Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-60%
Le deal à ne pas rater :
PHILIPS SHB3175BK/00 Casque Bluetooth
28.80 € 71.26 €
Voir le deal

 

 Carmen de Bizet

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15 ... 19  Suivant
AuteurMessage
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4155
Age : 71
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

Carmen de Bizet - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Carmen de Bizet - Page 14 EmptyVen 7 Déc 2012 - 7:53

J'avais vu Carmen à Favart avec Antonacci : superbe, très bonne Micaela, Anne-Catherine Gillet - les hommes un peu en dessous mais très honorables, et puis magnifiques chœurs, et un Gardiner des grands jours...
Donc oui, une version de référence.

J'avais vu au cinéma le Carmen du Met : Alagna était superbe - j'ai toujours le même problème avec Garanca : elle est d'une perfection ennuyeuse - le reste, j'ai oublié.

Quitte à me faire lyncher, j'ai un faible pour le DVD de Karajan avec Grace Bumbry : ça a tout pour déplaire : c'est, à partir d'une production salzbourgeoise un film de studio tourné en play back - c'est karajan qui a fait la mise en scène : difficile d'imaginer une Espagne plus kitsch, et puis la distribution, le star système : Don José : Jon Vickers, Micaela : Mirela Freni - pourtant, ça fonctionne génialement bien à cause d'une Carmen incendiaire : Grace Bumbry, et la direction de Karajan, absolument foudroyante.

J'ai aussi l'enregistrement de Régine Crespin - dirigée par Georges Prêtre - intéressant, mais je trouve que c'est une Carmen un poil trop distinguée.

Montfort
Revenir en haut Aller en bas
alceste
Mélomane averti
alceste

Nombre de messages : 185
Age : 49
Localisation : Haute-Saône
Date d'inscription : 06/08/2010

Carmen de Bizet - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Carmen de Bizet - Page 14 EmptyVen 7 Déc 2012 - 13:06

Cololi a écrit:
Oui.

Belle version. A posséder je pense, car hélas la superbe version d'Orange 2004 n'est pas disponible en DVD.
Ce n'est pas une version parfaite : Garanca est trop blonde, trop lisse. Alagna a son meilleur (c'est en fait la seule vraie raison d'acheter ce DVD). Le reste n'est pas inoubliable, à commencer par Frittoli qui vibre beaucoup je trouve.
Mise en scène acceptable. Le tout fonctionne bien.

Bonjour melomaniac,

si tu parcoures le fil Elina Garanca, tu verras que l'avis de Cololi reflète bien l'avis général du forum sur sa Carmen (quoique je ne comprennes pas vraiment le "trop blonde" ... fesse ).

Je ne m'étendrais pas sur ma propre perception car je ne sais pas être objectif avec Garanca ; en revanche, si tu regardes les avis sur Amazon, tu verras que c'est une version plébiscitée avec 21 avis tous enthousiastes, donc sa carmen peut au moins plaire.

Par rapport aux versions d'Antonacci, c'est une carmen plus typée "grand opéra qu'opéra comique", mais son interprétation est tout à fait en accord avec celle d'Alagna.
Pour nuancer un peu l'avis de Cololi, je ne pense pas qu'elle soit lisse mais il est indéniable que le côté "bohémienne" lui échappe un peu, comparée à ACA.
Il y a tout de même de nombreux moments très intenses et même renversants, où son chant et son jeu d'actrice sont au sommet, comme la Séguedille, l'air des cartes ou la confrontation finale face à Don José (entr'autres).
Pour les autres rôles, je suis d'accord avec Cololi, il n'y a rien de honteux mais rien de fantastique non plus, à part Keith Miller en Zuniga qui en impose vraiment.
La mise en scène me semble plus qu'acceptable, je trouve Cololi sévère sur ce point : la direction d'acteurs manque peut-être de précision par moments mais le dispositif scénique est très réussi et les décors et les costumes sont assez beaux.
Pour conclure, c'est une version que je trouve plutôt "cinématographique" dans le jeu des chanteurs, c'est à dire avec un jeu sans théatralité artificielle mais au contraire toujours crédible. C'est pourquoi je la trouve moderne malgré des décors et une mise en scène très traditionnelle.
Je précise que la prise de son est excellente et permet de bien profiter de la direction très efficace de Nezet-Séguin. Quant à l'image elle est superbe, et sur un grand écran, il faut absolument profiter de la version blu-ray car c'est de la très bonne hd.
Revenir en haut Aller en bas
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4155
Age : 71
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

Carmen de Bizet - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Carmen de Bizet - Page 14 EmptyVen 7 Déc 2012 - 14:01

alceste a écrit:
Cololi a écrit:
Oui.

Belle version. A posséder je pense, car hélas la superbe version d'Orange 2004 n'est pas disponible en DVD.
Ce n'est pas une version parfaite : Garanca est trop blonde, trop lisse. Alagna a son meilleur (c'est en fait la seule vraie raison d'acheter ce DVD). Le reste n'est pas inoubliable, à commencer par Frittoli qui vibre beaucoup je trouve.
Mise en scène acceptable. Le tout fonctionne bien.

Bonjour melomaniac,

si tu parcoures le fil Elina Garanca, tu verras que l'avis de Cololi reflète bien l'avis général du forum sur sa Carmen (quoique je ne comprennes pas vraiment le "trop blonde" ... fesse ).

Je ne m'étendrais pas sur ma propre perception car je ne sais pas être objectif avec Garanca ; en revanche, si tu regardes les avis sur Amazon, tu verras que c'est une version plébiscitée avec 21 avis tous enthousiastes, donc sa carmen peut au moins plaire.

Par rapport aux versions d'Antonacci, c'est une carmen plus typée "grand opéra qu'opéra comique", mais son interprétation est tout à fait en accord avec celle d'Alagna.
Pour nuancer un peu l'avis de Cololi, je ne pense pas qu'elle soit lisse
Citation :
mais il est indéniable que le côté "bohémienne" lui échappe un peu, comparée à ACA.
Il y a tout de même de nombreux moments très intenses et même renversants, où son chant et son jeu d'actrice sont au sommet, comme la Séguedille, l'air des cartes ou la confrontation finale face à Don José (entr'autres).
Pour les autres rôles, je suis d'accord avec Cololi, il n'y a rien de honteux mais rien de fantastique non plus, à part Keith Miller en Zuniga qui en impose vraiment.
La mise en scène me semble plus qu'acceptable, je trouve Cololi sévère sur ce point : la direction d'acteurs manque peut-être de précision par moments mais le dispositif scénique est très réussi et les décors et les costumes sont assez beaux.
Pour conclure, c'est une version que je trouve plutôt "cinématographique" dans le jeu des chanteurs, c'est à dire avec un jeu sans théatralité artificielle mais au contraire toujours crédible. C'est pourquoi je la trouve moderne malgré des décors et une mise en scène très traditionnelle.
Je précise que la prise de son est excellente et permet de bien profiter de la direction très efficace de Nezet-Séguin. Quant à l'image elle est superbe, et sur un grand écran, il faut absolument profiter de la version blu-ray car c'est de la très bonne hd.

Pas un peu, totalement : elle n'incarne pas du tout le personnage - il y a un contraste total entre elle et Alagna - c'est d'ailleurs toujours la même chose avec elle : elle a un chant à la fois beau, la voix est aisée, colorée, techniquement très au point, et totalement inexpressif.

Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31499
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Carmen de Bizet - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Carmen de Bizet - Page 14 EmptyVen 7 Déc 2012 - 14:49

Inexpressif, non, quand même pas. Et même loin de là. Par exemple sa Dorabella à Aix, elle semblait comme un poisson dans l'eau.
Il faut dire que le timbre et la plastique de la dame sont de tellement haute volée que ça fait passer la pilule.
Quand à Antonacci ... je la trouve géniale en Carmen ... mais elle ne fait pas bohémienne du tout. Elle fait au contraire très française, très intello, loin de l'image habituelle. Mais c'est fascinant.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 28443
Date d'inscription : 21/09/2012

Carmen de Bizet - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Carmen de Bizet - Page 14 EmptyDim 9 Déc 2012 - 17:41

 Very Happy Viens d'écouter la Carmen de Beecham :

Du grand spectacle !
Le baronet a la main un peu lourde, mais profite des timbres savoureux de l'orchestre de la Radio, et se montre toujours sensible aux atmosphères, distillant quelques moments de magie (l'intro de la Fleur que tu m'avais jetée), et garantissant une somptueuse prestation orchestrale, réverbérée dans l'acoustique de la Salle Wagram.
Je craignais un peu Los Angeles dans ce rôle, mais elle s'y investit avec flamme : pas vraiment délurée (on ne saurait la pousser à ce contre-emploi), mais intense, parfois trop (elle s'excite un peu vite dans les Tringles).
Gedda m'a conquis en Don José : voix claire, incarnation héroïque, qui résiste à la passion et aux trahisons de la maudite bohêmienne.
Anthologique air du Toréador par Ernest Blanc, chanté avec toute la majesté d'un Grand d'Espagne, et une non moindre imagination.
Micalea sobre et émue de Janine Micheau, d'un goût parfait.
Seconds rôles à l'avenant, d'une diction exemplaire, tout comme les choeurs.
Une interprétation parfois peplumesque, en tout cas grandiose et édifiante, qui mérite son statut de référence depuis plus d'un demi siècle.



Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Georges Bizet (1838-1875) :

Carmen, opéra en quatre actes

Carmen : Victoria de Los Angeles
Don José : Nicolai Gedda
Micaëla : Janine Micheau
Escamillo : Ernest Blanc
Frasquita : Denise Montheil
Mercédès : Marcelle Croisier
Dancaïre : Jean-Christophe Benoit
Remendado : Michel Hamel
Moralès : Bernard Plantey
Zuniga : Xavier Depraz

Choeurs de la Radiodiffusion française
Maîtrise de la Radiodiffusion française
Petits Chanteurs de Versailles


Thomas Beecham, Orchestre de la Radiodiffusion française

(HMV, juin 1958-octobre 1959)

Carmen de Bizet - Page 14 Bizet_11


Dernière édition par Mélomaniac le Sam 17 Mai 2014 - 22:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20350
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

Carmen de Bizet - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Carmen de Bizet - Page 14 EmptyDim 9 Déc 2012 - 18:07

Et il y a quelque chose de commun avec la direction de Gardiner : un certain dégraissement de la partition par rapport à des Karajan ou Abbado je trouve... dès l'ouverture, je trouve des optiques assez similaires entre les deux chefs anglais...

TU vois que Janine Micheau, c'est superbe! Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 28443
Date d'inscription : 21/09/2012

Carmen de Bizet - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Carmen de Bizet - Page 14 EmptyDim 9 Déc 2012 - 18:22

Polyeucte a écrit:
Et il y a quelque chose de commun avec la direction de Gardiner : un certain dégraissement de la partition par rapport à des Karajan ou Abbado je trouve... dès l'ouverture, je trouve des optiques assez similaires entre les deux chefs anglais...

TU vois que Janine Micheau, c'est superbe! Mr.Red
J'ai dit sobre, pas superbe What the fuck ?!?

Pas totalement d'accord pour le parallèle Gardiner / Beecham.

Quand j'écrivais qu'il a la main lourde, c'est presque une litote. Il doit composer avec une acoustique de hall de gare, et avec son propre style d'understatement.
Gardiner est d'une finesse exceptionnelle, rythmiquement très affuté, vif et piquant.
Le généreux baton de Sir Thomas n'est ni moins intelligent ni insidieux, mais se heurte à des pupitres qui à cette époque n'ont pas une réputation de servilité. Et surtout l'ampleur du cadre l'induit à quelques passages légèrement arythmiques (la gestion de la Habanera par exemple).

En tout cas, j'ai vraiment admiré cette interprétation de grand apparat.
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 28443
Date d'inscription : 21/09/2012

Carmen de Bizet - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Carmen de Bizet - Page 14 EmptyVen 14 Déc 2012 - 1:50

Je viens de regarder les deux premiers Actes de la version Kleiber 1978 filmé en concert au Wiener Staatsoper

Spoiler:
 

Mise en scène très tradi, et très volontariste. Mais on doit reconnaître que Zeffirelli a réussi une extraordinaire direction d'acteurs : même les seconds rôles, chaque figurant sont investis dans l'action, et les caméras ne surprennent jamais la moindre velléité, la moindre errance. Regards, gestes profondément animés. Toute l'équipe y croit.
L'héroïne a du peps à revendre, une voix bien assise et corsée, et un indéniable talent de comédienne. En revanche, Domingo en Don José ne crève pas l'écran mais s'acquitte par la justesse et la sobriété. Micaela séduit par son joli filet de voix, immédiatement enjôleur.
Globalement, je ne m'attarderai pas sur la diction, au mieux honorable, au pire calamiteuse (l'Air du Toréador, massacré comme sera le taureau dans l'arène).
L'action scénique fait oublier ces faiblesses. Comme dans les Tringles, peut-être un peu trop chargés d'intentions, et de spectacle (le bruit de plateau rivalise avec l'orchestre). S'en plaindra-t-on ?
Le public, réputé sage en ce lieu, devient partie prenante, n'hésite pas à applaudir entre les numéros.

Et surtout, le formidable atout de cette version, c'est la direction flamboyante de Kleiber : on constate là la différence entre de très bons chefs (Pappano, Nézet Seguin) et un immense maestro.
Si vous ne connaissez pas cette interprétation, essayez de trouver au moins des extraits sur le net ! Dès l'Ouverture on est scotché ! Ca explose, mais avec une discipline à tomber raide (les violons, tous au garde-à-vous, les coups d'archet réglés au millimètre !) Quelle furia ! Et dire qu'on est à Vienne...
Et des foucades en contraste avec la gestique si économe de Kleiber... Mais aussi des élégances, des moments de magie...
En vidéo, voilà à entendre une des meilleures Carmen de chef...

J'ai hâte de me plonger dans les deux actes suivants... Demain peut-être bounce
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 28443
Date d'inscription : 21/09/2012

Carmen de Bizet - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Carmen de Bizet - Page 14 EmptySam 15 Déc 2012 - 1:41

Vu les Actes III & IV

Montagnes désolées, paysage d'hiver, flocons de neige, pénombre...
Tableau blafard que les caméras rendent crapoteux.
Une réelle angoisse s'empare de la fatidique scène du tarot, tiré sous une tente.
Micaela toujours aussi sobre, aux reflets liquoreux dans Je dis que rien ne m'épouvante.
La rencontre entre Escamillo et Don José ne produit pas grand effet.
Bof.

On retrouve le soleil au IV. Perspective un peu écrasée, enceinte d'arène à gauche, fond et ciel à droite : trop facial. Plateau surencombré par crinolines et fanfreluches.
Piquant numéro de flamenco par un couple de danseurs.
Une Carmen assez plebéienne au bras d'un Escamillo qui n'en semble pas moins, malgré leur habit de lumière.
Minaudeuse et harangère, mais adéquatement insolente, elle brave un Domingo qui tire toutes les ressources vocales de ses capacités véristes, de l'imprécation au sanglot.

Une certaine magie scénique, un authentique pouvoir de séduction m'ont conquis dans ce grand spectacle où je retiens surtout une direction d'acteurs quasi filmique, servie par des décors et costumes d'apparat.
Et toujours la même autorité venue de la fosse où officie un impérieux Kleiber : les micros hélas tendent à noyer l'orchestre dans un vaste espace et la réverbération.


Dernière édition par Mélomaniac le Sam 15 Déc 2012 - 15:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4155
Age : 71
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

Carmen de Bizet - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Carmen de Bizet - Page 14 EmptySam 15 Déc 2012 - 14:26

Est-ce que La Carmen de 1959 de l'ONP - première Carmen à l'Opéra de Paris - dirigée par Benzi, dans une mise en scène de Raymond Roulleau avec Jane Rhode - existe en vidéo ? Le spectacle avait été diffusé à la télévision.
J'ai vu quelques extraits et ça m'a semblé pas mal.

Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 28443
Date d'inscription : 21/09/2012

Carmen de Bizet - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Carmen de Bizet - Page 14 EmptySam 15 Déc 2012 - 15:43

Carmen de Bizet - Page 14 Carm12

alceste a écrit:


Bonjour melomaniac,

si tu parcoures le fil Elina Garanca, tu verras que l'avis de Cololi reflète bien l'avis général du forum sur sa Carmen (quoique je ne comprennes pas vraiment le "trop blonde" [...]Je précise que la prise de son est excellente et permet de bien profiter de la direction très efficace de Nezet-Séguin. Quant à l'image elle est superbe, et sur un grand écran, il faut absolument profiter de la version blu-ray car c'est de la très bonne hd.
coucou
J'ai regardé cette Carmen cette semaine.
Signalons déjà une réalisation live, qui entend nous plonger dans le réalisme d'une soirée d'Opéra : introduction par Renee Fleming en hôtesse d'accueil BCBG, incursions backstage entre les Actes, interwiews à la fin...
Les caméras sont très réactives, suivent le mouvement, nous collent au plus près des actions et visages, parfois au travers de visions grand-angle pas très flatteuse, façon reality show.
La scène s'organise par des plateaux tournants et concentriques. Je n'ai pas trop aimé l'Acte I, où l'action est renvoyée trop facialement, en devant de scène, face à un grillage assez sinistre, et amassant les effets de foule comme la bagarre des cigarières.
Ambiance un peu transposée, on se croirait dans les années d'entre-deux guerres, par le choix des accessoires et costumes.
Un certain cynisme se dégage de l'apprition de Micaela, poursuivie par des soldats libidineux qu'on dirait prêts à la violer.
J'ai été épaté par la diction des choeurs d'enfants, peut-être la meilleure que j'aie entendue jusque là, américains (sic).

La passion de Carmen et Don José vibre d' une intensité assez réfrigérante, Garanca assumant son rôle avec une séduction trop froide. Beauté fatale et impavide, qui ne semble pas toujours pénétrée par ce qu'elle chante, et dont la prononciation est souvent floutée. Qui culmine quand même en une incroyable violence dans le meurtre final.
Alagna me semble très juste, robuste, entier, d'un accent parfait, sans surcharge, sauf à la fin du III et dans la scène finale du IV, où il surréagit à son désespoir.
La mise en scène assume une certaine cruauté, prête à choquer le spectateur, comme dans l'auberge où Don José échange son sang avec le contrebandier, en se sciant la paume de la main avec un couteau. Le sang coule pour de vrai...
Parfait décor pour le tableau montagnard du III, offrant une riche perspective. Notamment grâce à un escalier rocheux. Escamillo a de la prestance. Belle réussite pour les Cartes, bien chantées.
Géniale idée à la fin : quand Don José vient de poignarder son amante maudite, le plateau tourne et nous laisse voir l'arène où le toréador vient d'embrocher la bête : ça fait froid dans le dos.

La direction impétueuse de Nézet-Séguin me semble trop raide dès l'Ouverture, et précipite des tempos qui tendent à malmener la discipline collective de quelques numéros d'ensemble : dans une si vaste salle, avec de tels effectifs en scène, le pari est risqué.

Globalement : entre vérisme et tragédie hautaine, cetre réalisation filmée au Metropolitan Opera marque l'esprit et impose des images très fortes.
Revenir en haut Aller en bas
AD
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1189
Date d'inscription : 19/04/2010

Carmen de Bizet - Page 14 Empty
MessageSujet: Carmen (Glyndebourne 2002)   Carmen de Bizet - Page 14 EmptyDim 16 Déc 2012 - 8:29

Quelqu'un a -t-il pu écouter cette version de 2002 avec Von Otter?
http://www.amazon.co.uk/Bizet-Carmen-Glyndebourne-Haddock-Philippe/dp/B00A0BVIGY/ref=sr_1_1?s=music&ie=UTF8&qid=1355642886&sr=1-1
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 28443
Date d'inscription : 21/09/2012

Carmen de Bizet - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Carmen de Bizet - Page 14 EmptyVen 19 Avr 2013 - 0:09

Smile Quelqu'un connaît-il cette version ?

Ca date de quand ? C'est une version studio ? C'était paru chez quel éditeur à l'origine ?

http://www.amazon.fr/Carmen-Bizet/dp/B007Z8I1K6/ref=sr_1_17?s=music&ie=UTF8&qid=1366322456&sr=1-17&keywords=carmen+bizet

Carmen de Bizet - Page 14 Carmen10
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20350
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

Carmen de Bizet - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Carmen de Bizet - Page 14 EmptyVen 19 Avr 2013 - 0:13

A priori c'est du direct... et sûrement en italien (si tu veux de "respectueux" de la partition, évite! Mr.Red)

Pour Simionato, il y a la version Karajan qui est plutôt chouette! Very Happy (avec Gedda)
Revenir en haut Aller en bas
lulu
Mélomane chevronné
lulu

Nombre de messages : 17827
Date d'inscription : 25/11/2012

Carmen de Bizet - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Carmen de Bizet - Page 14 EmptyVen 19 Avr 2013 - 0:17

Les pages amazon.de et amazon.it indiquent : Verona 1961. Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 28443
Date d'inscription : 21/09/2012

Carmen de Bizet - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Carmen de Bizet - Page 14 EmptyVen 19 Avr 2013 - 0:24

Smile Merci !

Bah, si c'est chanté en Italien, bof...

Je suis en train de regarder à compléter ma petite collection de Carmen.

J'ai trouvé des versions chantées en Allemand, dirigées par Cluytens, Kegel et Jochum... Malgré ces chefs que j'aime bien, ça ne me tente pas trop...

Et cette version par Fritz Reiner à Naples, c'est chanté en Italien aussi ?

Carmen de Bizet - Page 14 Carmen11

On trouve aussi trois autres versions par Reiner, y a de quoi s'y perdre... :

Spoiler:
 


Dernière édition par Mélomaniac le Ven 19 Avr 2013 - 0:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 28443
Date d'inscription : 21/09/2012

Carmen de Bizet - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Carmen de Bizet - Page 14 EmptyVen 19 Avr 2013 - 0:48

Quelqu'un connait-il cette antiquité de 1928, dirigée par Elie Cohen ?

C'est audible ?

Spoiler:
 

Et cette version dirigée par Inghelbrecht en 1942 ?

Carmen de Bizet - Page 14 Carmen16

Et celle-ci dirigée par Coppola en 1927 ?

Carmen de Bizet - Page 14 Carmen17
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 28443
Date d'inscription : 21/09/2012

Carmen de Bizet - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Carmen de Bizet - Page 14 EmptyVen 26 Avr 2013 - 23:56

Albert Wolff, Orchestre et Choeurs de l'Opéra de Paris

Suzanne Juyol - Libero de Luca - Janine Micheau - Julien Giovanetti - Marcel Enot

Pierre Germain - Denise Boursin - Jacqueline Cauchard - Jean Vieuille - Serge Rallier - Henri Medus


(Decca, juin 1951)

Carmen de Bizet - Page 14 Bizet_10

Je viens de réécouter cette version découverte il y a quelques mois, je maintiens mon commentaire enthousiaste du 22 novembre dernier.
La gouaille de cette interprétation, la verdeur des timbres instrumentaux correspondent idéalement à ce que j'attends de cet opéra.

Smile Mais j'attends toujours d'éventuels conseils quant aux versions que j'ai citées ces derniers jours dans les messages précédents...
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 28443
Date d'inscription : 21/09/2012

Carmen de Bizet - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Carmen de Bizet - Page 14 EmptyDim 5 Mai 2013 - 21:39

Surprised Regardez sous le spoiler : quelqu'un connaîtrait-il ces extraits enregistrés au début des années 1950 ? Jamais croisé ce disque auparavant.

Même le nom du chef d'orchestre m'est inconnu : Jean Allain, un pseudonyme ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85258
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Carmen de Bizet - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Carmen de Bizet - Page 14 EmptyLun 6 Mai 2013 - 0:20

Il n'y a pas de raison particulière pour que ce soit un pseudonyme à ma connaissance... il a fait aussi un enregistrement des Béatitudes de Franck.
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 28443
Date d'inscription : 21/09/2012

Carmen de Bizet - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Carmen de Bizet - Page 14 EmptyLun 6 Mai 2013 - 0:40

Ah ok ; je n'avais jamais entendu parler de ce chef.

Ni des chanteurs annoncés dans la distribution d'ailleurs. Mais je m'y connais très peu dans ce domaine : ce sont des grands noms de l'art lyrique en ces années-là ?
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85258
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Carmen de Bizet - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Carmen de Bizet - Page 14 EmptyLun 6 Mai 2013 - 0:44

Je ne les connais pas non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20350
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

Carmen de Bizet - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Carmen de Bizet - Page 14 EmptyLun 6 Mai 2013 - 7:43

Mélomaniac a écrit:
Ni des chanteurs annoncés dans la distribution d'ailleurs. Mais je m'y connais très peu dans ce domaine : ce sont des grands noms de l'art lyrique en ces années-là ?

Pas vraiment... je n'ai jamais croisé ces noms là je crois...
Et c'est assez étrange puisqu'on a l'orchestre de l'Opéra de Paris (enfin sous le nom qu'il avait à l'époque...) et des gens qui ne sont pas les stars de la troupe de l'époque... au mieux des chanteurs de moindre rang dans la troupe, ou même carrément des étrangers à la troupe...
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89561
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Carmen de Bizet - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Carmen de Bizet - Page 14 EmptyLun 6 Mai 2013 - 13:07

Pareil... jamais entendu ces noms, nulle part. Surprised

Or, autant dans les années 30 une toute petite partie de l'activité scénique est documentée par le disque, autant dans les années cinquante, on a quand même les témoignages des grandes figures dans les grands rôles.

Ce serait intéressant de voir d'où ils viennent ; si j'ai le temps, je chercherai un peu.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
*Nico
Mélomane chevronné
*Nico

Nombre de messages : 3601
Date d'inscription : 10/10/2007

Carmen de Bizet - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Carmen de Bizet - Page 14 EmptyJeu 12 Sep 2013 - 11:29

J'aimerais découvrir cet opéra avec la mise en scène d'Olivier Py. Bonne idée ?
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 39
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Carmen de Bizet - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Carmen de Bizet - Page 14 EmptyJeu 12 Sep 2013 - 11:56

*Niko a écrit:
J'aimerais découvrir cet opéra avec la mise en scène d'Olivier Py. Bonne idée ?
Ce que j'avais posté, ici : "La Carmen mise en scène par Py. Avec Manfrino et pas Marin-Degor comme annoncé initialement ; c'est cette dernière qui sera captée pour la diffusion radio (et filmée pour la retransmission simultanée un peu partout en Rhône-Alpes).

Commencer, ce dimanche par un public d'une froideur extrême. Amorphe : aucune réaction (ni bonne, ni mauvaise ; rien, et c'est ce qui me désole) après la Habanera, après la Séguédille, etc. Seuls deux airs remportent des (quelques) applaudissements : "La Fleur..." et l'air de Micaëla au III (ce sur quoi je n'ai pas encore totalement fini de m'interroger, cf. infra).

La production est (évidemment) intelligente ; avec un vrai angle d'attaque, une vision (et des images fortes, pour le spectateur). En résumé : Carmen est un chef-d'oeuvre atemporel qui n'a pas besoin "d'espagnolades". Carmen, aussi, est la vie même ; en cela, elle est le théâtre qui, pour Py, est la forme la plus accomplie de la vie dans un savoureux rapport de mise en abyme. Dès lors, l'action se déroule dans toutes les dimensions (extérieur, salle, scène, coulisses) d'un théâtre/music-hall gavé de couleurs, magistralement éclairé. Comme toujours, le metteur en scène est un metteur en images ou bien elliptique (la Mort, toujours présente qui est autant un symbole, une prémonition qu'un racourci, cf. Carmen et Escamillo assis sur un cercueil posé au centre de la scène-à-l'intérieur-de-la-scène), ou bien d'un luxe de détails d'une richesse gourmande (les coulisses, justement). Tout l'univers de Py est là avec sa superposition d'actions et de théâtralités (praticables à plusieurs étages ; José au rdc, alors que Carmen et Frasquita/Mercédès occupent les étages supérieurs dans le "Trio des cartes"), ses longues perspectives (le IV, dénudé, est abyssal de ce point de vue), ses espaces diffractés, resserrés qui se cachent et se dévoilent. Le procédé du plateau tournant, qui impose un rythme cinématographique à l'action est aussi le principal reproche que je dois faire (modestement) au metteur en scène : il y a un jusqu'au-boutisme dans son utilisation (la scène finale, nauséeuse) qui confine à la rentabilisation seule. La production étant, en général, fort bruyante (les lourdes chaussures à talons). Mais, au moins, un vrai parti-pris s'impose (jusque dans ces excès, cf. les travestis, l'esthétique "Folies-Bergères" qui paraît encombrer les choristes tout emplumées, etc.) et on ne peut reprocher aucune froideur dans cette manière d'étreindre une oeuvre par ailleurs mythique et qui n'en sort jamais trahie !

Fosse ? Stefano Montanari dirige une formation réduite (effectifs d'origine ?) avec un louable sens de l'action, de la couleur (l'accompagnement de la Habanera qui évolue, félin, comme un tango). L'accoustique un peu sèche de l'opéra de Lyon n'aide pas vraiment et si l'avancée est irrépressible, météorique (l'entièreté de l'opéra dure moins de 2h40), la respiration paraît parfois manquer (et les détails orchestraux de même).

Sur le plateau, ça chante de toute évidence, mais peut-être pas avec le brillant, l'hypertrophie que le chef met à ses effets. Il faut dire que les corps (travail d'acteur d'une précision clinique) sont très sollicités (cf. apparition de Carmen en Eve détournant les codes d'une naissance de Vénus crypto-botticellienne, dès son entrée en scène) ; et que les chanteurs n'ont peut-être pas été judicieusement appariés. Ainsi le couple Carmen/Don josé. Py déclare qu'il voulait une Petibon mezzo pour le rôle ; mezzo sans doute (Petibon est à chercher chez la Frasquita blonde du III qui est son exacte décalque, blonde en lamé, de Lulu) mais mate. Séduction immédiate, corps de liane, français très raisonnable mais projection assez limitée en dépit d'un timbre qui ne manque pas de couleur(s). Mais a-t-on vu Carmen aussi mal assortie que José Maria Lo Monaco avec son José/Yonghoon Lee ? Les deux sont d'une jeunesse proverbiale en scène ; mais lui, force sur une voix engorgée à la vibration très déplaisante dès lors que le medium est passé. J'ai eu la sensation, en-dehors de points qui auraient dû faire hurler les puristes (fin de l'air pas du tout pp) que le personnage était envisagé de manière très superficielle et uniquement suivant une dimension sonore. C'est, justement, ce qui doit "faire" opéra et qui semble avoir séduit le public puisque le ténor a récolté une belle brassée d'applaudissements quand Lo Monaco, séductrice tout en finesse, a même été sifflée ! Giorgio Caoduro en Escamillo ? Beaucoup de brillant, une présence animale mais pas l'Escamillo de mes rêves ; lui est efficace et ma déception est absolument irraisonnée et indémontrable, alors que le baryton m'intéresse assez en général. Dont acte. Déception sans nom, par ailleurs, avec la Micaëla de Manfrino. Alors que j'avais dit tout le bien que j'avais pensé de sa Marguerite en Avignon, j'ai retrouvé, ici tout ce qui m'irrite chez l'artiste. A la fois le matériau royal, les moyens sublimes (ce grave parfaitement naturel, sonore et émis sans difficulté aucune), mais aussi la gestion chichiteuse (tous ces piani qui n'en finissent pas de tracer une ligne tout en accidents, en ruptures de ligne) et le vibrato de soprano wagnérien de 60 ans ! Cette sensation de relâchement physique (à l'opposé d'un diaphragme tendu, soutenu), d'une voix déraisonnablement poussée (quand on chante devant un mur bordant la fosse et que, donc, la voix ne risque pas de se perdre dans le volume de la scène, est-il bien nécessaire d'accumuler les fff ?). Et j'enrage, justement pour les raisons évoquées plus haut : parce que la voix est rare dans toutes ses dimensions et que l'artiste est sensible, voire fulgurante jusque dans sa "corporalité" même.

Très bons comprimarii (mais en existent-il quand ils sont si inhérents à la conception du metteur-en-scène ?) : notamment le Dancaïre/Remendado de Christophe Gay et Carl Ghazarossian.

Curieux d'avoir vos impressions après diffusion. Pour moi, ça n'est pas tout à fait ce que j'attendais/espérais.

Quelques recensions : http://www.lefigaro.fr/musique/2012/07/03/03006-20120703ARTFIG00570-une-carmen-desincarnee.php, http://www.leparisien.fr/lyon-69000/carmen-mise-a-nu-en-version-cabaret-par-olivier-py-a-l-opera-de-lyon-26-06-2012-2065575.php, http://www.resmusica.com/2012/07/04/a-lyon-olivier-py-rabaisse-carmen/ et http://www.la-croix.com/Culture-Loisirs/Culture/Musique/A-Lyon-Olivier-Py-signe-une-Carmen-decapante-_EG_-2012-07-02-826094.
"
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20350
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

Carmen de Bizet - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Carmen de Bizet - Page 14 EmptyJeu 12 Sep 2013 - 18:08

*Niko a écrit:
J'aimerais découvrir cet opéra avec la mise en scène d'Olivier Py. Bonne idée ?
Disons que tu découvriras UNE Carmen... pas sûr que la mise en scène s'adresse à quelqu'un qui n'a pas connaissance de l'oeuvre. C'est fort intelligent, super bien réalisé... mais pas forcément très lisible il me semble... et pas très bien chanté Confused Confused

Par contre, Antonacci et Gardiner à l'Opéra-Comique! drunken Mise en scène tradi, mais la partition semble comme re-inventée...
Il y a aussi le DVD avec d'Oustrac qui est chouette... pour d'Oustrac!
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 28443
Date d'inscription : 21/09/2012

Carmen de Bizet - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Carmen de Bizet - Page 14 EmptyVen 1 Nov 2013 - 23:20

Leonard Bernstein, Metropolitan Opera Orchestra

Carmen : Marilyn Horne
Don José : James McCracken
Escamillo : Tom Krause
Micaëla : Adriana Maliponte
Frasquita : Colette Boky
Mercédès : Marcia Baldwin
Zuniga : Donald Gramm
Dancaïre : Russell Christopher
Remendado : Andrea Velis
Moralès : Raymond Gibbs


Metropolitan Opera Children's Chorus - Manhattan Opera Chorus

(DG, septembre-octobre 1972)

J'en connaissais déjà quelques extraits au travers un microsillon.
Une interprétation spectaculaire, pas toujours dans le meilleur sens du terme. Prise de son très ample, large et profonde, réverbérée, mais parfois trop segmentée, grossissant à la loupe certains numéros, tels les dialogues parlés. Ces artifices de studio peuvent indisposer.
Horne tend à m'agacer par sa sophistication minaudeuse, fouillant tous les registres de sa tessiture (avec ce grave roucoulé dans la gorge), le travestissant en des timbres pas toujours flatteurs (jusqu'à l'aigreur dans le meurtre final) ne se refusant pas à pousser ses capacités de puissance.
La simplicité du rôle de Micaëla me semble échapper à Mme Maliponte, qui tire son personnage vers la dramaturgie.
McCracken surjoue à l'avenant, déversant un pathos à l'excès, malgré une voix touchante capable de souplesse et de subtilité (comme dans la Fleur d'une charmante limpidité de souffle). Son clair filet, sa prononciation nette se préfère au toréador de Krause, qui a tendance à s'engorger, engoncé dans une couleur sourde et une émission encombrée.
On apprécie un délicieux numéro des Cartes, des choeurs charismatiques (impressionnante rixte des cigarières, opulent a deux cuartos et voici la quadrille !) -et des enfants bien gouailleurs, avec leur accent de Brooklyn.
Bernstein entend bien extirper tout le potentiel expressif de la partition, au prix de tempi plutôt retenus et d'effets très appuyés (dès l'Ouverture sculpurale, on est fixé), qui n'échappent pas à une certaine vulgarité (les cuivres ronflants dans l'Aragonaise).
Dans l'ensemble, cette production américaine devient un espèce de showpiece assez artificieux, voire un peu kitsch.


Carmen de Bizet - Page 14 Bizet_10


Dernière édition par Mélomaniac le Ven 1 Nov 2013 - 23:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
LeKap
Mélomaniaque
LeKap

Nombre de messages : 1534
Age : 63
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

Carmen de Bizet - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Carmen de Bizet - Page 14 EmptyVen 1 Nov 2013 - 23:53

Mélomaniac a écrit:
Quelqu'un connait-il cette antiquité de 1928, dirigée par Elie Cohen ?

C'est audible ?

Spoiler:
 

Et cette version dirigée par Inghelbrecht en 1942 ?

Carmen de Bizet - Page 14 Carmen16

Et celle-ci dirigée par Coppola en 1927 ?

Carmen de Bizet - Page 14 Carmen17

Merci pour ces versions haute-fidélité - vraiment dégnial
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89561
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Carmen de Bizet - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Carmen de Bizet - Page 14 EmptySam 2 Nov 2013 - 3:38

Mélomaniac a écrit:
Leonard Bernstein, Metropolitan Opera Orchestra

Carmen : Marilyn Horne
Don José : James McCracken
Escamillo : Tom Krause
Micaëla : Adriana Maliponte
Frasquita : Colette Boky
Mercédès : Marcia Baldwin
Zuniga : Donald Gramm
Dancaïre : Russell Christopher
Remendado : Andrea Velis
Moralès : Raymond Gibbs


Metropolitan Opera Children's Chorus - Manhattan Opera Chorus

(DG, septembre-octobre 1972)

J'en connaissais déjà quelques extraits au travers un microsillon.
Une interprétation spectaculaire, pas toujours dans le meilleur sens du terme. Prise de son très ample, large et profonde, réverbérée, mais parfois trop segmentée, grossissant à la loupe certains numéros, tels les dialogues parlés. Ces artifices de studio peuvent indisposer.
Horne tend à m'agacer par sa sophistication minaudeuse, fouillant tous les registres de sa tessiture (avec ce grave roucoulé dans la gorge), le travestissant en des timbres pas toujours flatteurs (jusqu'à l'aigreur dans le meurtre final) ne se refusant pas à pousser ses capacités de puissance.
La simplicité du rôle de Micaëla me semble échapper à Mme Maliponte, qui tire son personnage vers la dramaturgie.
McCracken surjoue à l'avenant, déversant un pathos à l'excès, malgré une voix touchante capable de souplesse et de subtilité (comme dans la Fleur d'une charmante limpidité de souffle). Son clair filet, sa prononciation nette se préfère au toréador de Krause, qui a tendance à s'engorger, engoncé dans une couleur sourde et une émission encombrée.
On apprécie un délicieux numéro des Cartes, des choeurs charismatiques (impressionnante rixte des cigarières, opulent a deux cuartos et voici la quadrille !) -et des enfants bien gouailleurs, avec leur accent de Brooklyn.
Bernstein entend bien extirper tout le potentiel expressif de la partition, au prix de tempi plutôt retenus et d'effets très appuyés (dès l'Ouverture sculpurale, on est fixé), qui n'échappent pas à une certaine vulgarité (les cuivres ronflants dans l'Aragonaise).
Dans l'ensemble, cette production américaine devient un espèce de showpiece assez artificieux, voire un peu kitsch.


Carmen de Bizet - Page 14 Bizet_10
C'est sûr que ça ne tire pas du tout l'œuvre vers son origine d'opéra comique bien français... Mais je trouve que c'est l'une des plus belles versions de l'œuvre, d'une fureur et d'une intensité sans pareile. Oui, les timbres des chanteurs ne sont pas forcément beaux, mais ils sont toujours extraordinairement impliqués... Dans le genre « international » et « ultradramatique », on n'a pas souvent fait mieux !
Si on compare avec les versions souvent citées en référence dans ce registre (Solti, Karajan, Abbado...), je trouve ça très (très) supérieur.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7112
Age : 54
Date d'inscription : 20/05/2010

Carmen de Bizet - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Carmen de Bizet - Page 14 EmptySam 2 Nov 2013 - 11:27

d'accord avec David! kiss 
c'est une de mes versions préférées.
Revenir en haut Aller en bas
Figaro
Mélomaniaque
Figaro

Nombre de messages : 914
Localisation : Quelque part ;-)
Date d'inscription : 08/06/2010

Carmen de Bizet - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Carmen de Bizet - Page 14 EmptySam 2 Nov 2013 - 13:16

Malgré ses imperfections, c'est également une de mes versions préférées avec Solti et Abbado.

La direction de Bernstein est impressionnante de dramatisme. Et surtout, il y a un des plus beau Don José en la personne de McCracken.
Revenir en haut Aller en bas
Diablotin
Mélomaniaque
Diablotin

Nombre de messages : 1074
Age : 53
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 25/03/2010

Carmen de Bizet - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Carmen de Bizet - Page 14 EmptySam 2 Nov 2013 - 13:24

DavidLeMarrec a écrit:
C'est sûr que ça ne tire pas du tout l'œuvre vers son origine d'opéra comique bien français... Mais je trouve que c'est l'une des plus belles versions de l'œuvre, d'une fureur et d'une intensité sans pareile. Oui, les timbres des chanteurs ne sont pas forcément beaux, mais ils sont toujours extraordinairement impliqués... Dans le genre « international » et « ultradramatique », on n'a pas souvent fait mieux !
Si on compare avec les versions souvent citées en référence dans ce registre (Solti, Karajan, Abbado...), je trouve ça très (très) supérieur.
Je me souviens que c'était la première version de cet opéra que j'ai achetée, en 33t -série économique à l'époque-, qui m'a tenu durablement éloigné de l'oeuvre, tant tout m'y paraissait "too much". Du coup, je n'y suis jamais revenu -à cette version, pas à Carmen-, et je n'en ai jamais éprouvé l'envie par ailleurs !
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89561
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Carmen de Bizet - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Carmen de Bizet - Page 14 EmptySam 2 Nov 2013 - 13:27

Diablotin a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
C'est sûr que ça ne tire pas du tout l'œuvre vers son origine d'opéra comique bien français... Mais je trouve que c'est l'une des plus belles versions de l'œuvre, d'une fureur et d'une intensité sans pareile. Oui, les timbres des chanteurs ne sont pas forcément beaux, mais ils sont toujours extraordinairement impliqués... Dans le genre « international » et « ultradramatique », on n'a pas souvent fait mieux !
Si on compare avec les versions souvent citées en référence dans ce registre (Solti, Karajan, Abbado...), je trouve ça très (très) supérieur.
Je me souviens que c'était la première version de cet opéra que j'ai achetée, en 33t -série économique à l'époque-, qui m'a tenu durablement éloigné de l'oeuvre, tant tout m'y paraissait "too much". Du coup, je n'y suis jamais revenu -à cette version, pas à Carmen-, et je n'en ai jamais éprouvé l'envie par ailleurs !
Moi aussi, les versions « internationales » en sabir braillard m'ont durablement tenu éloigné de l'œuvre, et je ne suis pas sûr que j'aurais davantage adhéré à Carmen si j'avais écouté Bernstein il y a vingt ans. Si tu aimes Carmen de façon sobre, en style, bien dite, voire avec des touches de légèreté, assurément Bernstein n'est pas conseillé.

Pour ma part, selon les moments, les deux lectures me séduisent (avec une prime à la lecture opéra comique, je l'admets Embarassed ), et dans son genre, Bernstein est vraiment un premier choix.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Figaro
Mélomaniaque
Figaro

Nombre de messages : 914
Localisation : Quelque part ;-)
Date d'inscription : 08/06/2010

Carmen de Bizet - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Carmen de Bizet - Page 14 EmptySam 2 Nov 2013 - 14:02

Je préfère 1000 fois la version Bernstein, malgré ses (nombreuses) imperfections, mais qui propose une véritable vision de l'oeuvre avec un point de vu très peronnel, à des versions plus consensuelles et plus "parfaites" mais nettement plus "tiède".

Je pense notamment aux versions Prêtre, Beecham, Maazel, Karajan, Sinopoli, Frübeck de Burgos, Plasson ou Schippers. Je les trouve toutes très fades à côté de la version Bernstein.
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7112
Age : 54
Date d'inscription : 20/05/2010

Carmen de Bizet - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Carmen de Bizet - Page 14 EmptySam 2 Nov 2013 - 14:11

Figaro a écrit:
Je pense notamment aux versions Prêtre, Beecham, Maazel, Karajan, Sinopoli, Frübeck de Burgos, Plasson ou Schippers. Je les trouve toutes très fades à côté de la version Bernstein.
Maazel 1, Karajan 1 (toutes deux avec Corelli), et Frübeck de Burgos et même Schippers sont tout sauf fades. Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Figaro
Mélomaniaque
Figaro

Nombre de messages : 914
Localisation : Quelque part ;-)
Date d'inscription : 08/06/2010

Carmen de Bizet - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Carmen de Bizet - Page 14 EmptySam 2 Nov 2013 - 14:27

Otello a écrit:
Figaro a écrit:
Je pense notamment aux versions Prêtre, Beecham, Maazel, Karajan, Sinopoli, Frübeck de Burgos, Plasson ou Schippers. Je les trouve toutes très fades à côté de la version Bernstein.
Maazel 1, Karajan 1 (toutes deux avec Corelli), et Frübeck de Burgos et même Schippers sont tout sauf fades. Wink 
Certes, il y a des personnalités très marquées. J'aime beaucoup la Carmen de Moffo (moins Corelli), le duo formé par Resnik et Del Monaco est plutôt "décoiffant", idem pour Bumbry et Vickers. Mais, même si j'écoute ces versions régulièrement avec beaucoup de plaisir. A chaque fois, je les oublie, sitôt l'opéra fini. Ce qui n'est pas le cas de la version Bernstein et de celles de Solti et Abbado.

bedo Et, je n'ai pas dit que ces versions étaient fades, mais qu'elles me semblaient fades en comparaison, nuance Wink
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7112
Age : 54
Date d'inscription : 20/05/2010

Carmen de Bizet - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Carmen de Bizet - Page 14 EmptySam 2 Nov 2013 - 14:43

Pourtant la version Abbado peut apparaître comme terriblement fade (en tout cas bien plus que celles que j'ai citées) ... Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31499
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Carmen de Bizet - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Carmen de Bizet - Page 14 EmptySam 2 Nov 2013 - 14:46

Figaro a écrit:
Je préfère 1000 fois la version Bernstein, malgré ses (nombreuses) imperfections, mais qui propose une véritable vision de l'oeuvre avec un point de vu très peronnel, à des versions plus consensuelles et plus "parfaites" mais nettement plus "tiède".

Je pense notamment aux versions Prêtre, Beecham, Maazel, Karajan, Sinopoli, Frübeck de Burgos, Plasson ou Schippers. Je les trouve toutes très fades à côté de la version Bernstein.
Plasson fade ????????????
C'est LA version Carmen de Bizet - Page 14 2661413304  (quand on considère que Carmen c'est de la musique française)

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7112
Age : 54
Date d'inscription : 20/05/2010

Carmen de Bizet - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Carmen de Bizet - Page 14 EmptySam 2 Nov 2013 - 14:52

oui suis d'accord avec Cololi, la version Plasson est tout de même parmi les meilleures.
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20350
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

Carmen de Bizet - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Carmen de Bizet - Page 14 EmptySam 2 Nov 2013 - 15:03

Cololi a écrit:

Plasson fade ????????????
C'est LA version Carmen de Bizet - Page 14 2661413304  (quand on considère que Carmen c'est de la musique française)
Dans le même registre (et avec une meilleure Carmen et un meilleur Don José), tu as aussi :
André Cluytens, 1950 : Solange Michel, Raoul Jobin, Michel Dens, Martha Angelici
Sir Thomas Beecham, 1959 : Victoria de Los Angeles, Nicolaï Gedda, Janine Micheau, Ernest Blanc
Pierre-Michel Le Conte, 1962 : Consuelo Rubio, Léopold Simoneau, Pierrette Alarié, Heinz Rehfuss
Sir John Eliot Gardiner, 2009 : Anna-Caterina Antonacci, Andrew Richards, Anne-Catherine Gillet, Nicolas Cavallier

Tout ça est à mon sens au dessus de Plasson pour les deux rôles principaux bien plus passionnants :
- Gheorghiu est quand même pas passionnante et se bat avec une tessiture où elle n'est pas à l'aise
- Alagna fait du Alagna deuxième façon et on est loin de ce qu'il pouvait faire quelques années avant!
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7112
Age : 54
Date d'inscription : 20/05/2010

Carmen de Bizet - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Carmen de Bizet - Page 14 EmptySam 2 Nov 2013 - 15:12

ah ben je regrette mais Gheorghiu a infiniment plus la voix du rôle que Victoria de Los Angeles qui sonne bien plus légère et qui se bat davantage avec une tessiture qui, pour le coup n'est pas mais alors pas du tout la sienne!
Quant à Alagna, il est au sommet de ses moyens et très supérieur aux 4 Don José cités.
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20350
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

Carmen de Bizet - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Carmen de Bizet - Page 14 EmptySam 2 Nov 2013 - 15:16

Otello a écrit:
ah ben je regrette mais Gheorghiu a infiniment plus la voix du rôle que Victoria de Los Angeles qui sonne bien plus légère et qui se bat davantage avec une tessiture qui, pour le coup n'est pas mais alors pas du tout la sienne!
Gheorghiu grossit de manière totalement affreuse ses graves, histoire de jouer à la mezzo... alors que Los Angeles ne cherche pas à tricher et assume son côté soprano! Et en plus, ce medium n'est vraiment pas l'endroit où la voix de Gheorghiu est la plus belle, loin de là!
Et pour la voix du rôle, je suis d'accord, mais pas plus qu'une Bumbry à priori... donc bon... moi c'est plus l'incarnation qui m'intéresse dans ce rôle, clairement!
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31499
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Carmen de Bizet - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Carmen de Bizet - Page 14 EmptySam 2 Nov 2013 - 15:16

(j'ai vu celle de Gardiner, c'est une très belle version, je reconnais, surtout pour Antonacci. Trop intellectuelle certainement par contre)

Pour le reste :
- je ne suis pas du tout un fan de Gheorghiu, mais là franchement elle est épatante : non seulement elle n'a pas de pb avec la tessiture, mais en plus son français est bon et c'est très engagé. Tout ça réuni chez elle ... c'est très rare.
- Alagna était au sommet, et dans son meilleur rôle (avec Roméo).

Le seul bémol (quel dommage) que je vois à Plasson c'est que c'est la version Guiraud ...

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Figaro
Mélomaniaque
Figaro

Nombre de messages : 914
Localisation : Quelque part ;-)
Date d'inscription : 08/06/2010

Carmen de Bizet - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Carmen de Bizet - Page 14 EmptySam 2 Nov 2013 - 15:17

D'accord avec Polyeucte, je préfère de beaucoup Cluytens ou Le Conte à la version Plasson.

De plus je trouve Gheoghiu très pénible en Carment et pas du tout à l'aise dans la tessiture. Elle était autrement mieux et plus crédible en Micaëla dans la version Sinopoli.
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20350
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

Carmen de Bizet - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Carmen de Bizet - Page 14 EmptySam 2 Nov 2013 - 15:18

Cololi a écrit:
(j'ai vu celle de Gardiner, c'est une très belle version, je reconnais, surtout pour Antonacci. Trop intellectuelle certainement par contre)
Intellectuelle??? Je ne comprends pas...

Citation :
Pour le reste :
- je ne suis pas du tout un fan de Gheorghiu, mais là franchement elle est épatante : non seulement elle n'a pas de pb avec la tessiture, mais en plus son français est bon et c'est très engagé. Tout ça réuni chez elle ... c'est très rare.
- Alagna était au sommet, et dans son meilleur rôle (avec Roméo).

Le seul bémol (quel dommage) que je vois à Plasson c'est que c'est la version Guiraud ...
Euh... j'ai répondu à Otello pour elle.

Pour lui, disons qu'il n'assume plus son coté ténor français et cherche à montrer ses biscotos à tout prix... moralité, c'est comme presque tout ce qu'il fait depuis 10 ans : sanglots et effets véristes à droite et à gauche.

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Figaro
Mélomaniaque
Figaro

Nombre de messages : 914
Localisation : Quelque part ;-)
Date d'inscription : 08/06/2010

Carmen de Bizet - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Carmen de Bizet - Page 14 EmptySam 2 Nov 2013 - 15:20

Polyeucte a écrit:
Otello a écrit:
ah ben je regrette mais Gheorghiu a infiniment plus la voix du rôle que Victoria de Los Angeles qui sonne bien plus légère et qui se bat davantage avec une tessiture qui, pour le coup n'est pas mais alors pas du tout la sienne!
Gheorghiu grossit de manière totalement affreuse ses graves, histoire de jouer à la mezzo... alors que Los Angeles ne cherche pas à tricher et assume son côté soprano! Et en plus, ce medium n'est vraiment pas l'endroit où la voix de Gheorghiu est la plus belle, loin de là!
Et pour la voix du rôle, je suis d'accord, mais pas plus qu'une Bumbry à priori... donc bon... moi c'est plus l'incarnation qui m'intéresse dans ce rôle, clairement!
100% d'accord. Je trouve la Carmen de Gheorghiu aussi pénible que sa Charlotte. Elle n'a rien d'une mezzo Mad
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89561
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Carmen de Bizet - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Carmen de Bizet - Page 14 EmptySam 2 Nov 2013 - 15:25

Polyeucte a écrit:
Dans le même registre (et avec une meilleure Carmen et un meilleur Don José), tu as aussi :
André Cluytens, 1950 : Solange Michel, Raoul Jobin, Michel Dens, Martha Angelici
Sir Thomas Beecham, 1959 : Victoria de Los Angeles, Nicolaï Gedda, Janine Micheau, Ernest Blanc
Pierre-Michel Le Conte, 1962 : Consuelo Rubio, Léopold Simoneau, Pierrette Alarié, Heinz Rehfuss
Sir John Eliot Gardiner, 2009 : Anna-Caterina Antonacci, Andrew Richards, Anne-Catherine Gillet, Nicolas Cavallier
Justement non, ça ne ressemble pas du tout à Plasson. Cluytens, Le Conte (on pourrait ajouter Dervaux ou Benzi) sont des versions françaises, mais qui témoignent du style français des années 50-60 plutôt que du style de Carmen. Gardiner l'allège, mais ne le rend pas forcément à l'atmosphère d'opéra comique (il traite quand même la partition avec une déférence évidente).

Plasson, lui, en particulier dans les équilibres et les ornementations, cherche à rapprocher la version Guiraud du grand opéra, et c'est incroyablement convaincant.

Par ailleurs, pour moi Beecham tire l'œuvre vers le folklore espagnol et absolument pas vers l'atmosphère française.


Polyeucte a écrit:
Cololi a écrit:
(j'ai vu celle de Gardiner, c'est une très belle version, je reconnais, surtout pour Antonacci. Trop intellectuelle certainement par contre)
Intellectuelle??? Je ne comprends pas...
En Carmen, Antonacci fait quand même un peu « première de la classe ». C'est précisément ce que j'aime chez elle, c'est bien dit, c'est distingué, elle ne fait pas d'effets appuyés, toujours dans l'éclat délicat... mais c'est quand même bizarre pour une Carmen ; une vraie Carmen d'opéra – au cinéma, ça ne fonctionnerait pas.


Citation :
Pour lui, disons qu'il n'assume plus son coté ténor français et cherche à montrer ses biscotos à tout prix... moralité, c'est comme presque tout ce qu'il fait depuis 10 ans : sanglots et effets véristes à droite et à gauche.
Justement pas du tout dans cette intégrale – où son défaut est plutôt une étrange inhibition... Très loin des visions engagées (voire de mauvais goût si l'on veut) qu'il produit sur le vif.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20350
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

Carmen de Bizet - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Carmen de Bizet - Page 14 EmptySam 2 Nov 2013 - 15:30

DavidLeMarrec a écrit:
Justement non, ça ne ressemble pas du tout à Plasson. Cluytens, Le Conte (on pourrait ajouter Dervaux ou Benzi) sont des versions françaises, mais qui témoignent du style français des années 50-60 plutôt que du style de Carmen. Gardiner l'allège, mais ne le rend pas forcément à l'atmosphère d'opéra comique (il traite quand même la partition avec une déférence évidente).

Plasson, lui, en particulier dans les équilibres et les ornementations, cherche à rapprocher la version Guiraud du grand opéra, et c'est incroyablement convaincant.
Oui, il y a bien sûr une différence de traitement entre tous ces chefs, mais tous cherchent quand même à éviter le côté grande production internationale...

Citation :
Par ailleurs, pour moi Beecham tire l'œuvre vers le folklore espagnol et absolument pas vers l'atmosphère française.
Ah non, pas d'accord... oui il appuie un peu certains effets de danse ou de rebonds, mais là encore, c'est loin des grosses machines habituelles.


DavidLeMarrec a écrit:
En Carmen, Antonacci fait quand même un peu « première de la classe ». C'est précisément ce que j'aime chez elle, c'est bien dit, c'est distingué, elle ne fait pas d'effets appuyés, toujours dans l'éclat délicat... mais c'est quand même bizarre pour une Carmen ; une vraie Carmen d'opéra – au cinéma, ça ne fonctionnerait pas.
Distinguée? C'est peut-être parce que j'ai les images en tête, mais je n'irais pas jusque là.
Entendons nous bien, elle ne fait pas vulgaire, mais sait justement trouver le juste milieu entre les effets vulgaires et la première de la classe du genre Los Angeles...
Du grand art quoi pour moi! Very Happy


Citation :
Justement pas du tout dans cette intégrale – où son défaut est plutôt une étrange inhibition... Très loin des visions engagées (voire de mauvais goût si l'on veut) qu'il produit sur le vif.
Ah si... on est loin du naturel et de la délicatesse d'un Gedda, Simoneau ou même Jobin. C'est du Alagna tripale...
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7112
Age : 54
Date d'inscription : 20/05/2010

Carmen de Bizet - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Carmen de Bizet - Page 14 EmptySam 2 Nov 2013 - 15:32

Mais Carmen n'est pas obligatoirement un mezzo
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Carmen de Bizet - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Carmen de Bizet - Page 14 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Carmen de Bizet
Revenir en haut 
Page 14 sur 19Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15 ... 19  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: