Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 [RF] Delalande/Charpentier - Daucé, Correspondances -12.V.19

Aller en bas 
AuteurMessage
Adalbéron
Mélomaniaque
Adalbéron

Nombre de messages : 1063
Age : 1000
Localisation : Rue de la Grande Truanderie
Date d'inscription : 21/08/2015

[RF] Delalande/Charpentier - Daucé, Correspondances -12.V.19 Empty
MessageSujet: [RF] Delalande/Charpentier - Daucé, Correspondances -12.V.19   [RF] Delalande/Charpentier - Daucé, Correspondances -12.V.19 EmptyLun 13 Mai 2019 - 16:27

Sophie Karthäuser soprano

Ensemble Correspondances
Sébastien Daucé direction

Le programme :
Anonyme
Plain chant - Plange quasi virgo
Plain chant - Tristis est

Michel-Richard De Lalande
Leçon du Mercredy Saint

Anonyme
Plain chant - Ecce vidimus

Michel-Richard De Lalande
Leçon du Jeudy Saint

Marc-Antoine Charpentier
Salve Regina

Anonyme
Plain chant - Vinea Mea electa

Michel-Richard De Lalande
Leçon du Vendredy Saint

Marc-Antoine Charpentier
Ave Regina Caelorum

Michel-Richard De Lalande
Cantique Quatrième sur le Bonheur des Justes

Anonyme
Plain chant - O Mors

Michel-Richard De Lalande
Miserere

_____________________

Quelle émotion ! Quelque soient les parti-pris interprétatifs - je ne nie évidemment pas que ça puisse être essentiel, et je ne souffrirais pas que ce ne soit pas HIP, hé - cette musique m'apaise souverainement. Karthäuser n'a pas en soi une voix absolument séduisante et elle a ses opacités, mais la voir dire et chanter le texte (j'étais tout près) avait quelque chose de profondément saisissant : elle habitait réellement le texte. Charmé. Continuo d'une grande fluidité, qui ne se refuse pas quelques accents expressifs. Cette sobriété de ton convient tout à fait à ces œuvres. Surtout, très beau chœur de femmes, avec deux solistes en particulier, vraiment éblouissantes, l'une pour la netteté de son émission et de l'articulation (Marie-Frédérique Girod), l'autre pour des qualités comparables à un degré moins abouti, mais avec un timbre d'un moelleux chavirant, incarnant le texte, le faisant chair (Perrine Devillers). Et puis quel plaisir d’entendre le latin prononcé à la française !

En bis, le Stabat Mater de Charpentier — rien que ça.

Deux heures et demie de béatitude, que j’aurais aimé ne jamais voir finir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://pezzocapriccioso.wordpress.com
 
[RF] Delalande/Charpentier - Daucé, Correspondances -12.V.19
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Te Deum de MA Charpentier (H 146)
» Carl de Nys, musicologue
» L’école française d’orgue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: