Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -50%
-50% sur Nike Air Max 200 Winter
Voir le deal
63 €

 

 Les Florentins : Peri, Cavalli, Cavalieri... (débuts opéra)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Cleme
Petit agniou
Cleme

Nombre de messages : 7229
Age : 26
Date d'inscription : 18/12/2008

Les Florentins : Peri, Cavalli, Cavalieri... (débuts opéra) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les Florentins : Peri, Cavalli, Cavalieri... (débuts opéra)   Les Florentins : Peri, Cavalli, Cavalieri... (débuts opéra) - Page 3 EmptyMar 19 Mai 2009 - 22:40

Ok merci, ton article est très intéressant ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
T-A-M de Glédel
Mélomaniaque
T-A-M de Glédel

Nombre de messages : 1512
Age : 33
Localisation : Vincennes
Date d'inscription : 11/08/2007

Les Florentins : Peri, Cavalli, Cavalieri... (débuts opéra) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les Florentins : Peri, Cavalli, Cavalieri... (débuts opéra)   Les Florentins : Peri, Cavalli, Cavalieri... (débuts opéra) - Page 3 EmptyDim 14 Juin 2009 - 13:21

Je me suis procuré jeudi dernier le disque des Lamentationes Hieremiae Prophetae de Cavalieri par Dumestre (à la place des Mozart prévus initialement!!).

Et bien, moi qui restait sur l'expérience de l'Euridice de Peri pas très enthousiasmante, de part un sentiment trop aride du discours musical, là je dois dire que cette oeuvre courte est merveilleuse. (J'ai réussi à me débarasser de ma drogue Sigurd!!)

S'y alternent remarquablement les parties au contrepoint assez savantes caractéristiques de la fin de la Renaissance en duo, trio et les parties monodiques inspirées épousant intelligemment le texte (on songe à du Carissimi voire même aux Leçons des Ténèbres de Couperin). Le tout maintenant une tension dramatique édifiante pour de la musique sacrée d'époque!!

Cavalieri semble ici ouvrir la voie vers la rénovation du langage en musique sacré : Dumestre parle de premières Leçons de Ténèbres baroques et ça s'entend très clairement.

En plus, les faux-bourdons ajoutés au disque sont aussi très beaux... Que du bonheur!! Dumestre et ses amis ne font vraiment que du bon travail!!
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89561
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Les Florentins : Peri, Cavalli, Cavalieri... (débuts opéra) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les Florentins : Peri, Cavalli, Cavalieri... (débuts opéra)   Les Florentins : Peri, Cavalli, Cavalieri... (débuts opéra) - Page 3 EmptyDim 14 Juin 2009 - 13:56

Moander a écrit:
Je me suis procuré jeudi dernier le disque des Lamentationes Hieremiae Prophetae de Cavalieri par Dumestre (à la place des Mozart prévus initialement!!).
C'est bien, mon petit, tu iras loin ! Very Happy Very Happy Pas sûr que ce soit forcément meilleur, mais c'est magnifique et un peu plus varié pour les dîners sur Classik. bounce

Citation :
Et bien, moi qui restait sur l'expérience de l'Euridice de Peri pas très enthousiasmante, de part un sentiment trop aride du discours musical,
Oui, c'est aride... mais beaucoup moins avec une bonne version.

Citation :
ma drogue Sigurd!!)
Et... ton commentaire sur l'oeuvre ? What the fuck ?!?
http://musicontempo.free.fr/archicoupable.mp3
J'étais sûr que ça te plairait. Very Happy


Citation :
(on songe à du Carissimi voire même aux Leçons des Ténèbres de Couperin).
C'est vrai, il y a vraiment de tout ça. Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
T-A-M de Glédel
Mélomaniaque
T-A-M de Glédel

Nombre de messages : 1512
Age : 33
Localisation : Vincennes
Date d'inscription : 11/08/2007

Les Florentins : Peri, Cavalli, Cavalieri... (débuts opéra) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les Florentins : Peri, Cavalli, Cavalieri... (débuts opéra)   Les Florentins : Peri, Cavalli, Cavalieri... (débuts opéra) - Page 3 EmptyDim 14 Juin 2009 - 14:23

DavidLeMarrec a écrit:
Moander a écrit:
Je me suis procuré jeudi dernier le disque des Lamentationes Hieremiae Prophetae de Cavalieri par Dumestre (à la place des Mozart prévus initialement!!).
C'est bien, mon petit, tu iras loin ! Very Happy Very Happy Pas sûr que ce soit forcément meilleur, mais c'est magnifique et un peu plus varié pour les dîners sur Classik. bounce

Le critère économique a joué pour beaucoup dans le choix... et je ne regrette pas du tout!!

DavidLeMarrec a écrit:
Citation :
Et bien, moi qui restait sur l'expérience de l'Euridice de Peri pas très enthousiasmante, de part un sentiment trop aride du discours musical,
Oui, c'est aride... mais beaucoup moins avec une bonne version.

J'avais pris une au hasard en pensant qu'il n'y en avait qu'une vu l'oeuvre... j'y reviendrai un de ces jours!!

DavidLeMarrec a écrit:
Citation :
ma drogue Sigurd!!)
Et... ton commentaire sur l'oeuvre ? What the fuck ?!?
http://musicontempo.free.fr/archicoupable.mp3
J'étais sûr que ça te plairait. Very Happy

Il n'y a pas de fil... css explique beaucoup de choses très biens... et ce n'est pas encore assez mûr pour savoir par où commencer tellement je trouve ça génial!!Confused
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89561
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Les Florentins : Peri, Cavalli, Cavalieri... (débuts opéra) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les Florentins : Peri, Cavalli, Cavalieri... (débuts opéra)   Les Florentins : Peri, Cavalli, Cavalieri... (débuts opéra) - Page 3 EmptyDim 14 Juin 2009 - 14:50

Moander a écrit:
J'avais pris une au hasard en pensant qu'il n'y en avait qu'une vu l'oeuvre... j'y reviendrai un de ces jours!!
Il y en a six ou sept (dont une excellentissime et deux ou trois bonnes). Quelle version, déjà ?

Citation :
Il n'y a pas de fil... css explique beaucoup de choses très biens... et ce n'est pas encore assez mûr pour savoir par où commencer tellement je trouve ça génial!!Confused
Mais je sais bien que c'est génial et intimidant, mais Cololi aussi voulait en parler et hésitait.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
T-A-M de Glédel
Mélomaniaque
T-A-M de Glédel

Nombre de messages : 1512
Age : 33
Localisation : Vincennes
Date d'inscription : 11/08/2007

Les Florentins : Peri, Cavalli, Cavalieri... (débuts opéra) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les Florentins : Peri, Cavalli, Cavalieri... (débuts opéra)   Les Florentins : Peri, Cavalli, Cavalieri... (débuts opéra) - Page 3 EmptyDim 14 Juin 2009 - 16:07

DavidLeMarrec a écrit:
Moander a écrit:
J'avais pris une au hasard en pensant qu'il n'y en avait qu'une vu l'oeuvre... j'y reviendrai un de ces jours!!
Il y en a six ou sept (dont une excellentissime et deux ou trois bonnes). Quelle version, déjà ?

Je crois que c'était celle de Podeur si je me rappelle bien de la jaquette!!
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89561
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Les Florentins : Peri, Cavalli, Cavalieri... (débuts opéra) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les Florentins : Peri, Cavalli, Cavalieri... (débuts opéra)   Les Florentins : Peri, Cavalli, Cavalieri... (débuts opéra) - Page 3 EmptyDim 14 Juin 2009 - 16:09

Ah oui, avec son orchestration lourde et ses chanteurs, hormis Masset, pas très primesautiers. Mr. Green

Ca fonctionne moyennement à mon avis.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
T-A-M de Glédel
Mélomaniaque
T-A-M de Glédel

Nombre de messages : 1512
Age : 33
Localisation : Vincennes
Date d'inscription : 11/08/2007

Les Florentins : Peri, Cavalli, Cavalieri... (débuts opéra) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les Florentins : Peri, Cavalli, Cavalieri... (débuts opéra)   Les Florentins : Peri, Cavalli, Cavalieri... (débuts opéra) - Page 3 EmptyDim 14 Juin 2009 - 16:12

Ça ne fonctionne pas du tout même...
Laquelle est donc excellentissime?
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89561
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Les Florentins : Peri, Cavalli, Cavalieri... (débuts opéra) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les Florentins : Peri, Cavalli, Cavalieri... (débuts opéra)   Les Florentins : Peri, Cavalli, Cavalieri... (débuts opéra) - Page 3 EmptyDim 14 Juin 2009 - 16:22

Moander a écrit:
Ça ne fonctionne pas du tout même...
Oh si, quand même !

Citation :
Laquelle est donc excellentissime?
Klosiewicz. Disponible seulement sur JPC, je pense.
http://www.jpc.de/jpcng/classic/detail/-/art/Jacopo-Peri-Euridice/hnum/7995789

Sinon, pour mes commentaires sur quelques autres versions :
https://classik.forumactif.com/general-f1/les-florentins-peri-cavalli-cavalieri-debuts-opera-t1745-40.htm .
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Zeno
Mélomane chevronné
Zeno

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

Les Florentins : Peri, Cavalli, Cavalieri... (débuts opéra) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les Florentins : Peri, Cavalli, Cavalieri... (débuts opéra)   Les Florentins : Peri, Cavalli, Cavalieri... (débuts opéra) - Page 3 EmptyVen 16 Oct 2009 - 19:00

Un très gros coup de coeur pour cet enregistrement datant de début 2008, par un jeune ensemble plus que prometteur, Scherzi musicali :

Les Florentins : Peri, Cavalli, Cavalieri... (débuts opéra) - Page 3 51gaor10

D'abord, j'ai pris un vif plaisir à découvrir une oeuvre dont on dit souvent qu'elle n'égale pas en éloquence celle de Peri, ce qui me semble tout à fait inexact. Caccini ne se hisse évidemment pas à la hauteur de Monteverdi, dont l'Orfeo est plus tardif (ici, c'est le mouchoir de poche entre Peri et Caccini : 1600).

Le texte est d'une intelligibilité totale, malgré un souci de la vocalité et, déjà, du bel canto. Peri a certes des audaces harmoniques que Caccini lui laisse, mais ici, quelle prémonition des siècles à venir, jusqu'à Puccini, que l'on croit parfois entendre en filigrane (ce sera aussi le cas avec Le Couronnement de Popée, nettement plus tardif).

Devant tant d'éloquence nécessaire et de diminutions vocales fort périlleuses, les chanteurs réunis sous la direction de Nicolas Achten font des merveilles. Celui-ci, armé de sa lyre-théorbe et de sa voix presque juvénile, est un Orfeo apollinien et délectable. Il n'est pas sans m'évoquer Marco Beasley, mais avec moins d'affectation. Quelques instruments basso continuo soutiennent l'ensemble, et non un orchestre, comme dans l'Orfeo. C'est vraiment le stile rappresentativo dans son essence même. Au passage, quelle beauté du théorbe, dans ce disque, dont la prise de son est du reste remarquable.

Rinuccini signe un livret de qualité, invitant pour d'évidentes raisons à la comparaison entre les musiques de Peri et de Caccini (il faudra attendre Quinault et les deux Armide pour remettre ça). Pour ma part, je préfère Caccini.

Il plane ici une allégorie permanente, avec dénouement heureux, pour cause d'épousailles entre Henri IV et son italienne. Orphée gardera son Euridice , sans la passion qui noircit à jamais la partition de Monteverdi, mais avec une valorisation délicate des affects que cet enregistrement sert sans la moindre faiblesse.

Ce n'est pas sublime, ce n'est pas tragique, c'est simplement une très belle partition, servie par des interprètes remarquables. Comme la lumière du soir dans les rues de Florence : une grâce de plus en provenance du creuset transalpin.
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Les Florentins : Peri, Cavalli, Cavalieri... (débuts opéra) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les Florentins : Peri, Cavalli, Cavalieri... (débuts opéra)   Les Florentins : Peri, Cavalli, Cavalieri... (débuts opéra) - Page 3 EmptyLun 26 Oct 2009 - 15:38

Cavalli. Pour une oeuvre seulement: Missa Pro defunctis

On est déjà loin de la liberté des prédécesseurs comme Monteverdi. Assez déçu par l'absence de chromatismes et l'homophonie assez plate des choeurs. On a déjà l'impression qu'un style international c'est constitué qu'on retrouve presque inchangé chez Lotti par exemple, les mêmes couleurs et tournures mélodiques. Le baroque est mort à peine éclos. Pas beaucoup de différences avec la musique des salzbourgeois pratiquement.
Revenir en haut Aller en bas
Zeno
Mélomane chevronné
Zeno

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

Les Florentins : Peri, Cavalli, Cavalieri... (débuts opéra) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les Florentins : Peri, Cavalli, Cavalieri... (débuts opéra)   Les Florentins : Peri, Cavalli, Cavalieri... (débuts opéra) - Page 3 EmptyMer 28 Oct 2009 - 0:27

Nouveau coup de coeur :

Les Florentins : Peri, Cavalli, Cavalieri... (débuts opéra) - Page 3 41am1w10

Guillemette Laurens et Le Poème Harmonique pour un programme habilement construit, autour de musiques de ballets et de pages chantées, dues à la plume d'un monodiste florentin dont Vincent Dumestre nous dit qu'il fut le plus radical de son temps, ça vous dit ?
Certaines pièces sont absolument délirantes d'un point de vue harmonique. Pas de résolutions, un parcours tonal livré à l'errance, un sens exacerbé du texte qui pousse à toutes les audaces, et jusqu'à des dissonances qu'on ne trouve pour ainsi dire jamais (un accord mineur bien posé par les instruments, et la voix qui chante la tierce majeure par-dessus, sans ménagement).

... autant que sur son corps la pierre en un instant
se referme à jamais. Et je dis, soupirant :
du berceau à la tombe il n'est qu'un bref passage.


On se souviendra d'autres disques alpha, à commencer par un très beau Landi, et tout plein d'autres merveilles signées Dumestre, la meilleure étant peut-être un Boesset stupéfiant de beauté. Là, Guillemette remplace Claire Lefilliâtre, et une fois encore, elle est irrésistible.

Très beau consort de violes et un théorbe à craquer, entre les mains du chef.

Franchement, un vrai bijou.
Revenir en haut Aller en bas
atomlegend
Roi de la bourde
atomlegend

Nombre de messages : 9156
Age : 53
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

Les Florentins : Peri, Cavalli, Cavalieri... (débuts opéra) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les Florentins : Peri, Cavalli, Cavalieri... (débuts opéra)   Les Florentins : Peri, Cavalli, Cavalieri... (débuts opéra) - Page 3 EmptyMer 3 Nov 2010 - 19:11

J'ai eu un mal fou à retrouver ce fil.
On pourrait pas le mettre dans l'index général ?
Revenir en haut Aller en bas
atomlegend
Roi de la bourde
atomlegend

Nombre de messages : 9156
Age : 53
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

Les Florentins : Peri, Cavalli, Cavalieri... (débuts opéra) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les Florentins : Peri, Cavalli, Cavalieri... (débuts opéra)   Les Florentins : Peri, Cavalli, Cavalieri... (débuts opéra) - Page 3 EmptyMar 9 Nov 2010 - 12:13

Zeno a écrit:
Nouveau coup de coeur :
Les Florentins : Peri, Cavalli, Cavalieri... (débuts opéra) - Page 3 41am1w10
C'est toujours un truc qui suscite ma curiosité




Zeno a écrit:
Vincent Dumestre nous dit qu'il fut le plus radical de son temps, ça vous dit ?
Ca ma définitivement convaincu de l'acheter

Zeno a écrit:

Certaines pièces sont absolument délirantes d'un point de vue harmonique. Pas de résolutions, un parcours tonal livré à l'errance, un sens exacerbé du texte qui pousse à toutes les audaces, et jusqu'à des dissonances qu'on ne trouve pour ainsi dire jamais (un accord mineur bien posé par les instruments, et la voix qui chante la tierce majeure par-dessus, sans ménagement).
C'est en effet super atonal, j'ai osé dire dans la playlist que c'était inclassable, instable, d'un autre temps. Comment peut on arrivé à joindre une telle grâce avec des tumultes pareils.
Fascinant !!!!!!

On peut parfois entendre cette atonalité, dans une moindre mesure, chez Monteverdi ou encore chez Charpentier.
Dans la forme on est pas très loin d'un Monteverdi dont la palette de couleurs se verrait plus chatoyante.

Zeno a écrit:

Très beau consort de violes et un théorbe à craquer, entre les mains du chef.
Quelle basse continue, j'adore I love you
C'est aussi limpide que chez Pluhar, qui excelle dans ce répertoire, avec en plus un raffinement délicat.

Zeno a écrit:
Guillemette remplace Claire Lefilliâtre,
Comme son timbre sied à merveille ici, elle renforce le sentiment gracieux par ses vocalises et tortueux par ses trilles . Elle est Divine



Zeno a écrit:

Franchement, un vrai bijou.

Ouiiiiiiiii . Merci vraiment du tuyau, je suis super content de mon acquisition bounce
Natrav, jettes toi dessus tu vas adorer.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89561
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Les Florentins : Peri, Cavalli, Cavalieri... (débuts opéra) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les Florentins : Peri, Cavalli, Cavalieri... (débuts opéra)   Les Florentins : Peri, Cavalli, Cavalieri... (débuts opéra) - Page 3 EmptyMar 9 Nov 2010 - 23:02

Une fois de plus en accord avec Atom, mais je dois dire que c'est la première fois que la justesse fragile de Laurens me pose problème. Vu les harmonies un peu folles (du Gesualdo dernière manière sur de longues durées...), une justesse impeccable aurait été bienvenue, dès fois on se demande un peu où on est, déjà que ça frotte beaucoup sur la partition... Mr. Green

A part ça, disque déroutant et magnifique. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
atomlegend
Roi de la bourde
atomlegend

Nombre de messages : 9156
Age : 53
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

Les Florentins : Peri, Cavalli, Cavalieri... (débuts opéra) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les Florentins : Peri, Cavalli, Cavalieri... (débuts opéra)   Les Florentins : Peri, Cavalli, Cavalieri... (débuts opéra) - Page 3 EmptyMer 10 Nov 2010 - 9:00

DavidLeMarrec a écrit:
une justesse impeccable aurait été bienvenue, dès fois on se demande un peu où on est, déjà que ça frotte beaucoup sur la partition... Mr. Green

J'ai eu l'occasion d'en parler avec Jerome, lui aussi a émis des réserves sur la voix. Mais cette in justesse n'est-elle pas sciament voulue, forcée ?
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89561
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Les Florentins : Peri, Cavalli, Cavalieri... (débuts opéra) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les Florentins : Peri, Cavalli, Cavalieri... (débuts opéra)   Les Florentins : Peri, Cavalli, Cavalieri... (débuts opéra) - Page 3 EmptyMer 10 Nov 2010 - 15:06

Non, elle chante tout le temps faux. Mr. Green

C'est super dans la plupart des cas d'ailleurs, parce que ça donne du relief. Mais lorsqu'elle chante à l'unisson des derniers choeurs d'Atys ou lorsqu'elle chante ici une musique tortueuse, ça pose quelques petits problèmes. Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
benvenuto
Mélomaniaque
benvenuto

Nombre de messages : 1340
Date d'inscription : 11/07/2011

Les Florentins : Peri, Cavalli, Cavalieri... (débuts opéra) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les Florentins : Peri, Cavalli, Cavalieri... (débuts opéra)   Les Florentins : Peri, Cavalli, Cavalieri... (débuts opéra) - Page 3 EmptyVen 9 Sep 2011 - 16:56

Une fois de plus grâce à Atomlegend, je découvre "In te Domine speravi" extrait des Lamentations de Cavalieri, et je suis complètement sous le charme! drunken drunken drunken
C'est une musique d'une sensualité et d'une charge expressive rares, qui distille une ambiance raffinée et suspendue, une sensation d'éternité onirique, baignée dans une lumière dorée, irréelle!!!
Succession à mon sens très originale de sections en polyphonie madrigaliste parcourues d'invraisemblables dissonnances et de couleurs harmoniques délicieusement audacieuses, de courtes répliques de plain-chant, et de parties en monodie de "stile rappresentativo", s'étirant en immenses et voluptueux mélismes autour d'une harmonie pure et aérienne...
Ca me fait penser au Gesualdo le plus barré, mais avec une dose de sensualité en plus, vraiment délectable, qui peut rappeler aussi le premier Monteverdi mais en plus exubérant...voire à du Allegri en moins désincarné sunny ...
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20350
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

Les Florentins : Peri, Cavalli, Cavalieri... (débuts opéra) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les Florentins : Peri, Cavalli, Cavalieri... (débuts opéra)   Les Florentins : Peri, Cavalli, Cavalieri... (débuts opéra) - Page 3 EmptyMer 7 Jan 2015 - 17:15

Les Florentins : Peri, Cavalli, Cavalieri... (débuts opéra) - Page 3 1507-1

Sortie prévue le 24 février 2015!!!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Les Florentins : Peri, Cavalli, Cavalieri... (débuts opéra) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les Florentins : Peri, Cavalli, Cavalieri... (débuts opéra)   Les Florentins : Peri, Cavalli, Cavalieri... (débuts opéra) - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Florentins : Peri, Cavalli, Cavalieri... (débuts opéra)
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: