Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Vaughan Williams - Symphonies

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1326
Age : 60
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Vaughan Williams - Symphonies   Ven 25 Juil 2014 - 0:35

Je garde un excellent souvenir d'une 4ème symphonie en live par Colin Davis avec l'orchestre symphonique de la radio Bavaroise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22351
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Vaughan Williams - Symphonies   Ven 25 Juil 2014 - 2:34

DavidLeMarrec, in playlist, a écrit:

(Vraie) question de pure curiosité : il y a pas mal de grandes versions des symphonies de RVW, pourquoi écouter Boult alors que le son, la finition et l'élan sont sensibleent inférieurs ?


DavidLeMarrec a écrit:

Mélomaniac a écrit:

Mr. Green Parce que t'as tout faux...


Non, sérieusement, tu trouves des atouts dans Boult ?  Orchestre limité, capté pauvrement (oui, même dans les prises les plus récentes), phrasés prosaïques, absence de couleur… Si on écoute du RVW, en principe, on en veut pour son argent en sucre d'orge, on ne veut pas entendre Radio-Lyrique dans Christiné !


Citation :

Mais quelles sont donc ces fameuses références suprêmes alors ?


Je ne parle pas de références suprêmes, en l'occurrence, il suffit de prendre n'importe quelle intégrale plus récente, avec ses qualités et ses défauts : Haitink, Hickox, Previn, Thomson, Handley, même Slatkin… C'est plus ou moins au goût de chacun, mais il n'y a pas ces problèmes.


Je n'entends pas du tout la première intégrale Boult (Decca) de la même façon que toi.
Même avec la partition en main, je n'ai jamais considéré le London Philharmonic autrement qu'un orchestre très impliqué et qui maîtrise le propos de ces neuf symphonies, y avérant une virtuosité certaine, par exemple dans la 4 que je réécoutais hier.
Plutôt que prosaïques, je dirais que les phrasés m'apparaissent sobres, mais signifiants.
Quant au déficit de couleurs que tu allègues, tu sais bien que les textures, le grain des orchestres de ces années-là, captés en plein relief par Decca, ont de quoi me combler.
La palme de l'audiophilie revient clairement à Previn chez RCA, d'un très haut niveau d'exécution également.
Les chefs que tu cites témoignent d'un bon niveau mais m'indiffèrent à l'écoute, -aussi à cause de leur prise de son.
Même Haitink (sauf exception, telle la Sinfonia Antartica), que l'on pourra éviter, à moins d'aimer les captations plates et aseptisées, comme une limande passée à la javel -ce qu'une inspiration très aléatoire et un sentiment terne ne viennent pas compenser.
Je te laisse vanter les mérites des autres intégrales, où je pioche de temps à autre, sans me convaincre d'y trouver des alternatives aussi satisfaisantes à mon goût que chez Boult I et Previn.
Par ailleurs, le champ s'ouvre cependant à d'intéressantes lectures isolées : Silvestri, Barbirolli, Mitropoulos...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12127
Age : 23
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Vaughan Williams - Symphonies   Sam 27 Déc 2014 - 15:47

Vous pensez quoi du (nouveau) coffret Melodiya des symphonies de RVW ? 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9400
Age : 57
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Vaughan Williams - Symphonies   Dim 28 Déc 2014 - 5:27

ovni231 a écrit:
Vous pensez quoi du (nouveau) coffret Melodiya des symphonies de RVW ? 


Je n'ai entendu que la quatrième symphonie, passionnante,  prise à des tempi très lents (près de 40 mn en tout) mais assumés. Par contre les "Five Tudor Portraits" pêche par l'accent très prononcé des chanteurs russes.
Ceci dit j' ai écouté un live de mai 2012 , les chanteurs sont différents peut-être dans le coffret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1496
Localisation : Kourou, Guyane
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Vaughan Williams - Symphonies   Dim 28 Déc 2014 - 10:00

Jaky a écrit:
Par contre les "Five Tudor Portraits" pêche par l'accent très prononcé des chanteurs russes.

.......quand d'autres pèchent par l'orthographe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12127
Age : 23
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Vaughan Williams - Symphonies   Dim 28 Déc 2014 - 13:42

Jaky a écrit:
ovni231 a écrit:
Vous pensez quoi du (nouveau) coffret Melodiya des symphonies de RVW ? 


Je n'ai entendu que la quatrième symphonie, passionnante,  prise à des tempi très lents (près de 40 mn en tout) mais assumés. Par contre les "Five Tudor Portraits" pêche par l'accent très prononcé des chanteurs russes.
Ceci dit j' ai écouté un live de mai 2012 , les chanteurs sont différents peut-être dans le coffret.

Je te remercie pour ces précisions Jacky. Smile

Je pense que je vais peut-être m'y mettre, depuis le temps que ce compositeur me démange...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caton l'Ancien
Néophyte


Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 08/12/2014

MessageSujet: Re: Vaughan Williams - Symphonies   Dim 28 Déc 2014 - 14:08

La 1ère commence bien - un bel élan et une belle énergie - mais se dégonfle progressivement comme un soufflé, et au final on est bien loin du "grand fleuve de lave en fusion"... La 2ème est ratée : prise de son bizarre, on entend pas très bien les cordes ; d'une manière générale on a l'impression d'un manque de vision (manque de familiarité avec l'oeuvre ?) et c'est surprenant que Rozhdestvensky loupe une oeuvre aussi cinématographique. Très belle 5ème en revanche. Je n'ai pas encore écouté les autres à l'exception du 1er mouvement de la 6ème, vraiment pas terrible, mais ici Boult I est de toute façon indépassable. Une intégrale en dents de scie mais qui mérite l'écoute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12127
Age : 23
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: vaughan   Dim 28 Déc 2014 - 14:18

Caton l'Ancien a écrit:
La 1ère commence bien - un bel élan et une belle énergie - mais se dégonfle progressivement comme un soufflé, et au final on est bien loin du "grand fleuve de lave en fusion"... La 2ème est ratée : prise de son bizarre, on entend pas très bien les cordes ; d'une manière générale on a l'impression d'un manque de vision (manque de familiarité avec l’œuvre ?) et c'est surprenant que Rozhdestvensky loupe une œuvre aussi cinématographique. Très belle 5ème en revanche. Je n'ai pas encore écouté les autres à l'exception du 1er mouvement de la 6ème, vraiment pas terrible, mais ici Boult I est de toute façon indépassable. Une intégrale en dents de scie mais qui mérite l'écoute.

Arf, donc on balance entre la transcendance et la médiocrité. D'accord. En effet, bizarre que l'oncle Gennady puisse rater la deuxième symphonie. Enfin, je verrai bien de mon côté. Smile

Merci infiniment. coucou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9400
Age : 57
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Vaughan Williams - Symphonies   Dim 28 Déc 2014 - 15:19

shushu a écrit:
Jaky a écrit:
Par contre les "Five Tudor Portraits" pêche par l'accent très prononcé des chanteurs russes.

.......quand d'autres pèchent par l'orthographe.

J'avoue j'adore les pêches!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3495
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Vaughan Williams - Symphonies   Lun 1 Juin 2015 - 21:49

Ma découverte enthousiaste des deux symphonies de Walton m'a donné envie de me replonger dans Vaughan Williams - et en particulier dans la 4ᵉ. Je vais tâcher en particulier d'écouter la version de RVW dont parle Jaky en début de topic.

J'ai aussi vu un live de 1963 par Sargent, chez BBC Legends (couplé à la 4ᵉ de Sibelius): Mélo, Jaky, vous connaissez? vous recommandez?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81598
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vaughan Williams - Symphonies   Lun 1 Juin 2015 - 23:33

Sargent, je trouve ça toujours assez mou, que ce soit dans Haendel ou dans R. Strauss, mais je n'ai pas dû l'entendre beaucoup dans de la musique anglaise.

Moi aussi, vu les satisfactions retirées de Bax et Walton ces derniers jours, je me suis programmé une seconde écoute du cycle de RVW. Oui, même la Deuxième. (Mais peut-être pas la Première que j'ai déjà remise sur le métier il n'y a pas si longtemps.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22351
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Vaughan Williams - Symphonies   Lun 1 Juin 2015 - 23:43

Benedictus a écrit:

J'ai aussi vu un live de 1963 par Sargent, chez BBC Legends (couplé à la 4ᵉ de Sibelius): Mélo, Jaky, vous connaissez?


Smile Non désolé.


DavidLeMarrec a écrit:

Sargent, je trouve ça toujours assez mou, que ce soit dans Haendel ou dans R. Strauss


Surprised Forcément, si t'écoutes d'antiques interprétations du Messie, Sargent joue ça grassement, selon la pompe de la tradition victorienne.
Mais écoute par exemple la Suite Karelia avec le Wiener Philharmoniker, tu verras si c'est mou.


DavidLeMarrec a écrit:

vu les satisfactions retirées de Bax et Walton ces derniers jours, je me suis programmé une seconde écoute du cycle de RVW.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81598
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vaughan Williams - Symphonies   Mar 2 Juin 2015 - 0:04

Mélomaniac a écrit:
Surprised Forcément, si t'écoutes d'antiques interprétations du Messie, Sargent joue ça grassement, selon la pompe de la tradition victorienne.

Oui, tout à fait, comme ses collègues (britanniques au premier chef, forcément, mais pas seulement !), c'est pour ça que je précisais les limites de mon appréciation. En revanche, dans les Vier Letzte Lieder, l'excuse ne tient plus vraiment. Mais c'est avec la BBC, qui n'est pas l'orchestre le plus anguleux ni le plus coloré qui soit, surtout dans les années 70.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9400
Age : 57
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Vaughan Williams - Symphonies   Mar 2 Juin 2015 - 4:44

Benedictus a écrit:

J'ai aussi vu un live de 1963 par Sargent, chez BBC Legends (couplé à la 4ᵉ de Sibelius): Mélo, Jaky, vous connaissez? vous recommandez?

Ah! Connais pas! Surprised


Dernière édition par Jaky le Mer 3 Juin 2015 - 5:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81598
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vaughan Williams - Symphonies   Mar 2 Juin 2015 - 20:58

Jaky a écrit:
Benedictus a écrit:
Ma découverte enthousiaste des deux symphonies de Walton m'a donné envie de me replonger dans Vaughan Williams

Ah! Connais pas! Surprised

C'est pas forcément génial, mais il y a des choses dignes d'écoute chez Ralph Vaughan Williams, tu devrais essayer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3495
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Vaughan Williams - Symphonies   Mar 2 Juin 2015 - 22:07

hehe Quel troll, ce David!
Cela dit, contrairement à toi, j'ai toujours beaucoup aimé les Symphonies de RVW.



Symphonie nº4 en fa mineur
Sir Malcolm Sargent / BBC Symphony Orchestra
BBC Legends, 1963

Contre toute attente (cf. supra), ce concert des Proms de l’été 1963 est une excellente version de la 4ᵉ qui se distingue avant tout par... sa tension. Le premier mouvement est vraiment remarquable: l’incipit est brutal et pulsé; les tempi de tout le mouvement sont très vifs, les passages plus lyriques semblent toujours sous-tendus par une tension sourde et les moments éruptifs sont assénés avec une véhémence sèche. Sans peut-être atteindre la violence de Mitropoulos (et probablement du compositeur, que je n’ai pas encore écouté), on a à faire ici à quelque chose d’incomparablement plus intense que Boult/New Philharmonia en 1968 ou a fortiori que Haitink/LPO. L’Andante moderato est lui aussi très vif et d’une progression constante, ce qui donne un caractère plus insinuant qu’épanché à ces lignes de cordes et de bois assourdis. Le Scherzo est haletant, avec des sonorités instrumentales d’une étonnante acidité pour le BBCSO. Dans le final, il y a quelque chose d’irrésistible dans la manière dont les fanfares presque criardes et les balancements harmoniques des cordes convergent dans une fugue aux à-coups abrupts. Une prise de son radio étonnament claire pour l’époque rend vraiment justice à cette lecture sèche et presque méchante.

Intéressante 4ᵉ de Sibelius en complément - mais qui joue sur une optique interprétative inverse de celle qui est à l’œuvre dans le Vaughan Williams (plutôt lente, chaleureuse avec des tutti très ronds).

Belle découverte de Sargent que je ne connaissais guère jusque là que comme accompagnateur de concertos (et dans des enregistrements plutôt anciens - années 30 à 50). Cela dit, je vais quand même réécouter aussi Handley qui était vraiment ma référence vaughan-williamsienne à l'époque où je m'étais plongé dans ces symphonies (une manière de clarifier les progressions et les articulation, de faire ressortir les structures que j'appréciais beaucoup).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81598
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vaughan Williams - Symphonies   Mar 2 Juin 2015 - 22:13

Benedictus a écrit:
Cela dit, contrairement à toi, j'ai toujours beaucoup aimé les Symphonies de RVW.

Mais moi aussi ! Enfin, beaucoup, il ne faut pas exagérer, mais le problème est surtout que j'ai commencé par les poèmes symphoniques vantés par Xavier et Jaky (un peu meringue tagada quand même) et la Deuxième Symphonie (en plus dans une version très hédoniste).

Dès que j'ai écouté les autres (donc lors de mon récent cycle… je n'ai pas dû en écouter beaucoup entre ma découverte de la Deuxième et mon récent parrainage par Mélo), je les ai trouvées intéressantes.


D'accord avec toi, Handley a souvent cette qualité de plans et de structure (en plus de belles couleurs) ; en revanche, ce n'est en général pas extrêmement tendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3495
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Vaughan Williams - Symphonies   Mar 2 Juin 2015 - 22:25

DavidLeMarrec a écrit:
Mais moi aussi !  Enfin, beaucoup, il ne faut pas exagérer,
Si, si, moi vraiment beaucoup celles sans voix - et franchement la 4 et la 6, je les place pas loin des meilleures de Nielsen.

DavidLeMarrec a écrit:
mais le problème est surtout que j'ai commencé par les poèmes symphoniques vantés par Xavier et Jaky (un peu meringue tagada quand même)
Pas réécouté ça depuis des lustres, mais c'est un peu le même souvenir que j'en garde. Mais après tout, c'est pareil chez Bax, cet écart de langage et d'inspiration entre les symphonies et les poèmes symphoniques.

DavidLeMarrec a écrit:
et la Deuxième Symphonie (en plus dans une version très hédoniste).
Ah oui, là il faut vraiment des cordes acides et bien étagées, surtout pas de la barbe-papa karajanesque, sinon c'est raté.

DavidLeMarrec a écrit:
D'accord avec toi, Handley a souvent cette qualité de plans et de structure (en plus de belles couleurs) ; en revanche, ce n'est en général pas extrêmement tendu.
Voilà: avec Handley d'une part et une version méchante de l'autre (comme celle-ci ou celle de Mitro pour rester dans la 4ᵉ), on a une bonne vue des potentialités d'une œuvre comme celle-là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81598
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vaughan Williams - Symphonies   Mar 2 Juin 2015 - 22:43

Benedictus a écrit:
Pas réécouté ça depuis des lustres, mais c'est un peu le même souvenir que j'en garde. Mais après tout, c'est pareil chez Bax, cet écart de langage et d'inspiration entre les symphonies et les poèmes symphoniques.

Oui, mais j'ai découvert ça à peu près à la même époque, probablement RVW un peu avant Bax – et en tout cas pas assez de Bax (dont j'ai découvert les poèmes symphoniques plus tard) pour avoir le recul dont tu parles.


Citation :
Ah oui, là il faut vraiment des cordes acides et bien étagées, surtout pas de la barbe-papa karajanesque, sinon c'est raté.

C'était Previn-LSO, et pas du Previn cursif, vraiment du Previn dans une veine Mehta-Haitink.


Citation :
Voilà: avec Handley d'une part et une version méchante de l'autre (comme celle-ci ou celle de Mitro pour rester dans la 4ᵉ), on a une bonne vue des potentialités d'une œuvre comme celle-là.

J'avais écouté Handley / Liverpool pour découvrir, et j'avais déjà trouvé ça très bruyant et oppressant (mais avec des moyens assez extérieurs), ça m'avait beaucoup évoqué l'esthétique soviétique en fait.

Côté audaces, j'avais davantage apprécié les bizarreries de la 7 ; pour du Nielsen un peu terne, j'aurais plutôt cité la 9.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3495
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Vaughan Williams - Symphonies   Mar 2 Juin 2015 - 22:59

DavidLeMarrec a écrit:
J'avais écouté Handley / Liverpool pour découvrir, et j'avais déjà trouvé ça très bruyant et oppressant (mais avec des moyens assez extérieurs), ça m'avait beaucoup évoqué l'esthétique soviétique en fait.
Côté audaces, j'avais davantage apprécié les bizarreries de la 7 ; pour du Nielsen un peu terne, j'aurais plutôt cité la 9.
Soviétique? C'est pourtant beaucoup moins Babi Yar babillard que du Chostakovitch. Justement, je voudrais réécouter le cycle complet pour la 7ᵉ et la 9ᵉ - et peut-être aussi la 3ᵉ - que j'ai rétrospectivement l'impression de ne pas avoir appréciées à leur juste valeur quand je les avais découvertes, m'étant surtout porté spontanément vers les 4-5-6 et la 8ᵉ. Si la 9 fait penser à du Nielsen terne (mais Nielsen est un tel orchestrateur...), je me demande si la pastorale ne serait pas un peu une espansiva réussie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81598
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vaughan Williams - Symphonies   Mar 2 Juin 2015 - 23:09

Je n'ai jamais voulu suggérer que c'était moins bien que du Chostakovitch (vu l'intérêt modéré que j'ai pour son corpus symphonique, ce serait vraiment méchant). Même la Sixième, d'une déréliction quasiment insoutenable, m'est bien plus avenante que les plus joviales de Chosta.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3495
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Vaughan Williams - Symphonies   Dim 7 Juin 2015 - 22:56



A Pastoral Symphony (Symphonie nº3) (a) et Symphonie nº5 (b)
Sir Adrian Boult / New Philharmonia Orchestra (a), London Philharmonic Orchestra (b); Margaret Price (soprano, a)
EMI, 1967 (a), 1969 (b)

Retour sur deux symphonies que je n’avais pas trop creusées lorsque j’avais découvert RVW il y a une petite vingtaine d’années - peut-être du fait de leur séduction orchestrale trop immédiate.

De fait, je crois mieux aimer à présent la 3ᵉ, dont il me semble mieux discerner le sens tragique caché sous les harmonies ravéliennes (et sous le risque de sentimentalisme de la partie vocale du Final). En fait, tout passe par de très discrets relais musicaux: dans le II, le hiatus entre le solo de cor et la cantilène aux cordes, puis la discordance des dernières notes de trompette après la cadence suspendue; ou, dans le IV, la façon dont la voix de soprano revient, après les effusions orchestrales, comme pour conduire la musique à sa dissolution finale dans le silence). C’est vraiment très beau. On pourrait peut-être souhaiter un orchestre moins épais que le New Philharmonia, mais celui-ci confère tout de même à l’œuvre de belles couleurs nocturnes. Direction pertinente de Boult qui, dans sa façon d’accentuer les phrasés, parvient très finement à trouver l’équilibre et les transitions entre une articulation globalement distanciée, impavide, et de brefs moments d’exaltation chaleureuse. Le timbre si particulier de Margaret Price convient idéalement au rôle que joue la voix - voilée, nocturne, voluptueuse et funèbre - dans l’économie de l’œuvre. Pour autant, je n’adhère toujours pas totalement à l’œuvre qui par moments me semble encore un peu trop dégoulinante tant par sentimentalisme que par hédonisme (ne serait-ce que par rapport aux symphonies ultérieures).

Pour la 5ᵉ, en revanche, l’œuvre me plaît sans réserve (si j’en préfère d’autres dans le corpus, c’est uniquement affaire de goût personnel). Le flot orchestral, très sibélien dans sa conduite même si les modulations sont là aussi très ravéliennes, le solo de cor anglais du III sont vraiment magnifiques. En revanche, j’aurais aimé une lecture plus cursive et tendie et un orchestre plus transparent: là, on est vraiment dans ce que la tradition anglaise peut avoir de plus caricatural (direction sur son quant-à-soi et sonorité orchestrale ronde et épaisse). Il faudrait que je réécoute Handley et Haitink - mais si l’on y gagne sûrement en clarté, je crains qu’il n’y ait guère de miracles à attendre pour ce qui est de la tension. (Si quelqu’un a des suggestions alternatives...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5011
Age : 42
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Vaughan Williams - Symphonies   Lun 8 Juin 2015 - 10:26

Benedictus a écrit:
[...] la 3ᵉ [...] je n’adhère toujours pas totalement à l’œuvre qui par moments me semble encore un peu trop dégoulinante tant par sentimentalisme que par hédonisme (ne serait-ce que par rapport aux symphonies ultérieures).

Pour la 5ᵉ, en revanche, l’œuvre me plaît sans réserve

Je trouve ça curieux, parce que la 5e me semble beaucoup plus dégoulinante et sentimentale que la 3e (peut-être pas plus hédoniste en revanche, ne serait-ce que parce qu'elle me procure moins de plaisir Mr. Green ). Mais comme beaucoup d'amateurs de ces symphonies semblent considérer la 5e comme un aboutissement du Vaughan William "soft", je dois être passé à côté de quelque chose... Dans le genre, ça me paraît bien moins intéressant non seulement que la 3e mais que des œuvres antérieures comme the Lark's Ascending (la Romanza, franchement, c'est à la limite de l'abus, et on ne peut pourtant pas m'accuser d'être allergique à la crème anglaise).
Sur le versant anguleux, je préfère de très loin la 6e à la 4e que je ne trouve pas bien passionnante (je l'ai écoutée une demi-douzaine de fois, avec autant de bonne volonté que d'ennui, sans parvenir à en retenir quoi que ce soit)... La 6e en revanche est une œuvre vraiment singulière et (presque) fascinante – même si j'ai toujours la sensation bizarre d'un manque de consistance, presque d'une sorte de creux, à côté de nombre de symphonies du XXe siècle à commencer par celles de son compatriote Bax.

Citation :
Il faudrait que je réécoute Handley et Haitink - mais si l’on y gagne sûrement en clarté, je crains qu’il n’y ait guère de miracles à attendre pour ce qui est de la tension.

Handley est comme toujours assez parfait pour moi : pas de tension à tout rompre, mais une cursivité assez parfaite qui n'exclut ni la gravité ni le lyrisme, sans jamais s'appesantir au-delà du nécessaire (sauf lorsqu'il ne peut pas faire autrement, comme dans la 5e). Haitink en revanche est assez raide, à la fois moins expressif et plus lourd, bref (à mon sens) moins bien.
Sinon j'ai découvert (et aimé) ces œuvres dans la version Previn, à présent je trouve ça un peu plan-plan et routinier mais cela explique peut-être ceci.

Ce qui est sûr, en revanche, c'est que je préfère toutes ces interprétations à celle de Boult , donc à mon avis tu peux foncer sans trop de risque d'être déçu... Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iskender
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 875
Age : 49
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

MessageSujet: Re: Vaughan Williams - Symphonies   Lun 8 Juin 2015 - 11:05

Je suis du même avis que Golisande pour ce qui est des préférences entre les symphonies comparables. Je préfère largement la 3ème à la 5ème. La 3ème est pour moi plus inspirée, harmoniquement plus intéressante, et sans baisse d'intérêt ni de longueurs contrairement à la 5ème. Si la 3ème a un côté "planant" - passez-moi l'expression - la 5ème est en effet plus sucrée.
Large préférence également pour la 6ème, une oeuvre parfaitement aboutie dans cette esthétique chez RVW par rapport à la 4ème.

Pour ces 3ème et 6ème j'aime bien la version de Kees Bakels (idéalement couplées sur le même album en plus) mais manque d'éléments de comparaison tant mes écoutes d'autres versions (Previn et Boult) datent. À vous lire je vais écouter Handley, et également Slatkin car j'apprécie ce chef.
Il ne me semble pas avoir vu beaucoup de commentaires sur Hickox (que je ne connais que dans Flos campi); un avis ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/etiennetabourier
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5011
Age : 42
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Vaughan Williams - Symphonies   Lun 8 Juin 2015 - 12:38

Iskender a écrit:
La 3ème est pour moi plus inspirée, harmoniquement plus intéressante, et sans baisse d'intérêt ni de longueurs contrairement à la 5ème. Si la 3ème a un côté "planant" - passez-moi l'expression - la 5ème est en effet plus sucrée.

C'est exactement mon avis. mains

Citation :
Large préférence également pour la 6ème, une oeuvre parfaitement aboutie dans cette esthétique chez RVW par rapport à la 4ème.

Plus aboutie, sans doute (plus passionnante en tout cas), mais je pense que ces deux œuvres n'ont pas été écrites exactement dans la même optique : la 4e me semble plus purement agressive, comme si VW avait voulu prouver qu'il savait aussi écrire de la musique moche (ou d'avant-garde, si l'on préfère), alors que la "méchanceté" de la 6e est bien plus personnelle, moins systématique, et possède une tout autre envergure (mais là encore, je suis peut-être passé à côté de la 4e)...

Citation :
Il ne me semble pas avoir vu beaucoup de commentaires sur Hickox (que je ne connais que dans Flos campi); un avis ?

J'aime beaucoup Hickox dans Bridge, mais je ne savais même pas qu'il avait enregistré du Vaughan Williams...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iskender
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 875
Age : 49
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

MessageSujet: Re: Vaughan Williams - Symphonies   Lun 8 Juin 2015 - 15:20

Alors à ma connaissance il avait au moins enregistré la sea symphony et des oeuvres diverses pour EMI uk, et surtout plus tard un cycle de symphonies chez Chandos: sea symphony, la London, les 3 à 6 et 8. Pour l'antarctica et la 9 je ne crois pas mais ne suis pas sûr.. À part les 6 et 8 elles ne sont pas couplées par deux mais ont des oeuvres en complément comme mass ou les choral songs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/etiennetabourier
Walther
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 175
Date d'inscription : 09/09/2010

MessageSujet: Re: Vaughan Williams - Symphonies   Mer 10 Juin 2015 - 14:04

Iskender a écrit:
Alors à ma connaissance il avait au moins enregistré la sea symphony et des oeuvres diverses pour EMI uk, et surtout plus tard un cycle de symphonies chez Chandos: sea symphony, la London, les 3 à 6 et 8. Pour l'antarctica et la 9 je ne crois pas mais ne suis pas sûr.. À part les 6 et 8 elles ne sont pas couplées par deux mais ont des oeuvres en complément comme mass ou les choral songs.

Exact, les 7 et 9 sont les deux seules qu'il n'a pas enregistrées.

Mis à part la Sea symphony et la 4e, je connais ses symphonies chez Chandos : très variables au niveau de la prise de son et aussi... de l'implication du chef !

Sa version de la 2e (A London Symphony) est à classer à part puisque c'est la version originale (avant révision) de l'œuvre (durée : une heure). Interprétation narrative et dynamique à découvrir, surtout que la prise de son est bien détaillée et magnifique.
Version de la 5e remarquable aussi, et des couplages intéressants.

Sa 3e (et ses couplages aussi d'ailleurs) : bonne nuit les petits ! Interprétation lisse et vide de sens. Ce n'est pas parce que c'est une symphonie moins "contrastée" que les autres et qu'elle porter le titre de Pastoral qu'il faut la rendre étale et inerte !! D'ailleurs le titre est trompeur puisque cette œuvre évoque les campagnes où sont tombés les soldats de la Grande Guerre. Et OK, la Norfolk Rhapsody n°2 a beau être une absolue rareté qu'on croyait perdue, ça n'en fait pas un chef d'œuvre impérissable...

Symphonies 6 et 8 : valent surtout pour leur complément rare (un Nocturne éthéré), car la prise de son aseptisée qui arrondit tous les angles enlève tout impact aux œuvres (on dirait une bagnole futuriste tellement aérodynamique qu'elle ne fait pas de bruit). Et côté interprétation, c'est assez impersonnel là encore.

Hors symphonies, deux autres très bons CD de Hickox, toujours chez Chandos :
- l'opéra court Riders to the sea (mais je préfère la version EMI British Composers de Meredith Davies, quand même), œuvre à découvrir absolument : très prenante, et elle sonne un peu comme une transition entre le Vaisseau fantôme et les opéras "marins" de Britten (Peter Grimes, Billy Budd)
- les Five Tudor Portraits.

A noter aussi une version de Job par Hickox chez EMI (British Composers), mais là on retrouve le Hickox tiédasse et aseptisé. Par contre, autre complément rare sur ce CD : les Variations pour orchestre.

A ce propos, dans Job, je conseille vivement Vernon Handley chez Classics for pleasure : la tension ne retombe pas une minute et le passage avec orgue cloue sur place : http://www.amazon.co.uk/Vaughan-Williams-Dancing-Fantasia-Variants/dp/B0000647HT/ref=sr_1_2?s=music&ie=UTF8&qid=1433937171&sr=1-2&keywords=vaughan+williams+handley+job

C'est avec le London Philharmonic, contrairement aux symphonies du même chef, qui sont avec le Royal Liverpool PO.

Est-ce que quelqu'un connait l'intégrale Handley ? Très avantageuse au niveau du prix et avec plein de suppléments, comme on peut le constater : http://www.amazon.co.uk/Nine-Symphonies-Other-Orchestral-Works/dp/B00006J3LP/ref=sr_1_3?s=music&ie=UTF8&qid=1433937171&sr=1-3&keywords=vaughan+williams+handley+job
mais après écoute, c'est surtout la 5e, Job et le Concerto pour hautbois qui me semblent sortir du lot.


Hickox et Handley, deux chefs morts à deux mois d'intervalle en 2008...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iskender
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 875
Age : 49
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

MessageSujet: Re: Vaughan Williams - Symphonies   Mer 10 Juin 2015 - 22:56

Merci pour ta réponse détaillée sur les interprétations d'Hickox  Cool

Walther a écrit:

Hors symphonies, deux autres très bons CD de Hickox, toujours chez Chandos :
- l'opéra court Riders to the sea (mais je préfère la version EMI British Composers de Meredith Davies, quand même), œuvre à découvrir absolument : très prenante, et elle sonne un peu comme une transition entre le Vaisseau fantôme et les opéras "marins" de Britten (Peter Grimes, Billy Budd)
(...)

Oui c'est sur ce disque-là qu'il y a en complément sa version de Flos Campi dont je parlais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/etiennetabourier
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3495
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Vaughan Williams - Symphonies   Sam 13 Juin 2015 - 22:08

En Playlist (pas le temps de développer davantage):

mézigue a écrit:
Vaughan Williams: Symphonie nº6 en mi mineur
Sir Adrian Boult / New Philharmonia Orchestra
EMI, 1967
C’est en effet supérieur à la 4ᵉ - plus concentré, plutôt amer et menaçant là où la 4ᵉ serait en effet agressive. En effet, c’est un peu chostakovien - surtout le Scherzo, en fait; aussi, c’est vrai, les harmonies déceptives et les effets d’ostinato du I et du II - mais quand même aussi très anglais, surtout dans l’écriture mélodique (avec son côté modal) et le côté plus distancié, moins grinçant, de l’ironie. Une des très grandes symphonies du XXᵉ siècle, à mes yeux.
Bonne version: le New Philharmonia m’a semblé plus tranchant, et la direction de Boult avoir plus de rebond qu’à l’accoutumée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22351
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Vaughan Williams - Symphonies   Ven 16 Oct 2015 - 21:54

Smile Barbirolli nous légua bien moins de témoignages vaughan williamsiens que Boult, auteur de deux intégrales des neuf symphonies, mais marqua la discographie d'une empreinte indélébile, à l'instar de cette Sinfonia antartica dont il avait assuré la création publique à Manchester le 14 janvier 1953 et qu'il grava quelques mois avant le premier des deux enregistrements de Sir Adrian, en décembre la même année.
Interprétation d'une extraordinaire densité, et pourtant très mobile, où l'on sent les icebergs mus par une terrifiante force souterraine.
S'en érige une puissance descriptive absolument irrésistible, où même la soprano semble instrumentalisée, résonner comme de térébrantes ondes Martenot.
A ma connaissance, nulle version n'a égalé une telle force d'évocation, aussi bien dans ses aspects architectoniques que dans ses pittoresques illustrations de la faune des glaciers.



Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Ralph Vaughan Williams (1872-1958) :

Sinfonia antartica

= Margaret Ritchie, soprano ; John Barbirolli, Chœurs et Orchestre Hallé de Manchester

(HMV, juin-septembre 1953)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22351
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Vaughan Williams - Symphonies   Sam 17 Oct 2015 - 0:59

Smile Oeuvre étrange et violente, écrite en 1944-47 et considérée comme une des deux symphonies de guerre de RVW.
Elle s'éteint dans un diaphane et mystérieux épilogue, que le compositeur explicitait par ce célèbre vers de La Tempête de Shakespeare : « We are such stuff as dreams are made on, and our little life is rounded with a sleep. »
Berglund en propose ici une lecture robuste et coruscante, assez terrifiante dans un Scherzo dirigé à la diable.
La meilleure version qu'on puisse trouver hors intégrale, et servie par une faramineuse prise de son.


Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Ralph Vaughan Williams (1872-1958) :

Symphonie n°6 en mi mineur

= Paavo Berglund, Orchestre symphonique de Bournemouth


(Emi, juin 1974)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 642
Age : 73
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Vaughan Williams - Symphonies   Sam 17 Oct 2015 - 9:04

Plutôt d'accord avec l'appréciation de Melomaniac.
De plus, l'illustration, typiquement "British" est magnifique !

fomalhaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22351
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Vaughan Williams - Symphonies   Sam 3 Juin 2017 - 23:12

DavidLeMarrec, in playlist, a écrit:

RVW – Symphonie n°2 – Hallé O, Elder
Bien quinze ans que je n'avais pas écouté ça ! Je ne l'avais pas reprise dans mon grand RVW-tour sous l'influence néfaste d'un Mélomaniac notoire.

RVW – Symphonie n°1 – Ministère O, Rozhdestvensky
Je n'avais pas vu que ça existait. Évidemment, c'est assez parfait
bounce


Surprised Concernant Rojdé, je n'ai toujours pas investi dans ce coffret Melodiya.
Ça donne quoi dans la Sea Symphony ? Qui sont le choeurs, les chanteurs ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81598
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vaughan Williams - Symphonies   Sam 3 Juin 2017 - 23:26

Mélomaniac a écrit:
Surprised Concernant Rojdé, je n'ai toujours pas investi dans ce coffret Melodiya.

Quand je commence à devancer Mélo dans la disco de RVW, on sent à quel point le monde a perdu ses valeurs.


Citation :
Ça donne quoi dans la Sea Symphony ? Qui sont le choeurs, les chanteurs ?

Des Russes qui chantent en anglais. Je ne dirais pas que c'est idiomatique, mais ce n'est pas non plus farfelu. Le spectre capté est assez étroit (moins que dans les Bruckner, quand même), et évidemment c'est acide, mais ça a beaucoup de panache, la tension est toujours là, ou du moins l'avancée du discours. Ça évite le monumentalisme pompeux, en tout cas.

J'ai commencé la 3, qui m'a l'air très bien. Mais j'ai peu de point de comparaison sur celle-là, que j'ai très peu écoutée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22351
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Vaughan Williams - Symphonies   Sam 3 Juin 2017 - 23:43

Smile La c'est la pastorale de VW, qui nécessite un sens de nuances voire une palette pastel.
Avec l'orchestre et le tempérament de Rojdé, j'y suis moins optimiste du résultat, comparé à ce qui a pu fonctionner dans les embardées et les reliefs dramatiques de la Sea Symphony.
Quoique, passé le magistral portique (A Song for All Seas, All Ships), c'est plutôt la finesse qui s'impose dans cette oeuvre aux résonances philosophiques.

Enfin, tu nous diras certainement ce que tu en penses.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81598
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vaughan Williams - Symphonies   Mer 14 Juin 2017 - 12:59

Si, ça a assez bien fonctionné. Et comme précédemment, ce sont les 4 et 6 qui m'intéressent moins, avec leurs fanfares sinistres et obsessives à la mode soviétique.

Je ne suis pas allé jusqu'à la 7, j'avais envie d'autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vaughan Williams - Symphonies   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vaughan Williams - Symphonies
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Vaughan Williams - Symphonies
» Les deux Quatuors à cordes de Ralph Vaughan Williams
» Vaughan Williams
» Les 5° et 7° symphonies de Beethoven
» Joseph Haydn-Symphonies

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: