Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -25%
Nouveaux écouteurs Apple AirPods 2 au meilleur ...
Voir le deal
133.90 €

 

 autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Brunail38
Mélomane averti
Brunail38

Nombre de messages : 142
Age : 41
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 18/04/2006

autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck Empty
MessageSujet: autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck   autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck EmptyDim 21 Jan 2007 - 16:38

Plusieurs billets ont été ouverts sur les oeuvres musicales; Je me permets ici de lancer une discussion potentielle sur l'oeuvre dramatique, point de départ... sur l'univers symboliste du PELLEAS ET MELISANDE de Maurice Maeterlinck. C'est cette très célèbre pièce de théâtre qui a servi de livret à Claude Debussy pour son opéra éponyme. Mais qui a également inspiré d'autres compositeurs, comme Arnold Schoenberg, Jean Sibelius et Gabriel Fauré.

Maurice Polydore Marie Bernard Maeterlinck est un écrivain belge, francophone de Flandre. Il est né à Gand le 29 août 1862 et mort à Nice le 5 mai 1949. Poète, dramaturge et philosophe, il reçoit en 1911 le prix Nobel de littérature.

Pelléas, c'est l'histoire d'une passion amoureuse assez conventionnelle, au départ, comme celle de Roméo et Juliette, de Tristan et Isolde, de Lancelot et Guenièvre, de Hélène et Pâris, etc.

Le Prince Golaud, fils du vieux monarque Arkel, rencontre Mélisande, une jeune femme égarée dans la forêt. Elle pleure au bord d'une fontaine. Il la console, l'épouse et la ramène chez les siens, au royaume d'Allemonde. Mélisande, aux longs cheveux et au regard triste, suscite le trouble chez Pelléas, le demi-frère de Golaud. Les deux jeunes gens s'aiment à demi-mots, meurent à mi-voix.

Si l'histoire ne semble guère originale, c'est que l'intérêt en est peut-être ailleurs. Ici, rien n'est dit, tout est suggéré. A demi-mots, à mi-voix. Car le silence et les non-dits sont les maîtres mots de cette sombre et triste aventure aux courtes scènes. Maeterlinck, par son écriture, tente de nous faire voir ou entendre ce qui ne l'est pas, essaie de dévoiler sans les exprimer directement l'indicible, l'invisible, l'innommable. Le premier personnage de cette fable apparait alors : c'est le secret et tous ses mystères, que les protagonistes subissent dans une interminable attente. Qu'ils entretiennent aussi... car qui est Mélisande, d'où vient-elle, que lui est-il arrivé ? Pourquoi ne veut-elle rien dire, ne rien s'avouer ? Le héros de cette intrigue, c'est donc le secret, obscur comme la forêt dans laquelle on se perd, prisonnier de ce royaume dont on ne sort pas. C'est ce silence pesant que le secret induit et qui fait que rien n'est dit franchement, que chacun ne sait plus lui même ce qu'il pense, croit ou doit faire. Mélisande elle même essaie de l'exprimer : "Je ne comprends pas non plus tout ce que je dis, voyez-vous... Je ne sais pas ce que je dis... Je ne sais pas ce que je sais... Je ne dis plus ce que je veux." Le centre de cette histoire, c'est le secret qui voudrait se révéler, fuir cet univers sombre et voguer loin au delà des phares, sur cette mer inaccessible, symbole de liberté et d'évasion.

Pelléas est donc le récit de cette vérité de l'amour entre Pelléas et Mélisande que Golaud ne comprend pas alors qu'elle le dévore de jalousie, de cette vérité secrète qui ne peut être dévoilée mais que tous doivent percevoir, décrypter.
Revenir en haut Aller en bas
Opérateur opérationnel
Mélomaniaque


Nombre de messages : 596
Age : 264
Localisation : par GPS de préférence
Date d'inscription : 03/10/2006

autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck Empty
MessageSujet: Re: autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck   autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck EmptyDim 21 Jan 2007 - 19:30

[post inutile]
Citation :
C'est cette très célèbre pièce de théâtre qui a servi de livret à Claude Debussy pour son opéra éponyme.
Tu veux dire, "Claude Debussy a utilisé le texte de cette très célèbre pièce de théâtre éponyme de son opéra pour le livret". Very Happy
http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89ponymie
Revenir en haut Aller en bas
http://reveurpro.over-blog.com
Brunail38
Mélomane averti
Brunail38

Nombre de messages : 142
Age : 41
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 18/04/2006

autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck Empty
MessageSujet: Re: autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck   autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck EmptyDim 21 Jan 2007 - 19:35

Si c'est plus français, oui ! Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
ouannier
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5150
Date d'inscription : 21/07/2005

autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck Empty
MessageSujet: Re: autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck   autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck EmptyLun 22 Jan 2007 - 1:01

J'aime beaucoup cette pièce de Maeterlinck de qui je ne connais d'ailleurs rien d'autre. J'avais pu voir une représentation de la pièce dans un théâtre près de la basilique Saint-Denis. J'aime la lenteur avec laquelle elle se déroule et ce qui y est "chuchoté". Je relis de temps en temps le livre pour le plaisir.
Je ne connais pas bien les adaptations musicales de Fauré et de Sibelius, mais l'opéra de Debussy figure dans mes oeuvres favorites pour les raisons que l'on sait.

Pour l'adaptation de Schönberg que j'ai découvert alors que j'étais encore adolescent et fervent admirateur du gigantisme schönberguien et que je suis allé écouter la saison dernière au théâtre du Châtelet sous la direction d'Abbado, je suis beaucoup moins enthousiaste. Le ton de la musique de Schönberg est si loin, presque opposé, à celui de la pièce d'origine que je n'y trouve vraiment pas mon bonheur. Où se retrouve l'atmosphère si particulière à cette oeuvre ? Où se retrouve la timidité et le mystère de Mélisande ? Où se trouve a sagesse d'Arkel ? L'ambiance feutrée, retenue, intimiste, magique, intemporelle ... a disparue

Je considère ce poème symphonique comme un monument orchestral que je prends un grand plaisir à écouter comme j'écouterais une symphonie de Mahler : il y a un argument, mais que j'ignore. Cette oeuvre colossale de près de 45 minutes ininterrompues est passée comme un claquement de doigts lors du concert je me souviens. Superbe ! Mais à mon sens à côté de la plaque ! Ou bien est-ce moi qui ne saisis pas...
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85167
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck Empty
MessageSujet: Re: autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck   autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck EmptyLun 22 Jan 2007 - 1:03

100% d'accord avec toi sur le Schoenberg.

C'est une de mes oeuvres préférées de Schoenberg, mais tu vois je n'avais même pas essayé de faire le lien avec la pièce de Maeterlinck.
C'est sans doute sa conception "germanique" du truc! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
ouannier
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5150
Date d'inscription : 21/07/2005

autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck Empty
MessageSujet: Re: autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck   autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck EmptyLun 22 Jan 2007 - 1:13

Xavier a écrit:
C'est sans doute sa conception "germanique" du truc! Laughing

Bah franchement, je l'ai pas mis mais je pense qu'il y a de ça ! L'esthétique française est assez opposée à l'esthétique allemande et c'est peut-être une culture qu'il ne comprend pas, surtout le symbolisme qui est un courant plus ou moins neuf quand il écrit son poème (vers 1900).

J'avais lu que Berg avait publié une analyse de ce poème et qu'il avait relevé une quarantaine de thèmes !! Soit à peu près un thème par minute ! Very Happy

Sinon, quelqu'un saurait-il expliquer pourquoi cette pièce a eu tant de succès auprès des compositeurs de l'époque ? Quatre compositeurs, et pas des moindres, qui mettent en musique la même pièce de théâtre (parmi tant d'autres pièces de théâtre) à la même époque ? Ca ne vous étonne pas ?


Dernière édition par le Lun 22 Jan 2007 - 1:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck Empty
MessageSujet: Re: autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck   autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck EmptyLun 22 Jan 2007 - 1:17

Ca me semble en tout cas très cohérent avec le courant Art Nouveau et son côté transparent, ethéré. Les volutes et les fleurs des arts décoratifs de l'époque.
Revenir en haut Aller en bas
felyrops
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1855
Date d'inscription : 20/12/2006

autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck Empty
MessageSujet: Pelléas et Mélisande de Maeterlinck   autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck EmptyLun 22 Jan 2007 - 2:07

Tout à fait, en plain dans l'art nouveau!
On pourrait classer dans le même panier "Serres chaudes" de Chausson (1893-1896), aussi d'après un recueil de poèmes de Maeterlinck (de 1889) ou Debussy's "de fleurs" (Proses lyriques, textes de lui-même, mais inspirés de Maeterlinck), d'ailleurs dédicacé à l'épouse de Chausson. Dans la même lignée, mais plus tardif, la chanson d'Ottorino Respighi "E se un giorno tornasse" d'après un très beau poème de Maeterlinck (je ne connais que la version de Victoria de los Angeles, années '55), et on pouraît en ajouter...
Revenir en haut Aller en bas
Brunail38
Mélomane averti
Brunail38

Nombre de messages : 142
Age : 41
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 18/04/2006

autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck Empty
MessageSujet: Re: autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck   autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck EmptyLun 22 Jan 2007 - 9:14

Personnellement, je connais très peu, voire pas du tout, le Schoenberg... Mais je veux bien en savoir davantage !
Revenir en haut Aller en bas
Brunail38
Mélomane averti
Brunail38

Nombre de messages : 142
Age : 41
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 18/04/2006

autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck Empty
MessageSujet: Re: autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck   autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck EmptyLun 22 Jan 2007 - 9:16

felyrops a écrit:
On pourrait classer dans le même panier "Serres chaudes" de Chausson (1893-1896)
Peut-on en savoir plus sur cette partition ? Effectif, difficulté, longueur, caractéristiques, style, écriture... ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck Empty
MessageSujet: Re: autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck   autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck EmptyLun 22 Jan 2007 - 10:18

Serres chaudes, 5 mélodies pour voix haute et piano composées en 1893 et 1896 (Serre chaude, Serre d'ennui, Lassitude, Fauve las, Oraison)
s'appuyant sur les poèmes du recueil éponyme de Maeterlinck, son unique recueil de poèmes d'ailleurs qu'on trouve en Poésie Gallimard avec les 7 princesses (théâtre).
Peut-être pas aussi essentiel que la chanson perpétuelle mais il y a si peu de Chausson...

En dehors des oeuvres citées (et d'Ariane et Barbe-bleue de Dukas dont on parle ailleurs, et qui est un vrai livret d'opéra, et musicalement un chef d'oeuvre) l'oeuvre la plus connue de Maeterlinck reste sans doute le conte de Noël L'oiseau bleu qui a connu de nombreuses adaptations au cinéma (et dessin animé)
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85167
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck Empty
MessageSujet: Re: autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck   autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck EmptyLun 22 Jan 2007 - 13:56

Bra a écrit:
Personnellement, je connais très peu, voire pas du tout, le Schoenberg... Mais je veux bien en savoir davantage !

On a dû en parler ici.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85167
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck Empty
MessageSujet: Re: autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck   autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck EmptyVen 22 Juin 2007 - 2:44

Je viens de me procurer la pièce, ça me permettra d'avoir une vue plus large et de voir notamment tout ce qu'a coupé Debussy.
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck Empty
MessageSujet: Re: autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck   autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck EmptyVen 22 Juin 2007 - 2:51

Tu nous livreras tes conclusions ?
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85167
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck Empty
MessageSujet: Re: autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck   autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck EmptyVen 22 Juin 2007 - 3:08

Oui. Smile
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck Empty
MessageSujet: Re: autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck   autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck EmptyVen 22 Juin 2007 - 19:39

J'ai aussi craqué aujourd'hui. Embarassed

autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck 41J7G7RXTNL._

Mais j'ai un gros problème.
Impossible de le lire comme du théâtre. Chaque phrase chante dans ma tête indissociablement liée à la phrase musicale correspondante. C'est tout à fait surprenant. Shocked
Revenir en haut Aller en bas
ouannier
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5150
Date d'inscription : 21/07/2005

autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck Empty
MessageSujet: Re: autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck   autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck EmptySam 23 Juin 2007 - 2:04

vartan a écrit:
Chaque phrase chante dans ma tête indissociablement liée à la phrase musicale correspondante.


Même dans les passages non retenus par Debussy ?

Sinon les principales différences, ce sont quelques scènes coupées, ce qui rend le drame peut-être plus rapide, plus dense, plus précipité. On a encore moins le temps de respirer. La première scène notamment est passée à la trappe : Ouvrez la porte...
Le rôle des servantes en général est diminué et chez Debussy elles n'interviennent qu'à la fin, lorsqu'elles sont réprimandées par Golaud.
Quelques répliques tronquées, remplacées, adaptées, etc... mais le gros de la pièce est resté. C'est un vrai élagage disons, et ça devient plus précis peut-être, plus intimiste aussi je ne sais pas...


Dernière édition par le Sam 23 Juin 2007 - 17:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck Empty
MessageSujet: Re: autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck   autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck EmptySam 23 Juin 2007 - 2:24

Je préfère laisser Xavier faire la synthèse du truc, mais c'est vrai que je ne m'attendais pas à cette scène du début qui m'évoque furieusement la scène de début d'Elektra !

Elle est belle, mais on sent bien les raisons du choix de Debussy d'épurer le drame.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85167
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck Empty
MessageSujet: Re: autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck   autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck EmptySam 23 Juin 2007 - 2:31

vartan a écrit:
Je préfère laisser Xavier faire la synthèse du truc

Je t'en prie! Very Happy
Moi je n'ai pas encore commencé, je suis dans ma période Pelléas certes, mais je passe aussi du temps à me faire la partition au piano en chantant tous les rôles! Laughing (et avec la partition d'orchestre c'est coton Confused )
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck Empty
MessageSujet: Re: autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck   autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck EmptySam 23 Juin 2007 - 2:35

Xavier a écrit:
je suis dans ma période Pelléas certes, mais je passe aussi du temps à me faire la partition au piano en chantant tous les rôles! Laughing

Tu dois faire une Mélisande délicieuse ! Laughing

Citation :
...et avec la partition d'orchestre c'est coton Confused

Oui, j'imagine qu'introduire dans une réduction pour piano le glockenspiel c'est pas de la tarte. hehe

Je le finis et on en parle dimanche soir.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85167
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck Empty
MessageSujet: Re: autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck   autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck EmptySam 23 Juin 2007 - 2:40

Tu me forces presque à m'y mettre là! Very Happy

Bezout, qu'est-ce que tu attends?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck Empty
MessageSujet: Re: autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck   autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck EmptySam 23 Juin 2007 - 14:37

courage!
Après ce grand fatras insipide, et pour garder un bon souvenir de Maeterlinck, je continue à conseiller les 7 princesses qui feraient peut-être un livret d'opéra passable...
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85167
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck Empty
MessageSujet: Re: autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck   autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck EmptySam 23 Juin 2007 - 16:32

Sud, je crois qu'on commence à avoir compris que tu n'aimais pas Pelléas...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck Empty
MessageSujet: Re: autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck   autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck EmptySam 23 Juin 2007 - 16:36

je soulignais juste que ce n'est pas forcément la faute de Debussy, et que Maeterlinck a parfois fait mieux
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85167
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck Empty
MessageSujet: Re: autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck   autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck EmptySam 23 Juin 2007 - 17:31

Si, c'est de sa "faute", puisqu'il choisi ce texte... (et bien lui en a pris à mon avis)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck Empty
MessageSujet: Re: autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck   autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck EmptySam 23 Juin 2007 - 18:04

en choisissant ce texte Debussy assure la postérité littéraire de Maeterlinck, avant lui nombre de compositeurs ont traité le thème, en évitant soigneusement de mettre les mots en musique: ses choix de textes de mélodies ne sont pas forcément non plus des plus judicieux, mais comme chez Fauré la musique prime heureusement sur la parole.
Ce qui est particulièrement agaçant chez les symbolistes, c'est cette pose qui les contraint à se placer hors du temps, dans un espace médiéval ou grec (au mieux) fantasmé, une aspiration à une éternité de pacotille qui répète des thèmes déjà sur-exploités par la littérature occidentale (Tristan, les romans du Graal): lorsqu'il se déplacent vers le conte de fée, l'intérêt est relancé par les parallèles psychanalytiques qui sous-tendent les histoires dérivées de la mythologie grecque.
Je ne crois pas que ce soit la faute de Debussy, son choix se porte sur une pièce à la mode, et en celà terriblement datée aujourd'hui, en prose, ce qui permet d'échapper aux rythmes déjà faits d'une langue non-parlée et musicalement ordonnée.
La portée de Pélléas est de l'ordre de celle des Tréteaux de Maître Pierre de Falla (divertissement distingué et légèrement ennuyeux pour une élite nationale, qui après s'en être gaussé finira par adorer en constatant l'hermétisme de la chose pour le commun des auditeurs): dans le genre il me semble que Socrate de Satie est infiniment plus universel.
Assassiner le système tonal en évitant de produire un embryon de mélodie, même Wagner et Schönberg n'ont pas totalement réussi.
Ce qui fascine dans Pelléas, c'est qu'on ne peut rien en retenir (à part en se forçant à l'apprendre par coeur comme les décimales de Pi), c'est donc toujours un premier contact, l'oeuvre même où rien n'est déductible de ce qui précède ou de ce qui suit, un objet aussi résistant à l'analyse que Boulez.
Revenir en haut Aller en bas
PJF
Mélomane averti
PJF

Nombre de messages : 238
Age : 80
Localisation : Guadeloupe
Date d'inscription : 27/07/2006

autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck Empty
MessageSujet: Re: autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck   autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck EmptySam 23 Juin 2007 - 18:28

sud273 a écrit:

La portée de Pélléas est de l'ordre de celle des Tréteaux de Maître Pierre de Falla (divertissement distingué et légèrement ennuyeux pour une élite nationale, qui après s'en être gaussé finira par adorer en constatant l'hermétisme de la chose pour le commun des auditeurs): dans le genre il me semble que Socrate de Satie est infiniment plus universel.
Assassiner le système tonal en évitant de produire un embryon de mélodie, même Wagner et Schönberg n'ont pas totalement réussi.
Ce qui fascine dans Pelléas, c'est qu'on ne peut rien en retenir (à part en se forçant à l'apprendre par coeur comme les décimales de Pi), c'est donc toujours un premier contact, l'oeuvre même où rien n'est déductible de ce qui précède ou de ce qui suit, un objet aussi résistant à l'analyse que Boulez.

On ne peut rien retenir de Pelleas ??? Il n'y a même pas un embryon de mélodie dans Pelleas ??? Là, vraiment, je ne suis d'accord en rien !
Quant au Socrate de Satie, je connais peu d'oeuvres aussi ennuyeuses. Mais l'ennui est peut-être la chose du monde la plus universelle ?
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85167
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck Empty
MessageSujet: Re: autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck   autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck EmptySam 23 Juin 2007 - 23:23

Je ne vois pas en quoi c'était une pièce à la mode quand Debussy s'y est attelé en 1892.
Pour le reste, je ne sais pas quoi répondre, si ce n'est que manifestement tu restes complètement en dehors de cette musique et que manifestement tu n'y comprends mot...
Revenir en haut Aller en bas
Bezout
Mélomane chevronné
Bezout

Nombre de messages : 3493
Date d'inscription : 08/06/2005

autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck Empty
MessageSujet: Re: autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck   autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck EmptyDim 24 Juin 2007 - 2:56

Citation :
Pour le reste, je ne sais pas quoi répondre,

Juste que c'est stupide?

La littérature Occidentale réduite à du Chrétien de Troyes traversant le prisme lourdingue de Wagner, quel raccourci tout de même, fallait oser. Dans ce cas, peut être vaut-il mieux dire: "je n'y connais rien et je suis perdu face à ces chefs d'oeuvres"?
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85167
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck Empty
MessageSujet: Re: autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck   autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck EmptyDim 24 Juin 2007 - 2:59

Le seul truc qui me gêne c'est que Sud écrive "on" à la place de "je".
"On ne peut rien en retenir", etc...


Dernière édition par le Dim 24 Juin 2007 - 3:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85167
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck Empty
MessageSujet: Re: autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck   autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck EmptyDim 24 Juin 2007 - 3:25

Bezout a écrit:
Dans ce cas, peut être vaut-il mieux dire: "je n'y connais rien et je suis perdu face à ces chefs d'oeuvres"?

Quand on n'y comprend rien, il arrive qu'on se mette à penser que c'est que c'est mauvais...

Bezout a écrit:
Citation :
Pour le reste, je ne sais pas quoi répondre,

Juste que c'est stupide?

C'est justement le genre de termes que j'essaie d'éviter.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck Empty
MessageSujet: Re: autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck   autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck EmptyDim 24 Juin 2007 - 12:20

Bezout a écrit:
Citation :
Pour le reste, je ne sais pas quoi répondre,

Juste que c'est stupide?

La littérature Occidentale réduite à du Chrétien de Troyes traversant le prisme lourdingue de Wagner, quel raccourci tout de même, fallait oser. Dans ce cas, peut être vaut-il mieux dire: "je n'y connais rien et je suis perdu face à ces chefs d'oeuvres"?
Là c'était surtout un point de vue sur Maeterlinck et je trouve que tu résumes de façon assez juste son apport à la littérature. Je ne vois chez lui aucun chef d'oeuvre, à part Serres Chaudes (en se forçant un peu).
Le Pélléas de Debussy est probablement un chef d'oeuvre, tout le monde en convient: il est vrai que je n'y comprends rien et la généralisation du ON était sans doute mal venue. Je veux bien trouver la musique intéressante, je ne démordrais pas du fait que le texte est inepte, et là, malheureusement, je comprends tout ce qui s'y dit.
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck Empty
MessageSujet: Re: autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck   autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck EmptyLun 25 Juin 2007 - 0:59

Personnellement j'attendais beaucoup du Socrate de Satie qui m'a bien ennuyé également. Pelléas c'est tellement beau que je ne comprends pas comment Xavier peut préférer Ravel. Rien que pour avoir écrit ça, il est largement en avant, amha.

En lisant la pièce ce week-end, je confirme l'effet de contamination de la musique de Debussy. Elle a complètement phagocyté le texte au point qu'il ne peut plus être "dit" mais chanté quand je le lis. Il faudrait comme souvent pour le théâtre, lire à haute voix. J'ai un peu essayé, mais je finis par employer le rythme de Debussy. Rien à faire. Confused
Revenir en haut Aller en bas
ouannier
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5150
Date d'inscription : 21/07/2005

autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck Empty
MessageSujet: Re: autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck   autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck EmptyLun 25 Juin 2007 - 1:09

vartan a écrit:

En lisant la pièce ce week-end, je confirme l'effet de contamination de la musique de Debussy. Elle a complètement phagocyté le texte au point qu'il ne peut plus être "dit" mais chanté quand je le lis. Il faudrait comme souvent pour le théâtre, lire à haute voix. J'ai un peu essayé, mais je finis par employer le rythme de Debussy. Rien à faire. Confused

Et justement, la question que je te posais était : Ressens-tu le même besoin de "mélodiser" les phrases de la pièce de Maeterlinck qui n'ont pas été retenues par Debussy ? Je sais pas si je me fais bien comprendre. scratch
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85167
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck Empty
MessageSujet: Re: autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck   autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck EmptyLun 25 Juin 2007 - 1:14

vartan a écrit:
Pelléas c'est tellement beau que je ne comprends pas comment Xavier peut préférer Ravel. Rien que pour avoir écrit ça, il est largement en avant, amha.

Comme je l'ai dit 50 fois je n'arrive pas à mettre l'un devant l'autre.
J'ai dit que si je le devais absolument, Ravel me parle peut-être plus directement... mais c'est tout à fait subjectif, et je mets les 2 tellement haut que c'est dur de voir lequel est plus haut, même avec des jumelles. Very Happy
Et puis je pense qu'il te reste 2-3 trucs sympas à écouter chez Ravel...
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck Empty
MessageSujet: Re: autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck   autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck EmptyLun 25 Juin 2007 - 1:17

Xavier a écrit:
vartan a écrit:
Pelléas c'est tellement beau que je ne comprends pas comment Xavier peut préférer Ravel. Rien que pour avoir écrit ça, il est largement en avant, amha.

Comme je l'ai dit 50 fois je n'arrive pas à mettre l'un devant l'autre.
J'ai dit que si je le devais absolument, Ravel me parle peut-être plus directement... mais c'est tout à fait subjectif, et je mets les 2 tellement haut que c'est dur de voir lequel est plus haut, même avec des jumelles. Very Happy
Et puis je pense qu'il te reste 2-3 trucs sympas à écouter chez Ravel...

Rien à mon avis capable de me mettre dans la même transe qu'à l'audition de Pelléas. Même mon Haitink de 2000 que j'ai écouté hier me ravage !
Revenir en haut Aller en bas
ouannier
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5150
Date d'inscription : 21/07/2005

autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck Empty
MessageSujet: Re: autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck   autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck EmptyLun 25 Juin 2007 - 1:19

vartan a écrit:
Xavier a écrit:
vartan a écrit:
Pelléas c'est tellement beau que je ne comprends pas comment Xavier peut préférer Ravel. Rien que pour avoir écrit ça, il est largement en avant, amha.

Comme je l'ai dit 50 fois je n'arrive pas à mettre l'un devant l'autre.
J'ai dit que si je le devais absolument, Ravel me parle peut-être plus directement... mais c'est tout à fait subjectif, et je mets les 2 tellement haut que c'est dur de voir lequel est plus haut, même avec des jumelles. Very Happy
Et puis je pense qu'il te reste 2-3 trucs sympas à écouter chez Ravel...

Rien à mon avis capable de me mettre dans la même transe qu'à l'audition de Pelléas. Même mon Haitink de 2000 que j'ai écouté hier me ravage !

thumright Mais tu le dis un peu fort, on risque de t'en tenir rigueur...
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck Empty
MessageSujet: Re: autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck   autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck EmptyLun 25 Juin 2007 - 1:28

ouannier a écrit:
vartan a écrit:

En lisant la pièce ce week-end, je confirme l'effet de contamination de la musique de Debussy. Elle a complètement phagocyté le texte au point qu'il ne peut plus être "dit" mais chanté quand je le lis. Il faudrait comme souvent pour le théâtre, lire à haute voix. J'ai un peu essayé, mais je finis par employer le rythme de Debussy. Rien à faire. Confused

Et justement, la question que je te posais était : Ressens-tu le même besoin de "mélodiser" les phrases de la pièce de Maeterlinck qui n'ont pas été retenues par Debussy ? Je sais pas si je me fais bien comprendre. scratch

En fait oui. Par exemple quand Pelléas veut envoyer Yniold se coucher:

Pelléas: Ce n'est pas ainsi qu'on frappe aux portes. C'est comme si un malheur venais d'arriver; regarde, tu as effrayé petite mère.

Le petit Yniold: Je n'ai frappé qu'un tout petit coup.

Pelléas: Il est tard, petit père ne viendra plus ce soir; il est temps d'aller te coucher.

Le petit Yniold: Je n'irai pas me coucher avant vous.

Pelléas: Quoi... ? Qu'est-ce que tu dis là ?

Le petit Yniold: Je dis... Pas avant vous... Pas avant vous...

Mélisande: Qu'y a-t-il Yniold ? Qu'y a-t-il ?... Pourquoi pleures-tu tout à coup ?

La caractérisation des personnages impose (selon les incarnations que l'on préfère) un ton, une expression particulière et l'envie de retrouver la fluidité prosodique étrange de Debussy, ses harmonies fluides et mouvantes.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85167
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck Empty
MessageSujet: Re: autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck   autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck EmptyLun 25 Juin 2007 - 1:29

Tu es sûr que ce n'est pas dans le livret de Debussy?

Parce que j'ai vraiment l'impression d'entendre les chanteurs là! Shocked
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck Empty
MessageSujet: Re: autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck   autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck EmptyLun 25 Juin 2007 - 1:41

C'est Acte III scène 1.

Les amants sont encombrés de Yniold qui a peur et n'arrivent pas à s'endormir. Mélisande file la laine et va chanter pour Yniold qu'il s'endorme les vers "Saint Daniel et Saint Michel..." que Debussy va déplacer dans la scène suivante qui débute l'acte III de l'opéra (scène 1 chez Debussy, scène 2 chez Maeterlinck).
Revenir en haut Aller en bas
ouannier
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5150
Date d'inscription : 21/07/2005

autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck Empty
MessageSujet: Re: autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck   autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck EmptyLun 25 Juin 2007 - 1:55

Non en effet cette scène n'est pas dans l'opéra. Je comprends bien ton ressenti. Moi qui ai écouté l'opéra de nombreuse fois ces derniers temps, ce ne sont pas les chanteurs, mais l'orchestre que j'entends. Dès qu'Yniold prend la parole, j'entends une musique simple et légère confiée aux bois qui caractérise Yniold, surtout pendant la scène avec Golaud. C'est rigolos Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85167
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck Empty
MessageSujet: Re: autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck   autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck EmptyLun 25 Juin 2007 - 2:07

ouannier a écrit:
Non en effet cette scène n'est pas dans l'opéra.

Oui oui je sais bien, je connais l'opéra presque par coeur quand même. Smile
Mais ce que je veux dire c'est que j'ai l'impression que ça y est en lisant le texte parce que j'entends leur déclamation chantée sur chaque réplique, comme si les notes s'imposaient à moi...
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck Empty
MessageSujet: Re: autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck   autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck EmptyLun 25 Juin 2007 - 2:13

Donc on peut confirmer le caractère magique du texte de Maeterlinck ? A lire même les livrets de Wagner je n'entends rien de ses opéras, idem pour les Da Ponte.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85167
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck Empty
MessageSujet: Re: autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck   autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck EmptyLun 25 Juin 2007 - 2:18

Citation :
Donc on peut confirmer le caractère magique du texte de Maeterlinck ?

Le caractère magique de Debussy tu veux dire.

vartan a écrit:
A lire même les livrets de Wagner je n'entends rien de ses opéras

Tu comprends bien l'allemand?
Parce que moi non, donc c'est normal que ça ne me fasse rien! Laughing

Et puis tu connais moins bien Wagner que Pelléas il me semble...
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck Empty
MessageSujet: Re: autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck   autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck EmptyLun 25 Juin 2007 - 2:20

Xavier a écrit:
Citation :
Donc on peut confirmer le caractère magique du texte de Maeterlinck ?

Le caractère magique de Debussy tu veux dire.

vartan a écrit:
A lire même les livrets de Wagner je n'entends rien de ses opéras

Tu comprends bien l'allemand?
Parce que moi non, donc c'est normal que ça ne me fasse rien! Laughing

Et puis tu connais moins bien Wagner que Pelléas il me semble...

Non Laughing, mais l'Italien oui, assez et les textes de Metastase (pardon David) ou de Da Ponte ne chantent pas pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Brunail38
Mélomane averti
Brunail38

Nombre de messages : 142
Age : 41
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 18/04/2006

autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck Empty
MessageSujet: Re: autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck   autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck EmptyLun 25 Juin 2007 - 6:34

Voici quelques lignes publiées sur mon blog il y a quelques mois...

Programme musical à venir oblige, je me suis replongé ces derniers jours dans l'univers symboliste du PELLEAS ET MELISANDE de Maurice Maeterlinck. Claude Debussy a utilisé le texte de cette très célèbre pièce de théâtre éponyme de son opéra pour le livret. Drame qui a également inspiré d'autres compositeurs, comme Arnold Schoenberg, Jean Sibelius et Gabriel Fauré (comme le savent les fidèles lecteurs de ce carnet).

Maurice Polydore Marie Bernard Maeterlinck est un écrivain belge, francophone de Flandre. Il est né à Gand le 29 août 1862 et mort à Nice le 5 mai 1949. Poète, dramaturge et philosophe, il reçoit en 1911 le prix Nobel de littérature.

Pelléas, c'est l'histoire d'une passion amoureuse, comme celle de Roméo et Juliette, de Tristan et Isolde, de Lancelot et Guenièvre, de Hélène et Pâris, etc. Le Prince Golaud, fils du vieux monarque Arkel, rencontre Mélisande, une jeune femme égarée dans la forêt. Elle pleure au bord d'une fontaine. Il la console, l'épouse et la ramène chez les siens, au royaume d'Allemonde. Mélisande, aux longs cheveux et au regard triste, suscite le trouble chez Pelléas, le demi-frère de Golaud. Les deux jeunes gens s'aiment à demi-mots, meurent à mi-voix.

Si l'histoire ne semble guère originale, c'est que l'intérêt en est peut-être ailleurs. Ici, rien n'est dit, tout est suggéré. A demi-mots, à mi-voix. Car le silence et les non-dits sont les maîtres mots de cette sombre et triste aventure aux courtes scènes. Maeterlinck, par son écriture, tente de nous faire voir ou entendre ce qui ne l'est pas, essaie de dévoiler sans les exprimer directement l'indicible, l'invisible, l'innommable. Le premier personnage de cette fable apparaît alors : c'est le secret et tous ses mystères, que les protagonistes subissent dans une interminable attente. Qu'ils entretiennent aussi... car qui est Mélisande, d'où vient-elle, que lui est-il arrivé ? Pourquoi ne veut-elle rien dire, ne rien s'avouer ? Le héros de cette intrigue, c'est donc le secret, obscur comme la forêt dans laquelle on se perd, prisonnier de ce royaume dont on ne sort pas. C'est ce silence pesant que le secret induit et qui fait que rien n'est dit franchement, que chacun ne sait plus lui même ce qu'il pense, croit ou doit faire. Mélisande elle même essaie de l'exprimer : "Je ne comprends pas non plus tout ce que je dis, voyez-vous... Je ne sais pas ce que je dis... Je ne sais pas ce que je sais... Je ne dis plus ce que je veux." Le centre de cette histoire, c'est le secret qui voudrait se révéler, fuir cet univers sombre et voguer loin au delà des phares, sur cette mer inaccessible, symbole de liberté et d'évasion.

Pelléas est donc le récit de cette vérité de l'amour entre Pelléas et Mélisande que Golaud ne comprend pas alors qu'elle le dévore de jalousie, de cette vérité secrète qui ne peut être dévoilée mais que tous doivent percevoir, décrypter.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck Empty
MessageSujet: Re: autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck   autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck EmptyLun 25 Juin 2007 - 9:39

Bruno38 a écrit:

"Je ne comprends pas non plus tout ce que je dis, voyez-vous... Je ne sais pas ce que je dis... Je ne sais pas ce que je sais... Je ne dis plus ce que je veux."
Le texte comporte sa propre exégèse, c'est au moins un point positif!
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck Empty
MessageSujet: Re: autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck   autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck EmptyLun 25 Juin 2007 - 12:04

sud273 a écrit:
Bruno38 a écrit:

"Je ne comprends pas non plus tout ce que je dis, voyez-vous... Je ne sais pas ce que je dis... Je ne sais pas ce que je sais... Je ne dis plus ce que je veux."
Le texte comporte sa propre exégèse, c'est au moins un point positif!

lol!
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85167
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck Empty
MessageSujet: Re: autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck   autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck EmptyLun 25 Juin 2007 - 15:57

Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck Empty
MessageSujet: Re: autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck   autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck EmptyMar 26 Juin 2007 - 0:55

Voilà, j'ai comparé les deux textes.

A priori le livret de Debussy est un peu plus léger que la pièce de Maeterlinck. Le flux du discours n'a presque jamais été allégé, desépaissi mais plutôt coupé par endroit de façon assez propre. Un paragraphe par-ci, une scène par là. (Mais Sud dira qu'on tranche dans du vide, ça ne peut pas se voir ! Mr. Green )

Plus rarement juste une phrase.
Un endroit est refondu avec mélange de matériel issu de deux scènes différentes.

J'ai noté une particularité à ces coupe qui me semble unede leur s justifications. Le mot mort ou son équivalent est presque à chaque fois coupé.

Deux scènes importantes ont été otées. La première de la pièce (I, 1) et le V, 1. Ces deux scènes ont pour principales protagonistes les servantes du palais. Elles ont le rôle en quelque sorte du choeur antique. Elle commentent, expliquent l'action, la fatalité qui plombe l'ambiance du château, mais n'agissent pas. Leur rôle dans le V, 1 est fondamentale et lève quelques interrogations concernant le sens de tout ceci et le personnage de Golaud.

Dans le détail...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck Empty
MessageSujet: Re: autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck   autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
autour du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: