Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -38%
KINDERKRAFT – Draisienne Runner Galaxy Vintage
Voir le deal
27.99 €

 

 Allan Pettersson

Aller en bas 
+32
Roupoil
Adalbéron
Prosopopus
Mélomaniac
Henri
Benedictus
Анастасия231
Alifie
tod
lulu
Golisande
nugava
Fuligo
A
gluckhand
JerMu
Rameau
Montalte Trout
greg skywalker
Cololi
Rubato
Théo taschimor
HOLLIGER
Jaky
WoO
quintette op.57
Kia
jolan
Xavier
LONCIN Michel
DavidLeMarrec
Swarm
36 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94077
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Allan Pettersson - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson - Page 5 EmptyJeu 7 Avr 2022 - 23:39

Allan Pettersson - Page 5 BIS-2584

Dernier album de ma sélection des nouveautés de vendredi dernier (beaucoup de très très belles choses cette semaine), ces mélodies ne sont évidemment pas joyeuses (en particulier les 6 Chansons de de 1935), mais les Chansons de va-nu-pied recèlent des lignes mélodies simples et marquantes !  Et la voix de miel de Peter Mattei, dans l'aisance de sa voix maternelle, est comme une caresse infinie, l'acuité des mots en sus. I love you

J'espère que Rubato ne sera pas trop déçu par la simplicité du langage, mais sinon, c'est vraiment très marquant. (Je ne sais si c'est bon signe, de la part de quelqu'un qui n'aime pas beaucoup Pettersson. hehe )
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Rubato
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 12408
Date d'inscription : 21/01/2007

Allan Pettersson - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson - Page 5 EmptyVen 8 Avr 2022 - 13:00

DavidLeMarrec a écrit:
Allan Pettersson - Page 5 BIS-2584

Dernier album de ma sélection des nouveautés de vendredi dernier (beaucoup de très très belles choses cette semaine), ces mélodies ne sont évidemment pas joyeuses (en particulier les 6 Chansons de de 1935), mais les Chansons de va-nu-pied recèlent des lignes mélodies simples et marquantes !  Et la voix de miel de Peter Mattei, dans l'aisance de sa voix maternelle, est comme une caresse infinie, l'acuité des mots en sus. I love you

J'espère que Rubato ne sera pas trop déçu par la simplicité du langage, mais sinon, c'est vraiment très marquant. (Je ne sais si c'est bon signe, de la part de quelqu'un qui n'aime pas beaucoup Pettersson. hehe )

Absolument pas déçu. Je connaissais ces mélodies, et je savais à quoi m'attendre. Voir ici

La première écoute de la version Monica Groop m'avait dérouté...ça s'est amélioré par la suite.

Avec cette version de Peter Mattei et Bengt-Åke Lundin, je n'ai absolument pas eu le même ressenti, pas d'impression de monotonie, comme si cette "simplicité du langage" dont parle David, "passait" mieux avec une voix de baryton...bizarre.

Alors effectivement, ce n'est pas joyeux; Les Barfotasånger sont des poèmes de Pettersson, souvent autobiographiques, dont les thèmes tournent autour de la mort, la pauvreté, celle de son enfance...la misère.
Le message est pessimiste, le style simple, mais le résultat est très touchant.

Exemple:
Fattig är Mor (Mère est pauvre)

"La mère est pauvre
La marmite est vide
Et il fait un froid de canard.
Le garçon est maigre
Et tousse en novembre.
Il fait le gros dos comme un chat.
Père est joyeux avec l'alcool,
Il parle d'étoiles et de planètes.
Mais Dieu notre père
Ne s'intéresse guère
À l'étoile nommée Terre"


Interprétation: drunken
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 14355
Age : 47
Date d'inscription : 02/03/2014

Allan Pettersson - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson - Page 5 EmptyVen 8 Avr 2022 - 13:12

Personnellement, j'avais bien aimé la version de Monica Groop, mais je viens de précommander celle-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 12408
Date d'inscription : 21/01/2007

Allan Pettersson - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson - Page 5 EmptyVen 8 Avr 2022 - 13:15

Benedictus a écrit:
Personnellement, j'avais bien aimé la version de Monica Groop, mais je viens de précommander celle-ci.

J'ai su l'apprécier avec de nouvelles écoutes, et puis Monica Groop est une chanteuse que j'apprécie. Wink
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94077
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Allan Pettersson - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson - Page 5 EmptyVen 8 Avr 2022 - 16:11

Rubato a écrit:
Avec cette version de Peter Mattei et Bengt-Åke Lundin, je n'ai absolument pas eu le même ressenti, pas d'impression de monotonie, comme si cette "simplicité du langage" dont parle David, "passait" mieux avec une voix de baryton...bizarre.

Il faut dire que la voix de Mattei enveloppe très bien tout cela, et que la qualité de ses phrasés a quelque chose d'aussi varié que magnétique… Ce doit aider.

(Et puis les voix d'hommes, en registre de poitrine, ont quelque chose de plus familier et convenable pour une chanson que les voix de femmes, surtout lorsqu'elles sont peu claires comme celle de Groop.)
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele


Nombre de messages : 1414
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

Allan Pettersson - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson - Page 5 EmptySam 9 Avr 2022 - 14:32

Découverte des mélodies de Pettersson (et du compositeur tout court, je n'ai encore jamais osé les tunnels de sa dépression).
Et c'est ma foi hautement recommandable et approchable, pas bouleversant non plus. La simplicité des Barfotasånger fait mouche, surtout que la production vocale est à la fois caressante et hypnotique. Je ne connaissais pas Mattei, je me fais fort de retenir son nom (oh, les douces notes finales de l'ultime poème ou la fatigue de Resignation).
Cette simplicité pourrait laisser l'auditeur sur sa faim, qu'il s'agisse de l'identité des climats ou des formules répétitives de la trame (Du vet, par exemple, aussi dépouillé qu'entêtant ; Kivlynnte liten et son espèce de faux cabaret ressassé encore et encore).

J'aurai pour ma part une préférence pour les Sex sånger, plus tourmentées (le cri de En visa i ensamhet, l'interjection finale de Pinjen och blixten), plus ambitieuses (des résolutions inattendues, des fins abruptes, des pauses, moins de mélodies ou de ritournelles), plus pianistiques (longue introduction de Det blir stilla då kråkorna dör, les debussysmes en versant malfaisant de Tillflykt, je pense aux marines étranges de Baines).

Merci à Rubato et David d'en avoir parlé, j'ai passé un excellent moment. J'ai l'impression toutefois que ce n'est pas représentatif du corpus de ce compositeur ?
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 12408
Date d'inscription : 21/01/2007

Allan Pettersson - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson - Page 5 EmptySam 9 Avr 2022 - 15:43

Mefistofele a écrit:
Découverte des mélodies de Pettersson (et du compositeur tout court, je n'ai encore jamais osé les tunnels de sa dépression)
Merci à Rubato et David d'en avoir parlé, j'ai passé un excellent moment. J'ai l'impression toutefois que ce n'est pas représentatif du corpus de ce compositeur ?

Absolument; essaye ses symphonies et tu comprendras! Smile

Pour ces mélodies, j'ai oublié de préciser que dans le livret de l'album, il y a une traduction en anglais (c'est toujours ça) de tous les poèmes.

***
[HS]
Sinon, Mattei a fait un très beau Winterreise avec Lars David Nilsson au piano Wink
Je vais aussi essayer de me procurer les mélodies de Wilhelm Stenhammar, avec également Bengt-Åke Lundin. bounce
[/HS]
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94077
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Allan Pettersson - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson - Page 5 EmptyLun 11 Avr 2022 - 9:10

Mefistofele a écrit:
Merci à Rubato et David d'en avoir parlé, j'ai passé un excellent moment. J'ai l'impression toutefois que ce n'est pas représentatif du corpus de ce compositeur ?

Ses symphonies sont vraiment vastes, avec des sortes d'immenses aplats d'affects désespérés, ça se compare difficilement à ces miniatures dépouillées. En revanche, il y a quelque chose dans le côté qui peut se rapprocher du matériau « d'une pièce » des grands moments de ses symphonies. Son langage harmonique habituel est plutôt du côté des Six Chants que des Chansons pieds nus.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Prosopopus
Mélomaniaque
Prosopopus


Nombre de messages : 674
Age : 38
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/11/2017

Allan Pettersson - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson - Page 5 EmptyLun 11 Avr 2022 - 21:44

Il y a des bouts de mélodies dans certaines des symphonies qui sont repris des Chansons-va-nus-pieds, mais je ne saurais plus vous dire où. C'est en tous cas ce que constatait Jean-Luc Caron dans son livre sur Pettersson.

Les symphonies je dirais que c'est du Shostakovich plus dépouillé, l'accent est mis sur l'expressionnisme torturé.

Tu peux essayer la 5, 6 ou 7 Mefistofele, à mon sens les plus faciles d'accès.

Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94077
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Allan Pettersson - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson - Page 5 EmptyLun 11 Avr 2022 - 22:35

C'est comparable au Chostakovitch désolé, oui ; mais il n'y a ni les pépiements ironiques ni les fanfares effrayantes, je dirais. (Je les ai très peu pratiquées à vrai dire, je puis donc me tromper.)
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele


Nombre de messages : 1414
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

Allan Pettersson - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson - Page 5 EmptyMar 12 Avr 2022 - 0:03

Prosopopus a écrit:

Les symphonies je dirais que c'est du Shostakovich plus dépouillé, l'accent est mis sur l'expressionnisme torturé.

Tu peux essayer la 5, 6 ou 7 Mefistofele, à mon sens les plus faciles d'accès.

A priori, c'est taillé pour me plaire, mais je reste passablement intimidé (j'en ai une image de dépression sur commande). Du coup, plutôt BIS/Lindberg ou CPO/Francis/Albrecht/Sanderling, s'il y a une différence ?
Revenir en haut Aller en bas
darkmagus
Mélomane chevronné
darkmagus


Nombre de messages : 2346
Localisation : sud-est
Date d'inscription : 04/10/2013

Allan Pettersson - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson - Page 5 EmptyMar 12 Avr 2022 - 0:23

Je vois qu’on compare beaucoup Pettersson à Chostakovitch, mais bon,  Confused    j’ai essayé pour voir les n° 4 et 16 empruntés à ma médiathèque, et je me suis fait ch… comme un rat mort je me suis ennuyé au possible là où Chosta me transporte d’aise, et en plus je ne les ai même pas trouvées « difficiles » ou « dépressives » ces deux symphonies, ni même sombres (la 16 a même un côté enjoué), simplement chiantes. Crying or Very sad

scratch quelque chose m'échappe ?
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 12408
Date d'inscription : 21/01/2007

Allan Pettersson - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson - Page 5 EmptyMar 12 Avr 2022 - 8:51

darkmagus a écrit:
Je vois qu’on compare beaucoup Pettersson à Chostakovitch, mais bon,  Confused    j’ai essayé pour voir les n° 4 et 16 empruntés à ma médiathèque, et je me suis fait ch… comme un rat mort je me suis ennuyé au possible là où Chosta me transporte d’aise, et en plus je ne les ai même pas trouvées « difficiles » ou « dépressives » ces deux symphonies, ni même sombres (la 16 a même un côté enjoué), simplement chiantes. Crying or Very sad

scratch quelque chose m'échappe ?

Personnellement, je n'ai jamais fait de lien non plus entre Pettersson et Chostakovitch...ça m'échappe aussi! scratch

Prosopopus a écrit:
Il y a des bouts de mélodies dans certaines des symphonies qui sont repris des Chansons-va-nus-pieds, mais je ne saurais plus vous dire où. C'est en tous cas ce que constatait Jean-Luc Caron dans son livre sur Pettersson.

Oui, la mélodie n°24 (Ma lumière s'éteindra) est reprise dans la sixième symphonie .
Le thème de la mélodie n°14 (Le seigneur marche dans la prairie) est repris dans la partie centrale du concerto pour violon n° 2 .
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 14355
Age : 47
Date d'inscription : 02/03/2014

Allan Pettersson - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson - Page 5 EmptyMar 12 Avr 2022 - 9:36

Rubato a écrit:
Personnellement, je n'ai jamais fait de lien non plus entre Pettersson et Chostakovitch...ça m'échappe aussi! scratch
Pareil, à part certains solos de caisse claire.
Sauf que s'il faut absolument comparer, moi, c'est tout l'inverse: c'est plutôt les symphonies de Chostakovitch qui me gavent - en tout cas la quasi totalité des symphonies purement orchestrales - et celles de Pettersson qui m'électrisent.
(Après, darkmagus est un fan d'Arvo Pärt, donc on n'a pas forcément forcément pas les mêmes conceptions du soporifique.)
Revenir en haut Aller en bas
Prosopopus
Mélomaniaque
Prosopopus


Nombre de messages : 674
Age : 38
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/11/2017

Allan Pettersson - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson - Page 5 EmptyMar 12 Avr 2022 - 16:49

Mefistofele a écrit:
Prosopopus a écrit:

Les symphonies je dirais que c'est du Shostakovich plus dépouillé, l'accent est mis sur l'expressionnisme torturé.

Tu peux essayer la 5, 6 ou 7 Mefistofele, à mon sens les plus faciles d'accès.

Du coup, plutôt BIS/Lindberg ou CPO/Francis/Albrecht/Sanderling, s'il y a une différence ?

Je dirais la Cinquième par Alun Francis chez CPO et la Sixième par Lindberg pour te faire un avis mais en gros la différence est que Lindberg travaille plus la construction des symphonies, il fait apparaître les structures avec un son plus "léger", une approche plus analytique là où les versions CPO sont généralement plus massives et offrent un son d'ensemble plus uniforme. J'ai une préférence pour les versions CPO (mais c'est aussi plus protéiforme car les chefs et orchestres changent dans les versions CPO).


Rubato a écrit:
darkmagus a écrit:
Je vois qu’on compare beaucoup Pettersson à Chostakovitch, mais bon, Confused j’ai essayé pour voir les n° 4 et 16 empruntés à ma médiathèque, et je me suis fait ch… comme un rat mort je me suis ennuyé au possible là où Chosta me transporte d’aise, et en plus je ne les ai même pas trouvées « difficiles » ou « dépressives » ces deux symphonies, ni même sombres (la 16 a même un côté enjoué), simplement chiantes. Crying or Very sad

scratch quelque chose m'échappe ?

Personnellement, je n'ai jamais fait de lien non plus entre Pettersson et Chostakovitch...ça m'échappe aussi! scratch



L'ambiance harmonique très sombre me semble pourtant assez proche d'une partie du corpus de Chosta, quelque part entre les Septième ou Huitième du russe et pas très loin d'un lyrisme à la Sibelius. Mais Pettersson est beaucoup moins protéiforme et réutilise souvent les mêmes principes de composition (un bouillonnement de noirceur débouchant sur des boucles mélodiques plus lyriques) et d'orchestration (de la caisse claire et des cuivres agressifs).


Merci Rubato pour les exemples !
Revenir en haut Aller en bas
darkmagus
Mélomane chevronné
darkmagus


Nombre de messages : 2346
Localisation : sud-est
Date d'inscription : 04/10/2013

Allan Pettersson - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson - Page 5 EmptyMar 12 Avr 2022 - 17:36

Benedictus a écrit:

(Après, darkmagus est un fan d'Arvo Pärt, donc on n'a pas forcément forcément pas les mêmes conceptions du soporifique.)

Sans être vraiment fan comme tu dis, (je ne l’écoute ni tous les jours, ni tous les mois) j’avoue que la deuxième partie de Tabula Rasa, pourtant extrêmement lente, m’électrise, pour reprendre ton terme, beaucoup plus que ce que je viens d’entendre de Pettersson

Et puis je te rassure, j’ai aussi mes œuvres camomille chez Chostakovitch, la 3ème et la 12ème notamment (sûrement parmi tes préférées) hehe


Prosopopus a écrit:
L'ambiance harmonique très sombre


Que je n’ai pas, mais alors pas du tout ressentie à l’écoute des 4ème et 16ème , après tout ce que j’en ai lu, je m’attendais à frissonner d’angoisse, pale serait-ce les seules symphonies à avoir échappé à la règle ? J’en tenterai une ou deux autres pour voir, dites-moi lesquelles, que je ne sois pas déçu. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 14355
Age : 47
Date d'inscription : 02/03/2014

Allan Pettersson - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson - Page 5 EmptyMar 12 Avr 2022 - 19:05

Prosopopus a écrit:
L'ambiance harmonique très sombre me semble pourtant assez proche d'une partie du corpus de Chosta, quelque part entre les Septième ou Huitième du russe et pas très loin d'un lyrisme à la Sibelius. Mais Pettersson est beaucoup moins protéiforme et réutilise souvent les mêmes principes de composition (un bouillonnement de noirceur débouchant sur des boucles mélodiques plus lyriques) et d'orchestration (de la caisse claire et des cuivres agressifs).
À la limite, plus que l'ambiance harmonique (où j'entends en effet autant le Sibelius le plus sombre que Chosta, voire parfois le Mahler des marches funèbres), c'est surtout l'usage obsessionnel de la caisse claire qui, chez Pettersson, me fait penser à Chostakovitch. Mais oui, Pettersson, un peu comme Bax (avec lequel je trouve aussi quelques points communs, ne serait-ce que l'agressivité des cuivres), c'est un de ces compositeurs dont on pourrait dire qu'il réécrit sans cesse la même symphonie.

Évidemment, j'exagère - mais les différences d'une symphonie à l'autre proviennent essentiellement de la répartition entre les deux composantes que tu décris bien, et, aussi de ce que j'appellerais la «couleur de la sous-couche», à la fois en termes d'orchestration (est-ce que les parties de bois sont très présentes ou non dans les voix intermédiaires, ou au contraire est-ce qu'on est surtout dans l'affrontement cuivres/cuivres?) et d'harmonie (est-ce que les boucles mélodiques lyriques sont plutôt chromatisantes ou plus abrasivement diatoniques.) Sinon, il y a aussi la 12ᵉ, avec un chœur, mais dont l'architecture et le langage restent vraiment typiques du Pettersson dernière manière.

Sinon, puisque je parle de chœur, un truc vraiment différent, et qui pourrait peut-être plaire davantage à darkmagus, ce serait la cantate Vox Humana.

darkmagus a écrit:
Sans être vraiment fan comme tu dis, (je ne l’écoute ni tous les jours, ni tous les mois) j’avoue que la deuxième partie de Tabula Rasa, pourtant extrêmement lente, m’électrise, pour reprendre ton terme, beaucoup plus que ce que je viens d’entendre de Pettersson
Ah oui, alors que même Tabula rasa (et le Cantus in memoriam Benjamin Britten, que j'aimais bien aussi, dans le temps), à présent: I don't want that
(Je crois qu'il n'y a guère que la 3ᵉ Symphonie et des trucs de jeunesse pour clavier à la Hindemith que je puisse encore à peu près supporter.)

darkmagus a écrit:
Et puis je te rassure, j’ai aussi mes œuvres camomille chez Chostakovitch, la 3ème et la 12ème notamment (sûrement parmi tes préférées)  hehe
Non, non - d'autant que, chacune de ces deux ces symphonies-là, Chostakovitch en a donné une version réussie juste avant (la 2 et la 11, que j'aime bien pour le coup.)
HS:
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 14355
Age : 47
Date d'inscription : 02/03/2014

Allan Pettersson - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson - Page 5 EmptyMar 12 Avr 2022 - 19:23

darkmagus a écrit:
après tout ce que j’en ai lu, je m’attendais à frissonner d’angoisse,  pale  
scratch Ce n'est pourtant pas du tout ce que, dans les pages précédentes, j'ai pu écrire des 6-7-8 (dont je vantais ici «l’énergie communicative, la beauté très directe des passages lyriques») ou de la 11ᵉ (que je présentais ici comme la plus «chaleureuse», «certes très sombre mais plus contemplative.»)

Il ne me semble pas non plus que les posts de Prosopopus cherchaient à vendre les symphonies de Pettersson comme des équivalents musicaux de La Nuit des morts-vivants.
Revenir en haut Aller en bas
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele


Nombre de messages : 1414
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

Allan Pettersson - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson - Page 5 EmptyMar 12 Avr 2022 - 21:51

J'ai donc essayé 5 (Francis), 6 (Trojahn) et 7 (Albrecht et Lindberg, afin de comparer).

Je devine en effet pourquoi cela évoque Shosta à certains, c'est plutôt une espèce de Sibelius dilué et uniformément maussade que j'ai entendu. J'avoue que la No. 5, la plus courte de celles que j'ai écoutées, me fut un pensum (j'ai failli arrêter en plein milieu). Il y a des gestes, des couleurs qui me plaisent normalement beaucoup, mais cela ressemble tellement à la bande-son d'un film dramatique qui n'avance pas...
La No. 6 me semblait plus rugissante et du coup à même de soutenir l'attention sur une telle durée.
Ce sera la No. 7 qui m'aura le plus intéressé, grâce à la lecture de Lindberg. Si je conçois que les sonorités plus brutes et apocalyptiques de l'intégrale CPO ne messiéent pas à ce langage, le travail d'articulation opéré par Lindberg est vraiment salutaire pour saisir le discours.

Bref, je ne suis pas fan et perçois volontiers les réserves de darkmagus ou David, mais je retenterai volontiers une autre fois (notamment la No. 5 par Lindberg, afin de savoir si j'y suis désepérément sourd ou non).
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 14355
Age : 47
Date d'inscription : 02/03/2014

Allan Pettersson - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson - Page 5 EmptyMar 12 Avr 2022 - 23:03

Ah oui, ça, Pettersson, je ne te l'aurais jamais recommandé!
Revenir en haut Aller en bas
darkmagus
Mélomane chevronné
darkmagus


Nombre de messages : 2346
Localisation : sud-est
Date d'inscription : 04/10/2013

Allan Pettersson - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson - Page 5 EmptyMar 12 Avr 2022 - 23:34

Benedictus a écrit:
darkmagus a écrit:
après tout ce que j’en ai lu, je m’attendais à frissonner d’angoisse, pale
scratch Ce n'est pourtant pas du tout ce que, dans les pages précédentes, j'ai pu écrire des 6-7-8 (dont je vantais ici «l’énergie communicative, la beauté très directe des passages lyriques») ou de la 11ᵉ (que je présentais ici comme la plus «chaleureuse», «certes très sombre mais plus contemplative.»)

Il ne me semble pas non plus que les posts de Prosopopus cherchaient à vendre les symphonies de Pettersson comme des équivalents musicaux de La Nuit des morts-vivants.


Je ne pensais pas spécialement à vous deux. Mais enfin quand même, il suffit de reprendre le fil depuis le début et tu verras que ce qui ressort le plus souvent de l'avis général, c’est la face sombre de Pettersson, rien que sur les premiers posts de la première page, on peu lire : « Ici c’est la réalité et la souffrance qui règnent en maître … trois marches funèbres, trois processions de souffrance», un autre post: « sa musique demeure "difficile" d'accès, à la fois par la violence de maintes symphonie et par la noirceur et la désespérance », encore un autre: « Une musique hantée par la douleur. Une musique relativement sombre, très tourmentée, désespérée »
Et je suis bien certain que ça continue par la suite. Or, je le redis, ni cette noirceur, ni cette difficulté d’écoute (hors l’ennui) ne me sont jamais apparues dans les deux symphonies précitées, d’où ce sentiment que quelque chose m’échappait.
Revenir en haut Aller en bas
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele


Nombre de messages : 1414
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

Allan Pettersson - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson - Page 5 EmptyMar 12 Avr 2022 - 23:41

J'avoue que je m'attendais à quelque chose de plus tourmenté et véhément aussi. Cette musique en tant qu'expression de la dépression me paraît toutefois cohérente : les ruminations qui ne débouchent sur rien, l'ennui de soi et du monde, la sensation de marasme (poisseux ou bouillonnant). Maintenant, quitte à ressentir de l'ennui non merci, pas maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
darkmagus
Mélomane chevronné
darkmagus


Nombre de messages : 2346
Localisation : sud-est
Date d'inscription : 04/10/2013

Allan Pettersson - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson - Page 5 EmptyMer 13 Avr 2022 - 0:07

Mefistofele a écrit:
J'avoue que je m'attendais à quelque chose de plus tourmenté et véhément aussi. Cette musique en tant qu'expression de la dépression me paraît toutefois cohérente : les ruminations qui ne débouchent sur rien, l'ennui de soi et du monde, la sensation de marasme (poisseux ou bouillonnant). Maintenant, quitte à ressentir de l'ennui non merci, pas maintenant.

C’est sans doute ça qui m’a échappé, la prédominance de la dépression intime sur tout autre forme de douleur et/ou de mal-être. J'essaierai peut-être sous cet angle. Pas sûr cependant que ça fonctionne mieux hehe
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 14355
Age : 47
Date d'inscription : 02/03/2014

Allan Pettersson - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson - Page 5 EmptyMer 13 Avr 2022 - 0:10

darkmagus a écrit:
C’est sans doute ça qui m’a échappé, la prédominance de la dépression intime sur tout autre forme de douleur et/ou de mal-être.
Ou alors Vox Humana, plutôt que les Symphonies: là, le langage est sensiblement différent, et pour le coup, ce n'est pas du tout de la «dépression intime», mais au contraire une œuvre de combat politique (composée en réaction au coup d'État de Pinochet.)

(Et si ça marche, passer à la 12ᵉ Symphonie, qui reformule un propos similaire, mais cette fois dans le langage des symphonies - avec, il est vrai l'adjonction d'un chœur.)

darkmagus a écrit:
Pas sûr cependant que ça fonctionne mieux hehe
Pour les symphonies, je doute que de nombreuses réécoutes y aide.
Revenir en haut Aller en bas
darkmagus
Mélomane chevronné
darkmagus


Nombre de messages : 2346
Localisation : sud-est
Date d'inscription : 04/10/2013

Allan Pettersson - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson - Page 5 EmptyMer 13 Avr 2022 - 0:18

Benedictus a écrit:
Essaie alors Vox Humana: là, le langage est sensiblement différent, et pour le coup, ce n'est pas du tout de la «dépression intime», mais au contraire une œuvre de combat politiqueœuvre de combat politique (composée en réaction au coup d'État de Pinochet.)

thumright Hasta la victoria siempre ! Laughing

Allan Pettersson - Page 5 3641590030
Revenir en haut Aller en bas
WoO
Surintendant
WoO


Nombre de messages : 14282
Date d'inscription : 14/04/2007

Allan Pettersson - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson - Page 5 EmptyMer 13 Avr 2022 - 0:28

Il y a aussi quelques îlots de lumière et de petites lueurs d’espoirs au bout du tunnel… c’est aussi ce qui rend cette musique si attachante. Mais il faut voyager longtemps avant de les atteindre et ce n’est pas ce qui frappe l’oreille quand on lance un disque. Pettersson ne me fait pas du tout penser à Chosta pour ma part. Ce dernier est beaucoup plus traditionnel dans son approche d’une musique de concert, moins autocentré et n’a pas écrit 15 fois la même symphonie (je souscris à cette remarque de Benedictus concernant Pettersson ou Bax). De mon côté je préfère les CPO aux Lindberg.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Allan Pettersson - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson - Page 5 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Allan Pettersson
Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» Allan Rawsthorne (1905-1971)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: