Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-28%
Le deal à ne pas rater :
Cuiseur à pâtes pour micro-ondes Lékué – Quick Pasta
17.99 € 24.99 €
Voir le deal

 

 Opération NOSYREV

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Opération NOSYREV Empty
MessageSujet: Opération NOSYREV   Opération NOSYREV EmptyMar 22 Mai 2007 - 23:44

je m'excuse de créer un nouveau fil mais je n'ai pas le courage d'attendre d'en arriver aux années 60-80 de la musique soviétique sans avoir dit un mot de ce qui se passe entre temps: à vrai dire, ce fil est doublement inutile puisque tout est là
http://www.nosyrev.com/
site en anglais (mais il y a quelques images)

En résumé, Nosyrev (1924-81) a perdu 20 ans dans les prisons et les camps et la société civile avant d'en venir à la musique. Condamné à 10 ans de Goulag en 43, il a heureusement trouvé dans la bibli du camp le traité d'orchestration de Berlioz.
A son retour en ville, les autorités n'ont pas voulu l'inscrire à l'union des compositeurs (seul moyen de jouer ses propres oeuvres) sous prétexte qu'il avait abandonné ses études au conservatoire (oui, déporté, dix à douze ans de camp pour lui et sa famille sous dénonciaition calomnieuse)
En 1966 sur l'intervention de DSCH à qui il dédia sa première symphonie, et dont il avait créé comme violoniste d'orchestre la 7ème dans Leningrad dévasté, il est intégré dans la structure qui lui décerne un prix unanime pour sa 2ème symphonie, "meilleure oeuvre à la mémoire de DSCH"

En 15 ans d'activité, Nosyrev crée 4 symphonies et trois concertos qui devraient trouver un jour leur place dans la musique du 20ème siècle.
Il a été réhabilité en 1987, mais on ne joue toujours pas sa musique pour autant

Sofro a regretté qu'il n'y ait pas de topic spécifique Popov, alors je m'autorise
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Opération NOSYREV Empty
MessageSujet: Re: Opération NOSYREV   Opération NOSYREV EmptyMer 23 Mai 2007 - 1:28

Je continue de préférer Popov. La symphonie n°2 est surprenante avec une alternance de tricotages symphoniques à la tonalité très distendue, finement écrits rappelle Bartok ou Henze, et des passage à la trivialité grinçante (parfois outrée) entre la valse de fanfare et les grands accords assourdissants de musique Disney qu'on a déjà rencontrée ailleurs.
Encore un soviétique qui cache sa musique derrière le pompiérisme ambiant ?
Je n'aime pas tellement ses déhanchements rythmiques, les silences qui accentuent les ambiances grimaçantes.

Le concerto pour violon me plaît modérement, il ne connaît pas bien son violon ce Nosyrev et ne le sert pas honorablement, il devient terne, indécis cet instrument. On est loin je trouve de la maîtrise de Khatchaturian et l'orchestre s'épuise à renouveler son inspiration.

Mouais. Fais un topic Popov bien individualisé... Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Opération NOSYREV Empty
MessageSujet: Re: Opération NOSYREV   Opération NOSYREV EmptyMer 23 Mai 2007 - 1:33

euh, il était violoniste de formation... Bon trop 19ème mon Nosyrev?
Qui va recevoir les symhonies de DSCH pour son anniversaire? drink
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Opération NOSYREV Empty
MessageSujet: Re: Opération NOSYREV   Opération NOSYREV EmptyMer 23 Mai 2007 - 1:35

[quote="sud273"]euh, il était violoniste de formation... Bon trop 19ème mon Nosyrev?

Bizarrement je m'en doutais.
Mais n'empêche qu'il ne sait pas, je trouve, quoi en faire de son violon.

Citation :
Qui va recevoir les symhonies de DSCH pour son anniversaire? drink

Moi ses quatuors ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Opération NOSYREV Empty
MessageSujet: Re: Opération NOSYREV   Opération NOSYREV EmptyMer 23 Mai 2007 - 1:42

par Eder quartet et Le Nez? tout s'explique!
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Opération NOSYREV Empty
MessageSujet: Re: Opération NOSYREV   Opération NOSYREV EmptyMer 23 Mai 2007 - 1:51

Pour le Nez, j'ai hésité, je l'ai vu sur scène par une troupe moscovite à Bordeaux à l'âge de 11 ans, je veux garder ce souvenir intact. Jamais plus de Nez.
Revenir en haut Aller en bas
Jaky
Mélomane chevronné
Jaky

Nombre de messages : 9422
Age : 60
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

Opération NOSYREV Empty
MessageSujet: Re: Opération NOSYREV   Opération NOSYREV EmptyMer 23 Mai 2007 - 1:58

vartan a écrit:
Pour le Nez, j'ai hésité, je l'ai vu sur scène par une troupe moscovite à Bordeaux à l'âge de 11 ans, je veux garder ce souvenir intact. Jamais plus de Nez.
Pourtant le nez dans le bordelais, c'est important! Shocked
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Mélomaniaque
joachim

Nombre de messages : 1230
Age : 74
Localisation : Nord (avesnois/thiérache)
Date d'inscription : 02/03/2006

Opération NOSYREV Empty
MessageSujet: Re: Opération NOSYREV   Opération NOSYREV EmptyMer 23 Mai 2007 - 11:27

Très curieux, ce concerto : un pied dans le 19ème de Dvorak ou Bruch, un pied dans le 20ème de Chosta et Prokofiev, je dirais même un "troisième pied" stravinskien. Au total, moi j'aime bien.
Contrairement à l'ami Vartan, je préfère ce concerto à la 2ème symphonie, bien que l'un et l'autre demandent au moins une seconde écoute pour s'habituer...
Revenir en haut Aller en bas
Jaky
Mélomane chevronné
Jaky

Nombre de messages : 9422
Age : 60
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

Opération NOSYREV Empty
MessageSujet: Re: Opération NOSYREV   Opération NOSYREV EmptyMer 23 Mai 2007 - 14:09

J'ai écouté le concerto, le premier mouvement est étonnant avec son mélange de noirceur et de "mielleux" mais j'ai été surtout sensible au 2ème. Je préfère de loin sa 2ème symphonie que j'ai réécouté, cette fois j'ai crû y déceler des citations de chostakovitch! Et encore une fois j'adore le second mouvement, ce nocturne à la vie grouillante de petits bruits… Pour le 3ème mouvement, je suis d'accord avec Vartan, il est pompier voir vulgaire et ressemble plutôt à de la musique de cirque, c'est dommage. C'est vrai aussi que la deuxième de Popov apparait beaucoup plus construite, régulière. Je la préfère aussi, et son superbe thème initial, on ne l'oublie pas tout de suite!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Opération NOSYREV Empty
MessageSujet: Re: Opération NOSYREV   Opération NOSYREV EmptyMer 23 Mai 2007 - 20:46

merci pour tous les commentaires: en ce qui me concerne je suis assez sensible à ce concerto pour violon, et je trouve le traitement de l'instrument soliste assez original (notamment ces ostinatos très sombres du premier mouvment où le violon semble accompagner l'orchestre dans un renversement des rôles assez original)
Le côté cirque et Disney est assez dans la tradition russe, on trouve déjà ça chez Tchaikovsky, dans les finales des symphonies de Borodin et de Balakirev.
J'ai eu du mal à m'approprier ça au début, sa première symphonie surtout, mais plus je réécoute, plus ça me ravit.
Je trouve le côté collage rhapsodique assez proche de ce que j'aime chez certains américains comme Bernstein et Bolcom. Bon je renommerai le topic pour qu'on puisse aussi parler de Tischenko, car il n'y a pas énormément de musique de Nosyrev, et peu de chance de retomber dessus puisque c'était aussi une partie du catalogue Olympia que j'aurais dû collectionner plus tôt. A ce propos, si quelqu'un tombe sur la 4ème symphonie de Lev Knipper dans une médiathèque bien fournie faites moi signe, c'est devenu introuvable même d'occase
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Opération NOSYREV Empty
MessageSujet: Re: Opération NOSYREV   Opération NOSYREV EmptyMer 23 Mai 2007 - 21:59

Oui, Tyschenko c'est autrement plus sympa que Nosyrev à mon avis ! (et que Khrennikov, comme ça c'est dit)
Revenir en haut Aller en bas
Jaky
Mélomane chevronné
Jaky

Nombre de messages : 9422
Age : 60
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

Opération NOSYREV Empty
MessageSujet: Re: Opération NOSYREV   Opération NOSYREV EmptyJeu 24 Mai 2007 - 0:13

La 6ème de Tischenko, je ne l'ai pas encore écouté, j'ai remis à plus tard, trop sombre… Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Philippe
Mélomane averti
Philippe

Nombre de messages : 118
Age : 63
Localisation : Jemappes
Date d'inscription : 13/05/2006

Opération NOSYREV Empty
MessageSujet: Re: Opération NOSYREV   Opération NOSYREV EmptyVen 25 Mai 2007 - 21:21

sud273 a écrit:
(...) A ce propos, si quelqu'un tombe sur la 4ème symphonie de Lev Knipper dans une médiathèque bien fournie faites moi signe, c'est devenu introuvable même d'occase


C'est disponible à la médiathèque belge (ici pour être précis Very Happy)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mqcd-musique-classique.com/
Invité
Invité



Opération NOSYREV Empty
MessageSujet: Re: Opération NOSYREV   Opération NOSYREV EmptyVen 25 Mai 2007 - 21:33

ah formidable, il faut que je me trouve un correspondant en belgique alors...
Revenir en haut Aller en bas
Philippe
Mélomane averti
Philippe

Nombre de messages : 118
Age : 63
Localisation : Jemappes
Date d'inscription : 13/05/2006

Opération NOSYREV Empty
MessageSujet: Re: Opération NOSYREV   Opération NOSYREV EmptyVen 25 Mai 2007 - 22:08

Je me rends à la médiathèque de ma région tous les samedis ; comme je ne connais pas l'oeuvre en question, demain je la commande Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mqcd-musique-classique.com/
Invité
Invité



Opération NOSYREV Empty
MessageSujet: Re: Opération NOSYREV   Opération NOSYREV EmptyVen 25 Mai 2007 - 22:23

ça c'est très gentil, tu risques peut-être d'être un peu surpris. J'ai un peu parlé de Knipper dans le topic "Musique soviétique". Pour ce que j'en sais cette 4ème symphonie est une oeuvre pour solistes choeur et orchestre, "Poeme des combattants du Komsomol" elle doit se situer dans le droit fil des symphonies 2 et 3 de Shostakovich, en plus basique et militaire. C'est de là qu'a été extrait le tube fameux, "Plaine ma plaine".
On trouve assez peu de musiques de Knipper qui fut pourtant célèbre de son vivant, comme Alexandrov, en particulier pour ses chants pour les choeurs de l'armée rouge.
Il y a sur le disque la suite du Red Poppy de Glière, qui est sans doute plus facile d'accès (dans une interprêtation que je ne connais pas et qui a toutes les chances d'être majeure) et mérite au moins une écoute si tu n'as jamais jeté l'oreille sur ce ballet "exotique".
Revenir en haut Aller en bas
Philippe
Mélomane averti
Philippe

Nombre de messages : 118
Age : 63
Localisation : Jemappes
Date d'inscription : 13/05/2006

Opération NOSYREV Empty
MessageSujet: Re: Opération NOSYREV   Opération NOSYREV EmptyVen 25 Mai 2007 - 22:34

Bah oui ça tombe bien, j'ai découvert récemment les quatuors de Glière (excellents) ; en revanche je ne connais pas ce ballet.

C'est ce qui s'appelle faire d'une pierre deux coups.

Le top quoi Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mqcd-musique-classique.com/
Invité
Invité



Opération NOSYREV Empty
MessageSujet: Re: Opération NOSYREV   Opération NOSYREV EmptyDim 27 Mai 2007 - 14:45

Hier matin, j’ai reçu in-extremis pour enchanter mon week-end le disque qui contient le concerto pour piano de Nosyrev. Le coin du boîtier cristal était un peu écrasé par le transport postal, j’ai donc mis le disque dans l’ordi assez rapidement (contrairement à mes habitudes contemplatives) afin de vérifier qu’il n’avait pas souffert : surtout que ce disque-là m’a coûté assez cher, dans les 30 euros, comme ce sont les derniers exemplaires du tirage qui circulent encore, même les magasins habituellement discount abusent…
Ce que j’aime dans la musique de Nosyrev, c’est que ça ne ressemble à rien d’autre (certains saisiront la perche pour prétendre que ça ne ressemble à rien tout court, mais là c’est vraiment une queqtion de goût). Je comprends mieux la critique selon laquelle le concerto de violon de 1971 est « mal écrit pour l’instrument ». Là aussi c’est écrit en dépit du piano, et même il semble que ce soit une constante dans la musique concertante de Nosyrev, c’est conçu contre le soliste. Là, pas de virtuosité, le piano n’est conçu que comme une instrument à percussion, surtout pas lyrique, et quasi monodique : il reste s’ailleurs assez discret, à part la vaste cadence du 3ème mouvement. On en vient même à penser qu’il serait intéressant d’entendre ce concerto pour clavier à l’harmonium ou au clavecin pour percevoir les subtilités d’une orchestration qui joue toujours des percussions (ces petits bruits que signale Jaky) et de nappes de cordes vraiment inspirées pour le coup de la musique occidentale des années 50-70.
A chercher des ressemblances, je ne me vois guère invoquer que le concerto d’Howard Hanson (celui de Copland un peu aussi) qui utilise le piano avec la même discrétion, ou les concerti de Walton dont la structure inversée dans la descendance du concerto pour violoncelle de Lalo, évoque la même démarche anti-virtuose ; toutes œuvres que Nosyrev ne connaissait probablement pas. Les seuls morceaux qui puissent avoir eu une influence directe seraient éventuellement les concertos pour enfant de Kabalevsky et Shebalin, le 1er concerto pour violon de Prokofiev (pour la structure), la 1ère symphonie de Schedrin qui propose aussi une inversion systématique du discours musical traditionel. A supposer que les partitions soient arrivées dans la russie orientale des années 70, aux frontières de la Sibérie.
Le premier mouvement est une « improvisata », une jazz scriabinien qui laisse en suspens des bribes du thème cyclique : suit un scherzo d’essence typiquement russe (marqué ritmo ostinato), humoristique, léger, flirtant avec la trivialité. Le finale andant laisse place à l’expression directe du soliste, dans des ruminations très noires autour de groupes de quintuplets qui évoquent l’oiseau des scènes de la forêt de Schumann. Enfin, quelques mesures avant la fin apparaît le thème développé durant toute l’œuvre, une mélodie délicate et mélancolique en la mineure, suivit de l’énonciation de la série qui a servi de base à la construction harmonique, le tout s’achevant dans un piano, puis pp, puis ppp, tous procédés qui contribuent à la perplexité et à l’étrangeté qui emplit l’auditeur à la fin de la performance, devant cette introduction en creux pour un concerto qui finalement n’est pas écrit. Habile, puissament personnel, ce concerto me plonge dans un état d’incertitude bienheureuse, au bord du cauchemar, un trip acide que les 3ème de Blacher et de Schedrin avoisinent aussi. Mais, à vrai dire non, cette absence de repères, ce no man’s land agueusique et ataraxique, je n’en vois pas d’exemple ailleurs. Je recommence, de défais la tapisserie de la veille, et ce que je retricotte se défait à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Opération NOSYREV Empty
MessageSujet: Re: Opération NOSYREV   Opération NOSYREV EmptyMer 30 Mai 2007 - 9:39

dernier petit point sur la discographie de Mikhail Nosyrev, réduite à 5 cd autrefois édités par le label Olympia records: ces disques ont été produits par le fils de Nosyrev, quelques uns sont encore disponibles (chers en général) dans de vieux stocks sur le net.
Opération NOSYREV Nosyre10
Nosyrev lors de son arrestation en 1943

On peut avoir accès aux quatre symphonies de Nosyrev, la première darte de 1965, c'est la seule qui soit écrite dans un style classique, en 4 mouvements, la 2ème de 1977 présentant déjà des particularités de construction (chaque mouvement est distribué par groupes, le tutti n'aparaissant que dans le finale)
Opération NOSYREV Nos-sy10

Les symphonies 3 et 4 sont écrites coup sur coup en 1978 et 1980, elles sont d'une atmosphère assez sombre et de plus en plus personnelles
Opération NOSYREV Nosyre11

Les trois grand concertos pour violon, violoncelle et piano (1971-73 et 75) sont à vrai dire aussi des symphonies dans l'esprit, le soliste y jouant un rôle assez secondaire
Opération NOSYREV Cover-10
le disque qui présente le concerto pour piano (joué par Igor Uriash, pianiste qui accompagna assez régulièrement Rostropovich dans ses enregistrements de musique les plus tardives en URSS -Piazzola, Ulstvolskaya, Schnittke) regroupe des pièces plus anciennes, un cappricio pour violon et orchestre, 4 préludes pour harpe et Skazska (conte de fées) écrit avant 1950 en camp d'internement
Opération NOSYREV Pcc110

Un dernier disque, sans doute tiré à moins d'exemplaires, toujours sous le même label, dirigé par Verbitsky présentait le ballet "Chanson de l'amour triomphant", d'après le roman de Tourgueniev, oeuvre comportant des parties vocales, qui tint la scene quatre ans durant à guichet fermé à Voronezh où Nosyrev vécut les années d'exil plus ou moins volontaires consécutives à sa libération
Opération NOSYREV 20023710
celui-ci parait définitvement introuvable: donc appel au peuple, je suis prêt à acheter au besoin, à moins que quelqu'un ne puisse le dénicher en médiathèque.
Nosyrev a écrit beaucoup d'autres musiques de scène, et plus de deux cents oeuvres de musique de chambre: à ma connaissance rien de tout celà n'existe au disque, il est même probable que fort peu ait été édité, une seule de ses symphonies ayant connu l'édition de son vivant, ce qui explique qu'aucune n'ait connu de création en dehors de l'ex Union Soviétique.
Je rêve qu'on me démontre le contraire: on ne sait jamais ce qui peut prendre à un Hamelin ou à un label anglais...
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89370
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Opération NOSYREV Empty
MessageSujet: Re: Opération NOSYREV   Opération NOSYREV EmptySam 21 Juil 2007 - 19:53

J'ai à mon tour plongé dans Nosyrev.

La parenté avec le langage de Chostakovitch et Popov est flagrante. Mais je suis sans doute spontanément plus séduit par Nosyrev que par les symphonies de Chosta, l'atmosphère y est plus respirable, bien que semblablement tendue. Beaucoup d'idées, de figures originales.

Cela dit, très peu de contrepoint, une harmonie bien plus rudimentaire : cette musique doit s'user beaucoup plus vite, et elle est objectivement moins géniale. Mais que de fulgurances, que d'idées dans cette Deuxième Symphonie, qui ferait une introduction parfaite à cet univers. Je retrouve certains traits de l'inventivité débridée du Nonette de Zhivotov sur lequel, on l'aura compris, je suis resté comme en fascination.

Une très belle oeuvre pour moi. Cursive, absolument dépourvue de formalisme, un peu linéaire peut-être, mais dans ce cadre, que de merveilles ! Vraiment une somme de trouvailles orchestrales très stimulante.


Je comprends très bien ce que veut dire Vartan qui a le mot juste comme toujours, avec ces vulgarités pétaradantes qui succèdent à de l'inspiration poétique (ou du moins dramatique) de haute volée. Mais cet ensemble me séduit véritablement.

A propos, aux deux tiers du dernier mouvement, un solo de trompette me rappelle furieusement la Quatrième de Schmidt. Smile


Je compte essayer le Concerto pour violon.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89370
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Opération NOSYREV Empty
MessageSujet: Re: Opération NOSYREV   Opération NOSYREV EmptySam 21 Juil 2007 - 20:43

Beaucoup plus perplexe sur le Concerto pour violon. J'ai l'impression d'entendre le concerto de Brahms en négatif.

Le même lyrisme emphatique, et pourtant la partition semble antilyrique, comme si elle se produisait à l'envers. Très bizarre, comme impression.

J'avoue que je ne suis pas démesurément séduit, j'aurais peut-être préféré pas lyrique mais à l'endroit. Mr. Green Sans doute que l'interprétation extrêmement postromantisante n'est pas ce qui convient de mieux à cette oeuvre - mais avant d'en avoir une seconde version...
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Invité
Invité



Opération NOSYREV Empty
MessageSujet: Re: Opération NOSYREV   Opération NOSYREV EmptySam 21 Juil 2007 - 21:45

très intéressant d'avoir ton avis.
Si les concertos datent sensiblement des mêmes années 71-75, les symphonies sont toute construites sur des modèles différents. A force d'écouter j'aime de plus en plus le final de la premire dont je n'ai pas parlé à cause de son côté très valse de kiosque, casino de bord de mer;
la deuxième est évidemment beaucoup plus puissante: elle utilise cet effet à la Dutilleux, 1er mvt, cordes uniquement, 2ème bois, 3ème percu, finale tutti. J'aime beaucoup les juxtposititons d'atmosphères, le trouve qu'il y a quelque chose du scherzo de la 7ème de Tischenko là-dedans. Apparemment Nosyrev aimait assez jouer de tous les instruments de son orchestre (il empruntait aux musiciens leur instrument pour "vérifier" l'effet de ses phrases en répétition. Son orchestration est à la fois brillante et volontairement pauvre à d'autres moments.
Oui c'est bien ça, les concertos sont "à l'envers", complètement antithétiques avec l'instrument soliste, et dans la construction, renversés comme la première symphonie de Schedrin. (pas par méconnaissance de l'instrument, il était je l'ai dit violoniste de formation, et joua dans la première de la 7ème de DSCH sous les bombes à Léningrad), et il semble y avoir un corpus de musique de chambre avec piano très important (et complètement inédit).
C'est bien plus sensible dans le concerto pour piano, d'un dépouillement quasi-squelettique et qui n'énonce le thème qu'il a exploité tout du long que dans les dernières mesures (comme les "variations" de Blacher). Je crois que je n'ai jamais entendu rien de pareil (chez Antheil dans le premier concerto? chez Mosolov?)
En dépit des trivialités et des traits d'humour séducteurs, de la tonalité, le propos reste finalement d'une noirceur et d'un radicalisme plus grand que celui de ses contemporains.
Et ce petit homme a fait ça tout seul dans son coin, avec un grand succès dans son opéra de province, mais sans que les partitions sortent jamais des tiroirs (celle de la 4ème a été éditée à compte d'auteur) et puissent circuler.
Son fils, qui travailla pour le label Olympia (Gott sei dank) décrit sa musique comme un bombe à retardement: pour les concertos je pense qu'elle n'explosera jamais, car aucun soliste n'a intérêt à jouer ça, ça ne brille pas.


Dernière édition par le Sam 21 Juil 2007 - 21:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89370
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Opération NOSYREV Empty
MessageSujet: Re: Opération NOSYREV   Opération NOSYREV EmptySam 21 Juil 2007 - 21:53

Non, ça ne brille pas, et pour les symphonies, on dira aussi "un russe de plus". C'est tellement plus simple d'en rester à la trentième intégrale Chosta...

Personnellement, je ne connais aucune symphonie de Chosta qui m'enthousiasme comme la Sixième de Tichenko... Et ça n'est pas non plus comparable à Nosyrev.

De la même façon qu'il existe tellement de contemporains de Mozart de valeur à peu près équivalente entre eux qu'on préfère les oublier.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Invité
Invité



Opération NOSYREV Empty
MessageSujet: Re: Opération NOSYREV   Opération NOSYREV EmptySam 21 Juil 2007 - 22:06

oui mais c'est vraiment une oeuvre à part cette 6ème de Tischenko, et parfaitemant inconnue aussi: je trouve que la 13ème de Shosta soutient tout de même la comparaison (comme d'autres purement instrumentales avec les symphonies purement instrumentales de Tischenko).
La découverte de la 6ème de Vainberg m'a beaucoup surpris: elle a clairement inspiré Schostakovich, jusqu'à des citations textuelles.
Toute cette musique exerce une véritable attraction sur moi, mais Nosyrev (comme peut-être Zhivotov, mais là non plus on ne saura probablement jamais vraiment) a une originalité propre, irréductible à ses influences parfois transparentes: il y a toujours quelques mesures qui viennent t'arracher à l'écoute flottante.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89370
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Opération NOSYREV Empty
MessageSujet: Re: Opération NOSYREV   Opération NOSYREV EmptySam 21 Juil 2007 - 22:11

Plus que des mesures !

Un peu comme Borgstrøm, quoi...
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Morloch
Lou ravi
Morloch

Nombre de messages : 9912
Date d'inscription : 14/10/2006

Opération NOSYREV Empty
MessageSujet: Re: Opération NOSYREV   Opération NOSYREV EmptyLun 23 Juil 2007 - 0:11

Très belle oeuvre que cette 4ème symphonie de Nosyrev. Sombre, inquiétante de bout en bout. Un premier mouvement qui paraît éthéré alors que le reste de la symphonie m'évoque une danse pulvérisée aux fragments éparpillés.

Comme une sorte de confession intime, qui se déroule par petits segments successifs, sans toujours un lien évident entre chaque segment.

L'harmonie est subtile, inquiétante, mais le contrepoint réduit à néant. Cette symphonie donne le sentiment d'un programme ? Il y a un sous titre ?

Le concerto pour violoncelle est très méditatif, il paraît un cousin très proche des concertos pour violoncelle de Chostakovich. Ecriture plus classique, avec des passages Tchaikovskiens.

Je le trouve assez flatteur pour le violoncelliste, mais peut-être suis-je bon client pour ce genre d'élégie tutto adagio.

Une belle découverte que ce compositeur.
Revenir en haut Aller en bas
http://nhofszandz.blogspot.com/
Jaky
Mélomane chevronné
Jaky

Nombre de messages : 9422
Age : 60
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

Opération NOSYREV Empty
MessageSujet: Re: Opération NOSYREV   Opération NOSYREV EmptyMar 24 Juil 2007 - 1:24

Autant je n'avais pas apprécié les concertos pour violon et piano autant j'adore le concerto pour violoncelle, surtout le mouvement central, tendre rêveur et espiègle. Pour la quatrième symphonie il me faudra une autre écoute, j'ai trouvé des passages superbes mais je ne suis pas vraiment entré dedans.
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Opération NOSYREV Empty
MessageSujet: Re: Opération NOSYREV   Opération NOSYREV EmptyMer 12 Mar 2008 - 11:31

DavidLeMarrec a écrit:
Je compte essayer le Concerto pour violon.

Ecouté avec assez de plaisir le concerto pour violoncelle, mais je crois que je préfère encore son concerto pour piano.

Plus inspiré que d'habitude ? Un langage qui évoque certains Prokofiev dans ce côté percussif et Ravel avec des traits néoclassiques. Mais je sens plus d'amour dans l'écriture ici que pour le violon. En effet, extraordinaire et fulgurante cadence, si on peut appeler ainsi un solo du piano qui occupe la moitié du dernier mouvement, assombrissement des couleurs qui fuient le clinquant Disney d'autres de ses compositions. Oui, il y a des trivialités et des facilités harmoniques mais bien compensée par une poésie vraiment touchante, pathétique. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Opération NOSYREV Empty
MessageSujet: Re: Opération NOSYREV   Opération NOSYREV EmptyDim 27 Juil 2014 - 21:33

je réécoute -religieusement- la 4è symphonie: un chef d'oeuvre incontournable, j'évite parfois de l'écouter pour ne pas user la stupéfaction énamourée que me prodigue cette partition. Pour moi une des plus grandes créations de l'esprit humain,musique ou pas, et un miracle qu'il en existe une version enregistrée. L'antithèse parfaite de toute composition contemporaine, un monument d'originalité absolue, le renvoi aux calendes grecques de tout se qui s'est fait avant, et depuis, et dans un langage universellement compréhensible par n'importe qui susceptible d'en ressentir l'intensité fulgurante.
Après évidemment, seul le silence peut lutter, puisqu'il n'existe plus de réalité ordinaire.
Revenir en haut Aller en bas
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

Opération NOSYREV Empty
MessageSujet: Re: Opération NOSYREV   Opération NOSYREV EmptyDim 27 Juil 2014 - 23:59

J'aime beaucoup ses symphonies, mais il y a beaucoup à dire aussi de ses concertos et de son magnifique ballet, Le Chant de l'amour triomphant. C'est cucu comme titre mais une très belle oeuvre par ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 10943
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Opération NOSYREV Empty
MessageSujet: Re: Opération NOSYREV   Opération NOSYREV EmptyLun 16 Avr 2018 - 23:38

Du fil Playlist:
Benedictus a écrit:
Opération NOSYREV Nosyre10
Nosyrev: Symphonie nº4 (1980)
Vladimir Verbitsky / Orchestre Symphonique de l’Académie d’État de Saint Petersbourg
St Petersbourg, IV.1997
Olympia

Étrange, parfois un peu agaçant, mais au total assez fascinant. Du soviétisme post-chostakovien très distendu avec des couleurs et des scintillements très personnels. À réécouter.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Opération NOSYREV Empty
MessageSujet: Re: Opération NOSYREV   Opération NOSYREV Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Opération NOSYREV
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: