Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Stravinsky - L'Oiseau de Feu

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
Siegmund

Nombre de messages : 6534
Age : 31
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - L'Oiseau de Feu   Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 EmptyMer 31 Aoû 2011 - 22:46

Je fais une écoute rapide, pas très sérieuse, de Dorati (LSO). Effectivement, tout me semble l'inverse opposé de Boulez, à commencer par des tempos beaucoup beaucoup plus rapides et des aspects dansants très énergiques quitte à créer un discours musical quelque peu instable sur la longueur.
Par contre, je n'y retrouve absolument pas l'ambiance, la fascination sonore, l'incroyable construction de chez Boulez (CSO). Mais il est vrai que ça fait beaucoup plus ballet (théâtre), alors que Boulez (CSO) en fait vraiment une sorte de poème symphonique contemplatif.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.julien-boudry.net
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 84072
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - L'Oiseau de Feu   Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 EmptyMer 31 Aoû 2011 - 22:58

Ah bah question fascination sonore, je suis pour ma part servi!

Mais je suis d'accord sur la différence entre les deux, et à mon sens, l'Oiseau de feu n'est pas une oeuvre contemplative, alors...
Revenir en haut Aller en bas
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
Siegmund

Nombre de messages : 6534
Age : 31
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - L'Oiseau de Feu   Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 EmptyMer 31 Aoû 2011 - 23:05

Xavier a écrit:
Ah bah question fascination sonore, je suis pour ma part servi!

Ha mais c'est très beau. Mas rien à voir avec Boulez en fait ; là on est vraiment dans la narration et l'action sur couleurs orchestrales assez banales en fait (sans être péjoratif).
Mais avec Boulez on trouve vraiment un monde à part entière, et dans cette forêt profonde, le moindre événements qui peut paraitre doucement joué en écoute comparé frontale, se fait événement extraordinaire et prenant aux tripes.

Je suis lyrique ce soir drunken
Revenir en haut Aller en bas
http://www.julien-boudry.net
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
Siegmund

Nombre de messages : 6534
Age : 31
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - L'Oiseau de Feu   Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 EmptyMer 31 Aoû 2011 - 23:19

J'avoue que la danse et l’envoutement des sujets y est fantastique. Par contre le final est expédié ... Shocked Shocked Mais c'est assez jouissif dans le genre.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.julien-boudry.net
jpwol
Mélomane averti
jpwol

Nombre de messages : 357
Age : 29
Localisation : Troyes/Paris
Date d'inscription : 14/02/2009

Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - L'Oiseau de Feu   Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 EmptyJeu 1 Sep 2011 - 0:04

C'est totalement ça je trouve, la direction flamboyante de Dorati est à l'opposé à celle de Boulez/CSO... Au final je serai bien incapable de départager ces deux versions, je trouve Dorati extremement enthousiasmant, mais l'orchestre de Boulez est tellement beau...
Revenir en haut Aller en bas
guimix
Mélomane averti
guimix

Nombre de messages : 309
Age : 29
Date d'inscription : 13/04/2010

Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - L'Oiseau de Feu   Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 EmptyVen 16 Déc 2011 - 19:24

Je n'ai pas trouvé de fil spécifiquement pour le DVD de l'Oiseau de feu, alors je poste ici :
je voudrais avoir le ballet en DVD (au cas où vous n'auriez pas compris^^) mais je n'ai aucune piste, alors des conseils les amis?
Revenir en haut Aller en bas
Glocktahr
Mélomane chevronné
Glocktahr

Nombre de messages : 4707
Date d'inscription : 22/03/2009

Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - L'Oiseau de Feu   Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 EmptySam 17 Déc 2011 - 12:07

guimix a écrit:
Je n'ai pas trouvé de fil spécifiquement pour le DVD de l'Oiseau de feu, alors je poste ici :
je voudrais avoir le ballet en DVD (au cas où vous n'auriez pas compris^^) mais je n'ai aucune piste, alors des conseils les amis?
Ca m'interesse aussi pour les ballets de Stravinki en général.
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 27826
Date d'inscription : 21/09/2012

Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - L'Oiseau de Feu   Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 EmptySam 22 Sep 2012 - 20:54

Walther a écrit:
Pauken a écrit:
Concernant Ansermet je me suis toujours demandé ce qu'il venait faire placé encore et toujours au sommet de la discographie , avec un orchestre à peine du niveau de n'importe quel seconde zone actuel ...


Ce n'est pas sa version avec l'orch. de la Suisse Romande qu'il faut écouter, assommante et pas terriblement bien enregistrée... mais celle avec le New Philharmonia Orchestra (1968), aussi chez Decca, qui avait été rééditée en album double CD avec 50 minutes de répétitions (l'anglais ineffable d'Ansermet : "you take free barrrs afterrr ze beginning") ! Elle est vraiment ensorcelante, et quand on pense que c'est le dernier disque d'Ansermet et que pour l'enregistrer, il avait désobéi à son médecin qui lui interdisait de continuer à diriger...
J'attends encore de trouver une meilleure interprétation pour l'intégrale de l'Oiseau de feu.


J'aime beaucoup les deux versions qu'enregistra Ansermet, bien différentes : magique, sensuelle, baignée de sortilèges rimskiens avec l'OSR. Tranchante, analytique avec le New Philharmonia qui dissèque les jeux de timbre et clarifie le gabarit rythmique.
Cette inteprétation, en effet le tout dernier disque du chef barbu, vient d'être rééditée dans la collection Eloquence, avec en bonus des extraits de répétition.

http://www.amazon.fr/LOiseau-Feu-The-Firebird-r%C3%A9p%C3%A9titions/dp/B006DEX7AC/ref=cm_cr-mr-img
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 27826
Date d'inscription : 21/09/2012

Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - L'Oiseau de Feu   Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 EmptySam 22 Sep 2012 - 21:01

Xavier a écrit:
Oui les suites sont à bannir pour moi aussi. (comme pour Daphnis)
Pour le concert à la limite (je dis bien à la limite) je peux comprendre, mais au disque pourquoi tronquer l'oeuvre?

J'aime beaucoup l'Oiseau de feu de Dorati pour ma part, es-tu sûr que tu as entendu cette version? (je crois qu'il en a fait 2)
Ce n'est pas brut ou sec justement, enfin pas à mes oreilles.
Par contre Ansermet effectivement n'est pas sensationnel.

Après la seule Suite (1919) gravée en février 1952 pour Mercury avec le Minneapolis Symphony Orchestra, Dorati enregistra à trois reprises le ballet intégral :

=> London Symphony Orchestra en juin 1959 (Mercury)
=> Royal Philharmonic Orchestra à Londres en 1976 (ASV)
=> Detroit Symphony Orchestra en octobre 1982 (Decca)
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 27826
Date d'inscription : 21/09/2012

Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - L'Oiseau de Feu   Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 EmptySam 22 Sep 2012 - 21:18

DavidLeMarrec a écrit:
Merci. Oui, c'est Boulez qu'on trouve le plus aisément, mais c'est assez peu voluptueux, maintien un peu raide.

Souvenir ineffable de Metzmacher avec l'ONF, inapprochable... tant de variétés de climats, d'éloquence rythmique, de beautés de timbres...
Mais juste diffusé sur France Mu.


Mise à jour du 20/03/10 :
Pour répondre à l'objet du fil, quelques versions intégrales de l'Oiseau disponibles :
- Stravinsky
- Dorati Detroit
- Dorati LSO
- Ansermet
- Boulez NYP
- Inbal
- Ozawa
- Jahni Mardjani
- Boulez Chicago
- Salonen
- Nagano
- Gergiev
- Thierry Fischer
(Et en téléchargement Salonen / LAP chez DG Concerts.)

J'ai vu Rattle crédité comme le ballet, mais le disque ne contient que la Suite...

Sans dresser une liste exhaustive, on peut également citer :
=> Charles Dutoit / Montréal (Decca)
=> Bernard Haitink / London Philharmonic (Philips)
=> Bernard Haitink / Berliner Philharmoniker (Philips)
=> Michael TIlson Thomas / San Francisco (RCA)
=> Colin Davis / Concertgebouworkest (Philips)
=> Christoph von Dohnanyi / Wiener Philharmoniker (Decca)
=> Christoph von Dohnanyi / Philharmonie tchèque (Praga)
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 84072
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - L'Oiseau de Feu   Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 EmptySam 22 Sep 2012 - 22:52

Mélomaniac a écrit:
Xavier a écrit:
Oui les suites sont à bannir pour moi aussi. (comme pour Daphnis)
Pour le concert à la limite (je dis bien à la limite) je peux comprendre, mais au disque pourquoi tronquer l'oeuvre?

J'aime beaucoup l'Oiseau de feu de Dorati pour ma part, es-tu sûr que tu as entendu cette version? (je crois qu'il en a fait 2)
Ce n'est pas brut ou sec justement, enfin pas à mes oreilles.
Par contre Ansermet effectivement n'est pas sensationnel.

Après la seule Suite (1919) gravée en février 1952 pour Mercury avec le Minneapolis Symphony Orchestra, Dorati enregistra à trois reprises le ballet intégral :

=> London Symphony Orchestra en juin 1959 (Mercury)
=> Royal Philharmonic Orchestra à Londres en 1976 (ASV)
=> Detroit Symphony Orchestra en octobre 1982 (Decca)

Ah tiens je ne connais pas celle avec le Royal philharmonic. (ni la suite mais ça m'intéresse moins)
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 27826
Date d'inscription : 21/09/2012

Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - L'Oiseau de Feu   Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 EmptyDim 23 Sep 2012 - 0:13



=> http://www.amazon.fr/Rite-Spring-Firebird-Stravinsky/dp/B0001JSS54/ref=sr_1_2?s=music&ie=UTF8&qid=1348351899&sr=1-2
couplé avec un Sacre par le jeune Simon Rattle.







Dernière édition par Mélomaniac le Mer 19 Mar 2014 - 22:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 84072
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - L'Oiseau de Feu   Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 EmptyDim 23 Sep 2012 - 1:12

Ah, intéressant!

Et comment c'est par rapport aux deux autres versions intégrales?
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 27826
Date d'inscription : 21/09/2012

Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - L'Oiseau de Feu   Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 EmptyDim 23 Sep 2012 - 2:29

Xavier a écrit:
Ah, intéressant!
Et comment c'est par rapport aux deux autres versions intégrales?

Bien que j'aime beaucoup cette oeuvre et Dorati, la curiosité ne m'a pas encore poussé à acquérir ce CD, qui figure dans mes listes d'achats, comme quelques centaines d'autres dans divers répertoires...
Réticence, peut-être parce que je doute que cet enregistrement de 1976 défraye la chronique, comparé aux deux autres excellentes versions.
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 27826
Date d'inscription : 21/09/2012

Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - L'Oiseau de Feu   Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 EmptyMer 13 Mar 2013 - 21:38

DavidLeMarrec, in Playlist, a écrit:

=> Stravinski, L'Oiseau de Feu, Schwarz / Seattle (Delos)
Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 CitronStravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 CitronStravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 CitronStravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 CitronStravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 Citron
Assez étonnant... une partie de récitant couvre l'orchestre en racontant l'argument du ballet. C'est Natalia Makarova en personne, en anglais mais avec un accent russe absolument énorme (largement plus que les espionnes de James Bond*). Très bizarre.
Consolation, ce n'est pas la meilleure interprétation du marché - heureusement, parce qu'on n'entend pas bien la musique. hehe


* Oui, Yeux et Alifie, j'ai fait mes devoirs.

Shocked Une version racontée par un récitant, c'est quoi ce binns... La production a confondu avec Pierre et le Loup ?...
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 84072
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - L'Oiseau de Feu   Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 EmptyMer 13 Mar 2013 - 21:40

L'idée n'est quand même pas absurde, pour combler le manque de chorégraphie à l'écoute seule... mais la musique est tellement riche que ça doit nuire à sa lisibilité.
Ils feraient mieux de mettre l'argument détaillé dans les livrets des CD! (comme dans le Daphnis d'Abbado où on peut tout suivre avec un minuage précis, ou le Prince de bois de Kocsis, ce sont des initiatives trop rares)
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 27826
Date d'inscription : 21/09/2012

Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - L'Oiseau de Feu   Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 EmptyMer 13 Mar 2013 - 21:50

Xavier a écrit:
L'idée n'est quand même pas absurde, pour combler le manque de chorégraphie à l'écoute seule... mais la musique est tellement riche que ça doit nuire à sa lisibilité.
Ils feraient mieux de mettre l'argument détaillé dans les livrets des CD! (comme dans le Daphnis d'Abbado où on peut tout suivre avec un minuage précis, ou le Prince de bois de Kocsis, ce sont des initiatives trop rares)

Confused Concernant la première phrase, je m'étonne qu'un tel argument vienne de toi Xavier... Car effectivement l'oeuvre est suffisamment riche pour se dispenser d'un récitant qui parasite la musique (cet artefact semble un prétexte à acheter une interprétation guère intéressante en soi)...

En tout cas je suis d'accord avec toi quand tu dis que le synopsis détaillé doit figurer dans le livret des ballets, avec repères minutés, pour aider l'auditeur à suivre l'action...
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 84072
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - L'Oiseau de Feu   Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 EmptyMer 13 Mar 2013 - 21:52

Je dis juste que si l'idée est de donner l'argument alors qu'on est au concert et pas au ballet, ça part d'une bonne intention.
Mais effectivement donner l'argument écrit me semble plus judicieux.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 88081
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - L'Oiseau de Feu   Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 EmptyMer 13 Mar 2013 - 21:53

Dans l'absolu, oui, l'action est suffisamment simple et la musique suffisamment évocatrice pour ne pas avoir besoin de récitant.

Ca pourrait cela dit fonctionner, mais il faudrait placer le récitant au même niveau sonore que l'orchestre, voire un peu en deçà. Ici, la voix couvre les détails d'orchestration qui font tout le prix... et ce ne sont pas quelques mots au début de chaque "numéro", c'est en permanence la narration de ce qui se passe sur scène. Et puis dans un anglais vraiment impossible (même si très expressif), ça ajoute le bizarre à l'étrange...

Amusant, à la rigueur informatif, mais pas vraiment le genre de version qu'on écoute deux fois. hehe


De ce fait, je n'ai pas terminé et je me suis mis Yoel Levi / Radio Flamande (Glossa) à la place, une lecture que j'aime beaucoup - très pointilliste, on entend beaucoup une succession de détails. Un peu au détriment de la tension d'ensemble, mais on ne peut pas tout avoir !

De toute façon, les excellentes versions étant légion, on a le choix à chaque fois : Craft, Doráti LSO, De Waart, Ozawa, Inbal, Saraste, Th. Fischer, Nagano... Dire qu'à l'époque où ce forum avait ouvert, on cherchait les quelques versions intégrales du commerce !
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 27826
Date d'inscription : 21/09/2012

Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - L'Oiseau de Feu   Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 EmptyMer 13 Mar 2013 - 22:38

DavidLeMarrec a écrit:


De toute façon, les excellentes versions étant légion, on a le choix à chaque fois : Craft, Doráti LSO, De Waart, Ozawa, Inbal, Saraste, Th. Fischer, Nagano... Dire qu'à l'époque où ce forum avait ouvert, on cherchait les quelques versions intégrales du commerce !
Surprised Oh mais tu as au moins oublié Boulez NYP (CBS) ! Et Ansermet !
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 88081
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - L'Oiseau de Feu   Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 EmptyMer 13 Mar 2013 - 22:40

Mais je ne les ai pas toutes écoutées (Boulez / NYPO), et je ne les aime pas toutes (Ansermet, bon dernier hehe ).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
hommepiano
Mélomaniaque


Nombre de messages : 818
Date d'inscription : 23/01/2014

Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - L'Oiseau de Feu   Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 EmptyMer 5 Fév 2014 - 14:35

bonjour je viens d'écouter cet oiseau de feu,
je vous cite les artistes:

Stravinsky: The Firebird / Gergiev · Vienna Philarmonic · Salzburg Festival 2000.

j'ai aimé cette oeuvre que je n'avais jamais écoutée en entier...superbe début..superbe fin.
pouvez-vous me dire ce que vous pensez de l'interprétation, orchestre et dirigeant ? merci beaucoup.

watch?v=RZkIAVGlfWk. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 27826
Date d'inscription : 21/09/2012

Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - L'Oiseau de Feu   Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 EmptyMer 19 Mar 2014 - 22:23

Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 XXXX__59600__05072009014943-2269Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 Stravi17


 Smile Je viens de relire les cinq pages de ce topic, où l'on cause parfois de la version Ozawa, comme s'il n'avait enregistré qu'une seule fois le ballet intégral.

De fait, chez Emi, on trouve deux versions : avec l'Orchestre de Paris, et dix ans plus tard (avril 1983) avec l'Orchestre de Boston.

Je viens de réécouter cette dernière, c'est vraiment excellent tant de subtilité dans les timbres, de clarté de mise en place, de virtuosité. Et comme toujours avec Ozawa, du moins à son meilleur, la démarche reste fluide et légère, le dessin parfaitement tracé, sans alanguissement.
Textures et couleurs sont dosées au trébuchet, comme dans ses superbes Ravel gravés avec le même orchestre chez DG.

Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 88081
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - L'Oiseau de Feu   Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 EmptyMer 19 Mar 2014 - 23:17

Je découvre l'existence de cette version parisienne (qui ne me fait pas forcément envie). C'était la version de Boston dont je parlais, effectivement parfaite (même s'il y en a d'autres que j'aime encore davantage).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 88081
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - L'Oiseau de Feu   Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 EmptyJeu 10 Avr 2014 - 0:14

¶ Stravinski - L'Oiseau de feu – Detroit SO, Doráti (Decca)

Il y avait très longtemps que je n'y étais pas revenu. Je n'adore pas à vrai dire : très bigarré, mais l'orchestre est assez moche, et la lecture figurative (impressionnante) met un peu la musique au second plan. Très différent de la lecture avec le LSO, que j'aime infiniment plus.

Quand même une lecture très typée qu'il faut entendre !
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Jaky
Mélomane chevronné
Jaky

Nombre de messages : 9422
Age : 59
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - L'Oiseau de Feu   Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 EmptyJeu 10 Avr 2014 - 12:57

DavidLeMarrec a écrit:
Stravinski - L'Oiseau de feu – Detroit SO, Doráti (Decca)

Il y avait très longtemps que je n'y étais pas revenu. Je n'adore pas à vrai dire : très bigarré, mais l'orchestre est assez moche, et la lecture figurative (impressionnante) met un peu la musique au second plan. Très différent de la lecture avec le LSO, que j'aime infiniment plus.

Quand même une lecture très typée qu'il faut entendre !

Moi je reviens toujours à cette version qui me comble, d'autant que je n'ai jamais eu envie d'aller voir ailleur!  cat
Et l'orchestre n'est absolument pas moche! carton rouge 
Revenir en haut Aller en bas
PC_Music
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 33
Age : 68
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/08/2008

Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - L'Oiseau de Feu   Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 EmptyMer 7 Mai 2014 - 20:40

J'ai 3 versions de "L'oiseau de feu".

Boulez avec NY. C'est éblouissant.
Dorati/Detroit. Absolument sublime aussi.

et une version par Lorin Maazel sur DG datant de 1958 avec l'orchestre Radio-symphonique de Berlin ; c'est
, couplée avec "Le chant du rossignol". Ce n'est pas le ballet complet et personne n'en parle.

J'aimerais avoir votre avis sur cette suite.

http://www.deezer.com/album/6688876

Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 1367491
Revenir en haut Aller en bas
http://pcmusic75.com/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 27826
Date d'inscription : 21/09/2012

Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - L'Oiseau de Feu   Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 EmptyMer 7 Mai 2014 - 20:58

PC_Music a écrit:

J'aimerais avoir votre avis sur cette suite.



 Smile Cet enregistrement de jeunesse, parmi sa première décennie pour DG, reste à mon sens le meilleur témoignage stravinskyen de Maazel, avec son Sacre à Cleveland chez Telarc.

Une déflagration de couleur, un caractère explosif, archi-sensuel dès l'introduction, un Kastcheï pétaradant...

On en prend plein les oreilles, c'est un peu rustre, mais particulièrement impressionnant.


Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 84072
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - L'Oiseau de Feu   Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 EmptyMer 7 Mai 2014 - 22:26

PC_Music a écrit:
et une version par Lorin Maazel sur DG datant de 1958 avec l'orchestre Radio-symphonique de Berlin ; c'est
, couplée avec "Le chant du rossignol". Ce n'est pas le ballet complet et personne n'en parle.

D'un autre côté, il y a déjà tellement de superbes versions du ballet complet, ça peut expliquer.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 88081
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - L'Oiseau de Feu   Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 EmptyMer 7 Mai 2014 - 22:56

Xavier a écrit:
Pour ma part, je trouve qu'il y a déjà tellement de superbes version du ballet complet, que je ne m'intéresse pas aux enregistrements des suites.

Pareil. Mais il y a quand même quelques beaux exemples qui s'écoutent avec plaisir : Jansons avec le Concertgebouworkest pour 1919 (très différent de l'intégrale Jansons / Oslo, extraordinaire au demeurant), Wand avec le DSO Berlin pour 1945, c'est assez ultime.

Mais vu qu'on a plein de versions complètes, qui contiennent des passages tout aussi intéressants et mieux enchaînés... Craft, Th. Fischer, les Doráti, De Waart, Ozawa, les Salonen, Saraste, Levi, Dudamel, Inbal, Nagano, Litton, Mardjani...

Et même dans les versions moins électriques, comme Gergiev, Roth, Stravinski, Boulez, Schwarz ou Ansermet, il y a suffisamment de musique suffisamment bien jouée pour écouter ça plus volontiers que n'importe quelle excellente version des suites.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 84072
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - L'Oiseau de Feu   Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 EmptyMer 7 Mai 2014 - 23:20

Sur Roth:

DavidLeMarrec a écrit:

Sinon, je n'aime pas beaucoup cet Oiseau – j'aime passionnément quasiment tous les autres disques de Roth. Ça grince plus, sans apporter de vision forte : j'y perds les timbres sans y gagner les partis pris forts de Roth.

Je suis en train de l'écouter, je suis mitigé moi aussi, même s'il y a un ou deux passages intéressants; ça change un peu des (magnifiques) versions standard tout de même.

Je vais enchaîner avec son Sacre, on va voir...
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 88081
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - L'Oiseau de Feu   Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 EmptyMer 7 Mai 2014 - 23:24

Xavier a écrit:
Je suis en train de l'écouter, je suis mitigé moi aussi, même s'il y a un ou deux passages intéressants; ça change un peu des (magnifiques) versions standard tout de même.

Oui, tout à fait ! Mais avec Roth, j'attendais plus. Un type qui est capable de rendre à la fois Delibes et Debussy (qualités requises les plus opposées possibles Surprised ) aussi palpitants peut vraiment tout faire.

Je crois que la limite vient d'abord des instruments : l'orchestre de Stravinski est suffisamment coloré pour qu'on ne gagne pas de plus-value à chercher moins de fondu. Pour Schreker ou Bartók, je ne dirais vraiment pas non, mais pour Stravinski, c'est inutile je crois.

À part ça, ça fait quand même une belle version de plus.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 48
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - L'Oiseau de Feu   Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 EmptyMer 7 Mai 2014 - 23:33

DavidLeMarrec a écrit:

Sinon, je n'aime pas beaucoup cet Oiseau – j'aime passionnément quasiment tous les autres disques de Roth. Ça grince plus, sans apporter de vision forte : j'y perds les timbres sans y gagner les partis pris forts de Roth.

 What the fuck ?!? Est ce qu'Herblay a un cul de basse fosse ? Twisted Evil 
Revenir en haut Aller en bas
Sinbad
Mélomane averti
Sinbad

Nombre de messages : 204
Age : 58
Localisation : Karéol
Date d'inscription : 10/05/2014

Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - L'Oiseau de Feu   Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 EmptyLun 2 Juin 2014 - 18:25

Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 <a href=Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 Igorst10" />

Je reste fidèle à cette version depuis de nombreuses années.
En revanche j'ai pas du tout accroché à la version Boulez.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 84072
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - L'Oiseau de Feu   Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 EmptyLun 2 Juin 2014 - 18:29

Laquelle? La version ballet complet avec New York est superbe!
Revenir en haut Aller en bas
Sinbad
Mélomane averti
Sinbad

Nombre de messages : 204
Age : 58
Localisation : Karéol
Date d'inscription : 10/05/2014

Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - L'Oiseau de Feu   Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 EmptyLun 2 Juin 2014 - 18:34

Xavier a écrit:
Laquelle? La version ballet complet avec New York est superbe!
Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 <a href=Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 50997010" />

C'est cette version.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 84072
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - L'Oiseau de Feu   Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 EmptyLun 2 Juin 2014 - 20:05

Ah oui mais ça, ça n'est que la suite de toute façon, ça ne compte pas.  Smile 

Il faut écouter ça:

Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 41I69F9LZjL

(la version DG n'est pas mal non plus)
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 27826
Date d'inscription : 21/09/2012

Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - L'Oiseau de Feu   Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 EmptyLun 2 Juin 2014 - 20:30

Sinbad a écrit:

Je reste fidèle à cette version depuis de nombreuses années.

Spoiler:
 


 Very Happy Merci de poster cette pochette que j'aime beaucoup !

J'avais acheté ce disque en vinyle quand j'étais au collège.

Excellente version -dans l'ensemble, les Stravinsky de Dutoit à Montréal sont à revaloriser, à l'instar de cette version limpide et scintillante de L'Oiseau.


Revenir en haut Aller en bas
Sinbad
Mélomane averti
Sinbad

Nombre de messages : 204
Age : 58
Localisation : Karéol
Date d'inscription : 10/05/2014

Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - L'Oiseau de Feu   Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 EmptyLun 2 Juin 2014 - 20:44

Xavier a écrit:
Ah oui mais ça, ça n'est que la suite de toute façon, ça ne compte pas.  Smile 

Il faut écouter ça:

Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 41I69F9LZjL

(la version DG n'est pas mal non plus)

Merci Xavier, je la testerai à l'occasion.
Revenir en haut Aller en bas
Rav–phaël
Mélomane chevronné
Rav–phaël

Nombre de messages : 6516
Age : 26
Localisation : Nice/Paris
Date d'inscription : 17/07/2011

Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - L'Oiseau de Feu   Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 EmptySam 23 Aoû 2014 - 17:29

DavidLeMarrec a écrit:
Rav-phaël a écrit:


Stravinsky.

L’Oiseau de feu
François-Xavier Roth : les Siècles

 Shocked Shocked  Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 173236763  Est-ce vraiment la même oeuvre ?   Shocked 

On en a un peu parlé dans le bon fil, si tu veux te joindre à nous…

Je veux bien, mais je ne sais pas quoi dire de plus que : J'aime beaucoup ! sunny 

Je remarque que vous n'êtes pas plus emballés que ça . . . personnellement je ne vois pas la plus-value dans leur Petrouchka ( je n'ai pas écouté leur Sacre ), mais ici dans l'Oiseau de feu je suis emballé de chez emballé  bounce  ! Toujours pour les mêmes raisons qu'avec Debussy, Dukas ou Saint-Saëns, et en premier, parce que j'y suis particulièrement sensible : les couleurs ! Ah là, quel bonheur de mordre à pleines dents dans ce gâteau aux milles saveurs, aux milles textures, J'adore !  Very Happy  Les timbres juste, c'est peut-être un peu bête, je me contente de trois fois rien, mais tous ces timbres mélangeant leurs saveurs, uniques, dans la berceuse que j'aime tant par exemple, là je fond sur place !
Et puis les contrastes, dans la danse infernale par exemple, et ces coups de timbales . . . Ça m'impressionne, c'est très efficace  Very Happy  !
Tout est bien fait, bien tenu.  Smile  un bel album !

J'aime beaucoup, pour moi c'est fantastique. ( Et le programme du concert, puisque c'est un Live, est assez sympa ! )
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 27826
Date d'inscription : 21/09/2012

Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - L'Oiseau de Feu   Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 EmptyMar 28 Oct 2014 - 0:18

Xavier, in playlist, a écrit:

Mélomaniac a écrit:

Horatio a écrit:

Stravinsky : L'Oiseau de feu, Dohnanyi/CPO


Tu as toujours aussi bon goût, très belle version, tout en finesse et transparence, presque aquarelliste par rapport à celle plus grassement coloriée que Dohnanyi enregistra avec le Wiener Philharmoniker.


Je ne connais pas ces versions Dohnanyi: ce sont des versions intégrales du ballet ou des suites?


Oui, ballet intégral. Je les avais listées dans un de mes messages à mon arrivée dans le Forum, cf supra le 22 septembre 2012.

L'enregistrement viennois (octobre 1979) remonte au tout début du numérique chez Decca, et a été réédité dans la collection Eloquence :
http://www.amazon.fr/Stravinsky-lOiseau-Firebird-Portraits-Australia/dp/B0006OSA98

Conception fauviste pourrait-on dire, en couleurs vives et aux intentions carnassières.

Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 Stravi18

L'autre enregistrement provient d'un concert public capté le 18 mai 1983, publié chez Praga et récemment réédité dans cet album :
http://www.amazon.fr/Stravinsky-LOiseau-Histoire-soldat-Symphonie/dp/B007KOLIWI
Interprétation plus fine, sensuelle et transparente, très subtile, avec les couleurs typiques de la Philharmonie tchèque, notamment chez les vents, un plaisir de gourmet, mais qui rattache aussi l'Oiseau a une certaine tradition française de la clarté du timbre.

Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 84072
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - L'Oiseau de Feu   Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 EmptyMar 28 Oct 2014 - 0:30

Merci pour ces précisions!
Revenir en haut Aller en bas
nugava
Mélomaniaque
nugava

Nombre de messages : 1528
Age : 33
Date d'inscription : 09/12/2007

Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - L'Oiseau de Feu   Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 EmptyVen 21 Nov 2014 - 10:51

Je vais dire comme David... Pour moi, la plus belle version est un souvenir de concert... Pascal Rophé avec l'orchestre de Liège, il y a quelques années... C'est une musique qui perd tellement au disque... Ou qui gagne tellement à être écouté en concert... (C'est selon.)
Depuis que j'ai découvert L'Oiseau de Feu (et la majorité de Ravel) en salle, j'ai du mal à mettre un CD de ces musiques-là...
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 27826
Date d'inscription : 21/09/2012

Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - L'Oiseau de Feu   Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 EmptyMar 23 Jan 2018 - 22:28

DavidLeMarrec, in playlist, a écrit:

Mélomaniac a écrit:
Igor Stravinsky (1882-1971) :

L'Oiseau de feu, Suite du ballet (version 1919)

= Leonard Bernstein, Orchestre philharmonique d'Israël

(DG, mai 1984)

Smile Puisqu'on en est à la séquence nostalgie : la toute première version de la Suite de l'Oiseau que j'avais achetée en CD.

Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 Stravi19

C'est moins moche la pagaille que leur Sacre ?


Mr.Red Déjà j'aurai l'immense plaisir l'audace de te contredire : le Sacre de Tel Aviv s'avère un peu lourd du popotin ne propose aucun modèle de virtuosité,
mais c'est pas non plus la débandade. Et j'aime beaucoup la matière certes compacte de l'orchestre, mais aussi très fruitée & acidulée chez les bois.
Ici dans ces extraits de L'Oiseau les enjeux ne sont pas aussi exigeants quant à la mise en place, sauf peut-être pour la danse de Kastcheï.
On retrouve la même inertie, mais avec le charisme de Bernstein, ça passe, la prestation est très (dé)flagrante, c'est du robuste à défaut de finesse.
Assurément, au sein d'une discographie qui offre l'embarras du choix, cette version n'est pas prioritaire, -mais sans tomber dans l'indigne.
Dommage que Bernstein n'ait pas enregistré ça à Boston, là on aurait certainement eu droit à davantage de ductilité et d'acuité des timbres.



Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 88081
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - L'Oiseau de Feu   Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 EmptyMar 23 Jan 2018 - 22:34

D'accord, donc c'est nul et je m'abstiens, c'est bien ça ?

Merci. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 84072
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - L'Oiseau de Feu   Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 EmptyDim 2 Déc 2018 - 2:24

V.Petrenko avec son orchestre de Liverpool: très belle version, mais qu'est-ce que c'est que ces timbales sur les derniers accords?
Jamais entendu ça, ça n'est évidemment pas sur la partition standard, mais il y a sans doute une histoire de version révisée ou un truc dans le genre… en tout cas c'est bien moche.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 88081
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - L'Oiseau de Feu   Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 EmptyDim 2 Déc 2018 - 10:41

Des timbales, ce ne peut jamais être moche. C'est comme le supplément chantilly, ça ne peut rien gâcher.

J'en profite pour demander si Petrenko n'a pas enregistré la version révisée du Poème de l'Extase sans trompette solo ? albino
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Frédérique R
Mélomane averti
Frédérique R

Nombre de messages : 135
Age : 43
Localisation : Bobigny
Date d'inscription : 10/05/2018

Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - L'Oiseau de Feu   Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 EmptyDim 2 Déc 2018 - 20:44

DavidLeMarrec a écrit:
Des timbales, ce ne peut jamais être moche. C'est comme le supplément chantilly, ça ne peut rien gâcher.

J'en profite pour demander si Petrenko n'a pas enregistré la version révisée du Poème de l'Extase sans trompette solo ?  albino

Comme David cela ne me peut pas, et dans les faits ce ne m'a pas gâché l'écoute de cet oiseau de feu. Je trouve que ces timbales donnent une épaisseur particulière à cet oiseau de feu, c'est comme un grand tremblement de terre. C'est très beau pour moi (c'est un peu ma version Russe idéale cet oiseau de feu).

L'enregistrement du poème de l'Extase est pour moi assez raté (surtout comparé à ce qu'il a fait en salle vendredi soir). C'est assez éthéré, ce que n'est pas cet oiseau de feu... I don't want that
Revenir en haut Aller en bas
https://beethovenetlesautres.wordpress.com/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 27826
Date d'inscription : 21/09/2012

Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - L'Oiseau de Feu   Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 EmptyMar 18 Déc 2018 - 22:20

Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Igor Stravinsky (1882-1971) :

L'Oiseau de feu, ballet complet

= Ernest Ansermet, Philharmonia Orchestra


(Decca, novembre 1968)

Smile Ernest Ansermet et Igor Stravinsky s'étaient rencontrés avant la première Guerre mondiale quand ce dernier s'était installé au bord du Lac Léman.
Naquit une profonde estime, le maestro reconnaissant là un novateur génie de l'histoire de la musique. Malgré quelques brouilles, notamment quand le style
du compositeur évolua vers l'aridité du sérialisme, Ansermet écrivait : « il est le premier musicien qui ait franchement accepté de parler avec la langue des autres
pour lui faire dire autre chose que les autres, et de plus pour ne pas la faire parler de lui sinon par la manière dont elle parle. »
Bref, il admirait en lui le créateur objectif qui sut utiliser le système tonal et ses sources d'inspiration en rompant avec la tradition romantique.
Alors qu'il fut appelé par Diaghilev pour accompagner les Ballets russes, Ansermet eut l'occasion de présenter au public Le Chant du Rossignol, Pulcinella, Renard,
Les Noces et de diriger les trois grandes partitions chorégraphiques dont L'Oiseau de Feu.
Il en enregistra la Suite avec le London Philharmonic en 1946, puis l'œuvre complète avec l'Orchestre de la Suisse romande en 1955.
Quelques années plus tard, Decca lui offrit de la réenregistrer intégralement avec le New Philharmonia : ces sessions du 26-29 novembre 1968 s'avérèrent le dernier
disque du maestro qui s'éteignit le 20 février 1969. Un témoignage qui revêt donc une exceptionnelle importance documentaire, voire un testament de son art.
D'autant que les séances de répétition furent aussi captées et publiées sur la parution microsillon.

.
Une prise de son extraordinairement claire et dynamique permet d'apprécier en plein relief, en pleine lumière cette interprétation très soignée.
Certes en comparaison de la précédente version helvète, plus atmosphérique, la féerique magie du conte semble moins prégnante car le vénérable chef propose ici
plutôt une approche analytique voire moderniste. Sans renier l'expressivité mais en la passant au crible d'une mordante acuité.
En matière de tempo, cette lecture se révèle souvent un peu en deçà de ce que prescrit la partition.
Quelques cas métronomiques : noire pointée à 60 au lieu de 80 pour la pépiante Danse de l'Oiseau.
Pour la Supplique, croche à 86 au lieu de 112 dans la section adagio, à 79 dans la reprise.
Noire à 80 au lieu de 84 pour le Jeu avec les pommes d'or.
Pour la Danse infernale de tous les sujets de Kastscheï : noire à 145 au lieu de 168 (chiffres 133-149 de la partition) mais la baguette reste vigilante
(accélération pour le retour du tempo primo) -quoiqu'elle ne hâte pas le piu mosso afin d'y préserver la nette diction des cuivres en croche.
Noire à 53 au lieu de 60 pour la Berceuse.
Néanmoins, ces indulgences ne laissent pour l'auditeur aucune impression de lenteur, ni dans l'absolu ni en comparaison à d'autres confrères, si elles sont perçues
comme de pertinentes intuitions pour favoriser l'épanouissement du discours et sa juste respiration.
Dérogation plus flagrante : le Finale, abordé avec trop de précaution ? Noire à 114 au lieu de 208, à 60 au lieu de 104.

.
Quant au ton, Ansermet ne cède pas à la séduction orientaliste post-rimskyenne et privilégie une certaine neutralité, quitte à sembler parfois impassible,
sentencieux ou rigoriste.
Il ne nous émeut guère à la vue des treize princesses ni de leur intercession en faveur d'Ivan.
Il épure le propos, élucide les intentions, précise les enjeux.
Saluons l'impeccable virtuosité, ainsi dans le spiccato effréné de la Capture : pendant la répétition, on entend comment le chef obtient cette régularité
horlogère en proscrivant toute accentuation des clarinettes.
On ne déplore aucune sécheresse, mais l'on peut admirer la formidable orchestration, rafraîchie à neuf.
Le New Philharmonia se prête à une admirable élaboration des effets de texture. Dans le Jardin enchanté, les grognements du basson & contrebasson sur trémolo
sul ponticello : à donner le frisson !
Les quatre trompettes annonçant le Lever du jour sont parfaitement spatialisées dans l'acoustique du Kingsway Hall.
Superbe étude sur les couleurs sombres par les cuivres britanniques quand ils évoquent la hideuse créature de céans, son dialogue avec Ivan,
ses ricanements caverneux (les glissandos sur le troisième piston !!)
Tant pour les interventions solistes (le somptueux cor à l'apparition d'Ivan) que pour les tutti, l'orchestre fondé par Walter Legge se couvre de gloire.

.
Les séances préparatoires dévoilaient les secrets d'estrade.
A quatre-vingt-cinq ans, le maestro suisse n'a rien perdu de sa verve ni de son exigence.
Il sait exactement ce qu'il veut et comment l'obtenir, usant d'un anglais au fort accent vaudois, compréhensible pour toute oreille francophone
point trop fâchée avec la langue de Shakespeare.
Grâce à son expérience de longue date, il connaît les moments qui posent problème, et sollicite ses troupes par pupitres séparés pour désenchevêtrer les parties ardues.
Ainsi le chatoiement harmonique sur la corde de ré dans l'Introduction.
Au travers sa barbe blanche, il ose morigéner les distraits : un bassoniste qui attaque en retard et qu'il enjoint d'annoter ses mesures au crayon !
Mais il sait aussi détendre l'ambiance, par exemple avec le triangle qui joue trop faiblement : « oh vous êtes là, il y a si longtemps que je ne vous ai vu »...
Le chiffre 165 de la partition est méticuleusement travaillé comme un « concerto pour percussion ».
Ansermet se plaît à rappeler sa connivence avec le compositeur. Au chiffre 171 : « now we have what Stravinsky was calling the marmelade ».
Une confiture qu'il désépaissit en se focalisant sur les flûtes, deuxième hautbois, cor anglais, clarinettes, cor, 2° & 3° trompette.
Et en rectifiant le texte : un forté au lieu de deux.
Le vieux maître se souvient comment il réussissait ce passage quand jadis il jouait l'œuvre à Londres dans les années 1920,
à Covent Garden ou au théâtre de l'Alhambra. « Donc nous pouvons encore le faire en 1968, non ? »

.
Au sein de la discographie, voilà une version de la plus haute autorité, magnifiée par les micros de Decca -même les audiophiles seront comblés.
Un témoignage vraiment capital, sur L'Oiseau de Feu et sur Ansermet.


Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 Stravi10
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - L'Oiseau de Feu   Stravinsky - L'Oiseau de Feu - Page 4 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Stravinsky - L'Oiseau de Feu
Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: