Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Pascal Dusapin

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
Sauron le Dispensateur

Nombre de messages : 7003
Age : 37
Date d'inscription : 01/11/2006

Pascal Dusapin Empty
MessageSujet: Pascal Dusapin   Pascal Dusapin EmptySam 20 Jan 2007 - 16:18

Pascal Dusapin Faustus The last Night

Génial Xavier m'a autorisé à lancer un sujet Mr.Red ...
Je vous invite tous à découvrir le dernier opéra de Dusapin qui est sorti en dvd chez Naïve... enregistré à Lyon. C'est très intéressant en dépit d'une mise en scène un peu trop "conceptuelle" que je trouve prétentieuse. Ce Faust n'a rien à voir avec celui de Goethe. Le livret s'inspire principalement au Faustus d'un dénommé Marlowe. Question centrale et métaphysque que se pause Faustus: "Où est le monde"... Les interprètes sont vraiment excellents... On a Georg Nigl en Faustus (+++); Urban Malmberg en Mephisto (++); Robert Wörle en Sly (+); Jaco Huijpen en Togod (++); Caroline Stein en Ange (bof). L'orchestre de l'opéra de Lyon est dirigé par Jonathan Stockhammer.
C'est le meilleur opéra de musique contemporaine que j'ai pu entendre à ce jour!


Dernière édition par Xavier le Mer 20 Fév 2008 - 22:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Octavie
Mélomane du dimanche
Octavie

Nombre de messages : 81
Localisation : entre Vercors, Chartreuse et Belledonne
Date d'inscription : 03/04/2006

Pascal Dusapin Empty
MessageSujet: Re: Pascal Dusapin   Pascal Dusapin EmptySam 20 Jan 2007 - 18:04

J'y étais allée, et j'avais fait un compte-rendu sur un autre forum, je vous en donne l'essentiel :

Citation :
Faustus, the last night

de Pascal Dusapin, commande et coproduction avec le Staatsoper de Berlin
*******************
Direction musicale : Jonathan Stockhammer

Orchestre de l'Opéra de Lyon

Georg Nigl : Faustus (baryton-basse)

Urban Malmberg : Mefistophélès (baryton-basse)

Robert Wörle : Sly (ténor)

Jaco Huijpen : Togod (basse)

Caroline Stein : L'Ange (soprano)

Mise en scène : Peter Mussbach
******************

J'ai beaucoup aimé ce spectacle, contrairement à ce à quoi je m'attendais ; je dirais que ça tiens quand même pas mal du Roméo et Juliette de Dusapin (sauf que je ne connais pas bien ce qu'il a composé entre temps), et un peu (pour le peu dont je me souvienne) de "en attendant Godot", auquel Dusapin fait régulièrement référence quand il présente ce travail. Je crois qu'on peut dissocier complètement (en tout cas c'est l'impresion que j'ai eu) 3 éléments :

Le livret : il n'y en a pas, ou en tout cas pas d'histoire ; le texte est une suite de mots, phrases, ou portions de dialogues (bien souvent de dialogues de sourds), sans continuité, c'est très décousu (mon compte rendu semble bien parti pour l'être aussi). Je crois qu'il ne faut pas chercher de sens (ou alors il est hors de ma portée). Les personnages parlent, de temps en temps dialoguent. Ils échanges des propos plus ou moins philosophiques, des questions sur la nature de l'univers, du temps, de la lumière ; Faustus et Méfistophélès s'interrogent sur leur identité et leur destinée, l'ange essayant de sauver Faustus, sans jamais être entendu. Les autres, je ne sais pas, ils sont là (ils sont arrivés à un moment où j'avais déjà décidé d'arrêter d'essayer de comprendre).

La mise en scène : au-delà du décors, un cadran d'horoge incliné (dont l'inclinaison varie selon les moments), qui sert de support, il y a de vrais jeux d'acteurs, une vraie direction. Mais celle-ci est totalement indépandante (ou quasiment) du texte, le texte étant la plupart du temps très abstrait, alors que les personnages sont bien là (je ne sais pas comment décrire ça bien, mais c'est vraiment très réussi, c'est ce qui nous permet de rester accrocher à ces personnages malgré l'absence d'histoire concrète se déroulant).

La musique : pour être par moments généreuse en décibels, la musique n'est jamais bruyante. J'ai vraiment aimé, j'ai trouvé la musique très belle (l'article du progrès disait qu'elle était atonale, c'est probable, mais ne m'en demandez pas plus).
Les voix (je n'ai pas entendu de sonorisation, sauf à un moment, pour jouer de l'écho) sont parfois difficiles à comprendre. D'abord, l'accent anglais des chanteurs m'a paru très curieux (peut-être un accent allemand, mais peut-être est-ce aussi parce que je n'ai pas tellement l'habitude du chant "lyrique" en anglais). Ensuite, à certains moments, les chanteurs sont peu audibles (et c'est particulièrement vrai pour l'ange, qui oscillait entre l'inaudible et le cri).


Ce spectacle est pour moi une vrai réussite, même s'il est un peu dur à suivre au bout d'un moment : j'ai eu l'impression qu'il y avait 3 choses simultanées à suivre, le texte d'un côté, la musique d'un autre,la mise en scène d'un troisième. Et à la longue, c'est fatiguant, ça demande une grande concentration. Notre atention est réattirée vers la fin par un long moment sans orchestre, juste les chanteurs qui parlent et chantent. Pour la fin on est donc à nouveau "dans le bain".

Bon, j'avoue n'être pas familière de musique contemporaine, et que le livret m'a pas mal déstabilisé. Mais après y être retournée (c'est bien la seule fois dans ma vie que je suis allée voir deux fois un même spectacle !) en étant mieux placée, l'avoir écouté à la radio, m'être plongée un peu dans le livret, et avoir vu le dvd, je dois dire que le livret est finalement moins décousu que ce que je pensais au premier abord, il n'y a pas d'histoire, mais les questionnements de Faustus et Mephisto sont assez cohérents.

Quant aux chanteurs, Georg Nigl (Faustus) et Urban Malmberg (Mefistophélès) sont vraiment fantastiques ! Nigl en particulier a une très belle voix. Par contre, la partie de l'Ange est écrite en permanence dans le sur-aigu, et c'est assez inintéressant, voire pénible.
Mais la musique me plait décidément toujours autant ! (La partie orchestrale est d'une richesse !)

Contrairement à toi, j'ai beaucoup aimé la mise en scène ; pas sur l'aspect plastique, mais dans son ensemble, la direction d'acteur m'a paru excellente : je n'arriverais pas à y trouver un sens, mais les personnages m'ont paru exister "en chair et en os" au travers de cette mise en scène, malgré un livret abstrait.

Par contre, ça fait curieux de voir en gros plan les visages des chanteurs quand on a vu tout ça en "plan d'ensemble" ; mais ça ne manque pas d'intérêt !
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 84210
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Pascal Dusapin Empty
MessageSujet: Re: Pascal Dusapin   Pascal Dusapin EmptySam 20 Jan 2007 - 20:27

J'aime tellement peu Dusapin habituellement... que je n'aurai pas le courage d'essayer, à moins que ça me tombe sous la main.
Revenir en haut Aller en bas
Octavie
Mélomane du dimanche
Octavie

Nombre de messages : 81
Localisation : entre Vercors, Chartreuse et Belledonne
Date d'inscription : 03/04/2006

Pascal Dusapin Empty
MessageSujet: Re: Pascal Dusapin   Pascal Dusapin EmptySam 20 Jan 2007 - 21:13

Je ne le connaissais pas du tout avant (même pas de nom...), et ce que j'avais écouté pour me "préparer" ne m'avait pas du tout plu, j'y allais donc avec de grosses apréhensions... et pourtant !
Mais peut-être que ça se trouve déjà dans les médiathèques bien achalendées ?
Revenir en haut Aller en bas
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
Sauron le Dispensateur

Nombre de messages : 7003
Age : 37
Date d'inscription : 01/11/2006

Pascal Dusapin Empty
MessageSujet: Re: Pascal Dusapin   Pascal Dusapin EmptyMer 24 Jan 2007 - 2:09

Ach je viens de perdre tout mon texte qui était assez long Evil or Very Mad je recommence. Bon Xavier tu aurais tort de ne pas te mettre sur cet opéra remarquable. Je viens de le regarder à nouveau pour vous poster quelque chose de complet alors svp...
Je vais simplement exposer quelques remarques. D'abord ce Faustus ne nous présente pas une action "positive". Il ne se passe rien sur scène pendant deux heures. Pas un même un long récit pour nous rappeler quelque événement antérieur. En conséquence les personnages n'ont aucune consistance active. Ils représentent une "idée" ou le "mouvement d'une idée".
Au coeur du sujet se trouve la quête de "la Lumière" entreprise par Faustus. C'est la question de Dieu et de la création du monde: "Je veux voir. Pas croire. Pas supposer, mais savoir. Je veux qu'il me parle et lui tendre la main. Je crie vers Lui mais il n'y a personne. Il rest muet". Pour moi les autres personnages représentent des propositions divergentes en face de la même question. Il y a Mephisto, incapable de prononcer le mot Dieu, qui met en garde Faustus contre sa quête mégalomane et démesurée. On trouve ensuite l'ange qui est comme perdu en face de la réponse insoutenable vers laquelle se dirige tout droit Faustus. Elle lui suggère de renaître. Le monde a été crée en un jour, il sera détruit en un jour et réapparaîtra de la même façon. Ensuite il y a le curieux personnage de Sly qui, grosso modo, siganle à Faustus qu'il se masturbe le cerveau pour rien. Il nous propose un texte magnifique sur la musique que je cite:
"D'où vient cette musique?
De l'air ou de la terre?
Elle a cessé
Assurément, elle accompagne un ange de la nuit.
Un ange de la nuit?
J'étais assis-là, sur un talus, quand cette musique est venue à moi.
Je l'ai suivie.Mais elle n'est plus.
Non. Elle recommence.
Si la musique est l'attrait de la nuit, jouez toujours
Donnez-m'en à l'excès
Que ma passion saturée en soit malade et expire!"
Enfin le dernier personnage Togod entend lui répondre aux questions de Faustus sur Dieu et lui donne cette réponse:"Il n'y a rien".
Voilà pour résumer rapidement le livret. J'ai gardé les plus beaux textes en réserves. Pour ce qui est de la musique elle est, de primeabord, statique. En faits elle est très variée on a même une sorte de scherzo sur le nombrilisme de Faustus. Globalement toutefois cette musique se caracterise par sa lenteur avec quelques accelerations spectaculaires. Elle est construite sur quelques motifs brefs récurents qui se supreposent et se transforment habilement avec une magnifique variation d'un motif par le premier violon. Bref je vous conseille très viviement de vous procurer cet excellent dvd chez Naïve... Nigl est vraiment excellent!!! A DECOUVRIR SANS PLUS ATTENDRE.

PS: Je ne travaille pas pour Naïve ni ne connaît monsieur Dusapin.
Revenir en haut Aller en bas
JM
Mélomane averti


Nombre de messages : 475
Date d'inscription : 24/08/2005

Pascal Dusapin Empty
MessageSujet: Re: Pascal Dusapin   Pascal Dusapin EmptyMer 24 Jan 2007 - 17:04

J'avais trouvé ça trés fort moi aussi et pourtant jusque là je n'étais guère intéressé par la musique de Dusapin. Par moment, ça m'a fait un peu penser à du Britten mais en beaucoup plus sombre et moderne. Merci pour l'info. J'ignorais que le dvd était sorti.
Revenir en haut Aller en bas
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
Sauron le Dispensateur

Nombre de messages : 7003
Age : 37
Date d'inscription : 01/11/2006

Pascal Dusapin Empty
MessageSujet: Re: Pascal Dusapin   Pascal Dusapin EmptyMer 24 Jan 2007 - 19:24

Citation :
Par moment, ça m'a fait un peu penser à du Britten mais en beaucoup plus sombre et moderne.
Je n'aurai pas penser à ça... c'est vrai peut-être parfois dans l'utilisation des percussions... c'est vrai que c'est bcp plus sombre... et il n'y a pas la tendresse qu'on retrouve chez Britten!
Revenir en haut Aller en bas
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
Sauron le Dispensateur

Nombre de messages : 7003
Age : 37
Date d'inscription : 01/11/2006

Pascal Dusapin Empty
MessageSujet: Re: Pascal Dusapin   Pascal Dusapin EmptyDim 4 Fév 2007 - 5:00

Enthousiasmé par la découvertz du Faustus je me suis procuré son opéra précédent Perelà uomo di fumo publié en cds chez Naïve... C'est l'Orchestre National de Montpellier qui est aucharbon sous la direction de Alain Altinoglu.
Malheureusement cet enregistrement bénéficie d'une distribution de moins haute volée que le Faustus. Mentions spéciales quand même pour Isabelle Philippe (la Reine), Chantal Perraud (la fille d'Alloro)et Daniel Gundlach (l'Archevêque)... mention non spéciale de Nora Gubisch (la Marquise). La direction est honnête et nous rend compte de l'intérêt de l'oeuvre. Toutefois on est jamais totalement pris... on reste souvent extérieur à ce qui se passe.
C'est dommage car je suis enthousiasmé par la musique qui est ici aussi assez variée... on vire dans le volontairement dans le grossier dans la scène du Bal... mais dans un contexte de musique contemporaine... c'est très bien fait. Bref des climats assez divers correspondent à chacun des dix tableaux. L'effectif orchestral est très important vace piano, orgue et saxo... Tout ça m'a plutôt plu...
Enfin le livret est tout à fait étrange curieux... c'est l'histoire d'un homme de fumée qui, descendu du ciel, semble être l'objet des fantasmes des hommes. Ils projettent ainsi, au départ, toutes les vertus sur cet homme avant d'en faire un envoyé du diable responsable de tous leurs maux. Quant à Perela il est "passif" et donc objet de toutes les projections possibles. A la fin de l'opéra il passe devant un tribunal et est condamné... La scène du procès, volontairement grotesque avant de devenir pathétique, est très réussie...
Voilà pour mes premières bonnes impressions quant à cet opéra qui m'a, tout de même, moins renversé que le Faustus...
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 84210
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Pascal Dusapin Empty
MessageSujet: Re: Pascal Dusapin   Pascal Dusapin EmptyLun 9 Avr 2007 - 18:30

Pascal Dusapin B000H0MH4A.01._SCLZZZZZZZ_V24537304_SS400_

Bon, j'aurais essayé. Neutral

J'ai pourtant accroché au début, et c'est quelque chose d'assez rare pour moi d'accrocher dès le début comme ça et de décrocher au fur et à mesure, au point de m'emmerder totalement à la fin.
Effectivement il n'y a pas de fil narratif, mais surtout les personnages sont vraiment flous.
Faustus et Méphisto, ok; l'Ange, ok... Et les 2 autres? Il n'y a pas véritablement de rapports entre tous ces personnages. Difficile de s'y attacher.

Ca ne dure qu'1h25 mais c'est longuet.
Le langage harmonique de Dusapin est assez beau mais qu'est-ce que c'est monotone! Toujours la même chose. (et la même chose que dans d'autres oeuvres de Dusapin comme Requiem(s) par exemple, qui me plaît bien aussi pendant 5 minutes et puis qui me lasse)
Comme beaucoup de compositeurs contemporains, il a 2-3 trucs, 2-3 harmonies et puis c'est tout.
Pas de progression dans tout ça.
Pas de tension-détente.
La progression dramatique se joue uniquement dans la dynamique et l'orchestration, mais c'est assez faible. D'ailleurs l'orchestration n'est pas très intéressante non plus.

La mise en scène... C'est franchement pas chaleureux, pas contrasté, noir et blanc (et un peu de bleu) quasiment tout le temps. Assez d'accord avec toi Sauron sur le côté prétentieux.
Si quelqu'un peut m'expliquer le coup des lapins...
Le bonus ne nous éclaire pas tellement plus sur le livret, ou plutôt il n'y a pas grand chose à éclairer.

Bref, au final, un peu l'archétype du spectacle intello-chiant pour moi.


Dernière édition par le Lun 9 Avr 2007 - 18:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 84210
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Pascal Dusapin Empty
MessageSujet: Re: Pascal Dusapin   Pascal Dusapin EmptyLun 9 Avr 2007 - 18:30

JM a écrit:
J'avais trouvé ça trés fort moi aussi et pourtant jusque là je n'étais guère intéressé par la musique de Dusapin. Par moment, ça m'a fait un peu penser à du Britten mais en beaucoup plus sombre et moderne.

A part le fait que l'opéra est chanté en anglais, je ne vois franchement pas.
Revenir en haut Aller en bas
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
Sauron le Dispensateur

Nombre de messages : 7003
Age : 37
Date d'inscription : 01/11/2006

Pascal Dusapin Empty
MessageSujet: Re: Pascal Dusapin   Pascal Dusapin EmptyLun 9 Avr 2007 - 18:57

Citation :
Bref, au final, un peu l'archétype du spectacle intello-chiant pour moi.
Mr. Green mais non mais non...
Citation :
Effectivement il n'y a pas de fil narratif, mais surtout les personnages sont vraiment flous.
Faustus et Méphisto, ok; l'Ange, ok... Et les 2 autres? Il n'y a pas véritablement de rapports entre tous ces personnages. Difficile de s'y attacher.
Je pense qu'il ne faut pas chercher ici une action positivive... mais les différents personnages ont une réelle consistance... Il faut faire très attention au livret... Sly est une sorte d'être insouciant plus attaché aux bonheurs terrestres... la quête de Faustus lui semble vaine... foutue d'avance... Quant au pote à Mephisto disons qu'il incarne un pessimisme irréductible une vision assez déolée du monde... c'est sur ce chemin que Faustus se dirige...
Citation :
Comme beaucoup de compositeurs contemporains, il a 2-3 trucs, 2-3 harmonies et puis c'est tout.
Pas de progression dans tout ça.
Pas de tension-détente.
Ah non je ne suis vraiment pas d'accord on peut repérer un point de tension maximum à la suite duquel la musique devient une lente désolation... C'est après que Faustus exprime son désir d'aspiration à l'infini... C'est un moment extraordinaire avec une dynamque très rapide et un fracas orchestral très saisissant...
Citation :
La progression dramatique se joue uniquement dans la dynamique et l'orchestration, mais c'est assez faible. D'ailleurs l'orchestration n'est pas très intéressante non plus.
Je ne suis pas d'accord non plus le livret livre une véritable progression qui n'est malheuresement pas mise en évidence par la mise en scène qui ne cherche malheureusement pas à différencier les tableaux et les contextes... Pour ce qui est de l'orchestration je te trouve assez sévère tout de même... J'ai souvenir d'une belle utilisation des percussions et des cuivres... Enfin je trouve que c'est franchement très chantant et c'est bien rare en musique contemporaine... Superbe Faustus tout en nuances...
Citation :
Si quelqu'un peut m'expliquer le coup des lapins...
Alors là... je suis collé... c'est peut-être une simple farce mais je ne comprend pas très bien... peut-ête qu'il y a là je ne sais quelle référence cachée... La mise en scène est le gros défaut de ce spectacle qui, à mon humble avis, plombe l'oeuvre en la rendant un peu monotone... direction d'acteurs réelle mais systèmatique... faible identification des personnages... faible caracterisation des tableaux... Mais l'oeuvre en elle-même je la trouve géniale... Une expression rare d'un setiment de désolation, de lassitude... quelques chose de très pessimiste et intérieur... quant aux nombreux emprunts du texte ils sont finement choisis... non vraiment j'aime beaucoup...
Allez Xavier... une deuxième tentative? Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 84210
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Pascal Dusapin Empty
MessageSujet: Re: Pascal Dusapin   Pascal Dusapin EmptyLun 9 Avr 2007 - 19:00

Sauron le Dispensateur a écrit:

Citation :
Comme beaucoup de compositeurs contemporains, il a 2-3 trucs, 2-3 harmonies et puis c'est tout.
Pas de progression dans tout ça.
Pas de tension-détente.
Ah non je ne suis vraiment pas d'accord on peut repérer un point de tension maximum à la suite duquel la musique devient une lente désolation... C'est après que Faustus exprime son désir d'aspiration à l'infini... C'est un moment extraordinaire avec une dynamque très rapide et un fracas orchestral très saisissant...

J'entends bien ce point culminant par la dynamique et l'orchestration comme je l'ai dit, mais harmoniquement c'est strictement la même chose qu'avant et après! Le langage harmonique est assez séduisant mais très pauvre, refermé sur lui-même. Il n'y a pas de contrastes ni de progression à ce niveau-là.

Sauron le Dispensateur a écrit:
Allez Xavier... une deuxième tentative? Mr.Red

J'ai déjà eu beaucoup de mal à aller au bout une fois...
Revenir en haut Aller en bas
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
Sauron le Dispensateur

Nombre de messages : 7003
Age : 37
Date d'inscription : 01/11/2006

Pascal Dusapin Empty
MessageSujet: Re: Pascal Dusapin   Pascal Dusapin EmptyLun 9 Avr 2007 - 19:09

Citation :
Le langage harmonique est assez séduisant mais très pauvre, refermé sur lui-même.
Mais en fait je pense que la sensation d'enfermement est un objectif de l'oeuvre dans son objet et dans sa réalisation... je trouve donc ça fort réussi... les harmonies utilisées sont adéquates en l'occurence... On ne peut pas attendre ici une débauche de sonorités enivrantes c'est pas le but... En tout cas je trouve ça opressant et donc réussi...
Citation :
J'entends bien ce point culminant par la dynamique et l'orchestration comme je l'ai dit, mais harmoniquement c'est strictement la même chose qu'avant et après!
Est-ce important? la différence se crée par la lenteur du propos... il y a une cellule qui est désormais répétée lentement et qui, en quelque sorte, fait s'évaporer le temps... Moi je trouve ça fort réussi... oui une dillatation du temps peut-être... et surtout un sentiment de vide absolu... non franchement ça m'a tellement pris aux tripes... Mais en fait c'est peut-être trop "sombre" pour toi du point de vue des couleurs etc... trop "pessimiste" peut-être? Encore que j'ai souvenir d'une section un peu scherzando amusante... mais enfin sur l'ensemble c'est déprimant c'est vrai...
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 84210
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Pascal Dusapin Empty
MessageSujet: Re: Pascal Dusapin   Pascal Dusapin EmptyLun 9 Avr 2007 - 19:31

Sauron le Dispensateur a écrit:

Citation :
J'entends bien ce point culminant par la dynamique et l'orchestration comme je l'ai dit, mais harmoniquement c'est strictement la même chose qu'avant et après!
Est-ce important?

Ben oui quand même parce que je pense que c'est à cause de ça que je m'ennuie...

Sauron le Dispensateur a écrit:
Mais en fait c'est peut-être trop "sombre" pour toi du point de vue des couleurs etc... trop "pessimiste" peut-être?

Bah non j'aime bien les trucs sombres aussi...
Mais là c'est déprimant et monotone.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 84210
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Pascal Dusapin Empty
MessageSujet: Re: Pascal Dusapin   Pascal Dusapin EmptyMar 10 Avr 2007 - 1:28

De toute façon cela ne fait que confirmer que Dusapin, selon les oeuvres:
-soit j'aime pas du tout, je trouve ça moche et bordélique.
-soit ça sonne bien mais je trouve ça monotone.
Revenir en haut Aller en bas
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
Sauron le Dispensateur

Nombre de messages : 7003
Age : 37
Date d'inscription : 01/11/2006

Pascal Dusapin Empty
MessageSujet: Re: Pascal Dusapin   Pascal Dusapin EmptyMar 10 Avr 2007 - 17:03

Xavier a écrit:
De toute façon cela ne fait que confirmer que Dusapin, selon les oeuvres:
-soit j'aime pas du tout, je trouve ça moche et bordélique.
-soit ça sonne bien mais je trouve ça monotone.

Crying or Very sad ainsi soit-il alors...
Bon je continue tout de même de vous conseiller à tous cet opéra de Dussapin publié chez Naïve... surtout si vous être friand de questions métaphysiques et que vous avec une tendance lourde au pessimisme... drunken
Bref si vous pensez que l'existence est une sorte d'anomalie Arrow regardez ce dvd :cyclops:
Revenir en haut Aller en bas
Fuligo
Déesse du scalpel
Fuligo

Nombre de messages : 3781
Age : 39
Localisation : Nothingness, SK Canada
Date d'inscription : 10/01/2006

Pascal Dusapin Empty
MessageSujet: Re: Pascal Dusapin   Pascal Dusapin EmptyMar 10 Avr 2007 - 17:25

Je suis intriguée, mais ça n'existe bien qu'en DVD? Confused J'aimerai bien sans l'image (oui, je sais, je peux tourner le dos à l'écran, mais bon Neutral )
Revenir en haut Aller en bas
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
Sauron le Dispensateur

Nombre de messages : 7003
Age : 37
Date d'inscription : 01/11/2006

Pascal Dusapin Empty
MessageSujet: Re: Pascal Dusapin   Pascal Dusapin EmptyMar 10 Avr 2007 - 17:43

Malheureusement ça n'existe qu'en DVD... et en plus la mise en scène est très bof bof...
Revenir en haut Aller en bas
Swarm
Mélomaniaque
Swarm

Nombre de messages : 1289
Date d'inscription : 03/04/2006

Pascal Dusapin Empty
MessageSujet: Re: Pascal Dusapin   Pascal Dusapin EmptyMer 25 Avr 2007 - 0:56

Je viens d'essayer le début, j'ai pas tenu le coup (pas le courage)... mais bon sang, je me suis fait cette réflexion encore une fois ce soir, et je me dis souvent ça avec l'opéra contemporain, c'est vraiment un genre totalement anti-naturel. Alors, c'est clair que l'opéra en général c'est pas ce qu'il y a de plus naturel, mais ce genre d'opéras actuels (je ne pense pas à Saariaho) avec ces écarts d'intervalles absurdes, ces lignes de voix qui n'en sont pas... pffffiou... je sais pas...
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 84210
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Pascal Dusapin Empty
MessageSujet: Re: Pascal Dusapin   Pascal Dusapin EmptyMer 25 Avr 2007 - 0:58

Et pourtant moi j'ai accroché au tout début... mais au final ça m'a fait à peu près le même effet que ce que tu décris.

Mais dans l'opéra contemporain il y a aussi Rautavaara, Saariaho, Adams...

Voir ici: https://classik.forumactif.com/Musique-classique-c1/General-f1/L-opera-contemporain-t508.htm
Revenir en haut Aller en bas
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
Sauron le Dispensateur

Nombre de messages : 7003
Age : 37
Date d'inscription : 01/11/2006

Pascal Dusapin Empty
MessageSujet: Re: Pascal Dusapin   Pascal Dusapin EmptyVen 27 Avr 2007 - 9:02

Citation :
ces écarts d'intervalles absurdes, ces lignes de voix qui n'en sont pas... pffffiou... je sais pas...
En dehors du rôle de l'ange dans ce Faustus je trouve que c'est plutôt bien écrit pour la voix... les lignes de chant existent dans Dusapin c'ets une des choses qui m'ont beaucoup plu d'ailleurs...
Revenir en haut Aller en bas
Kryzstof
Mélomane averti


Nombre de messages : 233
Age : 119
Date d'inscription : 01/10/2007

Pascal Dusapin Empty
MessageSujet: Re: Pascal Dusapin   Pascal Dusapin EmptyMer 20 Fév 2008 - 19:21

On pourrait étendre à l'ensemble de l'oeuvre du compositeur, non ?

Il y a quelque part sur le forum une discussion où Xavier parle d'un compositeur inspiré par la musique africaine. Je me suis souvenu de ça aujourd'hui et je suis allé à la bibliothèque dans l'optique de découvrir ce musicien, et qui je ne sais pour pourquoi portait dans mon esprit le doux nom de Pascal Dusapin. Il y a une demi-heure à peine, j'écoutais un volume des « musiques solistes », en n'ayant de cesse de me dire que cela ne sentait pas l'Afrique. Me voilà piégé : je vais devoir me taper « Extenso », « Apex », « La Melancholia », avant de retourner à la bibliothèque pour découvrir enfin le compositeur que je cherche. Je vous dirais ce que j'en pense, mais les « musiques solistes », sans être désagréables, m'ennuient assez. Disons que je me réjouis de leurs courtes durées.

Citation :
Que m'importe ma vertu! Elle ne m'a pas encore fait délirer. Que je suis fatigué de mon bien et de mon mal! Tout cela est pauvreté, ordure et un pitoyable bien-être!

Que m'importe ma justice, je ne sache pas que je suis l'incandescence et le charbon. Or, le juste est l'incandescence et le charbon. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 84210
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Pascal Dusapin Empty
MessageSujet: Re: Pascal Dusapin   Pascal Dusapin EmptyMer 20 Fév 2008 - 20:03

Kryzstof a écrit:
On pourrait étendre à l'ensemble de l'oeuvre du compositeur, non ?

Oui, bien sûr.

Kryzstof a écrit:
Il y a quelque part sur le forum une discussion où Xavier parle d'un compositeur inspiré par la musique africaine. Je me suis souvenu de ça aujourd'hui et je suis allé à la bibliothèque dans l'optique de découvrir ce musicien, et qui je ne sais pour pourquoi portait dans mon esprit le doux nom de Pascal Dusapin. Il y a une demi-heure à peine, j'écoutais un volume des « musiques solistes », en n'ayant de cesse de me dire que cela ne sentait pas l'Afrique. Me voilà piégé : je vais devoir me taper « Extenso », « Apex », « La Melancholia », avant de retourner à la bibliothèque pour découvrir enfin le compositeur que je cherche.

Jean-Louis Florentz.
Revenir en haut Aller en bas
Kryzstof
Mélomane averti


Nombre de messages : 233
Age : 119
Date d'inscription : 01/10/2007

Pascal Dusapin Empty
MessageSujet: Re: Pascal Dusapin   Pascal Dusapin EmptyMer 20 Fév 2008 - 22:33

Merci, mais j'avais déjà retrouvé le nom Mr. Green

En fait : j'aime bien "In & Out", une pièce pour contrebasse. En moindre mesure, "Invece", pour violoncelle seul, et "So full" ne sont pas déplaisants non plus. Je dirais que sa musique de chambre est beaucoup plus abordable... il y a un travail sur les timbres, et les pièces étant courtes, la monotonie n'a pas trop le temps de se mettre en place Confused . Sa musique orchestrale est beaucoup plus rude, j'ai vraiment du mal à me concentrer jusqu'au bout, je n'ai toujours pas la sensation d'avoir vraiment écouter "Extenso", "Apex" et "La Melancholia". Avez-vous déjà eu cette sensation ? ... je ne comprends pas son langage, il ne semble pas décrire des affections, il ne semble pas être descriptif, l'expression n'est pas dans les timbres, ni dans la mélodie, ni dans l'harmonie... je vais vite passer à autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 84210
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Pascal Dusapin Empty
MessageSujet: Re: Pascal Dusapin   Pascal Dusapin EmptyMer 20 Fév 2008 - 22:34

Exactement la même impression que toi sur Dusapin, il n'y a qu'à lire mes impressions dans ce topic. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Kryzstof
Mélomane averti


Nombre de messages : 233
Age : 119
Date d'inscription : 01/10/2007

Pascal Dusapin Empty
MessageSujet: Re: Pascal Dusapin   Pascal Dusapin EmptyMer 20 Fév 2008 - 22:38

Non : toi tu vois quelque chose dans l'harmonie. Moi y voir kedal.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 84210
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Pascal Dusapin Empty
MessageSujet: Re: Pascal Dusapin   Pascal Dusapin EmptyMer 20 Fév 2008 - 22:54

Oui mais on n'a pas forcément écouté les mêmes oeuvres.
Sur certaines oeuvres (un concerto pour piano notamment) je ne voyais rien du tout du tout, comme toi.
Revenir en haut Aller en bas
Kryzstof
Mélomane averti


Nombre de messages : 233
Age : 119
Date d'inscription : 01/10/2007

Pascal Dusapin Empty
MessageSujet: Re: Pascal Dusapin   Pascal Dusapin EmptyMer 20 Fév 2008 - 23:12

Tu sais qu'il y a Medea qui passe à Paris de lui ?
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 84210
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Pascal Dusapin Empty
MessageSujet: Re: Pascal Dusapin   Pascal Dusapin EmptyMer 20 Fév 2008 - 23:13

Dans quelle salle?

De toute façon, je risque de ne pas y courir...
Revenir en haut Aller en bas
Kryzstof
Mélomane averti


Nombre de messages : 233
Age : 119
Date d'inscription : 01/10/2007

Pascal Dusapin Empty
MessageSujet: Re: Pascal Dusapin   Pascal Dusapin EmptyMer 20 Fév 2008 - 23:20

Gennevilliers.

J'aime beaucoup le film de Pasolini, le mythe, la tragédie grecque... du coup, j'imagine mal une musique inintéressante là dessus Confused
Revenir en haut Aller en bas
Bertrand67
Malheur, Gustave !
Bertrand67

Nombre de messages : 3135
Age : 36
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/08/2006

Pascal Dusapin Empty
MessageSujet: Re: Pascal Dusapin   Pascal Dusapin EmptyMar 11 Mar 2008 - 23:26

Pascal Dusapin Dusapin_300

que pensez-vous des concertos qui figure sur ce disque ? moi j'aime assez.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 84210
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Pascal Dusapin Empty
MessageSujet: Re: Pascal Dusapin   Pascal Dusapin EmptyMar 11 Mar 2008 - 23:37

C'est du Dusapin très écoutable, mais pas franchement génial non plus...
Revenir en haut Aller en bas
Bertrand67
Malheur, Gustave !
Bertrand67

Nombre de messages : 3135
Age : 36
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/08/2006

Pascal Dusapin Empty
MessageSujet: Re: Pascal Dusapin   Pascal Dusapin EmptyMar 11 Mar 2008 - 23:45

oui bien sur on est loin du concerto pour violoncelle de Dvorak hehe
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 84210
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Pascal Dusapin Empty
MessageSujet: Re: Pascal Dusapin   Pascal Dusapin EmptyMer 12 Mar 2008 - 0:05

En fait je ne trouve aucune oeuvre de Dusapin géniale jusqu'ici.
Mais c'est souvent écoutable, voire pas trop mal, comme ici...
Revenir en haut Aller en bas
Cello
Chtchello
Cello

Nombre de messages : 5726
Date d'inscription : 03/01/2007

Pascal Dusapin Empty
MessageSujet: Re: Pascal Dusapin   Pascal Dusapin EmptyVen 21 Mar 2008 - 9:19

J'ai écouté une retransmission d'un concert du Philharmonique de Liège qui jouait Exeo, présenté comme un "concerto pour orchestre" et ça m'a laissé une impression vraiment très positive.

C'est une musique qui a un côté très massif et dramatique, presque théâtral par endroits. Pas mal de dissonances mais elles restent digérables même dans les passages les plus appuyés car elles me semblaient répondre à une certaine logique de l'oeuvre. Les cuivres graves sont souvent mis en avant: ils montent et se retirent soudainement. Ca m'a un peu fait penser au mouvement des vagues. Les différentes sections de l'orchestre ne m'ont pas vraiment donné l'impression de dialoguer. Il m'a semblé qu'elles avaient plus tendance à se superposer de façon presque indépendante mais sans virer au grand n'importe quoi, ça restait structuré et lisible. En tout cas, ça m'a vraiment captivé dès le début.

Je dois passer à la Médiathèque demain. Je vais voir ce que je pourrai y trouver de lui. Vous avez des conseils, en priorité pour la musique orchestrale?
Revenir en haut Aller en bas
Wolferl
Lapinophobe
Wolferl

Nombre de messages : 13311
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Pascal Dusapin Empty
MessageSujet: Re: Pascal Dusapin   Pascal Dusapin EmptyDim 7 Mar 2010 - 0:23

Pascal Dusapin 3760058369838

Après audition des quatuors 3, 4 et 5 je comprends un peu ce que veut dire Xavier à propos d'un langage intéressant mais monotone. Ceci dit, sur le temps d'un seul quatuor, on n'a pas le temps de se lasser et on passe même du bon temps.
Un coffret à ne pas écouter d'un bloc.

La pochette illustre en revanche bien l'impression que donne la musique de Dusapin. Quelque chose qui évoque, du moins chez moi, irrémédiablement l'élément liquide. Peu de jeux sur des différences de styles, une seule couleur joliment diluée, essentiellement des jeux sur les textures instrumentales. en cela, son utilisation du quatuor (ou du trio) à cordes est très intéressant (même si les procédés, après Ligeti ou Berio, ne sont en eux-même pas originaux).

Le cinquième est celui qui m'a le plus séduit.
On commence dans un climat insaisissable puis, progressivement, les timbres fusionnent par de grands gestes élancés qui se resserrent, s'unissent, jusqu'à éclater en petits tourbillons volubiles.
Suit un murmure inquiétant de cordes comme anémiées, tremblantes, et les bêtes surgissent enfin pour se livrer à une bataille déchainée avant de s'en retourner, blessés, dans les eaux troubles.

Le quatrième quatuor m'a un peu moins touché. On reste dans les mêmes teintes et, après déjà un bon quart d'heure, on commence un peu à saturer. Ici on perçoit davantage un motif qui semble être travaillé, mais on reste dans quelque chose, si ce n'est figuratif, plutôt "dramatique". Il faudrait que je réécoute...
Revenir en haut Aller en bas
nugava
Mélomaniaque
nugava

Nombre de messages : 1528
Age : 33
Date d'inscription : 09/12/2007

Pascal Dusapin Empty
MessageSujet: Re: Pascal Dusapin   Pascal Dusapin EmptyDim 25 Avr 2010 - 3:21

Ca vient de sortir: Les 7 Solos pour Orchestre par Pascal Rophé et l'Orchestre Philharmonique de Liège...
Pascal Dusapin 0822186821800
Je vous en dirai plus quand j'aurai écouté le disque...
Mais je garde une forte impression d'Uncut, le solo final que j'avais entendu par la même équipe à Liège...
Revenir en haut Aller en bas
Rafsan
Mélomaniaque
Rafsan

Nombre de messages : 1524
Age : 55
Localisation : Brabant wallon
Date d'inscription : 22/01/2008

Pascal Dusapin Empty
MessageSujet: Re: Pascal Dusapin   Pascal Dusapin EmptyDim 25 Avr 2010 - 12:44

nugava a écrit:
[…] je garde une forte impression d'Uncut, le solo final que j'avais entendu par la même équipe à Liège...

Moi aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Cello
Chtchello
Cello

Nombre de messages : 5726
Date d'inscription : 03/01/2007

Pascal Dusapin Empty
MessageSujet: Re: Pascal Dusapin   Pascal Dusapin EmptyLun 6 Déc 2010 - 11:13

Ben décidément, contrairement à plusieurs d'entre vous, je continue d'être vraiment impressionné par sa musique.

Avant-hier, j'allume la radio et je tombe sur un truc qui me captive immédiatement. Une musique très expressive, à la fois statique avec le retour de deux accords immuables et pleine d'un chaos sous-jacent, des interventions mouvantes sans cesse renouvellées de l'orchestre. Une impression de paroxysme étiré sans fin. J'essaie de deviner ce que c'est, pas moyen.

Uncut - Solo pour orchestre n°7.

Vraiment prenant, il faut que j'écoute le cycle complet repris dans le CD dont parlait nugava.
Revenir en haut Aller en bas
HOLLIGER
Mélomane chevronné
HOLLIGER

Nombre de messages : 2374
Date d'inscription : 13/09/2008

Pascal Dusapin Empty
MessageSujet: Re: Pascal Dusapin   Pascal Dusapin EmptyJeu 9 Déc 2010 - 14:56

Dusapin est un choix excellent pour un cadeau de nöel.
Ok, Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Pascal Dusapin Empty
MessageSujet: Re: Pascal Dusapin   Pascal Dusapin EmptyJeu 9 Déc 2010 - 15:09

nugava a écrit:
Ca vient de sortir: Les 7 Solos pour Orchestre par Pascal Rophé et l'Orchestre Philharmonique de Liège...
Pascal Dusapin 0822186821800
Je vous en dirai plus quand j'aurai écouté le disque...
Mais je garde une forte impression d'Uncut, le solo final que j'avais entendu par la même équipe à Liège...
Même avis. Je trouve que cette musique est très raffinée. Après en avoir entendu des extraits, je viens de commander le CD. Comme beaucoup, je connais Dusapin de réputation mais je ne me suis jamais vraiment intéressé à son répertoire. Il me faut corriger ça...
Revenir en haut Aller en bas
toucan
Mélomane du dimanche
toucan

Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 04/05/2010

Pascal Dusapin Empty
MessageSujet: Re: Pascal Dusapin   Pascal Dusapin EmptyDim 12 Déc 2010 - 3:09

HOLLIGER a écrit:
Dusapin est un choix excellent pour un cadeau de nöel.

Le Dusapin de nöel
Revenir en haut Aller en bas
HOLLIGER
Mélomane chevronné
HOLLIGER

Nombre de messages : 2374
Date d'inscription : 13/09/2008

Pascal Dusapin Empty
MessageSujet: Re: Pascal Dusapin   Pascal Dusapin EmptyDim 12 Déc 2010 - 3:48

toucan a écrit:
HOLLIGER a écrit:
Dusapin est un choix excellent pour un cadeau de nöel.

Le Dusapin de nöel

Voilà, c'est bien ça. Sachant que sa magnifique coiffure est parfaite pour les guirlandes, en plus. Mr. Green Very Happy Cool
Revenir en haut Aller en bas
toucan
Mélomane du dimanche
toucan

Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 04/05/2010

Pascal Dusapin Empty
MessageSujet: Re: Pascal Dusapin   Pascal Dusapin EmptyDim 12 Déc 2010 - 4:25

HOLLIGER a écrit:


Voilà, c'est bien ça. Sachant que sa magnifique coiffure est parfaite pour les guirlandes, en plus. Mr. Green Very Happy Cool

Ses cheveux sont les guirlandes et lui c'est le sapin

Je ne conseille pas d'offrir a n'importe qui le CD qui suit à noël; on risquerait d'etre jugé dépressif et même anti-social:

Pascal Dusapin Dusapin2

Le CD mérite pourtant d'être l'un des mieux connu de Dusapin (peut-être qu'il l'est!). Les trois Concertos qui y figurent sont tous trois très expressifs. Peut-être manquent ils d'un peu de variété ou d'invention, d'où la monotonie que certains trouvent à ce compositeur. Le plus intéressant est peut-être le premier, Watt - c'est un Concerto pour trombone - à cause des sonorités nouvelles (et déchirantes) que Dusapin a su trouver, vers la minute 8.
Revenir en haut Aller en bas
Cello
Chtchello
Cello

Nombre de messages : 5726
Date d'inscription : 03/01/2007

Pascal Dusapin Empty
MessageSujet: Re: Pascal Dusapin   Pascal Dusapin EmptyJeu 16 Déc 2010 - 15:33

toucan (Dim 12 Déc - 4:25) a écrit:

Pascal Dusapin Dusapin2

Le CD mérite pourtant d'être l'un des mieux connu de Dusapin (peut-être qu'il l'est!).

Il me semble qu'il est assez connu justement. D'ailleurs, il vient d'être réédité avec en bonus le concerto pour piano À Quia.

Pascal Dusapin 51kzmE-hoJL.

J'hésite entre ça et les 7 solos pour orchestre, vu que deux d'entre eux m'ont déjà convaincu.
Revenir en haut Aller en bas
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
Siegmund

Nombre de messages : 6534
Age : 31
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

Pascal Dusapin Empty
MessageSujet: Re: Pascal Dusapin   Pascal Dusapin EmptyMar 22 Nov 2011 - 19:52

Étonnants ces Requiem de Dusapin, je ne m'attendait pas à ça ! Mais c'est très beau cependant, très belle matière sonore.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.julien-boudry.net
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Pascal Dusapin Empty
MessageSujet: Re: Pascal Dusapin   Pascal Dusapin EmptyMar 22 Nov 2011 - 23:00

Cello a écrit:

J'hésite entre ça et les 7 solos pour orchestre, vu que deux d'entre eux m'ont déjà convaincu.

Siegmund a écrit:
Étonnants ces Requiem de Dusapin, je ne m'attendait pas à ça ! Mais c'est très beau cependant, très belle matière sonore.


je ne connais pas ces Requiem(s), mais c'est aussi valable aussi pour ces très beaux et riches Sept solos pour orchestre. Un travail impressionnant au service d'atmosphères vénéneuses et mystérieuses.
Revenir en haut Aller en bas
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
Siegmund

Nombre de messages : 6534
Age : 31
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

Pascal Dusapin Empty
MessageSujet: Re: Pascal Dusapin   Pascal Dusapin EmptyMar 22 Nov 2011 - 23:05

antrav a écrit:
Cello a écrit:

J'hésite entre ça et les 7 solos pour orchestre, vu que deux d'entre eux m'ont déjà convaincu.

Siegmund a écrit:
Étonnants ces Requiem de Dusapin, je ne m'attendait pas à ça ! Mais c'est très beau cependant, très belle matière sonore.


je ne connais pas ces Requiem(s), mais c'est aussi valable aussi pour ces très belles et riches Sept solos pour orchestre. Un travail impressionnant au service d'atmosphères vénéneuses et mystérieuses.

Ha oui, les solos ; ça c'est véritablement excellent. A posséder dans toutes bonnes discothèques.

Le requiem s'est sympas (j'aurai pu le confondre avec bien des choses) et plastiquement très beaux ; mais, vous trouverez le parallèle totalement saugrenu (et c'est vrai, raccourci très personnel), mais si ce genre de voix sublimes m'intéressent, je trouve un bonheur plus profond avec Quando Stanno Morendo de Luigi Nono.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.julien-boudry.net
Cello
Chtchello
Cello

Nombre de messages : 5726
Date d'inscription : 03/01/2007

Pascal Dusapin Empty
MessageSujet: Re: Pascal Dusapin   Pascal Dusapin EmptyMer 23 Nov 2011 - 9:41

antrav a écrit:
... c'est aussi valable aussi pour ces très beaux et riches Sept solos pour orchestre. Un travail impressionnant au service d'atmosphères vénéneuses et mystérieuses.


Siegmund a écrit:
... Ha oui, les solos ; ça c'est véritablement excellent. A posséder dans toutes bonnes discothèques.

On dirait qu'un consensus positif est en train de se former autour de ces 7 solos pour orchestre. Je n'en connais que trois (Clam, Exeo et Uncut) mais ils me plaisent énormément, surtout les deux derniers. Je les réécoutais encore très récemment et je trouve ça immédiatement accessible tout en étant personnel et puissamment expressif.
Revenir en haut Aller en bas
aroldo
Mélomaniaque
aroldo

Nombre de messages : 1778
Date d'inscription : 19/02/2011

Pascal Dusapin Empty
MessageSujet: Re: Pascal Dusapin   Pascal Dusapin EmptyVen 6 Jan 2012 - 17:48

Ha oui alors, je viens de les découvrir ce sont là 7 merveilles que je me réjouis de réentendre au plus vite Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Pascal Dusapin Empty
MessageSujet: Re: Pascal Dusapin   Pascal Dusapin Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Pascal Dusapin
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: