Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Mozart : les symphonies

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 6 ... 8, 9, 10 ... 13 ... 18  Suivant
AuteurMessage
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83941
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Mozart : les symphonies - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Mozart : les symphonies - Page 9 EmptyMer 25 Fév 2009 - 16:10

Bon, je crois qu'on est HS. Smile
Revenir en haut Aller en bas
T-A-M de Glédel
Mélomaniaque
T-A-M de Glédel

Nombre de messages : 1512
Age : 32
Localisation : Vincennes
Date d'inscription : 11/08/2007

Mozart : les symphonies - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Mozart : les symphonies - Page 9 EmptyMer 25 Fév 2009 - 16:13

*Niko a écrit:
Certes. Mais bon, les jugements permanents injustifiés voir ridicules, du genre, la programmation de l'opéra de Paris c'est nul,

On ne peut pas nier sur ce point qu'ils ne prennent pas beaucoup de risque... Encore 2 Mozart, 2 Verdi, 1 Wagner, 2 Puccini!!
Peu de répertoire Français (et c'est Werther!!).
Mais cette année, on a quand même le droit à un Jommelli, Smetana et au Roi Roger par exemple, donc ça passe.

On est HS effectivement
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83941
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Mozart : les symphonies - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Mozart : les symphonies - Page 9 EmptyMer 25 Fév 2009 - 16:15

Moander a écrit:
*Niko a écrit:
Certes. Mais bon, les jugements permanents injustifiés voir ridicules, du genre, la programmation de l'opéra de Paris c'est nul,

On ne peut pas nier sur ce point qu'ils ne prennent pas beaucoup de risque...

Tiens donc, tu me diras où d'autre on peut entendre des Dallapiccola, Dukas ou Szymanowski...
Revenir en haut Aller en bas
*Nico
Mélomane chevronné
*Nico

Nombre de messages : 3595
Date d'inscription : 10/10/2007

Mozart : les symphonies - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Mozart : les symphonies - Page 9 EmptyMer 25 Fév 2009 - 16:28

Moander a écrit:
*Niko a écrit:
Certes. Mais bon, les jugements permanents injustifiés voir ridicules, du genre, la programmation de l'opéra de Paris c'est nul,

On ne peut pas nier sur ce point qu'ils ne prennent pas beaucoup de risque... Encore 2 Mozart, 2 Verdi, 1 Wagner, 2 Puccini!!
Peu de répertoire Français (et c'est Werther!!).
Mais cette année, on a quand même le droit à un Jommelli, Smetana et au Roi Roger par exemple, donc ça passe.

On est HS effectivement

Et puis je rappelle quand même la qualité exceptionnelle de certaines productions récemment présentées, comme Parsifal, Tannhauser, La Femme sans ombre, Tristan, Lady Macbeth de Minsk..enfin pour ne citer que celles que j'ai vu.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87728
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Mozart : les symphonies - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Mozart : les symphonies - Page 9 EmptyMer 25 Fév 2009 - 16:34

Oui, on est totalement HS, mais il y a très peu de maisons, y compris en Allemagne, qui ont cette variété. Après, moi aussi j'aimerais que ce soit plus, mais il faut bien remplir.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
T-A-M de Glédel
Mélomaniaque
T-A-M de Glédel

Nombre de messages : 1512
Age : 32
Localisation : Vincennes
Date d'inscription : 11/08/2007

Mozart : les symphonies - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Mozart : les symphonies - Page 9 EmptyMer 25 Fév 2009 - 18:11

Xavier a écrit:
Moander a écrit:
*Niko a écrit:
Certes. Mais bon, les jugements permanents injustifiés voir ridicules, du genre, la programmation de l'opéra de Paris c'est nul,

On ne peut pas nier sur ce point qu'ils ne prennent pas beaucoup de risque...

Tiens donc, tu me diras où d'autre on peut entendre des Dallapiccola, Dukas ou Szymanowski...

Je n'en sais rien... mais dans des opéras de Province (où il m'est difficile d'y aller), il y a parfois des choses assez rares.
Marschner à Rennes, Reyer à Marseilles ou Thomas à Nancy par exemple.

A Paris, on reste quand même très conservateur au niveau des créations. Si 1-2 rareté sur 20 productions par an, c'est prendre des risques et offrir au public la redécouverte de chefs-d'oeuvre. Permet-moi d'être sceptique!
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87728
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Mozart : les symphonies - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Mozart : les symphonies - Page 9 EmptyMer 25 Fév 2009 - 18:29

Moander a écrit:
Xavier a écrit:
Moander a écrit:
*Niko a écrit:
Certes. Mais bon, les jugements permanents injustifiés voir ridicules, du genre, la programmation de l'opéra de Paris c'est nul,

On ne peut pas nier sur ce point qu'ils ne prennent pas beaucoup de risque...

Tiens donc, tu me diras où d'autre on peut entendre des Dallapiccola, Dukas ou Szymanowski...

Je n'en sais rien... mais dans des opéras de Province (où il m'est difficile d'y aller), il y a parfois des choses assez rares.
Marschner à Rennes, Reyer à Marseilles ou Thomas à Nancy par exemple.

A Paris, on reste quand même très conservateur au niveau des créations. Si 1-2 rareté sur 20 productions par an, c'est prendre des risques et offrir au public la redécouverte de chefs-d'oeuvre. Permet-moi d'être sceptique!
On peut peut-être en causer ailleurs, rendez-vous dans le bon fil, je le fais remonter. Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
adriaticoboy
Mélomane chevronné
adriaticoboy

Nombre de messages : 7173
Date d'inscription : 17/08/2005

Mozart : les symphonies - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Mozart : les symphonies - Page 9 EmptyMer 25 Fév 2009 - 19:12

Bon, pour revenir au sujet, je viens enfin de les écouter sérieusement ces fameuses 40 et 41ème de Minkowski.
Pour tout dire, j'ai été assez emballé, et je m'en veux presque d'avoir eu quelques a priori, car Minko avait pourtant bien déclaré dans une interview que Furtie incarnait pour lui une sorte d'idéal dans l'interprétation de ce répertoire !

En effet, on est loin ici des lectures baroqueuses sèches et mécaniques. Minko attache une grande importance à la puissance des basses, cette assise solide et souple étant primordiale dans la construction et l'animation de l'orchestre. Et puis après, ça coule de source: la cohésion des Musiciens du Louvre est plus que jamais impressionnante, et la richesse sonore des différents pupitres ferait presque oublier qu'on a affaire à une formatioon qu joue sur instruments anciens. Bref, ça chante, ça avance, de façon à la fois fougueuse et maîtrisée, c'est irrésistible !
Quant au tempo, il est finalement plus naturel que les coquetteries de Jacobs avec ses ralentendos et accelerandos intempestifs.

A la rigueur, le seul bémol chez Minkowski, en tout cas ce qui m'a un peu gêné, c'est la coda de la Jupiter qui perd vraiment en majesté et lisibilité à cette vitesse. Le génie absolu et cosmique de ces quelques mesures passe à la trappe.
(Là, les Toscanini, Klemperer, Abendroth ou Böhm sont indispensables.)
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 25
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Mozart : les symphonies - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Mozart : les symphonies - Page 9 EmptyMer 25 Fév 2009 - 23:52

Je réecoute Böhm. D'accord c'est mou de temps en temps. Mais ces sonorités, ce pathos dans le I. de la 40, cette construction sur le final de la 41. Cette solennité et cette gravité sont formidables. Et elles sont maintenues de bout en bout.

Et les mouvements lents, pardi !!! Ce chant au cordes, cette mélancolie omniprésente.

Je vais écouter quelques versions sur MusicMe et on en reparle.
Je précises que ce sont des impressions brutes, pas rédigées ni rien.
--
Fricsay : 41e (I-IV). C'est coloré, rapide, énergique, magnifiquement construit. Les pupitres sont chantants, servis par une trés bonne prise de son. On est plus dans la coloration omniprésente de tension chez Böhm.
Le final est limpide, clair ; et en même temps tellement bien construit. Une remarque : l'explosion du dernier mouvement est moindre que chez Böhm. On sent une lecture moins passionnée tout de même.

C'est magnifique, aussi bon que Böhm au moins.

--
Klemperer : 41e (IV) Plus lourd, mais trés chantant mine de rien. Une lecture assez extérieure. Des instruments pas toujours parfaits dans les parties solistes. Cependant, une belle explosion.
Une lecture trés neutre ; ça ne vit pas tellement là dessous. C'est mou, mais dans le mauvais sens du terme. Il s'en tire mieux vers la fin du final, j'ai l'impression. Il manque une assise de basses aussi.
Globalement, j'aime beaucoup moins.

--
Marriner : 41e (IV) c'est rapide. Trés rapide. Forte prédominance des timbales. Une lecture dansante, rapide , mais qui oublie la signification au passage.
Il transforme le grand final en menuet en somme, en passant sur une construction quelconque.
La timbale est trés découverte, beaucoup trop.
Bôoooof...

--
Puis, de nouveau Böhm. Rien n'a changé dans mes impressions. Je ne garde que Fricsay en plus.
Revenir en haut Aller en bas
Pan
Mélomane chevronné
Pan

Nombre de messages : 3440
Date d'inscription : 24/12/2006

Mozart : les symphonies - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Mozart : les symphonies - Page 9 EmptyMer 25 Fév 2009 - 23:56

Alban 85 a écrit:
J'ai écouté hier soir un cd que je viens de découvrir: un bel enregistrement du SWR Sinfonieorchester Baden-Baden und Freiburg dirigé par Sylvain Cambreling dans les symphonies nos 33, 35 et 38. J'ai beaucoup aimé les dynamiques et la transparence. Quelqu'un connaît-il?
http://www.glor-classics.de/de/30_glor_mozart_symphonies-35-33-38.php?slideid=11
Ton intervention a piqué ma curiosité (je connais ce chef mais je ne sais plus d'où, sûrement ai-je dû l'entendre en concert). Je viens donc d'écouter la symphonie parisienne n°31 K. 297 et je l'ai trouvée très bien. Peut-être un peu sage parfois, je l'aimerais plus agressive, plus incisive (comme les dents du jeune homme ambitieux), en particulier dans l'allegro assai. Elle manque un tout petit peu de légèreté, mais les nuances sont remarquables et l'allegro final est excellent. L'ensemble est de très bonne tenue, rien à redire sur l'orchestre : la sonorité allemande dans toute sa splendeur (et sur instrument moderne, ce qui ne gâte rien).

Mozart : les symphonies - Page 9 41NU3KdS82L._
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87728
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Mozart : les symphonies - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Mozart : les symphonies - Page 9 EmptyJeu 26 Fév 2009 - 0:01

Guillaume a écrit:
Je réecoute Böhm. D'accord c'est mou de temps en temps. Mais ces sonorités, ce pathos dans le I. de la 40, cette construction sur le final de la 41. Cette solennité et cette gravité sont formidables. Et elles sont maintenues de bout en bout.

Et les mouvements lents, pardi !!! Ce chant au cordes, cette mélancolie omniprésente.

Je vais écouter quelques versions sur MusicMe et on en reparle.
Je précises que ce sont des impressions brutes, pas rédigées ni rien.
--
Fricsay : 41e (I-IV). C'est coloré, rapide, énergique, magnifiquement construit. Les pupitres sont chantants, servis par une trés bonne prise de son. On est plus dans la coloration omniprésente de tension chez Böhm.
Le final est limpide, clair ; et en même temps tellement bien construit. Une remarque : l'explosion du dernier mouvement est moindre que chez Böhm. On sent une lecture moins passionnée tout de même.

C'est magnifique, aussi bon que Böhm au moins.

--
Klemperer : 41e (IV) Plus lourd, mais trés chantant mine de rien. Une lecture assez extérieure. Des instruments pas toujours parfaits dans les parties solistes. Cependant, une belle explosion.
Une lecture trés neutre ; ça ne vit pas tellement là dessous. C'est mou, mais dans le mauvais sens du terme. Il s'en tire mieux vers la fin du final, j'ai l'impression. Il manque une assise de basses aussi.
Globalement, j'aime beaucoup moins.

--
Marriner : 41e (IV) c'est rapide. Trés rapide. Forte prédominance des timbales. Une lecture dansante, rapide , mais qui oublie la signification au passage.
Il transforme le grand final en menuet en somme, en passant sur une construction quelconque.
La timbale est trés découverte, beaucoup trop.
Bôoooof...

--
Puis, de nouveau Böhm. Rien n'a changé dans mes impressions. Je ne garde que Fricsay en plus.
Forcément, vu à qui tu compares. Mr. Green

Cela dit, je n'aime pas du tout Fricsay là-dedans (mais alors pas du tout du tout).

Tu voudrais bien essayer Koopman pour voir ? Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 25
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Mozart : les symphonies - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Mozart : les symphonies - Page 9 EmptyJeu 26 Fév 2009 - 0:03

Je ne compare pas à Böhm, je compare à mon idéal de final de la Jupiter (qui n'est pas tout à fait Böhm)

Koopman ? C'est un baroqueux, mais, allons-y. siffle
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87728
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Mozart : les symphonies - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Mozart : les symphonies - Page 9 EmptyJeu 26 Fév 2009 - 0:06

Guillaume a écrit:
Je ne compare pas à Böhm, je compare à mon idéal de final de la Jupiter (qui n'est pas tout à fait Böhm)

Koopman ? C'est un baroqueux, mais, allons-y. siffle
Ca ne sonne pas plus baroqueux que ça, c'est sur MusicMe, je serais curieux que connaître ta réaction (il n'y a pas les toutes dernières je pense).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 25
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Mozart : les symphonies - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Mozart : les symphonies - Page 9 EmptyJeu 26 Fév 2009 - 0:08

Je lance Koopman dans le menuet de la 40e et je tombe sur un truc bizarre. Shocked
Les sonorités sont moins moches que d'habitude. C'est un poil trop rapide. Ca fait quand même singulièrement retour en arrière, alors qu'on est dans les dernières symphonies de Mozart.

Par contre, le I de la 40e est joué vraiment trop rapidement pour moi. On doit voir arriver un frémissement...et là j'entend un chef parfaitement égal entre les sections...

Grosso modo, les sonorités, j'accepte un peu plus, mais je suis toujours en désaccord sur cette vitesse. On a toujours l'impression que ces chefs dits baroqueux ont un TGV à prendre...
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 25
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Mozart : les symphonies - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Mozart : les symphonies - Page 9 EmptyJeu 26 Fév 2009 - 0:09

C'est cependant intéressant, bien que pas particulièrement beau et émouvant.
J'ai besoin d'émotion, pas de musique au kilomètre ! Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87728
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Mozart : les symphonies - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Mozart : les symphonies - Page 9 EmptyJeu 26 Fév 2009 - 0:11

C'est une constante de tempo, c'est vrai. C'est un choix plus lié à notre époque qu'à l'authenticité, j'imagine. Mais les sonorités sont belles et il a incontestablement quelque chose à dire.

Moi ce sont plutôt les mouvements lents assez rapides à cause des archets anciens qui me laissent sur ma faim en général, chez les baroqueux. (Et pourtant c'est souvent mieux phrasé que les tradis...)
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87728
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Mozart : les symphonies - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Mozart : les symphonies - Page 9 EmptyJeu 26 Fév 2009 - 0:13

Guillaume a écrit:
C'est cependant intéressant, bien que pas particulièrement beau et émouvant.
J'ai besoin d'émotion, pas de musique au kilomètre ! Mr. Green
Ca ne me paraît pas scandaleux, à un moment donné, d'avoir envie de gros trucs un peu épais, bien émouvants.

Après, tu auras peut-être d'autres envies, tu verras bien si c'est le cas. Ecoute donc ton Böhm, j'arrête de mettre du poivre dans la soupe. Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 25
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Mozart : les symphonies - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Mozart : les symphonies - Page 9 EmptyJeu 26 Fév 2009 - 0:14

Il a quelque chose à dire et les sonorités sont belles, c'est vrai.

L'émotion, par contre, je la cherche toujours... Confused J'aime être pris au coeur. Aujourd'hui ça m'est arrivé deux fois : dans la 41e avec Böhm, et dans l'air d'alto de la St Matthieu chez Richter.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87728
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Mozart : les symphonies - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Mozart : les symphonies - Page 9 EmptyJeu 26 Fév 2009 - 0:15

Guillaume a écrit:
Il a quelque chose à dire et les sonorités sont belles, c'est vrai.
On fera quelque chose de toi. Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Pan
Mélomane chevronné
Pan

Nombre de messages : 3440
Date d'inscription : 24/12/2006

Mozart : les symphonies - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Mozart : les symphonies - Page 9 EmptyJeu 26 Fév 2009 - 0:19

Guillaume a écrit:
Par contre, le I de la 40e est joué vraiment trop rapidement pour moi. On doit voir arriver un frémissement...et là j'entend un chef parfaitement égal entre les sections...
Je trouve aussi que c'est trop uniforme. Ça manque de pathos et de fatum. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Wolferl
Lapinophobe
Wolferl

Nombre de messages : 13311
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Mozart : les symphonies - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Mozart : les symphonies - Page 9 EmptyJeu 26 Fév 2009 - 0:55

DavidLeMarrec a écrit:
Guillaume a écrit:
C'est cependant intéressant, bien que pas particulièrement beau et émouvant.
J'ai besoin d'émotion, pas de musique au kilomètre ! Mr. Green
Ca ne me paraît pas scandaleux, à un moment donné, d'avoir envie de gros trucs un peu épais, bien émouvants.
On virte un peu HS mais est-ce que cette volonté de rendre les oeuvres aussi denses et poignante est en réel accord avec la volonté du compositeur ? Est-ce que, en tout cas jusqu'au XVIIIème, on allait au concert pour en sortir bouleversé ? N'est-ce pas simplement une mauvaise habitude héritée du romantisme, mais à ce moment là comment éviter de tomber dans le superficiel ?

Ce ne sont pas des questions rhétoriques, je me demande vraiment... J'y ai pensé en sortant de Didon et Enée de Christie il y a quelques mois, en me disant que je n'avais pas été aussi touché par la mort de Didon que par exemple en entendant Norman. Mais Purcell a-t-il écrit ces pages en espérant tirer la larmichette à son auditoire ?
Revenir en haut Aller en bas
T-A-M de Glédel
Mélomaniaque
T-A-M de Glédel

Nombre de messages : 1512
Age : 32
Localisation : Vincennes
Date d'inscription : 11/08/2007

Mozart : les symphonies - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Mozart : les symphonies - Page 9 EmptyJeu 26 Fév 2009 - 12:05

Wolferl a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Guillaume a écrit:
C'est cependant intéressant, bien que pas particulièrement beau et émouvant.
J'ai besoin d'émotion, pas de musique au kilomètre ! Mr. Green
Ca ne me paraît pas scandaleux, à un moment donné, d'avoir envie de gros trucs un peu épais, bien émouvants.
On virte un peu HS mais est-ce que cette volonté de rendre les oeuvres aussi denses et poignante est en réel accord avec la volonté du compositeur ? Est-ce que, en tout cas jusqu'au XVIIIème, on allait au concert pour en sortir bouleversé ? N'est-ce pas simplement une mauvaise habitude héritée du romantisme, mais à ce moment là comment éviter de tomber dans le superficiel ?

A mon avis, ça dépend des oeuvres que tu allais voir. Je suppose qu'une partie des spectateurs des Tragédies Lyriques y allait pour ça (même si elle devait être minoritaire). Pour le reste, je ne peux qu'acquiescer avec toi. Cette période musicale ne semble pas spécialement tourné vers cet idéal.

Citation :
Ce ne sont pas des questions rhétoriques, je me demande vraiment... J'y ai pensé en sortant de Didon et Enée de Christie il y a quelques mois, en me disant que je n'avais pas été aussi touché par la mort de Didon que par exemple en entendant Norman. Mais Purcell a-t-il écrit ces pages en espérant tirer la larmichette à son auditoire ?

Tu es très sévère avec Christie ici... J'ai trouvé ça très poignant tout en dirigeant pour le baroque!! Chez Purcell, vu la densité dramatique en 50 minutes, s'il ne l'a pas écrit dans cette optique, c'est incompréhensible.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87728
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Mozart : les symphonies - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Mozart : les symphonies - Page 9 EmptyJeu 26 Fév 2009 - 12:36

Wolferl a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Guillaume a écrit:
C'est cependant intéressant, bien que pas particulièrement beau et émouvant.
J'ai besoin d'émotion, pas de musique au kilomètre ! Mr. Green
Ca ne me paraît pas scandaleux, à un moment donné, d'avoir envie de gros trucs un peu épais, bien émouvants.
On virte un peu HS mais est-ce que cette volonté de rendre les oeuvres aussi denses et poignante est en réel accord avec la volonté du compositeur ? Est-ce que, en tout cas jusqu'au XVIIIème, on allait au concert pour en sortir bouleversé ? N'est-ce pas simplement une mauvaise habitude héritée du romantisme, mais à ce moment là comment éviter de tomber dans le superficiel ?
On peut se demander, mais à cette date, Sturm und Drang, Herder, Werther, Erlkönig & Cie. Donc il y a sans doute du sentiment.

Après, l'écouter religieusement, c'est sans nul doute un contresens, celui qui est dans le vrai est plutôt celui qui écoute Radio Classique dans sa voiture seulement (et puis on a le choix des Princes de notre temps...). Ca ne me tente pas pour autant, l'authenticité me va bien tant qu'elle ne me contraint pas.

Citation :
Ce ne sont pas des questions rhétoriques, je me demande vraiment... J'y ai pensé en sortant de Didon et Enée de Christie il y a quelques mois, en me disant que je n'avais pas été aussi touché par la mort de Didon que par exemple en entendant Norman. Mais Purcell a-t-il écrit ces pages en espérant tirer la larmichette à son auditoire ?
Là, je peux répondre plus aisément : le public était ému, et on voit mal comment il aurait pu en être autrement vu comme c'est fichu, je partage l'avis de Moander.

Ce que l'on sait en tout cas, c'est qu'au XVIIIe (mais la sensibilité était alors devenue une valeur en soi, pas forcément Grand Siècle) le public pleurait à chaudes larmes pour la création d'Iphigénie en Tauride, ou que Sophie Arnould avait bouleversé Paris en Aulide. Ca nous paraît un peu inconcevable de pleurer devant le théâtre figé, très stylisé de Gluck, pour nous, je pense.

Donc l'émotion au théâtre (et sans doute même dans le seria), oui, c'est incontournable, et c'est précisément ce pour quoi l'opéra a été créé...


Après, dans les ritournelles de Cannabich (qui est pourtant quasiment le plus inspiré de son temps), j'ai du mal à voir autre chose que de l'aimable divertissement.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Wolferl
Lapinophobe
Wolferl

Nombre de messages : 13311
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Mozart : les symphonies - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Mozart : les symphonies - Page 9 EmptyJeu 26 Fév 2009 - 14:21

Merci pour ces réponses claires, ça me rassure un peu. Mr. Green

Moander a écrit:
Citation :
Ce ne sont pas des questions rhétoriques, je me demande vraiment... J'y ai pensé en sortant de Didon et Enée de Christie il y a quelques mois, en me disant que je n'avais pas été aussi touché par la mort de Didon que par exemple en entendant Norman. Mais Purcell a-t-il écrit ces pages en espérant tirer la larmichette à son auditoire ?

Tu es très sévère avec Christie ici... J'ai trouvé ça très poignant tout en dirigeant pour le baroque!!
Ah mais j'ai beaucoup aimé ce concert, entendons-nous bien, ce n'était pas un jugement de valeur. J'aurais aussi pu comparer le duo La ci darem la mano de Don Giovanni chez Klemperer et chez Jacobs, ce dernier moins dans une recherche "émotionnelle" mais plus proche manifestement de l'intention de Mozart. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Rafsan
Mélomaniaque
Rafsan

Nombre de messages : 1524
Age : 55
Localisation : Brabant wallon
Date d'inscription : 22/01/2008

Mozart : les symphonies - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Mozart : les symphonies - Page 9 EmptyJeu 26 Fév 2009 - 19:18

Pan a écrit:
Alban 85 a écrit:
J'ai écouté hier soir un cd que je viens de découvrir: un bel enregistrement du SWR Sinfonieorchester Baden-Baden und Freiburg dirigé par Sylvain Cambreling dans les symphonies nos 33, 35 et 38. J'ai beaucoup aimé les dynamiques et la transparence. Quelqu'un connaît-il?
http://www.glor-classics.de/de/30_glor_mozart_symphonies-35-33-38.php?slideid=11
Ton intervention a piqué ma curiosité (je connais ce chef mais je ne sais plus d'où, sûrement ai-je dû l'entendre en concert). Je viens donc d'écouter la symphonie parisienne n°31 K. 297 et je l'ai trouvée très bien. Peut-être un peu sage parfois, je l'aimerais plus agressive, plus incisive (comme les dents du jeune homme ambitieux), en particulier dans l'allegro assai. Elle manque un tout petit peu de légèreté, mais les nuances sont remarquables et l'allegro final est excellent. L'ensemble est de très bonne tenue, rien à redire sur l'orchestre : la sonorité allemande dans toute sa splendeur (et sur instrument moderne, ce qui ne gâte rien).

Mozart : les symphonies - Page 9 41NU3KdS82L._

Merci, Pan, de l'écho que tu donnes à ma modeste intervention sur le forum. Je ne connais pas l'enregistrement que tu mentionnes, mais je ne tarderai pas à me le procurer – d'autant plus qu'il présente un programme varié.
Revenir en haut Aller en bas
Pan
Mélomane chevronné
Pan

Nombre de messages : 3440
Date d'inscription : 24/12/2006

Mozart : les symphonies - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Mozart : les symphonies - Page 9 EmptyJeu 26 Fév 2009 - 20:48

Tout le plaisir est pour moi. Mozart : les symphonies - Page 9 Zen10
Revenir en haut Aller en bas
al.jk
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 11/11/2008

Mozart : les symphonies - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Mozart : les symphonies - Page 9 EmptyJeu 5 Mar 2009 - 22:35

Bonsoir, pour information une très, très bonne version des symphonies 39, 40 et 41 de Mozart par Fritz Reiner et le CSO. En plus c'est gratuit sur musique ouverte alors faites vous plaisir. Autres belles versions voir Charles Mackerras et Bruno Walter, Mais Reiner impressionne vraiment la dedans et c'est plutôt inattendu!
Revenir en haut Aller en bas
adriaticoboy
Mélomane chevronné
adriaticoboy

Nombre de messages : 7173
Date d'inscription : 17/08/2005

Mozart : les symphonies - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Mozart : les symphonies - Page 9 EmptyJeu 5 Mar 2009 - 22:48

Reiner/Chicago, on en a déjà un peu parlé page 11 de ce topic. Wink
Revenir en haut Aller en bas
marc.d
Mélomaniaque
marc.d

Nombre de messages : 1217
Age : 64
Localisation : Lille
Date d'inscription : 17/11/2007

Mozart : les symphonies - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Mozart : les symphonies - Page 9 EmptyMer 11 Mar 2009 - 7:57

http://classiqueinfo-disque.com/spip/spip.php?article648

Une critique relative au CD de S Cambreling
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23247
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Mozart : les symphonies - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Mozart : les symphonies - Page 9 EmptyJeu 23 Avr 2009 - 0:59

Je viens d'écouter la symphonie n°25 de Mozart par Böhm en 1969 à la tête du Berlin Philarmonic Orchestra. Je connaissais le début du premier mouvement pour l'avoir entendu dans une pub. La direction de Böhm rend bien compte de la tension qui se dégage, l'urgence du premier mouvement est très bien rendue en particulier. L'ensemble est excellent.
Quelles autres versions conseillez vous?
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23247
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Mozart : les symphonies - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Mozart : les symphonies - Page 9 EmptyDim 10 Mai 2009 - 15:50

Voici les versions de l'émission de "La Tribune des critiques de disque" d'aujourd'hui pour l'écoute des deux premiers mouvements de la symphonie 41 :

1.Karl Böhm, Orchestre Philarmonique de Vienne, 1977

2.René Jacobs, Freiburger Barockorchester, août 2006

3.Nikolaus Harnoncourt, Orchestre de Chambre d’Europe, 1991

4.Seiji Ozawa, Orchestre de Chambre Mito, 7 décembre 2006

5.Peter Maag, Orchestre de Padoue et de la Vénétie, mars 1996

6.Frans Brüggen, Orchestre du XVIIIe siècle, juin 1986 (éliminée après écoute du premier mouvement)

7.Bruno Walter, Orchestre Symphonique Columbia, 1960

8.Marc Minkowski, Les Musiciens du Louvre-Grenoble, octobre 2005

Les versions qui ont été préférées sont la 7 et la 8. Moi j'aime beaucoup celle de Böhm que je connaissais déjà et celle de Walter. La conception de Minkowski est intéressante mais ce n'est pas ce que je préfère.
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Mozart : les symphonies - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Mozart : les symphonies - Page 9 EmptyDim 10 Mai 2009 - 15:53

Et toi, tu en as pensé quoi de ces interprétations ? Tu aurais adopté ce classement ?
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 25
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Mozart : les symphonies - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Mozart : les symphonies - Page 9 EmptyDim 10 Mai 2009 - 15:57

J'ai pour ma part adoré Böhm et Walter, et je n'ai pas aimé ni Jacobs, ni Minkowski (la pire de toutes). Les autres, bof.

Rien de nouveau en somme. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Jaky
Mélomane chevronné
Jaky

Nombre de messages : 9422
Age : 59
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

Mozart : les symphonies - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Mozart : les symphonies - Page 9 EmptyDim 10 Mai 2009 - 15:58

Ils ont écarté Brüggen? La bande de schmoll… batman
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23247
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Mozart : les symphonies - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Mozart : les symphonies - Page 9 EmptyDim 10 Mai 2009 - 15:58

natrav a écrit:
Et toi, tu en as pensé quoi de ces interprétations ? Tu aurais adopté ce classement ?

Ce n'est pas le classement. Ce sont l'ordre des versions écoutées. J'ai dit qu'ils ont préféré les versions Walter et Minkowski. Je n'ai pas été du tout convaincu par Harnoncourt comme eux avec sa lenteur permanente, ni par Jacobs qui est hors propos. Ozawa, il faudrait que j'écoute en entier mais je ne suis pas convaincu outre mesure. Pour Maag, c'est une bonne version mais pour juger encore une fois, il faudrait que j'écoute en entier. Je n'ai pas aimé la version de Frans Brüggen. Les 3 meilleures de la confrontation sont pour moi celles de Böhm, Walter et Minkowski. Si je devais faire un classement :

1.Walter
2.Böhm
3.Minkowski
4.Maag
5.Ozawa
6.Jacobs
7.Brüggen
8.Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23247
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Mozart : les symphonies - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Mozart : les symphonies - Page 9 EmptyDim 10 Mai 2009 - 15:59

Semaine prochaine, émission consacrée aux deux autres mouvements avec 8 autres versions.
Revenir en haut Aller en bas
adriaticoboy
Mélomane chevronné
adriaticoboy

Nombre de messages : 7173
Date d'inscription : 17/08/2005

Mozart : les symphonies - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Mozart : les symphonies - Page 9 EmptyDim 10 Mai 2009 - 16:41

C'est quoi cette sélection de m.... Ils ont pris exprès les pires des anciens et des modernes ou quoi...
Pas de Toscanini, d'Abendroth, de Klemperer, de Mackerras, de Harnoncourt/Concergebouw...
Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
adriaticoboy
Mélomane chevronné
adriaticoboy

Nombre de messages : 7173
Date d'inscription : 17/08/2005

Mozart : les symphonies - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Mozart : les symphonies - Page 9 EmptyDim 10 Mai 2009 - 18:29

aurele a écrit:
Semaine prochaine, émission consacrée aux deux autres mouvements avec 8 autres versions.
J'écoute le début de l'émission et je n'avais pas fait gaffe que tu avais précisé ça juste au dessus. Je me suis donc emporté (presque) pour rien.
On verra la semaine prochaine s'il donne enfin leur chance aux grandes versions...
Revenir en haut Aller en bas
adriaticoboy
Mélomane chevronné
adriaticoboy

Nombre de messages : 7173
Date d'inscription : 17/08/2005

Mozart : les symphonies - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Mozart : les symphonies - Page 9 EmptyDim 10 Mai 2009 - 19:22

Finalement, pour moi, vu la concurrence, cette version tardive de Böhm à Vienne (pourtant un peu plus molle que ses enregistrements berlinois) sort facilement du lot. On n'est pas l'un des plus grands mozartiens du XXème siècle par hasard. Tout ici coule de source.

Walter/Columbia, tout le monde a l'air d'apprécier, mais personnellement, je ne sais pas, je trouve ça un peu tiède, presque impersonnel.

Minkowski, c'est vraiment pas mal, mais dans le cadre de cette écoute comparée ça me saute moins aux oreilles.

Jacobs, on sait qu'il peut faire de très belles choses dans Mozart, mais sa Jupiter, non et non.
Harnoncourt/COE, c'est juste tout vilain, pourquoi diable avoir choisi cette version...
Les autres... zzzzzzzzz
Revenir en haut Aller en bas
Christophe
Mélomaniaque
Christophe

Nombre de messages : 1593
Age : 53
Localisation : Haute savoie
Date d'inscription : 29/06/2007

Mozart : les symphonies - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Mozart : les symphonies - Page 9 EmptyDim 10 Mai 2009 - 21:44

Je trouve Bernstein très intéressant également, et disponible à petit prix (CD trio chez DG)
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87728
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Mozart : les symphonies - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Mozart : les symphonies - Page 9 EmptyLun 11 Mai 2009 - 22:42

adriaticoboy a écrit:
On n'est pas l'un des plus grands mozartiens du XXème siècle par hasard.
Source ? fleurs
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
adriaticoboy
Mélomane chevronné
adriaticoboy

Nombre de messages : 7173
Date d'inscription : 17/08/2005

Mozart : les symphonies - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Mozart : les symphonies - Page 9 EmptyLun 11 Mai 2009 - 22:53

DavidLeMarrec a écrit:
adriaticoboy a écrit:
On n'est pas l'un des plus grands mozartiens du XXème siècle par hasard.
Source ? fleurs
Même toi tu as bien dû l'écrire un jour. hehe
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87728
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Mozart : les symphonies - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Mozart : les symphonies - Page 9 EmptyMer 13 Mai 2009 - 19:29

adriaticoboy a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
adriaticoboy a écrit:
On n'est pas l'un des plus grands mozartiens du XXème siècle par hasard.
Source ? fleurs
Même toi tu as bien dû l'écrire un jour. hehe
Tu te méprends sur mon compte... j'ai toujours été pénible. Mr. Green

Et pourtant, Dieu sait que ce disque des dernières symphonies est revenu sur ma platine avec délices. Mais de là à en tirer des conclusions !
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23247
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Mozart : les symphonies - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Mozart : les symphonies - Page 9 EmptyDim 17 Mai 2009 - 23:19

Voici les versions de l'émission "La Tribune des critiques de disques" diffusée aujourd'hui choisies pour l'écoute des mouvements 3 et 4 de la symphonie 41.

_Richard Strauss, Orchestre de l’Opéra d’Etat de Berlin, 1926 à Berlin
_Jaap ter Linden, Mozart Akademie Amsterdam, 2002 à Utrecht aux Pays-Bas
_Fritz Reiner, Orchestre Symphonique de Chicago, 1956 à Chicago
_Carl Schuricht, Orchestre Philharmonique de Vienne, 14 août 1960 au Festival de Salzburg
_Sir Charles Mackerras, Orchestre de Chambre Ecossais, 2007 au City Hall de Glasgow
_Trevor Pinnock, English concert, 1995
_John Nelson, Ensemble Orchestral de Paris, juin 2008, Eglise ND du Liban à Paris
_Lorin Maazel, Orchestre National de la RTF, janvier 1960, Salle de la Mutualité à Paris

Les versions préférées ont été celles de Reiner, Mackerras et Maazel.

Personnellement, j'ai préféré la version de Reiner d'une très grande musicalité. Celle de Mackerras est bien également. Je n'ai pas été convaincu par Maazel qui est trop lent dans le menuet et qui fait trop de son dans le final. Cela manque de contrastes. La version de Strauss est une curiosité et n'est pas du tout dans le style. Celles de Jaap ter Linden et de Carl Schuricht sont pas mals. Elles sont mieux dans le mouvement final. Celles de Pinnock et de Nelson m'ennuient.
Revenir en haut Aller en bas
adriaticoboy
Mélomane chevronné
adriaticoboy

Nombre de messages : 7173
Date d'inscription : 17/08/2005

Mozart : les symphonies - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Mozart : les symphonies - Page 9 EmptyDim 17 Mai 2009 - 23:49

J'ai écouté ça ce matin en direct, mais plutôt d'une oreille distraite, je n'étais pas vraiment dedans.

Seul Richard Strauss m'a sorti de ma torpeur, quelle claque ! Je connaissais juste sa 40ème et cette Jupiter (le final du moins) a confirmé que le bonhomme était décidément un chef épatant !

Malheureusement, et bizarrement, ça semble dur à trouver en CD...
Koch avait réédité ça il y a près de quinze ans...
http://www.amazon.fr/dp/B000006KIN
Si quelqu'un a ça à disposition, pour mettre sur Musique Ouverte, ce serait très sympa. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Kal
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 53
Date d'inscription : 23/05/2008

Mozart : les symphonies - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Mozart : les symphonies - Page 9 EmptyLun 18 Mai 2009 - 0:09

aurele a écrit:
Voici les versions de l'émission "La Tribune des critiques de disques" diffusée aujourd'hui choisies pour l'écoute des mouvements 3 et 4 de la symphonie 41.

_Richard Strauss, Orchestre de l’Opéra d’Etat de Berlin, 1926 à Berlin
_Jaap ter Linden, Mozart Akademie Amsterdam, 2002 à Utrecht aux Pays-Bas
_Fritz Reiner, Orchestre Symphonique de Chicago, 1956 à Chicago
_Carl Schuricht, Orchestre Philharmonique de Vienne, 14 août 1960 au Festival de Salzburg
_Sir Charles Mackerras, Orchestre de Chambre Ecossais, 2007 au City Hall de Glasgow
_Trevor Pinnock, English concert, 1995
_John Nelson, Ensemble Orchestral de Paris, juin 2008, Eglise ND du Liban à Paris
_Lorin Maazel, Orchestre National de la RTF, janvier 1960, Salle de la Mutualité à Paris

Les versions préférées ont été celles de Reiner, Mackerras et Maazel.

Personnellement, j'ai préféré la version de Reiner d'une très grande musicalité. Celle de Mackerras est bien également. Je n'ai pas été convaincu par Maazel qui est trop lent dans le menuet et qui fait trop de son dans le final. Cela manque de contrastes. La version de Strauss est une curiosité et n'est pas du tout dans le style. Celles de Jaap ter Linden et de Carl Schuricht sont pas mals. Elles sont mieux dans le mouvement final. Celles de Pinnock et de Nelson m'ennuient.

Completement d accord avec toi concernant Maazel. Comment a t il pu se retrouver dans cette confrontation, mystere??? cette version est tout ce qu il ne faut pas faire dans Mozart, elephantesque, sans articulation, lisse a mourir un orchestre ENORME avec les 10000 cordes qui l'accopagnent. Reiner est excellent, Mackeras pas mal mais finalement le plus moderne c est Strauss, quelle energie et quelle prise de risque.
Revenir en haut Aller en bas
Passage
De passage pour longtemps
Passage

Nombre de messages : 2134
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/07/2007

Mozart : les symphonies - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Mozart : les symphonies - Page 9 EmptyLun 18 Mai 2009 - 0:18

adriaticoboy a écrit:

Si quelqu'un a ça à disposition, pour mettre sur Musique Ouverte, ce serait très sympa. Smile
Gros coup de bol, j'ai ce disque! Je le mets sur musique ouverte (si j'y arrive) dès que je peux. Ce n'est pas la même édition cela dit (DG 431 874-2, enregistré en 1926 pour la K.551, il y a la K.550 et l'ouverture de la Flûte en plus).
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Mozart : les symphonies - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Mozart : les symphonies - Page 9 EmptyLun 18 Mai 2009 - 0:32

Super ! Ça me faisait bien envie. Very Happy
Excellent souvenir des enregistrement de Strauss, de sa propre musique, certes, mais direction vigoureuses et fine.
Revenir en haut Aller en bas
Passage
De passage pour longtemps
Passage

Nombre de messages : 2134
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/07/2007

Mozart : les symphonies - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Mozart : les symphonies - Page 9 EmptyLun 18 Mai 2009 - 0:37

C'est en route. Patience!
Revenir en haut Aller en bas
Jaky
Mélomane chevronné
Jaky

Nombre de messages : 9422
Age : 59
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

Mozart : les symphonies - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Mozart : les symphonies - Page 9 EmptyLun 18 Mai 2009 - 14:34

Pour ceux qui aiment les comparaisons, j'ai posté la 41ème par Kna avec Vienne… Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Mozart : les symphonies - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Mozart : les symphonies - Page 9 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Mozart : les symphonies
Revenir en haut 
Page 9 sur 18Aller à la page : Précédent  1 ... 6 ... 8, 9, 10 ... 13 ... 18  Suivant
 Sujets similaires
-
» Coffret Symphonies chez Brilliant
» Étienne Nicolas Méhul (1763-1817)
» Mozart - Airs d'opéras
» Grande tristesse du requiem de mozart
» Mozart: discographie des quintettes à cordes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: