Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Daniel-François-Esprit Auber et ses opéras

Aller en bas 
AuteurMessage
-
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9357
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Daniel-François-Esprit Auber et ses opéras   Sam 29 Juil 2006 - 6:13



Daniel-François-Esprit Auber, compositeur Français, est né à Caen en 1782 et mort à Paris en 1871 à l'âge de 89 ans. Il est l'auteur d'une cinquantaine d'opéras écrits entre 1805 et 1869 parmis lesquels La Muette de Portici (1828), Fra Diavolo (1830), Le Domino Noir (1837), Les Diamants de la Couronne (1841) et Manon Lescaut (1856).
Il s'inscrit dans le prolongement de Boeildieu et s'inspire également de Rossini. Il inspira quant à lui Wagner (…il faut le dire) mais jetta sur son œuvre un regard désintéressé et humoristique en disant: "Si j’assistais à un de mes ouvrages, je n'écrirais de ma vie une note de musique". Laughing … s'il le dit lui-même.

Je ne connais pour l'instant qu'un seul de ses opéras, mais vu l'abondance de sa production on peux espérer que ce topic n'en reste pas à un seul ouvrage.

La Muette de Portici (1828)
Cet opéra a attiré mon attention à cause d'un fait historique: la Révolution Belge. En 1830 l'œuvre est montée à la Monnaie à Bruxelles et un duo du deuxième acte réveille l'esprit patriotique des Belges, alors sous le joug Hollandais. Voici les paroles du coupable passage:

Amour sacré de la patrie,
Rends-nous l’audace et la fierté;
A mon pays je dois la vie.
Il me devra sa liberté.

Le public s'identifiant à ces paroles, se révolte, et commence alors la Révolution qui mènera à l'indépendance.
Intrigué, je me suis procuré cet opéra et voici l'histoire qu'il raconte:

Résumé de l'histoire
Opéra en 5 actes.

Premier acte: (± 45min)
L'histoire se passe à Naples sous le joug espagnol au XVIIe siècle. Le fils du vice-roi, Alphonse se prépare à épouser Elvire. Mais il a eu une aventure au préalable avec Fenella (…elle est muette et de Portici). Il voit donc son union avec une certaine apréhension à cause de sa trahison… d'autant plus qu'il a fait emprisonner la muette. Mais celle-ci s'est évadée et arrive poursuivie dans les bras d'Elvire qui patiente dans un jardin en attendant ses noces. Elvire ignore de qui il s'agit. Fenella mime à celle-ci son histoire (amours déçus, emprisonnement, évasion)… Elvire est choquée et promet de l'aider. Mais voici les noces …durant lesquelles Fenella reconnaît son amant (Alphonse) et le dévoile (en mimant) aux yeux de tous. C'est la consternation.

Deuxième acte: (± 28min)
Des pêcheurs en bord de mer.
Masaniello (frère de Fenella… Napolitain donc) s'inquiète de la disparition de sa sœur (il n'est au courant de rien). Il se confie à un ami, Pietro et flairant un coup des Espagnols, ils se lancent dans un duo patriotique ("Amour sacré de la patrie…"). Fenella survient, mime son histoire à son frère. Celui-ci jure de la venger et s'engage à faire tomber les traitres avec ses amis marins.

Troisième acte: (± 20min)
C'est la discorde entre Alphonse et Elvire, mais au bout de 6min de duo tout est racommodé et le couple promet de veiller sur le destin de la muette. Alphonse somme son officier d'aller la chercher. Il la trouve sur le marché, mais au moment de la saisir fait face à Masaniello et ses hommes… la révolte sanglante commence.

Quatrième acte: (± 35min)
Masaniello, en sa demeure, a des remords face à ce sang versé de manière disproportionnée (déjà à l'époque…), il veut cesser l'effusion et se confie à Fenella. Mais Pietro, son second ne l'entend pas de cette oreille. Ils sortent de nouveau sous des accents patriotiques au grand désarroi de Masaniello. Fenella, seule, est surprise par un couple en danger de mort la suppliant de les protéger (c'est Elvire et Alphonse), Masaniello les surprend et ne sachant pas qui c'est, leur promet l'hospitalité. Pietro et ses hommes entrent, reconnaissent le couple… consternation. Masaniello est tenu par son serment de les protéger et Pietro veut les tuer. Entre alors le peuple qui porte le révolutionnaire Masaniello en triomphe et lui offre le trône. Pietro promet de le tuer y voyant un traitre.

Cinquième acte: (± 19min)
C'est la fête au palais et Pietro se vante d'avoir empoisonné Masaniello pendant le festin… mais Alphonse revient avec son armée pour le détroner. Les combats font rage au palais, le peuple réclame le sauveur Masaniello, et alors arrive une scène d'un comique déconcertant: Masaniello, de forte constitution, est juste ébranlé par le poison mais n'en meurt pas. Pendant près de 10 minutes, alors que tout le monde essaye de le réveiller, il chante en somnolant des extraits des airs, barcarolles, cavatine, hymnes de l'opéra, puis soudain: "Mes armes!"… et il part faire la guerre. Il est tué au combat, Fenella ne s'en remet pas et se suicide en se jetant dans l'abîme face au Vésuve en éruption sous ces paroles du chœur:

Grâce pour notre crime!
Grand Dieu! Protège-nous!
Et que cette victime
Suffise à ton courroux!

Les moments forts:
Le style de la musique est relativement lèger (Beethoven, Berlioz, Wagner, Verdi, Liszt… n'étant pas encore passé par là.) et rappelle les parodies plus récentes d'Offenbach ou le style de Rossini (crescendos, grosse caisse, etc.) mais dans un ton sérieux, même dans la scène finale. C'est un opéra à numéro qui comporte donc pas mal de morceaux de bravoures (airs à roucoulades d'Elvire (soprano), airs patriotiques de Masaniello (ténor), nombreux chœurs… et la célèbre cavatine de Masaniello: "Du pauvre seul ami fidèle…"). Les rôles sont principalement masculin (5 voix d'hommes pour 1 voix de femme). L'aspect le plus surprenant réside peut-être dans le rôle de la muette (il fallait oser à l'opéra…), ce qui a pour conséquence d'avoir beaucoup de passage de conversation entre un chanteur et l'orchestre, qui traduit en musique ce que mime la muette. C'est une attrait particulièrement intéressant. A part ça, il paraît que l'efficacité de la structure en cinq acte de l'opéra a séduit Wagner qui a tenté de réiterer le coup avec Rienzi.

Et cet après-midi, une critique de la version de Fulton de l'opéra… mais là je vais me coucher en rêvant du Vésuve I don't want that
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84265
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Daniel-François-Esprit Auber et ses opéras   Sam 29 Juil 2006 - 16:03

Courage, plus qu'une bonne cinquantaine (liste non exhaustive) :

- Julie ou l'erreur d'un moment
- Jean de Couvain
- Le Séjour militaire
- Le Testament et les billets doux
- La Bergère châtelaine
- Emma ou La Promesse imprudente
- Leicester ou Le Château de Kenilworth
- La Neige ou Le Nouvel Eginard
- Vendôme en Espagne
- Les Trois Genres
- Léocadie drame
- Le Maçon
- Le Timide ou Le Nouveau Séducteur
- Fiorella
- La Fiancée
[- La Muette de Portici se situe ici]
- Fra Diavolo ou L'Hôtellerie de Terracine
- Le Dieu et la Bayadère ou La Courtisane amoureuse
- Le Philtre
- La Marquise de Brinvilliers (avec Désiré-Alexandre Batton, H.-M. Berton, Blangini, Boieldieu, Carafa, Cherubini, Hérold et Paër !)
- Le Serment ou Les Faux-Monnayeurs
- Gustave III. ou Le Bal masqué
- Lestocq ou L'Intrigue et l'amour
- Le Cheval de bronze
- Les Chaperons blancs
- L'Ambassadrice
- La Fête de Versailles
- Le Domino noir
- Le Lac des fées
- Zanetta ou Jouer avec le feu
- Les Diamants de la couronne
- Le Duc d'Olonne
- Le Part du diable
- La Sirène
- La Barcarolle ou L'Amour et la musique
- Les Premiers pas
- L'Enfant prodique
- Zerline ou La Corbeille d'oranges
- Marco Spada
- Jenny Bell
- Manon Lescaut
- La Circassienne
- La Fiancée du roi de Garbe
- Le Premier jour de bonheur
- Rêve d'amour
- Haÿdée


J'en connais quelques-uns, je pourrai participer lorsque tu auras fini. D'ici là, bon courage. Basketball


Dernière édition par le Sam 29 Juil 2006 - 17:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81768
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Daniel-François-Esprit Auber et ses opéras   Sam 29 Juil 2006 - 16:06

Zoilreb a écrit:

Le style de la musique est relativement lèger (Beethoven, Berlioz, Wagner, Verdi, Liszt… n'étant pas encore passé par là.)

En 1828 Beethoven était pourtant déjà (tré)passé par là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84265
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Daniel-François-Esprit Auber et ses opéras   Sam 29 Juil 2006 - 16:08

Oui, mais musicalement, malgré quelques pages charmeuses, ce n'est pas la musique la plus consistante du monde. J'imagine que c'est à cela que pensait Rotceh.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
-
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9357
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Daniel-François-Esprit Auber et ses opéras   Sam 29 Juil 2006 - 16:10

Xavier a écrit:
Zoilreb a écrit:

Le style de la musique est relativement lèger (Beethoven, Berlioz, Wagner, Verdi, Liszt… n'étant pas encore passé par là.)

En 1828 Beethoven était pourtant déjà (tré)passé par là.
Oui, mais je ne crois pas qu'Auber connaissait sa musique à cette époque. Si on en croit Berlioz, vers 1829, alors qu'Habeneck montait les symphonies de Ludwig van au Conservatoire, celui-ci était considéré comme un hérétique par la vieille garde des compositeurs.
En tous cas on entend pas du "sourd" dans la Muette.


Dernière édition par le Sam 29 Juil 2006 - 16:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9357
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Daniel-François-Esprit Auber et ses opéras   Sam 29 Juil 2006 - 16:12

DavidLeMarrec a écrit:
J'en connais quelques-uns, je pourrai participer lorsque tu auras fini. D'ici là, bon courage. Basketball
Lorsque j'aurai fini quoi ? Tous ses opéras ? Mais il est fou… Shocked Shocked Je ne suis pas maso moi! Laughing

Vas-y parle nous de ceux que tu connais. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stanislas Lefort
Baroqueux fou
avatar

Nombre de messages : 2477
Localisation : Aux trousses du fantôme de l'Opéra !
Date d'inscription : 11/06/2005

MessageSujet: Re: Daniel-François-Esprit Auber et ses opéras   Sam 29 Juil 2006 - 16:14

Il a eu droit à des disques ? Il a bien de la chance...


Sinon, faut pas dire que tout le monde s'en fout, Zoily ! il a été vu 40 fois ton topic ! Smile Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ahbon.free.fr/Ars_Musica.html
Pan
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3440
Date d'inscription : 24/12/2006

MessageSujet: Re: Daniel-François-Esprit Auber et ses opéras   Mer 30 Jan 2008 - 9:46

J'ai entendu hier, sur France musique, un air du Domino noir et c'était tout à fait remarquable. J'ai ainsi pu faire plus ample connaissance avec ce compositeur dont le nom ne m'évoquait jusqu'alors qu'une station RER. Il était extrait de ce disque :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mah70
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 59
Age : 48
Localisation : Paris
Date d'inscription : 07/01/2008

MessageSujet: Re: Daniel-François-Esprit Auber et ses opéras   Mer 30 Jan 2008 - 10:09

Bonjour.

Pour bien débuter dans Auber, même si c'est un disque plus globalement consacré à Suppé, je conseillerais cette pétaradante petite chose:



En intégrale, j'avais beaucoup aimé ceci:



mais c'est une écoute ancienne et je ne pourrais trop développer mon propos.
Dans mon souvenir, c'est une musique aimable, pleine de mélodies agréables et très soigneusement écrite. Auber était insomniaque et passait ses nuits à composer, donc il ciselait autant que faire se peut. C'est plutôt d'un petit format, pas du tout dans le genre "feu et tonnerre" de Berlioz et, pour l'interprétation, ça demande plus d'agilité que de puissance (je n'imagine pas Sumi Jo chez Wagner mais elle m'avait paru très bien ici). Mais c'est bourré de charme, et l'inspiration mélodique évite que ça sombre dans le glucose et la mièvrerie qui guette les petits opéras de l'époque, parfois...

Amitiés,
mah70
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84265
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Daniel-François-Esprit Auber et ses opéras   Mer 30 Jan 2008 - 16:18

On parle d'opéra comique, pas de "petits opéras". tutut

Il y a pas mal de choses très réussies chez Auber, même s'il n'a pas la personnalité de Meyerbeer, par exemple.

Le Domino ou Fra Diavolo sont un régal, en vérité, le premier pour son esprit espiègle, le second pour ses airs démonstratifs, pleins de naïveté.

Mon favori est sans doute Les Diamants de la Couronne. Pas pour la musique, qui est assez brève, mais pour la trame de Scribe, absolument délicieuse, et surtout la ballade des enfants de la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Toxic
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 821
Date d'inscription : 18/03/2008

MessageSujet: Re: Daniel-François-Esprit Auber et ses opéras   Ven 28 Mar 2008 - 15:12

Content de voir qu'il y a un topic consacré à ce malheureux Auber, plus emblématique de la RATP que de la musique française du 19è...

C'est un auteur très prolifique, d'esprit rossinien, plus léger que ses contemporains Meyerbeer ou Halévy. Les livrets sont assez creux (on en connait d'autres!) mais la musique est très rafraichissante.

Je recommande, en particulier, Le Domino Noir, chanté par Sumi JO, très à l'aise dans ce répertoire, et dirigé par Bonynge, gravure Decca, déjà citée dans un précédent post. C'est une bonne entrée en matière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84265
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Daniel-François-Esprit Auber et ses opéras   Ven 28 Mar 2008 - 18:12

toxic a écrit:
Content de voir qu'il y a un topic consacré à ce malheureux Auber, plus emblématique de la RATP que de la musique française du 19è...

C'est un auteur très prolifique, d'esprit rossinien, plus léger que ses contemporains Meyerbeer ou Halévy. Les livrets sont assez creux (on en connait d'autres!) mais la musique est très rafraichissante.
Vous avez pas fini de toucher à Scribe ! Evil or Very Mad

Ses livrets sont légers, mais il y a beaucoup de grandes réussites.


Citation :
Je recommande, en particulier, Le Domino Noir, chanté par Sumi JO, très à l'aise dans ce répertoire, et dirigé par Bonynge, gravure Decca, déjà citée dans un précédent post. C'est une bonne entrée en matière.
Oui, une oeuvre un peu plus consistante que la moyenne musicalement parlant. Personnellement, je recommande plutôt la Dinorah de Meyerbeer pour le comique français de l'époque. Mais pour du Auber, les Diamants de la Couronne, c'est un régal (le théâtre y étant indissoluble d'une musique assez peu longue en réalité).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 27
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Daniel-François-Esprit Auber et ses opéras   Ven 28 Mar 2008 - 18:14

Ca donne quoi Gustave III ? Juste par curiosité... (pour voir ce que ça donne par rapport à Verdi)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84265
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Daniel-François-Esprit Auber et ses opéras   Ven 28 Mar 2008 - 18:22

Elvira a écrit:
Ca donne quoi Gustave III ? Juste par curiosité... (pour voir ce que ça donne par rapport à Verdi)
Mouais bof. La musique sonne assez au kilomètre, pas vraiment la personnalité d'Auber. Assez proche de la Muette de Portici, ça reprend plus des recettes de type donizettien que l'esprit de Boïeldieu et Adam.

Et surtout, du point de vue concret, la version discographique est assez pénible. J'ai été très déçu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 27
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Daniel-François-Esprit Auber et ses opéras   Ven 28 Mar 2008 - 18:23

Ok, je ne tente pas donc... A croire que la discographie de n'importe quel Gustave III, de n'importe quel compositeur n'est pas terrible, amusant. drink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84265
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Daniel-François-Esprit Auber et ses opéras   Ven 28 Mar 2008 - 18:32

Elvira a écrit:
Ok, je ne tente pas donc... A croire que la discographie de n'importe quel Gustave III, de n'importe quel compositeur n'est pas terrible, amusant. drink
scratch

Pourquoi, tu penses à quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 27
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Daniel-François-Esprit Auber et ses opéras   Ven 28 Mar 2008 - 18:34

Je dois vraiment écrire des trucs tordus ce soir (le smiley était bien senti...) : je disais que même chez Verdi, Gustavo III n'était pas terrible (je ne parle pas du Bal).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84265
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Daniel-François-Esprit Auber et ses opéras   Ven 28 Mar 2008 - 18:37

Elvira a écrit:
Je dois vraiment écrire des trucs tordus ce soir (le smiley était bien senti...) : je disais que même chez Verdi, Gustavo III n'était pas terrible (je ne parle pas du Bal).
Pas terrible ?? C'est la même chose...

Tu veux dire au disque ? Pourtant, une version avec Brouwenstijn, une version avec Martinpelto, et la version anglaise de grand luxe du toujours exemplaire Parry...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 27
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Daniel-François-Esprit Auber et ses opéras   Ven 28 Mar 2008 - 18:41

Citation :
Tu veux dire au disque ? Pourtant, une version avec Brouwenstijn, une version avec Martinpelto, et la version anglaise de grand luxe du toujours exemplaire Parry...

Oui... (j'ai décidemment du mal à m'exprimer ce soir Mr. Green ) Je ne connais absolument pas cette version mais une autre, qui vient tout droti des pays nordiques, pas terrible. scratch Et j'ai tenté de chercher, rien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84265
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Daniel-François-Esprit Auber et ses opéras   Ven 28 Mar 2008 - 18:55

Elvira a écrit:
Citation :
Tu veux dire au disque ? Pourtant, une version avec Brouwenstijn, une version avec Martinpelto, et la version anglaise de grand luxe du toujours exemplaire Parry...

Oui... (j'ai décidemment du mal à m'exprimer ce soir Mr. Green ) Je ne connais absolument pas cette version mais une autre, qui vient tout droti des pays nordiques, pas terrible. scratch Et j'ai tenté de chercher, rien !
Tu parles de celle avec Martinpelto, oui. Elle me fait terriblement envie, moi. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 27
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Daniel-François-Esprit Auber et ses opéras   Ven 28 Mar 2008 - 21:12

Si tu as envie des cordes raides, hé bien, elle te plaira. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mijanou
Néophyte


Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Daniel-François-Esprit Auber et ses opéras   Ven 10 Avr 2009 - 10:57

bonjour à toutes et tous
je cherche de la doc sur manon et je ne trouve pas grand chose pour ne pas dire rien, ou me procurer cd et dvd?
merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84265
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Daniel-François-Esprit Auber et ses opéras   Ven 10 Avr 2009 - 14:47

La version Marty chez EMI se trouve peut-être encore (c'est avec Mesplé et c'est très bien). La version Fournillier, chez le Chant du Monde, doit être totalement épuisée depuis les lustres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
mijanou
Néophyte


Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Daniel-François-Esprit Auber et ses opéras   Ven 10 Avr 2009 - 19:46

bonsoir,
je trouve bien des mesplé , mais pas manon de auber.
merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84265
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Daniel-François-Esprit Auber et ses opéras   Ven 10 Avr 2009 - 23:30

mijanou a écrit:
bonsoir,
je trouve bien des mesplé , mais pas manon de auber.
merci
Ce doit être épuisé, donc.

Essaie sur MusicMe, ça s'y trouve peut-être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
mijanou
Néophyte


Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Daniel-François-Esprit Auber et ses opéras   Dim 12 Avr 2009 - 16:32

Bonjour,
merci sur musicme j'ai trouvé une version de Mado Robin
Encore merci pour vos connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84265
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Daniel-François-Esprit Auber et ses opéras   Dim 12 Déc 2010 - 13:28

Ecoute d'Haÿdée (j'avais seulement écouté le premier acte jusqu'ici, faute d'avoir pu obtenir une captation complète).

Verdict : Shocked Shocked Shocked Shocked .

On y trouve la Partie de Trictrac de Mérimée, l'Otello de Shakespeare, les invariants du genre bien sûr, des dialogues superbement développés dans cette version de Compiègne, des modulations surprenantes et même quasiment de la 'musique subjective' (voir ici).

Epatant, et en plus c'est beau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
T-A-M de Glédel
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1512
Age : 30
Localisation : Vincennes
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: Daniel-François-Esprit Auber et ses opéras   Dim 12 Déc 2010 - 16:06

Euh...

Te rends-tu compte que tu utilises des louanges et termes techniques inconnus pour du Auber/Scribe ?


C'est le DVD de Compiègne que tu as ?
C'est mieux que les versions du Domino Noir ou des Diamants de la couronne ? (Je suis toujours dubitatif sur la qualité des DVD de Jourdan...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84265
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Daniel-François-Esprit Auber et ses opéras   Dim 12 Déc 2010 - 16:10

Si mon propos est bizarre, c'est que l'opéra est lui aussi un peu différent de l'usage... Ce n'est pas un ouvrage révolutionnaire du tout, mais c'est très impressionnant pour du Auber.

Je ne suis pas informé de l'existence d'un DVD, j'ai juste une bande (peut-être prise sur les genoux ?).

Qualitativement, c'est remarquablement chanté : Philippe / Schmidt / Comparetti / Vidal / Médioni ! L'orchestre et le choeurs sont meilleurs qu'à l'accoutumée également.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
T-A-M de Glédel
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1512
Age : 30
Localisation : Vincennes
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: Daniel-François-Esprit Auber et ses opéras   Dim 12 Déc 2010 - 16:44

Ça, mais je ne l'ai pas vu souvent.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
franchom
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 436
Age : 51
Localisation : valenciennes
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: Daniel-François-Esprit Auber et ses opéras   Ven 31 Déc 2010 - 4:19

DavidLeMarrec a écrit:
Ecoute d'Haÿdée (j'avais seulement écouté le premier acte jusqu'ici, faute d'avoir pu obtenir une captation complète).

Verdict : Shocked Shocked Shocked Shocked .

On y trouve la Partie de Trictrac de Mérimée, l'Otello de Shakespeare, les invariants du genre bien sûr, des dialogues superbement développés dans cette version de Compiègne, des modulations surprenantes et même quasiment de la 'musique subjective' (voir ici).

Epatant, et en plus c'est beau.

Je peux te venir en aide je dois avoir l' integrale.
Haydée semble par son inspiration flamboyante être un des meilleurs Auber .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
franchom
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 436
Age : 51
Localisation : valenciennes
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: Daniel-François-Esprit Auber et ses opéras   Ven 31 Déc 2010 - 4:20

DavidLeMarrec a écrit:
mijanou a écrit:
bonsoir,
je trouve bien des mesplé , mais pas manon de auber.
merci
Ce doit être épuisé, donc.

Essaie sur MusicMe, ça s'y trouve peut-être.

Sinon tu peux téléphoner directement au Théâtre de Compiègne
ils font de la vente par correspondance de leur production

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84265
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Daniel-François-Esprit Auber et ses opéras   Ven 31 Déc 2010 - 12:43

franchom a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Ecoute d'Haÿdée (j'avais seulement écouté le premier acte jusqu'ici, faute d'avoir pu obtenir une captation complète).

Verdict : Shocked Shocked Shocked Shocked .

On y trouve la Partie de Trictrac de Mérimée, l'Otello de Shakespeare, les invariants du genre bien sûr, des dialogues superbement développés dans cette version de Compiègne, des modulations surprenantes et même quasiment de la 'musique subjective' (voir ici).

Epatant, et en plus c'est beau.

Je peux te venir en aide je dois avoir l' integrale.
Haydée semble par son inspiration flamboyante être un des meilleurs Auber .
Merci beaucoup Hervé. Smile Je disais justement que j'avais enfin trouvé la suite.

Effectivement, je crois que c'est le meilleur Auber (au moins techniquement) que j'aie écouté. Je conserve cependant une tendresse toute particulière pour les Diamants de la Couronne, la Ballade des Enfants de Nuit est une pièce-culte pour moi. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
nugava
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1509
Age : 32
Date d'inscription : 09/12/2007

MessageSujet: Re: Daniel-François-Esprit Auber et ses opéras   Mer 28 Fév 2018 - 0:01

Je viens de découvrir le Domino Noir. C'est vraiment un petit bijou. Je me demande dans quelle mesure ça a pu influencer Offenbach pour ses Contes. Ne ratez pas ça à Paris le mois prochain, avec A-C Gillet et Cyrille Dubois, c'est magnifiquement stylé. Et la mise en scène de Christian Hecq et sa comparse est une splendeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84265
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Daniel-François-Esprit Auber et ses opéras   Mer 28 Fév 2018 - 13:17

Oui, c'est très chouette, un des bons Auber. Very Happy

Si tu aimes ça, il y a Les Diamants de la Couronne (qu'il faut voir en vidéo), un bijou absolu dans le domaine des quiproquos virtuoses. (et une musique assez étrange : http://operacritiques.free.fr/css/index.php?2007/11/21/776 )

Au disque, le Domino existe dans une bonne version Bonynge, mais ce doit être moins bon que la prod' qui a passé à Liège et que je me réjouis de voir très bientôt. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Zémire
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 482
Age : 62
Date d'inscription : 18/07/2010

MessageSujet: Re: Daniel-François-Esprit Auber et ses opéras   Jeu 8 Mar 2018 - 22:42

La production de "Domino noir" vue à Liège dernièrement est effectivement fabuleuse tant du point de vue de la scénographie que de la distribution mais côté composition, excepté deux ou trois airs, cela me semble plus faible que la "Manon Lescaut" vue également à Liège il y a deux ou trois ans ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Daniel-François-Esprit Auber et ses opéras   

Revenir en haut Aller en bas
 
Daniel-François-Esprit Auber et ses opéras
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Daniel-François-Esprit Auber et ses opéras
» Daniel-François-Esprit Auber
» Le Domino noir de AUBER
» "Un bal masqué" de Verdi
» Un timbre de La Poste à l'effigie de Daniel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: