Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-50%
Le deal à ne pas rater :
WiMiUS S27 – Mini projecteur portable rotatif à 270° Full HD 9000 ...
69.99 € 139.99 €
Voir le deal

 

 Symphonistes latino-américains

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97639
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Symphonistes latino-américains Empty
MessageSujet: Symphonistes latino-américains   Symphonistes latino-américains EmptyLun 15 Mai 2023 - 0:26

Je n'avais pas de fil pour parler de la belle découverte de Roberto Sierra (puerto-ricain). N'hésitez pas à parler d'autres compositeurs ici, ou à ouvrir des fils s'il y a beaucoup à dire (Chávez ou Márquez pourraient mériter leur fil).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97639
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Symphonistes latino-américains Empty
MessageSujet: Re: Symphonistes latino-américains   Symphonistes latino-américains EmptyLun 15 Mai 2023 - 0:29

La Sixième Symphonie de Roberto Sierra vient d'être publiée… et j'ai failli la manquer.

Ces gros malins, en mettant le nom du chef en titraille énorme (Hindoyan, qui a toujours fait une belle carrière, mais acquis une célébrité dans la presse musicale en scorant Yoncheva, on voit comment le monde fonctionne, hein), m’ont fait passer à côté du contenu de cet album : vu que l’interprète y était en gloire, j’ai cru que c’était un nouveau disque Schumann ou Brahms…

En réalité, il s’agit d’une monographie d’un compositeur qui se révèle particulièrement stimulant, oscillant entre une atonalité profusive (avec des pôles très présents, on peut penser à Magnus Lindberg) et une filiation plus tonale, mais riche, avec un véritable déroulement accessible et aucune complaisance d’enchaînements faciles. Très belle découverte, je vais explorer son fonds.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand


Nombre de messages : 4823
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Symphonistes latino-américains Empty
MessageSujet: Re: Symphonistes latino-américains   Symphonistes latino-américains EmptyLun 22 Mai 2023 - 2:22

Acario Cotapos - préliminaire à l’oiseau moqueur (Sinfonia Preliminar de El Pajaro Burlón)  Victor Tevah /Chili SO


Acario Cotapos (1889-1969) est un compositeur chilien. Lui et sa famille ont été exilés en Argentine, après la guerre civile chilienne, qui a conduit à la chute et au suicide du président de l’époque, José Manuel Balmaceda.
Après avoir passé une bonne partie de son enfance en Argentine, il déménage avec sa famille à Santiago en 1890 et, dans les années 1902, commence à participer à la vie artistique nationale. Il se lie d’amitié avec des personnages du monde musical, dont Alfonso Leng, Alberto García Guerrero et Carlos Lavín.
Au cours de ces années, il a également rejoint le groupe Los Diez, où il a rencontré d’importantes personnalités nationales, telles que Pedro Humberto Allende, Alberto Ried, Enrique Soro, Armando Carvajal et Eustaquio Guzmán, entre autres.

Sa formation est autodidacte, bien qu’il reçoive des leçons privées de piano et de basson, ainsi que de multiples conseils de ses amis compositeurs et artistes, dont Edgar Varèse, H. Honneger, André Jolivet, Olivier Messiaen, E. Klaiber et Celibidache. Il a été inséré dans le cénacle artistique et littéraire de l’époque, affichant une histrionique surprenante et établissant des relations avec des personnages tels que Federico García Lorca, Vicente Huidobro, Pablo Neruda, Pablo Picasso, Tristan Tzara et Ramón del Valle-Inclán, avec ce qu’il a nourri son esprit libertaire de l’expérimentalisme a libéré son imagination exubérante et a pratiqué une composition transcendantale et expressive basée sur le sujet et non sur le style. Sa forme de création a nié toute école stylistique et n’a reconnu que le travail d’un seul individu, comme on peut le voir dans beaucoup de ses œuvres, par exemple dans Soledad del hombre (1910) et, surtout, dans le Quatuor à cordes Dionisyos (c. 1930).YT

J'aime beaucoup les compositeurs autodidactes,ils apportent parfois une vision de la musique, qui sort de la routine.J'ai écouté plusieurs oeuvres de Cotapos et je suis vraiment séduit.Par contre dommage , qu'il y ait assez peu d'enregistrements sur YT.Pour cette oeuvre, il m'a fallu l'écouter plusieurs fois pour en apprécier la richesse.
Pour l'écouter/
www.youtube.com/watch?v=ZRFtC2my0bU
--------------------------------------------------------------------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand


Nombre de messages : 4823
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Symphonistes latino-américains Empty
MessageSujet: Re: Symphonistes latino-américains   Symphonistes latino-américains EmptyMar 23 Mai 2023 - 12:02


Acario Cotapos (1889 - 1969)Imagination de mon pays · Acario Cotapos · Orchestre symphonique du Chili · Victor Tevah

Pour l'écouter/
www.youtube.com/watch?v=LXf-pLVME6A
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand


Nombre de messages : 4823
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Symphonistes latino-américains Empty
MessageSujet: Re: Symphonistes latino-américains   Symphonistes latino-américains EmptyMer 31 Mai 2023 - 10:23

Edino Krieger (1928-2022)): Ludus Symphonicus, pour orchestre (1965) --- Orchestre symphonique national de Radio MEC/ Direction Rinaldo Rossi .


Edino Krieger (1928-2022) compositeur et critique musical brésilien .
"Initié à la musique par son père, il donna des récitals de violon dès l'âge de quatorze ans. Il fit ses études musicales à Rio de Janeiro, aux États-Unis (Berkshire Music Center) avec Aaron Copland et Peter Mennin, et à Londres, puis devint réalisateur d'émissions radiophoniques dans un but de diffusion musicale, organisateur de festivals et de concours pour l'État de Guanabara. Il est président de la Société brésilienne de musique contemporaine. Marqué d'abord par l'impressionnisme, le compositeur s'est ensuite tourné vers la technique sérielle, sans oublier les autres ressources contemporaines ni le folklore brésilien.

La musique dramatique d'Edino Krieger comprend principalement : Antigone (1953), Natividade do Rio (1965) ; la musique orchestrale des Contrastes (1949), une Ouverture (1955), Ludus symphonicus (1966) ; la musique pour formation de chambre, un Chôro pour flûte et cordes (1952), une Suite pour cordes (1954), des Variations élémentaires (1964). Le musicien a également composé des quatuors à cordes, des trios, des duos instrumentaux, des mélodies, des chœurs et des pièces pour piano." Larousse

Edino Krieger: Ludus Symphonicus (1965)
Pour l'écouter/
www.youtube.com/watch?v=5e__2BNgxTY
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand


Nombre de messages : 4823
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Symphonistes latino-américains Empty
MessageSujet: Re: Symphonistes latino-américains   Symphonistes latino-américains EmptySam 17 Juin 2023 - 2:08

Symphonie - José Pablo Moncayo
Orchestre symphonique José Pablo Moncayo dirigé par Enrique Arturo Diemecke.

I - Allegro: 0:00 II - Scherzo. Allegro: 8:31 III - Lento: 12:27 IV - Lento - Allegro: 18:40

La Symphonie de Moncayo a été composée en 1942, achevée pendant son séjour au Berkshire Festival de cette année-là. Moncayo avait obtenu une bourse du Berkshire Institute de Serge Koussevitzki, suivant des cours donnés par Aaron Copland à Tanglewood. L’origine de sa composition se trouve dans le Concours mexicain de composition, organisé par l’Orchestre symphonique du Mexique pour stimuler la production d’œuvres nationales.

Le 13 août 1944, le jury composé de José Rolón, Juan Tercero et Luis Sandi a décerné le prix à la symphonie présentée sous le pseudonyme Mundo, qui, une fois révélée, correspondait à José Pablo Moncayo. Il a été créé le 1er septembre 1944, interprété par l’Orchestre symphonique de Mexico dirigé par Charlos Chávez. L’œuvre tombe rapidement dans l’oubli, ne reprenant qu’en 1992, pour un enregistrement de l’Orchestre symphonique national du Mexique dirigé par Enrique Arturo Diemecke.

Moncayo a un talent indéniable d'orchestrateur ,qui ressort magnifiquement dans cette symphonie.Même si Copland,qui a été son professeur et El Salon Mexico ne sont pas loin. Ce compositeur mexicain a un talent très personnel , qui ressortira plus tard avec des oeuvres qui sont restées des classiques de son pays.

"José Pablo Moncayo García est un pianiste et compositeur mexicain né à Guadalajara le 29 juin 1912 et mort à Mexico le 16 juin 1958. Son œuvre la plus connue reste Huapango écrite en 1941, en pleine période romantique du renouveau nationaliste mexicain. Il est un disciple des compositeurs José Gerardo Chávez, Candelario Huízar et Aaron Copland. Il est membre du « Groupe des quatre » avec Blas Galindo, Daniel Ayala Pérez et Salvador Contreras. Il a produit certains des chefs-d'œuvre qui symbolisent le mieux l'essence des aspirations nationales, ainsi que les contradictions du Mexique du XXe siècle."  Wikipedia

Pour l'écouter/
www.youtube.com/watch?v=XaPv5kcECkU
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Symphonistes latino-américains Empty
MessageSujet: Re: Symphonistes latino-américains   Symphonistes latino-américains Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Symphonistes latino-américains
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Symphonistes américains (Harris, Schuman, etc)
» Rythme latino ?
» Recherche de musiciens
» Les Américains et la France
» Compositeurs américains du début du XXe siècle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: