Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
Coffret Pokémon Ultra Premium Dracaufeu 2022 en français : où le ...
Voir le deal

 

 Luc Brewaeys, une découverte pour la France

Aller en bas 
+26
calbo
arsen6203
MickeyZeVrai
Bezout
ouannier
Kia
Sauron le Dispensateur
Kermit
Mathieuuuu
joachim
Schwark
Rubato
Swarm
Jules Biron
Morloch
Pousskine
entropie
antrav
-
Stadler
Opérateur opérationnel
DavidLeMarrec
Luc Brewaeys
Xavier
felyrops
Barzh
30 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Pousskine
Mélomaniaque
Pousskine


Nombre de messages : 557
Age : 34
Date d'inscription : 17/02/2007

Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Luc Brewaeys, une découverte pour la France   Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 EmptyMar 6 Mar 2007 - 11:47

Luc donnes tu des cours de composition?
Revenir en haut Aller en bas
Luc Brewaeys
Mélomane averti
Luc Brewaeys


Nombre de messages : 166
Age : 62
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2007

Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 Empty
MessageSujet: Leçons   Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 EmptyMar 6 Mar 2007 - 11:53

Officiellement je suis prof de composition pour le "master après master" au Conservatoire de Gand en Belgique. Je n'y passe pas de temps cette année puiqu'il ny a pas d'élèves de ce niveau pour l'instant, ce qui tombe bien par ailleurs. En dehors de cela je ne donne pas de cours officiels mais il m'arrive de donner des cours en privé, mais pur cela il faudra me contacter personnellement via mon courriel privé.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lucbrewaeys.com
Pousskine
Mélomaniaque
Pousskine


Nombre de messages : 557
Age : 34
Date d'inscription : 17/02/2007

Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Luc Brewaeys, une découverte pour la France   Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 EmptyMar 6 Mar 2007 - 12:10

Ok, c'était juste pour savoir par curiosité. Je ne compte pas prendre de cours pour l'instant de toute façon. (Quels sont tes tarifs sinon? Very Happy ).
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav


Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Luc Brewaeys, une découverte pour la France   Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 EmptyMar 6 Mar 2007 - 12:43

Pousskine a écrit:
Ok, c'était juste pour savoir par curiosité. Je ne compte pas prendre de cours pour l'instant de toute façon. (Quels sont tes tarifs sinon? Very Happy ).

Par MP il a dit ! Rolling Eyes

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Luc Brewaeys
Mélomane averti
Luc Brewaeys


Nombre de messages : 166
Age : 62
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2007

Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Luc Brewaeys, une découverte pour la France   Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 EmptyMar 6 Mar 2007 - 12:53

En fait c'est bom
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lucbrewaeys.com
Luc Brewaeys
Mélomane averti
Luc Brewaeys


Nombre de messages : 166
Age : 62
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2007

Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 Empty
MessageSujet: Musique de chambre   Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 EmptyMar 6 Mar 2007 - 16:38

Bonjour tout le monde, j'ai encore un peu de musique pour vous, c'est à dire mon second quatuor à cordes, qui porte comme titre "Bowmore" (encore un whisky) et qui date de 1995. Ce quatuor comporte trois mouvements, l'alto est le protagoniste (surtout dans les deux premiers mouvements) et il y a quelques "liens" avec l'Ecosse puisque j'utilise quelques mélodies de Robert Burns. Le troisième mouvement est un hommage à Boulez et à Steve Reich, vous entendrez que par ci par là c'est plutô^t sympathique. Ce qu'on ne voit pas, mais on peut l'entendre : vers la fin les deux violonistes quittent la scène en jouant et terminent avec des fragments de Burns "Brewaeysés" de distance. Vous pouvez télécharger les mouvements séparément, voici les liens :
http://primeupload.com/file/76621/03-Brew-Bowmore-1.mp3.html
http://primeupload.com/file/76629/04-Brew-Bowmore-2.mp3.html
http://primeupload.com/file/76635/05-Brew-Bowmore-3.mp3.html
Je suis curieux des réactions, puisque je n'ai pas trop de musique de chambre c'est assez "différent" de ma musique d'orchestre (forcément). Encore une chose : les interprètes : le quatuor Arditti.
Je bous souhaite bonne écoute.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lucbrewaeys.com
antrav
Papa pingouin
antrav


Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Luc Brewaeys, une découverte pour la France   Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 EmptyMar 6 Mar 2007 - 23:12

Luc Brewaeys a écrit:
Encore une chose : les interprètes : le quatuor Arditti.

Oui ! Un toute petite chose ! Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav


Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Luc Brewaeys, une découverte pour la France   Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 EmptyMar 6 Mar 2007 - 23:43

Luc Brewaeys a écrit:
mouvements séparément, voici les liens :
http://primeupload.com/file/76621/03-Brew-Bowmore-1.mp3.html
http://primeupload.com/file/76629/04-Brew-Bowmore-2.mp3.html
http://primeupload.com/file/76635/05-Brew-Bowmore-3.mp3.html
Je suis curieux des réactions, puisque je n'ai pas trop de musique de chambre c'est assez "différent" de ma musique d'orchestre (forcément). Encore une chose : les interprètes : le quatuor Arditti.
Je bous souhaite bonne écoute.


Euh ! Les pistes 1 et 2 sont identiques, d'une durée de 7'16". scratch
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 88989
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Luc Brewaeys, une découverte pour la France   Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 EmptyMar 6 Mar 2007 - 23:44

C'est sans doute conceptuel. Tu ne comprends rien à la musique d'aujourd'hui mon pauvre Vartan. Laughing

Wink
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav


Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Luc Brewaeys, une découverte pour la France   Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 EmptyMer 7 Mar 2007 - 1:25

Xavier a écrit:
C'est sans doute conceptuel. Tu ne comprends rien à la musique d'aujourd'hui mon pauvre Vartan. Laughing

Wink

Concept, concept ? Concept toi-même ! tongue

En tout cas j'aime bien ces deux mouvements:

Le premier (que je soupçonne être le mouvement central) aride, asséché, monotone, scelsien. Quelques accords de secondes qui tentent d'éclairer cette pénombre mais qui s'effilochent encore, quelques trilles encore battues en brêche par l'unisson des violons et du violoncelle.Tout se raréfie et expire sur quelques plaintes haletantes et un long râle. C'est pas gai. Confused

Le dernier mouvement. Il revient à la vie avec des sons-pôles, avec l'ostinato de toutes les parties. Une courte efflorescence pizzicata frémit au coeur du mouvement et déclenche la fuite dans l'aigu des archets. mais la pesanteur de l'ostinato des dernières mesures revient, moins sinistre que dans le deuxième mvt, interrogatif, belle fin du violoncelle et de l'alto, pesants, tristes, émouvants. Les violons s'en fichent et dansent quelque gigue XVIII° avec l'alto: quels plaisantins !

J'aimerais bien entendre le premier mouvement...
Revenir en haut Aller en bas
Luc Brewaeys
Mélomane averti
Luc Brewaeys


Nombre de messages : 166
Age : 62
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2007

Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 Empty
MessageSujet: Mouvement 1   Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 EmptyMer 7 Mar 2007 - 10:10

Excuses pour tout le monde, voici le lien correct pour le Premier Mouvement du Quatuor :
http://primeupload.com/file/77478/03-Brew-Bowmore-1.mp3.html

Je mettrai encore une autre pièce pour instrument soliste plus tard aujourd'hui. Un petit "hommage" à celui qui m'a introduit ici...
A plus tard, je vais essayer de composer un peu, la première fois depuis mon opération. J'en avais déjà envie avant, mais j'ai l'impression que j'ai enfin un peu d'énergie aujourd'hui pour tenter le coup.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lucbrewaeys.com
antrav
Papa pingouin
antrav


Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Luc Brewaeys, une découverte pour la France   Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 EmptyMer 7 Mar 2007 - 12:36

Merci et bon travail. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Opérateur opérationnel
Mélomaniaque



Nombre de messages : 596
Age : 266
Localisation : par GPS de préférence
Date d'inscription : 03/10/2006

Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Luc Brewaeys, une découverte pour la France   Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 EmptyMer 7 Mar 2007 - 16:08

vartan a écrit:

Le premier (que je soupçonne être le mouvement central) aride, asséché, monotone, scelsien. Quelques accords de secondes qui tentent d'éclairer cette pénombre mais qui s'effilochent encore, quelques trilles encore battues en brêche par l'unisson des violons et du violoncelle.Tout se raréfie et expire sur quelques plaintes haletantes et un long râle. C'est pas gai. Confused

Le dernier mouvement. Il revient à la vie avec des sons-pôles, avec l'ostinato de toutes les parties. Une courte efflorescence pizzicata frémit au coeur du mouvement et déclenche la fuite dans l'aigu des archets. mais la pesanteur de l'ostinato des dernières mesures revient, moins sinistre que dans le deuxième mvt, interrogatif, belle fin du violoncelle et de l'alto, pesants, tristes, émouvants. Les violons s'en fichent et dansent quelque gigue XVIII° avec l'alto: quels plaisantins !

J'aimerais bien entendre le premier mouvement...
Tu ne te regarderais pas écrire, comme dit DLM ? Laughing
Revenir en haut Aller en bas
http://reveurpro.over-blog.com
Luc Brewaeys
Mélomane averti
Luc Brewaeys


Nombre de messages : 166
Age : 62
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2007

Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 Empty
MessageSujet: Solo !   Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 EmptyMer 7 Mar 2007 - 16:56

Comme je vous l'avais promis, voici le lien pour télécharger une de mes pièces pour instrument soliste. La pièce aura -du moins sur ce site- un peu d'anecdote, voir plus loin. Composée en 1994 elle s'intitule "Attention ! Alto Solo... " (elle dure environ 7 minutes) avec l'idée que tout le monde croira qu'il s'agit d'une oeuvre pour (violon) alto, mais non, c'est pour Saxophone Alto. J'adore les sons multiples MAIS je les choisis et les utilise toujours dans un contexte harmonique bien précis. Alors le côté anecdotique est que le saxophoniste qui a enregistré l'oeuvre est un grand ami à moi dont je tairai le nom pour l'instant mais qui est le papa de Barzh. Sympa, non ? J'espère que certains d'entre vous pourront apprécier cette oeuvre, sinon (et si oui aussi) faites le moi savoir. Je supporte très bien les critiques, je viens d'ailleurs d'en lire une (très négatif) sur mon opéra dans un journal espagnol. Bon, en avant la musique, voici le lien :
http://primeupload.com/file/76658/06-Brew-Alto-Solo--.mp3.html
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lucbrewaeys.com
antrav
Papa pingouin
antrav


Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Luc Brewaeys, une découverte pour la France   Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 EmptyMer 7 Mar 2007 - 21:40

Opérateur opérationnel a écrit:
vartan a écrit:

Le premier (que je soupçonne être le mouvement central) aride, asséché, monotone, scelsien. Quelques accords de secondes qui tentent d'éclairer cette pénombre mais qui s'effilochent encore, quelques trilles encore battues en brêche par l'unisson des violons et du violoncelle.Tout se raréfie et expire sur quelques plaintes haletantes et un long râle. C'est pas gai. Confused

Le dernier mouvement. Il revient à la vie avec des sons-pôles, avec l'ostinato de toutes les parties. Une courte efflorescence pizzicata frémit au coeur du mouvement et déclenche la fuite dans l'aigu des archets. mais la pesanteur de l'ostinato des dernières mesures revient, moins sinistre que dans le deuxième mvt, interrogatif, belle fin du violoncelle et de l'alto, pesants, tristes, émouvants. Les violons s'en fichent et dansent quelque gigue XVIII° avec l'alto: quels plaisantins !

J'aimerais bien entendre le premier mouvement...
Tu ne te regarderais pas écrire, comme dit DLM ? Laughing

J'adore me laisser aller et j'écris exactement ce que je ressens en même temps que je l'écoute. Je sais que c'est un peu tartignol, mais j'aime ça comme ça ! Et encore je n'ai pas tout écrit, des choses bien plus sombres ici. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Swarm
Mélomaniaque
Swarm


Nombre de messages : 1289
Date d'inscription : 03/04/2006

Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Luc Brewaeys, une découverte pour la France   Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 EmptyMer 7 Mar 2007 - 21:55

vartan a écrit:

J'aimerais bien entendre le premier mouvement...
Tu ne te regarderais pas écrire, comme dit DLM ? Laughing[/quote]

J'adore me laisser aller et j'écris exactement ce que je ressens en même temps que je l'écoute. Je sais que c'est un peu tartignol, mais j'aime ça comme ça ! Et encore je n'ai pas tout écrit, des choses bien plus sombres ici. Laughing[/quote]

Ouaip, laisse toi aller, je trouve ça mieux que les posts de 2 lignes genre "ah cool ta zique lulu, continue comme ça".
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav


Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Luc Brewaeys, une découverte pour la France   Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 EmptyMer 7 Mar 2007 - 22:25

Je le fais pote dans deux heures !
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 88989
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Luc Brewaeys, une découverte pour la France   Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 EmptyJeu 8 Mar 2007 - 0:02

Swarm a écrit:

Ouaip, laisse toi aller, je trouve ça mieux que les posts de 2 lignes genre "ah cool ta zique lulu, continue comme ça".

Tout à fait d'accord.
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav


Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Luc Brewaeys, une découverte pour la France   Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 EmptyJeu 8 Mar 2007 - 1:31

Le premier mouvement du quatuor m'évoque le 2° mvt Allegro con delicatezza du 2° quatuor de Ligeti.
Des supplications des violons en glissandi dans les aigus enharmoniques, les tentatives de diversion que font les autres cordes pour cacher cette lamentation en majeur. Mais implacablement les ondulations des aigus continuent de se plaindre. Un solo d'alto qui danse au milieu de cette inquiétude. Les plaintes se poursuivent de plus en plus faibles. Toute une phalange de cordes qui en demi-tons tricotent en dessous de plus en plus vives, pizz, gammes , cellules rythmiques dansantes. On a évité le pire, les aigus douloureux ont disparus.

J'aime surtout le 2° mouvement de ce quatuor, vraiment très intime je trouve, touchant, desespéré.

Et comme toujours, les Arditti d'une foi et d'un engagement dans le répertoire contemporain qui est un vrai bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
-
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 9357
Date d'inscription : 10/03/2006

Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Luc Brewaeys, une découverte pour la France   Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 EmptyJeu 8 Mar 2007 - 1:53

vartan a écrit:
…d'une foi…
T'as pas pu t'empêcher ! Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 88989
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Luc Brewaeys, une découverte pour la France   Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 EmptyJeu 8 Mar 2007 - 1:55

Zoilreb a écrit:
vartan a écrit:
…d'une foi…
T'as pas pu t'empêcher ! Rolling Eyes

Déjà il a pas dit qu'ils avaient la frite.

Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav


Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Luc Brewaeys, une découverte pour la France   Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 EmptyJeu 8 Mar 2007 - 2:00

Je me belgicise un klouch.
Revenir en haut Aller en bas
Luc Brewaeys
Mélomane averti
Luc Brewaeys


Nombre de messages : 166
Age : 62
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2007

Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 Empty
MessageSujet: Actualisation...   Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 EmptyLun 19 Mar 2007 - 15:23

Je vois qu'il n'y a plus de réactions, sauf les "belgitudes" prévisibles. Je mettrai un peu de musique en ligne dans environ une heure. Par ailleurs, Barzh me semble avoir disparu de ce site ? Quelqu'un a une idée de ce qui s'est passé ?? A plus tard, Luc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lucbrewaeys.com
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 88989
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Luc Brewaeys, une découverte pour la France   Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 EmptyLun 19 Mar 2007 - 15:26

Luc Brewaeys a écrit:
Par ailleurs, Barzh me semble avoir disparu de ce site ? Quelqu'un a une idée de ce qui s'est passé ??

https://classik.forumactif.com/Musique-Divers-f8/Les-victoires-de-la-musique-classique-t1492-100.htm
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav


Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Luc Brewaeys, une découverte pour la France   Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 EmptyLun 19 Mar 2007 - 19:19

Je vais faire un effort alors pour parler de ton opéra (difficile) que je réécoute ce soir. Wink
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav


Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Luc Brewaeys, une découverte pour la France   Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 EmptyMar 20 Mar 2007 - 13:44

Pour moi qui aime les oeuvres sombres et arides aucune difficulté pour entrer dans l'oeuvre de Luc que j'aime beaucoup.
Mon goût y est satisfait par la rugosité des couleurs de l'orchestre, le traitement des instruments et de l'harmonie qui me semble parente de celle de Ligeti ou Scelsi, la noirceur du propos (L'uomo... ou le Quatuor).
Mais ce n'est pas d'un abord facile et séduisant je trouve pour un néophyte, c'est âpre. Une bonne partie de ton opéra est accompagné d'un solo de tuba basse !!! Personnellement j'adore cet instrument, David m'a d'ailleurs regardé comme uno pazzo quand je lui ai confié cette perversion. Choisir d'être tubiste (si on dit comme ça ?) est certainement un sacerdoce, le choix d'une certaine solitude, le goût pour des sons étranges qui vont toucher une élite restreinte de mélomane Mr. Green . Choisir cette corde raide pour toucher l'auditeur est bien risqué, non ? Mais comme tu le disais, il ne s'agit pas de séduire. C'est un vrai choix artistique, celui aussi de se dépouiller pour communiquer la blessure et le dénuement de ton héros, l'uomo.

D'emblée, une explosion de cuivres et de percussions, de cordes dans une sorte de chaos qui s'organise petit à petit. Calme, atonalité, aléatoire. Le dialogue s'engage entre les deux hommes. D'une banalité déconcertante. Les femmes, leur frivolité, leur coquetterie, quoi de plus commun pour des hommes, cette misogynie banale (et pas méchante) pour se rencontrer ? L'orchestre s'afine, le rythme se ralenti, l'angoisse de ces débuts cède à une relative tranquillité. La ligne de chant, parlando se love dans un orchestre toujours tendu, parfois envahissant (sans couvrir jamais la parole) mais plus oppressant, agaçant. Les cuivres sont omniprésents, bruyants, toujours signalant en arrière-plan une inquiétante étrangeté pourtant absente de ce qui est dit par les protagonistes (pour le moment). On sent bien l'intensité de cet échange sans en comprendre la raison. L'uomo est tellement attentif à ressentir. L'orchestre continue de "bruisser", très riche en timbres, un million de percussions, on imagine une armée de percussionnistes aux commandes dominant des cordes qui restent homophoniques savonnant parfois. Des glissandi, des flûtes de l'aigu finalement qui se démarque de ce tuba qui intervient de plus en plus. Une sorte de monstre tapi dans l'ombre de la conscience de notre homme, ponctuant sa pensée, ses angoisses d'une approbation pas rassurante du tout. Il se moque aussi de cet homme qui a peur. Ce tuba qui devient progressivement le soliste puis l'unique instrument qui accompagne la monodie de l'uomo, c'est le "K" de Buzzati, toujours là pour rappeler qu'on échappe pas à l'horreur. Les vibraphones et autres célesta (?) viennent encore alléger le tissu orchestral.

L'uomo s'attache aux détails anodins de la vie, même si la maladie rôde (le fauteuil de la salle d'attente du médecin) et le plonge dans la mélancolie. L'autre est bon public et profite simplement des élucubrations de ce personnage angoissé.

L'angoisse de mort s'insinue dans le propos de l'uomo, pesante et poisseuse, comme ce tuba qui aboie et vrombit. Pessimisme.
La mort rôde aussi sous la forme d'une femme intrusive dont la préoccupation angoisse plus qu'elle ne rassure.

L'orchestre revient, bruissant de percussions avec un madrigal du Tasse qu'on entend aussi dans le troisième livre de Monteverdi, allusion lyrique et sensuelle vite éteinte.

Il évoque enfin ce qui le terrifie, la tumeur là au coin de la bouche: l'epitelioma: più dolce d'una caramella. La morte, capisce ?
L'orchestre lui non plus ne va pas bien et s'agite. Les violoncelles tentent bien de retrouver cette sensualité du XVI° vénitien mais trop brièvement pour apaiser l'angoisse.

Finalement, l'uomo s'en remet à celui avec lequel le lien se créé, qu'il compte les brins d'herbes pour lui qui sont autant de jours qui lui restent à vivre.
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav


Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Luc Brewaeys, une découverte pour la France   Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 EmptyMar 20 Mar 2007 - 13:46

Noir et haletant. Faut s'accrocher Luc ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Luc Brewaeys
Mélomane averti
Luc Brewaeys


Nombre de messages : 166
Age : 62
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2007

Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 Empty
MessageSujet: Un peu d'explications...   Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 EmptyMar 20 Mar 2007 - 14:30

Bonjour Vartan, puisque je suis en train de composer je ne peux répondre maintenant à toutes tes pensées pour lesquelles je te remercie. Techniquement, il n'y a pas de celesta dans l'orchestre et il n'y a "que" trois percussionistes (!). Tu as raison quand tu dis que l'uomo est "tellement attentif à ressentir", mais -du moins dans mon optique- par le biais de l'orchestre qui pour moi reste le personnage principal de toute l'action.
Une chose que tout le monde semble interpréter "autrement" que je l'avais "voulu": quand l'uomo "parle" de son epithéliome, tu me dis que l'orchestre se sent pas bien non plus. Permets-moi de ne pas être d'accord : c'est juste à ce moment-là que l'orchestre sort un accord "lumineux" (sans plus, pour ainsi dire, et brièvement) pour la première fois, c'est à dire un accord spectral sans adjonction de notes "hors harmoni(qu)es". A la toute fin (quand il est tout à fait clair que l'uomo va mourir) l'accord est également spectral, et même s'il y a à ce moment-là des quarts de tons ajoutés le tuba joue le motif principal de l'oeuvre -pour la première fois- avec une anacrouse d'un ton entier au lieu d'un demi-ton comme c'était le cas jusqu'alors. C'est ce qu'on pourrait nommer un "truc de compositeur", mais ce que je veux dire par là est que je considère l'oeuvre comme un ode à la mort et non à la vie (comme environ tout le monde semble penser). En ce qui me concerne il y a de l'angoisse à certains moments, mais au point d'arrivée il n'y a plus que la paix.
Il va de soi que ceci est mon interprétation personnelle et je ne demande à personne d'être d'accord. Justement toute (bonne) musique est sujet à interprétation de l'auditieur, et c'est très bien comme-ça. Je te donne ma "version" pour ton information, sans que tu dois te sentir obligé à me suivre là-dedans.
L'oeuvre n'est donc pas sombre : du moins pas seulement, j'ai essayé (et travaillé durement afin d'y parvenir) de capter l'ambiguïté qu'il y a (également) chez Pirandello dans ma musique. Il n'est pas à moi de dire si j'ai réussi...
Une petite chose encore : j'ai choisi de composer un madrigal au moment où la femme apparaît pour la première fois pour donner à la femme une certaine universalité, certains croient d'ailleurs qu'elle est symbole de la mort, mais je crois (et mon régisseur avec moi) que ce n'est pas plus que la femme de l'uomo. La reprise vers la fin du madrigal est jouée par un alto solo, deux violoncelles solo doublée par la harpe.
Voilà, je reviendrai plus tard sur le forum pour "bavarder" un peu plus, je retourne au travail maintenant. Merci encore d'avoir pris la peine d'écouter ma musique. Luc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lucbrewaeys.com
Luc Brewaeys
Mélomane averti
Luc Brewaeys


Nombre de messages : 166
Age : 62
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2007

Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 Empty
MessageSujet: Un autre pièce de musique.   Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 EmptyMar 20 Mar 2007 - 14:53

Bonjour tout le monde, pour les intéressés : je n'ai composé jusqu'à présent qu'une oeuvre pour choeur -avec piano- (en janvier 2003), que j'ai dû mettre sur papier en dix jours seulement suite à des "emmerdements" avec mon contrat... Le texte est/sont deux sonnets de Pétrarque superposés. Les voix de femmes sont autour du public et -écoutez bien- vers la fin il y a un effet presque électronique sans électronique. Tout est donc tout à fait acoustique. Enfin, je vous souhaite bonne écoute, et merci déjà d'éventuels commentaires.
http://primeupload.com/file/85427/--vidi---La-vita-fugge.mp3.html
Luc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lucbrewaeys.com
Rubato
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 12408
Date d'inscription : 21/01/2007

Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Luc Brewaeys, une découverte pour la France   Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 EmptyMar 20 Mar 2007 - 15:23

Je n'arrive pas à écouter les liens. je ne sais pas d'où vient le problème Question
Revenir en haut Aller en bas
Luc Brewaeys
Mélomane averti
Luc Brewaeys


Nombre de messages : 166
Age : 62
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2007

Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 Empty
MessageSujet: ??   Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 EmptyMar 20 Mar 2007 - 16:54

Rubato a écrit:
Je n'arrive pas à écouter les liens. je ne sais pas d'où vient le problème Question

J'ai essayé moi-même, et ça marche.
Donc, je n'en ai aucune idée d'où surgit le problème chez toi.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lucbrewaeys.com
felyrops
Mélomaniaque



Nombre de messages : 1855
Date d'inscription : 20/12/2006

Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 Empty
MessageSujet: Luc Brewaeys   Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 EmptyMar 20 Mar 2007 - 23:57

Très beau, Luc, vraiment!
Mais VRK, c'est bien Vlaams Radio Koor, je suppose? J'ai vu récemment qu'ils chanteront à Epinal (25.4), Le Mans (22.5) et Montsapey (22.7).
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav


Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Luc Brewaeys, une découverte pour la France   Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 EmptyMer 21 Mar 2007 - 0:43

Luc Brewaeys a écrit:
il n'y a "que" trois percussionistes (!).

Ils doivent courrir un peu alors ! Mr. Green

Citation :
En ce qui me concerne il y a de l'angoisse à certains moments, mais au point d'arrivée il n'y a plus que la paix.

Je le ressens, quand il s'en remet à l'autre pour se décharger de sa fin, en lui disant finalement que le lien qu'il établit avec lui est apaisant, c'est toi qui endosse et contient mon angoisse, compte les brins d'herbe à ma place.


Citation :
Une petite chose encore : j'ai choisi de composer un madrigal au moment où la femme apparaît pour la première fois pour donner à la femme une certaine universalité, certains croient d'ailleurs qu'elle est symbole de la mort, mais je crois (et mon régisseur avec moi) que ce n'est pas plus que la femme de l'uomo.


Je la vois mortifère et anxiogène cette femme, incapable de contenir son angoisse, elle la communique et affole encore plus l'uomo. Seul l'autre homme pourra l'aider.

Enfin c'est mon délire à moi.


,
Citation :
je retourne au travail maintenant

Très bonne idée, bon travail..

Citation :
Merci encore d'avoir pris la peine d'écouter ma musique.

Non, c'est moi.
Revenir en haut Aller en bas
Luc Brewaeys
Mélomane averti
Luc Brewaeys


Nombre de messages : 166
Age : 62
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2007

Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 Empty
MessageSujet: Réponse à Vartan   Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 EmptyJeu 22 Mar 2007 - 14:23

vartan a écrit:
Luc Brewaeys a écrit:
il n'y a "que" trois percussionistes (!).

Ils doivent courrir un peu alors ! Mr. Green

Eh bien non ! Le déplacement maximum de chacun d'entr'eux est d'environ 1m30 !! Le secret réside dans une bonne préparation, tout d'abord par le compositeur (hm).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lucbrewaeys.com
antrav
Papa pingouin
antrav


Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Luc Brewaeys, une découverte pour la France   Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 EmptyLun 26 Mar 2007 - 12:55

Puisque tu es dans les parages, serait-il possible d'avoir le texte des Petrarque ou juste leur référence (ça se trouve facilement) ?
Y a-t-il un clin d'oeil à un madrigaliste particulier ?
Revenir en haut Aller en bas
Luc Brewaeys
Mélomane averti
Luc Brewaeys


Nombre de messages : 166
Age : 62
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2007

Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Luc Brewaeys, une découverte pour la France   Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 EmptyLun 26 Mar 2007 - 13:10

Le premier est "I' vidi"... Sonnet no. 156 (aussi connu par erreur comme le sonnet 123).
Le second est "La vita fugge" Sonnet no. 272
Pas de clin d'oeil voulu, sauf éventuellement (un peu) à Monteverdi et à Francesconi !
Que penses-tu de la musique ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lucbrewaeys.com
antrav
Papa pingouin
antrav


Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Luc Brewaeys, une découverte pour la France   Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 EmptyLun 26 Mar 2007 - 13:23

C'est tout à fait à mon goût puisque j'adore le madrigal, Scelsi et Ligeti !
C'est, je trouve, comme on parlait de geste et de mélodie, un traitement de la voix plus intéressant que la mélodie dodécaphonique d'un Webern, ces glissements en tuilage, ces tenues des sopranos qui résonnent de façon enharmonique avec la déclamation des voix d'hommes, permettent largement l'expressivité en respectant l'humanité de l'instrument.

J'aime beaucoup. La disposition des pupitres doit être très séduisante à l'oreille. Comment le public l'a-t-il reçue ?

Il faudrait en composer d'autres des madrigaux. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Luc Brewaeys
Mélomane averti
Luc Brewaeys


Nombre de messages : 166
Age : 62
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2007

Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Luc Brewaeys, une découverte pour la France   Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 EmptyLun 26 Mar 2007 - 14:46

Merci des compliments. Les "mélodies" (c'est comme-ça que je les considère) sont inspirées/influencées du madrigal ancien avec des accents contemporains. Pour revenir à cette petite discussion, mes mélodies ne sont pas nécessairement faciles à retenir -au contraire de beaucoup de mélodies des classiques- mais n'en restent pas moins des vraies mélodies, composées justement pour donner/créer une qualité chantante. S'il y a -en effet- une chose qui me plaît moins chez quelqu'un comme Boulez, c'est qu'il traite ses voix comme des instruments. Pour moi une voix doit chanter tout d'abord.
Il y a eu à l'époque cinq concerts avec la pièce, et le public étoat à chaque fois très enthousiaste. Il faut dire que la combinaison de la position des voix, les localités (toujours des églises) et l'effet "freeze" des voix de femmes à la fin semble marcher très bien. La pièce n'a plus été reprise depuis lors, due probablement à la difficulté incroyable de cette partition. Il n'y a pas beaucoup de choeurs en Belgique capable de monter cette pièce sans le danger de se casser la gueule...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lucbrewaeys.com
kfigaro
Invité




Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Luc Brewaeys, une découverte pour la France   Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 EmptyLun 26 Mar 2007 - 15:27

Luc Brewaeys a écrit:
Pour revenir à cette petite discussion, mes mélodies ne sont pas nécessairement faciles à retenir -au contraire de beaucoup de mélodies des classiques- mais n'en restent pas moins des vraies mélodies, composées justement pour donner/créer une qualité chantante.
Je les ai réécouté plusieurs fois et je les adore moi aussi ! bravo ! Wink

ça me rappelle beaucoup l'écriture de certains Ohana ("La messe") et aussi la musique du film "Police python 357" de Georges Delerue :

Extrait à écouter ici


Luc Brewaeys a écrit:
S'il y a -en effet- une chose qui me plaît moins chez quelqu'un comme Boulez, c'est qu'il traite ses voix comme des instruments. Pour moi une voix doit chanter tout d'abord.
et bien là dessus, nous sommes tout à fait d'accord ! je partage entièrement ce point de vue ! et c'est aussi ça qui me gène chez Boulez.

Luc Brewaeys a écrit:
La pièce n'a plus été reprise depuis lors, due probablement à la difficulté incroyable de cette partition. Il n'y a pas beaucoup de choeurs en Belgique capable de monter cette pièce sans le danger de se casser la gueule...
ça a l'air redoutable en effet...

merci en tout cas de nous faire partager plusieurs de tes compositions, j'en ai téléchargé plusieurs mais j'ai pas encore eu le temps de tout écouter...
Revenir en haut Aller en bas
Luc Brewaeys
Mélomane averti
Luc Brewaeys


Nombre de messages : 166
Age : 62
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2007

Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Luc Brewaeys, une découverte pour la France   Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 EmptyMar 10 Avr 2007 - 11:25

Pour ceux qui en ont envie : voici encore une pièce à écouter : "Credeva..." de 2000 sur un texte italien écrit pour cela par Jan Fabre, qui est connu comme plasticien, auteur de théâtre et comme choréographe. C'est écrit pour deux sopranos et orchestre (durée, environ 13 minutes) et c'est -je crois- la pièce la plus "consonante" (romantique ?) que j'ai écrite jusqu'à présent.
http://media.putfile.com/Brewaeys-Credeva
Et encore quelques "Préludes" de Debussy orchestrés...
Voiles :
http://media.putfile.com/Voiles-DebussyBrewaeys
Sérénade :
http://media.putfile.com/Serenade-DebussyBrewaeys
Ondine :
http://media.putfile.com/Ondine-DebussyBrewaeys
Feu d'artifice :
http://media.putfile.com/Feudartifice-DebussyBrewaeys
Bonne écoute.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lucbrewaeys.com
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 88989
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Luc Brewaeys, une découverte pour la France   Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 EmptySam 14 Avr 2007 - 16:11

Je vais écouter les mélodies. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Luc Brewaeys
Mélomane averti
Luc Brewaeys


Nombre de messages : 166
Age : 62
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2007

Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Luc Brewaeys, une découverte pour la France   Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 EmptySam 14 Avr 2007 - 16:14

Comme toujours, trrrrrès curieux de tes pensées...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lucbrewaeys.com
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 88989
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Luc Brewaeys, une découverte pour la France   Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 EmptySam 14 Avr 2007 - 16:18

Je suis surpris qu'il n'y ait pas d'autres curieux quand même.
C'est rare d'avoir un compositeur renommé sur le forum qui nous présente ses oeuvres et nous les fait écouter...
Revenir en haut Aller en bas
Luc Brewaeys
Mélomane averti
Luc Brewaeys


Nombre de messages : 166
Age : 62
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2007

Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Luc Brewaeys, une découverte pour la France   Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 EmptySam 14 Avr 2007 - 16:26

Tu sais, les gens n'ont pas que ça à faire... Je suis en train (d'essayer, parce qu'encore très fatigué suite à mon opération d'il y a quelques semaines) de composer, et je dois faire attention avec ce chouette forum si je veux "progresser" un peu... On y passe toujours (un peu ?) plus de temps que prévu. Et puis les amateurs de nouvelle musique : ça ne court pas vraiment les rues.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lucbrewaeys.com
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 88989
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Luc Brewaeys, une découverte pour la France   Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 EmptySam 14 Avr 2007 - 16:28

Luc Brewaeys a écrit:
Pour ceux qui en ont envie : voici encore une pièce à écouter : "Credeva..." de 2000 sur un texte italien écrit pour cela par Jan Fabre, qui est connu comme plasticien, auteur de théâtre et comme choréographe. C'est écrit pour deux sopranos et orchestre (durée, environ 13 minutes) et c'est -je crois- la pièce la plus "consonante" (romantique ?) que j'ai écrite jusqu'à présent.

C'est clair, immédiatement je suis plus accroché.

La recherche harmonique me parle beaucoup plus, il y a de très belles couleurs modales (un petit côté archaïque ou moyenageux qui me plaît bien) de même que l'orchestration qui me paraît plus séduisante que dans les autres oeuvres.
J'aime beaucoup l'écriture vocale aussi, très naturelle, ça me semble bien écrit pour la voix.
Comme quoi il ne faut pas avoir peur des sonorités agréables et de la (relative) consonance...
En plus j'ai l'impression de mieux m'y retrouver aussi au niveau formel.

J'invite tout le monde à écouter ça, on fait un voyage agréable. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 88989
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Luc Brewaeys, une découverte pour la France   Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 EmptySam 14 Avr 2007 - 16:31

Luc Brewaeys a écrit:
Tu sais, les gens n'ont pas que ça à faire...

Oui et puis chacun son truc, autant j'aime bien avoir 12 versions de certaines oeuvres parmi mes préférées, autant découvrir de nouvelles oeuvres et de nouveaux compositeurs est un plaisir qui m'est indispensable. Mais j'ai du mal à comprendre qu'on puisse se limiter à quelques compositeurs, aussi grands soit-il, quand on a l'éventail de l'histoire de la musique et de la création contemporaine qui s'offre à nous...
Revenir en haut Aller en bas
Luc Brewaeys
Mélomane averti
Luc Brewaeys


Nombre de messages : 166
Age : 62
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2007

Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Luc Brewaeys, une découverte pour la France   Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 EmptySam 14 Avr 2007 - 16:34

Là je suis d'accord à plus de 300% !! Il y a énormément de belles choses à découvrir, tant dans la musique du passé (lointain ?) que dans celle d'aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lucbrewaeys.com
Schwark
Mélomane chevronné
Schwark


Nombre de messages : 2761
Age : 45
Localisation : Wallonie
Date d'inscription : 02/07/2005

Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Luc Brewaeys, une découverte pour la France   Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 EmptySam 14 Avr 2007 - 16:57

parmi tes disques déjà sortis, vers le(s)quel(s) dirigerais-tu le néophyte qui veux découvrir ta musique?
j'ai commandé celui-ci... ? il y a quelques symphonies (1, 2, 3, 5) et comme j'aimais bien les extraits de la 8ème...
Revenir en haut Aller en bas
http://poesie.webnet.fr/vospoemes/poemes/axel_gaspart/axel_gaspa
Luc Brewaeys
Mélomane averti
Luc Brewaeys


Nombre de messages : 166
Age : 62
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2007

Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Luc Brewaeys, une découverte pour la France   Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 EmptySam 14 Avr 2007 - 17:20

Schwark a écrit:
parmi tes disques déjà sortis, vers le(s)quel(s) dirigerais-tu le néophyte qui veux découvrir ta musique?
j'ai commandé celui-ci... ? il y a quelques symphonies (1, 2, 3, 5) et comme j'aimais bien les extraits de la 8ème...
Je crois que tu ne vas pas trop t'emmerder avec ce (double) CD. Il y a seulement la "1ère Symphonie" qui est un peu spéciale, dans ce sens que c'est (presque) de la musique électronique, mais alors sans électronique : assez "bizarre"... Le reste est plutôt dans mon style spectral "normal", comme la "8ème" mais en "plus jeune".
Si tu aimes la musique de Debussy, il y a mes orchestrations de la totalité des "Préludes", dont certains membres ici sur ce forum ont déjà donné leur avis (en général positif).
J'ai un tas d'enregistrements disponibles qui ne sont pas sortis dans le commerce. Les gens qui en veulent doivent me contacter par email privé (via mon site) avec leurs données postales. En général, je paux arranger certaines choses. Infos supplémentaires : également sur mon site.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lucbrewaeys.com
Schwark
Mélomane chevronné
Schwark


Nombre de messages : 2761
Age : 45
Localisation : Wallonie
Date d'inscription : 02/07/2005

Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Luc Brewaeys, une découverte pour la France   Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 EmptySam 14 Avr 2007 - 19:03

merci ! thumleft
j'écoute (et je découvre) en ce moment la 6ème symphonie cheers
Revenir en haut Aller en bas
http://poesie.webnet.fr/vospoemes/poemes/axel_gaspart/axel_gaspa
Contenu sponsorisé





Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Luc Brewaeys, une découverte pour la France   Luc Brewaeys, une découverte pour la France - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Luc Brewaeys, une découverte pour la France
Revenir en haut 
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Dmitry KABALEVSKY (1904 - 1987)
» Alfredo Casella (1883-1947)
» Jeune novice cherche des informations...
» Comment "débuter" dans l'univers du classique (2)
» Présentation des membres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: