Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 McCoy Tyner

Aller en bas 
AuteurMessage
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 19188
Date d'inscription : 22/01/2010

McCoy Tyner Empty
MessageSujet: McCoy Tyner   McCoy Tyner EmptySam 23 Mar 2019 - 17:13

Benedictus, ce serait dommage de perdre tes commentaires très enrichissants sur ce grand musicien.
Si tu pouvais les reposter sur ce fil.
Merci. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8700
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

McCoy Tyner Empty
MessageSujet: Re: McCoy Tyner   McCoy Tyner EmptySam 23 Mar 2019 - 18:14

salut
Mais, à tout seigneur tout honneur, tu me permettras de reporter d'abord les tiens, puisque ce sont justement eux qui m'ont donné envie de m'y mettre.

arnaud bellemontagne a écrit:
McCoy Tyner : The Real McCoy (67)

McCoy Tyner McCoy_Tyner_-_The_Real_McCoy

Une des plus belles réussites du pianiste au phrasé épique.

Passion Dance.  sunny

arnaud bellemontagne a écrit:
McCoy Tyner : Tender Moments (68)

McCoy Tyner Tender_Moments

Tyner en formation élargie (nonette)  déploie une envoûtante palette de couleurs.

Un disque splendide, parsemé de pièces d'anthologie (Man from Tanganyika, Utopia...).

@Alifie: tu connais cette merveille?

arnaud bellemontagne a écrit:
McCoy Tyner :Time for Tyner (68)

McCoy Tyner Time_for_Tyner

Avec Bobby Hutcherson au vibraphone.

Un disque en 2 parties:

- Une série de 3 titres composés par Tyner, envoûtants et pénétrants à souhait. colors

- Un bouquet de 3 standards, interpretés de main de maître.

Encore un fabuleux disque.  cool-blue

@Alifie : tu le connais aussi ce disque?

Alifie a écrit:
Pas plus que le précédent que tu as posté sur le fil (ça m'avait échappé). Wink

arnaud bellemontagne a écrit:
Deux disques hautement recommandables. Wink

arnaud bellemontagne a écrit:
Mc Coy Tyner : Expansions (68)

McCoy Tyner Expansions_%28album%29

Une formation très intéressante (Woody Shaw, Gary Bartz, Wayne Shorter) avec notamment Ron Carter qui joue du violoncelle.

Parmi les pépites :Vision, Song of Happiness, Peresina.

Un essentiel de plus. Wink  

arnaud bellemontagne a écrit:
Mc Coy Tyner :Extensions (73 mais enregistré en 70)

McCoy Tyner Extensions_%28album%29

Avec Wayne Shorter, Gary Bartz, Alice Coltrane, Ron Carter et Elvin.

Au risque de me répéter un autre somptueux album!

Le corpus Blue Note de Tyner est mirifique!  McCoy Tyner 173236763

Benedictus a écrit:
Tes derniers posts semblent confirmer une intuition que j'ai toujours eue, à savoir que la discographie de McCoy Tyner est une des plus constantes dans l'excellence (même si je suis loin de l'avoir éclusée...)

arnaud bellemontagne a écrit:
oui, vraiment. mains

arnaud bellemontagne a écrit:
McCoy Tyner : Asante (74 enregistré en 70)

McCoy Tyner Asante_%28album%29
Le dernier album Blue Note (si on met de côté l'anthologie d'inédits Cosmos) de notre pianiste au long cours.

Une coloration africaine plus marquée que sur les précédents (avec des protagonistes aussi typés que Billy Hart, Mtume, Andrew White, Ted Dunbar, Buster Williams, forcément...).

Un très beau voyage.   Smile

arnaud bellemontagne a écrit:
Mc Coy Tyner : Cosmos (77 enregistré en 68/69)

McCoy Tyner Cosmos_%28McCoy_Tyner_album%29]

Une sélection de morceau inédits de la période Blue Note.

Et surement pas des chutes de studio, il suffit d'écouter le sublimement lyrique Forbidden Land (un des tous meilleurs morceau de Tyner) pour s'en convaincre.

On peut désormais le dire : la période Blue Note de Mc Coy Tyner est absolument exceptionnelle d'un point de vue qualitatif.  king


Dans quelque temps, la période Milestone.  salut

Iskender, à propos de Time for Tyner a écrit:
J'ai ce disque; j'aime beaucoup, McCoy est mon pianiste de jazz préféré, aussi je lis tes posts récents. En dehors de la période Blue note, un des albums que je préfère est Infinity, avec Michael Brecker chez impulse!. Mais je ne connais pas autant d'albums que toi, ça m'intéresse de savoir quels sont les incontournables pour toi.

Eusèbe, à propos de Cosmos a écrit:
Je ne connais que The réal Mc Coy, mais ce que tu dis du reste fait bien envie

arnaud bellemontagne a écrit:
Ah oui, tu peux te jeter sur Tender Moments, Time for Tyner ou encore Expansions. thumleft

arnaud bellemontagne a écrit:
On étrenne la période Milestone de McCoy Tyner avec Sahara (72)

McCoy Tyner Sahara_%28McCoy_Tyner_album%29

Avant tout pour un morceau-titre épique!  viking

arnaud bellemontagne a écrit:
McCoy Tyner : Echoes of a friend (72)

McCoy Tyner Echoes_of_a_Friend

Tyner en solo déploie toutes les ressources de son piano orchestral et lyrique en hommage à Coltrane.

Un très grand disque qui met en exergue les qualités impressionnistes du jeu de Tyner ( Discovery à des échos des Pagodes de Debussy).

arnaud bellemontagne a écrit:
McCoy Tyner : Song for my lady (73)

McCoy Tyner Song_for_My_Lady

Encore un album fabuleux (le modulant standard Night as a thousand eyes, le lyrique morceau-titre, le grandiose Essence...)

La constance dans l'excellence de McCoy Tyner a quelque chose de sidérant.

arnaud bellemontagne a écrit:
McCoy Tyner : Song of the new world (73)

McCoy Tyner Song_of_the_New_World

Tyner en grande formation (avec cuivres et cordes) continue a déployer son jazz épique (le morceau-titre  colors ) et échevelé.

Superbe une fois de plus!

arnaud bellemontagne a écrit:
McCoy Tyner :Enlightenment (73)

McCoy Tyner Enlightenment_%28McCoy_Tyner_album%29

Tyner en concert à Montreux pour un concert d'anthologie.

On regrettera juste la trop grande proximité thématique de Walk spirit, talk spirit avec le (sublime) morceau Atlantis de 74.
arnaud bellemontagne a écrit:
McCoy Tyner : Sama Layuca (74)

McCoy Tyner Sama_Layuca

La couleur est ici plus marquée par la musique afro-cubaine.

L'interaction Tyner (piano)/Hutcherson (vibraphone) atteint des sommets (Above the Rainbow)marqués par une poésie subtile (Desert Cry) et un souffle lyrique puissant (le morceau-titre [qui aurait gagné à être prolongé], La Cubana, Paradox).

Magnifique. sunny

arnaud bellemontagne a écrit:
McCoy Tyner : Atlantis (74)

McCoy Tyner Atlantis_%28McCoy_Tyner_album%29

Voilà un concert intense.

Le morceau titre est tout simplement JOUISSIF!  McCoy Tyner 2648177732  McCoy Tyner 2648177732  McCoy Tyner 2648177732

arnaud bellemontagne a écrit:
McCoy Tyner :Trident (75)

McCoy Tyner Trident_%28album%29

En trio avec Ron Carter et Elvin.

A noter que Tyner utilise le clavecin et le celesta sur certaines plages.

Encore un disque splendide de la part de notre pianiste (Celestial Chant  colors ).

arnaud bellemontagne a écrit:
McCoy Tyner : Fly With The Wind (76)

McCoy Tyner Fly_with_the_Wind

Un des mes Tyner de chevet avec une ambiance et un souffle proche des grands disques de jazz-rock de l'époque (la présence électrisante de Billy Cobham n'y est sans doute pas pour rien).  McCoy Tyner 173236763  McCoy Tyner 173236763  McCoy Tyner 173236763

arnaud bellemontagne a écrit:
McCoy Tyner : Focal Point (76)

McCoy Tyner Focal_Point_%28album%29

La litanie des somptueux albums de Tyner continue avec ici une formation à 3 saxophones et des morceaux remarquables comme le très Oregon Mode for a Dulcimer, l'épique Indo-Sérénade ou l'enivrant Departure.

La discographie 70's de Tyner est ahurissante.  Smile

arnaud bellemontagne a écrit:
McCoy Tyner : Supertrios (77)

McCoy Tyner Supertrios

Deux trios superlatifs (Tyner/Ron Carter/Tony Williams et Tyner/Eddie Gomez/Jack DeJohnette) pour un disque qui ne l'est pas moins. McCoy Tyner 173236763

arnaud bellemontagne a écrit:
McCoy Tyner : Inner Voices (77)

McCoy Tyner Inner_Voices

McCoy en grande formation agrémentée d'un aréopage de vocalistes.

L'intervention des vocalistes me laisse perplexe, ça donne un côté surchargé et clinquant à une musique qui n'en a guère besoin.

Le premier faux-pas de Tyner?

Des titres comme Opus ou Festival in Bahia prouvent que notre pianiste n'a rien perdu de sa superbe.On dira cependant que le seul tort de ce disque est d'être un peu moins inspiré que les autres et vu le niveau stratosphériques des précédents...

arnaud bellemontagne a écrit:
McCoy Tyner : Passion Dance (78)

McCoy Tyner Passion_Dance

Live au Japon avec Ron Carter et Tony Williams.

Versions superlatives en piano seul de Passion Dance et The Promise (de Coltrane).
Belles revisitations en trio de Moment Notice (Coltrane toujours) et Song of the New World.

arnaud bellemontagne a écrit:
McCoy Tyner : Counterpoints (78)

McCoy Tyner Counterpoints

Paru en 2005 , c'est le complément du Live au Japon cité plus haut (Passion Dance, donc) avec toujours Ron Carter et Tony Williams.

Parmi les grands moments : The Greeting, Aisha, Iki Masho.

arnaud bellemontagne a écrit:
McCoy Tyner : Together (78)

McCoy Tyner Together_%28McCoy_Tyner_album%29

Tyner entouré d'un cast stellaire (Freddie Hubbard, Hubert Laws, Bennie Maupin, Bobby Hutcherson, Stanley Clarke, Jack DeJohnette) pour un album un peu moins personnel qu'à l'accoutumée (Tyner n'y signe "que" deux compositions), mais au contenu toujours aussi captivant (les arrangements sont très réussis).  Smile

arnaud bellemontagne a écrit:
McCoy Tyner : Horizon (79)

McCoy Tyner Horizon_%28McCoy_Tyner_album%29

Ca commence fort avec le morceau-titre :un des plus beaux morceaux jamais écrits par Tyner. Le reste est quasiment du même nouveau. De surcroît, l'apport du violon sied à merveille à la musique de Tyner (cf. le somptueux Song For My Lady de 73).

Un indispensable de plus.  Cool

arnaud bellemontagne a écrit:
McCoy Tyner :  Quartets 4x4 (80)

McCoy Tyner Quartets_4_X_4

Comme toujours avec Tyner, super cast et morceaux prenants (le merveilleux Forbidden Land*, The Seeker...).

Par contre je n'aime pas trop la production (bienvenue dans les 80's  Neutral ).

* Je préfère tout de même la version présente sur Asante et sur l'anthologie Blue Note.

Benedictus a écrit:
À la suite d’Arnaud il y a quelque temps, je me lance dans la période Milestone années 70 de McCoy Tyner.

McCoy Tyner Sahara10
McCoy Tyner: Sahara
McCoy Tyner (piano, koto, percussion, flûte), Sonny Fortune (saxophone alto), Calvin Hill (basse, anches, percussion), Alphonse Mouzon (batterie, trompette, anches, percussion)
New York, I.1972
Milestone


Un superbe album, qui présente l’intérêt d’illustrer un peu toutes les facettes du style de McCoy Tyner: les très accrocheurs Ebony Queen et Rebirth (en quartet «classique» piano-saxo-basse-drums) qui conjoignent un post-bop au groove très intense et des harmonies modales périlleuses, l’impressionnisme virtuose du solo A Prayer for My Family, et puis surtout le formidable Sahara, grand morceau épique où un irrésistible souffle rythmique unifie un langage incroyablement divers (entre bifurcations modales et obsédantes séquences itératives) et un fabuleux patchwork de textures.

Je suis un peu plus réservé sur la pseudo-japonaise Valley of Life (où le pianiste passe au koto), mais le reste est tellement enthousiasmant...

arnaud bellemontagne a écrit:
Tu te lances dans un formidable périple. thumleft
Oui, Valley of Life n'est qu'une vignette sans conséquence...le reste est fabuleux on est bien d'accord.
La période Blue Note comporte également son lot de merveilles (mais tu les connais déjà j'imagine).
Bon voyage! coucou

Eusèbe a écrit:
arnaud bellemontagne a écrit:

La période Blue Note comporte également son lot de merveilles (mais tu les connais déjà j'imagine).

bounce bounce bounce (sans compter tous les albums où Tyner apparaît en sideman)

Benedictus a écrit:
arnaud bellemontagne a écrit:
Benedictus a écrit:
À la suite d’Arnaud il y a quelque temps, je me lance dans la période Milestone années 70 de McCoy Tyner.
Tu te lances dans un formidable périple. thumleft
Oui, cela dit, je crois que je vais prudemment faire l'impasse sur Inner Voices, quand même...

arnaud bellemontagne a écrit:
La période Blue Note comporte également son lot de merveilles (mais tu les connais déjà j'imagine).
Eusèbe a écrit:
bounce bounce bounce (sans compter tous les albums où Tyner apparaît en sideman)
Exactement.

Benedictus a écrit:
McCoy Tyner Song_f10
McCoy Tyner: Song for My lady
McCoy Tyner (piano, percussion), Sonny Fortune (saxophone alto, saxophone soprano, flûte), Clavin Hill (basse), Alphonse Muzon (batterie), Michael White (violon), Charles Tolliver (bugle), Mtume (congas, percussion)
New York, IX & XI.1972
Milestone


Ça aussi, c’est très bon!

Je suis décidément toujours très admiratif de cette façon qu’a McCoy Tyner de construire des structures musicales assez complexes (harmonies, rythmes, textures...) en les unifiant par une espèce de lancée «cinétique» comme dans les deux longs morceaux qui encadrent l’album, Native Song et surtout Essence (assez proche, dans son esthétique composite et son ampleur, de Sahara.) Cela dit, elles sont un peu gâtées pour moi par les interventions du crincrin (mais je n’aime pas trop le violon jazz en général) - dommage parce qu’à l’inverse j’y ai beaucoup aimé l’adjonction du bugle et des multiples textures percussives.

Sinon, comme d’habitude, le solo «impressionniste» (A Silent Tear) est très réussi, et les titres en quartets excellents - le standard The Night Has a Thousand Eyes, interprété de façon surprenante (loin de la ballade langoureuse habituelle, Tyner et ses sidemen en font une suite haletante de modulations) et le morceau-titre, au lyrisme dense et sans épanchements (mais un peu gâché par sa fin: le morceau s’interrompt trop tôt et en fading, en laissant une impression d’inachèvement.)
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 19188
Date d'inscription : 22/01/2010

McCoy Tyner Empty
MessageSujet: Re: McCoy Tyner   McCoy Tyner EmptySam 23 Mar 2019 - 18:58

kiss
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8700
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

McCoy Tyner Empty
MessageSujet: Re: McCoy Tyner   McCoy Tyner EmptyDim 24 Mar 2019 - 0:50

McCoy Tyner Song_o10
Song of the New World
McCoy Tyner (piano, percussion), Hubert Laws (piccolo, flûte), Sonny Fortune (saxophones alto et soprano, flûte), Joony Booth (basse), Alphonse Mouzon (batterie), Cecil Bridgewater, John Faddis, Virgil Jones (trompette), Garnett Brown (trombone), Dick Griffin (trombone, trombone baryton), Willie Ruff, Julius Watkins (cor), Kiani Zawadi (euphonium), Bob Stewart (tuba), Sonny Morgan (conga), Harry Smyles (hautbois)...
New York, IV.1973
Milestone


Very Happy Je ne connaissais pas du tout McCoy Tyner en grand ensemble - et je suis totalement bluffé!

Toujours cet art extraordinaire de l’intégration chez Tyner: on a l’impression que la structure modale, d’une part, et l’espèce de rythmicité «propulsive», de l’autre, lui permettre de faire tenir ensemble des strates extrêmement diverses - c’est particulièrement sensible dans Afro Blue qui ouvre l’album, avec ses parties de rythm section survoltées, ses solos de piano modulant hyper véloces, et ses strates cuivrées, ses traits de bois quasi gilevansiennes (on trouve d’ailleurs des souffleurs qui ont travaillé avec Evans comme Julius Watkins ou Bob Stewart.) Ça possède un souffle extraordinaire, et puis une couleur typiquement 70’s que j’adore.

J’ai aussi beaucoup aimé Little Brother et Some Day, peut-être plus classiques - disons plus proche d’un style hard-bop, quoique un peu avant la fin du premier il y ait un passage de cuivres étonnamment free pour du Tyner. Beaucoup aimé aussi Song of the New World qui clôt l’album - dont la sonorité et le côté épique et accrocheur se rapprochent d’Afro Blues, mais dont la structure, qui fait plus de place aux boucles mélodiques est sensiblement différente.

Seul réserve: dans The Divine Love, l’introduction pseudo-extrême-orientale (dans le style de Valley of Life sur Sahara: curieux, ce tropisme pour le cliché japonisant) et les traits de cordes répétés ne m’ont pas convaincu - j’ai trouvé que ça sonnait un peu comme des rajouts kitsch sur un morceau qui sans cela aurait pu être aussi chouette que les autres.

Mais au total, j’ai vraiment beaucoup aimé cet album Comme dit Arnaud: un sacré périple!
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87709
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

McCoy Tyner Empty
MessageSujet: Re: McCoy Tyner   McCoy Tyner EmptyDim 24 Mar 2019 - 11:04

J'avais découvert The Real McCoy à l'époque où j'écoutais beaucoup de contemporain… et j'avais été séduit, dans le même registre, par la profusion d'angles dans cette musique. Ça reste un des disques de jazz auxquels je reviens le plus souvent. bounce

Merci pour ce panorama, il y a beaucoup d'albums que je n'ai pas essayés, je vais faire mon marché !
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Thelonious
Mélomaniaque
Thelonious

Nombre de messages : 1440
Age : 45
Date d'inscription : 10/01/2011

McCoy Tyner Empty
MessageSujet: Re: McCoy Tyner   McCoy Tyner EmptyDim 24 Mar 2019 - 15:16

Si on ne le compare pas avec le quartet précédent et qu’on fait fi d’être déjà en 1967, ce disque est excellent +.  

Ce qui m’ennuie un peu c’est la signature harmonique de Tyner (accords de quarte), le manque de variété à la main gauche alourdit un peu le discours. Bizarrement, ça ne me choque pas plus que ça avec Coltrane, surement grâce au jusqu’au boultisme du Quartet légendaire.
La prise de son est très moyenne avec de gros soucis de phases sur les micros d’ambiances batteries et un piano mal équilibré (gauche-droite).

J’adore contemplation qui est le plus réussi et finalement, le plus dans son époque et qui fait de ce disque (avec les autres pistes, bien évidemment) un incontournable.
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8700
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

McCoy Tyner Empty
MessageSujet: Re: McCoy Tyner   McCoy Tyner EmptyMer 27 Mar 2019 - 20:14

McCoy Tyner Enligh10
Enlightenment
McCoy Tyner (piano, percussion), Azar Lawrence (saxophones soprano et ténor), Joony Booth (basse), Alphonse Mouzon (batterie)
En public, Montreux, VII.1973
Milestone


Un live chauffé à blanc! bounce

Le jeu de Tyner est encore plus incroyable que dans ses disques studio - on y retrouve la même virtuosité, la même richesse de potentialités pianistiques (la capacité à maîtriser des structures complexes, comme à multiplier dans un même flux les textures et les angles: dans Presence, c’est assez incroyable), la même poussée rythmique irrésistible, mais avec en plus une intensité à couper au couteau et un souffle prodigieux. Et puis la tension, le souffle et l’ampleur des compositions longues - l’immense suite Enlightenment avec ses bifurcations modales, Walk Spirit, Talk Spirit, avec son groove chaleureux et son obsédante prégnance rythmique.

Le jeu d’Alphonse Mouzon se situe sur les mêmes hauteurs en termes d’énergie et de versatilité sonore (la polyphonie percussive de Nebula!) Les deux autres partenaires semblent poussés dans leurs retranchements par le pianiste et le batteur - pour le saxophoniste Azar Lawrence, on y gagne quelque chose de fiévreux, comme s’il jouait toujours à la limite de la rupture; en revanche, le bassiste Joony Booth (dont le nom semble changer d’orthographe d’un album à l’autre) semble parfois carrément dépassé - mais il livre un bouleversant solo bluesy au début de Walk Spirit, Talk Spirit.

Encore un album formidable!
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 19188
Date d'inscription : 22/01/2010

McCoy Tyner Empty
MessageSujet: Re: McCoy Tyner   McCoy Tyner EmptyJeu 28 Mar 2019 - 13:51

Oui, un superbe concert. Mon seul problème c'est la ressemblance entre Walk Spirit, Talk Spirit et Atlantis.
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8700
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

McCoy Tyner Empty
MessageSujet: Re: McCoy Tyner   McCoy Tyner EmptyDim 31 Mar 2019 - 15:35

McCoy Tyner Sama_l10
Sama Layuca
McCoy Tyner (piano), John Stubblefield (hautbois, flûte), Gary Bartz (saxophone alto), Azar Lawrence (saxophones ténor et soprano), Bobby Hutcherson (vibraphone, marimba), Buster Williams (basse), Billy Hart (batterie), Guilherme Franco, James Mtume (percussion)
New York, III.1974
Milestone


Un peu moins emballé par celui-là.

Il y a de très beaux moments, mais j’ai eu le sentiment d’une espèce de hiatus, comme si les rythmes et les couleurs afro-cubains s’intégraient de façon moins évidente au discours modal-percussif de Tyner, dont le côté itératif ressort ici davantage. Ça reste cependant très chouette, et il y a de très belles choses en termes de textures (en particulier du côté des percussions métalliques - Hutcherson, quand même!)

Revenir en haut Aller en bas
Iskender
Mélomaniaque
Iskender

Nombre de messages : 1200
Age : 52
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

McCoy Tyner Empty
MessageSujet: Re: McCoy Tyner   McCoy Tyner EmptyDim 31 Mar 2019 - 20:41

En voilà un beau sujet que je vais lire et relire, tellement j'aime ce musicien et ai encore pas mal d'albums à découvrir.

Dans un ancien post que tu as pris le soin de citer Benedictus, j'avais en effet parlé du formidable album Infinity. Pour illustrer le propos et contribuer à la clarté du sujet, voici le visuel et les détails :

McCoy Tyner 220px-Infinity_%28McCoy_Tyner_album%29
McCoy Tyner (piano), Michael Brecker (sax ténor), Avery Sharpe (basse), Aaron Scott (batterie), Valtinho Astacio (congas, percussion).
Van Gelder studio (New Jersey), IV 1995
Impulse!

Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/etiennetabourier
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 19188
Date d'inscription : 22/01/2010

McCoy Tyner Empty
MessageSujet: Re: McCoy Tyner   McCoy Tyner EmptyMar 2 Avr 2019 - 12:13

Magnifique Infinity porté par l'inoubliable Flying High.
Ce morceau donne vraiment des ailes. colors
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8700
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

McCoy Tyner Empty
MessageSujet: Re: McCoy Tyner   McCoy Tyner EmptyMar 2 Avr 2019 - 17:48

D'ailleurs, si vous avez d'autres recommandations pour les années 80-90, je suis preneur.
Revenir en haut Aller en bas
Thelonious
Mélomaniaque
Thelonious

Nombre de messages : 1440
Age : 45
Date d'inscription : 10/01/2011

McCoy Tyner Empty
MessageSujet: Re: McCoy Tyner   McCoy Tyner EmptyMar 2 Avr 2019 - 18:27

Infinity est vraiment excellent et Brecker... McCoy Tyner 173236763 .

Récemment j'ai écouté ce disque de 1982 :

McCoy Tyner 0002521870892_600

De bonnes choses, mais je n'ai pas été complètement emballé.
Je serais curieux de vous lire la-dessus et de voir si ça mérite une deuxième écoute.

https://www.discogs.com/McCoy-Tyner-13th-House/release/5845557

watch?v=49UQrhfvyyE&list=OLAK5uy_m1Oy00bsCRDby8Atw836sAAm5h7ojaYmQ
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 19188
Date d'inscription : 22/01/2010

McCoy Tyner Empty
MessageSujet: Re: McCoy Tyner   McCoy Tyner EmptyMar 2 Avr 2019 - 21:58

Idem, c'est loin d'être son meilleur.

Pour le reste, à part le superbe Infinity , je ne connais pas sa discographie post-Milestone.
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8700
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

McCoy Tyner Empty
MessageSujet: Re: McCoy Tyner   McCoy Tyner EmptyDim 7 Avr 2019 - 0:52

McCoy Tyner Atlant11
Atlantis
McCoy Tyner (piano, percussion), Azar Lawrence (saxophone ténor, saxophone soprano), Joony Booth (basse), Wilby Fletcher (batterie), Guilherme Franco (percussion)
En public, San Francisco, VIII-IX.1974
Milestone


cheers Encore une pépite!

Atlantis est un live, mais qui m’a frappé par sa complète maîtrise technique - on retrouve ici le souffle et la tension du concert de Montreux (Enlightenment), mais sans les scories ni la fébrilité: l’immense morceau-titre, en particulier, possède le souffle, l’imagination sonore et la qualité d’intégration qui caractérisent les plus grandes composition de McCoy Tyner (cette façon de multiplier sans cesse les carrures modales et rythmiques, les textures instrumentales, les climats, et de faire tenir cette complexité dans un grand geste épique...)

Mais tout est vraiment exceptionnel ici, le post bop pulsé de Makin’ Out ou Pursuit, le lyrisme ample de My One and Only Love, le solo impressionniste In a Sentimental Mood... Et, à la différence de l’impression que m’avaient fait certains morceaux de Sama Layuca, les rythmes afro-cubains de Love Samba se coulent sans hiatus dans le discours naturellement plus anguleux de Tyner.
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 19188
Date d'inscription : 22/01/2010

McCoy Tyner Empty
MessageSujet: Re: McCoy Tyner   McCoy Tyner EmptyDim 7 Avr 2019 - 19:31

Rien à ajouter, un de mes Tyner de chevet.

Ah, Atlantis. colors colors colors
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8700
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

McCoy Tyner Empty
MessageSujet: Re: McCoy Tyner   McCoy Tyner EmptyLun 15 Avr 2019 - 18:44

En Playlist Jazz, Benedictus a écrit:
McCoy Tyner Triden10
McCoy Tyner: Trident
McCoy Tyner (piano, clavecin, célesta), Ron Carter (basse), Elvin Jones (batterie)
Berkeley, II.1975
Milestone

Surprised Very Happy bounce compress colors sunny drunken
Peut-être encore plus génial que les précédents! Je vais essayer d'en parler plus longuement dans le fil adéquat dès que j'aurais le temps.
arnaud bellemontagne a écrit:
Oui, Trident est un très grand cru. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8700
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

McCoy Tyner Empty
MessageSujet: Re: McCoy Tyner   McCoy Tyner EmptyMer 1 Mai 2019 - 14:59

McCoy Tyner Fly_wi10
Fly with the Wind
McCoy Tyner (piano), Ron Carter (basse), Billy Cobham (batterie), Hubert Laws (flûte, flûte alto), Paul Renzi (piccolo, flûte), Raymond Duste (hautbois), Guilherme Franco (tambourin)...
Berkeley, I.1976
Milestone


Je dois m’avouer nettement moins enthousiaste qu’Arnaud pour ce disque-là.

Certes, l’interaction Tyner / Carter / Cobham réserve d’assez formidables moments tout au long du disque - il y a entre eux assez de points communs pour que ça fonctionne (quelque chose propulsif, à la fois haletant et continu, dans l’énergie rythmique et cette capacité à multiplier les angles et les textures) et assez de différences esthétiques pour que la confrontation soit intéressante (on dirait que le côté jazz rock de Cobham pousse Tyner et Carter à quelque chose de plus frontal dans l’expression mélodique et que la complexité modale de Tyner et Carter pousse Cobham vers quelque chose de plus expérimental - c’est particulièrement sensible dans les longs passages en trio de Salvadore de Samba.)

En revanche, c’est l’intégration des parties de bois et, surtout, de cordes qui me pose le plus de problèmes. Je crois que c’est vraiment un problème d’équilibre des effectifs: autant dans Song of the New World la logique du big band fonctionnait à plein grâce à une section de cuivres particulièrement accrocheuse, autant, là, avec ces gros effectifs de cordes et ces vents limités à des bois solistes, je trouve que ça peine à trouver un équilibre satisfaisant: les solos de flûte sont d’un lyrisme «positif» un peu bavard et pas très varié (pourtant j’aime bien Hubert Laws, d’habitude), certains solos sont vraiment kitsch (l’introduction au hautbois dans Beyond the Sun, les traits de harpe un peu partout), l’écriture pour cordes pas tellement convaincante (beaucoup d’accompagnement mélodique en doublures; et puis une esthétique un peu mi-chèvre  mi-chou, ni vraiment lyrique ni vraiment expérimentale¹.)

Ça sonne effectivement très seventies, mais plutôt sur le versant sirupeux-clinquant de l’esthétique seventies: c’est dommage, parce que, en écoutant par exemple le morceau-titre (qui a potentiellement toutes les qualités des compositions longues de Tyner, ce «souffle épique» qui conjoint dans un même élan des épisodes complexes et contrastés), je me suis souvent dit qu’avec un autre arrangement, ça aurait pu être une sacrée tuerie.

Disons qu’esthétiquement, c’est nettement moins «pour moi» que Trident - mais si l’on adhère à ce genre d’esthétique, l’album Fly with the Wind est sans doute assez jubilatoire.


¹ En fait, les sections de cordes en jazz, je trouve que ça ne fonctionne qu’à condition de choisir nettement entre deux options: soit les cordes font une sorte de tapis sonore lyrique-voluptueux (qui peut être très subtil: voir The Quintet & Strings de Lennie Niehaus); soit on utilise leur côté inhabituel pour expérimenter (polyrythmie ou polytonalité, variété des modes de jeu...) Celui qui, à mon sens, a le mieux compris ça, c’est Stan Getz, qui a réalisé coup sur coup deux des plus beaux  disques de jazz avec sections de cordes: Cool Velvet qui joue à fond la première option et Focus qui joue à fond la seconde.
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 19188
Date d'inscription : 22/01/2010

McCoy Tyner Empty
MessageSujet: Re: McCoy Tyner   McCoy Tyner EmptySam 4 Mai 2019 - 20:52

Merci pour ce retour (très fouillé comme d'habitude, te lire est un régal Smile ).

Je comprends tes réserves, c'est peut être l'album de Tyner le plus distant de l'idiome jazz: pas de sax, des cordes, un batteur-puncheur de compétition, un surcroît de lyrisme romantique (la dimension un peu sirupeuse qui t'irrite tant).Bref, un disque qui a tout pour plaire au jazzrockeux en moi Very Happy



Sinon, lorsque tu dis : "on dirait que le côté jazz rock de Cobham pousse Tyner et Carter à quelque chose de plus frontal dans l’expression mélodique et que la complexité modale de Tyner et Carter pousse Cobham vers quelque chose de plus expérimental - c’est particulièrement sensible dans les longs passages en trio de Salvadore de Samba."

Vraiment, rien à ajouter à cela, c'est tellement bien vu. McCoy Tyner 3641590030
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




McCoy Tyner Empty
MessageSujet: Re: McCoy Tyner   McCoy Tyner Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
McCoy Tyner
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» McCoy Tyner - Asante

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Autres musiques :: Autres styles-
Sauter vers: