Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Logitech Souris Gamer G502 Hero + Tapis de souris G240
Voir le deal
39.99 €

 

 Autour de Samuel Barber (1910-1981)

Aller en bas 
+45
A
Mélomaniac
Bertram
Анастасия231
Golisande
lulu
Rodolphe
arnaud bellemontagne
aurele
Glocktahr
Hippolyte
WoO
Wolferl
Octavian
Cello
benny
OYO TOHO
bouddha
jerome
christophe21
Pison Futé
Choralfiend
Booboup
ouannier
Tus
adriaticoboy
MickeyZeVrai
Rubato
Bertrand67
Picrotal
Jules Biron
Fuligo
frere elustaphe
Guillaume
Morloch
kougelhof 1er
Kia
antrav
felyrops
enie
Jaky
Guigui
entropie
DavidLeMarrec
Xavier
49 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité




Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Autour de Samuel Barber (1910-1981)   Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 EmptyMer 11 Avr 2007 - 13:38

Meredith Willson (1904-1984)

De son vrai nom, Robert Meredith Reiniger, Meredith Willson est né dans l’Iowa (à Mason City). Son nom ne dit pas grand-chose aux français : certains le connaissent pourtant, car il est l’auteur de partitions pour le cinéma, dont celle du Dictateur de Chaplin, comme d’un tube mondial « Till there was you » enregistré par les Beattles en 1964.

Pour les américains son nom est plutôt lié à Broadway et surtout au très célèbre musical The Music Man dont il écrivit également le texte, basé sur ses souvenirs d’enfance dans l’Iowa, et dont la production originale connut 1375 représentations, ainsi que deux adapatations cinématographiques. On y trouve d’autres hits, comme « 76 trombones » : ses autres comédies musicales The unsinkable Molly Brown (adapté au cinéma avec Debbie Reynolds) et Here’s Love (Miracle sur la 34ème rue) connurent aussi un grand succès, Perry Como rendit célèbre sa chanson « It’s beginning to look a lot like Christmas ». Il fut aussi l’auteur de plusieurs best-seller, dont un roman et deux livres de mémoires, le plus connu restant « J’étais là, avec mon piccolo ».

Meredith Willson fut une grande figure de la radio, mais ses premières amours étaient la musique classique : élève de l’école Damrosch et de la Julliard School, il fut lui-même flutiste et membre de l’orchestre de Sousah (1921-23) ainsi que du New York Philarmonic, où il joua longtemps sous la direction de Toscanini. Parmi ses œuvres symphoniques, on peut citer le poème symphonique The Jarvis Bay, Song of steel et Anthem for the atomic age, mais surtout les deux symphonies qu’il écrivit en 1934 et 1936. Toutes deux liées à la description des paysages californiens et même franciscains, elles se caractérisent par une orchestration efficace, un respect des formes classiques et un don particulier pour la mélodie, qu’on peut parfois trouver facile et romantique.
La première « une symphonie de San Francisco » était destinée à célébrer le 30ème anniversaire du grand tremblement de terre : elle connut un tel succès lors de sa création qu’il fallut la rejouer plusieurs jours de suite. Son premier mouvement de 16 minutes combine habilement des éléments fugués et des thèmes qui semblent tirés de chansons populaires. Son second thème lyrique s’apparente à un hymne comme tant de symphonies américaines ultérieures ; on croit parfois y entendre du Gershwin, avec les pupitres de saxophone, du Gottschalk avec ses ambiances latino, du Sousah dans les échos de musique de marche et de solis de tuba héroïque, ou même du Hermann. Rien de spectaculaire ni de très novateur mais une musique agréable et bien venue qui apelle les images tragi-comiques de Jeanette McDonald chantant au milieu des ruines. La passacaille de l’andante décrit la patiente reconstruction de la ville qui renait de ses cendres à travers une suite de variations allant crescendo. Un délicieux scherzo à la Glazunov, vif et surprenant (le trio parait citer un motif caricatural d’opéra italien) s’enchaine au finale qui évoque le côté industrieux des grandes villes telles que Carpenter ou Bennett pouvaient les décrire musicalement à la même époque. Le saxophone y introduit des contre-sujets de blues, conduisant par des voies détournées à une accumulation de bruits de circulation, de percussions de pseudo-dance indienne, mêlés dans une apothéose de dessin animé qui ne se prend jamais très au sérieux.
La deuxième symphonie qui ne sera créée qu’en 1940 par Albert Coates est sous-titrée « Les missions de Californie ». Son introduction avec cloche et motifs hispanisants décrit tout de suite les paysages qu’on retrouve dans la deuxième partie de Vertigo de Hitchock, comme dans le générique du Zorro de Disney. D’une conception plus cyclique, elle est surtout remarquable par son scherzo « San Juan Capistrano » qui évoque les hirondelles qui arrivent chaque année à la Saint Joseph pour repartir mystérieusement à la Saint Jean. Il s’y mélange des motifs religieux de plain-chant : tant l’orchestration que la thématique font penser à la musique de Ketelbey, aux « jardins d’un monsastère » et aux « cloches dans la vallée ».

On peut trouver ces deux curiosités chez Naxos, interprêtées par l’orchestre symphonique de Moscou sous la baguette de William Stromberg.
Certes ce n’est que musique légère, mais c’est agréable comme un bonbon acidulé entre deux repas plus consistants.
Revenir en haut Aller en bas
Jaky
Mélomane chevronné
Jaky


Nombre de messages : 9424
Age : 62
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Autour de Samuel Barber (1910-1981)   Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 EmptyDim 22 Avr 2007 - 14:42

Pour ceux qui seraient intéressés par le livret d'Antoine et Cléopatre de Barber, on peut le trouver librement sur le site de l'éditeur :
http://www.newworldrecords.org/album.cgi?rm=view&album_id=80322
Lien direct pour télécharger le pdf :
http://www.newworldrecords.org/liner_notes/80322.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Autour de Samuel Barber (1910-1981)   Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 EmptyDim 22 Avr 2007 - 14:44

oui, et ça reste de l'anglais Shakespearien
allez traduire "live the lascivious wassails"!

merci pour le lien, combien va-ton vendre d'Antoine et Cléopâtre de plus?
Revenir en haut Aller en bas
Jaky
Mélomane chevronné
Jaky


Nombre de messages : 9424
Age : 62
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Autour de Samuel Barber (1910-1981)   Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 EmptyDim 22 Avr 2007 - 14:46

sud273 a écrit:
oui, et ça reste de l'anglais Shakespearien
allez traduire "live the lascivious wassails"!

merci pour le lien, combien va-ton vendre d'Antoine et Cléopâtre de plus?
Moi je le traduit très bien (à ma façon) , mais j'aurais trop honte de le dire ou écrire… Razz
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav


Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Autour de Samuel Barber (1910-1981)   Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 EmptyLun 23 Avr 2007 - 13:11

Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 B000675OJ4.01._SCLZZZZZZZ_

Je voulais écouter ce fameux Capricorn Concerto pourHautbois, Flûte et Trompette (je n'ai pas retrouvé la page qui en parlait ici).

Grosse déception. C'est hésitant, vaguement répétitif, susurrant, mélodiquement léger, l'accompagnement de cordes est franchement simple (pour rester poli). Aucun souvenir, à tel point qu'il m'a fallu plusieurs écoutes pour en retenir les méchancetés que je viens de pondre. Mr. Green

Sur le même CD: les interludes de Vanessa, Intermezzo qui permet de retrouver le soyeux et la richesse de cette écriture.

Plus intéressant me semble être la superbe Canzonetta pour hautbois et cordes, proche des plus belles pages lyriques et élégiaques de Barber. Enfin le hautbois traité avec égard ( à la différence de Capricorn), il se libère et chante avec bonheur une mélancolie doucereuse sans virtuosité. L'accompagnement de cordes n'a pas inventé la poudre mais c'est le soliste qu'on écoute. C'est modal délicatement, sans trop de chichi ni trop de sirop.

Autre belle pièce de ce CD: Fadograph of a Yestern scène, d'un ton élégiaque aussi mais avec plus de mystère, quelque chose de Takemitsu dans la recherche plus raffinée des timbres de l'orchestre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Autour de Samuel Barber (1910-1981)   Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 EmptyLun 23 Avr 2007 - 13:42

je suis assez d'accord avec tes remarques:
Le capricorn concerto n'est pas une des meilleures oeuvres de Barber malgré sa grande popularité, c'est un divertissement domestique (quand Barber s'intéresse de trop près à Bach, comme dans les Mutations, le résultat est assez décevant): la version Alsop est honnête, sans plus.
Malgré tout, il me semble que ça vaut bien certains des concertos de Stravinsky (celui pour piano, le capriccio de 53, l'ennuyeux concerto pour violon). J'en ai parlé dans War music, après la 2ème symphonie.
Le plus intéressant sur ce disque est Hand of bridge dont il n'existait qu'une version difficile à trouver, mais ça demande sans doute plusieurs écoutes avant d'entrer dedans.

Note:L'orchestration de la Canzonetta n'est pas de la main de Barber.

Euh Vartan, as-tu écouté le triple concerto de Menotti, qui, plus tardif apporte une réponse à la Hummel au Capricorn? la musique a étrangement inspiré celle des Sorcière d'Eastwick

(PS: je vois que tout le monde se fout de Meredith Wilson, autant que de Grace Chang et du jazz éthiopien) je vais devoir créer un topic "Comédie musicale" dans "autres styles" pour parler de Bernstein et Weill)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Autour de Samuel Barber (1910-1981)   Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 EmptyMer 9 Mai 2007 - 16:10

à part David (qui a perfidement laissé sous-entendre que ça ne valait pas tripette) personne ne s'est penché sur Cléopâtre -un opéra péplum, ça semblait alléchant pourtant-. Petit à petit la Library of Congress livre au fil de ses expositions quelques un de ses trésors cachés

Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 Leonty10
Leontyne Price (courtesy of) dans un de ses multiples costumes


Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 Acact310
Page du manuscrit holographe, début de l'acte 3

je conviens que ça n'apporte pas grand-chose à la musique
Revenir en haut Aller en bas
Jaky
Mélomane chevronné
Jaky


Nombre de messages : 9424
Age : 62
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Autour de Samuel Barber (1910-1981)   Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 EmptyMer 9 Mai 2007 - 23:04

sud273 a écrit:
personne ne s'est penché sur Cléopâtre -un opéra péplum, ça semblait alléchant pourtant-.
A vrai dire j'aimerai pouvoir le réécouter, à la première écoute j'ai été moins séduit que par Vanessa, c'est moins "intimiste . Je sens que les vacances seront trop courtes…
sud273 a écrit:
à part David (qui a perfidement laissé sous-entendre que ça ne valait pas tripette)
C'est un mot que David aime employer, il faut savoir que David à commencer une carrière comme apprenti-trippier en Suisse où il veut semble t'il, y promouvoir le cochon français! hehe
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Autour de Samuel Barber (1910-1981)   Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 EmptyJeu 10 Mai 2007 - 0:07

Jaky a écrit:
David à commencer une carrière comme apprenti-trippier en Suisse où il veut semble t'il, y promouvoir le cochon français!
je ne m'étendrais pas sur ce que recouvre cette dénomination en matière de musique... il semble aussi que parfois David ait un certain goût pour le pig américain.
Mais comment se fait-il que personne ne relève ma menace de dérive vers la comédie musicale et l'opérette dégénérée? Shit
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav


Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Autour de Samuel Barber (1910-1981)   Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 EmptyJeu 10 Mai 2007 - 0:15

Mais je ne suis pas le rythme, si tu savais ce que j'ai en retard. En plus j'ai commandé "Help, Help, the Globolinks" de Menotti, enfin disponible depuis 1968 ! J'espère que je le recevrai tardivement ! Mais j'en parlerai ici.
J'en suis à souhaiter que la poste se mette en grève. Le jazz éthiopien, je ne l'ai pas oublié, mais je mets parfois longtemps à ouvrir un dossier.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Autour de Samuel Barber (1910-1981)   Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 EmptyJeu 10 Mai 2007 - 0:23

vartan a écrit:
Mais je ne suis pas le rythme, si tu savais ce que j'ai en retard. En plus j'ai commandé "Help, Help, the Globolinks" de Menotti, enfin disponible depuis 1968 ! J'espère que je le recevrai tardivement ! Mais j'en parlerai ici.
J'en suis à souhaiter que la poste se mette en grève. Le jazz éthiopien, je ne l'ai pas oublié, mais je mets parfois longtemps à ouvrir un dossier.
Eh oui, moi aussi, bien sûr. Razz tongue slurp the Globolinks!!!!
euh, tu peux arrêter de prier la poste est en grêve, dans le sud ouest depuis 21 jours, ici de nouveau depuis 10 jours mini (les pauvres, privatisés, virés à la première gâterie mal faite) j'attends depuis 21 jours ma 6ème de Tischenko disponible uniquement en tchéquie sous la bel russe! et je ne suis pas très sérieux sur la musique plus ancienne non plus... je protestais juste pour replacer une nouvelle photo de mon idole, pas Margaret, l'unique Miss Price.
Mais malgré tout, faut voir à ne pas prendre trop de champs pour convaincre Fuligo de nous offrir un petit article sur William Bolcom (je n'ai rien dit sur le silence universel qui a recouvert la Messe de Bernstein, mais je reviendrais à la charge dans le feuilleton Comédies Musicales)
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav


Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Autour de Samuel Barber (1910-1981)   Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 EmptyJeu 10 Mai 2007 - 0:33

La Messe je n'en parle pas encore, je l'ai écoutée une fois. J'écoute toujours plusieurs fois avant d'en parler... mais là ça va faire mal je le sens. Confused
Revenir en haut Aller en bas
Fuligo
Déesse du scalpel
Fuligo


Nombre de messages : 3788
Age : 42
Localisation : Nothingness, SK Canada
Date d'inscription : 10/01/2006

Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Autour de Samuel Barber (1910-1981)   Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 EmptyJeu 10 Mai 2007 - 1:00

Bon, j'ai compris, c'est une idée fixe de Sud, je ne vais pas y couper au thread Bolcom. Bon. Mais laisse moi un peu de temps Wink D'abord, il faut que mon player arrive, j'ai toujours rien pour écouter ma musique.
Sinon, comme Jaky j'ai vraiment besoin de réécouter A&C, pour le moment je me souviens surtout de l'article que je lisais en l'écoutant Neutral Je veux plus de vacances! (ou alors je vais utiliser la méthode de l'université de Stanford

Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 Phd060101s


Oui oui, j'arrête de pourrir ton thread Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav


Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Autour de Samuel Barber (1910-1981)   Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 EmptyJeu 10 Mai 2007 - 1:02

Fuligo a écrit:


Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 Phd060101s


Ca me rappelle quelqu'un. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Jaky
Mélomane chevronné
Jaky


Nombre de messages : 9424
Age : 62
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Autour de Samuel Barber (1910-1981)   Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 EmptyJeu 10 Mai 2007 - 1:28

vartan a écrit:
Mais je ne suis pas le rythme, si tu savais ce que j'ai en retard.
Et moi donc ma bonne dame, je doute d'en venir à bout!

vartan a écrit:
J'en suis à souhaiter que la poste se mette en grève..
Rasssurer-vous Sieur Vartan, cela ne saurait tarder… Razz
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95087
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Autour de Samuel Barber (1910-1981)   Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 EmptyVen 11 Mai 2007 - 22:17

sud273 a écrit:
à part David (qui a perfidement laissé sous-entendre que ça ne valait pas tripette) personne ne s'est penché sur Cléopâtre
Mais je n'ai jamais dit ça Exclamation

J'ai dit que je n'avais jamais été touché par l'oeuvre, que je restais plutôt à l'extérieur, qu'elle ne me touchait pas.

Non, ça ne me paraît pas une oeuvre particulièrement mauvaise.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Jules Biron
Noctambule
Jules Biron


Nombre de messages : 12381
Age : 30
Date d'inscription : 23/02/2007

Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Autour de Samuel Barber (1910-1981)   Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 EmptyDim 9 Sep 2007 - 20:04

Bon, je découvre Barber avec l'adagio... Je ne le connaissais pas, du fait de mon âge, peut être, mais c'est un truc à se tirer une balle dans la tête Very Happy A part ça c'est beau...
C'est un début dans Barber complètement classique je pense, mais ça me donne très envie de continuer à approfondir !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Autour de Samuel Barber (1910-1981)   Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 EmptyDim 9 Sep 2007 - 20:17

merci pour ce message sympathique: en fait il y a diverses façons de l'entendre (ceux qui l'ont connu dans les années 60 ne peuvent plus l'entendre, Barber lui-même n'en pouvait plus et interdisit qu'on le joue à ses funérailles, sa mère avant lui avait fait de même).
Les transcriptions pour orgue et l'Agnus Dei ont renforcé la malheureuse association avec le deuil. Comme tu pourras le lire dans les premières pages c'est au départ l'adagio du quatuor à cordes de Barber. Personnellement j'y vois plutôt une musique d'extase qu'une musique funèbre (d'ailleurs la ligne principale est en majeur).
Si tu as envie d'écouter autre chose, dans une genre tonal et émouvant chez Barber je te conseille le concerto pour violon op 14 si possible dans la version Stern et Bernstein.
Revenir en haut Aller en bas
Jules Biron
Noctambule
Jules Biron


Nombre de messages : 12381
Age : 30
Date d'inscription : 23/02/2007

Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Autour de Samuel Barber (1910-1981)   Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 EmptyDim 9 Sep 2007 - 20:54

C'est vrai, mais extase et mort, c'est pas très très éloigné comme sentiment zen
Revenir en haut Aller en bas
Picrotal
Parano lunatique
Picrotal


Nombre de messages : 12617
Age : 46
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 03/04/2007

Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Autour de Samuel Barber (1910-1981)   Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 EmptyDim 9 Sep 2007 - 23:53

Eragny a écrit:
C'est vrai, mais extase et mort, c'est pas très très éloigné comme sentiment zen

scratch

Je sais que ça existe, l'épectase, mais tout de même, je suis perplexe face à ce genre d'affirmation... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
http://nevertrust.over-blog.com
Jules Biron
Noctambule
Jules Biron


Nombre de messages : 12381
Age : 30
Date d'inscription : 23/02/2007

Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Autour de Samuel Barber (1910-1981)   Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 EmptyLun 10 Sep 2007 - 14:29

Je prends un exemple simple : Dans La Traviata, quand Violetta meurt, elle chante un air super joyeux, elle dit qu'elle est jamais allée aussi bien, etc (j'espère que je me trompe pas parce que je l'écoute pas souvent)... c'est ce genre de choses qui me font affirmer ça!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Autour de Samuel Barber (1910-1981)   Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 EmptyLun 10 Sep 2007 - 14:42

je trouve que le mot "Epectase" (que j'ignorais) pourrait très bien former le titre de l'adagio justement: sous cette appellation, peut-être connaîtrait-il une nouvelle carrière.
Revenir en haut Aller en bas
Jules Biron
Noctambule
Jules Biron


Nombre de messages : 12381
Age : 30
Date d'inscription : 23/02/2007

Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Autour de Samuel Barber (1910-1981)   Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 EmptyMer 12 Sep 2007 - 13:55

J'écoute d'autres choses de Barber, j'aime beaucoup et regrette du coup qu'il ne soit connu que pour son adagio!
Je n'ai pas grand chose à dire en détail, mais ce qui me frappe dans le général, c'est l'énorme similitude avec les musiques de film! C'est vraiment, surtout pour Music of a Scene of Shelley et les trois essais, de la musique sur laquelle on voit des images défiler devant nos yeux.
Est c'est un point très positif, ça raconte vraiment une histoire!

Bref, je suis assez enthousiasmé par Barber Wink
Revenir en haut Aller en bas
Bertrand67
Malheur, Gustave !
Bertrand67


Nombre de messages : 3135
Age : 39
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/08/2006

Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Autour de Samuel Barber (1910-1981)   Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 EmptyJeu 6 Mar 2008 - 22:05

Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 Music-hahn-barber

comment se debrouille Hahn là dedans ? Shaham est-il meilleur ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Autour de Samuel Barber (1910-1981)   Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 EmptyVen 7 Mar 2008 - 10:29

à mon avis la version Hahn (sans atteindre les sommets de de la version Stern/Bernstein, qui est la meilleure) est très supérieure à la version Shaham, en revanche le couplage n'est pas formidable, le concerto de Meyer étant une oeuvre anecdotique. Mais le concerto de Korngold de la version Shaham n'est pas non plus un chef-d'oeuvre ultime. Dans les deux la pari pris "chambriste" de la direction d'orchestre me paraît un peu déplacé. A tout prendre je préfère (pour l'orchestre) les version Yoel Levi ou Slatkin.
Revenir en haut Aller en bas
Bertrand67
Malheur, Gustave !
Bertrand67


Nombre de messages : 3135
Age : 39
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/08/2006

Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Autour de Samuel Barber (1910-1981)   Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 EmptyVen 7 Mar 2008 - 13:00

merci pour ton avis mains mais l'oeuvre vaut la peine ? je ne connais pas...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Autour de Samuel Barber (1910-1981)   Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 EmptyVen 7 Mar 2008 - 13:07

je pense que tu poses la question au mauvais interlocuteur: non seulement le premier sommet absolu de l'oeuvre de Barber, mais pour moi dans le trio de tête des concertos pour violon du 20ème.
Si tu t'intéresse à l'histoire du Curtis institute, le disque Hahn est assez indispensable, car conçu dans l'esprit de la maison-mère et comme un hommage aux grands prédecesseurs de la jeune (à l'époque) Hilary.
Il y a divers point-de-vue sur l'histoire de l'oeuvre dans les premières pages de ce fil.
Si tu lis l'anglais, la notice du disque et les propos (judicieux et intéressants) de l'interprête se trouvent là:
http://www.sonyclassical.com/music/89029/notes.html
Revenir en haut Aller en bas
Bertrand67
Malheur, Gustave !
Bertrand67


Nombre de messages : 3135
Age : 39
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/08/2006

Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Autour de Samuel Barber (1910-1981)   Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 EmptyVen 7 Mar 2008 - 13:13

merci il est super ton lien ! mains
Revenir en haut Aller en bas
felyrops
Mélomaniaque



Nombre de messages : 1855
Date d'inscription : 20/12/2006

Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Autour de Samuel Barber (1910-1981)   Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 EmptyVen 7 Mar 2008 - 14:40

Autre question, Sud273, me reposant sur tes archives, qui sont importantes,
Je retrouve dans une de mes caisses à bananes la partition du Concerto pour piano, op. 38, N.Y., Schirmer, 1962, avec dédicace autographe de Barber "Happy New Year to Ruda, in affectionate remembrance, Capricorn, Mt. Kisco, '63."
Si j'ai bien lu 'Ruda', de qui peut-il s'agir?
J'y lis que l'oeuvre a été commissionnée pour le 100e anniversaire de la firme d'édition Schirmer, et exécutée pour "the opening week of the Lincoln Center for Performing Arts at Philharmonic Hall in New York".
Créé par John Browning et le Boston Symphony, dir. Erich Leinsdorf.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 89363
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Autour de Samuel Barber (1910-1981)   Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 EmptyVen 7 Mar 2008 - 14:40

Bertrand67 a écrit:
merci pour ton avis mains mais l'oeuvre vaut la peine ? je ne connais pas...

Je ne trouve pas que ce soit un chef d'oeuvre, mais une belle oeuvre néanmoins, une de mes préférées de Barber.
Revenir en haut Aller en bas
Bertrand67
Malheur, Gustave !
Bertrand67


Nombre de messages : 3135
Age : 39
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/08/2006

Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Autour de Samuel Barber (1910-1981)   Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 EmptyVen 7 Mar 2008 - 14:54

c'est ce qu'il me semble apres ecoute des extraits de Sud, c'est beau mais pas un must, mais ca me tente bien, ca me changera un peu
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné
Rubato


Nombre de messages : 12747
Date d'inscription : 21/01/2007

Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Autour de Samuel Barber (1910-1981)   Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 EmptyVen 7 Mar 2008 - 15:11

J'ai rendez-vous avec Vanessa, mais elle tarde à arriver. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Bertrand67
Malheur, Gustave !
Bertrand67


Nombre de messages : 3135
Age : 39
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/08/2006

Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Autour de Samuel Barber (1910-1981)   Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 EmptyVen 7 Mar 2008 - 15:18

elle t'as aussi fait le coup hehe
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Autour de Samuel Barber (1910-1981)   Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 EmptyVen 7 Mar 2008 - 15:21

felyrops a écrit:
Autre question, Sud273, me reposant sur tes archives, qui sont importantes,
Je retrouve dans une de mes caisses à bananes la partition du Concerto pour piano, op. 38, N.Y., Schirmer, 1962, avec dédicace autographe de Barber "Happy New Year to Ruda, in affectionate remembrance, Capricorn, Mt. Kisco, '63."
Si j'ai bien lu 'Ruda', de qui peut-il s'agir?
et tu me dis ça comme ça!
et tu laisses traîner de pareils trésors dans des caisses!
je n'ai aucune idée de qui peut être Ruda, mais je vais me pencher sur le problème, en tout cas, la description du lieu et de l'occasion suggère un souvenir emporté par un invité. Si c'est bien Ruda, ça peut-être un surnom.
Musicalement ça ne m'évoque que le titre d'un ballet inconnu de Villa-lobos (1951-54) Ruda, dieu d'amour...
Je vais chercher, tu es sûr que c'est Ruda?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Autour de Samuel Barber (1910-1981)   Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 EmptyVen 7 Mar 2008 - 15:23

Rubato a écrit:
J'ai rendez-vous avec Vanessa, mais elle tarde à arriver. Very Happy
c'est que tu n'as pas dû la chercher au bon endroit, il y a eu profusion de clônes sur les scènes mondiales ces derniers temps, mais sous des formes plus ou moins altérées.
Revenir en haut Aller en bas
felyrops
Mélomaniaque



Nombre de messages : 1855
Date d'inscription : 20/12/2006

Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Autour de Samuel Barber (1910-1981)   Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 EmptyVen 7 Mar 2008 - 17:52

https://servimg.com/view/11008209/4
(excuses Sud, suis déjà content de l'avoir mis sens dessus-dessous)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Autour de Samuel Barber (1910-1981)   Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 EmptyVen 7 Mar 2008 - 17:58

merci, j'étudie ça, c'est la partition pour 2 pianos, donc un des habitués de l'exécution à 2 pianos, comme Charles Turner, sauf qu'il n'aurait sans doute pas vendu une dédicace autographe... je cherche

Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 2008-011
que lisez-vous?
Revenir en haut Aller en bas
Kia
vomi
Kia


Nombre de messages : 6939
Age : 36
Date d'inscription : 21/10/2006

Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Autour de Samuel Barber (1910-1981)   Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 EmptyVen 7 Mar 2008 - 18:21

Peut-être que Ruda=Rudolf Bing
Revenir en haut Aller en bas
felyrops
Mélomaniaque



Nombre de messages : 1855
Date d'inscription : 20/12/2006

Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Autour de Samuel Barber (1910-1981)   Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 EmptyVen 7 Mar 2008 - 19:41

Une indication peut-être: dans le même lot que Barber se trouvait (de la même provenance?) la partition de la 1ère symphonie d'Artur Schnabel, dédicacée par lui à Paul Sonnenschein (New York).
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné
Rubato


Nombre de messages : 12747
Date d'inscription : 21/01/2007

Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Autour de Samuel Barber (1910-1981)   Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 EmptySam 8 Mar 2008 - 11:32

Rubato a écrit:
J'ai rendez-vous avec Vanessa, mais elle tarde à arriver. Very Happy
Elle a fini par arriver. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné
Rubato


Nombre de messages : 12747
Date d'inscription : 21/01/2007

Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Autour de Samuel Barber (1910-1981)   Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 EmptyDim 9 Mar 2008 - 20:20

A propos de Vanessa:
Sud et Vartan en ont déjà très bien parlé, et je n'ai pas grand chose à rajouter; après une seule écoute, je peux dire que cet opéra m'a bien plus, musicalement, mais le dénouement m'a laissé sur une impression bizarre: en fait je m'attendais à une conclusion plus forte. Je guettais ce moment, jusqu'au finale.(Il s'en sort trop bien, Anatole!)

vartan a écrit:

La conclusion avortée, tout ce qui n'a pu être dit, la catharsis trop longtemps attendue - mais il sera toujours trop tard - nous laisse dans une insatisfaction délicieuse, mélancolique.
C'est un peu ce que j'ai ressenti, oui.
A réécouter, bien sûr. Smile
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav


Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Autour de Samuel Barber (1910-1981)   Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 EmptyDim 9 Mar 2008 - 20:38

Rubato a écrit:
jusqu'au finale.(Il s'en sort trop bien, Anatole!)

Les hommes sont des salauds, Barber n'y est pour rien. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné
Rubato


Nombre de messages : 12747
Date d'inscription : 21/01/2007

Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Autour de Samuel Barber (1910-1981)   Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 EmptyDim 9 Mar 2008 - 20:45

vartan a écrit:
Rubato a écrit:
jusqu'au finale.(Il s'en sort trop bien, Anatole!)

Les hommes sont des salauds, Barber n'y est pour rien. Mr. Green
Barber, non, mais Menotti? siffle
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav


Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Autour de Samuel Barber (1910-1981)   Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 EmptyDim 9 Mar 2008 - 21:01

Je voulais dire que c'est lui qui a choisi son livret et son librettiste.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Autour de Samuel Barber (1910-1981)   Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 EmptyDim 9 Mar 2008 - 23:23

Rubato a écrit:
(Il s'en sort trop bien, Anatole!)
Rien de moins sûr! la tournée des palaces européens en tant que gigolo d'une vieille qui n'aime qu'elle-même... l'avenir d'Anatole n'est pas un jardin de roses à mon avis
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné
Rubato


Nombre de messages : 12747
Date d'inscription : 21/01/2007

Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Autour de Samuel Barber (1910-1981)   Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 EmptyLun 10 Mar 2008 - 7:36

Laughing Je n'y avais pas pensé!!
Pauvre Anatole Sad
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav


Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Autour de Samuel Barber (1910-1981)   Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 EmptyMar 8 Avr 2008 - 2:15

Je découvre le concerto pour piano. Shocked
C'est véritablement une grande oeuvre inspirée et passionnante.
Un premier mouvement qui ose flirter avec l'atonalité presque, sans bavardages inutiles. Un piano mordant et torturé. A plusieurs reprises je pense à Ravel, l'utilisation percussive du clavier qui rappelle ses propres concertos, les tournures mélodiques qui évoquent quelque comptine enfantine, une clarté et une élégance presque française. Le premier mouvement est impressionnant de par les moyens utilisés et l'inventivité que Barber mobilise, étourdissant.
Le deuxième mouvement surprend presque par son ton romanesque, tendre et mélancolique plus classique, celui de Knoxville. Mais avec toujours ce don de l'orchestration qui maintient l'élégance sans tomber dans le pathos larmoyant, toujours l'esprit de l'adagio du concerto de Ravel en sol.
Le dernier mouvement, percussif, propose une course-poursuite haletante entre un piano qui va convoquer Prokofiev, et un orchestre qui ne cède rien.
Du bonheur !
Revenir en haut Aller en bas
MickeyZeVrai
Pas legatissimo
MickeyZeVrai


Nombre de messages : 2984
Age : 33
Localisation : Banlieue parisienne
Date d'inscription : 27/10/2007

Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Autour de Samuel Barber (1910-1981)   Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 EmptyMar 8 Avr 2008 - 20:12

Bon et bien je n'ai plus besoin de le commenter... Vartan a TOUT dit. J'ai plus qu'à le réécouter. bounce
Revenir en haut Aller en bas
http://homondieu.blogspot.com/
antrav
Papa pingouin
antrav


Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Autour de Samuel Barber (1910-1981)   Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 EmptyMar 8 Avr 2008 - 23:37

C'est à dire que tu en penses tout le bien que j'en ai dit ? Very Happy
Chouettes, les Liszt.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Autour de Samuel Barber (1910-1981)   Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 EmptyMer 9 Avr 2008 - 14:46

je n'ajoute plus rien, le concerto pour piano est une de mes oeuvres préférées de Barber, mon entrée dans la musique du 20ème siècle: à l'époque je trouvais ça un peu trop moderne et il m'a fallu quelques mois pour m'y habituer (l'autre face du vinyl comportait le concerto pour violon dans la version Stern/Bernstein, -la meilleure à mon goût- il est dommage que ce disque parfait ne soit pas réédité tel quel en CD)
je regrette qu'il ne soit pas joué plus souvent, en raison sans doute de la grande difficulté du finale, je regrette aussi que Browning et Slatkin en aient donné une version inférieure à celle plus proche de la création (avec le même pianiste et Szell).
En ce qui concerne Barber, il s'agit de son dernier très grand succès, le sommet, en même temps que la fin de sa carrière. Le Nocturne pour piano seul (dédié à John Browning) date de la même période.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Autour de Samuel Barber (1910-1981)   Autour de Samuel Barber (1910-1981) - Page 6 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Autour de Samuel Barber (1910-1981)
Revenir en haut 
Page 5 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Josef Tal (1910-2008)
» Howard HANSON (1896-1981)
» Sur la musique sérielle et le sprechgesang ...
» 1910-1913
» Ernst Lévy (1895-1981, pédagogue, interprète et compositeur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: