Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Gerhard Schedl, un ange passe

Aller en bas 
AuteurMessage
gluckhand
Mélomaniaque
gluckhand

Nombre de messages : 1570
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Gerhard Schedl, un ange passe Empty
MessageSujet: Gerhard Schedl, un ange passe   Gerhard Schedl, un ange passe EmptyJeu 21 Nov 2019 - 10:09

Bonjour, parler d'un musicien comme Schedl, qui est mort a l aube du 21 ème siecle, est-ce parler encore de musique contemporaine, mais j aime tellement ce compositeur et que personne n'en parle, je me permets de remettre un vieux post sur lui,qui pour moi, malgré sa maladresse est toujours d'actualité.

Gerhard Schedl, un ange passe Schedl10


Un disque merveilleux, un compositeur merveilleux,pour ceux qui comme moi privilegient l'humain et la densité émotionnelle dans la musique, pour ceux qui comme moi aiment ces compositeurs entiers comme Allan Pettersson ou Tristan Keuris, ou bien Olivier Greif,pour ceux enfin qui aiment tout simplement, la vraie, la seule et belle musique musique, loin des clichés et des facilités, ils découvriront avec Gerhard Schedl, un frère, un ami, un maître, bref quelqu'un qu'on aime pour toujours à la vie à la mort.En parlant de mort, ce compositeur autrichien né en 1957, s'est donné la mort en 2000.Inutile de chercher ici,des causes à son suicide, il laisse une oeuvre conséquente, que ce soit en musique de chambre, 4 symphonies et plusieurs opéras dont Julie et Jean ,dont je parlerai plus tard si vous voulez.On a parlé de dépression ,dépression que l'on ne ressent pas dans sa musique ,ni dans ce très beau disque, qui commence par un trio à cordes,, l'originalité et la profondeur sont au rendez-vous, il fait de cette forme classique, quelque chose de nouveau et de profondément humain et merci aux interprètes bostoniens de nous offrir cette belle oeuvre .Le duo qui suit violon /violoncelle est lui aussi très tendu et là aussi la douleur est au rendez-vous .dire toutes les influences qui passent dans et au dessus de cette oeuvre n'est pas interessant,mais on sent que l'école de Vienne n'est pas si loin,et l'ombre de  Berg ou de Webern planent comme des  anges bienfaiteurs.Les deux autres oeuvres à Tre et à Cinque sont dans la même lignée envoutânte, bien que s'y mêlent la clarinette et le piano,les interprètes sont formidables et ce disque mériterait un Diapason d'or à lui tout seul.Ce qui me touche le plus avec Schedl, c'est qu'avec sa musique ,cette grande liberté et un certain affranchissement aux grands aînés,liberté qui grâce à  ses  interprètes, ,touche au sublime et à l'universel,tout comme Messiaen avec son quatuor pour la Fin du temps  , des oeuvres de petite formation restreinte,,mais qui par leur richesse et leur varièté mélodique deviennent des chefs-d'oeuvre ,tout comme le monumental  quintette pour 2 violoncelles de Schubert est devenu ce sommet de la musique de chambre,et n'oublions pas aussi que Schedl est né à Vienne , ville chargée de souvenirs et d'histoire.Bon j'arrête là, cette petite présentation et nul doute qu'on reparlera de Gerhard Schedl dans les temps à venir, il va revivre de plus en plus par sa musique et va trouver ses admirateurs.
Pour ceux qui veulent en savoir plus.
Gerhard Schedl - Willkommen bei Doblinger-Musikverlag
doblinger-musikverlag.at/dyn/kataloge/wv_SCHEDL.pdf · Fichier
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomaniaque
gluckhand

Nombre de messages : 1570
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Gerhard Schedl, un ange passe Empty
MessageSujet: Re: Gerhard Schedl, un ange passe   Gerhard Schedl, un ange passe EmptyJeu 21 Nov 2019 - 10:18

Gerhard Schedl, un ange passe Q-160110


ATTENTION CHEF-D'OEUVRE
Le dernier opéra de Schedl est un chef-d'oeuvre absolu ,dont je pense on a pas encore ,ici en France , mesuré l'importance et la vraie grandeur et bien sûr ,toute la beauté.Opéra, réquiem, oratorio, ce match en 10 rounds ,tiré de la pièce Mademoiselle Julie de Strindberg,composé à la fin de l'an 2000 , par un compositeur de 42/43 ans est époustouflant de sensibilité, de surprises et de choix musicaux divers .L'oeuvre dure 92 minutes et la version qu'en propose ces 2 CD est formidable de clarté, d'intelligence musicale et de performances de chanteurs qui sentent qu'ils créent quelque chose de grand.D'ailleurs je ne peux m'empêcher de penser à Mozart en écoutant cette oeuvre , par la façon qu'a Schedl de servir ou d'enrober,chaque chanteur ou chanteuse, ou même de choeurs, il leur sert à chacun,un superbe écrin musical, sorte de testament musical, l'oeuvre est particulièrement moderne par sa structure ,il prend et construit sa musique à sa façon personnelle sans véritable clef de voûte musicale et l'on semble revisiter l'histoire de la musique contemporaine et passée.Par exemple l'orgue y a beaucoup d'importance et c'est grandiose et terriblement prenant.Ce duel, ce combat ,ce match comme intitulé entre Julie la bourgeoise et Jean le valet finira mal  ,on le sait d'avance , c'est aussi une mise au tombeau, à laquelle on assiste et j'ai lu que Strindberg considèrait son théatre ,comme une Bible mise en scène et c'est bien à ça que Schedl se réfère dans cette course au précipice.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Mademoiselle_Julie
Il y a dans ce superbe opéra ,des passages orchestraux de toute beauté, et l'on voit qu'a 43 ans ,Schedl était en pleine possession de ses moyens,que ce soit pour le chant, ou pour l'orchestre,il y a une vigueur, une force intérieure, et un déroulé qui forcent l'admiration de l'auditeur et laissent baba, qui je pense , seront encore plus forts en DVD, car le disque reste ,quoiqu'on dise ,dans l'abstrait , et les 2 CD sont en allemand ,avec très peu d'explications.On sent à l'écoute, l'admiration pour ses maîtres chez Schedl, Berg surtout pour moi, mais d'autres , comme Chostakovitch,Schoenberg, Hartmann aussi dont je rapprocherais bien l'oeuvre et la vision d'ensemble humaniste,en parallèle à Schedl,le jazz y est parfois présent subrepticement,,bref Shedl a tout assimilé à sa façon et nous pond un chef-d'oeuvre n'appartenant qu'à lui, mais ça,c'est le propre du génie.On ne s'ennuie pas une minute pendant ces 2 CD,il y a une tension, une atmosphère débridée,comme un train qui fonce sans s'arrêter vers l'inéluctable.Vous comprendrez que je conseille d'acheter de suite ce chef-d'oeuvre, enfin c'est vous qui voyez!
PS.Je n'ai pas parlé des choeurs qui nous font chavirer en plein requiem, des vents qui sont partout présents et du tourbillon permanent dans lequel nous entraîne cette oeuvre et puis d'autres choses.....
Revenir en haut Aller en bas
 
Gerhard Schedl, un ange passe
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: