Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Opéra de Paris - Don Carlo - 10/11/2019

Aller en bas 
AuteurMessage
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23271
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Opéra de Paris - Don Carlo - 10/11/2019 Empty
MessageSujet: Opéra de Paris - Don Carlo - 10/11/2019   Opéra de Paris - Don Carlo - 10/11/2019 EmptyJeu 14 Nov 2019 - 21:01

J'ai vu la production de Don Carlo par Warlikowski dans la version de Modène en 5 actes à l'ONP le lundi 11 novembre, dernière date avec Roberto Alagna et Aleksandra Kurzak dans les rôles de Carlo et Elisabetta.

Très belle direction de Luisi même s'il y eut visiblement des décalages au troisième acte avec l'orchestre qui ne suivait pas sa battue (chose que j'ai lue mais que je n'ai pas remarqué de mon côté).

Cela a été la première fois que j'ai entendu Alagna en salle et je l'ai trouvé plutôt en très bonne forme alors que ce n'était pas le cas à la première d'après ce que j'avais lu ici ou là, dans la mesure où il fut remplacé après les deux premiers actes. Le ténor s'est donné entièrement vocalement, a eu de très beaux phrasés et fit preuve d'une très belle intensité.

Aleksandra Kurzak a été mon coup de cœur de la représentation. Elle a composé une Elisabetta extrêmement touchante et n'a pas triché avec sa voix même si elle n'a pas la voix d'un soprano spinto. Les aigus filés étaient splendides, le grave sonnait très bien, la musicalité était exquise. Son "Tu che le vanità" fut d'anthologie et les duos Elisabetta - Carlo, notamment le dernier, sublimes, avec une très belle alchimie avec son partenaire.

Etienne Dupuis a une très belle voix et il m'a séduit en Rodrigo au niveau du chant, même si la caractérisation du personnage ne m'a pas paru très poussée. En tout cas, sa scène de la prison fut splendide en terme de chant et de maîtrise du phrasé.

Anita Rachvelishvili m'a laissé davantage mitigé même si ses graves poitrinés sont impressionnants et produisent leur effet. Sa chanson du voile m'a déplu, notamment dans la vocalisation sur les montées dans l'aigu, j'ai trouvé cela désagréable et cela manquait de finesse sur l'ensemble de ce morceau. Elle ne fait qu'une bouchée du rôle dans l'acte III en revanche. Son "O don fatale" m'a davantage convaincu, notamment la partie centrale plus douce. L'engagement qu'elle y a mis m'a plu. Une Eboli en demi-teinte pour moi, pas assez aristrocratique, alors que j'avais beaucoup aimé en retransmission son Amneris par exemple, pour citer un autre rôle important de mezzo-soprano chez Verdi.

René Pape a composé un Filippo extrêmement juste interprétativement. La voix n'est pas la plus séduisante que toi au niveau du timbre avec un côté trop gris mais que ce soit dans l'autorité ou les moments où le roi est blessé, dans le doute, je l'ai trouvé très a propos. Un monologue du IV très touchant.

Vitalij Kowaljow très bien chantant en Inquisiteur mais guère impressionnant donc confrontation tombant à plat à l'acte V.

Seconds rôles très bien (Eve-Maud Hubeaux, Julien Dran et Sava Vemić notamment), tout comme le choeur.

Mise en scène de Warlikowski dont je ne suis pas fan car la direction d'acteurs pour cette oeuvre n'est pas hyper aboutie et car je n'aime quasiment aucun des décors. Je n'apprécie la mise en scène quasiment que lorsque les personnages sont au cloître. Le cheval à l'Acte I, c'est plutôt ridicule. Pas changé d'avis depuis la version française vue sur Arte à propos de la mise en scène, si ce n'est que l'acte III ici est beaucoup plus réduit car pas d'échanges Elisabetta - Eboli comme dans la version française.

Je sais que David était présent notamment. Qui a vu l'une des représentations ou ira voir une représentation avec Fabiano et Car ?

France Musique proposera ce Don Carlo en retransmission le samedi 14 décembre.


Revenir en haut Aller en bas
Patzak
Mélomane averti


Nombre de messages : 497
Age : 61
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/04/2015

Opéra de Paris - Don Carlo - 10/11/2019 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Paris - Don Carlo - 10/11/2019   Opéra de Paris - Don Carlo - 10/11/2019 EmptyVen 15 Nov 2019 - 11:15

J'y étais hier, 14/11, distribution "B" = Fabiano/Car. Superbe représentation, plateau et orchestre excellents, ms pas mal du tout (déja vue en 2018).

Nicole Car n'a pas les moyens de Yoncheva, bien sur, mais tire bien son épingle du jeu. Suffisamment puissante, tres musicale, belle noblesse, il lui manque juste certaines couleurs qui étaient extremement touchantes chez Yoncheva (et peut-etre Kurzak). C'est une bonne Elisabetta, sans etre mémorable.

Fabiano est excellent, lui, avec une voix bluffante: j'avais l'impression d'écouter Alain Vanzo. Une voix jeune et solaire et une projection facile, tres différent de Kauffman et nettement plus proche de Alagna comme couleur. Ayant souvent entendu Roberto, je pense que Fabiano était comparable.

Aurele a bien décrit les autres chanteurs: Dupuis a une voix spectaculaire à la Milnes et une superbe ligne de chant; son personnage pourrait encore progresser pour atteindre la noble simplicité de Tézier par exemple. Pape a encore de tres beaux restes: un peu gris sans doute au début et dans des moments peu importants, mais il fait ententre des echos de Wotan et un timbre encore superbe quand il en a besoin. Noble et torturé comme il faut. Enfin, je serai plus positif qu'Aurele sur Rachvelishvili, qui a tout de meme une voix splendide, meme si je ne raffole pas non plus des fff poitrinés. Moins aristo que Garanca, un peu moins agile, elle est tout de meme tres bien dans son genre. C'est vrai que les volcaniques Amneris et Azucena lui vont mieux.

Enfin, si j'aimais bien Jordan en 2018, Luisi est encore plus intense et incisif, vraiment superbe, dans la suite de son Boccanegra et de son fantastique Falstaff. Il croit sans doute plus que Jordan à cette musique et la connait mieux. L'orchestre est plus brilliant, les cuivres impeccables et superbement fondus dans l'ensemble. Beaucoup de moments carrément terrifiants, d'autres d'une étrangeté extraordinaire (des passages pour petite harmonie avec les flutes qui emmenent une sorte de bal populaire ralenti pianissimo....)

Décidément, j'aime de plus en plus Don Carlos et ses noirceurs.... Je crois qu'il en arrive à etre mon 2e Verdi préféré, ex aequo avec Otello et Aida...

Replacement facile au 1er balcon; public un peu agité autour de moi ce qui a nui à la concentration, hélas.

Merci à Lissner pour une production splendide, encore une...
Revenir en haut Aller en bas
Ben.
Mélomane chevronné
Ben.

Nombre de messages : 2039
Age : 31
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/10/2010

Opéra de Paris - Don Carlo - 10/11/2019 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Paris - Don Carlo - 10/11/2019   Opéra de Paris - Don Carlo - 10/11/2019 EmptyVen 15 Nov 2019 - 15:46

J'y étais hier également.

Plutôt très bien placé (j'avais une invitation protocole), donc aux premières loges pour apprécier la qualité de chant.

Déjà, j'ai moyennement aimé la mise en scène. Je trouve la scénographie un peu pauvre, parfois inutile (les projections vidéos ne servent vraiment à rien).
A rebours, la direction d'orchestre était remarquable. Luisi est vraiment un chef intéressant, et sa lecture de l'oeuvre m'a semblé très qualitative et pertinente. Bel ONP également, même si je trouve les chœurs toujours un peu moins bons (même si très corrects) que les musiciens en fosse.

En ce qui concerne les rôles titres:
- Je n'ai vraiment pas aimé Fabiano, à part dans le dernier acte, où son duo final fonctionne très bien. Sinon, je trouve qu'il force souvent, et qu'il manque de nuance. Je n'avais pas adoré Kauffman, trop précautionneux, mais Fabiano ne m'a pas convaincu. La présence scénique n'est pas incroyable, et souvent l'expressivité manque.
- Car a ses limites, mais elle campe le personnage avec beaucoup de sensibilité. Pas extraordinaire, car la voix porte parfois peu, mais quelques très beaux moments d'émotion.
- Dupuis est celui qui m'a fait plus forte impression. J'ai beaucoup aimé la clarté de son chant, une voix limpide, sans artifice, ample.
- Pape a de beaux restes. Je disais à l'ami qui m'accompagnait que je le trouvais fatigué. Peut-être le mauvais soir? Dans l'ensemble, ça reste de très bon niveau, avec une vraie facilité à incarner ce genre de personnage. Le métier fait beaucoup: on sent qu'il s'économise jusqu'au fameux air du début du 4ème acte, où il retrouve de la superbe.
- Rachvelishvili est un contresens dans ce rôle. Elle ne m'a pas du tout convaincu: j'ai détesté ses fff de poitrine, très vulgaires. Elle avait hier soir une dégaine vocale de poissonnière. Alors c'est très impressionnant, surtout quand on écoute Car pendant 4h30, parce que la voix est facile, qu'elle joue avec le volume sonore avec agilité. Mais que ça manque de grâce et d'élégance dans ce rôle. Joli solo final néanmoins (très applaudi, mais bon...).

Dans cette version, qui est ma préférée de Don Carlo, je retrouve toujours la même problématique: les 3 premiers actes sont proches de l'indigence (le 3ème est un peu moins pire, mais plein de choeurs lourdingues et pompiers). Pour autant, les 2 actes conclusifs sont tellement beaux, pleins de la subtilité qui manque aux 2h précédentes, qu'ils sauvent l'ensemble.
Mais vraiment, ce premier acte condense à peu près tout ce que je n'aime pas dans l'opéra, et ce qui m'a souvent éloigné de l'opéra verdien.

Malgré ces nuances, c'était quand même une très belle production, nonobstant une salle particulièrement enrhumée ce soir là.
Revenir en haut Aller en bas
http://concert-perpetuel.blogspot.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 88081
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Opéra de Paris - Don Carlo - 10/11/2019 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Paris - Don Carlo - 10/11/2019   Opéra de Paris - Don Carlo - 10/11/2019 EmptyDim 17 Nov 2019 - 11:46

aurele a écrit:
Très belle direction de Luisi même s'il y eut visiblement des décalages au troisième acte avec l'orchestre qui ne suivait pas sa battue (chose que j'ai lue mais que je n'ai pas remarqué de mon côté).

Le 11, donc, les intentions de Luisi étaient excellentes (beau lyrisme, mise en valeur de détails fort beaux)… mais la réalisation de l'orchestre, je n'avais jamais vu ça à ce point, même chez eux : chaque accord en retard sur les chanteurs (et pas qu'un peu, souvent ça frottait dans l'harmonie, parce que le chanteur était déjà à la note suivante). Pourtant les chanteurs n'étaient pas trop désordonnés (pas parfaits, mais très honnêtes pour ce qui est le standard verdien international) et Luisi donnait tous les départs quasiment un temps à l'avance, à chaque pupitre, il anticipait tout, mais la réaction était systématiquement en retard. C'est tout de même un Verdi où l'orchestre est assez beau, mais ça faisait mal d'écouter ça… pas de réaction. Ils ont même réussi à perdre totalement les chanteurs dans le trio du III (forcément, il faut gérer les contretemps de Posa notamment, alors si l'orchestre se décale, plus personne ne sait où c'est)… Rachvelishvili a fini à contretemps de l'orchestre (c'était très audible, les doublures de l'orchestre de sa ligne étaient deux temps après…), peut-être de son fait, mais un truc très facile à rattraper si l'orchestre avait écouté les gestes que Luisi leur a faits très clairement pendant tout le trio…

J'avoue que je croyais naïvement que le métier d'un musicien professionnel était de jouer en rythme, mais apparemment ce n'est plus nécessaire une fois qu'on est musicien à l'Opéra. (J'avoue que ça m'irrite un peu, j'ai l'impression qu'on me manque de respect en tant que spectateur « ils n'écoutent que les voix, on n'aime pas Verdi, ce sera bien suffisant pour eux ».) Surtout quand on sait qu'ils peuvent faire des Wagner, Puccini et Strauss parfaits, hein.)

Sinon le plateau était magnifique (soirée avec Kurzak & Alagna), Warlikowski a retravaillé sa mise en scène qui est plutôt meilleure (même si toujours assez anodine). Comme vous un peu perplexe sur Rachvelishvili qui m'avait ravi par son caractère juvénile et lumineux inattendu en Azucena (on pouvait y entendre la fille traumatisée, plutôt que la vieille sorcière), et qui chantait ici du plus fort qu'elle pouvait (plus fort que la substance de la voix, qui détimbrait un peu), avec des poitrinés très impressionnants, mais quand même très appuyés.

Quant à Pape, il a toujours eu ses bons et ses mauvais soirs. Lundi la voix ne sortait pas très bien (et dans un goût toujours aussi peu italien), mais j'ai été impressionné par l'artiste qui parvenait malgré tout à faire toutes les notes sans difficulté, et à ménager les césures et effets de phrasé expressifs pour faire vivre son personnage.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 88081
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Opéra de Paris - Don Carlo - 10/11/2019 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Paris - Don Carlo - 10/11/2019   Opéra de Paris - Don Carlo - 10/11/2019 EmptyDim 17 Nov 2019 - 11:50

Et pour une fois, j'ai trouvé les chœurs très bons (de très belles nuances à l'acte I), ils continuent vraiment la mutation avec Basso vers quelque chose de moins uniformément braillard. Lundi, on avait vraiment de très belles choses pour un chœur d'opéra : il suffit vraiment de les faire travailler dans cette direction, car le niveau individuel est très élevé.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




Opéra de Paris - Don Carlo - 10/11/2019 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Paris - Don Carlo - 10/11/2019   Opéra de Paris - Don Carlo - 10/11/2019 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Opéra de Paris - Don Carlo - 10/11/2019
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [08032012] Tarifs officielles du SS4 !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: