Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Philharmonie - Labèque - Minimalist dream house 07/04/2018

Aller en bas 
AuteurMessage
Rocktambule
Mélomane averti


Nombre de messages : 117
Date d'inscription : 28/03/2018

Philharmonie - Labèque - Minimalist dream house 07/04/2018  Empty
MessageSujet: Philharmonie - Labèque - Minimalist dream house 07/04/2018    Philharmonie - Labèque - Minimalist dream house 07/04/2018  EmptyMer 10 Avr 2019 - 12:23

Programme

   Caroline Shaw
   Valencia
   nouvelle orchestration

   Max Richter
   The Twins (Prague)

   Timo Andres
   Out of Shape

   David Lang
   Ever-present
   création

   David Chalmin
   Particule n°5
   nouvelle orchestration / extrait de Sept Particules
   Particule n°6
   nouvelle orchestration / extrait de Sept Particules
   Distant Places
   création

   Bryce Dessner
   Haven
   création

   Thom Yorke
   Don't Fear The Light
   création - Commande de la Philharmonie de Paris, de l’Auditorium-Orchestre National de Lyon, du Barbican Centre - Londres et de la Elbphilharmonie - Hambourg
   Gawpers
   création

Distribution

   Katia Labèque, piano
   Marielle Labèque, piano
   David Chalmin, guitare, voix, électronique
   Bryce Dessner, guitare
   Avec la participation exceptionnelle de Thom Yorke

Le triple CD Minimalist Dream House des sœurs Labèque est probablement l'un des meilleurs enregistrements de musique contemporaine de ces dernières années. Totalement exaltant, il donne à entendre des pièces rarement jouées, ou tellement underground qu'elles ne risquaient pas de tomber dans mes oreilles, et du plus célèbre... Plusieurs merveilles, dont du Glass, Skempton, Duckworth ou Pärt... Ce coffret fait office de défricheur, soutenu par une qualité d'interprétation et d'enregistrement hors norme !

Il faut dire que les Labèque sont très actives dans ce domaine : découvreuses de talents, commanditaires et dédicataires de concertos pour deux pianos (Glass, Dessner...), créatrices mondiales d’œuvres nouvelles... Assorties de leur statut de rock stars suite à leur carrière grand public des années 1980 et 1990, elles reviennent à leurs premières amours de musique contemporaine (années 1960 et 1970, avec Berio, Messian...), tout en continuant les tournées plus classiques (Gershwin, Poulenc, Ravel, Stravinski...), et d'autres explorations (musique basque, pianoforte d'époque, musiques pour enfants, ou encore un CD de Katia consacré à Moondog...).

Dire que j'étais enchanté de voir ce programme dans la brochure de la Philharmonie est un euphémisme. Sauf que... le programme justement n'était pas précisé : simplement, un concert intitulé "Minimalist dream house", sans détail des morceaux.

Ambiance concert de variété en ce dimanche soir. Dès l'entrée dans la salle, musique d'ambiance, fumées pour capter la lumière... Découverte de la grande salle de la Philharmonie en une modulation différente : scène reculée au fond de la salle, pas d'arrière-scène, rideaux phoniques tendus sur les côtés, parterre de chaises là où se trouve habituellement la scène, deux rangs retirés pour le "local" des ingénieurs du son... J'avoue que le fait que ce soit de la musique amplifiée m'a un peu déçu.

Le programme, publié quelques temps avant sur le site de la Philharmonie, me m'a pas particulièrement emballé. Les morceaux de la première partie se sont écoulés sans que j'arrive à distinguer quoique ce soit de particulier. Seul le morceau de Max Richter, avec seulement deux pianos, m'a vraiment transporté, mais il n'a duré que 2 minutes (quelques relents de Glass dans l'atmosphère planante). Les autres morceaux m'ont donné l'impression de musiciens jouant sur la même scène, mais pas ensemble (rythmes décalés notamment). Soit je suis hermétique à cette musique, soit j'ai besoin de mieux la connaître pour l'apprécier (le CD évoqué m'a demandé de très nombreuses écoutes avant de me passionner).

A l'entracte, j'ai rapidement compris que ce n'était pas le public habituel. Et visiblement, tout le monde attendait la seconde partie, consacrée à Thom Yorke (rapidement passé sur scène lors de la première partie). La star de Radiohead était la star de la soirée, hurlements de groupies, public d'ados ayant vieilli. Autant dire que je ne méritais pas d'être là et aussi bien placé, car je ne connaissais ni le groupe ni le chanteur, et visiblement, j'étais le seul. Pour l'unique rappel, il a probablement chanté un de ses tubes, public debout, fredonnant...

Bref, je souhaitais sortir des sentiers battus avec ce concert, plutôt que d'aller à Radio France écouter du Liszt, mais à la lecture des commentaires, j'aurais peut-être dû...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8552
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Philharmonie - Labèque - Minimalist dream house 07/04/2018  Empty
MessageSujet: Re: Philharmonie - Labèque - Minimalist dream house 07/04/2018    Philharmonie - Labèque - Minimalist dream house 07/04/2018  EmptyJeu 11 Avr 2019 - 0:08

Désolé pour toi... Cela dit, ça rejoint assez une impression que j'avais eue face à des parutions discographiques récentes: l'impression que l'étiquette «minimaliste» tend à recouvrir de plus en plus de musiques relevant franchement d'un pop-rock très grand public. Dans les années 90, l'aile du minimalisme qui restait étrangère aux circuits de la «musique classique» (Terry Riley, La Monte Young ou Charlemagne Palestine, par exemple) conservait un côté encore très «marginal» (d'où la notion de «musique à coucher dehors» chère à l'ami Alifie) - aux confins du rock prog le plus expérimental, du jazz psychédélique, de la world music... Mais là, en effet, avec Radiohead, on est franchement dans du très mainstream (c'est ce que tout le monde écoutait autour de moi quand j'étais étudiant.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Resigned
Mélomaniaque
Resigned

Nombre de messages : 1188
Age : 36
Localisation : Saint-Germain-en-Laye
Date d'inscription : 27/08/2008

Philharmonie - Labèque - Minimalist dream house 07/04/2018  Empty
MessageSujet: Re: Philharmonie - Labèque - Minimalist dream house 07/04/2018    Philharmonie - Labèque - Minimalist dream house 07/04/2018  EmptyJeu 11 Avr 2019 - 7:47

Je ne sais pas si tu as un peu suivi l'évolution de Radiohead, mais leur style a certainement légèrement évolué depuis tes années étudiantes, et parler de mainstream me semble un peu réducteur...
J'étais au concert de Lyon, et en effet beaucoup de fans de Radiohead dans la salle visiblement, du coup les applaudissements étaient un peu énergiques que d'habitude à la fin Laughing (facile...)

Je n'ai pas été convaincu par toutes les oeuvres de la premières partie, et notamment par l'alliage entre pianos et guitares électriques mais j'y ai trouvé pas mal de beaux moments, principalement les parties calmes - les guitares électriques prenne
nt trop le pas sur les pianos dans les partie énergiques, à l'exception des sonorités hispanisantes de
Caroline Shaw.
J'ai trouvé aussi de très belles choses dans la pièce "classique" de Thom Yorke, notamment le troisième mouvement, apparemment très simple, fait d'arpèges qui se décalent... A la fin il n'a pas repris un de ses "tubes" mais un très beau morceau de sa récente BO du remake de "Suspiria"...

Je n'ai pas suffisamment de recul pour dire si cette volonté de réconcilier pop et classique se fait ou non au détriment de la musique (et je ne veux pas relancer le débat mené ailleurs!), mais la performance proposée par les Labèque m'a semblé plutôt prometteuse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8552
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Philharmonie - Labèque - Minimalist dream house 07/04/2018  Empty
MessageSujet: Re: Philharmonie - Labèque - Minimalist dream house 07/04/2018    Philharmonie - Labèque - Minimalist dream house 07/04/2018  EmptyJeu 11 Avr 2019 - 19:35

Resigned a écrit:
Je ne sais pas si tu as un peu suivi l'évolution de Radiohead, mais leur style a certainement légèrement évolué depuis tes années étudiantes, et parler de mainstream me semble un peu réducteur...
Ah? Je me souviens avoir écouté l'album A Moon Shaped Pool quand il était sorti il y a deux ou trois ans, je crois. J'avais trouvé ça plutôt chouette, mais je n'ai pas eu l'impression d'une évolution spectaculaire (je n'avais rien écouté d'eux depuis Kid A, je crois) - c'est peut-être devenu un peu moins sombre en termes d'atmosphères mélodiques, un peu plus sophistiqué mais aussi un peu plus lisse en termes de textures instrumentales.
Après, bon, pour ce qui est de la mainstreamitude, je crois que tout dépend par rapport à quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Philharmonie - Labèque - Minimalist dream house 07/04/2018  Empty
MessageSujet: Re: Philharmonie - Labèque - Minimalist dream house 07/04/2018    Philharmonie - Labèque - Minimalist dream house 07/04/2018  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Philharmonie - Labèque - Minimalist dream house 07/04/2018
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Photos de Terry Murphy-Bridge House, Londres, Décembre 1978
» Live At Cork Opera House (1987)
» Sydney Opera House
» DREAM THEATER
» [22.07.2012] Niel à l'enregistrement du Dream Team 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: