Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 Vincenzo BELLINI

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89955
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Vincenzo BELLINI - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Vincenzo BELLINI   Vincenzo BELLINI - Page 1 EmptyJeu 20 Sep 2007 - 15:17

Forcément, ce sont tout de même des pièces assez secondaires qui sont jouées dans cet album, mais le Casta Diva est proprement inouï.

La tête de l'album joue, il me semble, sur un quiproquo... Pas très glorieux.


Sinon, toujours tout mon respect pour Bartoli et sa passion du défrichage. Et la voix se bonifie de façon impressionnante, l'acidité disparaît d'année en année, la nasalité est moins sensible...
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Morloch
Lou ravi
Morloch

Nombre de messages : 9912
Date d'inscription : 14/10/2006

Vincenzo BELLINI - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Vincenzo BELLINI   Vincenzo BELLINI - Page 1 EmptyJeu 20 Sep 2007 - 17:56

Je vois plus ça comme un clin d'oeuil que comme un quiproquo mercantile.

Par contre, ça me paraît un évènement que ce répertoire soit envisagé d'un point de vue musicologique avec instruments d'époque.

Et si Bellini c'était bien ? ?? Shocked
Revenir en haut Aller en bas
http://nhofszandz.blogspot.com/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89955
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Vincenzo BELLINI - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Vincenzo BELLINI   Vincenzo BELLINI - Page 1 EmptyJeu 20 Sep 2007 - 18:10

Morloch a écrit:
Je vois plus ça comme un clin d'oeuil que comme un quiproquo mercantile.
Autant je trouvais Trevi tout à fait amusant, autant là : franchement, en voyant ça, tu penses à Malibran ou à quelqu'un d'autre?


Citation :
Par contre, ça me paraît un évènement que ce répertoire soit envisagé d'un point de vue musicologique avec instruments d'époque.
C'est une démarche tout à fait louable, même si je trouve un intérêt limité (mais c'est personnel) aux récitals qui prennent pour thème un interprète ancien. Je préfère qu'on privilégie l'intérêt ou la thématique des pièces elles-mêmes, comme elle l'avait fait auparavant.
Mais je ne boude pas mon plaisir, c'est très bien fait, et voilà au moins quelqu'un de curieux.

Faire la Vivaldi Revolution à elle toute seule, quand même... Quelques années auparavant, une personne (professeur certifié ou agrégé de musique) m'avait assuré que Vivaldi, c'était comme Bach, il n'avait jamais composé d'opéra ; et devant ma perplexité lorsque j'évoquai Orlando, on me répondit : "mais c'est l'exception qui confirme la règle".

Aujourd'hui, ce ne serait vraiment plus possible. Haendel ? C'est pas le type qui fait des opéras un peu comme Vivaldi, là ? :mrgreen


Citation :
Et si Bellini c'était bien ? ?? Shocked
Mais c'est très bien ! Il y a un charme très réel dans Bellini, dès que c'est joué avec un brin de goût et d'engagement. Evidemment, avec Sutherland dans les rayons...

Rien à voir avec Donizetti, vraiment !

Ecoute le début des Puritains, rien que ça, l'ouverture avec ses cors mélancoliques, le jour qui se lève, avec le quatuor à l'office en coulisse, et le baryton qui en sort désespéré. Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Morloch
Lou ravi
Morloch

Nombre de messages : 9912
Date d'inscription : 14/10/2006

Vincenzo BELLINI - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Vincenzo BELLINI   Vincenzo BELLINI - Page 1 EmptyJeu 20 Sep 2007 - 20:22

DavidLeMarrec a écrit:
Morloch a écrit:
Je vois plus ça comme un clin d'oeuil que comme un quiproquo mercantile.
Autant je trouvais Trevi tout à fait amusant, autant là : franchement, en voyant ça, tu penses à Malibran ou à quelqu'un d'autre?

Je pense à Anna Maria Strada del Po, pourquoi ? Tu as raison, il est un peu abusif de capitaliser sur un prénom, mais que veux-tu ? Il s'agit d'accrocher...

Citation :
Citation :
Par contre, ça me paraît un évènement que ce répertoire soit envisagé d'un point de vue musicologique avec instruments d'époque.
C'est une démarche tout à fait louable, même si je trouve un intérêt limité (mais c'est personnel) aux récitals qui prennent pour thème un interprète ancien. Je préfère qu'on privilégie l'intérêt ou la thématique des pièces elles-mêmes, comme elle l'avait fait auparavant.
Mais je ne boude pas mon plaisir, c'est très bien fait, et voilà au moins quelqu'un de curieux.

Ah si, je trouve intéressant de voir ce que pouvaient chanter certaisn chanteurs très connus, de voir à quoi ils avaient participé, ce qu'ils avaient créé, l'influence qu'ils avaient eu. Une petit coup de loupe sur un cas particulier...

Evidemment, il ne faut pas que cela, mais de temps en temps ça aide à situer des compsiteurs contemporains les uns des autres, on voit une parcelle d'une époque qui revit, et puis certains personnages qu'on croise dans les livres... Mary Garden, Cornelia Falcon, Farinelli, Maria Malibran... Si, je suis preneur de ce genre de récitals.

Citation :
Faire la Vivaldi Revolution à elle toute seule, quand même... Quelques années auparavant, une personne (professeur certifié ou agrégé de musique) m'avait assuré que Vivaldi, c'était comme Bach, il n'avait jamais composé d'opéra ; et devant ma perplexité lorsque j'évoquai Orlando, on me répondit : "mais c'est l'exception qui confirme la règle".

Aujourd'hui, ce ne serait vraiment plus possible. Haendel ? C'est pas le type qui fait des opéras un peu comme Vivaldi, là ? Mr. Green

Magnifique disque, et qui a suscité une curiosité énorme. Oui, il faut le faire un coup pareil ! Et quel dépoussiérage de Vivaldi, soudain.

Citation :
Citation :
Et si Bellini c'était bien ? ?? Shocked
Mais c'est très bien ! Il y a un charme très réel dans Bellini, dès que c'est joué avec un brin de goût et d'engagement. Evidemment, avec Sutherland dans les rayons...

Rien à voir avec Donizetti, vraiment !

Ecoute le début des Puritains, rien que ça, l'ouverture avec ses cors mélancoliques, le jour qui se lève, avec le quatuor à l'office en coulisse, et le baryton qui en sort désespéré. Crying or Very sad

Mince, mince, mince, ayé je suis curieux d'entendre du Bellini. Je ne m'en sortirai jamais... Trop de choses à découvrir.
Revenir en haut Aller en bas
http://nhofszandz.blogspot.com/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89955
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Vincenzo BELLINI - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Vincenzo BELLINI   Vincenzo BELLINI - Page 1 EmptyJeu 20 Sep 2007 - 20:34

Morloch a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Morloch a écrit:
Je vois plus ça comme un clin d'oeuil que comme un quiproquo mercantile.
Autant je trouvais Trevi tout à fait amusant, autant là : franchement, en voyant ça, tu penses à Malibran ou à quelqu'un d'autre?

Je pense à Anna Maria Strada del Po, pourquoi ?
Shocked

Citation :
Tu as raison, il est un peu abusif de capitaliser sur un prénom, mais que veux-tu ? Il s'agit d'accrocher...
C'est une copie assez manifeste de récitals de Callas... Et le prénom, surtout par les temps qui courent, est pour le moins équivoque.

Etrange, parce que vraiment aucun rapport avec le contenu.


Citation :
Ah si, je trouve intéressant de voir ce que pouvaient chanter certaisn chanteurs très connus, de voir à quoi ils avaient participé, ce qu'ils avaient créé, l'influence qu'ils avaient eu. Une petit coup de loupe sur un cas particulier...

Evidemment, il ne faut pas que cela, mais de temps en temps ça aide à situer des compsiteurs contemporains les uns des autres, on voit une parcelle d'une époque qui revit, et puis certains personnages qu'on croise dans les livres... Mary Garden, Cornelia Falcon, Farinelli, Maria Malibran... Si, je suis preneur de ce genre de récitals.
Oui, je comprends bien. Mais se farcir la composition de la Malibran, on pouvait gagner du temps pour mettre autre chose, elle a dû écrire mieux que ça.


Citation :
Magnifique disque, et qui a suscité une curiosité énorme. Oui, il faut le faire un coup pareil ! Et quel dépoussiérage de Vivaldi, soudain.
J'ai regretté que le Salieri suscite encore moins d'engouement que le Gluck, mais le nom est moins vendeur, il est vrai.

Pourtant, pourtant... aussi bien en italien où on vaut bien certains Mozart (pas les Da Ponte bien sûr, mais Idoménée sans problème) qu'en français où on éclipse Gluck, Piccinni, Philidor et Sacchini tout ensemble...


Citation :
Mince, mince, mince, ayé je suis curieux d'entendre du Bellini. Je ne m'en sortirai jamais... Trop de choses à découvrir.
Le Serafin de 53 est dans le domaine public, je ne l'ai pas sous la main à l'instant, c'est dommage, mais si quelqu'un veut le mettre en ligne, c'est vraiment sublime. Sinon, j'ai de beaux concerts, mais je n'ai pas le droit de te les passer. Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Jorge
Caliméro baroqueux
Jorge

Nombre de messages : 6307
Age : 31
Localisation : Strossburi
Date d'inscription : 20/10/2005

Vincenzo BELLINI - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Vincenzo BELLINI   Vincenzo BELLINI - Page 1 EmptyMer 3 Oct 2007 - 21:08

J'écoute ce Casta Diva par Bartoli: enfin ce que je cherchais desespérement. Et comme dit DLM, la voix de Bartoli s'est encore bonifiée!

De même, l'air "AH! NON CREDEA MIRARTI" de la Sonnambula est aussi prodigieux.

Une mezzo-soprano c'est quand même plus expressif qu'une soprano (cf Dessay dans le même air).
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85515
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Vincenzo BELLINI - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Vincenzo BELLINI   Vincenzo BELLINI - Page 1 EmptyMer 3 Oct 2007 - 22:46

Jorge a écrit:

Une mezzo-soprano c'est quand même plus expressif qu'une soprano (cf Dessay dans le même air).

Tu ne peux pas faire ce type de généralisation juste parce que tu préfères une chanteuse à une autre sur un air précis...
Revenir en haut Aller en bas
Morloch
Lou ravi
Morloch

Nombre de messages : 9912
Date d'inscription : 14/10/2006

Vincenzo BELLINI - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Vincenzo BELLINI   Vincenzo BELLINI - Page 1 EmptyMer 3 Oct 2007 - 23:17

En même temps, la comparaison va être appelée par le contexte, Natalie Dessay a juste sorti une Somnabula, celle de Cecilia Bartoli est également enregistrée et devait sortir dans les semaines qui viennent (avec Juan Diego Florez).

Mais je ne vois pas comment généraliser sur les mezzos et les sopranos.

Entendu également ce récital Bartoli " La Malibran" et je trouve au contraire que la totalité des choix est bienvenue. Il donne une idée du répertoire de cette chanteuse, montre à quel point il était varié et souligne les découvertes et les modes de l'époque romantique : la chanson dans un style flamenco, la tyrolienne, les chansons plus légères, les airs alternatifs d'opéras connus.

Evidemment, l'intéret musical "intrinsèque" de certains extraits est plus faible, mais passionnant au niveau documentaire. Difficile de faire mieux et plus intelligent.

Quant à ce "Casta Diva", c'est à tomber par terre.
Revenir en haut Aller en bas
http://nhofszandz.blogspot.com/
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 49
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Vincenzo BELLINI - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Vincenzo BELLINI   Vincenzo BELLINI - Page 1 EmptyJeu 4 Oct 2007 - 8:29

J'ai bien aimé la sonnambula de Dessay quand j'ai écouté la retransmission radio l'an dernier.Ceci dit j'attends de voir ce que donnera celle de Bartoli pour pouvoir faire la comparaison
Revenir en haut Aller en bas
Jorge
Caliméro baroqueux
Jorge

Nombre de messages : 6307
Age : 31
Localisation : Strossburi
Date d'inscription : 20/10/2005

Vincenzo BELLINI - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Vincenzo BELLINI   Vincenzo BELLINI - Page 1 EmptyJeu 4 Oct 2007 - 12:02

Xavier a écrit:
Jorge a écrit:

Une mezzo-soprano c'est quand même plus expressif qu'une soprano (cf Dessay dans le même air).

Tu ne peux pas faire ce type de généralisation juste parce que tu préfères une chanteuse à une autre sur un air précis...

Je me suis mal exprimé, ce n'est pas cette chanteuse à cette chanteuse, ni dans un air précis. J'ai une tendance très nette à préférer largement les voix graves (une vraie alto quel bonheur, et les basses!).

Pour l'aigu, j'ai tendance à préférer le falsetto qu'une voix féminine.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85515
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Vincenzo BELLINI - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Vincenzo BELLINI   Vincenzo BELLINI - Page 1 EmptyJeu 4 Oct 2007 - 13:05

Jorge a écrit:

Pour l'aigu, j'ai tendance à préférer le falsetto qu'une voix féminine.

Moi pas du tout mais alors pas du tout!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Vincenzo BELLINI - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Vincenzo BELLINI   Vincenzo BELLINI - Page 1 EmptySam 6 Oct 2007 - 14:12

grosse surprise ce matin en entendant à la radio une interview de Cecilia Bartoli à l'occasion de la sortie de son disque Hommage à la Malibran: je suis resté scotché par l'interprêtation de Casta Diva. Je n'aime pas particulèrement cette chanteuse, même si j'admire ses efforts de répertoire, et je peste volontiers contre cette manie d'enregistrer dans fin les mêmes tubes.
Mais là, un vrai choc, des nuances admirables, une aisance à peine imaginable à enchaîner les traits les uns aux autres sans le moindre soupçon de démonstration, un moment de suspension magique et sur un petit poste vraiment rudimentaire. J'ai fait un bond quand le facteur a sonné et m'a ramené sur terre: des années que je n'avais pas été emporté aussi loin par une voix d'opéra. Le préjugé n'était pourtant pas favorable du tout, mais vraiment le résultat est extraordinaire.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85515
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Vincenzo BELLINI - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Vincenzo BELLINI   Vincenzo BELLINI - Page 1 EmptySam 6 Oct 2007 - 15:01

Eh bien, c'est l'unanimité on dirait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Vincenzo BELLINI - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Vincenzo BELLINI   Vincenzo BELLINI - Page 1 EmptySam 6 Oct 2007 - 15:16

ah oui, et en plus en l'écrivant je n'avais pas lu le message de Morloch!
je confirme l'intérêt exceptionnel du reste de ce disque, du Manuel Garcia, père et fils, une scène de Mendelssohn remarquable avec violon obligato (Vengerov), la tyrolienne variée de Hummel, huit premières au CD quand même et des raretés (Pacini, Rossi, Halévy), et dans la Somnambule quelques graves à faire dresser les cheveux sur la tête.
Une prise de son remarquable, grande présence de la voix.
Seul bémol évidemment les fichus instruments d'époque qui miaulent de temps en temps avant de trouver la note (les cuivres surtout), mais le chef (Adam Fischer) parvient à en tirer le meilleur parti.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89955
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Vincenzo BELLINI - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Vincenzo BELLINI   Vincenzo BELLINI - Page 1 EmptySam 13 Oct 2007 - 1:27

vartan a écrit:
Vincenzo BELLINI - Page 1 41sP7i3%2BNEL._

Je ne sais où Sud et d'autres en avaient parlé, mais j'ai croisé Kia qui m'a prêté son CD de la Bartoli. Ce n'est pas un répertoire qui me fait décoller habituellement, mais son interprétation est parfaite et ne me laisse pas indifférent. Elle en fait un peu moins qu'à son habitude, maîtrise mieux son vibrato (ou en use moins). Et quels dons dramatiques ! Cest impressionnant l'ardeur et l'émotion qu'elle y met.
Tout à fait. Son habitude de l'expression un peu affectée (avec le côté "noir et blanc", "presser le bouton pour tel affect précis") a largement disparu, la voix a encore gagné en chaleur, en stabilié et perdu en nasalité... elle continue ses progès.


Citation :
Son Casta Diva détrône pour moi celui de Callas.
C'est clairement du jamais entendu. (Mais Callas dans Norma, de toute façon, dans le genre buriné... Confused )


Citation :
Bon on sent bien un souci là-dedans, c'est la prise de son étonnamment proche comme si sa voix ne portait plus du tout. En salle serait-ce la même chose ? En tout cas, c'est beau.
En salle, la voix est assez petite, oui, mais c'est surtout un parti pris expressif ici, qui lui permet de sussurer.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Invité
Invité



Vincenzo BELLINI - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Vincenzo BELLINI   Vincenzo BELLINI - Page 1 EmptySam 13 Oct 2007 - 1:35

je ne sais pas qui est son directeur artistique ou si elle fait ce qu'elle veut, mais l'intelligence de la conception du disque est fulgurante, plus encore que ses mélodies françaises avec les Viardot. Et puis vraiment quelle émotion s'en dégage, même si ce n'est pas pareil en scène, là je crois que c'est vraiment un disque d'anthologie.
Le Mendelssohn à lui seul avec Vengerov! et tirer ça de Casta Diva, vraiment c'est inespéré et remarquable.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89955
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Vincenzo BELLINI - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Vincenzo BELLINI   Vincenzo BELLINI - Page 1 EmptySam 13 Oct 2007 - 1:38

sud273 a écrit:
je ne sais pas qui est son directeur artistique ou si elle fait ce qu'elle veut,
Seconde solution. Elle passe plus de temps en bibliothèque à préparer ses programmes que sur le scènes.

Ce n'est pas le moindre de ses mérites.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85515
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Vincenzo BELLINI - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Vincenzo BELLINI   Vincenzo BELLINI - Page 1 EmptySam 13 Oct 2007 - 1:41

Voir son interview ici: http://www.concertclassic.com/index.asp
Revenir en haut Aller en bas
Jaky
Mélomane chevronné
Jaky

Nombre de messages : 9422
Age : 60
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

Vincenzo BELLINI - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Vincenzo BELLINI   Vincenzo BELLINI - Page 1 EmptySam 13 Oct 2007 - 3:06

Tout de même un gros reproche : le cd est vraiment trop court! Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Stadler
Clarinomaniaque
Stadler

Nombre de messages : 8501
Age : 50
Localisation : Gembloux (Belgique)
Date d'inscription : 27/11/2006

Vincenzo BELLINI - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Vincenzo BELLINI   Vincenzo BELLINI - Page 1 EmptySam 13 Oct 2007 - 11:01

Jaky a écrit:
Tout de même un gros reproche : le cd est vraiment trop court! Crying or Very sad

C'est bien le seul reproche qu'on puisse faire Wink

EDIT : Non, il y a un second reproche : les dates de sa tournée parallèle à ce CD sont trop rares. J'ai voulu prendre une place au Bozar après avoir écouté le CD -> soldt out de chez sold out Sad
Revenir en haut Aller en bas
http://clarinette-classique.forumactif.fr/index.htm
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 49
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Vincenzo BELLINI - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Vincenzo BELLINI   Vincenzo BELLINI - Page 1 EmptyJeu 25 Oct 2007 - 21:12

DavidLeMarrec a écrit:
sud273 a écrit:
je ne sais pas qui est son directeur artistique ou si elle fait ce qu'elle veut,
Seconde solution. Elle passe plus de temps en bibliothèque à préparer ses programmes que sur le scènes.

Ce n'est pas le moindre de ses mérites.

Il me semble avoir lu quelque part ou vu à la TV que Bartoli ne voulait pas faire plus de 50 récitals ou représentations d'opéras par an.
Je viens d'acheter La sonnambula que j'avais entendu à la radio l'an dernier avec Dessay, Meli et Colombara sous la direction de Pido.
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Vincenzo BELLINI - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Vincenzo BELLINI   Vincenzo BELLINI - Page 1 EmptyLun 19 Mai 2008 - 20:42

Je joue aux archéologues ce soir hehe . Je viens de lire ce fil et quelque chose m'a titillé ma curiosité.

Ca donne quoi l'Ernani de Bellini ? bounce Quelqu'un connait ? (j'ai lu le fil rapidement, je ne crois pas avoir vu quelque avis dessus...)
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 49
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Vincenzo BELLINI - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Vincenzo BELLINI   Vincenzo BELLINI - Page 1 EmptyLun 23 Juin 2008 - 18:40

Je ne l'ai jamais écouté je ne pourrai donc te répondre; je suppose que David a cependant une petite idée sur la question.
je remonte surtout le fil pour savoir si quelqu'un connait une version sympa de "I Capuleti e i Montecchi" que j'ai, comme beaucoup me semble-t-il, découvert en allant à l'Opéra de Paris.
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Vincenzo BELLINI - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Vincenzo BELLINI   Vincenzo BELLINI - Page 1 EmptyMar 24 Juin 2008 - 11:07

BOn, je viens de commencer l'écoute de ce fameux Ernani. Je serais brève, je développerais plus tard : en somme, la partition n'est absolument pas étrangère puisqu'elle a servit de base à I Puritani, Somnambula et Norma. Smile L'écriture de cet opéra s'est faite juste après la bataille d'Hernani (1831...), de fait, Bellini a subit la censure.
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Vincenzo BELLINI - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Vincenzo BELLINI   Vincenzo BELLINI - Page 1 EmptyMar 24 Juin 2008 - 11:51

J'avais mis un lien sur un autre forum, je le fais ici aussi :
http://www.megaupload.com/?d=OLQ112M8
Le duo Ernani/Elvira "muto, deserto speco" et le début du trio "Oh di qual sei tu vittima" de Norma, chanté par Leyla Gencer.

Voici ce que j'en ai dis :

En ce moment même, j'écoute une curiosité : l'Ernani de Bellini, autant dire peu joué. Au début, considéré comme la base de la partition de la Somnambule, il s'avère que ce ne soit pas seulement que pour cet opéra.
Ce ne sont en fait que des fragments avec une sinfonia, et Ernani est un mezzo-soprano. Disons que ça perturbe, surtout lorsqu'on connait la tessiture de l'Ernani de Verdi...

Dommage, que l'oeuvre fut censurée (on est en proche de la bataille d'Hernani alors que pour Verdi, cela s'était appaisé.). Qui sait ? Les opéras suivant Ernani, auraient peut-être été différents...

Voilà ce qui se trouve dans cette partition :

Sinfonia
Frammento 1 : Qui, qui son essi
Frammento 2 : Muto, deserto speco
Frammento 3 : Hai tu compagni?
Frammento 4 : Strumentale
Frammento 5 : Son rischiarati ancora
Frammento 6 : Meco regna
Frammento 7 : Strumentale

Le "muto, deserto speco" est en fait... le "Oh di qual sei tu vittima" de Norma, certes le tempo est changé,et pas exactement le même puisque il n'y a pas de ténor, et ce sont un mezzo et un soprano qui chantent. L'orchestration semble être la même.
Le "meco regna" du fragment 4 est en fait l'aria d'Oroveso...
La partie de la basse de l'introduzione se retrouve dans celle d'I Puritani...
Je pense qu'il doit y avoir d'autres réutilisations (la somnambula, mais ne connaissant pas cet opéra, je ne peux pas dire quoi).

J'ai "découvert" cette oeuvre avec cette distribution là :


Ernani : Patrizia Morandini
Elvira : Rosanna Savoia
Don Carlo : Paolo Pellegrini
Don Sancio : Patrizio Saudelli
Ines : Nina Batatunashvili
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85515
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Vincenzo BELLINI - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Vincenzo BELLINI   Vincenzo BELLINI - Page 1 EmptyMar 24 Juin 2008 - 12:54

Elvira a écrit:

Le duo Ernani/Elvira "muto, deserto speco" et le début du trio "Oh di qual sei tu vittima" de Norma, chanté par Leyla Gencer.

Je ne l'ai pas téléchargé mais ça fait combien de minutes ça?
Si ça dépasse les 1-2 minutes, il faut enlever le lien.
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Vincenzo BELLINI - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Vincenzo BELLINI   Vincenzo BELLINI - Page 1 EmptyMar 24 Juin 2008 - 12:58

Xavier a écrit:
Elvira a écrit:

Le duo Ernani/Elvira "muto, deserto speco" et le début du trio "Oh di qual sei tu vittima" de Norma, chanté par Leyla Gencer.

Je ne l'ai pas téléchargé mais ça fait combien de minutes ça?
Si ça dépasse les 1-2 minutes, il faut enlever le lien.

Chaque extrait dure moins d'une minute... J'y ai bien pensé. Wink
Revenir en haut Aller en bas
lydie07
Néophyte


Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 01/02/2010

Vincenzo BELLINI - Page 1 Empty
MessageSujet: malinconia   Vincenzo BELLINI - Page 1 EmptyLun 1 Fév 2010 - 13:59

bonjour,

je fais du chant lyrique et j'aimerais connaître la malincolia de Bellini car c'est très dur pour moi d'apprendre quelque chose que je ne comprends. quelqu'un pourrait-il me le traduire? javascript:emoticonp('Very Happy')
merci!

Malinconia, ninfa gentile,
la vita mia consacro a te;
i tuoi piaceri chi tiene a vile,
ai piacer veri nato non è.
fontie colline chiesi agli dei;
m'udiro alfine,
pago io vivro.
Nè mai quel fonte co' desir miei,
nè mai quel monte trapassero,
trapassero,
nè mai, nè mani co' desir miei trapassero
Very Happy Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Mehdi Okr
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1703
Date d'inscription : 04/02/2009

Vincenzo BELLINI - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Vincenzo BELLINI   Vincenzo BELLINI - Page 1 EmptyLun 1 Fév 2010 - 15:06

Ça ressemble quand même pas mal au français. Bon, pour les quelques obscurités qui peuvent subsister voici une version allemande

Melancholie, anmutige Nymphe,

ich widme Dir mein Leben;

wer Deine Freuden wenig schätzt,

ist nicht für echte Freuden geboren.



Ich bat die Götter um Quellen und Hügel;

sie hörten mich an, ich werde endlich zufrieden leben,

und werde niemals wünschen,

diese Quelle, diesen Berg zu überschreiten.


une autre allemande ici :

http://www.recmusic.org/lieder/get_text.html?TextId=26643

et une version anglaise un peu moins fidèle :

Melancholy, gentle nymph,

I devote my life to you.

One who despises your pleasures

Is not born to true pleasures.



I asked the gods for fountains and hills;

They heard me at last; I will live satisfied

Even though, with my desires, I never

Go beyond that fountain and that mountain.


et une autre ici :
www.cwu.edu/~music/programs/09f/20091121_jenny_ohrstrom.pdf
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89955
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Vincenzo BELLINI - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Vincenzo BELLINI   Vincenzo BELLINI - Page 1 EmptyLun 1 Fév 2010 - 20:55

lydie07 a écrit:
je fais du chant lyrique et j'aimerais connaître la malincolia de Bellini car c'est très dur pour moi d'apprendre quelque chose que je ne comprends. quelqu'un pourrait-il me le traduire? javascript:emoticonp('Very Happy')
merci!

Malinconia, ninfa gentile,
la vita mia consacro a te;
i tuoi piaceri chi tiene a vile,
ai piacer veri nato non è.
fontie colline chiesi agli dei;
m'udiro alfine,
pago io vivro.
Nè mai quel fonte co' desir miei,
nè mai quel monte trapassero,
trapassero,
nè mai, nè mani co' desir miei trapassero
Very Happy Very Happy Very Happy
Je ne vais pas radoter, mais il faudra un jour que les profs de chant fassent entrer dans leur crâne oligocéphalisant qu'on ne peut pas chanter correctement une langue dont on ne maîtrise pas les propriétés élémentaires (très peu suffit, mais il faut ce très peu).

Superbe mélodie au demeurant, pas facile en hauteur originale, toute sur le passage.

Je tente une traduction très rapide :

    Mélancolie, aimable nymphe,
    Je voue ma vie à toi ;
    Qui méprise tes plaisirs
    N'est pas né pour les plaisirs vrais.

    J'ai demandé fontaines et collines aux dieux ;
    Il m'ont à la fin entendu, je vivrai comblé.
    Et mes désirs jamais cette fontaine,
    Jamais ce mont ne dépasseront.


N'hésite pas à demander un éclaircissement sur tel ou tel passage. Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20370
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

Vincenzo BELLINI - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Vincenzo BELLINI   Vincenzo BELLINI - Page 1 EmptyJeu 23 Sep 2010 - 11:32

Une question sur Norma...

Je suis en train d'écouter une version diffusée cet été, enregistrée à Varsovie... dirigée par Fabio Biondi, avec l'ensemble Europa Galante. Du coup, c'est plutôt "ancien" comme orchestre et même plus léger dans le chant.
Mais j'entends des choses assez étranges au niveau orchestre. Une beaucoup plus grand place de la harpe et d'un piano alors que dans les orchestres "normaux" elle n'y est pas du tout.
Idem, j'ai l'impression qu'il y a des reprises qu'on entend pas d'habitude.

Du coup, je me pose la question sur cette version de la partition : est-ce un "tripatouillage" de Biondi ou alors une version critique ou alternative très rarement utilisée? Le fait d'orner toutes les reprises (comme le font tous les chanteurs ici réunis) est-il totalement dans le sens de Bellini?

En tout cas, j'aime énormément pour ma part... Des voix assez légères et cet orchestre clair et léger change des tanks qu'on entend souvent. Et puis c'est (Kunde qui chante Pollione... drunken ).


Si quelqu'un peut éclairer ma lanterne...

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Vincenzo BELLINI - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Vincenzo BELLINI   Vincenzo BELLINI - Page 1 EmptyJeu 23 Sep 2010 - 12:23

En tout cas, ça a l'air fort appétissant ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 49
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Vincenzo BELLINI - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Vincenzo BELLINI   Vincenzo BELLINI - Page 1 EmptyJeu 23 Sep 2010 - 22:36

Polyeucte a écrit:
Une question sur Norma...

Je suis en train d'écouter une version diffusée cet été, enregistrée à Varsovie... dirigée par Fabio Biondi, avec l'ensemble Europa Galante. Du coup, c'est plutôt "ancien" comme orchestre et même plus léger dans le chant.
Mais j'entends des choses assez étranges au niveau orchestre. Une beaucoup plus grand place de la harpe et d'un piano alors que dans les orchestres "normaux" elle n'y est pas du tout.Idem, j'ai l'impression qu'il y a des reprises qu'on entend pas d'habitude.

Du coup, je me pose la question sur cette version de la partition : est-ce un "tripatouillage" de Biondi ou alors une version critique ou alternative très rarement utilisée? Le fait d'orner toutes les reprises (comme le font tous les chanteurs ici réunis) est-il totalement dans le sens de Bellini?

En tout cas, j'aime énormément pour ma part... Des voix assez légères et cet orchestre clair et léger change des tanks qu'on entend souvent. Et puis c'est (Kunde qui chante Pollione... drunken ).

Si quelqu'un peut éclairer ma lanterne...

Etonnant parce que la harpe n'est, si ma mémoire est bonne, utilisée que dans l'ouverture et on ne l'entend plus du tout ensuite. Quant au piano il n'est même pas utilisé. Il me semble que Biondi a en effet "tripatouillé" la partition mais je ne vois pas dans quel but car la musique de Bellini n'a aucun besoin de quelque modification que ce soit et je doute que Bellini ait jamais fait des modifications dans ce sens. Mais un certain alien a peut-être une réponse à cette question hehe
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Vincenzo BELLINI - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Vincenzo BELLINI   Vincenzo BELLINI - Page 1 EmptyJeu 23 Sep 2010 - 22:41

Voici ce que dit la partition (sur IMLSP) :

Instrumentation Cast — Norma (soprano), Adalgisa (soprano or mezzo-soprano), Pollione (tenor), Oroveso (bass), Clotilde (soprano), Flavio (tenor) + Chorus (SSTTBB)
Orchestra —2 flutes/piccolo, 2 oboes, 2 clarinets, 2 bassoons + 4 horns, 2 trumpets, 2 trombones, tuba + timpani, percussion + harp, strings
On-stage — military band
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 49
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Vincenzo BELLINI - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Vincenzo BELLINI   Vincenzo BELLINI - Page 1 EmptyJeu 23 Sep 2010 - 22:46

Oui je veux bien mais dans ce cas pourquoi la harpe, si elle est sur scène, n'est utilisée que dans l'ouverture? Du moins dans la partition le plus souvent donnée?
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20370
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

Vincenzo BELLINI - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Vincenzo BELLINI   Vincenzo BELLINI - Page 1 EmptyMer 29 Sep 2010 - 15:05

Alors j'ai carrément envoyé un mail à Fabio Biondi via le site d'Europa Galante... et même pas une heure après, j'ai eu une super gentille réponse...

Et voici donc les explications :
- La représentation se base sur une nouvelle édition venant d'un partition autographe de Bellini
- Le final du premier acte se base sur ce qui a été joué lors de la première à La Scala en 1831
- L'ajout du "pianoforte" est du choix de Biondi, en lien avec la tradition qui voulait que tous les compositeurs en jouaient à l'époque.

La partition devrait être publié chez Barenreiter en janvier 2011.


En tout super gentil Fabio Biondi! Very Happy

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 49
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Vincenzo BELLINI - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Vincenzo BELLINI   Vincenzo BELLINI - Page 1 EmptyMer 29 Sep 2010 - 15:13

Merci pour avoir retranscrit la réponse de Biondi kiss .
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7140
Age : 54
Date d'inscription : 20/05/2010

Vincenzo BELLINI - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Vincenzo BELLINI   Vincenzo BELLINI - Page 1 EmptySam 2 Oct 2010 - 13:58

Polyeucte a écrit:
Une question sur Norma...
Je suis en train d'écouter une version diffusée cet été, enregistrée à Varsovie... dirigée par Fabio Biondi, avec l'ensemble Europa Galante. Du coup, c'est plutôt "ancien" comme orchestre et même plus léger dans le chant.
Mais j'entends des choses assez étranges au niveau orchestre. Une beaucoup plus grand place de la harpe et d'un piano alors que dans les orchestres "normaux" elle n'y est pas du tout.
Idem, j'ai l'impression qu'il y a des reprises qu'on entend pas d'habitude.
Du coup, je me pose la question sur cette version de la partition : est-ce un "tripatouillage" de Biondi ou alors une version critique ou alternative très rarement utilisée? Le fait d'orner toutes les reprises (comme le font tous les chanteurs ici réunis) est-il totalement dans le sens de Bellini?
En tout cas, j'aime énormément pour ma part... Des voix assez légères et cet orchestre clair et léger change des tanks qu'on entend souvent. Et puis c'est (Kunde qui chante Pollione... drunken ).
Si quelqu'un peut éclairer ma lanterne...
ce n'est pas une nouveauté, c'est exactement la même version qu'ici:

Vincenzo BELLINI - Page 1 Bellini---Norma
Kunde n'est pas mal du tout en 2010 même si ça manque un peu de substance, d'éclat.
Enfin oui l'ornementation de toutes les reprises est tout à fait dans le sens de Bellini comme ça l'est pour tout le répertoire italien de Rossini à Verdi compris, le tout étant de le faire dans un style propre à l'écriture de chaque compositeur.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23388
Age : 29
Date d'inscription : 12/10/2008

Vincenzo BELLINI - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Vincenzo BELLINI   Vincenzo BELLINI - Page 1 EmptySam 2 Oct 2010 - 22:52

Ben Allen, quels opéras as tu écouté même seulement par extraits?
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23388
Age : 29
Date d'inscription : 12/10/2008

Vincenzo BELLINI - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Vincenzo BELLINI   Vincenzo BELLINI - Page 1 EmptySam 27 Nov 2010 - 13:44

J'écoute Il Pirata dont je ne connaissais que "Nel furor nelle tempeste" et la scène de folie d'Imogene. Sur librettidopera.it, il est indiqué que l'acte I comporte 12 scènes alors que la version que j'écoute m'indique seulement 3 scènes. J'aimerais avoir si possible une explication. Merci d'avance.
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23388
Age : 29
Date d'inscription : 12/10/2008

Vincenzo BELLINI - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Vincenzo BELLINI   Vincenzo BELLINI - Page 1 EmptyMer 1 Déc 2010 - 21:29

aurele a écrit:
J'écoute Il Pirata dont je ne connaissais que "Nel furor nelle tempeste" et la scène de folie d'Imogene. Sur librettidopera.it, il est indiqué que l'acte I comporte 12 scènes alors que la version que j'écoute m'indique seulement 3 scènes. J'aimerais avoir si possible une explication. Merci d'avance.

UP!

Par ailleurs, le disque indique 3 scènes également pour l'acte II alors qu'il y en a 13. Pourrais-je avoir une explication s'il vous plaît? Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Ino
Mélomaniaque
Ino

Nombre de messages : 1268
Age : 35
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/10/2010

Vincenzo BELLINI - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Vincenzo BELLINI   Vincenzo BELLINI - Page 1 EmptyJeu 2 Déc 2010 - 11:22

aurele a écrit:
aurele a écrit:
J'écoute Il Pirata dont je ne connaissais que "Nel furor nelle tempeste" et la scène de folie d'Imogene. Sur librettidopera.it, il est indiqué que l'acte I comporte 12 scènes alors que la version que j'écoute m'indique seulement 3 scènes. J'aimerais avoir si possible une explication. Merci d'avance.

UP!

Par ailleurs, le disque indique 3 scènes également pour l'acte II alors qu'il y en a 13. Pourrais-je avoir une explication s'il vous plaît? Merci.

T'écoutes LA version by Callas Ego Watson à Amsterdam? (le final du I drunken drunken oh et puis chaque intervention de Callas bounce )

Je ne connais pas la source de cette dichotomie, faudrait voir la partition pour orchestre pour être sur Smile
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20370
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

Vincenzo BELLINI - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Vincenzo BELLINI   Vincenzo BELLINI - Page 1 EmptyJeu 2 Déc 2010 - 11:26

aurele a écrit:
UP!

Par ailleurs, le disque indique 3 scènes également pour l'acte II alors qu'il y en a 13. Pourrais-je avoir une explication s'il vous plaît? Merci.

Bon, j'y connais rien en Pirata (écouté une fois... oui c'est mignon et plutôt bien fait mais bon...).
Mais ne serait-ce pas tout simplement que d'un côté on a 3 scènes comme 3 tableaux (une traduction malheureuse)... alors que de l'autre côté, ce sont 13 scènes comme au théâtre (entrée d'un personnage et autre changement)


Ou alors, ils étaient en manque de caractère '1' chez l'imprimeur... alors ils ont supprimés ceux qui n'étaient pas trop importants... c'est que c'est cher les caractères... Mr.Red

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23388
Age : 29
Date d'inscription : 12/10/2008

Vincenzo BELLINI - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Vincenzo BELLINI   Vincenzo BELLINI - Page 1 EmptyJeu 2 Déc 2010 - 17:15

Polyeucte a écrit:
Mais ne serait-ce pas tout simplement que d'un côté on a 3 scènes comme 3 tableaux (une traduction malheureuse)... alors que de l'autre côté, ce sont 13 scènes comme au théâtre (entrée d'un personnage et autre changement)

L'explication me paraît plausible.

Pour répondre à Ino, j'écoutais la version de studio de Gavazzeni. Le plus beau passage de l'oeuvre et selon moi la scène de la folie d'Imogene. Les duos Gualtiero/Imogène (Acte I), Ernesto/Imogène (Acte II) et le trio Ernesto/Imogène/Gualtiero (Acte II) sont également des moments très beaux dans la partition. J'aime beaucoup également la magnifique cavatine d'Imogène au Ier acte. Sur les deux airs de Gualtiero, j'ai préféré celui du deuxième acte, beaucoup plus subtil, plus lyrique.
Concernant le livret, c'est évidemment très conventionnel et traditionnel. Je préfère le livret de Norma malgré la dimension conventionnelle également de l'intrigue de cet opéra. Romani est un des grands librettistes de l'époque mais il n'est pas forcément tellement inspiré en ce qui concerne cette oeuvre qui se laisse écouter avec plaisir mais qui n'est pas passionnante, contrairement à Norma. Personnellement, les personnages (même Imogène) m'ont laissé plutôt indifférents. Le personnage du Solitario (rôle de basse) n'est pas suffisant développé. Les personnages dans l'ensemble sont tous stéréotypés, c'est inhérent à beaucoup d'opéras : triangle "amoureux" (Imogène n'a aucun sentiment pour Ernesto évidemment qui est son époux et c'est réciproque, c'est un tyran. L'amour entre Gualtiero et Imogène est évidemment impossible, Imogène sombre dans la folie et sa situation est parallèle à celle Elisabetta dans Roberto Devereux d'une certaine manière puisque cette folie est amenée par la même situation qui fait le désespoir d'Elisabetta : l'amant est conduit à l'échafaud).
Revenir en haut Aller en bas
Ino
Mélomaniaque
Ino

Nombre de messages : 1268
Age : 35
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/10/2010

Vincenzo BELLINI - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Vincenzo BELLINI   Vincenzo BELLINI - Page 1 EmptyJeu 2 Déc 2010 - 19:21

aurele a écrit:
Polyeucte a écrit:
Mais ne serait-ce pas tout simplement que d'un côté on a 3 scènes comme 3 tableaux (une traduction malheureuse)... alors que de l'autre côté, ce sont 13 scènes comme au théâtre (entrée d'un personnage et autre changement)

L'explication me paraît plausible.

Pour répondre à Ino, j'écoutais la version de studio de Gavazzeni. Le plus beau passage de l'oeuvre et selon moi la scène de la folie d'Imogene. Les duos Gualtiero/Imogène (Acte I), Ernesto/Imogène (Acte II) et le trio Ernesto/Imogène/Gualtiero (Acte II) sont également des moments très beaux dans la partition. J'aime beaucoup également la magnifique cavatine d'Imogène au Ier acte. Sur les deux airs de Gualtiero, j'ai préféré celui du deuxième acte, beaucoup plus subtil, plus lyrique.
Concernant le livret, c'est évidemment très conventionnel et traditionnel. Je préfère le livret de Norma malgré la dimension conventionnelle également de l'intrigue de cet opéra. Romani est un des grands librettistes de l'époque mais il n'est pas forcément tellement inspiré en ce qui concerne cette oeuvre qui se laisse écouter avec plaisir mais qui n'est pas passionnante, contrairement à Norma. Personnellement, les personnages (même Imogène) m'ont laissé plutôt indifférents. Le personnage du Solitario (rôle de basse) n'est pas suffisant développé. Les personnages dans l'ensemble sont tous stéréotypés, c'est inhérent à beaucoup d'opéras : triangle "amoureux" (Imogène n'a aucun sentiment pour Ernesto évidemment qui est son époux et c'est réciproque, c'est un tyran. L'amour entre Gualtiero et Imogène est évidemment impossible, Imogène sombre dans la folie et sa situation est parallèle à celle Elisabetta dans Roberto Devereux d'une certaine manière puisque cette folie est amenée par la même situation qui fait le désespoir d'Elisabetta : l'amant est conduit à l'échafaud).

J'ai plusieurs petites objections sur ton bilan :
- Sur la musique : écoute la version Callas si ce n'est pas encore fait. En effet, le personnage de la basse est un peu faiblard, mais Imogène peut être magnifique!
- Sur l'histoire : c'est du bel canto! Norma est une exception, sinon c'est toujours niais et creux! Et pourtant ça nous charme! Pourquoi? Par la musique et son interprétation! Tout le monde sait que le livret de la Sonnambula est l'un des pires qui soit, et pourtant quand on entend sovra il sen, on ressent la joie d'Amina, quand on entend non credea, on ressent son désespoir profond!

La musique est quand même superbe, les deux finaux (I et II) sont des moments bouleversants comme très très peu de musiciens ont pu en écrire.
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23388
Age : 29
Date d'inscription : 12/10/2008

Vincenzo BELLINI - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Vincenzo BELLINI   Vincenzo BELLINI - Page 1 EmptyJeu 2 Déc 2010 - 19:36

La version Callas est très coupée. La dernière scène après la scène de la folie d'Imogène est absente de la version Gavazzeni et n'est probablement pas dans celle avec Callas.
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23388
Age : 29
Date d'inscription : 12/10/2008

Vincenzo BELLINI - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Vincenzo BELLINI   Vincenzo BELLINI - Page 1 EmptySam 8 Jan 2011 - 17:01

Fliegender a écrit:
Sinon I Puritani est une catastrophe totale. Lis le livret! C'est impossible ca! C'est une insulte a l'intelligence de l'homme du 21e siecle. Norma aussi c'est assez "vulgaire". Je reitere, je ne parle que de l'interet scenique (donc de quelques millions d'euros a investir pour faire rien), et non pas de leur interet musical que je n'apprecie bcp personnellement mais que j'aime bien entendre quand c'est bien chante.

Les livrets de l'époque n'étaient pas faits pour être crédible. Le livret de I Puritani est beaucoup mieux que celui de La Sonnambula. Norma n'est en rien "vulgaire", la grandeur et la noblesse d'âme du personnage de la prêtresse presque déesse me touche énormément. La musique est sublime, intense. J'aimerais que tu argumentes.
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23388
Age : 29
Date d'inscription : 12/10/2008

Vincenzo BELLINI - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Vincenzo BELLINI   Vincenzo BELLINI - Page 1 EmptyMer 19 Jan 2011 - 16:41

La Straniera :

Ma source pour vous faire une petite présentation est "Mille et un opéras" de Kaminski et j'ajoute quelques éléments.
Le librettiste est évidemment Felice Romani qui a été le librettiste de quasiment tous les opéras de Bellini, excépté I Puritani et ses deux premiers opéras c'est-à-dire Adelson e Salvini et Bianca e Fernando bien qu'il ait révisé le livret de ce dernier opéra.
L'opéra a été créé à La Scala le 14 février 1829. Voici les chanteurs de la création :
Alaide (L'Etrangère) : Henriette Méric-Lalande (soprano)
Arturo Ravenstel : Domenico Reina (ténor)
Isoletta : Caroline Unger (soprano)
Baron Vadelburgo : Antonio Tamburini (baryton)
Signore di Montolino : Stanislao Marcionni (basse)
Prieur : Domenico Spiaggi (basse)
Osburgo : ? (ténor)

Le livret est tiré du roman L'Etrangère de Victor-Charles Prévost, vicomte d'Alincourt. L'héroine du roman est l'épouse de Philippe-Auguste. Il était déjà marié à une princesse danoise au moment de la prendre pour épouse et a donc été obligé de la répudier. Il l'a enfermé dans un château en Bretagne, dont elle est parvenu à s'échapper, avant de se réfugier chez son frère, le baron de Waldebourg. Après la mort de sa première épouse, Philippe-Aguste l'admet sur le trône de France. Le livret ne tient compte que de l'ultime période des malheurs d'Agnès (Alaide). Le livret est donc très faible et très embrouillé. Il manque beaucoup de détails du roman d'après ce qu'en dit Kaminski. L'écoute de cet opéra n'a fait que confirmer cette faiblesse du livret. L'histoire ne tient pas debout.

Voici un résumé du livret adapté de celui fait par Kaminski :

L'action se passe en Bretagne au XIIIe siècle.

Acte I : Isoletta est désespérée par l'attitude d'Arturo, son fiancé et se confie à Valdeburgo. Arturo est tombé amoureux d'une étrangère très mystérieuse qui vit dans une cabane près du château de Montalino. Isoletta et Arturo qui la connaissent sous le nom d'Alaide ignore qu'elle est la soeur du baron et qu'elle a épousé en secret le roi de France. Alaide éprouve des sentiments pour Arturo mais elle rejette ses avances (duo : "Serba, serba i tuoi segreti"). Valdeburgo recommande à Arturo de prendre pour épouse Isoletta. Il affirme que l'étrangère ne pourra jamais être à lui (trio : "Non, non ti sono rivale"). Arturo pensant qu'il est son rival le blesse mortellement dans un duel. Arturo apprend le lien qui unit Alaide et Valdeburgo de la bouche de cette dernière. Il se jette dans un lac. Alaide avant de perdre la raison s'accuse du meurtre de Valdeburgo ("Un grido io sento").

Acte II : Valdeburgo a survécu à sa blessure et il préserve Alaide et Arturo d'une condamnation à mort car Arturo a survécu à sa chute dans l'eau. Arturo consent à épouser Isoletta, à condition qu'Alaide soit présente à la cérémonie. A la sortie de l'église, il propose à Alaide de fuir avec elle mais l'ordre royal appelle auprès du souverain son épouse. Alaide est démasquée. Arturo se suicide en se jetant sur son épée et Alaide s'effondre sans vie ("Ciel pietoso"-"Or sei pago")


Je pense que vous comprenez pourquoi Kaminski trouve le livret extrêmement faible et confu et pourquoi je partage son point de vue.


Création de l'oeuvre et histoire des représentations :

Domenico Barbaja suite au succès de Bianca e Fernando à Gênes fit une commande et donna le choix pour la création du nouvel opéra à Bellini entre Milan et Naples. Bellini, craignant le public napolitain choisit Milan. La création fut retardée car Romani était malade, alors qu'elle était prévue pour le 26 décembre 1828. La version italienne du Siège de Corinthe de Rossini a donc été donné à la place mais La Straniera qui fut créé finalement en février 1829 remporta un triomphe plus grand que celui de Il Pirata. Il y eut donc plusieurs reprises, notamment partout en Italie mais également à l'étranger (Dresde et Madrid en 1830, Vienne en 1831, Londres et Paris en 1832, New York en 1834, etc...). La première production moderne eut lieu à Catane, en 1954. Renata Scotto s'est emparée du rôle en 1968 à Palerme. Entre 1968 et 1972, elle l'a chanté également à Venise, Rome et Edimbourg. Caballé a suivi et a chanté le rôle à Carneghie Hall en 1969. Parmi les autres interprètes de Alaide, il y a Elena Souliotis (Catania en 1971), Lucia Aliberti (Montpellier 1989, Trieste 1990), Carol Neblett (Gaillard Auditorium, Charleston, Etats-Unis, 1989), Renée Fleming (Carneghie Hall 1993), Adelaide Negri (Buenos Aires 2000) et Patrizia Ciofi (Carneghie Hall 2007 + enregistrement de studio pour Opera Rara). Je ne cite que les chanteuses pour lesquels on a des enregistrements. Edita Gruberova devrait y faire ses débuts en version de concert à Munich en 2012 avant de l'interpréter à la scène en 2013 à Zurich dans une mise en scène de Christof Loy.


Ce qui sauve l'oeuvre, c'est évidemment la musique de Bellini qui est merveilleuse, peut être pas de bout en bout mais il y vraiment une très grande beauté mélodique et inspiration à ce niveau là comme toujours. La musique d'intro avant la scène entre Valdeburgo et Isoletta à l'Acte I est très belle avec son côté champêtre. Le duo est beau.
La cantilène d'Alaide accompagnée au luth est magnifique. Son duo avec Arturo est très beau et le trio est très fonctionnel. Le final de l'Acte avec une sorte de scène de folie commençant par "Ah! Non partir" est vraiment merveilleux, très dramatique, très touchant.
A l'Acte II, je retiens surtout la cantilène de Valdeburgo, l'air d'Isoletta et la scène finale qui est proprement extraordinaire malgré un schéma très classique qui correspond de toute manière à l'époque : prière + choeur + interventions ultimes des autres personnages + cabalette.
L'héroine est le seul personnage qui a un peu d'épaisseur sur le plan dramatique et qui fait qu'on puisse la trouver touchante. C'est dommage. Le rôle du ténor et du baryton sont très habituels et ne marquent pas plus que cela ainsi que celui d'Isoletta, personnage qui apparaît très peu.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89955
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Vincenzo BELLINI - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Vincenzo BELLINI   Vincenzo BELLINI - Page 1 EmptyMer 19 Jan 2011 - 16:47

aurele a écrit:
Ce qui sauve l'oeuvre, c'est évidemment la musique de Bellini qui est merveilleuse, peut être pas de bout en bout mais il y vraiment une très grande beauté mélodique et inspiration à ce niveau là comme toujours.
Comme toujours, oui, mais particulièrement ici. Smile
Je suis d'accord, un ouvrage inspiré, on pourrait nous jouer ça plutôt que Sonnambula par exemple. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23388
Age : 29
Date d'inscription : 12/10/2008

Vincenzo BELLINI - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Vincenzo BELLINI   Vincenzo BELLINI - Page 1 EmptyMer 19 Jan 2011 - 16:53

DavidLeMarrec a écrit:
Comme toujours, oui, mais particulièrement ici. Smile
Je suis d'accord, un ouvrage inspiré, on pourrait nous jouer ça plutôt que Sonnambula par exemple. Very Happy

Le livret n'est pas plus inspiré en revanche que celui de La Sonnambula ou de Il Pirata. Les oeuvres qui sont les meilleures au niveau des livrets sont certainement Norma et I Capuleti e i Montecchi. Ce sont les deux opéras que je connais le mieux. Il me faudra une réécoute de I Puritani. Je ne connais pas ses deux premiers opéras, Zaïra et Beatrice di Tenda. Pour le dernier, j'en connais que quelques extraits, ce qui ne me permet pas de juger et je ne connais que l'air "Dopo l'oscuro nembo" de Adelson e Salvini qui a été repris pour "Oh quante volte!" de Giulietta dans I Capuleti e i Montecchi.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Vincenzo BELLINI - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Vincenzo BELLINI   Vincenzo BELLINI - Page 1 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Vincenzo BELLINI
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: