Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -35%
Pack LEGO Super Mario – La forteresse de la ...
Voir le deal
32.48 €

 

 Giacomo Puccini (1858-1924)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 EmptyMar 21 Oct 2008 - 21:34

Oui, oui, je parlais de la fanciulla.
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 EmptySam 25 Oct 2008 - 21:54

V)2 La musique, un apport supplémentaire pour la théâtralité de l'oeuvre

Puccini utilise divers procédés pour faire de sa musique un support théâtral. Notamment, il emploie la gamme par ton, certes un procédé passe partout dans son oeuvre, mais qui qualifie particulièrement les moments brutaux et les personnages qui s'y assimilent (en l'occurrence, Rance et Scarpia sont souvent affublées de quintes augmentées). Mais il y a aussi les peaux rouges dans l'acte I et II (la musique rend bien l'enivrement de Billy Jackrabbit avec un motif titubant), les thèmes de l'amour (avec Minnie dans l'acte II), composés avec des sixtes et des tritons.
Ces fameux tritons ont été utilisés lorsque Johnson monte péniblement au grenier pour se cacher. Autre motif obsédant : l'ouverture de l'acte III où Rance attend l'issue de la chasse à l'homme, à l'aube d'un matin ténébreux. ( Carner ajoute : "une pédale grave de la b&mol, qui sonne comme un glas, surplombée par des accords de fa et de si s'infiltrant partout comme un lourd brouillard "-Puccini M&M p491)
Puccini emploie, comme dans Tosca et Turandot, des dissonances, des heurts notamment à la fin de l'acte Ier avec un si et un ré dans un accord d'ut majeur.
De plus, le rythme accentue lui aussi, l'atmosphère de l'oeuvre, avec certains motifs syncopés, des ragtimes presqu'utilisés comme des leitmotivs. Aucune autre partition de Puccini (pour l'avoir vue, c'est assez impressionant à voir) ne porte autant d'indication sur le tempo et la dynamique à utiliser... et beaucoup sont "brutales": allegro incisivo, allegro brutale, com gridi, martellato...

Lors de la scène du poker (point culminant de l'opéra, comme celle de la scène de la torture dans Tosca) : ostinati rythmiques, dissonances grinçantes, tremolo, martellato, féroces passages de cuivres.


Beaucoup de critiques se sont étonnés de la modernité du langage harmonique de la Fanciulla, qui semblerait tendre vers celle de Salomé de Strauss et à Debussy.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85248
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 EmptyDim 21 Déc 2008 - 4:01

Merci pour ces petits textes Elvira qui me donnent plus envie que jamais de regarder mon DVD, ce que je ferai bientôt. Smile
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 EmptyDim 21 Déc 2008 - 9:00

Oui, c'est passionnant. Very Happy

Mais attention tout de même, Xavier, c'est plus proche de Tosca et Turandot que de Pelléas ou Salome, ne te fais pas d'idées folles. tutut
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Zip
Mélomaniaque
Zip

Nombre de messages : 933
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 21/02/2008

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 EmptyMer 31 Déc 2008 - 18:14

Découverte cette après-midi de Madama Butterfly Confused, mon troisième opéra de Puccini après Tosca (qui mérite réécoutes) et Gianni Schicchi (que j'avais beaucoup aimé, très différents des deux autres).

Je m'attendais à une invasion de japoniaiseries en toc, mais il faut avouer que, si les citations sont bien là (mélodies traditionnelles... peut-être même célesta et cloches tubulaires, gammes orientales (Question)), on ne se lasse pas. Du moins, ce n'est pas de cela qu'on se lasse, mais plutôt des grandes envolées lyrico-dégoulinantes aux cordes sans interruption (bon, d'accord, il y a des cuivres qui se joignent aux cordes aussi quand c'est un peu plus intense), qui donnent une sensation d'uniformité, et empêchent les "airs", le duo d'amour – longuet – ou quoi que ce soit d'autre de "surnager" dans la mémoire. Alors, certes, le suicide de Cio-Cio-San et les appels désespérés de ce salaud de Pinkerton, sans être plus sobres que le reste, comme je l'ai lu dans les pages précédentes, sont émouvants, mais il ne s'agit en fait que de redites variantes de ce que l'on s'est tapé pendant deux heures dix-huit minutes et vingt-six secondes auparavant ! Laughing

Bilan: Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven, à réécouter si je ma fais plaquer par une petite amie japonaise ou si j'ai envie de changer d'avis (c'est-à-dire : pas tout de suite, je risquerais de m'écœurer).

Pardon, Elvira...
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 EmptyMer 31 Déc 2008 - 18:27

Là où tu seras impardonnable, c'est de ne point aimer Turandot Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 EmptyMer 31 Déc 2008 - 23:44

Quelle était ta version ?
Revenir en haut Aller en bas
Zip
Mélomaniaque
Zip

Nombre de messages : 933
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 21/02/2008

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 EmptyJeu 1 Jan 2009 - 17:21

Guillaume a écrit:
Quelle était ta version ?
Karajan 1955 (Callas, Gedda...).
Revenir en haut Aller en bas
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 EmptyJeu 1 Jan 2009 - 18:54

j'aime bien le côté larmoyant de Butterfly, qui est quand même moins subtil et mémorable que Turandot à mon goût. Je ne suis pas d'accord pour dire que l'hyperlyrisme orchestral dessert les duos, au contraire, il leur donne de la consistance (tout le contraire de Verdi quoi Mr.Red ) et de l'intensité!
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 EmptyJeu 1 Jan 2009 - 22:31

Zip a écrit:
Guillaume a écrit:
Quelle était ta version ?
Karajan 1955 (Callas, Gedda...).

Trés bon. Sauf Gedda. Essaye le dvd Ponnelle/Karajan. (si tu veux une autre version)
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 EmptyJeu 1 Jan 2009 - 22:36

Heu franchement, non... ça a plutôt tendance à accentuer le côté larmoyant.
Revenir en haut Aller en bas
senga
Mélomane averti
senga

Nombre de messages : 205
Date d'inscription : 06/12/2008

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 EmptyMar 6 Jan 2009 - 21:56

La Rondine : y a-t-il quelque chose à sauver dans cette mièvrerie ? J’aimerais bien : ça me permettrait de motiver mes troupes pour aller la voir dans le Kinépolis de notre ville qui la retransmet samedi. Auriez-vous quelques arguments, s’il vous plaît ?
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 EmptyMar 6 Jan 2009 - 22:03

Ouh là, j'ai écouté une fois la Rondine, et je n'ai guère de souvenir de cet opéra, il doit avoir y avoir un ou deux airs jolis...
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 EmptyMar 6 Jan 2009 - 22:07

Un des plus beaux airs Pucciniens : Ché il bel sogno di Doretta

Et l'opéra est bon dans l'ensemble je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
senga
Mélomane averti
senga

Nombre de messages : 205
Date d'inscription : 06/12/2008

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 EmptyMar 6 Jan 2009 - 22:11

Citation :
il doit avoir y avoir un ou deux airs jolis...
ça manque franchement de conviction!!!!
Citation :
Un des plus beaux airs Pucciniens : Ché il bel sogno di Doretta
Bon, je vais faire un effort pour réécouter ça.
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 EmptyMar 6 Jan 2009 - 22:13

Disons que la Rondine ne m'a guère convaincu... alors pour essayer d'être convaincante, c'est un peu dur. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
senga
Mélomane averti
senga

Nombre de messages : 205
Date d'inscription : 06/12/2008

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 EmptyMar 6 Jan 2009 - 22:19

Essaie encore. Tu as mûri depuis, tes goûts ont évolué... Tu vas peut-être découvrir quelque chose. Et l'éducation musicale de mes enfants en dépend!!!
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 EmptyMar 6 Jan 2009 - 22:22

Laughing Allez, rien que pour toi, je l'écoute cette semaine !

Uniquement parce que c'est le nouvel an !
Revenir en haut Aller en bas
senga
Mélomane averti
senga

Nombre de messages : 205
Date d'inscription : 06/12/2008

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 EmptyMar 6 Jan 2009 - 22:24

cheers bounce
Revenir en haut Aller en bas
Jaky
Mélomane chevronné
Jaky

Nombre de messages : 9422
Age : 60
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 EmptyMar 6 Jan 2009 - 22:32

Guillaume a écrit:
Un des plus beaux airs Pucciniens : Ché il bel sogno di Doretta

Et l'opéra est bon dans l'ensemble je trouve.
Tu oublies "Parigi e la citta del desiderio…"
italien non garanti… hehe
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85248
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 EmptyMar 6 Jan 2009 - 23:11

Je vous rappelle qu'il y a un sujet général sur Puccini.

(et comme pour Verdi, on va certainement fermer celui-ci qui est un peu fourre-tout)
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23382
Age : 29
Date d'inscription : 12/10/2008

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 EmptyMer 7 Jan 2009 - 12:35

Il y a le magnifique duo final "Ma come puoi lasciarmi". Je l'ai par le couple Gheorghiu-Alagna et c'est vraiment magnifique. Ils chantent cet opéra au Met en ce moment et cela va être diffusé sur Arte samedi à partir de 19h, sur France Musique et également au cinéma.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 EmptyMer 7 Jan 2009 - 12:40

senga a écrit:
La Rondine : y a-t-il quelque chose à sauver dans cette mièvrerie ? J’aimerais bien : ça me permettrait de motiver mes troupes pour aller la voir dans le Kinépolis de notre ville qui la retransmet samedi. Auriez-vous quelques arguments, s’il vous plaît ?
Heu... après avoir entendu ça, on trouve Butterfly dynamique et Bohème austère ?

Si, ce qu'il y a à sauver, c'est le lyrisme sans limite et sans complexe, justement.

A part ça... bon courage. coucou
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 EmptyMer 7 Jan 2009 - 12:46

Oui, voilà, c'est exactement ce que je pense. hehe

zut, je suis encore d'accord avec David Shit
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 EmptyMer 7 Jan 2009 - 13:01

vous négligez l'atmosphère très bien rendue de salon 1900, Paris, ses cabarets et ses grisettes, en fait l'opéra le plus contemporain de Puccini, qui parle, malgré lui, du temps de son écriture et pas de vieilles histoires légendaires ou du siècle précédent, qui laisse place à la conversation et fait fonctionner une mise en abîme réussie de l'auteur écrivant en scène son oeuvre jouée tour à tour par différents protagonistes.
Il y a plus à creuser là-dedans que dans bien des opéras italiens de la même époque, et plus de modernité que dans les efforts ultérieurs de Puccini pour coller aux évolutions musicales du temps. La Rondine est un adieu à la conception classique de l'opéra, pas de drame, pas de gestuelle outrancière, pas de misérabilisme vériste, un miroir tendu au public chic et interlope de son lieu de création, Monte-Carlo.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 EmptyMer 7 Jan 2009 - 13:15

Très belle défense, ça me donne envie d'écouter du Richard Strauss, tiens.

cat
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 EmptyMer 7 Jan 2009 - 13:27

sud273 a écrit:
vous négligez l'atmosphère très bien rendue de salon 1900, Paris, ses cabarets et ses grisettes, en fait l'opéra le plus contemporain de Puccini, qui parle, malgré lui, du temps de son écriture et pas de vieilles histoires légendaires ou du siècle précédent, qui laisse place à la conversation et fait fonctionner une mise en abîme réussie de l'auteur écrivant en scène son oeuvre jouée tour à tour par différents protagonistes.
Il y a plus à creuser là-dedans que dans bien des opéras italiens de la même époque, et plus de modernité que dans les efforts ultérieurs de Puccini pour coller aux évolutions musicales du temps. La Rondine est un adieu à la conception classique de l'opéra, pas de drame, pas de gestuelle outrancière, pas de misérabilisme vériste, un miroir tendu au public chic et interlope de son lieu de création, Monte-Carlo.

Plus moderne que Turandot ? Ah oui, et en quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 EmptyMer 7 Jan 2009 - 13:36

Elvira a écrit:

Plus moderne que Turandot ? Ah oui, et en quoi ?
Turandot est un opéra à numéro avec scènes de foule à la Moussorgsky (très 19ème en fait), La Rondine est plus intimiste et le déroulement est continu: l'intégration du piano sur scène est aussi un élément de cette modernité, c'est un opéra sur le théâtre dans la même mesure qu'Adrienne Lecouvreur, mais le sujet est contemporain et pas légendaire. Il n'y a pas de recours à l'exotisme non plus.

Le Chat a écrit:
Très belle défense, ça me donne envie d'écouter du Richard Strauss, tiens.
oui là au moins on est sûr de ne pas sortir des vieilleries rétrogrades pig
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 EmptyMer 7 Jan 2009 - 13:50

Citation :
Turandot est un opéra à numéro avec scènes de foule à la Moussorgsky (très 19ème en fait), La Rondine est plus intimiste et le déroulement est continu: l'intégration du piano sur scène est aussi un élément de cette modernité, c'est un opéra sur le théâtre dans la même mesure qu'Adrienne Lecouvreur, mais le sujet est contemporain et pas légendaire. Il n'y a pas de recours à l'exotisme non plus.

Ok, sur ce plan-là, c'est peut-être moderne, mais de là à dire que musicalement c'est nettement plus moderne que Turandot, je ne suis pas tellement d'accord. Certes, Turandot a des passages assez "anciens", mais l'acte II et le début de l'acte II sont tout de même audacieux.

(bon la fin de l'acte II est par exemple calquée sur la scène du Jugement d'Aida)
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 EmptyMer 7 Jan 2009 - 14:03

Oui, c'est passionnant, d'autant plus que Sud qui nous dit que la connaissance du texte affaiblit la musique défend La Rondine uniquement d'un point de vue textuel et formel. Very Happy

Parce que musicalement, clairement, face à Turandot, et même face à Tosca...
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 EmptyMer 7 Jan 2009 - 14:04

DavidLeMarrec a écrit:
Oui, c'est passionnant, d'autant plus que Sud qui nous dit que la connaissance du texte affaiblit la musique défend La Rondine uniquement d'un point de vue textuel et formel. Very Happy

Parce que musicalement, clairement, face à Turandot, et même face à Tosca...

Et même face à la fanciulla. batman (et dieu sait si la fanciulla est loin d'être parfaite)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 EmptyMer 7 Jan 2009 - 14:11

non je ne parlais pas du texte et du livret en tant que tel, mais de l'ambiance pleinement perceptible sans recours aux mots. Vous privilégiez le drame grandiloquent (ce qui est curieux pour des amateurs de pélléasseries, moins pour les amatrices d'aïdailleries). La Rondine a pour moi une saveur très proustienne, à mi-chemin entre Guermantes et Verdurin, c'est le versant réussi de La Bohème et la variante high-society d'Il Tabarro.
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 EmptyMer 7 Jan 2009 - 14:15

Turandot n'est pas un drame grandiloquent. tutut
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 EmptyMer 7 Jan 2009 - 14:20

j'aime beaucoup Turandot mais il y a tout de même d'interminables fanfares fortissimo qui feraient peur à n'importe quelle harmonie militaire de la marine américaine siffle
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 EmptyMer 7 Jan 2009 - 14:21

Nous sommes à la cour impériale de Chine tout de même ! Cool On ne va pas non plus mettre des pets de lapin en guise d'hymne impérial !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 EmptyMer 7 Jan 2009 - 14:25

Elvira a écrit:
On n'arrête pas de me dire que je suis un vrai bourrin... Neutral

Moi qui pensais être délicate, je déchante Sad
je n'ai pas de congélateur mais mon piano est toujours dans le garage si tu te sens de le monter au deuxième...
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 EmptyMer 7 Jan 2009 - 14:27

Bourrin ne veut pas dire déménageur ou camioneur. cat
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 EmptyMer 7 Jan 2009 - 14:28

sud273 a écrit:
mais de l'ambiance pleinement perceptible sans recours aux mots. [...] La Rondine a pour moi une saveur très proustienne, à mi-chemin entre Guermantes et Verdurin,
Je suis vraiment navré que tu trouves Proust kitschouille versant dégoulinant, moi j'aime bien. Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 Astrid

Sans les mots, c'est de la musique 1900 si tu veux, mais même pas de celle des cabarets... C'est assez proche des chansons les plus baveuses de Piaf, comme atmosphère.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Invité
Invité



Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 EmptyMer 7 Jan 2009 - 14:34

cat a écrit:
C'est assez proche des chansons les plus baveuses de Piaf, comme atmosphère.
voilà, David a mis le doigt dessus, c'est exactement la raison pour laquelle il faut écouter La Rondine, l'art populaire à son meilleur "correc' et régulier"
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 EmptyMer 7 Jan 2009 - 14:35

C'est plutôt le genre de choses qui me fait fuir. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 EmptyMer 7 Jan 2009 - 14:41

sud273 a écrit:
cat a écrit:
C'est assez proche des chansons les plus baveuses de Piaf, comme atmosphère.
voilà, David a mis le doigt dessus, c'est exactement la raison pour laquelle il faut écouter La Rondine, l'art populaire à son meilleur "correc' et régulier"
Le problème, c'est que moi je préfère le Prisonnier de la Tour à la Vie en Rose, chez Piaf. Confused
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 EmptyMer 7 Jan 2009 - 22:03

Citation :
pets de lapin

J'ai rien fait moi !
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85248
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 EmptyMer 7 Jan 2009 - 22:04

Ca y est t'as décidé de recommencer à flooder toi...
Revenir en haut Aller en bas
senga
Mélomane averti
senga

Nombre de messages : 205
Date d'inscription : 06/12/2008

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 EmptyJeu 8 Jan 2009 - 0:06

En attendant le cr d’écoute d’Elvira, je prévois donc un briefing familial en 3 points :
- préciser que ça n'a rien à voir avec Pelléas (qu’ils exècrent) et leur faire écouter les « très beaux airs » en jouant à fond la carte du pathos qui ne supporte pas la demi-mesure
- insister sur l’aspect historique témoignage d’une époque (mais pas 1900, je crois, plutôt second empire, entre 2 républiques)
- attirer leur attention sur la technique de la mise en abyme : ça a toujours beaucoup de succès effectivement, ça fait intelligent.
Soigner le pique nique de l’entracte.
Et c’est dans la poche. Au cas où ça ne marcherait pas, le service des réclamations, c’est qui ?
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 EmptyJeu 8 Jan 2009 - 0:13

Je crois que, vu l'enthousiasme des présents, ce sera l'organisatrice de la séance elle-même.

Mais c'est bien vu, bien insister sur le contexte, le livret et le pathos, il n'y a pas de raison.

Après, si la glorieuse descendance de Senga manifeste quelques déviances gustatives en grandissant, nous ne pourrons pas être tenus pour responsables. fleurs
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Invité
Invité



Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 EmptySam 10 Jan 2009 - 22:19

je ne suis pas sûr que l'opéra exige du drame primaire, des méchants et des passions criminelles. Tosca est une métaphore caricaturale du désir sexuel quand le pouvoir s'en mêle: c'est plus facile de faire de l'effet avec ce genre de sujet, et d'y mêler le pittoresque historique.

Elvira a écrit:
Et un sujet bien gnangnan comme celui de La Rondine, avec des pages dégoulinantes, sauf quelques exceptions, un livret terne, c'est être un bon opéra ?

Oui, certes dans Tosca la psychologie est peut-être un peu extrème, mais au moins, la musique est BELLE, efficace, sobre, dramatique. Là, pour la rondine, c'est plat.

aurele a écrit:
Cette Rondine était globalement réussie. Angela Gheorghiu même si elle minaude pas mal m'a enchanté sur le plan vocal. Roberta Alagna a fait une performance satisfaisante même si les pleurs dans le duo final qui est magnifique, cela fait too much. Bon Prunier de Brenciu et bonne Lisetta de Lisette Oropesa. Ramey m'a déçu. La mise en scène de Joël est cohérente et agréable, j'ai moins aimé toutefois la mise en scène dans le 2e acte. La direction d'Armiliato était très bien par contre. L'opéra par contre se laisse écouter mais n'est pas extraordinaire, en dehors de "Chi il bel sogno di Doretta" et du duo final qui sont deux très belles pages. Les personnages sont sans intérêt et peu caractérisés en dehors de celui de Magda.

je ne trouve pas que ce soit plat: je pense que c'est un manque de familiarité qui fait dire ça, parce qu'on n'a pas l'habitude d'entendre cet opéra en pièces détachées, preuve que chaque acte constitue un tout stylistiquement: l'agencement est beaucoup plus subtil qu'il n'y parait, l'acte 1 est une conversation à la Pierné (Strauss fera ça plus tard) l'acte deux est une cantate chorale où le personnage principal est le peuple moussorkien, l'acte 3 est ce duo qui ne couronne pas Turandot partiellement parce que le renouvellement en question avait déjà été fait ici, dans une fin sans apothéose ni geste dramatique -d'ailleurs ça se termine silencieusement sur une note sans parole ni mot.

La musique ne dégouline que si on l'approprie à son époque, elle est toujours à deux doigts d'évoquer, le théâtre, le cabaret, le bal musette et les salons interlopes. Je comprends qu'on n'y soit pas sensible, mais je trouve qu'on est là dans une démarche à l'américaine, on s'approche de la comédie de moeurs telle qu'elle est pratiquée par la comédie musicale (on a d'ailleurs une structure de cette ordre, avec les deux couples dont l'un est comique, structure déjà fixée dans le théâtre de Shakespeare et de Shikaneder). Je ne trouve pas non plus qu'ils manquent de caractérisation, d'ailleurs dans la représentation du Met, Prunier et Lisette volaient très nettement la vedette au couple sérieux.
Je pense que vous ne percevez pas les subtilités et l'exactitude des détails parce que ce n'est pas un monde que vous connaissez qui est mis en scène. Je maintiens qu'on est très près d'Un amour de Swann dans cet opéra. Je ne dis pas que le livret soit bon, il manque deux actes qui l'auraient fait fonctionner comme la boucle temporelle de la Recherche, alors que Puccini répète La Bohème, en mieux, dans une version actualisée où le misérabilisme vériste est renvoyé à un spectacle de cirque désuet (comme le sont les préjugés bourgeois qui commandent aux drames intemporels et légendaires des symbolistes).


Dernière édition par Pakontan le Sam 10 Jan 2009 - 22:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 EmptySam 10 Jan 2009 - 22:27

Ce n'est pas le côté intime qui me gêne, c'est ce côté fadasse de la musique, dégoulinant, rien de bien captivant... un duo par ci, un air par là, c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 EmptySam 10 Jan 2009 - 22:37

c'est ça qui est moderne et post-debussyste justement.
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 EmptySam 10 Jan 2009 - 22:43

Quoi ? De la musique ch..., c'est de la musique moderne ? Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 EmptySam 10 Jan 2009 - 22:50

ça n'a pas la même immédiateté que du Vivaldi (mais je trouve ça moins pénible que du Bach en effet)
je ne trouve pas la Rondine ennuyeux, mais je vois bien que ce qui me parle ici fait écho à mon expérience comme au fait que ça se passe presque exactement là où je vis, je reconnais très bien tous les personnages de l'histoire, ça doit être très personnel et premier degré, comme dans American Tragedy, quelque chose dedans me parle de ma famille ou de la réalité telle que je la connais.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 4 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Giacomo Puccini (1858-1924)
Revenir en haut 
Page 4 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: