça assez original et certainement porté sur l'effet/l'ambiance - les scènes où les adolescents se réunissent pour servir l'aspect mystique, mais ici, ça s'encre assez bien dans l'aspect "mémoriel" puisque la scène est profondément de son temps (le langage des jeunes - d'ailleurs, dans la salle où je suis allé le voir, il y avait principalement des anciens, ils n'ont pas dû comprendre grand-chose à ces passages - et la musique de Damso, aussi). 
Qu'est-ce que tu as trouvé de vraiment gratuit dans ce film, du coup ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belcore
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1048
Date d'inscription : 28/09/2017

Votre dernier film visionné - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 15 EmptyMar 18 Juin 2019 - 9:22

Benedictus a écrit:
Votre dernier film visionné - Page 15 Day-of10
André De TOTH: Day of the Outlaw (La Chevauchée des bannis)
Avec Robert Ryan, Burl Ives, Tina Louise, Alan Marshall, Venetia Stevenson...
Security Pictures, 1959

Attention: grand chef-d’œuvre méconnu! (Enfin, pas forcément si méconnu que ça, puisque, si j’ai bien compris, The Hateful Eight de Tarantino s’en inspire plus ou moins, et que Tavernier en a toujours fit la promotion.) Avant de le regarder, je m’attendais à dire du bien d’un très bon western de série B (comme La Mission du commandant Lex du même De Toth, avec Gary Cooper), mais en fait, ce film va bien, bien au-delà.

Déjà, il est difficile de rester insensible à la singularité visuelle très forte de ce western aux impressionnants paysages de neige filmés en noir et blanc (superbe photographie de Russell Harlan) en utilisant au mieux non seulement la cadre mais aussi les éléments naturels (le brouillard, le soleil, le vent...) Rien que pour la beauté avec laquelle ces paysages de neige sont capturés, la puissance de leur intégration dans le récit, le film serait à voir.

Ensuite, on tient là un scénario vraiment étonnant. À partir d’une trame qui noue deux situations classiques du western (le conflit entre éleveurs pionnier et agriculteurs sédentaires qui se double d’un conflit amoureux; le huis-clos résultant de la prise en otage d’une bourgade isolée par une bande de hors-la-loi), il multiplie en fait les questions morales mais à chaque fois l’ambiguïté et l’incertitude l’emporte sur le manichéisme: les remords du «héros» incarné par Robert Ryan, l’acceptation tacite de sa mort par le personnage incarné par Burl Ives, les loyautés ambiguës (celles des bandits envers leur chef, celle du personnage incarné par Tina Louise envers son mari...), l’élan de sincérité qui pourrait marque un début de rédemption mais manque d’abord d’entraîner la catastrophe... Et puis, scénaristiquement aussi, on peut encore noter des thèmes qui apparentent ce film à des westerns beaucoup plus tardifs: la force des personnages féminins; le typage des bandits, plus proches des monstres de Peckinpah ou de Leone. (De quoi troubler les présupposés de Cololi, quoi...)

Force est par ailleurs de constater qu’André De Toth déploie ici un style de metteur en scène particulièrement maître de son art. L’art des mouvements de caméras est assez remarquable: il faudrait citer ces longs panoramiques à 360° qui scandent le film et enferment le spectateur comme les personnages - que ce soit, en extérieur, dans la solitude de cette plaine enneigée cernée de montagnes et de forêts ou, en intérieur, dans le malaise d’une scène de bal frénétique qui ressemble à un viol; ou encore ce lent travelling, chronométré au cordeau, sur une bouteille qui roule sur la barre et dont l’arrêt inopiné marque la bifurcation narrative du film. Et puis, il faudrait encore parler du montage et des cadrages qui construisent une tensions constante...

Autre caractéristique de la maîtrise de De Toth: l’art de la direction d’acteurs. Robert Ryan y est, à son habitude, merveilleux de présence et de complexité intériorisée (avec ce charisme distancié, cette violence contenue, ce charme teinté d’amertume qui sont vraiment sa marque); mais ce qui est remarquable ici, c’est la manière dont De Toth a su mettre ses autres acteurs au diapason du style sobre et intériorisé de Ryan: Burl Ives (dans un rôle pas si éloigné de celui qu’il tient dans l’étonnant Wind Across the Everglades de Nicholas Ray), si enclin au cabotinage le plus effréné, semble ici constamment se retenir, conférant ainsi à son personnage une épaisseur singulière; Tina Louise, actrice tellement limitée, composant ici un personnage d’une austère intensité; et tous ces seconds rôles westerniens «pittoresques» (Jack Lambert, Frank DeKova, Elisha Cook Jr...) dont les compositions frappent ici par leur sobriété (une expression, un regard, un geste suffisent.)

Au total, un film vraiment impressionnant à mettre sur le même plan que les plus grands westerns de Mann, Daves ou Boetticher - de ces westerns où la maîtrise de l’écriture cinématographique entre en adéquation parfaite avec des thématiques morales fouillées et un regard qui sait saisir l’âpre beauté des paysages westerniens.

D’ailleurs, davantage que l’affiche, gueularde, cette photo donne une image exacte de la beauté et du climat de ce film:
 

(Possible d’ailleurs que demain je vous parle d’un second chef-d’œuvre westernien de De Toth.)

Oui, cette Chevauchée est un film splendide et prenant ....

Belcore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oriane
Mélomaniaque
Oriane

Nombre de messages : 1578
Age : 28
Localisation : Orléans-Paris
Date d'inscription : 21/07/2013

Votre dernier film visionné - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 15 EmptyVen 21 Juin 2019 - 11:03

Akira Kurosawa, Dersou Ouzala (1975)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeryck
Mélomane chevronné
Emeryck

Nombre de messages : 9239
Age : 21
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

Votre dernier film visionné - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 15 EmptyDim 23 Juin 2019 - 14:03

Quentin Dupieux : Le daim        2019
Votre dernier film visionné - Page 15 4101591
Very Happy Very Happy Very Happy Smile + /  Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy
J'ai trouvé ça plus convaincant que Réalité. Porté par deux acteurs ici très justes (Dujardin ici très sobre et Haenel), Dupieux nous propose quelque chose de plus révélateur sur sa façon de voir le cinéma - qui n'est d'ailleurs pas sans lien avec son statut pluriel : il indique au générique de fin qu'il a écrit, réalisé, monté et photographié lui-même le film. Je trouve qu'ici Dupieux propose quelque chose de plus intéressant - en tout cas, plus intéressant que Réalité qui se prenait les pieds dans le tapis et tournait un peu à vide. Dans le film, le cinéma intervient finalement presque par hasard avec ce "petit bonus" qu'on offre avec la veste ; et c'est finalement grâce à lui que tout prend naissance dans le film : c'est lui qui donne la crédibilité au personnage de Georges. De ce film vont surgir quelques petites piques - la séquence du vrai cinéma, notamment - mais aussi l'importance que donne Dupieux au montage - ce qu'il préfère dans le cinéma, je crois - comme révélateur de sens, mais toujours multiple (l'accent est d'ailleurs mis sur cette multiplicité notamment lors des premiers échos des rushes de Georges) ; cela donne d'ailleurs lieu à une séquence assez drôle à propos de Pulp fiction. Le film parle également d'un fou, dans un processus (Georges s'équipe petit à petit) un peu délirant mais où une personne le suit, tout de même. C'est en somme un film véritablement efficace (un peu plus d'une heure et quinze minutes, je crois), drôle et avec quelques belles répliques - parfois utilisées comme leitmotiv.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Votre dernier film visionné - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 15 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Votre dernier film visionné
Revenir en haut 
Page 15 sur 20Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16 ... 20  Suivant
 Sujets similaires
-
» Votre dernier film visionné
» Votre dernier film visionné
» Votre Dernier DVD/Blu Ray
» Reveil matin direct sur votre ordinateur
» Bande originale du film IRON MAN 2 AC/DC (2010)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Divers :: Hors sujet-
Sauter vers: