Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -24%
Purificateur d’air & Ventilateur Dyson TP02 ...
Voir le deal
399 €

 

 Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9 ... 16  Suivant

Les plus beaux LULLY :
- Cadmus & Hermione 1673 (LWV 49)
Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Vote_lcap3%Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Vote_rcap
 3% [ 3 ]
- Alceste ou le Triomphe d'Alcide 1674 (LW 50)
Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Vote_lcap5%Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Vote_rcap
 5% [ 4 ]
- Thésée 1675 (LWV 51)
Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Vote_lcap0%Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Vote_rcap
 0% [ 0 ]
- Atys 1676 (LWV 53)
Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Vote_lcap26%Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Vote_rcap
 26% [ 23 ]
- Isis 1677 (LWV 54)
Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Vote_lcap2%Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Vote_rcap
 2% [ 2 ]
- Psyché 1678 (LWV 56)
Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Vote_lcap2%Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Vote_rcap
 2% [ 2 ]
- Bellérophon 1679 (LWV 57)
Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Vote_lcap3%Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Vote_rcap
 3% [ 3 ]
- Proserpine 1680 (LWV 58)
Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Vote_lcap7%Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Vote_rcap
 7% [ 6 ]
- Persée 1682 (LWV 60)
Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Vote_lcap8%Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Vote_rcap
 8% [ 7 ]
- Phaëton 1683 (LWV 61)
Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Vote_lcap5%Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Vote_rcap
 5% [ 4 ]
- Amadis 1684 (LWV 63)
Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Vote_lcap7%Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Vote_rcap
 7% [ 6 ]
- Roland 1685 (LWV 65)
Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Vote_lcap6%Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Vote_rcap
 6% [ 5 ]
- Armide 1686 (LWV 71)
Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Vote_lcap22%Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Vote_rcap
 22% [ 19 ]
- Achille & Polixène 1687 (LWV 74)
Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Vote_lcap0%Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Vote_rcap
 0% [ 0 ]
- Desmarest c'est mieux
Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Vote_lcap4%Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Vote_rcap
 4% [ 4 ]
Total des votes : 88
 

AuteurMessage
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91708
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687)   Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 EmptyDim 17 Fév 2008 - 19:39

WoO a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Oui, mais la vidéo plutôt que le studio, qui est un peu terne (il a été réalisé avant les représentations avec Villégier).

Je ne connais que le studio et il ne m'a pas paru du tout terne. Sinon je n'ai rien contre la vidéo, mais toutes ces grosses perruques...
Je n'ai pu entrer dans le studio qu'après avoir pris connaissance de la vidéo, alors même que j'adorais déjà Lully. Quelque chose qui n'avance pas, tout de même, d'un peu indolent, précautionneux.

En plus, dans la vidéo, c'est Howard Crook qui chante. (Et toc.)

Pour la vidéo, c'est juste que tu as vu l'abominable photo de la pochette, ça n'a rien à voir en fait. Et le travail de Villégier est d'une sobriété est d'un goût imparables. En plus, très intéressant (la réflexion profonde sur le prologue, sans le déconstruire, ce qui fait plaisir).

Mais ça tombe bien que ça ne t'intéresse pas, puisque ça ne sera publiable qu'en 2038 (toujours pas d'accord sur les droits...). siffle


Citation :
Je conseille juste à Atom ce que j'ai aimé et ce par quoi j'ai commencé. Sinon c'est vrai que les Lully de Reyne sont aussi tout à fait recommandables. Pour les grands motets je persiste et signe, même si je m'attendais à ta réaction Very Happy
Avec les bombes qu'Atom vient d'entendre, il risque juste trouver ça un peu compassé.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Jorge
Caliméro baroqueux
Jorge

Nombre de messages : 6307
Age : 32
Localisation : Strossburi
Date d'inscription : 20/10/2005

Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687)   Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 EmptyDim 17 Fév 2008 - 19:49

Je suis d'accord avec David: la vidéo a plus de souffle, de drame, de théâtre aussi. A l'écoute du disque, je finis inlassablement par m'assoupir.
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687)   Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 EmptyDim 17 Fév 2008 - 19:52

Rolling Eyes

Vidéo et disques sont superbes... S'endormir en écoutant Atys... Shocked

Que le sommeil est doux... D'accord, mais il ne faut pas exagérer !
Revenir en haut Aller en bas
Jorge
Caliméro baroqueux
Jorge

Nombre de messages : 6307
Age : 32
Localisation : Strossburi
Date d'inscription : 20/10/2005

Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687)   Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 EmptyDim 17 Fév 2008 - 19:58

Je sais bien... On me parle toujours d'Atys, Atys, Atys... Mais, pour moi, c'est loin d'être ce qu'il y a de plus motivant chez Lully.

Ce sont juste les gens qui ont vu le spectacle qui n'en sont toujours pas revenus et qui croient que depuis le monde de la tragédie lyrique de Lully s'est arrêté de tourner.
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687)   Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 EmptyDim 17 Fév 2008 - 20:00

Pour moi, c'est ce qui reste le plus émerveillant chez Lully. Et je n'ai jamais assisté aux représentations malgré mon grand âge. Il n'y a que Callirhoé que je range au-dessus. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Jorge
Caliméro baroqueux
Jorge

Nombre de messages : 6307
Age : 32
Localisation : Strossburi
Date d'inscription : 20/10/2005

Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687)   Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 EmptyDim 17 Fév 2008 - 20:04

vartan a écrit:
Pour moi, c'est ce qui reste le plus émerveillant chez Lully. Et je n'ai jamais assisté aux représentations malgré mon grand âge.

Une chance pour tes enfants. A chaque opéra baroque que je vais voir, j'ai droit au sempiternel "oui mais Atys quand même..." de mes parents Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14159
Date d'inscription : 14/04/2007

Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687)   Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 EmptyDim 17 Fév 2008 - 21:58

DavidLeMarrec a écrit:
Pour la vidéo, c'est juste que tu as vu l'abominable photo de la pochette, ça n'a rien à voir en fait. [...] Mais ça tombe bien que ça ne t'intéresse pas, puisque ça ne sera publiable qu'en 2038 (toujours pas d'accord sur les droits...). siffle

Je viens d'en regarder trois extraits sur Youtube et c'est vrai que ça attise quand même pas mal ma curiosité... Bon, avec un peu de chance je serai toujours en vie en 2038. Laughing

Vu le bien que vous en dites tous ça ne saurait être mauvais. Mais, tout comme Vartan, le disque me convient très bien.

Pour une première approche je privilégie toujours le disque : je préfère me laisser charmer par des voix, la clarté de leur prononciation, la beauté de leur timbre, et laisser aller mon imagination, plutôt que de me faire imposer une mise en scène. Question de goût.

Jorge a écrit:
Une chance pour tes enfants. A chaque opéra baroque que je vais voir, j'ai droit au sempiternel "oui mais Atys quand même..." de mes parents Rolling Eyes

Laughing

On comprend mieux...
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91708
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687)   Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 EmptyDim 17 Fév 2008 - 22:19

Moi aussi je préfère toujours le disque... sauf lorsqu'on me propose Crook, sauf lorsque la différence de qualité est aussi nette.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14159
Date d'inscription : 14/04/2007

Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687)   Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 EmptyJeu 21 Fév 2008 - 13:01

Lully le mal-aimé ?

Je voulais profiter de ce topic général pour aborder cette question. Je me trompe peut-être mais j'ai l'impression que ce compositeur est plus souvent méprisé que d'autres, en particulier par les chefs et les professionnels de la musique.
Sans parler de quelques irréductibles membres de ce Forum... hehe

Il n'y a qu'à lire ces quelques opinions :

Citation :
Richard Strauss écrivant à HofmannSthal en 1917 : "J'ai le vieux Lully à côté de moi, mais il n'est guère de choses de lui que je puisse utiliser, à part une odeur de moisi qui pourrait servir de stimulant."

Gérard Mortier dans Diapason d'octobre 2006 : "Beaucoup de gens viennent à l'Opéra en pensant voir « Les Indes galantes » et sortent déçus si on leur a montré autre chose. Ce qui leur plaît c'est « Atys »....Beaucoup d'or, beaucoup de plumes, beaucoup de strass."

Histoire de la Musique française, de J. Gaudefroy-Demombynes (Payot - 1946) : "...au point de vue strictement musical, son oeuvre est bien pauvre ; son contrepoint est tout à fait rudimentaire, ses harmonies sont plus qu'indigentes...la musique de Lully paraît non seulement pauvre et froide, mais surtout monotone...Jusqu'à ce que nous soit révélé un nouvel aspect du talent de Lully, nous le tiendrons surtout pour un auteur de pastorales mythologiques et galantes, de fadaises de courtisan et de bouffonneries."

René Jacobs dans Classica/Répertoire de septembre 2004 : "J'aime passionnément "David et Jonathas", et encore plus "Médée". Pour ces deux opéras-là, je serais prêt à donner tous ceux de Lully."

Nikolaus Harnoncourt dans Classica/Répertoire de juin 2004 : "L'estime que l'on porte à Lully...me dépasse totalement"

Reinhardt Goebel dans un entretien paru dans La Libre Belgique du 6 décembre 2000 : "Lully n'avait rien à voir avec des compositeurs contemporains comme Biber, par exemple, ce n'était d'ailleurs pas un vrai compositeur mais plutôt un garçon doué, habité par la vigueur de la jeunesse, un optimisme sans frontières, une joie insolente, perceptible dans toute sa musique "

Reinhardt Goebel, livret de la bande originale du film "Le roi danse" (2000) : "La musique de Lully est une "musique d'Etat" - la propagande d'un roi qui faisait croire à ses nobles qu'un destin inéluctable le ballottait entre les puissances contraires de la Gloire et de l'Amour. Elle parle ainsi constamment en images, évoquant des assauts de soldats armés jusqu'aux dents, lorsque l'exige l'étiquette, ou des moments de tendre intimité dans le "goût amoureux". Ce n'est jamais un art intellectuel existant en tant que tel. Au pays du pouvoir absolu, la musique absolue n'existe pas."

Que lui reproche-t-on vraiment ? Ces critiques s'adressent-elles réellement à son écriture musicale ou reposent-elles en partie sur des considérations extra-musicales voire des préjugés ? Prennent-elles en compte la dimension vocale du personnage ? Selon Stanislas on se plait à opposer le "populo" lully à "l'intellectuel" Charpentier : mais leurs écritures sont-elles si différentes que ça ?
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687)   Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 EmptyJeu 21 Fév 2008 - 14:10

C'est hallucinant ce déversement de mépris. Biber vrai compositeur et Lully habile faiseur ? Shocked

La personnalité est agaçante sans doute, Louis XIV aussi, on n'aime pas les réussites éclatantes dans ce pays (comme Wagner en France en fit les frais). Il faut rester modeste et ne pas dépasser du rang surtout si on est français.

Il y en a qui pleurent encore Marie-Antoinette, d'autres en veulent peut-être encore au musicien le plus représentatif de l'absolutisme ?
Revenir en haut Aller en bas
Jorge
Caliméro baroqueux
Jorge

Nombre de messages : 6307
Age : 32
Localisation : Strossburi
Date d'inscription : 20/10/2005

Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687)   Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 EmptyJeu 21 Fév 2008 - 15:18

+ 1000
Revenir en haut Aller en bas
atomlegend
Roi de la bourde
atomlegend

Nombre de messages : 9156
Age : 54
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687)   Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 EmptyJeu 21 Fév 2008 - 20:33

@ WHoO

C'est complètement subjectif ton truc.
demande a niquet ou à chrsitie, ou jordi savall qui l'ont jouait ce qu'ils en pensent.

Lully c'est comme le reste on aime ou pas. Peut être moins accessible mais pour sur pas pour tout le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687)   Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 EmptyJeu 21 Fév 2008 - 20:37

Citation :
Richard Strauss écrivant à HofmannSthal en 1917 : "J'ai le vieux Lully à côté de moi, mais il n'est guère de choses de lui que je puisse utiliser, à part une odeur de moisi qui pourrait servir de stimulant."


Il disait ça à propos de la composition du Bourgeois Gentilhomme... Je ne pense pas qu'il portait là un jugement de valeur sur la musique de Lully en général.
Revenir en haut Aller en bas
atomlegend
Roi de la bourde
atomlegend

Nombre de messages : 9156
Age : 54
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687)   Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 EmptyJeu 21 Fév 2008 - 21:16

WoO a écrit:

lully à "l'intellectuel" Charpentier : mais leurs écritures sont-elles si différentes que ça ?

Moi je trouve leur musique complètement différente oui. Lully fait vraiment dans le lyrisme , je trouve toutes ses oeuvres intenses, chantantes et tres chargées d'onirisme.
Charpentier est quand même plus dans le sacré, le religieux . Quand tu dis écriture je ne sais pas ce que ça signifie , mais pour sur ils sont pas dans le même répertoire
Revenir en haut Aller en bas
Jaky
Mélomane chevronné
Jaky

Nombre de messages : 9424
Age : 60
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687)   Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 EmptyJeu 21 Fév 2008 - 22:53

vartan a écrit:
C'est hallucinant ce déversement de mépris. Biber vrai compositeur et Lully habile faiseur ? Shocked

La personnalité est agaçante sans doute, Louis XIV aussi, on n'aime pas les réussites éclatantes dans ce pays (comme Wagner en France en fit les frais). Il faut rester modeste et ne pas dépasser du rang surtout si on est français.

Il y en a qui pleurent encore Marie-Antoinette, d'autres en veulent peut-être encore au musicien le plus représentatif de l'absolutisme ?

Il n'y a pas de fumée sans feu… siffle
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687)   Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 EmptyJeu 21 Fév 2008 - 23:41

atomlegend a écrit:

Lully c'est comme le reste on aime ou pas. Peut être moins accessible mais pour sur pas pour tout le monde.

Oui, on sait Atom, tu vas envoyer un mail à Lully ! hehe
Revenir en haut Aller en bas
atomlegend
Roi de la bourde
atomlegend

Nombre de messages : 9156
Age : 54
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687)   Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 EmptyJeu 21 Fév 2008 - 23:53

Non mais !!!!!!!!!!!!!! rambo

Manquerait plus que TUS vienne mettre son grain de sel et on aurait la totale.
hehe
Revenir en haut Aller en bas
Kryzstof
Mélomane averti


Nombre de messages : 233
Age : 120
Date d'inscription : 01/10/2007

Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687)   Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 EmptyVen 22 Fév 2008 - 1:07

Lully c'est comme le clavecin... ça pue la monarchie que l'on essaye de refouler. En vain (sinon on aurait pas Sarkozy ^^).
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687)   Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 EmptyVen 22 Fév 2008 - 1:17

Kryzstof a écrit:
Lully c'est comme le clavecin... ça pue la monarchie que l'on essaye de refouler. En vain (sinon on aurait pas Sarkozy ^^).

Il y a pourtant de très amusantes reprises des airs révolutionnaires qui ont été écrites pour le clavecin dans les années 90.

Euh, 1790, bien sûr. fleurs
Revenir en haut Aller en bas
Kryzstof
Mélomane averti


Nombre de messages : 233
Age : 120
Date d'inscription : 01/10/2007

Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687)   Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 EmptyVen 22 Fév 2008 - 1:23

Mais en 1790 on est pas encore anti-monarchiste. On est dans le tripe "monarchie constitutionelle" drink
Il faut attendre la condamnation de Louis XVI pour voir apparaître ce jeu de symboles musicaux.
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687)   Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 EmptyVen 22 Fév 2008 - 1:25

Ouais, je veux bien, mais les Variations sur le "Ah ça ira" ne me semble pas vraiment un hymne à la gloire de l'aristocratie et du système monarchique. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Kryzstof
Mélomane averti


Nombre de messages : 233
Age : 120
Date d'inscription : 01/10/2007

Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687)   Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 EmptyVen 22 Fév 2008 - 1:27

C'est quoi la suite des paroles ?
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687)   Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 EmptyVen 22 Fév 2008 - 1:29

Ben:

Les aristocrates à la lanterne,
Ah ça ira, ça ira, ça ira,
Les aristocrates on les pendra !
pendu
Revenir en haut Aller en bas
atomlegend
Roi de la bourde
atomlegend

Nombre de messages : 9156
Age : 54
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687)   Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 EmptyVen 22 Fév 2008 - 12:29

Kryzstof a écrit:
Lully c'est comme le clavecin... ça pue la monarchie que l'on essaye de refouler. En vain (sinon on aurait pas Sarkozy ^^).

Après Strauss, Jacobs et Jacky , voilà un nouveau anti lullyssien .
Normal me dira t-on, il préfère un rameau contemporain (tharaud) a un
bon vieux clavecin .
Revenir en haut Aller en bas
Kryzstof
Mélomane averti


Nombre de messages : 233
Age : 120
Date d'inscription : 01/10/2007

Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687)   Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 EmptyVen 22 Fév 2008 - 12:32

Citation :
voilà un nouveau anti lullyssien

N'importe quoi Atomlegend Evil or Very Mad
J'aime beaucoup Lully et je n'ai pas dit que je préferais Rameau au piano.
Revenir en haut Aller en bas
atomlegend
Roi de la bourde
atomlegend

Nombre de messages : 9156
Age : 54
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687)   Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 EmptyVen 22 Fév 2008 - 12:39

C'était juste pour te mettre en colère, mains
Mais rameau au piano ça s' appelle un clavecin
Revenir en haut Aller en bas
Kryzstof
Mélomane averti


Nombre de messages : 233
Age : 120
Date d'inscription : 01/10/2007

Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687)   Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 EmptyVen 22 Fév 2008 - 12:47

Citation :
C'était juste pour te mettre en colère,

C'est fait. Maintenant il faut absoluement que je casse un piano sinon ma journée est foutue Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Jaky
Mélomane chevronné
Jaky

Nombre de messages : 9424
Age : 60
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687)   Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 EmptyVen 22 Fév 2008 - 23:01

atomlegend a écrit:
Kryzstof a écrit:
Lully c'est comme le clavecin... ça pue la monarchie que l'on essaye de refouler. En vain (sinon on aurait pas Sarkozy ^^).

Après Strauss, Jacobs et Jacky , voilà un nouveau anti lullyssien .
Normal me dira t-on, il préfère un rameau contemporain (tharaud) a un
bon vieux clavecin .
Pas du tout (je ne connaît que le Couperin de Tharaud hehe ), pour Rameau j'aime beaucoup Beaumont au clavecin.
Mais j'écouterai sans doute dès que je pourrai le Rameau de Tharaud… rabbit
Revenir en haut Aller en bas
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687)   Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 EmptySam 23 Fév 2008 - 18:08

Je vous avertis : bientot, je m'attaque aux petits motets de Lully, grace à la contribution d'un adorable membre que je profite pour remercier encore. Wink
Revenir en haut Aller en bas
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14159
Date d'inscription : 14/04/2007

Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687)   Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 EmptySam 23 Fév 2008 - 19:47

Spiritus a écrit:
Je vous avertis : bientot, je m'attaque aux petits motets de Lully

C'est une excellente nouvelle ! cheers

Mais... c'est de la musique sacrée, et plutôt intimiste avec ça... tu es au courant ? Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687)   Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 EmptySam 23 Fév 2008 - 21:07

Un cadeau ne se refuse pas hehe hehe hehe

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Jorge
Caliméro baroqueux
Jorge

Nombre de messages : 6307
Age : 32
Localisation : Strossburi
Date d'inscription : 20/10/2005

Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687)   Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 EmptySam 23 Fév 2008 - 21:07

Quand c'est du Elgar, si, c'est permis silent
Revenir en haut Aller en bas
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687)   Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 EmptySam 23 Fév 2008 - 21:09

Zut alors, je l'offrirai donc à quelqu'un d'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Jorge
Caliméro baroqueux
Jorge

Nombre de messages : 6307
Age : 32
Localisation : Strossburi
Date d'inscription : 20/10/2005

Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687)   Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 EmptySam 23 Fév 2008 - 21:09

Laughing

Tu m'as bien cassé sur ce coup-là. salut
Revenir en haut Aller en bas
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687)   Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 EmptySam 23 Fév 2008 - 21:11

kiss
Revenir en haut Aller en bas
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687)   Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 EmptyMer 27 Fév 2008 - 20:28

Eh bien voilà, j'ai écouté en intégralité les petits motets de Lully qui se trouvaient sur le disque que j'ai reçu en cadeau. Very Happy

Quand j'ai commencé, je me suis dit : ça y est. Tous mes repères sont ébranlés. Parce que c'est quand même sacrément bien, cette musique. Très pur, intimiste, fluide et plein d'espace. Vraiment agréable à écouter. Moi qui crains vraiment la musique religieuse, je pensais trouver ça insupportable, mais pas du tout, c'est aussi d'une beauté profane très accessible. Pas besoin de prier pour aimer ces merveilles. Les voix sont belles, les équilibres sympas. On a le sentiment d'une épure, de quelque chose de raffiné, de contemplatif, très beau à écouter.

Mais vous vous doutez qu'il y a un mais. C'est beau, oui. Mais je n'accroche pas. Ce n'est pas du tout mon univers. Je reste pour ainsi dire passif, imperméable à cette musique. Je suis charmé, bien sûr, mais pas captivé. Je ne sais pas si vous me comprenez bien... Caricaturalement, je pourrais dire que c'est de la belle musique de fond, mais si je me concentre dessus, je m'ennuie. Le charme de cette musique ne me la rend pas parlante... J'ai toujours le sentiment d'écouter des antiquités, des choses d'une autre époque, d'un autre monde. Je ne me sens pas du tout concerné, quoi. De fait, j'ai quand même trouvé que ces motets se ressemblaient un peu tous. A trop rester à part, on finit par se tourner les pouces.

Je suis désolé : je n'oublierai pas tout de suite mes soupes romantiques autrement plus captivantes à mon oreille.

Mais il y a un progrès de fait : j'ai sincèrement trouvé ça attrayant. Pas ce que je recherche, mais ces motets se retrouveront souvent sur ma hifi, lorsque je dois me concentrer sur autre chose et que je cherche un accompagnement sympathique.

Les instruments d'époque, d'ailleurs, me gênent beaucoup moins. (En même temps, il n'y avait pas de cuivres...)

Comme quoi il est prouvé que je ne suis pas hermétique au baroque. Mais mon âme est ailleurs, tout simplement... pour l'instant.

Merci à celui qui m'a offert ce disque, c'était une expérience vraiment agréable, à défaut d'être révélatrice.
Revenir en haut Aller en bas
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687)   Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 EmptyMer 27 Fév 2008 - 20:31

De fait, reste à préciser que si je ne suis pas devenu baroqueux d'un coup (ca ne peut pas marcher avec tout le monde hehe Wink ), vous pouvez au moins être assurés d'une chose : tant que possible, Lully ne sera plus jamais ma cible au jeu des compositeurs.

fleurs
Revenir en haut Aller en bas
Jorge
Caliméro baroqueux
Jorge

Nombre de messages : 6307
Age : 32
Localisation : Strossburi
Date d'inscription : 20/10/2005

Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687)   Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 EmptyMer 27 Fév 2008 - 20:32

Ce chantage ne marchera pas avec moi tutut

Je continuerai à m'acharner sur Elgar colors
Revenir en haut Aller en bas
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687)   Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 EmptyMer 27 Fév 2008 - 20:33

Ce n'est pas du chantage affraid
Revenir en haut Aller en bas
Kryzstof
Mélomane averti


Nombre de messages : 233
Age : 120
Date d'inscription : 01/10/2007

Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687)   Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 EmptyMer 27 Fév 2008 - 21:47

Citation :
les équilibres sympas.

J'adore cette expression Mr. Green

"tu aime ?"
"ouais, c'est sympa."

Plus sérieusement, je pense qu'il est normal que ces motets te semblent tous se ressembler, c'est une sensation récurrente lorsque l'on plonge dans un domaine inconnu. Il y a un endroit intéressant sur le forum où Vartan dit s'être mieux rendu compte des grandes différences entre les madrigaux de Monteverdi semblables en apparence après s'être intensément plongé dans cette musique, ou quelque chose comme ça. De la même façon, la musique atonale peut paraître « toujours pareil » au début plus se révéler petit à petit. En tous cas, ne t'arrête pas à cette impression première Smile
Revenir en haut Aller en bas
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687)   Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 EmptyJeu 28 Fév 2008 - 9:00

Mais pour la musique atonale, ça ne m'a pas fait du tout.
Revenir en haut Aller en bas
atomlegend
Roi de la bourde
atomlegend

Nombre de messages : 9156
Age : 54
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687)   Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 EmptyJeu 28 Fév 2008 - 11:45

@ TUS

Ta version des petits motets est celle de Chrisitie? Personnellement je trouve ses grand motets plus accessible la version de hervé niquet je crois savoir est une référence incontournable ici. Il te faut l'entendre , ne t'arrêtes surtout pas en si bon chemin .
Vas y TUS lâches toi, FONCES


Dernière édition par atomlegend le Ven 7 Mar 2008 - 16:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687)   Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 EmptyJeu 28 Fév 2008 - 12:55

Spiritus a écrit:


Mais il y a un progrès de fait : j'ai sincèrement trouvé ça attrayant. Pas ce que je recherche, mais ces motets se retrouveront souvent sur ma hifi, lorsque je dois me concentrer sur autre chose et que je cherche un accompagnement sympathique.

Oui, il y a un progrès certain. Mr. Green
Et c'est encourageant, laisse en effet tourner ça sur ta platine afin que les ornementations lulliennes viennent raffiner tes circonvolutions cérébrales abreuvées de tsunamis symphoniques. drink

Wink
Revenir en haut Aller en bas
atomlegend
Roi de la bourde
atomlegend

Nombre de messages : 9156
Age : 54
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687)   Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 EmptyJeu 28 Fév 2008 - 13:20

Et dieu qu'il doit y a avoir un sacré boulot là
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687)   Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 EmptyJeu 28 Fév 2008 - 13:28

[mode brosse à reluire]Mais il est jeune et intelligent[/mode brosse à reluire] il saura bientôt reconnaître la vraie musique. Cool
Revenir en haut Aller en bas
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687)   Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 EmptyJeu 28 Fév 2008 - 16:11

Je suis visionnaire, je sais Exclamation
Revenir en haut Aller en bas
atomlegend
Roi de la bourde
atomlegend

Nombre de messages : 9156
Age : 54
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687)   Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 EmptyLun 10 Mar 2008 - 12:16

Je viens seulement de finir ma lecture des grands motets de niquet et du concert spirituel.
Sad
L’imagination la richesse du spectacle. , gémissements. , tragédie, c'est vraiment l’exaltation des sentiments.
La musique de Lully pénètre dans ce qu'on ne peut exprimer, le rêve, le caché, l'enchantement
L'originalité des changements incessants donne vraiment un sentiment du merveilleux, du spectaculaire, Tout est Toujours en mouvement .
Sur le plan musical, ce n'est pas d'une richesse "à tout casser " comparé à rameau par exemple dont la musique est "physiquement " bien plus consistante.
Mais ce sont tous ces attributs citez plus haut qui en font une musique si riche et si profonde, bien plus profonde d'ailleurs.
Lully ne s'écoutera donc pas avec le même intérêt. On est toujours dans cette optique lent-vif, jamais le temps de s'ennuyer.
Mais surtout ce don que je n'entend pas chez les italiens ou même chez rameau d'ailleurs:
Le pouvoir d'harmoniser danses choeurs et chants, On ne sais pas pourquoi on aime tel ou tel ouvre. Pour ces chants? sa musique ? Ses danses? Impossible car tout est complètement indissociable ici .
Lully c'est vraiment de la balle, c'était plus qu'un musicien. Un poète sans aucun doute

Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687)   Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 EmptyLun 10 Mar 2008 - 12:42

Very Happy

Belle déclaration d'amour. hehe

Sans doute ce mélange en effet. Musique de cour pompeuse majestueuse qui ne cède en rien à la poésie, lyrisme et mysticisme affecté ou plus sincère. Quelques couleurs rustiques, et le drame en effet.

Mais ne pleure pas tout le temps. Wink
Revenir en haut Aller en bas
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14159
Date d'inscription : 14/04/2007

Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687)   Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 EmptyLun 10 Mar 2008 - 12:51

atomlegend a écrit:
Le pouvoir d'harmoniser danses choeurs et chants, On ne sais pas pourquoi on aime tel ou tel oeuvre. Pour ces chants? sa musique ? Ses danses? Impossible car tout est complètement indissociable ici .
Lully c'est vraiment de la balle, c'était plus qu'un musicien. Un poète sans aucun doute

thumleft

Rien à ajouter

Ce que j'aime particulièrement chez lui c'est ce mélange de raideur, de rigidité, et de quelque chose de très dansant à la fois. Je ne retrouve de contrastes aussi marqués chez personne d'autre. Comme tu le dis très justement il allie des éléments très différents de manière complètement indissociable.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91708
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687)   Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 EmptyLun 10 Mar 2008 - 12:57

atomlegend a écrit:
Je viens seulement de finir ma lecture des grands motets de niquet et du concert spirituel.
Sad
L’imagination la richesse du spectacle. , gémissements. , tragédie, c'est vraiment l’exaltation des sentiments.
La musique de Lully pénètre dans ce qu'on ne peut exprimer, le rêve, le caché, l'enchantement
L'originalité des changements incessants donne vraiment un sentiment du merveilleux, du spectaculaire, Tout est Toujours en mouvement .
Sur le plan musical, ce n'est pas d'une richesse "à tout casser " comparé à rameau par exemple dont la musique est "physiquement " bien plus consistante.
Mais ce sont tous ces attributs citez plus haut qui en font une musique si riche et si profonde, bien plus profonde d'ailleurs.
Lully ne s'écoutera donc pas avec le même intérêt. On est toujours dans cette optique lent-vif, jamais le temps de s'ennuyer.
Mais surtout ce don que je n'entend pas chez les italiens ou même chez rameau d'ailleurs:
Le pouvoir d'harmoniser danses choeurs et chants, On ne sais pas pourquoi on aime tel ou tel ouvre. Pour ces chants? sa musique ? Ses danses? Impossible car tout est complètement indissociable ici .
Lully c'est vraiment de la balle, c'était plus qu'un musicien. Un poète sans aucun doute

Crying or Very sad
C'est exactement cela, on ne sait pas quoi ajouter. Oui, pas cette variété ou cette touche sonore si caractéristique de Rameau ; mais effectivement une fusion entre la musique, le chant et la danse, une profondeur du propos... et avec cette économie de moyens musicaux et cette versatilité que tu décris parfaitement.

Rien à ajouter moi non plus, si ce n'est que ton enthousiasme fait vraiment plaisir à lire. Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687)   Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687) - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Lully, Jean-Baptiste (1632 - 1687)
Revenir en haut 
Page 3 sur 16Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9 ... 16  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: