Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Coffret Pokémon Ultra Premium Dracaufeu 2022 en ...
Voir le deal

 

 Bartok - Le Château de Barbe-Bleue

Aller en bas 
+33
senga
poisson
Hidraot
Jules Biron
Wolferl
Percy Bysshe
Cololi
Jaky
Hippolyte
leo
jpwol
Morloch
Cello
Mehdi Okr
Cleme
WoO
OYO TOHO
Crapio
entropie
Octavian
jerome
*Nico
Stadler
DavidLeMarrec
Alpha
PJF
kougelhof 1er
joachim
felyrops
antrav
Swarm
Xavier
Rubato
37 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe


Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bartok - Le Château de Barbe-Bleue   Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 EmptyMer 4 Nov 2009 - 17:39

jerome a écrit:
Vous pouvez arrêter de morceler mon texte avec vos amuseries, s'il vous plaît ? cat

J'en profite pour te féliciter, tout cela est bien intéressant et fort bien exposé. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
jerome
Fugueur intempéré
jerome


Nombre de messages : 8869
Date d'inscription : 10/03/2008

Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bartok - Le Château de Barbe-Bleue   Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 EmptyMer 4 Nov 2009 - 17:50

Bon, puisque ça morcelle...
(Le pauvre type qui va vouloir tout lire d'une traite, après hehe )
Xavier a écrit:
alors que Bartok tourne en rond pendant assez longtemps pour accompagner le texte du prologue
Voilà, en fait c'est ce que je voulais dire : c'est une mélodie complète, pas un jingle d'introduction.
D'ailleurs, dire que ça tourne en rond me semble réducteur, puisque c'est à mon avis une belle mélodie modale, elle comporte son équilibre, et même en jouant sur les mêmes notes il y a une vraie personnalité et un vrai renouvellement de l'intérêt.
Le but de Debussy est différent.

Méphistophélès a écrit:
J'en profite pour te féliciter, tout cela est bien intéressant et fort bien exposé. Very Happy
Merci Smile Tu en diras un mot, un de ces jours ?
Revenir en haut Aller en bas
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe


Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bartok - Le Château de Barbe-Bleue   Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 EmptyMer 4 Nov 2009 - 17:59

jerome a écrit:
Merci Smile Tu en diras un mot, un de ces jours ?

On avait déjà longuement palabré sur le livret sur ce fil, je crois.
Je vais attendre que tu ais fini. Wink
Parce que c'est vrai que ça morcelle franchement ton exposé (et je sais qu'en postant ce message je morcelle encore plus, que je ferais mieux de commenter au lieu de raconter tout ça pour rien, mais bon...)
Revenir en haut Aller en bas
jerome
Fugueur intempéré
jerome


Nombre de messages : 8869
Date d'inscription : 10/03/2008

Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bartok - Le Château de Barbe-Bleue   Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 EmptyMer 4 Nov 2009 - 21:55

4 : Troisième porte.

Après les deux premières portes renfermant des symboles de violence, les deux suivantes sont liées par une même ambiance de luxuriance merveilleuse. Celle-ci est plutôt courte et s'enchaîne rapidement sur la quatrième, beaucoup plus développée.


4a : La salle du trésor. [06]

La porte s'ouvre avec un bruit métallique (absent du disque). Un rayon de lumière dorée apparaît , et se joint aux deux autres sur le sol. On aperçoit une montagne d'or et d'objets précieux.
Le do# aigu de la flûte resté quelques instants suspendu dans le silence est rejoint par un accord de ré majeur rayonnant et statique, orchestré de cette façon : le célesta balaye l'accord en un arpège continu ; les harpes font trembloter la tierce et la quinte (tremolo pendant 44 mesures) ; trois flûtes en position serrée dans le médium ; trois trompettes en position serrée dans le medium, utilisant la technique du flatterzung (roulement de langue) et vraisemblablement celle du souffle continu ; altos et violoncelles en batteries de triple-croches, certaines notes étant jouées en harmoniques. Ces éléments restent en place sans changement notable pendant toute la section. C'est un véritable rayonnement, aussi brillant et continu que peut l'être la lumière.

Judit est en extase. Ah ! Tant de richesses... Ah ! Tant de richesses... Son chant est ample et aisé, tranquillement installé sur un accord de dominante. Le premier Ah ! (Oh, en hongrois) commence sur la tonique ; le deuxième, dans une sensualité accrue, monte à la neuvième. Judit s'agenouille devant le trésor et en sort des joyaux, une couronne et une cape qu'elle pose sur le seuil. [ je m'abstiens de spoiler, mais bon : Wink ]
Un élément nouveau intervient dans l'orchestre. Bartok extrait deux violons solistes et les fait jouer à l'unisson une mélodie notée P dolce. L'ambition est ici de jouer sur les petits écarts de justesse et de créer grâce à cela un timbre légèrement acide tout en restant léger. Il leur confie un petit thème désinvolte qui va progressivement s'écarter de la tonalité de ré majeur, en intégrant de plus en plus de “fausses notes”. Pour moi, cet élément représente l'ivresse de la richesse, qui ensorcelle et fait peu à peu perdre la tête.
Première apparition – à part le sol# (qui n'est pas en contradiction avec l'accord de ré majeur) seul le ré# est étranger à l'harmonie :
Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 Bb4a

Le chant de Judit se fait lui aussi un peu plus exotique (7e m et M, 4te, tonique diésée) : Combien d'or, de pierreries, diamants, rubis et perles ! Des couronnes scintillantes !
Les deux violons solistes répondent à nouveau ; ils reprennent la note étrangère précédente (ré#) et dessinent une courbe plus hardie :
Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 Bb4a2
Un cor solo intervient à leur suite (mf dolce) et entonne quelques motifs K-like qui introduisent logiquement les paroles de Barbe-Bleue : C'est le trésor de mon château. Judit lui coupe la parole, créant un frottement d'un ton en partant sur sa délicieuse neuvième : Tu es si riche, Kékszakàllù ! Sa phrase entière est un motif K légèrement orné, comme savouré avec gourmandise : elle est émoustillée, c'est clair.

Les violons solistes poussent plus loin leur babillage insensé – rappelez-vous, il y a toujours un gros accord de ré majeur, là-dessous :
Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 Bb4a3
Barbe-Bleue, accompagné du cor, l'amadoue dans le registre aigu : Ces joyaux sans prix sont à toi, prends ces gemmes, prends ces parures. Les violons font leur dernière apparition, complètement en-dehors. Leur deuxième contour mérite le label-K ; tout ceci n'est peut-être finalement qu'une variation de plus en plus ivre sur le nom de l'époux si fortuné :
Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 Bb4a4


4b : Les joyaux sont couverts de sang ! [06 – 1'52]

On l'attendait, il arrive : le sang. Ce sont deux cors (son cuivré, f) qui lancent le premier grincement, dès la fin du dernier motif des violons solistes. Les hautbois et les flûtes s'ajoutent aussitôt, amplifiant la dissonance sur trois octaves. Le scintillement orchestral cesse, il ne reste plus que les trois courageuses trompettes (bravo, les gars !) pour soutenir le thème du sang. Ensemble, ils forment un accord ré – fa# - la – sib, le demi-ton étant marqué avec emphase.

Judit s'écrie : Les joyaux sont couverts de sang ! Elle le regarde, stupéfaite. Les bois aigus insistent lourdement sur le thème du sang, plus mordant que jamais. [Boulez atténue les nuances écrites, il me semble ; je n'entends pas vraiment les ff et f.] Après quelques mesures la tension s'adoucit, et Judit poursuit : Et la belle couronne aussi !
Sans accompagnement, Barbe-Bleue la presse : Ouvre la quatrième porte. Que la lumière entre, ouvre, ouvre... Judit ouvre la quatrième porte.
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav


Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bartok - Le Château de Barbe-Bleue   Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 EmptyLun 9 Nov 2009 - 3:12

J'ai testé ton guide d'écoute.
Un peu ennuyé, peu de choses à dire tellement c'est bien fichu, marre des concerts de louanges !
Pour la forme c'est facile à suivre, riche en extraits du livret, ce qui peut sans doute permettre de suivre sans avoir à s'y référer en même temps (si on l'a lu auparavant). Plein de remarques très parlantes sur le sens dramatique à donner aux éléments de l'orchestration, c'est là le point fort du fil pour moi, montrer la richesse hallucinante de l'orchestration et son rôle très important dans la caractérisation des émotions des deux personnages. Le déroulement de la lecture est bien adapté à celui des pistes à écouter simultanément. Je t'avais fait la remarque d'un désir que j'avais d'y lire plus de réflexions sur l'analyse et de morceaux de partoche mais j'ai l'impression que tu en es plus généreux au fur et à mesure que tu avances dans l'oeuvre.

C'est un opéra que j'écoute fréquemment, au moins une ou deux pistes par jour, pas souvent avec le livret. Et la musique de Bartok dans le Château est extrêmement séduisante, l'écouter plonge le sujet — je suis moi-même mon propre sujet d'expériences — dans un état d'extase béate, lui fait subir la poussée d'Archimède, on risque de passer à côté de pas mal de chose, de n'en voir que les contours, ce que j'ai tendance à faire sans doute. Ce n'est pas non plus une raison pour se passer de ces petits plaisirs. Embarassed
En lisant tout ça j'ai été frappé par le caractère plus conflictuel de la rencontre entre Judit et Quetzalcoatl Kééékszakàllù que je ne le croyais. Tu sembles montrer que la musique clive le couple, il est rarement uni, Judit apparaît comme une emm...euse, même dans ses supplication l'orchestre la propose comme vindicative. C'est déjà dans le livret mais on dirait que Bartok a voulu renforcer cet aspect. On pourrait dire que la pulsion de mort n'est pas à l'oeuvre uniquement chez Barbe-Bleue, Judit ne la défléchit pas plus au bout du compte et les interventions sont souvent doublées de motifs morbides, je pense à Wozzeck et ces intervalles signifiant le couteau ou la mort intervenant bien avant leur apparition sur scène. Et tu décris très bien le caractère radieux de l'orchestration dans pas mal de passages mais il intervient finalement dans la contemplation de biens matériels et peu dans le lien amoureux il me semble, ce n'est pas la suite en tout cas qui va me contredire j'imagine.
Revenir en haut Aller en bas
jerome
Fugueur intempéré
jerome


Nombre de messages : 8869
Date d'inscription : 10/03/2008

Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bartok - Le Château de Barbe-Bleue   Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 EmptyLun 9 Nov 2009 - 9:01

Ce dernier point est très intéressant, dommage que je n'aie pas le temps de bien répondre.
Je dirais que Bartok met certaines pistes d'interprétation dans sa partoche, mais qu'elles peuvent changer de sens selon les versions. Judit emmerdeuse, à certains moments ça dépend entièrement du ton que va prendre la chanteuse.
Mais oui, la relation est commentée de manière très fine par la musique, on n'a pas fini de relever des détails et d'en débattre. Smile

Pour les détails d'écriture, je ne suis quand même pas assez à l'aise avec ce langage pour m'aventurer bien loin.

Cette présentation a surtout un but de propagande Barbebleuite, elle se veut une introduction à l'oeuvre pour ceux qui, par exemple, auraient écouté une fois sans trop accrocher. Smile
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav


Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bartok - Le Château de Barbe-Bleue   Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 EmptyMar 10 Nov 2009 - 0:55

jerome a écrit:

Je dirais que Bartok met certaines pistes d'interprétation dans sa partoche, mais qu'elles peuvent changer de sens selon les versions. Judit emmerdeuse, à certains moments ça dépend entièrement du ton que va prendre la chanteuse.

Je ne suis pas tout à fait d'accord pour voir la violence de Judit réservée à son chant. Tu as très bien montré son intransigeance par ailleurs dans maints détail de l'orchestration.

1c

Je suis étonné de la voir dans le désir de changer l'homme (le château) qu'elle vient d'épouser, si précocement. Elle lui reproche ce qu'il est mais pas la relation qu'elle a noué avec lui. Une insatisfaction surprenante concernant l'objet qu'elle vient juste d'investir, pas une banale scène de ménage d'un couple vieillissant.
Le grand ostinato du début de la piste 2 est aussi celui de sa propre obstination à forcer la nature de BB. L'ostinato se ranime vers la fin du passage 1c "tout est sombre" sous une forme moins marquée mais à nouveau insistante.

1d

3'22 et suivantes, encore son désir de forcer un BB farouche et taciturne. La phrase musicale qu'elle répète, Troyanos ou pas, est inflexible, sans parler de l'orchestre qui semble soutenir ses ordres à grands coups de cors. Elle semble toute mobilisée par ce désir de changement sans même connaître les raisons de cette obscurité douloureuse.

1e
Ne parlons pas de ses "Ouvre, ouvre, ouvre !" [3: 0'50] Intraitables et l'orchestre revient marteler comme tu le dis "avec la plus grande violence".
La force ne suffit pas, elle tente la séduction sans tenir compte des émotions et des mises en gardes de BB. Elle n'est pas intéressée par ses craintes mais par ce qu'il pourrait lui cacher. Là encore le livret la situe en dehors d'une relation amoureuse.

2a J'avoue que là elle fléchit, le coup de la salle de torture l'a mise KO bedo
Les trilles sont vraiment ses tremblements de peur.

Mais 2c, son obstination pressante revient avec une marche montante de cordes des plus décidées "Donne-moi les clés". Comme si la porte précédente ne lui avait pas permis de modifier son projet, de se poser et d'essayer de comprendre. Elle est taillée à l'emporte-pièce, un peu primaire (ou masochiste fouet )
Tu dis que c'est l'amour qui anime ce désir mais je n'entends rien de tel dans l'orchestre, le ton reste militaire, tu parles d'impatience d'ailleurs.

3'13
C'est au tour de BB de lui demander pourquoi elle fait tout ce cinéma, elle répond "par amour" mais le seul matériel qui baigne cette ambiance c'est la trille nerveuse, le motif du sang, encore la violence. On n'est pas loin des échanges entre Marie et Wozzeck ou peut aussi apparaître ce même motif de seconde mineure, le couteau.

3a
J'adore le passage où BB dans l'armurerie appelle "Judit, Judit", son chant plongé dans des appels de violoncelles [0'53 à 1'04] un moment de réelle tendresse dans cette fureur féminine. Un moment d'amour au milieu de tout ce sang et c'est BB qui l'apporte, des timbres enfin boisés.

3b
à partir de là, les cordes graves semblent représenter BB, plaintif,laissant le chant de Judit isolé fait d'imprécations cinglantes et aigües, C'est BB qu'on bat.

3c
Franchement dans cette section le contraste entre un BB presque sensuel (accords arpégés de harpe) et le chant toujours aigu et hystérique de Judit est saisissant (je veux bien admettre qu'ici c'est Tatiana qui met la gomme) mais le rapport violent semble inversé.

Je ne dis pas que c'est ma vision de Judit et de ce couple, mais je trouve que l'orchestration ne met pas de côté cette interprétation. Peut-être que le couple Bartok avait de ces moment tension ? Enfin on attend la réconciliation sur l'oreiller, Bartok aurait fait ça avec un soin et un talent qu'on n'ose imaginer. Embarassed


Dernière édition par natrav le Mar 10 Nov 2009 - 1:09, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav


Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bartok - Le Château de Barbe-Bleue   Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 EmptyMar 10 Nov 2009 - 1:05

jerome a écrit:


Cette présentation a surtout un but de propagande Barbebleuite, elle se veut une introduction à l'oeuvre pour ceux qui, par exemple, auraient écouté une fois sans trop accrocher. Smile

Et je ne suis pas non plus d'accord avec cette assertion pour le moins discutable. Je suis convaincu que cette lecture est enrichissante à plus d'un titre pour celui qui connaît et aime l'oeuvre également, j'ai découvert beaucoup de choses là-dedans, les effets de zoom sur le chant, assez génial, les motifs qu'on ne repère pas toujours facilement et leur utilisation dramatique, la description (ô combien agréable à lire) de pas mal de passages qui révèle la sensualité de cet orchestre. J'attends la suite. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
jerome
Fugueur intempéré
jerome


Nombre de messages : 8869
Date d'inscription : 10/03/2008

Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bartok - Le Château de Barbe-Bleue   Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 EmptyMar 10 Nov 2009 - 1:32

natrav a écrit:
1c
Je suis étonné de la voir dans le désir de changer l'homme (le château) qu'elle vient d'épouser si précocement. Elle lui reproche ce qu'il est mais pas la relation qu'elle a noué avec lui. Une insatisfaction surprenante concernant l'objet qu'elle vient juste d'investir, pas une banale scène de ménage d'un couple vieillissant.
D'un autre côté, plus prosaïquement : une fraîche jeune fille qui pénètre dans le château tout glauque d'un grand escogriffe, c'est pas étonnant qu'elle commence à dire "oh, c'est tout noir là-dedans !". Je ne la sens pas spécialement investie, à ce moment, de la malignité que tu soulignes.


Citation :
1c
L'ostinato se ranime vers la fin du passage 1c "tout est sombre" sous une forme moins marquée mais à nouveau insistant.
Oui, et il cesse un bref instant pendant la réplique précédente de BB. Quand il reprend il accompagne à nouveau Judit, donnant effectivement l'impression de souligner sa psychologie à elle ; donc oui, une certaine agitation.

Citation :
1e
Ne parlons pas de ses "Ouvre, ouvre, ouvre !"
Elle n'est pas intéressée par ses craintes mais par ce qu'il pourrait lui cacher.
2c
son obstination pressante
Tu dis que c'est l'amour qui anime ce désir mais je n'entends rien de tel dans l'orchestre, le ton reste militaire, tu parles d'impatience d'ailleurs.
Tu interprètes clairement les choses dans le sens d'une Judit harcelante.
Si on se met du côté d'une fraîche jeune fille sincèrement folle de BB, on peut quand même être touché par ses illusions qui tombent une à une, et qui peuvent expliquer sa hargne.
C'est humain, quoi. Le monstre véritable pour moi c'est quand même le château, pas Judit.

Citation :
3'13
elle répond "par amour" mais le seul matériel qui baigne cette ambiance c'est la trille nerveuse, le motif du sang, encore la violence. On n'est pas loin des échanges entre Marie et Wozzeck ou peut aussi apparaître ce même motif de seconde mineure, le couteau.
Tu sous-entends presque qu'ils sont sur le point de se trucider.
Je vois ce passage comme une délibération de BB : il est scotché par ce mot. Mais la déclaration n'a pas sa saveur bienfaisante puisqu'elle le coince dans ses retranchements : il est obligé de céder.

Citation :
3a
Un moment de réelle tendresse au milieu de tout ce sang et c'est BB qui l'apporte, des timbres enfin boisés.
Tu peux mettre en avant celui-ci, mais d'un autre côté Judit aussi a un air tendre (J'ouvrirai doucement, gentiment...)

Citation :
3b
à partir de là, les cordes graves semblent représenter BB, plaintif,laissant le chant de Judit isolé fait d'imprécations cinglantes et aigües, C'est BB qu'on bat.
3c
le contraste entre un BB presque sensuel (accords arpégés de harpe) et le chant toujours aigu et hystérique de Judit est saisissant (je veux bien admettre qu'ici c'est Tatiana qui met la gomme)
Oui c'est flagrant, là ! Shocked Mais Troyanos rajoute un truc, je trouve. Elle est impérative à un point...

Citation :
Peut-être que le couple Bartok avait de ces moment tension ?
J'avais posté une citation il y a quelques temps, Bartok qui explique à sa soeur qu'il se sentira seul toute sa vie, un truc comme ça.
Citation :
la réconciliation sur l'oreiller, Bartok aurait fait ça avec un soin et un talent qu'on n'ose imaginer. Embarassed
Ah ouais ! bounce
Quelque part, ils sont plutôt love entre le jardin et le royaume... Smile
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav


Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bartok - Le Château de Barbe-Bleue   Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 EmptyMar 10 Nov 2009 - 1:49

jerome a écrit:
natrav a écrit:
1c
Une insatisfaction surprenante concernant l'objet qu'elle vient juste d'investir, pas une banale scène de ménage d'un couple vieillissant.
D'un autre côté, plus prosaïquement : une fraîche jeune fille qui pénètre dans le château tout glauque d'un grand escogriffe, c'est pas étonnant qu'elle commence à dire "oh, c'est tout noir là-dedans !". Je ne la sens pas spécialement investie, à ce moment, de la malignité que tu soulignes.

C'était aussi une remarque plus général sur l'ensemble de l'oeuvre, en un rien de temps elle critique tout. Ele ne dit pas seulement "ça sent le renfermé" elle dit aussi "je veux ouvrir les fenêtres". Mais j'admets qu'elle a le droit de dire que son palais sent le fauve. Mr. Green

Citation :
Citation :
1e
Ne parlons pas de ses "Ouvre, ouvre, ouvre !"
Elle n'est pas intéressée par ses craintes mais par ce qu'il pourrait lui cacher.
2c
son obstination pressante
Tu dis que c'est l'amour qui anime ce désir mais je n'entends rien de tel dans l'orchestre, le ton reste militaire, tu parles d'impatience d'ailleurs.
Tu interprètes clairement les choses dans le sens d'une Judit harcelante.
Si on se met du côté d'une fraîche jeune fille sincèrement folle de BB, on peut quand même être touché par ses illusions qui tombent une à une, et qui peuvent expliquer sa hargne.
C'est humain, quoi. Le monstre véritable pour moi c'est quand même le château, pas Judit.

Bien sûr, mais la musique de la fraîche jeune fille elle ne saute pas souvent aux oreilles, ce n'est pas la lettre à Elise. Oui, elle a le droit d'être déçue par ce qu'elle découvre, mais on dirait que ça ne fait qu'attiser sa folie du nettoyage et son besoin de démasquer les moindres saletés du Château. Et l'orchestre va quand même dans ce sens quand elle exige les clés, ça martèle, ça trille... Une soif qui augmente au fur et à mesure, une course à l'abîme peut-être, une forme de suicide. mais là je parle du livret, plus de la musique.

Citation :
Citation :
3'13
elle répond "par amour" mais le seul matériel qui baigne cette ambiance c'est la trille nerveuse, le motif du sang, encore la violence. On n'est pas loin des échanges entre Marie et Wozzeck ou peut aussi apparaître ce même motif de seconde mineure, le couteau.
Tu sous-entends presque qu'ils sont sur le point de se trucider.
Je vois ce passage comme une délibération de BB : il est scotché par ce mot. Mais la déclaration n'a pas sa saveur bienfaisante puisqu'elle le coince dans ses retranchements : il est obligé de céder.

Oui, mais alors le motif du sang ?

Citation :
Citation :
3a
Un moment de réelle tendresse au milieu de tout ce sang et c'est BB qui l'apporte, des timbres enfin boisés.
Tu peux mettre en avant celui-ci, mais d'un autre côté Judit aussi a un air tendre (J'ouvrirai doucement, gentiment...)
Oui, j'admets qu'elle est souvent très douce et très caline. Tu la connais bien ? T'as son numéro ?



Citation :
Quelque part, ils sont plutôt love entre le jardin et le royaume... Smile
Tu nous raconteras, dis ? Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
jerome
Fugueur intempéré
jerome


Nombre de messages : 8869
Date d'inscription : 10/03/2008

Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bartok - Le Château de Barbe-Bleue   Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 EmptyMar 10 Nov 2009 - 2:18

natrav a écrit:
Bien sûr, mais la musique de la fraîche jeune fille elle ne saute pas souvent aux oreilles, ce n'est pas la lettre à Elise.
Oui, je suppose un côté fleur-bleue à Judit qu'on n'entend pas à l'orchestre, c'est vrai. Ça reste un présupposé du livret, quelque part. Et Bartok n'est pas là pour écrire une féerie comme le Prince, il met l'accent sur le drame. Mais rien n'empêche d'imaginer qu'il y ait eu un peu de romance en amont.

Citation :
Oui, mais alors le motif du sang ?
Ben, j'interprétais ça comme "le sang qui monte aux tempes de BB", mais c'est un peu tiré hehe
Mais crois-tu que ces allusions au sang aient réellement quelque chose de sanguinaire ? On sait que BB n'a pas assassiné ses femmes, c'est le château qui saigne quand on s'approche trop (cf. l'allusion à la plaie ouverte). Il joue un peu le rôle de signal d'alarme, ce son c'est aussi celui de la panique de BB quand il se sent menacé.
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav


Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bartok - Le Château de Barbe-Bleue   Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 EmptyMar 10 Nov 2009 - 8:08

Non, , d'accord, nous ne sommes pas dans l'expressionnisme de Wozzeck, la poésie infiltre plus ce conte que le fait divers crapoteux de Berg. Le sang ici c'est bien plus l'angoisse des deux protagonistes que le meurtre de Judit à venir.
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav


Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bartok - Le Château de Barbe-Bleue   Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 EmptyMer 13 Jan 2010 - 0:21

Deux instants absolument irrésistibles à mes oreilles, la langue hongroise est magique. drunken

Porte 5:

Judit:
AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !
(à sniffer uniquement dans l'interprétation de Troyanos)

Un peu plus loin...

Kérszakàllù:
Judit, Judit, csokra vàrlak.
Guyere, vàrlak, Judit vàrlak.

[Judith, Judith. Je t'attends pour un baiser ! Viens, je t'attends. Judith je t'attends.]
Revenir en haut Aller en bas
OYO TOHO
Des chiffres et des Lettres
OYO TOHO


Nombre de messages : 6993
Localisation : LH
Date d'inscription : 05/06/2007

Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bartok - Le Château de Barbe-Bleue   Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 EmptyVen 30 Avr 2010 - 13:37

vous avez comme moi la partition qui est à télécharger sur IMSLP ? (partie vocale + accompagnement au piano).
Je me demandais si les pianistes s'étaient déjà amusés à jouer cette partition au piano et si ça pouvait potentiellement rendre quelque chose de faire un piano/voix là-dessus ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/decapitum
jerome
Fugueur intempéré
jerome


Nombre de messages : 8869
Date d'inscription : 10/03/2008

Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bartok - Le Château de Barbe-Bleue   Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 EmptyVen 30 Avr 2010 - 13:45

Tu peux indiquer où exactement stp ? Je ne la vois pas scratch
Revenir en haut Aller en bas
OYO TOHO
Des chiffres et des Lettres
OYO TOHO


Nombre de messages : 6993
Localisation : LH
Date d'inscription : 05/06/2007

Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bartok - Le Château de Barbe-Bleue   Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 EmptyVen 30 Avr 2010 - 14:07

tu cherches "Bartok", tu vas en bas de la page des résultats et tu cliques pour afficher les 20 résultats suivants. C'est le dernier lien sur la deuxième page de résultats normalement. Tu joues du piano ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/decapitum
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94365
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bartok - Le Château de Barbe-Bleue   Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 EmptyVen 30 Avr 2010 - 14:11

Le début est évidemment jouable, la suite beaucoup moins facile à mettre en place, non pas digitalement, mais des rythmes biscornus et de plus en plus de contrechants.

En revanche, ça me paraît typiquement le genre de truc pas exploitable, qui chanterait ça ? C'est pas franchement exaltant à jouer paisiblement chez soi, c'est vraiment quelque chose qui appelle le théâtre et l'orchestre, comme Pelléas.

Mais ce n'est que mon avis.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
jerome
Fugueur intempéré
jerome


Nombre de messages : 8869
Date d'inscription : 10/03/2008

Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bartok - Le Château de Barbe-Bleue   Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 EmptyVen 30 Avr 2010 - 14:17

Olivier a écrit:
tu cherches "Bartok", tu vas en bas de la page des résultats et tu cliques pour afficher les 20 résultats suivants. C'est le dernier lien sur la deuxième page de résultats normalement. Tu joues du piano ?
Ah oui ! ça n'apparaissait pas dans la page Bartok en cherchant dans l'index alphabétique Shocked

merci ! Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy cheers cheers cheers sunny sunny sunny bounce bounce bounce bounce bounce
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 89004
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bartok - Le Château de Barbe-Bleue   Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 EmptyVen 30 Avr 2010 - 14:19

Très bon plan ça, merci Olivier.
Revenir en haut Aller en bas
jerome
Fugueur intempéré
jerome


Nombre de messages : 8869
Date d'inscription : 10/03/2008

Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bartok - Le Château de Barbe-Bleue   Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 EmptyVen 30 Avr 2010 - 14:19

bounce bounce bounce bounce bounce bounce bounce bounce bounce bounce bounce bounce bounce bounce bounce bounce bounce bounce bounce bounce bounce bounce bounce bounce bounce bounce bounce bounce
Revenir en haut Aller en bas
OYO TOHO
Des chiffres et des Lettres
OYO TOHO


Nombre de messages : 6993
Localisation : LH
Date d'inscription : 05/06/2007

Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bartok - Le Château de Barbe-Bleue   Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 EmptyVen 30 Avr 2010 - 14:26

Merci pour tous ces remerciements !
On ne parle pas assez de IMSLP mais on peut y trouver pas mal de choses (de Bartok, il y a aussi les 4 pièces pour orchestre, des sonates, des concertos, etc. On peut aussi trouver du Koechlin par exemple... et pas mal de choses assez récentes en fait). J'ai toujours cherché en tapant le nom du compositeur dans la petite barre de recherche du site, je ne sais pas si les résultats sont meilleurs comme ça ou non.

@ David : le problème, c'est que tout le monde n'a pas un orchestre à sa disposition comme toi !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/decapitum
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 89004
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bartok - Le Château de Barbe-Bleue   Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 EmptyVen 30 Avr 2010 - 14:28

Olivier a écrit:
de Bartok, il y a aussi les 4 pièces pour orchestre

Je ne trouve que des parties séparées pour ma part... à moins que j'aie mal cherché.
Revenir en haut Aller en bas
OYO TOHO
Des chiffres et des Lettres
OYO TOHO


Nombre de messages : 6993
Localisation : LH
Date d'inscription : 05/06/2007

Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bartok - Le Château de Barbe-Bleue   Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 EmptyVen 30 Avr 2010 - 14:36

en effet il y a un fichier pour chaque pupitre et pas de fichier complet (ils mettent "complete score" dans ces cas-là pour ceux qui ne parlent pas anglais Very Happy)...
En fait, tu peux tomber sur tout et n'importe quoi : par exemple, parfois, tu n'as qu'une partition manuscrite quasi illisible... et d'autres fois tu as la partition complète d'un opéra avec tous les pupitres + toutes les voix.
En tout cas, c'est un peu grâce à ce site que je joue du Koechlin en ce moment... ou que je me suis amusé à jouer le Requiem de Fauré au piano, etc.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/decapitum
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94365
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bartok - Le Château de Barbe-Bleue   Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 EmptyVen 30 Avr 2010 - 14:40

Xavier a écrit:
Très bon plan ça, merci Olivier.
Mais comme ce n'est pas libre de droits en Europe, tu ne feras malheureusement que regarder la page de chargement. Smile

Ca pose cela dit clairement la question de l'harmonisation des droits d'auteur dans le monde. Là, en l'occurrence, c'est la prime au moins-disant, et les européens peuvent bien s'arc-bouter sur leur droit sottement restrictif au lieu d'obtenir une législation globale un peu plus protectrice, ils se font piller d'autant plus.


Dernière édition par DavidLeMarrec le Ven 30 Avr 2010 - 14:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94365
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bartok - Le Château de Barbe-Bleue   Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 EmptyVen 30 Avr 2010 - 14:41

Olivier a écrit:
@ David : le problème, c'est que tout le monde n'a pas un orchestre à sa disposition comme toi !
Heu... une troupe de chanteurs, peut-être, mais un orchestre... hehe
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
jerome
Fugueur intempéré
jerome


Nombre de messages : 8869
Date d'inscription : 10/03/2008

Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bartok - Le Château de Barbe-Bleue   Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 EmptyVen 30 Avr 2010 - 14:45

Et mon imprimante qui déconne... Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad
C'est épuisé en Dover... mais il y a un exemplaire d'occase à 999,98$ sur Amazon.com Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94365
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bartok - Le Château de Barbe-Bleue   Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 EmptyVen 30 Avr 2010 - 14:48

jerome a écrit:
Et mon imprimante qui déconne... Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad
C'est épuisé en Dover... mais il y a un exemplaire d'occase à 999,98$ sur Amazon.com Mr.Red
http://www.google.fr/search?client=opera&rls=fr&q=corep&sourceid=opera&ie=utf-8&oe=utf-8

Les tarifs sont raisonnables.

Ca se trouve légalement pour 60€ chez Di-Arezzo (vous plaignez pas, j'ai payé Gezeichneten 90€ Rolling Eyes ).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
OYO TOHO
Des chiffres et des Lettres
OYO TOHO


Nombre de messages : 6993
Localisation : LH
Date d'inscription : 05/06/2007

Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bartok - Le Château de Barbe-Bleue   Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 EmptyVen 30 Avr 2010 - 14:57

DavidLeMarrec a écrit:
Xavier a écrit:
Très bon plan ça, merci Olivier.
Mais comme ce n'est pas libre de droits en Europe, tu ne feras malheureusement que regarder la page de chargement. Smile

pour ma part, c'est ce que je fais : je regarde la page de chargement et je retrouve les notes à l'oreille. Ca évite de gâcher du papier ou de s'énerver sur la molette de la souris.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/decapitum
Hippolyte
Mélomane chevronné
Hippolyte


Nombre de messages : 3084
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bartok - Le Château de Barbe-Bleue   Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 EmptySam 1 Mai 2010 - 12:13

DavidLeMarrec a écrit:
Xavier a écrit:
Très bon plan ça, merci Olivier.
Mais comme ce n'est pas libre de droits en Europe, tu ne feras malheureusement que regarder la page de chargement. Smile

Surprised Mince, je n'ai pas fait attention à cette mention et j'ai innocemment téléchargé la chose !
Revenir en haut Aller en bas
Cello
Chtchello
Cello


Nombre de messages : 5728
Date d'inscription : 03/01/2007

Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bartok - Le Château de Barbe-Bleue   Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 EmptyJeu 6 Mai 2010 - 12:17

Deuxième écoute de cette oeuvre et ça y est, j'aime sans réserve.

Wolfgang a écrit:


Le livretJe trouve que le livret n'est pas franchement exaltant. Les dialogues sont parfois à dormir debout, il se répètent inlassablement les mêmes phrases par moment. L'histoire ne vas pas chercher bien loin, m'a paru bien pauvre d'un point de vue littéraire, ça reste un conte dont le sens ne paraît guère maîtrisé et on ne sait pas où on veut en venir. D'ailleurs, Balazs a dédicacé le livret à Kodaly et Bartok à la fois, espérant que Kodaly se charge dans écrire la musique. Le sens est flou, il y a une demi-morale pas bien maîtrisée, quelques pistes de psychologies bien pauvres (la psychologie des personnages est vraiment parcellaire... Certes l'opéra dure une heure, mais il y a des contradictions inexplicables – Barbe-bleue qui insiste pour que Judith retourne vers sa famille au début?). On sent une sortie des règles de base du conte et ainsi on ne sait plus trop où on se trouve (morale? sens de l'histoire?). Bon, après, ce n'est non plus trop désagréable. Mais on est loin du chef d'oeuvre. C'est un livret moyen.

J'ai pour ma part été très séduit par le livret. Je suis d'accord avec les critiques que tu émets mais on est ici devant un conte noir. Les contradictions dans la psychologie des personnages sont assez fréquentes et pas très importantes dans ce genre. J'ai un faible pour ce foisonnement symbolique lugubre. Certes, ce n'est pas très profond mais encore une fois, je suis plus attaché à l'ambiance vénéneuse et surnaturelle qu'à ce que pensent les personnages. Un cauchemar ne doit pas être logique.

Wolfgang a écrit:
La musique

La musique est sublime, et colle à la perfection. Autant le livret me gêne sur la durée à cause du manque de sens, autant la musique est maîtrisée à merveille sur toute la durée, en prenant les étapes (les portes) les unes après les autres. On a des couleurs orchestrales que je qualifierais d'hivernales, absolument magnifiques en tout point, et on sent la patte de Bartok. Une musique typiquement descriptive, servie par une orchestration d'une grande finesse. On suit les étapes selon les principe de tension/détente, qui est ici magnifiquement utilisé, avec une grande variété de thèmes et de couleurs, donc une très grande richesse dans l'ensemble. Les lignes de chant sont belles. J'ai trouvé que l'interprétation était très belle, respectait les nuances et le sens global.

Là par contre, je suis tout à fait d'accord. L'orchestration est superbe. Toutes les portes sont bien différenciées et à chaque fois de façon impressionnante. Tension/détente, bien sûr mais aussi contraste entre la progression dans la frénésie de Judit et les interventions laconiques et presque désabusées de Barbe-Bleue qui rend la conclusion inévitable. D'accord aussi pour les lignes de chant, le grand test pour moi. Rien d'excessif ou d'artificiel ici, c'est très beau.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 89004
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bartok - Le Château de Barbe-Bleue   Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 EmptyJeu 6 Mai 2010 - 14:00

Cello a écrit:
Deuxième écoute de cette oeuvre et ça y est, j'aime sans réserve.

Ah! Very Happy

Alors dans ce cas il y a beaucoup de chances que tu aimes autant les Pièces opus 12 et le Prince de bois.
Revenir en haut Aller en bas
jerome
Fugueur intempéré
jerome


Nombre de messages : 8869
Date d'inscription : 10/03/2008

Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bartok - Le Château de Barbe-Bleue   Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 EmptyJeu 6 Mai 2010 - 14:03

Xavier a écrit:
Alors dans ce cas il y a beaucoup de chances que tu aimes autant les Pièces opus 12 et le Prince de bois.
N'exagérons rien tutut
Il y a un souffle dans le Château qu'on ne retrouve pas dans les deux autres, pour moi c'est très net.

Cello mains
Si ce n'est que la force descriptive de l'orchestre est intimement liée à l'univers psychologique, plus encore qu'à une "vulgaire" description du château et des salles amha. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 89004
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bartok - Le Château de Barbe-Bleue   Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 EmptyJeu 6 Mai 2010 - 14:05

Oui, "autant" est une façon de parler.
Mais pour moi, même si c'est moins sombre et peut-être moins profond, le Prince de bois est quasiment dans les mêmes hauteurs. (dans un style plus lumineux c'est certain)
Et même, au niveau orchestral, les textures sont nettement plus riches et colorées.
Revenir en haut Aller en bas
Cello
Chtchello
Cello


Nombre de messages : 5728
Date d'inscription : 03/01/2007

Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bartok - Le Château de Barbe-Bleue   Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 EmptyJeu 6 Mai 2010 - 14:11

Le Prince de Bois, j'avais de toute façon prévu de réessayer. Dans mon souvenir, ce n'était pas mauvais du tout mais il y avait de longs tunnels entre les passages intéressants.

De façon plus générale, je pense que c'est surtout par rapport à l'opéra que le déclic s'est fait et c'est dans cette voie que je vais poursuivre en priorité.

jerome a écrit:
Cello mains
Si ce n'est que la force descriptive de l'orchestre est intimement liée à l'univers psychologique, plus encore qu'à une "vulgaire" description du château et des salles amha. Smile

Oui, on est d'accord. Je voulais juste dire que l'univers psychologique m'intéresse moins que toute cette imagerie sinistre même si celle-ci en est le reflet.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 89004
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bartok - Le Château de Barbe-Bleue   Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 EmptyJeu 6 Mai 2010 - 14:15

Cello a écrit:
Le Prince de Bois, j'avais de toute façon prévu de réessayer. Dans mon souvenir, ce n'était pas mauvais du tout mais il y avait de longs tunnels entre les passages intéressants.

Pour moi il n'y a absolument aucun tunnel, mais je te conseille de suivre l'argument. Smile
Revenir en haut Aller en bas
jerome
Fugueur intempéré
jerome


Nombre de messages : 8869
Date d'inscription : 10/03/2008

Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bartok - Le Château de Barbe-Bleue   Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 EmptyJeu 6 Mai 2010 - 14:17

Xavier a écrit:
Et même, au niveau orchestral, les textures sont nettement plus riches et colorées.
Oui sans doute, mais ça m'importe peu. On n'est pas en train de comparer des écrans LCD, "8 millions de couleurs, 16 millions...", c'est splendide certes mais ces considérations-là restent en surface.

Cello a écrit:
Oui, on est d'accord. Je voulais juste dire que l'univers psychologique m'intéresse moins que toute cette imagerie sinistre même si celle-ci en est le reflet.
Ah bah alors non, on n'est pas d'accord hehe
Pour moi l'imagerie sinistre n'est belle que parce qu'elle remue des choses vraies et essentielles, sinon ça reste un joli blockbuster.

Enfin, tout ça c'est des nuances, félicitons-nous déjà de concert qu'un pareil truc existe Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Cello
Chtchello
Cello


Nombre de messages : 5728
Date d'inscription : 03/01/2007

Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bartok - Le Château de Barbe-Bleue   Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 EmptyJeu 6 Mai 2010 - 14:22

Ah si on est d'accord puisque je dis que l'imagerie est le reflet de la psychologie.

Je me réexplique: je me moque de faire l'analyse du profil des protagonistes et de leurs motivations. L'imagerie me fascine...

Citation :
parce qu'elle remue des choses vraies et essentielles

... et que ça me parle.

Tu vois qu'on est d'accord.
Revenir en haut Aller en bas
Анастасия231
Mélomane chevronné
Анастасия231


Nombre de messages : 13433
Age : 28
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bartok - Le Château de Barbe-Bleue   Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 EmptyVen 4 Fév 2011 - 22:47

L'unique opéra de Bartok fut achevé en 1911, mais la première représentation eut lieu sept ans plus tard. En écrivant le livret, son compatriote Béla Balazs s'inspira du drame de Maeterlinck, Ariane et Barbe-Bleue, que Paul Dukas avait transformé en opéra quelques années plus tôt - Mais l'intrigue changea complètement puisque les deux personnages centraux, Barbe-Bleue et sa nouvelle femme, Judith, restent sur scène pendant tout l'opéra.
L'opéra commence par un bref prologue avant que le rideau ne se lève sur l'entrée de style gothique du château. Barbe-Bleue implore Judith de reconsidérer sa décision de venir vivre avec lui, mais elle demeure résolue, persuadée qu'elle peut apporter amour et chaleur au décor lugubre qui l'entoure. Elle demande à Barbe-Bleue de lui apporter les clefs afin d'ouvrir les portes closes qu'elle a remarquées à son arrivée. Il obéit à contrecœur. La première porte s'ouvre, révélant la chambre de tortures de Barbe-Bleue. Judith ne se laisse pas décourager par cet horrible spectacle, elle souhaite à tout prix découvrir le secret qui se cache derrière les autres portes, bien que toutes soient maculées de taches de sang. Lorsqu'elle ouvre la septième et dernière porte, elle comprend ce qui l'attend. Elle suit alors les trois précédentes femmes de Barbe-Bleue et le château est à nouveau plongé dans l'obscurité...
Revenir en haut Aller en bas
https://soundcloud.com/nastia_vinogradova94
CorvusCorax
Mélomaniaque
CorvusCorax


Nombre de messages : 835
Age : 52
Localisation : Paris - France
Date d'inscription : 16/12/2010

Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bartok - Le Château de Barbe-Bleue   Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 EmptySam 5 Fév 2011 - 6:46

Vinogradovsky a écrit:
L'unique opéra de Bartok fut achevé en 1911, mais la première représentation eut lieu sept ans plus tard. En écrivant le livret, son compatriote Béla Balazs s'inspira du drame de Maeterlinck, Ariane et Barbe-Bleue, que Paul Dukas avait transformé en opéra quelques années plus tôt - Mais l'intrigue changea complètement puisque les deux personnages centraux, Barbe-Bleue et sa nouvelle femme, Judith, restent sur scène pendant tout l'opéra.
L'opéra commence par un bref prologue avant que le rideau ne se lève sur l'entrée de style gothique du château. Barbe-Bleue implore Judith de reconsidérer sa décision de venir vivre avec lui, mais elle demeure résolue, persuadée qu'elle peut apporter amour et chaleur au décor lugubre qui l'entoure. Elle demande à Barbe-Bleue de lui apporter les clefs afin d'ouvrir les portes closes qu'elle a remarquées à son arrivée. Il obéit à contrecœur. La première porte s'ouvre, révélant la chambre de tortures de Barbe-Bleue. Judith ne se laisse pas décourager par cet horrible spectacle, elle souhaite à tout prix découvrir le secret qui se cache derrière les autres portes, bien que toutes soient maculées de taches de sang. Lorsqu'elle ouvre la septième et dernière porte, elle comprend ce qui l'attend. Elle suit alors les trois précédentes femmes de Barbe-Bleue et le château est à nouveau plongé dans l'obscurité...
Tu veux ouvrir un "WikiVino" ? Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 Whistling


Un opéra extraordinaire, sombre et inquiétant. Ce fut un choc quand je l'ai découvert.
Revenir en haut Aller en bas
Анастасия231
Mélomane chevronné
Анастасия231


Nombre de messages : 13433
Age : 28
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bartok - Le Château de Barbe-Bleue   Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 EmptySam 5 Fév 2011 - 15:43

Corvus Corax a écrit:
Vinogradovsky a écrit:
L'unique opéra de Bartok fut achevé en 1911, mais la première représentation eut lieu sept ans plus tard. En écrivant le livret, son compatriote Béla Balazs s'inspira du drame de Maeterlinck, Ariane et Barbe-Bleue, que Paul Dukas avait transformé en opéra quelques années plus tôt - Mais l'intrigue changea complètement puisque les deux personnages centraux, Barbe-Bleue et sa nouvelle femme, Judith, restent sur scène pendant tout l'opéra.
L'opéra commence par un bref prologue avant que le rideau ne se lève sur l'entrée de style gothique du château. Barbe-Bleue implore Judith de reconsidérer sa décision de venir vivre avec lui, mais elle demeure résolue, persuadée qu'elle peut apporter amour et chaleur au décor lugubre qui l'entoure. Elle demande à Barbe-Bleue de lui apporter les clefs afin d'ouvrir les portes closes qu'elle a remarquées à son arrivée. Il obéit à contrecœur. La première porte s'ouvre, révélant la chambre de tortures de Barbe-Bleue. Judith ne se laisse pas décourager par cet horrible spectacle, elle souhaite à tout prix découvrir le secret qui se cache derrière les autres portes, bien que toutes soient maculées de taches de sang. Lorsqu'elle ouvre la septième et dernière porte, elle comprend ce qui l'attend. Elle suit alors les trois précédentes femmes de Barbe-Bleue et le château est à nouveau plongé dans l'obscurité...
Tu veux ouvrir un "WikiVino" ? Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 Whistling


Un opéra extraordinaire, sombre et inquiétant. Ce fut un choc quand je l'ai découvert.

Oui, c'est exactement pour ça hehe

Pour moi pareil, ce fut un vrai choc musical. Surtout au moment de ma première écoute (à 12 ans)...
Revenir en haut Aller en bas
https://soundcloud.com/nastia_vinogradova94
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
Siegmund


Nombre de messages : 6534
Age : 33
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bartok - Le Château de Barbe-Bleue   Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 EmptySam 5 Fév 2011 - 16:20

Vinogradovsky a écrit:
L'unique opéra de Bartok fut achevé en 1911, mais la première représentation eut lieu sept ans plus tard. En écrivant le livret, son compatriote Béla Balazs s'inspira du drame de Maeterlinck, Ariane et Barbe-Bleue, que Paul Dukas avait transformé en opéra quelques années plus tôt - Mais l'intrigue changea complètement puisque les deux personnages centraux, Barbe-Bleue et sa nouvelle femme, Judith, restent sur scène pendant tout l'opéra.
L'opéra commence par un bref prologue avant que le rideau ne se lève sur l'entrée de style gothique du château. Barbe-Bleue implore Judith de reconsidérer sa décision de venir vivre avec lui, mais elle demeure résolue, persuadée qu'elle peut apporter amour et chaleur au décor lugubre qui l'entoure. Elle demande à Barbe-Bleue de lui apporter les clefs afin d'ouvrir les portes closes qu'elle a remarquées à son arrivée. Il obéit à contrecœur. La première porte s'ouvre, révélant la chambre de tortures de Barbe-Bleue. Judith ne se laisse pas décourager par cet horrible spectacle, elle souhaite à tout prix découvrir le secret qui se cache derrière les autres portes, bien que toutes soient maculées de taches de sang. Lorsqu'elle ouvre la septième et dernière porte, elle comprend ce qui l'attend. Elle suit alors les trois précédentes femmes de Barbe-Bleue et le château est à nouveau plongé dans l'obscurité...

Merci pour cette belle présentation, tu devrais rédiger des programmes de concert drunken

Mais je croyais que tu nous parlerai vraiment de l'œuvre, son livret exceptionnel, sa musique extraordinaire ; sa comparaison un peu trop facile avec Pélleas e Mélissande...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.julien-boudry.net
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23479
Age : 31
Date d'inscription : 12/10/2008

Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bartok - Le Château de Barbe-Bleue   Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 EmptyDim 12 Juin 2011 - 11:20

J'ai entendu une version sans Prologue, ce qui n'est évidemment pas gênant pour se faire une idée. C'est un opéra qui m'a beaucoup plu et que je réécouterai avec plaisir. La musique est vraiment de toute beauté. Sur le plan orchestral, c'est une oeuvre très riche. Sur le plan dramatique, cela avance bien et je suis d'accord avec certains membres pour dire que c'est une oeuvre tragique. Judith n'est pas un personnage innocent, fragile. Elle ne peut s'empêcher à mon avis de vouloir ouvrir toutes les portes. Barbe-Bleue ne peut rien contre cela. Ce sont deux figures fascinantes. Sur le plan vocal, il y a une certaine tenue belcantiste à avoir pour la basse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bartok - Le Château de Barbe-Bleue   Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 EmptyDim 12 Juin 2011 - 13:23

je ne vois pas pourquoi on s'obstine à appeler opéra cette grosse cantate en duo.
Revenir en haut Aller en bas
jerome
Fugueur intempéré
jerome


Nombre de messages : 8869
Date d'inscription : 10/03/2008

Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bartok - Le Château de Barbe-Bleue   Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 EmptyDim 12 Juin 2011 - 14:59

Celle-là tu l'as déjà faite il y a un an ou deux... study mais en version "lied", je crois, c'est vrai.

Question de définition... bon, si la définition de l'opéra exclut Barbe-Bleue, c'est juste dégradant pour l'opéra, mais moi ça me va très bien.
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23479
Age : 31
Date d'inscription : 12/10/2008

Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bartok - Le Château de Barbe-Bleue   Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 EmptyDim 12 Juin 2011 - 15:01

Je ne vois pas pourquoi on ne peut pas considérer cette oeuvre comme un opéra même s'il n'y a que deux personnages.
Revenir en haut Aller en bas
Анастасия231
Mélomane chevronné
Анастасия231


Nombre de messages : 13433
Age : 28
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bartok - Le Château de Barbe-Bleue   Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 EmptyDim 12 Juin 2011 - 18:24

sud273 a écrit:
je ne vois pas pourquoi on s'obstine à appeler opéra cette grosse cantate en duo.

Parce qu'il y a une dimension psychologique supplémentaire dans cette œuvre qui ne peut s'appliquer dans une simple cantate (pardon de dire simple, je dirais plutôt, habituelle) de Bach par exemple. Même si dans celles-ci, il y ait déjà une dimension divine et insurpassable (je n'aimerai pas qu'on crois, en disant cela, que je déteste les cantates de Bach : Car c'est Faux !).
Revenir en haut Aller en bas
https://soundcloud.com/nastia_vinogradova94
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
Siegmund


Nombre de messages : 6534
Age : 33
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bartok - Le Château de Barbe-Bleue   Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 EmptyDim 12 Juin 2011 - 19:51

Et parce que ça a toujours été prévu pour fonctionner avec mise en scène et orchestre de fosse.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.julien-boudry.net
antrav
Papa pingouin
antrav


Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bartok - Le Château de Barbe-Bleue   Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 EmptyDim 12 Juin 2011 - 20:30

Siegmund a écrit:
Et parce que ça a toujours été prévu pour fonctionner avec mise en scène

C'est pas franchement ce qui fonctionne le mieux. Trop psychologique et trop symbolique pour offrir de quoi donner matière à une mise en scène qui se tienne. Le peu des extraits que j'ai vus sont en général des horreurs. En version de concert ça ne doit certainement rien laisser hors champs de ce que l'oeuvre a d'intérêt amha.
Revenir en haut Aller en bas
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
Siegmund


Nombre de messages : 6534
Age : 33
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bartok - Le Château de Barbe-Bleue   Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 EmptyDim 12 Juin 2011 - 22:16

antrav a écrit:
Siegmund a écrit:
Et parce que ça a toujours été prévu pour fonctionner avec mise en scène

C'est pas franchement ce qui fonctionne le mieux. Trop psychologique et trop symbolique pour offrir de quoi donner matière à une mise en scène qui se tienne. Le peu des extraits que j'ai vus sont en général des horreurs. En version de concert ça ne doit certainement rien laisser hors champs de ce que l'oeuvre a d'intérêt amha.

Ha mais ça c'est un autre problème Laughing S'il fallait refuser le titre d'opéra en fonction de la qualité de celui-ci.

Enfin, dans le cas présent, permet moi de ne pas partager du tout ton avis!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.julien-boudry.net
Анастасия231
Mélomane chevronné
Анастасия231


Nombre de messages : 13433
Age : 28
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bartok - Le Château de Barbe-Bleue   Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 EmptyDim 12 Juin 2011 - 22:42

Siegmund a écrit:
Et parce que ça a toujours été prévu pour fonctionner avec mise en scène et orchestre de fosse.

J'avoue... + 10000000000 ! Basketball
Revenir en haut Aller en bas
https://soundcloud.com/nastia_vinogradova94
Contenu sponsorisé





Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bartok - Le Château de Barbe-Bleue   Bartok - Le Château de Barbe-Bleue - Page 6 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Bartok - Le Château de Barbe-Bleue
Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
 Sujets similaires
-
» Bartok: le Château de Barbe-bleue
» Pleyel - Bartok - Barbe-Bleue - Dohnanyi 10 & 11/10/12
» Paul Dukas : Ariane et Barbe-Bleue
» Dukas : Ariane et Barbe-Bleue - Pleyel 15/04/2010
» Garnier - Barbe-Bleue, Voix humaine - Metzmacher 2018

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: