Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-52%
Le deal à ne pas rater :
AUKEY Écouteurs Bluetooth 5 sans Fil – 25h d’autonomie
28.78 € 59.98 €
Voir le deal

 

 Génération Romantique : le dilemme

Aller en bas 

Je choisis...
... Mendelssohn
Génération Romantique : le dilemme Vote_lcap28%Génération Romantique : le dilemme Vote_rcap
 28% [ 11 ]
... Schumann
Génération Romantique : le dilemme Vote_lcap21%Génération Romantique : le dilemme Vote_rcap
 21% [ 8 ]
... Chopin
Génération Romantique : le dilemme Vote_lcap10%Génération Romantique : le dilemme Vote_rcap
 10% [ 4 ]
... Liszt
Génération Romantique : le dilemme Vote_lcap21%Génération Romantique : le dilemme Vote_rcap
 21% [ 8 ]
... Aucun de ce là !
Génération Romantique : le dilemme Vote_lcap20%Génération Romantique : le dilemme Vote_rcap
 20% [ 8 ]
Total des votes : 39
 

AuteurMessage
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Génération Romantique : le dilemme Empty
MessageSujet: Génération Romantique : le dilemme   Génération Romantique : le dilemme EmptyVen 13 Avr 2007 - 17:06

On appelle Génération 1810 les 4 compositeurs nés entre 1809 et 1811 : Mendelssohn , Schumann , Chopin , Liszt.

Imaginons que vous deviez choisir entre un de ces 4 là , vous choisiriez qui ?

Je choisis Schumann. Pourquoi lui ? Parce que Chopin est trop ennuyeux , Mendelssohn (que j'adore) est trop néoclassique et que Liszt est moyen.

En plus l'oeuvre de Schumann est variée , entre le Concerto , le piano , les symphonies , les lieds...
Revenir en haut Aller en bas
Jorge
Caliméro baroqueux
Jorge

Nombre de messages : 6307
Age : 31
Localisation : Strossburi
Date d'inscription : 20/10/2005

Génération Romantique : le dilemme Empty
MessageSujet: Re: Génération Romantique : le dilemme   Génération Romantique : le dilemme EmptyVen 13 Avr 2007 - 17:07

Mais idem chez Mendelssohn cher Gui: concertos pour piano, violon. Musique vocale à profusion, symphonies, quatuors etc...

Un des compositeurs qui me touchent le plus et que vous avez lachement éliminé dans le jeu des compositeurs!
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85326
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Génération Romantique : le dilemme Empty
MessageSujet: Re: Génération Romantique : le dilemme   Génération Romantique : le dilemme EmptyVen 13 Avr 2007 - 17:08

Et pourquoi tu ne comptes pas Wagner qui est aussi de cette génération?

Sinon ma préférence va à Liszt, pour l'innovation de la musique à programme, pour sa diversité, pour ce qu'il a apporté au piano, pour sa nouveauté et son importance dans l'histoire de la musique.
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Génération Romantique : le dilemme Empty
MessageSujet: Re: Génération Romantique : le dilemme   Génération Romantique : le dilemme EmptyVen 13 Avr 2007 - 17:10

Xavier a écrit:
Et pourquoi tu ne comptes pas Wagner qui est aussi de cette génération?

.
Wagner est de la génération suivante , celle de Verdi. (1813)
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85326
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Génération Romantique : le dilemme Empty
MessageSujet: Re: Génération Romantique : le dilemme   Génération Romantique : le dilemme EmptyVen 13 Avr 2007 - 17:11

Guillaume a écrit:
Xavier a écrit:
Et pourquoi tu ne comptes pas Wagner qui est aussi de cette génération?

.
Wagner est de la génération suivante , celle de Verdi. (1813)

On ne compte pas une génération tous les 2 ans. Laughing

Tu le mets avec Verdi parce que c'est un compositeur d'opéras, mais musicalement on peut beaucoup plus l'associer à Liszt.
Revenir en haut Aller en bas
Picrotal
Parano lunatique
Picrotal

Nombre de messages : 12616
Age : 44
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 03/04/2007

Génération Romantique : le dilemme Empty
MessageSujet: Re: Génération Romantique : le dilemme   Génération Romantique : le dilemme EmptyVen 13 Avr 2007 - 17:12

Berlioz aussi était un romantique.
Revenir en haut Aller en bas
http://nevertrust.over-blog.com
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85326
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Génération Romantique : le dilemme Empty
MessageSujet: Re: Génération Romantique : le dilemme   Génération Romantique : le dilemme EmptyVen 13 Avr 2007 - 17:12

Jorge a écrit:
Mais idem chez Mendelssohn cher Gui: concertos pour piano, violon. Musique vocale à profusion, symphonies, quatuors etc...

Et idem chez Liszt: piano, poèmes symphoniques, symphonies avec solistes, lieder, musique religieuse...
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Génération Romantique : le dilemme Empty
MessageSujet: Re: Génération Romantique : le dilemme   Génération Romantique : le dilemme EmptyVen 13 Avr 2007 - 17:13

Xavier a écrit:
Guillaume a écrit:
Xavier a écrit:
Et pourquoi tu ne comptes pas Wagner qui est aussi de cette génération?

.
Wagner est de la génération suivante , celle de Verdi. (1813)

On ne compte pas une génération tous les 2 ans. Laughing

Tu le mets avec Verdi parce que c'est un compositeur d'opéras, mais musicalement on peut beaucoup plus l'associer à Liszt.

C'est vrai qu'on pourrait les mettre en parralèle. Liszt était un grand ami de Wagner , il l'a aidé quand les créanciers lui courrait aprés , Cosima Liszt s'est mariée avec Wagner.
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Génération Romantique : le dilemme Empty
MessageSujet: Re: Génération Romantique : le dilemme   Génération Romantique : le dilemme EmptyVen 13 Avr 2007 - 17:14

Picrotal a écrit:
Berlioz aussi était un romantique.

Oui mais il est né en 1803...
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Génération Romantique : le dilemme Empty
MessageSujet: Re: Génération Romantique : le dilemme   Génération Romantique : le dilemme EmptyVen 13 Avr 2007 - 17:15

Jorge a écrit:
Mais idem chez Mendelssohn cher Gui: concertos pour piano, violon. Musique vocale à profusion, symphonies, quatuors etc...

Un des compositeurs qui me touchent le plus et que vous avez lachement éliminé dans le jeu des compositeurs!

C'est vrai j'aurais pu le choisir ! Mais Schumann incarne plus pour moi le romantisme que Félix M-B.
Revenir en haut Aller en bas
Picrotal
Parano lunatique
Picrotal

Nombre de messages : 12616
Age : 44
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 03/04/2007

Génération Romantique : le dilemme Empty
MessageSujet: Re: Génération Romantique : le dilemme   Génération Romantique : le dilemme EmptyVen 13 Avr 2007 - 17:17

Guillaume a écrit:
Picrotal a écrit:
Berlioz aussi était un romantique.

Oui mais il est né en 1803...

Et ? ...

Le romantisme est un mouvement artistique dont on peut dire qu'il est apparu en Allemagne peu avant la dix-neuvième siècle, avant de s'exporter en Angleterre puis en France. La « fin » du romantisme en France se situe dans les eaux de 1840. Berlioz est en plein dans le romantisme génération 1830, la dernière, la plus fantasque.
Revenir en haut Aller en bas
http://nevertrust.over-blog.com
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85326
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Génération Romantique : le dilemme Empty
MessageSujet: Re: Génération Romantique : le dilemme   Génération Romantique : le dilemme EmptyVen 13 Avr 2007 - 17:17

Guillaume a écrit:
Mais Schumann incarne plus pour moi le romantisme que Félix M-B.

C'est vrai que Mendelssohn est réputé plus classique, moins échevelé.
Schumann est un compositeur important, mais les romantiques qui ont vraiment innové et le plus contribué à l'évolution de l'histoire de la musique sont pour moi Berlioz, Liszt et Wagner.
Revenir en haut Aller en bas
Jorge
Caliméro baroqueux
Jorge

Nombre de messages : 6307
Age : 31
Localisation : Strossburi
Date d'inscription : 20/10/2005

Génération Romantique : le dilemme Empty
MessageSujet: Re: Génération Romantique : le dilemme   Génération Romantique : le dilemme EmptyVen 13 Avr 2007 - 17:18

Tiens pour moi Mendelssohn est beaucoup plus sucré et sirupeux que Schuman, plus froit et intellectuel.

Comme quoi...
Revenir en haut Aller en bas
PJF
Mélomane averti
PJF

Nombre de messages : 238
Age : 80
Localisation : Guadeloupe
Date d'inscription : 27/07/2006

Génération Romantique : le dilemme Empty
MessageSujet: Re: Génération Romantique : le dilemme   Génération Romantique : le dilemme EmptyVen 13 Avr 2007 - 20:09

Xavier a écrit:

Schumann est un compositeur important, mais les romantiques qui ont vraiment innové et le plus contribué à l'évolution de l'histoire de la musique sont pour moi Berlioz, Liszt et Wagner.

Tout à fait d'accord (même si je n'ai jamais pu accrocher à Wagner).
Revenir en haut Aller en bas
Jules Biron
Noctambule
Jules Biron

Nombre de messages : 12381
Age : 28
Date d'inscription : 23/02/2007

Génération Romantique : le dilemme Empty
MessageSujet: Re: Génération Romantique : le dilemme   Génération Romantique : le dilemme EmptyVen 13 Avr 2007 - 21:26

Rapporter un mouvement musical à des dates, c'est... Je vais pas dire ce que je pense, on va dire que je m'acharne sur Guillaume.

Pour moi, le compositeur Romantique de référence est Tchaïco !
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85326
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Génération Romantique : le dilemme Empty
MessageSujet: Re: Génération Romantique : le dilemme   Génération Romantique : le dilemme EmptyVen 13 Avr 2007 - 21:33

Eragny a écrit:
Rapporter un mouvement musical à des dates, c'est... Je vais pas dire ce que je pense, on va dire que je m'acharne sur Guillaume.

Quand même ce n'est pas absurde, le romantisme des années 30-40-50 ce n'est pas la même chose que Dvorak ou Tchaïkovsky; je ne vois pas le problème de comparer ces compositeurs entre eux. (même si effectivement il faudrait englober Berlioz et Wagner qui sont de la même génération)
Revenir en haut Aller en bas
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
Sauron le Dispensateur

Nombre de messages : 7003
Age : 37
Date d'inscription : 01/11/2006

Génération Romantique : le dilemme Empty
MessageSujet: Re: Génération Romantique : le dilemme   Génération Romantique : le dilemme EmptyVen 13 Avr 2007 - 23:30

Bon ben moi je mets Liszt vraiment devant les trois autres... une oeuvre variée originale et trop méconnue... Ensuite le mettrai Chopin et Schumann au même niveau... avec une préférence pour Chopin... et en bon dernier Mendelssohn... j'aime bien mais vraiment à l'occasion...
Revenir en haut Aller en bas
Cthulhu SP
Mélomaniaque
Cthulhu SP

Nombre de messages : 1295
Age : 42
Localisation : Fhtagn !
Date d'inscription : 05/11/2006

Génération Romantique : le dilemme Empty
MessageSujet: Re: Génération Romantique : le dilemme   Génération Romantique : le dilemme EmptyVen 13 Avr 2007 - 23:35

Dans un message, je m'en fiche, mais dans un titre je préfère quand même le signaler : c'est "dilemme" et pas "dilemne".



Là, d'habitude, celui qui remarque une faute en fait une lui-même, ou en fera une dans pas longtemps... shaking




Sinon pour le sujet... l'intérêt du "romantisme" (dans tous les domaines) est que c'est une notion tellement vague et en même temps tellement liée à des aspects émotionnels et/ou nationaux qu'on a l'impression que ça éclate les styles, que ça foisonne, que ça part dans tous les sens. On peut coller une étiquette "romantique" à plein de monde finalement, on n'aura jamais tort, on aura toujours des choses très différentes.
Revenir en haut Aller en bas
Picrotal
Parano lunatique
Picrotal

Nombre de messages : 12616
Age : 44
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 03/04/2007

Génération Romantique : le dilemme Empty
MessageSujet: Re: Génération Romantique : le dilemme   Génération Romantique : le dilemme EmptySam 14 Avr 2007 - 1:39

Eragny a écrit:
Rapporter un mouvement musical à des dates, c'est... Je vais pas dire ce que je pense, on va dire que je m'acharne sur Guillaume.

Pour moi, le compositeur Romantique de référence est Tchaïco !

Disons que d'un point de vue purement historique, il n'est pas odieux de « rapporter un mouvement à des dates. » Seulement si l'on parle des romantiques qui se définissaient, ou s'établissaient clairement eux-mêmes, comme des romantiques. Le romantisme est en soi une pensée, une approche artistique, que l'on retrouve dans la sensibilité médiévale, que l'on peut capter chez Rousseau, chez Shakespeare, que (personnellement) j'identifie chez Vivaldi, qui parcourut Baudelaire et dont Brel fut encore un représentant... Ce que je veux dire, c'est que le « romantisme » est diffus dans la nature humaine, depuis toujours ; mais que le mot désignant le mouvement romantique ne peut s'appliquer qu'aux artistes ayant appartenu à cette vaste génération européenne 1790 (disons...) - 1840.

Il y a chez Bosch quelque chose qui fait penser au dadaïsme, mais il serait absurde historiquement de dire de Bosch qu'il était dadaïste... Enfin bref pardon, j'aime bien parler du romantisme, je lui ai consacré quelques années de ma vie... Mais comme vous pouvez le constater, je le connais surtout de par son aspect littéraire... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
http://nevertrust.over-blog.com
Swarm
Mélomaniaque
Swarm

Nombre de messages : 1289
Date d'inscription : 03/04/2006

Génération Romantique : le dilemme Empty
MessageSujet: Re: Génération Romantique : le dilemme   Génération Romantique : le dilemme EmptySam 14 Avr 2007 - 2:07

Eragny a écrit:
Rapporter un mouvement musical à des dates, c'est... Je vais pas dire ce que je pense, on va dire que je m'acharne sur Guillaume.

Ben, je veux pas faire chier mais un prof de musicologie parlait lui aussi de cette génération de compositeurs romantiques tous nés presque en même temps au début des années 1810 comme d'un mouvement. Il y incluait aussi Brahms (1833) en disant qu'il était par contre "sorti de l'oeuf" plus tardivement... donc à mon avis c'est pas une lubie de GuiReu, mais plutôt une réalité historique.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85326
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Génération Romantique : le dilemme Empty
MessageSujet: Re: Génération Romantique : le dilemme   Génération Romantique : le dilemme EmptySam 14 Avr 2007 - 2:10

Swarm a écrit:

Ben, je veux pas faire chier mais un prof de musicologie parlait lui aussi de cette génération de compositeurs romantiques tous nés presque en même temps au début des années 1810 comme d'un mouvement. Il y incluait aussi Brahms (1833) en disant qu'il était par contre "sorti de l'oeuf" plus tardivement...

Inclure Brahms n'a pas trop de sens, là ce n'est plus la même génération, d'autant plus que Brahms est l'héritier de Schumann.
Revenir en haut Aller en bas
Gaial
Mélomane averti
Gaial

Nombre de messages : 159
Date d'inscription : 16/08/2006

Génération Romantique : le dilemme Empty
MessageSujet: Re: Génération Romantique : le dilemme   Génération Romantique : le dilemme EmptySam 14 Avr 2007 - 4:53

Xavier a écrit:
Swarm a écrit:

Ben, je veux pas faire chier mais un prof de musicologie parlait lui aussi de cette génération de compositeurs romantiques tous nés presque en même temps au début des années 1810 comme d'un mouvement. Il y incluait aussi Brahms (1833) en disant qu'il était par contre "sorti de l'oeuf" plus tardivement...

Inclure Brahms n'a pas trop de sens, là ce n'est plus la même génération, d'autant plus que Brahms est l'héritier de Schumann.

Dur de le classer ailleurs en même temps.

J'ai pris Schumann, car c'est celui qui me parle le plus. Liszt ça m'a toujours fatigué, je ne sais pas pourquoi. Chopin moins, mais pas fan non plus. Mendelssohn mon coeur balance.
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Génération Romantique : le dilemme Empty
MessageSujet: Re: Génération Romantique : le dilemme   Génération Romantique : le dilemme EmptySam 14 Avr 2007 - 8:29

Xavier a écrit:
Swarm a écrit:

Ben, je veux pas faire chier mais un prof de musicologie parlait lui aussi de cette génération de compositeurs romantiques tous nés presque en même temps au début des années 1810 comme d'un mouvement. Il y incluait aussi Brahms (1833) en disant qu'il était par contre "sorti de l'oeuf" plus tardivement...

Inclure Brahms n'a pas trop de sens, là ce n'est plus la même génération, d'autant plus que Brahms est l'héritier de Schumann.

Brahms et Schumann se sont d'ailleurs rencontrés en 1853.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Mélomaniaque
joachim

Nombre de messages : 1231
Age : 74
Localisation : Nord (avesnois/thiérache)
Date d'inscription : 02/03/2006

Génération Romantique : le dilemme Empty
MessageSujet: Re: Génération Romantique : le dilemme   Génération Romantique : le dilemme EmptySam 14 Avr 2007 - 11:07

Je ne veux pas polémiquer sur le bien fondé de ne choisir qu'entre quatre compositeurs, il me semble néanmoins que le choix devrait être élargi...

Entre les quatre cités je choisis d'abord Liszt. Pour moi c'est celui qui a le plus apporté à la musique (à la seule exception de l'opéra). Sa vie elle même est profondément romantique, il a été le premier à créer des récitals à vocation philanthropique, bref, même en dehors de la musique, c'est le plus "sympa".
Revenir en haut Aller en bas
Cello
Chtchello
Cello

Nombre de messages : 5726
Date d'inscription : 03/01/2007

Génération Romantique : le dilemme Empty
MessageSujet: Re: Génération Romantique : le dilemme   Génération Romantique : le dilemme EmptyLun 16 Avr 2007 - 16:07

En ce qui me concerne, j'ai choisi Mendelssohn.

C'est un des tous premiers compositeurs que j'ai apprécié et depuis, j'ai aimé tout ce que j'ai entendu. J'aime énormément sa musique de chambre: les trios, les sonates pour violoncelle, les quatuors à cordes (le dernier est à couper le souffle, un de mes préférés dans le genre). Et puis, il y a le concerto pour violon, un des premiers que j'ai été capable de reconnaitre et toujours un de mes préférés.

Je n'ai jamais bien compris les reproches qu'on lui adressait. Son classicisme par exemple. Selon certains, il ne pouvait pas être un vrai romantique car il avait eu une vie dans l'ensemble plutôt heureuse et privilégiée Rolling Eyes . Plus stéréotypé, tu meurs!

Moi, je trouve ses mélodies profondément émouvantes, raffinées et élégantes... et très romantiques Wink !


Dernière édition par le Lun 16 Avr 2007 - 16:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Stadler
Clarinomaniaque
Stadler

Nombre de messages : 8501
Age : 50
Localisation : Gembloux (Belgique)
Date d'inscription : 27/11/2006

Génération Romantique : le dilemme Empty
MessageSujet: Re: Génération Romantique : le dilemme   Génération Romantique : le dilemme EmptyLun 16 Avr 2007 - 16:20

J'hésite entre Mendelssohn et Schumann.

🇵🇷 🇵🇱

Allez, va pour Mendelssohn thumleft
Revenir en haut Aller en bas
http://clarinette-classique.forumactif.fr/index.htm
Luc Brewaeys
Mélomane averti
Luc Brewaeys

Nombre de messages : 166
Age : 61
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2007

Génération Romantique : le dilemme Empty
MessageSujet: Re: Génération Romantique : le dilemme   Génération Romantique : le dilemme EmptyLun 16 Avr 2007 - 17:33

joachim a écrit:
Liszt. Pour moi c'est celui qui a le plus apporté à la musique (à la seule exception de l'opéra).
Correctissime !! Sans Liszt, Wagner aurait été un nul. Toute soi-disante nouveauté chez Wagner : c'est "piqué" de Liszt, même le fameux "accord Tristan", c'est Liszt qui l'a écrit avant. La seule (si l'on puisse dire, naturellement) innovation de Wagner est son "totalitarisme" artistique (bien entendu). Mais il est vrai que Liszt a innové le plus, il a même été le premier compositeur à composer volontairement de la musique atonale !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lucbrewaeys.com
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89646
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Génération Romantique : le dilemme Empty
MessageSujet: Re: Génération Romantique : le dilemme   Génération Romantique : le dilemme EmptyLun 16 Avr 2007 - 18:20

Il faut tout de même savoir raison garder : Liszt n'a jamais écrit de pièces aussi développées et complexes que Tristan...

Ensuite, oui, toutes les principales audaces que Wagner a léguées à la postérité sont inspirées (voire pillées...) de Liszt. Mais elles ne se seraient sûrement pas imposées sans ce travail formidable qui a fasciné le Monde musical.


Par ailleurs, même s'il l'a écrit très jeune et dans un style peu novateur, Don Sanche ou le Château d'Amour est absolument délicieux.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
ouannier
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5150
Date d'inscription : 21/07/2005

Génération Romantique : le dilemme Empty
MessageSujet: Re: Génération Romantique : le dilemme   Génération Romantique : le dilemme EmptyLun 16 Avr 2007 - 19:14

Luc Brewaeys a écrit:
joachim a écrit:
Liszt. Pour moi c'est celui qui a le plus apporté à la musique (à la seule exception de l'opéra).
Correctissime !! Sans Liszt, Wagner aurait été un nul. Toute soi-disante nouveauté chez Wagner : c'est "piqué" de Liszt, même le fameux "accord Tristan", c'est Liszt qui l'a écrit avant. La seule (si l'on puisse dire, naturellement) innovation de Wagner est son "totalitarisme" artistique (bien entendu). Mais il est vrai que Liszt a innové le plus, il a même été le premier compositeur à composer volontairement de la musique atonale !

Je t'invite à réécouter - avec ou sans la partition - l'accord de Liszt que tu prends justement comme la principale source d'inspiration de l'accord de Tristan et tu te rendras vite compte que ce qui fait tout l'intérêt et toute la particularité de l'accord de Tristan DE WAGNER est absent de la partition de Liszt. Chez Liszt, le ré est bécarre (soit si - fa - ré - lab) ce qui en fait une "simple" septième diminuée et chez Wagner le ré est dièse ce qui rend l'accord tellement plus séduisant et instable.
Ceci dit, la façon dont l'accord de Tristan est amené chez Wagner est effectivement, d'après mon souvenir, identique au lied de Liszt Ich müsste gehingen (que Liszt et les germanistes m'excusent si j'écorche le titre), c'est-à-dire avec un saut de sixte et une résolution sur une septième de dominante.

Sinon dire qui eût été nul sans l'un sans l'autre c'est un peu rase-motte... Avec des "si"...

DavidLeMarrec a écrit:
Il faut tout de même savoir raison garder : Liszt n'a jamais écrit de pièces aussi développées et complexes que Tristan...

Ensuite, oui, toutes les principales audaces que Wagner a léguées à la postérité sont inspirées (voire pillées...) de Liszt. Mais elles ne se seraient sûrement pas imposées sans ce travail formidable qui a fasciné le Monde musical.


Par ailleurs, même s'il l'a écrit très jeune et dans un style peu novateur, Don Sanche ou le Château d'Amour est absolument délicieux

Bonjour ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Génération Romantique : le dilemme Empty
MessageSujet: Re: Génération Romantique : le dilemme   Génération Romantique : le dilemme EmptyLun 16 Avr 2007 - 21:23

tiens ça c'est curieux, à propos de Liszt j'avais déjà tenté de dire à peu près la même chose là
https://classik.forumactif.com/Musique-classique-c1/General-f1/Considerations-sur-l-histoire-de-la-musique-du-20e-siecle-t1273.htm
Je n'y suis pas revenu, m'étant fait un peu remonter les bretelles.
C'est pas moi qui enfonce le clou cette fois, mais je suis assez d'accord avec Luc (et ce n'est pas tous les jours que je partage ses points de vue ni ses avis critiques).
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89646
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Génération Romantique : le dilemme Empty
MessageSujet: Re: Génération Romantique : le dilemme   Génération Romantique : le dilemme EmptyLun 16 Avr 2007 - 21:34

Disons que tu l'as affirmé de façon un peu... tranchée. Confused

Pour l'histoire de la musique, Wagner me paraît plus important que Liszt, même si généalogiquement, il lui a tout piqué.

C'est bel et bien Wagner qui a eu de l'influence...

Quant à trouver la Bagatelle sans tonalité essentielle, elle l'est d'un point de vue historique, mais d'un point de vue musical ?
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Invité
Invité



Génération Romantique : le dilemme Empty
MessageSujet: Re: Génération Romantique : le dilemme   Génération Romantique : le dilemme EmptyLun 16 Avr 2007 - 21:59

je ne dis pas, je reconnais qu'il y a bien d'autres choses dans Wagner que du Liszt et notamment un sens de l'orchestration difficilement comparable à aucun autre de ses contemporains, une belle synthèse aussi des apports de Bellini et Weber. Je n'ai pas de critique pertinente sur la musique de Wagner (tu ne m'entraîneras pas aussitôt réapparu sur ce terrain miné, et même si Xavier part en vacances...) Sur son talent littéraire, je passe mon tour.

je trouvais drôle la ressemblance des points de vue (comme la façon abrupte de le dire), surtout étant donné les divergences habituelles des goûts de Luc et des miens;

Malgré tout, plus on vogue vers l'Est, plus l'influence de Wagner me semble s'éloigner, et celle de Liszt grandir.
Citation :
Quant à trouver la Bagatelle sans tonalité essentielle, elle l'est d'un point de vue historique, mais d'un point de vue musical ?
soit, j'ai bien reconnu moi-même que personne n'a lu cette piécette jusqu'en 1956 mais c'est un raccourci, ça se trouve dans toute la dernière production de liszt (aïe, nouveau problème... après la mort de Wagner!)


Dernière édition par le Lun 16 Avr 2007 - 22:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
ouannier
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5150
Date d'inscription : 21/07/2005

Génération Romantique : le dilemme Empty
MessageSujet: Re: Génération Romantique : le dilemme   Génération Romantique : le dilemme EmptyLun 16 Avr 2007 - 22:00

DavidLeMarrec a écrit:

Quant à trouver la Bagatelle sans tonalité essentielle, elle l'est d'un point de vue historique, mais d'un point de vue musical ?

Et encore ! Même d'un point de vue historique c'est discutable puisqu'elle n'a été découverte que dans les années 1950, c'est-à-dire quand celui dont on dit qu'il en est la principale résultante - ou en tous cas sa musique - Schonberg - était déjà mort (1951 si je ne m'abuse).
Liszt n'aurait donc pas eu l'influence qu'on veut bien lui donner sur "l'inventeur" de l'atonalité.
Mais je crois que je me répète, il me semble avoir déjà dit ça quelque part... je ne sais plus...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Génération Romantique : le dilemme Empty
MessageSujet: Re: Génération Romantique : le dilemme   Génération Romantique : le dilemme EmptyLun 16 Avr 2007 - 22:07

sur Wagner peut-être pas, mais sur Schönberg, Nuage gris, En rêve, les lugubres gondoles, les méphisto-valses 3 et 4, etc... Disons que Wagner et Liszt se sont emprunté et rendu dans une égale mesure
Revenir en haut Aller en bas
Markus
Mélomane averti
Markus

Nombre de messages : 375
Localisation : Genève
Date d'inscription : 29/11/2006

Génération Romantique : le dilemme Empty
MessageSujet: Re: Génération Romantique : le dilemme   Génération Romantique : le dilemme EmptyLun 16 Avr 2007 - 23:44

Cello a écrit:
En ce qui me concerne, j'ai choisi Mendelssohn.

C'est un des tous premiers compositeurs que j'ai apprécié et depuis, j'ai aimé tout ce que j'ai entendu. J'aime énormément sa musique de chambre: les trios, les sonates pour violoncelle, les quatuors à cordes (le dernier est à couper le souffle, un de mes préférés dans le genre). Et puis, il y a le concerto pour violon, un des premiers que j'ai été capable de reconnaitre et toujours un de mes préférés.


Entièrement d'accord avec toi Cello, Mendelssohn est très sous-estimé mais c'est aussi un de mes compositeurs préférés. J'ai essayé de le soutenir dans le jeu des compositeurs, mais trop isolé j'ai fini par le laisser tomber.

Je l'aime moi aussi avant tout pour sa musique de chambre (ah les trios, les quatuors, l'octuor I love you I love you ) où c'est sans doute mon préféré avec Schubert. Sa musique sacrée est aussi magnifique (Elias, Paulus, Psaumes, etc.)

Maintenant, si l'on prend en compte uniquement la musique pour piano, j'aurais peut-être mis Chopin en premier, ensuite Schumann et Liszt en dernier.
Concernant Liszt, je ne remets bien sûr pas en question son importance historique mais il me touche moins que les autres (pour l'instant en tout cas, peut-être que je changerai d'avis plus tard car il y a encore énormément de ses oeuvres que je ne connais pas).
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89646
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Génération Romantique : le dilemme Empty
MessageSujet: Re: Génération Romantique : le dilemme   Génération Romantique : le dilemme EmptyLun 16 Avr 2007 - 23:50

Oh oui, les Psaumes ! La version de Nicol Matt (chez Brilliant, intégrale des choeurs pour trois sous sur www.zweitausendeins.de ) est remarquable.

Et bien sûr les deux oratorios.

Markus, tu as décidément très bon goût ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85326
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Génération Romantique : le dilemme Empty
MessageSujet: Re: Génération Romantique : le dilemme   Génération Romantique : le dilemme EmptyLun 16 Avr 2007 - 23:51

Quand vous voulez un sujet général sur Mendelssohn, je suis preneur je connais encore mal. Wink
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89646
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Génération Romantique : le dilemme Empty
MessageSujet: Re: Génération Romantique : le dilemme   Génération Romantique : le dilemme EmptyLun 16 Avr 2007 - 23:54

Oh oui, ce serait chouette !

Mendelssohn est un réservoir incroyable de merveilles, et là où on l'attend le moins.

Le plus faible, ce sont sans doute ses lieder. Ses opéras inachevés ne sont pas de la meilleure veine non plus (voire assez plats).

Mais côté musique sacrée, musique de chambre, et bien sûr les célèbres symphonies et poèmes symphoniques, que de merveilles !
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Génération Romantique : le dilemme Empty
MessageSujet: Re: Génération Romantique : le dilemme   Génération Romantique : le dilemme EmptyMar 17 Avr 2007 - 8:27

Moi j'adore Mendelssohn , d'ailleurs j'aurais mieux fait de voter pour lui... Shit
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Génération Romantique : le dilemme Empty
MessageSujet: Re: Génération Romantique : le dilemme   Génération Romantique : le dilemme Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Génération Romantique : le dilemme
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: