Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Mozart : les symphonies

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9 ... 17  Suivant
AuteurMessage
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Jeu 15 Nov 2007 - 18:27

Szell, ça chante, ça claque et ça réveille ! Ca vit, quoi. Harnoncourt, bof, je le trouve lourd et maladroit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7165
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Jeu 15 Nov 2007 - 20:19

Spiritus a écrit:
Szell, ça chante, ça claque et ça réveille ! Ca vit, quoi. Harnoncourt, bof, je le trouve lourd et maladroit.
Tu parles de quelle version d'Harnoncourt? Concertgebouw ou COE ? Je ne connais pas la seconde, qui a plutôt moins bonne réputation semble-t-il, mais la première ne correspond en aucun cas à ce que tu dis... La description que tu fais de la version Szell serait en fait aussi parfaite pourt Harnoncourt/Concertgebouw! De la dynamite!

Sinon, je viens de découvrir la Jupiter de Tosanini (NBC 1945) dans la suberbe restauration d'Andante, et je crois bien que c'est la version définitive de l'oeuvre: C'est un miracle d'équilibre et de tonus. Et on entend TOUT! J'en avais le cerveau au bord de l'implosion dans la fugue tellement c'était parfait. Je ne sais pas quoi dire d'autre!
(Abendroth et Klemperer restent aussi quand même de sacrées références !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Nico
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3590
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Jeu 15 Nov 2007 - 20:43

Harnoncourt/Concertgebouw lourd et maladroit ?!!!!
C'est tout le contraire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Ven 16 Nov 2007 - 10:49

Oui, oui, tout le monde adore Harnoncourt, mais je ne vois rien de très inspiré là dedans. Je parlais de la Chamber Orchestra of Europe, certes, mais les 40 et 41 avec les Wiener qui sont sur YouTube ne me donnent décidément pas envie d'insister.

Toscanini, excellent dans Mozart, c'est suffisamment sec pour donner vie à cette musique qui peut devenir insupportable sous les baguettes émerveillées des tenants du "divin Mozart touché par la grâce". Dans le genre un peu fou, il y a aussi Karajan/Torino 1942, très imprécis, mais tellement évident !

Sans oublier aussi Bruno Walter qui fournit à mon avis la version la plus visionnaire du finale avec le Columbia Symphony. Un peu moins inspiré dans les mouvements centraux, cependant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Nico
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3590
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Ven 16 Nov 2007 - 11:52

Spiritus a écrit:
Oui, oui, tout le monde adore Harnoncourt, mais je ne vois rien de très inspiré là dedans. Je parlais de la Chamber Orchestra of Europe, certes, mais les 40 et 41 avec les Wiener qui sont sur YouTube ne me donnent décidément pas envie d'insister.

Têtu le Spiritus ! On parle ni du CEO, ni de Vienne mais du Concertgebouw, qui est a part et c'est avec cet orchestre qu'il a fait un excellent travail sur ces symphonies. C'est différent du reste.

Et c'est pas que tout le monde aime Harnoncourt, mais il a laissé de très bons enregistrements pour ces symphonies, c'est tout. Et c'est pas parce que tu n'aimes pas son style (bien que tu ne connaisses pas les enregistrements dont on parle depuis le début) qu'il faut dénigrer son travail et dire que c'est pas inspiré. Ce qui est totalement faux en plus.

Par exemple, j'aime pas le style de Böhm dans les symphonies mais je dénigre pas. Dans le genre ça me semble être très bien fait mais c'est pas ce que je recherche et ce que j'attend.

fesse
Il suffit Spiritus ! Razz Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
avatar

Nombre de messages : 7003
Age : 34
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Ven 16 Nov 2007 - 11:54

Niko est un sage zen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Nico
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3590
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Ven 16 Nov 2007 - 12:04

Sauron le Dispensateur a écrit:
Niko est un sage zen

Ca charie ! Mr. Green
Wink Un peu d'objectivité de temps en temps ca fait pas de mal dans ce monde de jugements subjectifs! Mais je crois que je pourrais jamais faire dire à Spiritus que Harnoncourt c'est bien ! Wink Mr.Red

Par contre j'ai bien envie d'aller voir du côté de Szell ce que ça donne !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Ven 16 Nov 2007 - 12:26

Ah, mais tu as tout à fait raison Niko, j'exagère très largement, comme toujours ! Wink (Je me suis fait sur ce forum une réputation de fout... de polémiqueur. Tu iras regarder le nombre de débats virulents que j'ai provoqué, c'est impressionnant Laughing )

Böhm dans Mozart, je suis assez d'accord, c'est un peu soporifique I don't want that

Szell, tu peux y aller en revanche, au prix où c'est proposé, tu ne perdras de toute façon pas grand chose ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
atomlegend
Roi de la bourde
avatar

Nombre de messages : 9156
Age : 50
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Leonard bernstein   Mar 27 Nov 2007 - 18:03

Slt a tous.
J'ais récemment acheté les symphonies 35, 36, et 40 de mozart interprété par Leonard bernstein .
J'en suis tres content mais n'y connaissant absolument rien je voulais savoir si les pros avait un avis sur lui , s'il y a mieux et si j'ais pas fais une erreur .
Merci de vos réponses .


Dernière édition par le Mar 27 Nov 2007 - 19:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeugma
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 292
Age : 29
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Mar 27 Nov 2007 - 18:29

Une erreur ? Bernstein ? Certes, le classicisme, c'est pas ce qui dirige le mieux. Mais en généraql (même si beaucoup ici te diront le contraire), les choses sont bonnes chez Bernstein.

Maintenant, pour Mozart, ce n'est peut être pas ma référence. Moi je pioche plutôt chez Marriner, ou Böhm, pour Mozart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
atomlegend
Roi de la bourde
avatar

Nombre de messages : 9156
Age : 50
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Mar 27 Nov 2007 - 18:58

Zeugma a écrit:
Une erreur ? Bernstein ? Certes, le classicisme, c'est pas ce qui dirige le mieux. Mais en généraql (même si beaucoup ici te diront le contraire), les choses sont bonnes chez Bernstein.

Maintenant, pour Mozart, ce n'est peut être pas ma référence. Moi je pioche plutôt chez Marriner, ou Böhm, pour Mozart.

Merci de ta réponse. Pour mon prochain achat je posterais sur le forum et j'essaierais d'être plus patient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeugma
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 292
Age : 29
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Mar 27 Nov 2007 - 21:24

Si jamais Bernstein t'interesse comme compositeur, il y a déjà un topic consacré sur lui dans le général.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81002
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Mar 27 Nov 2007 - 22:44

Ca parle de Discographie, je vais donc fusionner avec le sujet sur les symphonies de Mozart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Nico
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3590
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Mer 28 Nov 2007 - 10:19

Zeugma a écrit:


Maintenant, pour Mozart, ce n'est peut être pas ma référence. Moi je pioche plutôt chez Marriner, ou Böhm, pour Mozart.

Bon on va pas reprendre pour la xème fois le débat, mais Böhm dans les symphonies évite ! C'est beau mais c'est chiant et lent.
Essaies Harnoncourt et le Concertgebow (la référence pour moi). Il y a un coffret pas très cher qui reprend les plus belles symphonies, enfin les plus essentielles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolferl
Lapinophobe
avatar

Nombre de messages : 13311
Age : 27
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Mer 28 Nov 2007 - 17:29

Tiens, j'en profite pour poser une question sur un lieu commun que j'ai pu voir quelques fois, selon lequel Krips aurait enregistré des très mauvaises symphonies de Mozart, mais j'avoue ne pas comprendre pourquoi... Le Concertgebouw y est également très bon et, même si je n'en connais que la 29e et 40e (tout de même un peu lente), je n'ai pas trouvé cela de si mauvais goût...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
supernova
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 242
Localisation : paris
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Mer 28 Nov 2007 - 17:36

en fait, je trouve que Krips (un peu lent c'est vrai) tient très bien la route, avec une conduite, une qualité sonore surprenante. C'est vrai qu'avec le même orchestre c'est un peu l'anti-Harnoncourt, sans effets; et les tempi, généralement, sont très pensés, quoique lents (1er mouvement de la Prague). Ca vaut la peine d'avoir en tout cas les symphonies les moins connues (25 à 34).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Mer 28 Nov 2007 - 18:18

Krips, c'est génial ! enfin un mozartien qui a de la gueule et n'hésite pas à y aller, sans avoir l'air de marcher sur des oeufs de porcelaine ! fonce !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
raphaelroux
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Mer 28 Nov 2007 - 19:44

oui krips est formidable
j'ai le souvenir du premier mouvent de la 40 un peu lent!
je vais découvrir les diques mozart de barenboim et l'english chamber orchestra pour les symphonies! je connais de lui les concertos pour piano!
connaissez vous ces interprétations
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7165
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Mer 28 Nov 2007 - 20:18

Pour revenir sur les versions évoquées récemment:

- Bernstein/Vienne: personnellement j'adore. Bien sûr l'orchestre est incomparable mais on sent qu'avec ce chef il se passe quelque chose de particulier, d'unique, de vrai. Et le Mozart symphonique de Bernstein devient du chant, de la tristesse et de la gaieté, la vie quoi! tout simplement! Les tempi sont parfois un peu modérés mais le rubato et la vivacité légendaires de Lenny finissent toujours par prendre le dessus!

- Krips/Concertgebouw, c'est vrai qu'on a tendance à le dénigrer depuis quelques années, et c'est injuste. C'est un peu pesant parfois, certes, mais ça reste très efficace, superbement joué, bien mené, on sent qu'il y a une vision solide derrière ces interprétations, Krips y croit. Et puis c'est quand même beaucoup plus vivant que Böhm.

- Barenboim/ECO: il y a du bon et du moins bon à mon avis. C'est assez prosaïque et presque ennuyeux jusqu'à la symphonie n° 34, Barenboim ne sait sans doute pas trop comment s'y prendre pour faire vivre ces symphonies. Mais après il se réveille et il bouscule enfin la formation anglaise. La Prague donne le ton: énergique, contrastée, dramatique. Les trois dernières sont à l'avenant: du grand Mozart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7165
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Mer 28 Nov 2007 - 21:20

Pour rester dans les versions romantiques, je suis étonné que personne n'ait évoqué Klemperer/Philharmonia. Plus je l'écoute, plus je me dis que c'est peut-être l'anthologie que je préfère. La puissance (et non pas à la lourdeur) d'un Krips alliée à la lisibilité extrème de Toscanini, la synthèse idéale en somme. Bien sûr, malgré un goût très sûr, équilibré, raffiné, le Mozart de Klemperer ne rigole pas beaucoup, mais ça ne manque pas d'entrain pour autant. Déjà, il faut entendre comment Klempie traite la Symphonie n° 25, tout en tension retenue, pleine d'énergie bouillonnante ; la grandeur est là aussi, mais encore dans l'ombre, car le geste est maîtrisé, on lachera les chevaux plus tard: passionnant! Et ensuite, même si on peut pinailler sur quelque défaut d'un mouvement ici ou là dans telle ou telle symphonie, il s'agit pour moi d'une réussite globale incontestable, jusqu'au finale de la Jupiter, d'une force majestueuse rare.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Jeu 29 Nov 2007 - 10:55

Ah, moi j'avoue qu'avec Klemperer je suis resté sur ma faim ! C'est peut être trop sérieux pour moi, en tous cas ça ne m'a pas semblé séduisant du tout, je préfère Toscanini et surtout Bruno Walter pour l'entrain. Je crois que dans ces oeuvres sujettes à m'endormir, il me faut de la poigne, de l'excès, pour m'accrocher, et c'est exactement ce que m'offrent ces deux chefs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Extranimal
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 35
Age : 34
Localisation : Haute-Savoie 74
Date d'inscription : 08/07/2007

MessageSujet: Mozart - Intégrale des symphonies   Ven 21 Déc 2007 - 14:34

Salut à tous,
Depuis le temps, j'ai décidé de me procurer l'intégrale des symphonies de Mozart. Laquelle me conseilleriez-vous ?
(CD ou DVD, sans instruments baroques si possible - ce n'est pas que je n'aime pas mais ce n'est pas ce que je cherche).
Merci d'avance !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82665
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Ven 21 Déc 2007 - 14:41

Dommage, l'intégrale des symphonies la moins chère est Pinnock, et la plus intéressante probablement Hogwood. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
marc.d
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1204
Age : 62
Localisation : Lille
Date d'inscription : 17/11/2007

MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Ven 21 Déc 2007 - 14:46

Sur instruments anciens la version de T Pinnock est dans l'ensemble équilibré et vivante .

Sur instruments moderne, le choix est un peu plus important : K Boehm , H Graf et J Tate .

Je préfére Tate et Graf mais ceci est bien sûr c'est très perso...

Par contre j'ai beaucoup de mal avec le version Krips et Marriner, tempo trop lent chez Krips .

Bonne musique et bon choix .

marc.d
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81002
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Ven 21 Déc 2007 - 14:55

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82665
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Ven 21 Déc 2007 - 15:08

marc.d a écrit:
Sur instruments moderne, le choix est un peu plus important : K Boehm , H Graf et J Tate .

Je préfére Tate et Graf mais ceci est bien sûr c'est très perso...
Tout cela est très indolent, tout de même.

Du côté de Krips, je suis tantôt agacé, tantôt séduit par les mêmes exécutions, je n'ai toujours pas de religion. Dieu me pardonne !

Quant à Marriner, il propose une lecture d'une splendeur sonore sans égale, mais sur la durée, cet hédonisme un peu uniforme me lasse vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Extranimal
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 35
Age : 34
Localisation : Haute-Savoie 74
Date d'inscription : 08/07/2007

MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Ven 21 Déc 2007 - 18:36

Merci pour ces réponses.
Et Erich Leinsdorf (Royal Philharmonic Orchestra, Deutsche Grammophon "Original Masters"), quelqu'un connaît ?
http://www.priceminister.com/offer/buy/46523114/Mozart-Wolfgang-Amadeus-Integrale-Des-Symphonies-CD-Album.html
PS : Marc.D, il s'agit d'instruments modernes ou pas pour Krips et Marriner ?
Même question pour Hogwood.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82665
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Ven 21 Déc 2007 - 19:37

Extranimal a écrit:
Merci pour ces réponses.
Et Erich Leinsdorf (Royal Philharmonic Orchestra, Deutsche Grammophon "Original Masters"), quelqu'un connaît ?
http://www.priceminister.com/offer/buy/46523114/Mozart-Wolfgang-Amadeus-Integrale-Des-Symphonies-CD-Album.html
PS : Marc.D, il s'agit d'instruments modernes ou pas pour Krips et Marriner ?
Même question pour Hogwood.[/quote]
Krips : moderne (grand orchestre)
Marriner : moderne (ensemble de taille limitée)
Hogwood : ancien

Quant à Leinsdorf, c'est un chef extrêmement "germanique", on imagine un Mozart un peu massif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7165
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Ven 21 Déc 2007 - 20:28

DavidLeMarrec a écrit:
Quant à Leinsdorf, c'est un chef extrêmement "germanique", on imagine un Mozart un peu massif.

Justement pas! Même si elle a été un peu oubliée depuis sa sortie dans les années 50/60 (chez Westminster à l'origine), l'intégrale de Leinsdorf est historiquement la première, avant Böhm donc, et il est étonnant de constater aujourd'hui que la première a beaucoup mieux vieilli que la seconde. Déjà, avec le Royal Philharmonic Orchestra, on a quelque chose d'assez léger et raffiné comparé aux orchestres berlinois ou viennois, d'autant plus que Leinsdorf adopte aussi une formation réduite. En ce qui concerne l'interprétation, je ne peux que juger d'après les extraits que j'ai entendus mais on dirait vraiment un Mozart très vivant, bien articulé et globalment assez rapide. Très tentant en tous cas!
Les prises de son monophiques semblent excellentes, Westminster oblige!

Sinon, Krips n'a pas fait l'intégrale, il a fait les 21 à 41 uniquement.

Pour Extranimal, s'il veut vraiment des instruments modernes, je suppose que le meilleur choix (ou le moins mauvais) serait Marriner, un bon compromis entre les lectures baroqueuses et la sauce romantique façon Böhm.
Et il ne faudrait pas oublier le cycle de Jaap ter Linden qu'on retrouve dans l'intégrale Mozart de Brilliant. C'est loin d'être transcendant mais ça peut faire l'affaire pour découvrir les premières symphonies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Extranimal
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 35
Age : 34
Localisation : Haute-Savoie 74
Date d'inscription : 08/07/2007

MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Ven 21 Déc 2007 - 21:09

Merci pour ces précisions DavidLeMarrec, et merci aussi Adriaticboy, tu réponds à une question que je n'ai même pas eu le temps de poser concernant Jaap Ter Linden ! Car j'étais justement en train de me dire que pour à peine quelques euros de plus j'avais l'intégrale Mozart...
Sinon c'est la 2ème fois que je trouve une intégrale des symphonies (celle de Jaap Ter Linden en l'occurence) où il manque les n°2 et 3, alors qu'il y aurait apparemment 2 versions de la n°4 (4a et 4b), savez-vous pourquoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
supernova
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 242
Localisation : paris
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Ven 21 Déc 2007 - 21:28

adriaticoboy a écrit:
Pour rester dans les versions romantiques, je suis étonné que personne n'ait évoqué Klemperer/Philharmonia. Plus je l'écoute, plus je me dis que c'est peut-être l'anthologie que je préfère. La puissance (et non pas à la lourdeur) d'un Krips alliée à la lisibilité extrème de Toscanini, la synthèse idéale en somme. Bien sûr, malgré un goût très sûr, équilibré, raffiné, le Mozart de Klemperer ne rigole pas beaucoup, mais ça ne manque pas d'entrain pour autant. Déjà, il faut entendre comment Klempie traite la Symphonie n° 25, tout en tension retenue, pleine d'énergie bouillonnante ; la grandeur est là aussi, mais encore dans l'ombre, car le geste est maîtrisé, on lachera les chevaux plus tard: passionnant! Et ensuite, même si on peut pinailler sur quelque défaut d'un mouvement ici ou là dans telle ou telle symphonie, il s'agit pour moi d'une réussite globale incontestable, jusqu'au finale de la Jupiter, d'une force majestueuse rare.

A propos de cette symphonie 25 par Klemperer, il est absolument nécessaire d'entendre son enregistrement de concert en 1950 à Berlin, repris dans le double CD de la série Great conductors. C'est stupéfiant d'énergie et de violence, quand on ne connait que ses granitiques monuments du Philharmonia. Adriatico, je te le recommande si tu ne la connais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7165
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Ven 21 Déc 2007 - 22:04

Extranimal a écrit:
Merci pour ces précisions DavidLeMarrec, et merci aussi Adriaticboy, tu réponds à une question que je n'ai même pas eu le temps de poser concernant Jaap Ter Linden ! Car j'étais justement en train de me dire que pour à peine quelques euros de plus j'avais l'intégrale Mozart...
Par contre, j'ai oublié de rappeler que cette intégrale Linden est sur instruments anciens... et que dans sa catégorie c'est loin d'être la plus belle en ce qui concerne la sonorité globale de l'orchestre...

Citation :
Sinon c'est la 2ème fois que je trouve une intégrale des symphonies (celle de Jaap Ter Linden en l'occurence) où il manque les n°2 et 3, alors qu'il y aurait apparemment 2 versions de la n°4 (4a et 4b), savez-vous pourquoi ?
Oui, c'est des histoires d'authenticité douteuse et de diverses éditions du catalogue Köchel. C'est compliqué pour s'y retrouver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Extranimal
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 35
Age : 34
Localisation : Haute-Savoie 74
Date d'inscription : 08/07/2007

MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Ven 21 Déc 2007 - 22:10

adriaticoboy a écrit:
Oui, c'est des histoires d'authenticité douteuse et de diverses éditions du catalogue Köchel. C'est compliqué pour s'y retrouver.
Mais pourquoi ne pas mettre les 2 et 3 ?
Citation :
Par contre, j'ai oublié de rappeler que cette intégrale Linden est sur instruments anciens... et que dans sa catégorie c'est loin d'être la plus belle en ce qui concerne la sonorité globale de l'orchestre...
Ah ok, dans ce cas je pense que ça va être Marriner, de toute façon j'ai toujours beaucoup apprécié ce qu'il fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7165
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Ven 21 Déc 2007 - 22:15

supernova a écrit:
A propos de cette symphonie 25 par Klemperer, il est absolument nécessaire d'entendre son enregistrement de concert en 1950 à Berlin, repris dans le double CD de la série Great conductors. C'est stupéfiant d'énergie et de violence, quand on ne connait que ses granitiques monuments du Philharmonia. Adriatico, je te le recommande si tu ne la connais pas.
Non, je ne la connais pas mais j'avais bien repéré ce disque. Je n'y pensais plus mais ça m'intéresse beaucoup, merci donc de me le rappeler!
Par contre, j'espère que c'est encore assez accessible car la dernière fois que j'avais inspecté ça, j'avais vu que la plupart des albums de la série Great Conductors of the 20th Century étaient épuisés et donc de plus en plus cher sur le marketplace...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7165
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Ven 21 Déc 2007 - 22:25

Extranimal a écrit:
Citation :
Oui, c'est des histoires d'authenticité douteuse et de diverses éditions du catalogue Köchel. C'est compliqué pour s'y retrouver.
Mais pourquoi ne pas mettre les 2 et 3 ?
Là, il faudrait qu'un spécialiste de Mozart nous fasse un petit topo! Personnellement, je ne suis pas sûr mais je pense tout simplement qu'il s'est avéré que les symphonies n° 2 & 3 (K. 17 et 18 donc) n'étaient pas de Mozart, et depuis on ne les enregistre plus. Mais d'ailleurs, en y regardant de plus près, je ne vois pas qui les a enregistrées à part Leinsdorf.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Ven 21 Déc 2007 - 23:42

je ne retrouve plus dans quel fil j'avais tenté de débrouiller la chose en recensant les 10 premières symphonies de Mozart: problème complexe, donc essayons de simplifier.

La symphonie qui porte le numéro d'édition 3 est une symphonie de KF Abel (op7 n°6) que Mozart a recopiée en 1764 à Chelsea sans y changer une note, elle est assez fréquemment enregistrée dans les oeuvres d'Abel, bien qu'on substitue aux deux clarinettes d'origine des hautbois, selon la correction qu'Abel apporta lui-même pour l'édition de son opus 7.

La symphonie qui porte le numéro d'édition 2 est soit une symphonie de Léopold (qu'on suppose perdue) mais plus probablement un exercice de remplissage sur un canevas établi par le père. Le petit Mozart l'a laissée inachevée, ne terminant pas l'orchestration. On évoque le témoignage de sa soeur pour arguer de son authenticité, mais la description de Nannerl ne correspond pas à la partition (elle parle de trompettes et de cymbales, or il n'y en a pas). Selon les mémoires tardifs de la soeur de Mozart, Wolfgang aurait écrit sa première symphonie à Chelsea, durant une maladie de Léopold, parce qu'il était interdit aux enfants de toucher au clavecin: elle aurait servi de copiste à cette occasion et Wolfgang lui aurait même fait la remarque "Rappelle-moi de donner quelque chose de valable à jouer aux cors"

La symphonie n°1 est écrite à Londres fin 64-début 65, et précède un groupe de 5 symphonies dont la n°4 k 16 en Ré (forme à l'italienne 3 mouvements fortement inspirés de l'ouverture en ré op 3 n°1 de Jean-Chrétien Bach). Les autres k16a (en la, première oeuvre en mineur, Ut k16b, Fa k19a, Ut k19b, sont réputées perdues. La 19a, réapparue vers 1975, figure dans l'intégrale Hogwood, il s'agit donc sans doute de cette deuxième 4ème symphonie que tu signales.
Mais il y en a au moins une autre, entre les officielles 5 et 6 (en Fa aussi) que les éditeurs modernes ont répertorié sous le numéro "43"!, et ainsi de suite pour les symphonies de Rome, qui précèdent toutes la 11ème et la 10ème qui lui est chronologiquement postérieure.

L'intégrale Hogwood présente une table de concordance qui est sans doute la plus claire à cet égard.
Revenir en haut Aller en bas
Extranimal
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 35
Age : 34
Localisation : Haute-Savoie 74
Date d'inscription : 08/07/2007

MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Sam 22 Déc 2007 - 10:39

Merci pour toutes ces précisions Sud273 !
Bon maintenant il faudrait réadapter les numéros en conséquence, comme pour les symphonies de Dvorak...

Et sinon pour en revenir à cette intégrale Mozart, on en a parlé pour les symphonies, mais est-ce quelqu'un sait ce qu'elle vaut dans son ensemble ? (instruments anciens également ? interprétation...)
Le rapport quantité-prix est vraiment intéressant mais j'aimerais au moins avoir un avis !
Je laisse un lien vers la liste des interprètes au cas où :
http://images.amazon.com/media/i3d/08/mozart_integrale.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
supernova
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 242
Localisation : paris
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Sam 22 Déc 2007 - 11:06

Les intégrales! quelle plaie. Et surtout, quelle vision univoque d'un vaste ensemble.

Je crois que le mieux est de faire un choix multiple; c'est la meilleure façon de se rendre compte auditivement de la diversité d'un si vaste ensemble. 38 symphonies ou plus (puisque la 37e n'est pas non plus de Mozart), ce n'est pas rien, et soumettre cela à l'équarissage Marriner ou Hogwood ou autre, c'est une purge plus qu'autre chose.

Voici mes propres options (je déballe ma discothèque):

Symphonies 5, 21, 29: S. Goldberg
21 et suiv.: Krips.
Tous les disques 78 t et monos de Walter; Klemperer (25e de 1950)
33: E. Fischer; Abendroth; Jochum
34: Markévitch, Hewitt
35: Toscanini /New York Philharmonic
36: les deux enregistrements de Fritz Busch
38: Walter Vienne et NY; Markévitch; Abendroth; Golschmann
39: Talich; Walter; Furtwängler
40: Furtwängler; Walter; Toscanini
41: Toscanini, Walter 1945, Abendroth

je trouve que les instruments anciens n'ont pas encore donné leur mesure avec ces symphonies. Mozart aimait des sonorités très amples (40 violons, 10 contrebasses et les vents doublés pour la symphonie 34). Il y a encore beaucoup a faire dans ce domaine;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Extranimal
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 35
Age : 34
Localisation : Haute-Savoie 74
Date d'inscription : 08/07/2007

MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Sam 22 Déc 2007 - 12:38

C'est évident qu'ensuite je vais approfondir avec d'autres versions, mais dans un premier temps je suis limité financièrement, donc une intégrale est un bon compromis...
Merci pour la liste de tes interprétations, je la reconsulterai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82665
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Sam 22 Déc 2007 - 12:53

L'intégrale Mozart de Brilliant, on en a déjà amplement parlé, il existe des fils sur le sujet. Regarde l'index de Kia. Wink

Pour le reste, voici mon avis ici et surtout .

Pour faire vite, c'est inégal, pas toujours exaltant, mais si tu consommes beaucoup de musique et que tu souhaites connaître (à peu près) tout Mozart, c'est une bonne solution.

Artistiquement parlant, ce n'est cependant pas toujours satisfaisant, surtout qu'on est habitué à entendre cette musique au meilleur niveau...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Desmarest
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 9
Age : 35
Localisation : Paris
Date d'inscription : 23/12/2007

MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Dim 23 Déc 2007 - 21:06

avez vous entendu "Prague" et "Jupiter" par René Jacobs?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Nico
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3590
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Lun 24 Déc 2007 - 13:07

non, mais il parait que c'est excellent. Je croyais que la 41 ème était couplée avec la 39 ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Ven 28 Déc 2007 - 17:27

Desmarest a écrit:
avez vous entendu "Prague" et "Jupiter" par René Jacobs?

Entendu un extrait ! vulgaire, bruyant, diapason et instruments baroques donc ouille ouille ouille les oreilles, très libre comme interprétation (ça accélère, ralentit à tout va et prend de grosses libertés avec la partition), mais franchement, vu le prix, circulez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jorge
Caliméro baroqueux
avatar

Nombre de messages : 6307
Age : 29
Localisation : Strossburi
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Ven 28 Déc 2007 - 17:33

Spiritus a écrit:

Entendu un extrait ! vulgaire, bruyant, diapason et instruments baroques donc ouille ouille ouille les oreilles, très libre comme interprétation (ça accélère, ralentit à tout va et prend de grosses libertés avec la partition), mais franchement, vu le prix, circulez.

Ah! Ce genre de conneries me manquait! Heureusement que tu es rentré de vacances Spiritus, sans quoi mon baroquisme primaire se serait reposé sur ses lauriers...

mains
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Ven 28 Déc 2007 - 17:34

Oui, hein ? Sud est plus doué que moi pour les dispensieuses méchancetés, tu l'avoueras cependant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jorge
Caliméro baroqueux
avatar

Nombre de messages : 6307
Age : 29
Localisation : Strossburi
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Ven 28 Déc 2007 - 17:36

Mais je lui accorde le bénéfice de l'âge... Comprenne qui pourra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Nico
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3590
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Ven 28 Déc 2007 - 17:38

Spiritus a écrit:
Desmarest a écrit:
avez vous entendu "Prague" et "Jupiter" par René Jacobs?

Entendu un extrait ! vulgaire, bruyant, diapason et instruments baroques donc ouille ouille ouille les oreilles, très libre comme interprétation (ça accélère, ralentit à tout va et prend de grosses libertés avec la partition), mais franchement, vu le prix, circulez.

Spiritus is back !!! Ca manquait un petit commentaire extremiste ! Wink J'espère que tu parles pas de son dernier disque avec la 39 et la 41 parce que c'est excellent !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Ven 28 Déc 2007 - 17:38

Certes.

D'ailleurs, tout second degré mis à part, je dois dire que mon message était sincère : j'ai compris il y a peu que ce qui me gênait le plus dans les instruments d'époque, ce n'était pas tant leur sonorité que le diapason trop bas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jorge
Caliméro baroqueux
avatar

Nombre de messages : 6307
Age : 29
Localisation : Strossburi
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Ven 28 Déc 2007 - 17:42

Pour parler du disque, effectivement je trouve cela excellent. Mais les équilibres ne sont pas parfaits et les couleurs un peu fades.

J'en reste donc au Mozart brutal et caractériel d'Harnoncourt dans ces mêmes oeuvres.

@ Tus: pour ta gouverne, et pour ne pas passer pour un diable rouge, je me désinteresse totalement des interprétations sur instruments d'époque pour les oeuvres plus jeunes que 1765. Le piano forte et autres bizarerries, très peu pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   Ven 28 Déc 2007 - 17:48

Celui qui passe pour le diable rouge, c'est plutôt moi, vu mes prises de position à la hussarde ! hehe

Personnellement j'en reste à Szell et Walter pour Mozart. Niko, tu as tenté ? Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mozart : les symphonies   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mozart : les symphonies
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 17Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9 ... 17  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mozart : les symphonies
» Neuf symphonies de Mozart en telechargement LIBRE
» Mozart - Intégrale Brilliant
» Les 9 symphonies de Beethoven par Ludwig
» Les 5° et 7° symphonies de Beethoven

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: