Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-45%
Le deal à ne pas rater :
Baskets Nike Air Max Tailwind IV à 94€ au lieu de 170€
94 € 170 €
Voir le deal

 

 ...De l'inaudible dans l'écriture contemporaine

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Opérateur opérationnel
Mélomaniaque


Nombre de messages : 596
Age : 264
Localisation : par GPS de préférence
Date d'inscription : 03/10/2006

...De l'inaudible dans l'écriture contemporaine - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: ...De l'inaudible dans l'écriture contemporaine   ...De l'inaudible dans l'écriture contemporaine - Page 2 EmptyDim 29 Avr 2007 - 16:12

Au sujet des pianissimi :
il y a déjà dans "Celeste Aïda" pppp juste avant le si bémol aigu pp.
Comme quoi Verdi était un compositeur très moderne...
Revenir en haut Aller en bas
http://reveurpro.over-blog.com
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85257
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

...De l'inaudible dans l'écriture contemporaine - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: ...De l'inaudible dans l'écriture contemporaine   ...De l'inaudible dans l'écriture contemporaine - Page 2 EmptyDim 29 Avr 2007 - 17:11

Opérateur opérationnel a écrit:
Au sujet des pianissimi :
il y a déjà dans "Celeste Aïda" pppp juste avant le si bémol aigu pp.
Comme quoi Verdi était un compositeur très moderne...

Tellement moderne qu'il s'agit effectivement d'un truc qui ne sert à rien, personne ne chantant ça pianissimo. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Luc Brewaeys
Mélomane averti
Luc Brewaeys

Nombre de messages : 166
Age : 60
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2007

...De l'inaudible dans l'écriture contemporaine - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: ...De l'inaudible dans l'écriture contemporaine   ...De l'inaudible dans l'écriture contemporaine - Page 2 EmptyLun 30 Avr 2007 - 12:12

pana a écrit:
Moi je pense que l'écriture contemporaine aussi compliqué et précise qu'on la connait de nos jour est la preuve que les compositeurs ont du mal a admettre une certaine liberté aux interprètes (au pire les rendent inutile).
Je ne néglige pas qu'il existe une science (sensationnelle) du rythme, mais je pense qu'on pourrait se contenter d'une bande sonore et d'une partition entre les mains pour apprecier certaine musique contemporaine (dès fois je me contenterais juste de la partition)
Les compositeurs d'aujourdh'ui n'ont pas peur du tout d'être interpreté. Je dirais plutôt le contraire, le fait que la musique peut etre interpreté est justement la preuve que la musique a une certaine richesse (et donc qualité). Même l'exemple de Ferneyhough reste debout, les complexités rythmiques sont là, bien entendu, mais aussi sont-elles parfaitement "interprètables". Il suffit d'écouter deux enregistrements (donc versions) différentes, et vous entendrez (éh oui) qu'il y a autant de différence entre deux interprétations qu'entre deux enregistrements de la Cinquième de Beethoven. Une bande sonore ne peut jamais rendre ce qu'un interprète peut faire. Finalement, les rythmes "nouveaux" sont une évolution tout à fait normale dans la musique. Il faut d'ailleurs souligner que jamais la musique n'a évoluée aussi peu qu'au "tant adulé" dixneuvième siècle...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lucbrewaeys.com
ouannier
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5150
Date d'inscription : 21/07/2005

...De l'inaudible dans l'écriture contemporaine - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: ...De l'inaudible dans l'écriture contemporaine   ...De l'inaudible dans l'écriture contemporaine - Page 2 EmptyLun 30 Avr 2007 - 13:00

Xavier a écrit:
Opérateur opérationnel a écrit:
Au sujet des pianissimi :
il y a déjà dans "Celeste Aïda" pppp juste avant le si bémol aigu pp.
Comme quoi Verdi était un compositeur très moderne...

Tellement moderne qu'il s'agit effectivement d'un truc qui ne sert à rien, personne ne chantant ça pianissimo. Laughing

Mauvaise langue ! Ecoute Aïda et après on en reparle... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Amicie
Mélomane du dimanche
Amicie

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 29/04/2007

...De l'inaudible dans l'écriture contemporaine - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: ...De l'inaudible dans l'écriture contemporaine   ...De l'inaudible dans l'écriture contemporaine - Page 2 EmptyLun 30 Avr 2007 - 13:42

Je suis d'accord avec toi Ouannier ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://lesconcertsdathalie.free.fr
Contenu sponsorisé




...De l'inaudible dans l'écriture contemporaine - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: ...De l'inaudible dans l'écriture contemporaine   ...De l'inaudible dans l'écriture contemporaine - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
...De l'inaudible dans l'écriture contemporaine
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: