Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-50%
Le deal à ne pas rater :
-50% Nike React Live – Chaussure pour Homme
57.47 € 114.99 €
Voir le deal

 

 Joseph HAYDN

Aller en bas 
+63
marcus carus
commissiona
calbo
Golisande
A
Chris3
hommepiano
Rubato
Mariefran
Mélomaniac
kegue
*Nico
arnaud bellemontagne
aurele
Mandryka
G. Le Gentil
benvenuto
beathoven
barockeuse
Percy Bysshe
aroldo
Iskender
Pelléas
Cello
pianoguy
Josef
Stolzing
Zeno
Dave
franchom
T-A-M de Glédel
adriaticoboy
Ophanin
Glocktahr
Mehdi Okr
Cololi
WoO
moeb
bouddha
marc.d
felyrops
sofro
jerome
Jules Biron
Passage
OYO TOHO
HOLLIGER
Toxic
antrav
KID A
Octavian
Jorge
Jaky
feleo
Kia
Eragny
Alex
atomlegend
joachim
Xavier
Tus
Morloch
DavidLeMarrec
67 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
beathoven
Néophyte
beathoven


Nombre de messages : 8
Localisation : moselle
Date d'inscription : 07/04/2012

Joseph HAYDN - Page 7 Empty
MessageSujet: tmp   Joseph HAYDN - Page 7 EmptyDim 8 Avr 2012 - 14:49

Je pense que c'est surtout dans les oeuvres pour piano qu'on ressent son génie!
Revenir en haut Aller en bas
benvenuto
Mélomaniaque
benvenuto


Nombre de messages : 1340
Date d'inscription : 11/07/2011

Joseph HAYDN - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Joseph HAYDN   Joseph HAYDN - Page 7 EmptySam 14 Juil 2012 - 21:27

@ rachmaninoff: A mon sens Haydn est au contraire l'un des compositeurs, dans toute l'histoire de la musique, qui a parcouru le plus grand chemin entre ses débuts et sa dernière maturité: entre les premières oeuvres, galantes et imprégnées d'esthétique baroque, et les dernières annonçant déjà le premier romantisme, en passant par l'époque Sturm und Drang des années 1770 et la grande maturité classique des années 1780, c'est quasiment un siècle de musique qui défile, sans jamais que cela porte préjudice à la singularité du style!!! Ecoute les toutes premières oeuvres, et enchaîne aussitôt avec les Saisons, la distance est vertigineuse, le chemin accompli immense!
Haydn souffre énormément d'idées reçues et d'a priori, mais ceux-ci s'évanouissent dès lors qu'on prend le temps de pénétrer son univers en toute disponibilité; on croyait trouver un formaliste rigide, on découvre un iconoclaste qui joue en permanence avec les canons établis, les remet sans cesse en question, ne propose de nouveaux patrons que pour mieux les contourner à l'opus suivant; on pensait devoir subir une gentille musiquette galante et convenue, on trouve un mode d'expression basé sur le contraste, la surprise, qui donne sa place à la distanciation ironique aussi bien qu'à l'outrance, au lyrisme aussi bien qu'à la farce, à la simplicité naïve d'une cantilène sobrement accompagnée aussi bien qu'au raffinement polyphonique d'un vaste fugato sombre et tourmenté...
Revenir en haut Aller en bas
G. Le Gentil
Mélomane averti
G. Le Gentil


Nombre de messages : 264
Age : 30
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2012

Joseph HAYDN - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Joseph HAYDN   Joseph HAYDN - Page 7 EmptySam 14 Juil 2012 - 21:36

benvenuto a écrit:
@ rachmaninoff: A mon sens Haydn est au contraire l'un des compositeurs, dans toute l'histoire de la musique, qui a parcouru le plus grand chemin entre ses débuts et sa dernière maturité: entre les premières oeuvres, galantes et imprégnées d'esthétique baroque, et les dernières annonçant déjà le premier romantisme, en passant par l'époque Sturm und Drang des années 1770 et la grande maturité classique des années 1780, c'est quasiment un siècle de musique qui défile, sans jamais que cela porte préjudice à la singularité du style!!! Ecoute les toutes premières oeuvres, et enchaîne aussitôt avec les Saisons, la distance est vertigineuse, le chemin accompli immense!
Haydn souffre énormément d'idées reçues et d'a priori, mais ceux-ci s'évanouissent dès lors qu'on prend le temps de pénétrer son univers en toute disponibilité; on croyait trouver un formaliste rigide, on découvre un iconoclaste qui joue en permanence avec les canons établis, les remet sans cesse en question, ne propose de nouveaux patrons que pour mieux les contourner à l'opus suivant; on pensait devoir subir une gentille musiquette galante et convenue, on trouve un mode d'expression basé sur le contraste, la surprise, qui donne sa place à la distanciation ironique aussi bien qu'à l'outrance, au lyrisme aussi bien qu'à la farce, à la simplicité naïve d'une cantilène sobrement accompagnée aussi bien qu'au raffinement polyphonique d'un vaste fugato sombre et tourmenté...

Evidemment ce ne sont que des a priori, je n'ai jamais écouter sérieusement ce compositeur... Globalement c'est pas une époque de la musique à laquelle j'accroche à la première écoute...

Mais bon je suis certain qu'avec le temps je me tournerais vers ce compositeur. Comme je l'ai dit dans le poste précédent, tout est question d'envie et de maturité musicale Smile


Dernière édition par rachmaninoff le Sam 14 Juil 2012 - 21:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mandryka
Mélomaniaque
Mandryka


Nombre de messages : 852
Date d'inscription : 03/04/2010

Joseph HAYDN - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Joseph HAYDN   Joseph HAYDN - Page 7 EmptySam 14 Juil 2012 - 21:38

benvenuto a écrit:
@ rachmaninoff: A mon sens Haydn est au contraire l'un des compositeurs, dans toute l'histoire de la musique, qui a parcouru le plus grand chemin entre ses débuts et sa dernière maturité: entre les premières oeuvres, galantes et imprégnées d'esthétique baroque, et les dernières annonçant déjà le premier romantisme, en passant par l'époque Sturm und Drang des années 1770 et la grande maturité classique des années 1780, c'est quasiment un siècle de musique qui défile, sans jamais que cela porte préjudice à la singularité du style!!! Ecoute les toutes premières oeuvres, et enchaîne aussitôt avec les Saisons, la distance est vertigineuse, le chemin accompli immense!
Haydn souffre énormément d'idées reçues et d'a priori, mais ceux-ci s'évanouissent dès lors qu'on prend le temps de pénétrer son univers en toute disponibilité; on croyait trouver un formaliste rigide, on découvre un iconoclaste qui joue en permanence avec les canons établis, les remet sans cesse en question, ne propose de nouveaux patrons que pour mieux les contourner à l'opus suivant; on pensait devoir subir une gentille musiquette galante et convenue, on trouve un mode d'expression basé sur le contraste, la surprise, qui donne sa place à la distanciation ironique aussi bien qu'à l'outrance, au lyrisme aussi bien qu'à la farce, à la simplicité naïve d'une cantilène sobrement accompagnée aussi bien qu'au raffinement polyphonique d'un vaste fugato sombre et tourmenté...

QFT

http://www.urbandictionary.com/define.php?term=qft
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23480
Age : 31
Date d'inscription : 12/10/2008

Joseph HAYDN - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Joseph HAYDN   Joseph HAYDN - Page 7 EmptyVen 24 Aoû 2012 - 10:03

Die Schöpfung que j'ai découvert hier soir est une oeuvre splendide de bout en bout, tant au niveau de l'orchestre, des choeurs ou des parties de solistes. Je n'avais pas le livret mais j'avais heureusement la page wikipedia pour savoir exactement de quoi il en retournait dans chaque morceau même s'il faut toujours se méfier de ce site. J'ai immédiatement été pris par cette musique.
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne


Nombre de messages : 23474
Date d'inscription : 22/01/2010

Joseph HAYDN - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Joseph HAYDN   Joseph HAYDN - Page 7 EmptyVen 16 Nov 2012 - 14:20

Juste par curiosité: y a-t-il ici quelqu'un qui a écouté les 106 symphonies de Haydn?


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
*Nico
Mélomane chevronné
*Nico


Nombre de messages : 3601
Date d'inscription : 10/10/2007

Joseph HAYDN - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Joseph HAYDN   Joseph HAYDN - Page 7 EmptyVen 16 Nov 2012 - 14:26

oui, moi Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Stolzing
Mélomaniaque
Stolzing


Nombre de messages : 959
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/05/2010

Joseph HAYDN - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Joseph HAYDN   Joseph HAYDN - Page 7 EmptyVen 16 Nov 2012 - 14:27

Oui, pourquoi ? J'ai deux intégrales (Dorati et Fischer) et pas mal de disques séparés. Je les ai toutes écoutées plusieurs fois, plusieurs dizaines de fois pour certaines. Un délice toujours renouvelé.
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne


Nombre de messages : 23474
Date d'inscription : 22/01/2010

Joseph HAYDN - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Joseph HAYDN   Joseph HAYDN - Page 7 EmptyVen 16 Nov 2012 - 15:04

Je suis très impressionné! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 32392
Age : 41
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Joseph HAYDN - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Joseph HAYDN   Joseph HAYDN - Page 7 EmptyVen 16 Nov 2012 - 15:05

arnaud bellemontagne a écrit:
Je suis très impressionné! Smile

+1 Shocked

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Invité
Invité




Joseph HAYDN - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Joseph HAYDN   Joseph HAYDN - Page 7 EmptyVen 16 Nov 2012 - 15:47

mois aussi, entre autre dans les deux mêmes intégrales (je bave un peu sur celle d'Hogwood dont il me manque les premiers volumes d'ailleurs). Il y a à boire et à manger... pourquoi 106? tu comptes les concertantes?
Le problème c'est que je préfère de très loin celles de Michel Haydn, Sammartini, JCF et WF Bach, Luchesi, les frères Wranitzky, Kraus -sans parler de Mozart évidemment.
Si l'on s'interroge un tant soit peu sur la notion de symphonie, c'est indispensable à connaître, comme Cannabich, Stamitz et quelques dizaines d'autres.


Dernière édition par sud273 le Ven 16 Nov 2012 - 15:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
kegue
Mélomane chevronné
kegue


Nombre de messages : 4355
Age : 52
Localisation : Là où repose Cocteau
Date d'inscription : 27/10/2008

Joseph HAYDN - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Joseph HAYDN   Joseph HAYDN - Page 7 EmptyVen 16 Nov 2012 - 15:49

arnaud bellemontagne a écrit:
Je suis très impressionné! Smile

Moi aussi (je n'en ai que 15 Embarassed)
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac


Nombre de messages : 28855
Date d'inscription : 21/09/2012

Joseph HAYDN - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Joseph HAYDN   Joseph HAYDN - Page 7 EmptyJeu 6 Juin 2013 - 22:13

Joseph HAYDN - Page 7 Horlog10
http://www.doubs.travel/uploads/tx_dklikbdd/RAVEGNANI_RAVEGNANI_M%C3%A9canisme_horloge_comtoise__3_.jpg

Symphonie n°101 en ré majeur  « L'Horloge » -Andante

Vers 13 ans, j'avais découvert cette oeuvre en vinyle, dirigée par Karl Richter à la tête du Philharmonique de Berlin.
Je succombai aussitôt à son merveilleux Andante, si délicieusement figuratif, qui reste évidemment un des mouvements que j'apprécie le plus dans le corpus haydnien.

Je me suis récemment amusé à essayer de décrypter les secrets de fabrication, et vous fais partager cette modeste ébauche d'analyse. Les minutages se réfèrent au célèbre enregistrement de Karajan.

N'hésitez pas à réagir !

Spoiler:

*************************************************************************************************

L'étude morphologique de cette page peut laisser apparaître différents schémas. Certains musicologues y voient un Rondo de type A-B-A-C-A. Mais cette partie C est-elle pourvue d'une identité suffisamment forte pour se différencier d'une émanation de A ?
Je préfère penser qu'il s'agit d'une structure à variations en quatre parties, avec péripétie dans la seconde, et développement du matériel thématique dans les deux suivantes. Certains auteurs considèrent la première sous une forme tripartite. J'y vois plutôt deux grandes sections, chacune encadrées par les barres de reprise. C'est ainsi que je les présenterai ci-dessous.

PREMIERE PARTIE

On comprend d'emblée quelle fut la source d'inspiration qui mérita à cette Symphonie le surnom « L'Horloge ».
Car à découvert, violons II, bassons et cordes graves engrènent une claudication dont le tempo Andante (à 2/4) va se maintenir pendant tout ce second mouvement de l'oeuvre.
Après cette mesure liminaire qui suffit à évoquer un balancier de pendule, les violons I présentent l'accorte sujet principal, dont la malléabilité contraste avec la rigueur métronomique de l'accompagnement.
Ce sujet (nommons-le A) peut se décomposer en quatre motifs :
[Aa] s'annonce par la dominante d'un prolongé, suivi d'un prompt saut de sixte vers sol -tonalité principale du morceau.
[Ab] : précédé d'une appogiature, une rapide glissade arpégée de triple-croches nous ramène à un double-pointé.
[Ac] : une descente crantée par tierces conjointes
[Ad] : un vif arpège ascendant

Le sujet A connaît aussitôt une variante (nommons-la A') à 0'15 : Aa et Ab restent identiques, suivis d'une réplique de Ab hissée d'un degré (0'20). Le motif Ac se crante vers l'aigu au lieu de descendre (0'24). Ad' suit la même prosodie que Ad (double-croche pointée, triple-croche).
Intervient une reprise ad litteram de A et A' (0'29-0'59).

Une deuxième section (nommons-la B) va développer les mêmes idées intervalliques et rythmiques (0'59).
Apparenté à Ad, Ba s'énonce doucement aux violons I (tic-tac aux seuls violons) puis forte au degré inférieur (tic-tac aux violoncelles & basses à intervalle redoublé, sixte au lieu de tierce). On note ainsi que l'accompagnement se disjoint.
Une escalade selon le rythme pointé dégringole aussitôt en triple-croches (1'04-1'10).
Soutenus par un du hautbois et le tic-tac aux basses, les violons enchainent une série de quatre variantes de Aa (nommons-les Bb, 1'14) puis brodent une phrase régulière et homophone (nommons-la Bc) doublée par le hautbois (1'26).
Les violons I prolongent cette phrase Bc, doublés par la flute (1'35), préparant le retour de A, énoncé deux fois (1'40-1'52, 1'52-2'07), la seconde un peu modifiée et transposée vers la quarte supérieure.
Sur la partition, les barres de reprise entourant cette seconde section B invitent à sa répétition, ce que pratique ici Karajan entre 2'09-3'16. Mais certains autres chefs s'en dispensent, comme Fritz Reiner dans son testamentaire enregistrement de septembre 1963.

Un coup de théâtre surgit avec la...

DEUXIEME PARTIE (3'17-)

On bascule dans le drame avec la tonalité de sol mineur.
La première section décline Ac, traité en imitation. Au travers l'oppressant maillage polyphonique, on distingue le crénelage de tierces ascendantes, successivement aux bassons & basses (3'17), aux violons I & flûte (3'26), aux violons II & flûte (3'31).
De véloces broderies de triple-croches s'échauffent aux violons I (3'34), attisées par le vigoureux tic-tac des autres cordes. Elles se transfèrent aux violons II & altos (3'37) sur un tenu aux cors, puis reviennent aux violons I (3'40), repassent aux violons II & altos (3'43).
Même si le tempo reste celui de l'introduction, on a l'impression que la mécanique s'emballe, comme devenue folle !
Les intervalles de l'accompagnement (initialement des tierces) s'étirent maintenant sur plus d'une octave.
Les broderies aux violons refluent par paliers (3'46), sont secouées par une saccade de double-croches aux autres archets (3'55). Ces frictions débouchent sur un pic d'intensité : dans leur tessiture grave, violons II & altos tissent un redoutable ostinato de triple-croches (4'05) sur lequel les violons I crient un douloureux motif descendant, attaqué sforzando au degré inférieur à chacune des deux répétitions.
Ce même motif passe aux violons II (4'13), hissé d'un degré, répété deux fois aussi, tandis que l'ostinato échoit aux violons I & altos.
Remarquons que de tels effets antiphoniques sont encore plus démonstratifs quand violons I et II sont respectivement placés à gauche et à droite du chef, ce qui n'est pas le cas du présent enregistrement.
Sur les broderies des violons II, deux accords s'arrachent aux violons I & altos (4'21) puis vice-versa. Le même procédé s'amplifie sur un roulement de timbales (4'27). Une cadence tonale (4'33-4'37) résout la tension accumulée pendant cette partie.
Decrescendo, à découvert, les violons I dodelinent en double-croches (4'37-4'42).

TROISIEME PARTIE(4'42-)

A la double octave, flûte & basson en croches escortent ce tic-tac des violons. Comme l'écrit Marc Vignal dans la Guide Fayard de la Musique Symphonique, « le rythme ne soutient plus la mélodie mais l'encadre ».
On assiste à une réexposition de A (4'46) puis de A' (4'57) aux violons qui ensuite réexposent Ba (5'13) puis Bb (5'28) tandis que les figurations de la flûte gagnent en vélocité.
Bc revient aussi (5'40), contrepointé par le tic-tac qu'empresse le basson, harmonisé par flûte & hautbois.
A et A' reviennent encore (5'56-6'25), décorés par flûte, hautbois et basson qui se partagent un rôle rythmique autant qu'harmonique.

Silence.
Le morceau semblerait s'arrêter là.
Mais non, ce qui n'est pas le moindre trait de génie haydnien.

QUATRIEME PARTIE (6'29-)

Une frêle oscillation aux altos ressuscite le sujet A (6'32), transposé en mi bémol majeur, accompagné par violons & basses eux-mêmes ajustés d'une tierce.
Le sujet A se limite ici à ses composantes Aa et Ab, celui-là prolongé par violons et flûte.
Une brusque saillie (6'50-6'57) amène un tic-tac qui pérore à l'ensemble des bois et cordes, se délite aux violons I (7'01-7'08) en progressant vers l'aigu, festonné par la flûte.
Vigoureusement scandé, un dérivé de A surgit soudain en apothéose (7'11), profilé en sextolets de double-croches, dans la tonique de sol majeur. Son développement se déploie à grande envergure, sur plus de deux octaves ! Observons ainsi ces trois paliers des violons sur / do / si (7'27-7'32), chacun chutant d'une hauteur de neuvième.
Un motif qui surnage aux flûte & hautbois (7'38) rappelle la prosodie de Aa. Pendant que les violons continuent de dérouler leur guirlande, Bb revient ensuite aux flûte & altos (7'53), aux hautbois & altos (7'59).
Le développement de A filoche aux violons (8'05), filigranés par la flûte, puis reprend force (8'20) dans un tutti que martèlent des triolets de timbales.

La Coda (8'50) se résume à une série d'arpèges descendants aux violons II, violons I puis flûte & hautbois, sur le tic-tac des bassons finalement cédé aux violons.
Violoncelles & contrebasses escaladent deux gammes tuilées vers trois accords conclusifs.
*************************************************************************************************
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne


Nombre de messages : 23474
Date d'inscription : 22/01/2010

Joseph HAYDN - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Joseph HAYDN   Joseph HAYDN - Page 7 EmptySam 15 Juin 2013 - 17:57

Pour prolonger: il y a ici des gens fous qui ont écouté ses...68 quatuors à cordes?bounce
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94675
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Joseph HAYDN - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Joseph HAYDN   Joseph HAYDN - Page 7 EmptySam 15 Juin 2013 - 17:59

arnaud bellemontagne a écrit:
Pour prolonger: il y a ici des gens fous qui ont écouté ses...68 quatuors à cordes?bounce
Ils sont même sans doute assez nombreux.

Pas si fou que ça, il n'y a pas grand'chose à jeter...
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne


Nombre de messages : 23474
Date d'inscription : 22/01/2010

Joseph HAYDN - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Joseph HAYDN   Joseph HAYDN - Page 7 EmptySam 15 Juin 2013 - 18:07

Ne me dis pas que tu les as tous écoutés...Laughing
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94675
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Joseph HAYDN - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Joseph HAYDN   Joseph HAYDN - Page 7 EmptySam 15 Juin 2013 - 18:27

Ok, je ne le dis pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 32392
Age : 41
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Joseph HAYDN - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Joseph HAYDN   Joseph HAYDN - Page 7 EmptySam 15 Juin 2013 - 18:28

DavidLeMarrec a écrit:
Ok, je ne le dis pas.

Sacré David Laughing

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne


Nombre de messages : 23474
Date d'inscription : 22/01/2010

Joseph HAYDN - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Joseph HAYDN   Joseph HAYDN - Page 7 EmptySam 15 Juin 2013 - 18:38

Bof, il a juste 220 ans c'est tout...Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 32392
Age : 41
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Joseph HAYDN - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Joseph HAYDN   Joseph HAYDN - Page 7 EmptySam 15 Juin 2013 - 18:40

arnaud bellemontagne a écrit:
Bof, il a juste 220 ans c'est tout...Rolling Eyes

Ce qui me parait bien jeune pour avoir écouté tout ce qu'il a écouté Mr.Red
A suppose qu'il ne fait qu'écouter de la musique bien entendu Mr.Red

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne


Nombre de messages : 23474
Date d'inscription : 22/01/2010

Joseph HAYDN - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Joseph HAYDN   Joseph HAYDN - Page 7 EmptySam 15 Juin 2013 - 18:42

C'est vrai qu'il bouquine un peu à ses moments perdus.Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Mariefran
Mélomane nécrophile
Mariefran


Nombre de messages : 14259
Age : 61
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

Joseph HAYDN - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Joseph HAYDN   Joseph HAYDN - Page 7 EmptySam 15 Juin 2013 - 18:44

Ce ne sont que 23 CDs à écouter, pas la mer à boire non plus… Mr.Red Je peux t'épargner du temps en t'indiquant le meilleur : la version quatuor des 7 dernières paroles du Christ en croix. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne


Nombre de messages : 23474
Date d'inscription : 22/01/2010

Joseph HAYDN - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Joseph HAYDN   Joseph HAYDN - Page 7 EmptySam 15 Juin 2013 - 18:48

Ouais le plus dur ce doit être de les differencier...bonjour le BT!affraid
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94675
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Joseph HAYDN - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Joseph HAYDN   Joseph HAYDN - Page 7 EmptySam 15 Juin 2013 - 18:53

arnaud bellemontagne a écrit:
Ouais le plus dur ce doit être de les differencier...bonjour le BT!affraid
En fait pas vraiment, il y a vraiment des époques très différentes, et on sent très facilement les "groupes".

Et je ne suis pas du tout d'accord avec Mariefran, les Op.20 n°4, Op.33 n°2,3,4,5, Op.64 n°1,5 Op.76 n°1,3,4,5,6 Op.77 n°1,2 (pour n'en citer que quelques-uns que j'aime particulièrement, mais à partir de l'opus 33 tout est excellent) sont beaucoup plus construits que les Sept Paroles, qui sont belles, mais n'exaltent pas les caractéristiques du langage classique avec lesquelles joue Haydn en permanence.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Invité
Invité




Joseph HAYDN - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Joseph HAYDN   Joseph HAYDN - Page 7 EmptySam 15 Juin 2013 - 21:14

arnaud bellemontagne a écrit:
Ouais le plus dur ce doit être de les differencier...bonjour le BT!affraid
Aussi étonnant que cela puisse paraître, je pense qu'il n'est pas si difficile de les différencier, il y a une telle profusion de motifs qu'il est difficile de tout confondre. C'est vrai pour tous les quatuors, et pour une bonne partie des symphonies et des sonates pour piano (pour les trios avec baryton, c'est un peu différent). La variété des moyens mis en œuvre par Haydn est proprement stupéfiante.
Bon, évidemment si tu fais un BT avec juste des menuets tirés de ces quatuors, ça peut vite être l'horreur.
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne


Nombre de messages : 23474
Date d'inscription : 22/01/2010

Joseph HAYDN - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Joseph HAYDN   Joseph HAYDN - Page 7 EmptySam 15 Juin 2013 - 21:36

Parce que toi aussi tu t'es "tapé" les 63? Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Joseph HAYDN - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Joseph HAYDN   Joseph HAYDN - Page 7 EmptySam 15 Juin 2013 - 21:48

C'est un peu comme les cantates de Bach, le corpus peut faire peur mais ça reste incontournable pour la formation. Et je reste persuadé qu'il vaut mieux faire le tour de tous les quatuors de Haydn que d'aller écouter 63 quatuors chez Dittersdorf, Albrechtsberger et Boccherini. Ces derniers ne sont pas de mauvais compositeurs, mais chez Haydn tout est plus cohérent, les passages à vide quasi inexistants, le travail motivique beaucoup plus percutant.
Et le style évolue vraiment, les finales quasi symphoniques des derniers quatuors n'ont rien à voir avec les (très belles) fugues de l'op.20.
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne


Nombre de messages : 23474
Date d'inscription : 22/01/2010

Joseph HAYDN - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Joseph HAYDN   Joseph HAYDN - Page 7 EmptySam 15 Juin 2013 - 21:49

Respect.salut
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné
Rubato


Nombre de messages : 12495
Date d'inscription : 21/01/2007

Joseph HAYDN - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Joseph HAYDN   Joseph HAYDN - Page 7 EmptyDim 16 Juin 2013 - 7:08

arnaud bellemontagne a écrit:
Pour prolonger: il y a ici des gens fous qui ont écouté ses...68 quatuors à cordes?bounce
Oui, Oui! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Stolzing
Mélomaniaque
Stolzing


Nombre de messages : 959
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/05/2010

Joseph HAYDN - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Joseph HAYDN   Joseph HAYDN - Page 7 EmptyDim 16 Juin 2013 - 8:58

Comme le disait Mariefran, ça ne fait jamais que 23 CD, ce n'est pas le bout du monde (et pareil pour les symphonies, 34 CD, on en voit la fin). Bref, oui, le les ai écoutés tous et réécoutés de façon régulière, sans doute plusieurs dizaines de fois pour certains opus, on ne s'en lasse pas (rien à ajouter à ce que dit alexandre).
Revenir en haut Aller en bas
hommepiano
Mélomaniaque



Nombre de messages : 818
Date d'inscription : 23/01/2014

Joseph HAYDN - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Joseph HAYDN   Joseph HAYDN - Page 7 EmptyJeu 13 Fév 2014 - 23:46

bonsoir mes amis, je poste cette phrase que j'ai prise sur wikipedia et je serais curieux de savoir ce que vous en pensez, merci d'avance pour vos commentaires :

"Il est possible que des symphonies attribuées à Haydn soient en réalité de Sammartini."
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne


Nombre de messages : 23474
Date d'inscription : 22/01/2010

Joseph HAYDN - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Joseph HAYDN   Joseph HAYDN - Page 7 EmptyMer 9 Avr 2014 - 10:44

@homepiano:Pas la moindre idée.

Sinon c'est moi ou le début marmoréen de la 104 à quelque chose de brucknerien?  scratch 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Joseph HAYDN - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Joseph HAYDN   Joseph HAYDN - Page 7 EmptyMer 9 Avr 2014 - 13:02

dans les symphonies, il y a peu de chance que Sammartini y soit pour quelque chose (je ne crois pas qu'on avance aucune preuve et le reste de la musique symphonique de Sammartini n'est pas du même tonneau), je croirais plutôt à la thèse Andrea Luchesi. Il n'est pas exclu que Hofstetter (Roman, car lui aussi avait un frère compositeur) soit passé par là, comme pour certains quatuors -l'opus 3- (que les musicologues lui ont rendu tout en lui reprenant les concerto pour altos qui sont maintenant de Kraus). En revanche, c'est probablement le cas pour plusieurs messes ce qui expliquerait la différence de qualité entre la musique religieuse des deux frères Haydn. L'intro de la 104 me rappelle celle de la 37 de Mozart (qui n'a écrit que l'intro justement, le reste étant de Michael Haydn).
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94675
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Joseph HAYDN - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Joseph HAYDN   Joseph HAYDN - Page 7 EmptyMer 9 Avr 2014 - 13:57

hommepiano a écrit:
bonsoir mes amis, je poste cette phrase que j'ai prise sur wikipedia et je serais curieux de savoir ce que vous en pensez, merci d'avance pour vos commentaires :

"Il est possible que des symphonies attribuées à Haydn soient en réalité de Sammartini."
Je n'ai pas étudié la question, mais j'ai lu ça aussi, ça concernerait certaines symphonies parmi les plus anciennes – et pas focément celles dotées de la plus grande postérité. Ce ne serait pas étonnant d'ailleurs : on a toujours attribué davantage aux compositeurs célèbres, à la fois pour des raisons de diffusion (une nouvelle symphonie de Mozart, ça fait plus partler que si c'était Cannabich) et maîtrise du répertoire (on retrouve plus facilement trace du style et des activités d'un compositeur célèbre).

Donc je n'ai pas de réponse, mais ça ne me paraît pas farfelu sur le principe. Évidemment, les vingt-cinq dernières symphonies (et même en deçà) ne sont pas sujettes à soupçon.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne


Nombre de messages : 23474
Date d'inscription : 22/01/2010

Joseph HAYDN - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Joseph HAYDN   Joseph HAYDN - Page 7 EmptyJeu 10 Avr 2014 - 19:21

Plus je découvre ce compositeur et plus je me rend compte à quel point c'est un esthète de la jubilation, de la lumière, de la joie et de l'allégresse.Sa musique rayonne!  sunny 
Je maudis les préjugés qui m'ont tenu à l'écart de lui si longtemps.Il faut dire qu'il pâtit d'une image de grand papa académique un peu terne et poussiéreux.Quel dommage, alors que sa musique est traversée de part en part par un incoercible flot de vitalité irradiante.

Un géant.  king 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Joseph HAYDN - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Joseph HAYDN   Joseph HAYDN - Page 7 EmptyJeu 10 Avr 2014 - 20:42

je ne voudrais pas casser l'enthousiasme, mais, encore une fois, la musique de son frère, dans la veine religieuse et symphonique...
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 32392
Age : 41
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Joseph HAYDN - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Joseph HAYDN   Joseph HAYDN - Page 7 EmptyJeu 10 Avr 2014 - 20:52

Et tu n'as pas écouté, ce qui pour moi est de loin l'œuvre de Haydn la plus bouleversante : les 7 dernières paroles du Christ en croix version quatuor

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac


Nombre de messages : 28855
Date d'inscription : 21/09/2012

Joseph HAYDN - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Joseph HAYDN   Joseph HAYDN - Page 7 EmptyJeu 10 Avr 2014 - 20:57

Smile Si on résume, quelles symphonies as-tu écoutées ?
 
Tu as fini les six Parisiennes (82-87) et les douze Londoniennes (93-104) ?
 
Entre ces deux cycles, la 88° et la 92° sont célèbres également.
 
Pour continuer, deux disques très stimulants :
 
Le premier consacré à trois dramatiques symphonies Sturm und Drang, dans le mode mineur.
 
http://www.amazon.fr/Haydn-Symphonies-n%C2%B0-44-45/dp/B000071WE7
 
Joseph HAYDN - Page 7 41Bt1dWdfUL._SY450_
 
 
Et un disque sous la férule d'Harnoncourt, aux odeurs de vieux cuir et de gibier :
 
http://www.amazon.fr/Symphonies-nos-31-59-73/dp/B00277YJNI
 
Joseph HAYDN - Page 7 51bdzPEK8OL._SY450_
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne


Nombre de messages : 23474
Date d'inscription : 22/01/2010

Joseph HAYDN - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Joseph HAYDN   Joseph HAYDN - Page 7 EmptyJeu 10 Avr 2014 - 22:36

J'ai écouté toute la sélection des symphonies du coffret Bernstein et j'en ai écouté quelques autres sur le tube (matin/midi/soir,45,31...) avec je dois dire un très grand plaisir.  Smile 

Les disques dont tu parles sont des versions sur instruments d'époque on dirait?
Perso j'aime les deux approches:aussi bien les timbres fruités des versions dites baroqueuses que la puissance des grandes machineries symphoniques.  Very Happy 

@Cololi:Oui c'est pour très bientôt , mais je veux auparavant commencer à assimiler la Création et les Saisons.  Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac


Nombre de messages : 28855
Date d'inscription : 21/09/2012

Joseph HAYDN - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Joseph HAYDN   Joseph HAYDN - Page 7 EmptyJeu 10 Avr 2014 - 23:04

Oui, deux disques sur instruments d'époque.

Je suis sûr que tu vas les adorer, en particulier celui d'Harnoncourt : ça explose d'ébats cynégétiques et fulgurants  colors Wink 
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne


Nombre de messages : 23474
Date d'inscription : 22/01/2010

Joseph HAYDN - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Joseph HAYDN   Joseph HAYDN - Page 7 EmptyJeu 10 Avr 2014 - 23:13

Toi, tu sais me parler.  Mr. Green 
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac


Nombre de messages : 28855
Date d'inscription : 21/09/2012

Joseph HAYDN - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Joseph HAYDN   Joseph HAYDN - Page 7 EmptyJeu 10 Avr 2014 - 23:22

Wink Oui, d'ailleurs j'aurais dû écrire : ça explose d'ébats cynégétiques et fulgurants © ®
Revenir en haut Aller en bas
Chris3
Mélomane chevronné
Chris3


Nombre de messages : 4542
Date d'inscription : 10/07/2007

Joseph HAYDN - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Joseph HAYDN   Joseph HAYDN - Page 7 EmptyJeu 10 Avr 2014 - 23:47

Mon fils vient de me faire entendre un quatuor ; sans hésiter, j'ai dit que c'était de Haydn, et il m'a appris en fin de compte que c'était le 6è de Beethoven  Embarassed 
Va falloir que je révise mes classiques...
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne


Nombre de messages : 23474
Date d'inscription : 22/01/2010

Joseph HAYDN - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Joseph HAYDN   Joseph HAYDN - Page 7 EmptyVen 11 Avr 2014 - 0:03

Mélomaniac a écrit:
;)Oui, d'ailleurs j'aurais dû écrire : ça explose d'ébats cynégétiques et fulgurants © ®

Commandé du coup.  cool-blue 
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac


Nombre de messages : 28855
Date d'inscription : 21/09/2012

Joseph HAYDN - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Joseph HAYDN   Joseph HAYDN - Page 7 EmptyVen 11 Avr 2014 - 0:08

cheers Vivement le facteur, on a hâte de lire tes impressions !
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne


Nombre de messages : 23474
Date d'inscription : 22/01/2010

Joseph HAYDN - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Joseph HAYDN   Joseph HAYDN - Page 7 EmptyVen 11 Avr 2014 - 0:19

Sans faute.  coucou 
Revenir en haut Aller en bas
A
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

Joseph HAYDN - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Joseph HAYDN   Joseph HAYDN - Page 7 EmptyVen 11 Avr 2014 - 2:09

arnaud bellemontagne a écrit:
Plus je découvre ce compositeur et plus je me rend compte à quel point c'est un esthète de la jubilation, de la lumière, de la joie et de l'allégresse.Sa musique rayonne!  sunny 
Je maudis les préjugés qui m'ont tenu à l'écart de lui si longtemps.Il faut dire qu'il pâtit d'une image de grand papa académique un peu terne et poussiéreux.Quel dommage, alors que sa musique est traversée de part en part par un incoercible flot de vitalité irradiante.

Un géant.  king 

Comme c'est beau  !  Sad  Et tellement vrai !  bounce 

Les deux disques recommandé par Mélo contiennent exactement les symphonies que je choisirais pour découvrir le Haydn pré-Parisiennes. Avec en plus les 6-7-8 bien entendu. Peu importe quelles versions tu choisiras de ces bijoux, tu en seras quitte pour les dupliquer tellement elles sont magnifiques.
Revenir en haut Aller en bas
Jaky
Mélomane chevronné
Jaky


Nombre de messages : 9424
Age : 62
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

Joseph HAYDN - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Joseph HAYDN   Joseph HAYDN - Page 7 EmptyVen 11 Avr 2014 - 5:18

sud273 a écrit:
je ne voudrais pas casser l'enthousiasme, mais, encore une fois, la musique de son frère, dans la veine religieuse et symphonique...
Est vraiment très mauvaise…  hehe
Revenir en haut Aller en bas
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande


Nombre de messages : 5876
Age : 47
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Joseph HAYDN - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Joseph HAYDN   Joseph HAYDN - Page 7 EmptyVen 11 Avr 2014 - 15:53

J'avoue que l'idée de ce à quoi pourrait ressembler de la très mauvaise musique de cette époque (et des sensations assez fortes pouvant résulter de l'écoute d'une telle chose) m'inspire une sorte de fascination, si bien que je vais peut être finir par essayer...
Revenir en haut Aller en bas
Jaky
Mélomane chevronné
Jaky


Nombre de messages : 9424
Age : 62
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

Joseph HAYDN - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Joseph HAYDN   Joseph HAYDN - Page 7 EmptyVen 11 Avr 2014 - 16:23

Golisande a écrit:
J'avoue que l'idée de ce à quoi pourrait ressembler de la très mauvaise musique de cette époque (et des sensations assez fortes pouvant résulter de l'écoute d'une telle chose) m'inspire une sorte de fascination, si bien que je vais peut être finir par essayer...

Bonne nuit!  coucou 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Joseph HAYDN - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Joseph HAYDN   Joseph HAYDN - Page 7 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Joseph HAYDN
Revenir en haut 
Page 7 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Joseph Haydn-Symphonies
» Joseph Joachim Raff
» Joseph Haydn, Quatuors et musique de chambre
» Joseph-Guy Ropartz
» Joseph MARX (1882-1964)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: