Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 TCE - Rameau, Hippolyte et Aricie (Haïm) - 26.V.19

Aller en bas 
AuteurMessage
Adalbéron
Mélomaniaque
Adalbéron

Nombre de messages : 1060
Age : 1000
Localisation : Rue de la Grande Truanderie
Date d'inscription : 21/08/2015

TCE - Rameau, Hippolyte et Aricie (Haïm) - 26.V.19 Empty
MessageSujet: TCE - Rameau, Hippolyte et Aricie (Haïm) - 26.V.19   TCE - Rameau, Hippolyte et Aricie (Haïm) - 26.V.19 EmptyMar 28 Mai 2019 - 15:17

Mélissa Petit Aricie
Cyrille Dubois Hippolyte
Stéphanie D’Oustrac Phèdre
Edwin Crossley-Mercer Thésée
Wenwei Zhang Pluton / Neptune
Hamida Kristoffersen Diane
Aurélia Legay Œnone
Nicholas Scott Première Parque
Spencer Lang Seconde Parque, Tisiphone
Alexander Kiechle Troisième Parque
Gemma Ní Bhriain Une Prêtresse de Diane, Une Matelote, Une Chasseresse

Emmanuelle Haïm direction
Orchestra La Scintilla Zurich
Chœur de l’Opéra de Zurich direction Janko Kastelic

Belle soirée, qui m'a permis de reconsidérer les qualités de cette œuvre – ses qualités dramatiques, car je ne doutais absolument pas de sa flamboyance musicale. Quelques coupes dans les actes, pas de prologue : si ça ne tenait qu'à moi, je sectionnerais aussi le Ve acte...

Dubois absolument miraculeux en Hippolyte. Engagement de feu, musicalité racée, franchise de la déclamation, surtout. Son entourage ne prenait pas un aussi grand soin à dire le texte, sauf Spencer Lang (Tisiphone) et dans une moindre mesure Stéphanie d'Oustrac – ce qui reste quand même, quelque puisse être la beauté des voix, un élément stylistique fondamental dans la tragédie en musique...

C'est la grande réserve que j'aurais à émettre, car c'était sinon une distribution d'une très grande qualité : découverte de Mélissa Petit en Aricie, qui chante surtout à Zürich, au timbre d'un fruité et d'un onctueux où l'on aimerait se perdre... Et un charisme vocal et scénique évident. D'Oustrac incandescente et prodigieuse d'impact.

Et très bel orchestre, dirigé avec tension et contrastes par Emmanuelle Haïm, bien qu’avec un geste large.

J'étais perché au second balcon, et on ne m'ôtera pas de l'idée que c'est là dans cette salle que l'on entend le mieux. (Ce qui est un peu balaud, c'est que les invitations presse sont souvent au parterre ou en corbeille, donc pas au meilleur endroit pour recevoir pleinement ce qui est donné par les artistes...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://pezzocapriccioso.wordpress.com
 
TCE - Rameau, Hippolyte et Aricie (Haïm) - 26.V.19
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rameau - Les Boréades
» Beaune 2012
» Pleyel, 6.03.2011, Anacréon (V2), Pygmalion, Christie & co
» Catherine Kintzler: "Poétique de l'Opéra Français"
» Opéras de petits maîtres baroques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: