Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Chargeur sans fil – Samsung EP-P1100 ...
Voir le deal
4.99 €

 

 Josip Slavenski: Balkanophonia

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Josip Slavenski: Balkanophonia Empty
MessageSujet: Josip Slavenski: Balkanophonia   Josip Slavenski: Balkanophonia EmptyDim 2 Sep 2007 - 22:17

Josip Slavenski: Balkanophonia Slaven10

Josip Stolcer (ou Stolzer à l’allemande)-Slavenski ne mérite sans doute pas mieux qu’un timbre de la défunte Yougoslavie.

Né autrichien en 1896, Slavenski cessa pratiquement de composer en 1938, et fut oublié de son vivant, ou plutôt connu des seuls habitants de Belgrade comme un petit vieux en par-dessus sale qui avait été autrefois, avant guerre, un compositeur mondialement célébré.
Difficile de le comparer à d’autres de ses contemporains, étant donné qu’il ne fut actif que durant les années 20-30 et perçu comme un dangereux avant-gardiste, à la fois le compositeur Serbe majeur, mais en même temps d’ascendance Croate, intéressé par le folklore balkanique dans son ensemble, une sorte de Bartok précoce, mais considérablement plus radical, un solitaire incompris à la Langaard, un illuminé orientalisant dans la descendance de Scriabine, voire pour certains historiens de la musique un précurseur de Varèse et Ligeti ?

Je lui trouve des ressemblances avec Holst, dans l’œcuménisme des influences et la volonté d’intégrer les différentes traditions ethniques dans la musique classique. Mais comme toute sa production est demeurée dans les tiroirs de l’histoire depuis un peu plus de 80 ans…

L’histoire avait pourtant bien commencé, - pas tout au début : la conscription en 1916, la charge du commerce paternel, la difficulté d’intégrer la classe de Kodaly (et plus tard celle de Novak). Mais dès 1920 et son premier opus, le Notturno (partie du projet qui contient aussi Chaos, fragment d’Heliophonia, opéra-cantate scènique inachevée), Slavenski attire l’attention de ses contemporains, exploit qu’il renouvelle dès son troisième opus, le 1er quatuor applaudi à Donaueschingen.

En 1927, Kleiber crée à Berlin Balkanophonia, une symphonie en cinq mouvements (danse serbe, chanson albanaise, chanson grecque et danse roumaine, mon chant, danse bulgare) et l’emporte dans toutes les capitales, et aux Etats-Unis. L’utilisation des percussions, le traitement très personnel d’un folklore intérieur, exposé dans des polyphonies immitatives des ensembles traditionnels de sa Medimuirie natale (Croatie nord-occidentale), des danses aussi âpres que certaines transcriptions de Sinding, le tout habillé d’une orchestration spectaculaire qui emrunte au post-romantisme, assurent un succès certain à cette pièce aussi exotique que celles de fameux compositeurs sud-américains.

Slavenski, tout seul dans son coin pousse très loin l’expérimentation musicale, sa musique fait penser parfois à Berg, à Bloch, mais au service d’un mélodisme constant, même s’il compose aussi des pièces microtonales pour des instruments improbables. Dès 1913, il explore certaines formes d’atonalité ou de polytonalité. Il crée dans sa sonate pour violon et orgue des associations de sons inédites et proches de ce que l’électrification de ces instruments (le violophone et les synthétiseurs) permettront d’envisager couramment des décennies plus tard. Sa première sonate pour piano comporte des passages aléatoires. Ces recherches attirent assez rapidement les foudres des milieux musicaux serbes restés dans la ligne de la production germanique post-beethovenienne. Slavenski, comme beaucoup de ses contemporains tchèques va chercher à l’étranger les leçons de l’avant-garde qu’il réintègre dans une style très personnel. Mais, hormis un voyage d’étude à parmi en 1925-26, il ne quittera jamais Belgrade.

L’une des œuvres les plus abouties de Slavenski est sans doute la Sinfonia Orienta (Religiophonia), écrite en 1934, et dont on peut avec beaucoup de chance dénicher un enregistrement (vinyl) de 1955, année de sa mort (l’enregistrement sorti sous label London date d’avril, il mourut en novembre).

Josip Slavenski: Balkanophonia Salven10
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Josip Slavenski: Balkanophonia Empty
MessageSujet: Re: Josip Slavenski: Balkanophonia   Josip Slavenski: Balkanophonia EmptyDim 2 Sep 2007 - 22:19

Religiophonia, symphonie pour solistes (sans soprano) chœur mixte et grand orchestre, décrit divers courants de pensée, religieux ou non, inspirés par l’orient : l’œuvre, en sept sections s’ouvre par le court tableau Les Païens : y dominent des chœurs chantés , parlés-criés, sur fond polyrythmique de xylophones et timbales.
Les Hébreux s’appuient sur la harpe et la flûte, puis les autres bois mélés dans un orientalisme debussysant : cor et tuba introduisent la prière du baryton, qui trouve un écho parcimonieux dans les chœurs mixtes.
La section suivante Les Bouddhistes est la plus développée. On y entends les chochettes traditionnelles, l’alto expose des mélodies aux contours japonais, glockenspiel et xylophone soutiennent un développement contrapuntique proche de la musique répétitive, avec des plans sonores superposés qui s’accumulent comme dans les danses japonaises de Bernard Rodgers. Baryton et chœur d’hommes reprennent ensuite la psalmodie rituelle « Om mani padme um » répétée jusqu’à la fin de la pièce : on pense alors à la méditation de Koechlin, dans l’xposition de la déclamation binaire. Un trémolo des cordes introduit la contrepartie féminine en triolets relayée par le ténor et la contralto, dans une sorte de fugato immobile et frémissant (les paroles sont toujours les mêmes, il faudrait compter mais on peut tabler sur environ 250 répétitions). L’effet de la coda où se rejoigent les deux principes est assez unique et sans équivalent dans la musique occidentale pour les 20 années à venir (nous sommes je le rappelle en 1934 !)
Arrivent Les Catholiques nimbés d’une lumière fauréenne, sur le texte liturgique du kyrie : les mélodies sont un entrelac de gammes grecques, débouchant sur un hymne aux contours roumains dont la simplicité festive pourrait faire songer aux meilleurs moments de Carl Orff. Ils passent comme les processions de Bantock dans le Cantique des cantiques et s’éteignent en silence.
Les Musulmans commence par l’évocation d’un chant de muezzin, répétant le nom du Très-haut sur une simple tenue de bois et cordes en guise de pédale. Une danse lente moyen-orientale, soutenue par le tambourin, en accélération, accumulant percussions et vents nasillards mène à une coda sauvage pour chœur d’hommes où se retrouvent certains éléments de la section d’ouverture dans un tourbillon de derviches et de moulins à prière. Une page susceptible aujourd’hui de déclencher un scandale.
La sixième section s’intitule « Musica polyphonica : libre-pensée ». Cet interlude orchestral de 5 minutes regarde du coté de la polytonalité à la Milhaud, et du contrepoint à la Hindemith. C’est une méditation enflammée qui emporte l’orchestre, puis s’appaise dans une atmosphère de conte fantastique, rêveur mais inquiétant. Il y a des chants d’oiseaux, cela s’achève morendo, sans explication préalable, cédant la place à la dernière section « Hymne au Labeur », de caractère slave, digne des meilleurs « oratorio » soviétiques du temps, avec une complexité ryhmique et une affirmation du principe répétitif en même temps que de la variation continue, et des mélismes de cuivres comme on en trouve que chez Khatchaturian. Ce final à effet assurerait un joli succès en salle à ses interprêtes.

En 1936, on trouve trace d’une « Musique pour orchestre », les histoires de la musique serbes parlent d’une Ur-symphonie qui aurait occupé le compositeur le restant de ses jours. Vers 1945, il aurait composé une « Epopée symphonique », et un concerto pour piano encore en 1951.

Josip Slavenski: Balkanophonia Slaven11


Dernière édition par le Lun 3 Sep 2007 - 15:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85134
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Josip Slavenski: Balkanophonia Empty
MessageSujet: Re: Josip Slavenski: Balkanophonia   Josip Slavenski: Balkanophonia EmptyLun 3 Sep 2007 - 5:36

Ca me semble passionnant tout ça!
Merci Sud.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Mélomaniaque
joachim

Nombre de messages : 1230
Age : 74
Localisation : Nord (avesnois/thiérache)
Date d'inscription : 02/03/2006

Josip Slavenski: Balkanophonia Empty
MessageSujet: Re: Josip Slavenski: Balkanophonia   Josip Slavenski: Balkanophonia EmptyLun 3 Sep 2007 - 15:10

Il est vrai qu'il y a peu de compositeurs connus de l'ex Yougoslavie.

La musique de Slavenski semble bien plus intéressante que celle de Milko Kelemen ou Ivo Malec, autres croates.
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Josip Slavenski: Balkanophonia Empty
MessageSujet: Re: Josip Slavenski: Balkanophonia   Josip Slavenski: Balkanophonia EmptyLun 3 Sep 2007 - 15:14

A l'écoute C'EST passionnant !
La Sinfonia est stupéfiante ! Shocked

Cette veine fièrement balkanique qui emprunte à tous les courants d'Europe centrale avec en même temps une absence de nationalisme triomphant plombant. Très étrange. Ca n'élimine pas un certain kitsch dans les parties "dance" sans doute mais certains choeurs et mélopées sont superbe. L'interprétation semble passionnée ce qui emporte l'adhésion définitivement.

thumleft
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89370
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Josip Slavenski: Balkanophonia Empty
MessageSujet: Re: Josip Slavenski: Balkanophonia   Josip Slavenski: Balkanophonia EmptyLun 3 Sep 2007 - 16:24

Oh, si, Joachim, de bons croates, il y en a !

Les symphonies de Franco Parać et surtout les madrigaux de Krsto Odak (parmi la plus belle musique chorale que je connaisse).

En revanche, les opéras postromantiques à la fois boursouflés et raplapla m'enthousiasment moins, il est vrai.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
joachim
Mélomaniaque
joachim

Nombre de messages : 1230
Age : 74
Localisation : Nord (avesnois/thiérache)
Date d'inscription : 02/03/2006

Josip Slavenski: Balkanophonia Empty
MessageSujet: Re: Josip Slavenski: Balkanophonia   Josip Slavenski: Balkanophonia EmptyLun 3 Sep 2007 - 18:15

DavidLeMarrec a écrit:
Oh, si, Joachim, de bons croates, il y en a !

Les symphonies de Franco Para? et surtout les madrigaux de Krsto Odak (parmi la plus belle musique chorale que je connaisse).

En revanche, les opéras postromantiques à la fois boursouflés et raplapla m'enthousiasment moins, il est vrai.

Parak et Odak : jamais entendu parler Embarassed
Par contre il y a un croate que j'aime beaucoup, c'est Ivan Jarnovick (ou Giornovici, puisqu'il était mieux vu d'être italien). Il a composé des concertos pour violon splendides.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89370
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Josip Slavenski: Balkanophonia Empty
MessageSujet: Re: Josip Slavenski: Balkanophonia   Josip Slavenski: Balkanophonia EmptyLun 3 Sep 2007 - 18:36

Réussir à coller Joachim, c'est la gloire !

Parać est (très) relativement connu comme symphoniste. Odak pas du tout, mais c'est grand !

Mais pour cela, il faut écouter certains concerts locaux. Parfois retransmis entre 1h et 6h du matin sur les programmes nocturnes euroradio (sur BBC3 ou la NRK, par exemple). Eh oui, sacerdoce. bounce

De la même façon, j'ai thésaurisé quelques slovènes (dont Uros Krek, un espèce de sous-Franck Martin Smile ).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Invité
Invité



Josip Slavenski: Balkanophonia Empty
MessageSujet: Re: Josip Slavenski: Balkanophonia   Josip Slavenski: Balkanophonia EmptyLun 3 Sep 2007 - 23:29

oh joie, un symphoniste d'europe centrale dont je n'ai jamais entendu parler! (je comptais bien sur ce fil pour apporter quelques surprises de ce genre)
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89370
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Josip Slavenski: Balkanophonia Empty
MessageSujet: Re: Josip Slavenski: Balkanophonia   Josip Slavenski: Balkanophonia EmptyMar 4 Sep 2007 - 0:12

sud273 a écrit:
oh joie, un symphoniste d'europe centrale dont je n'ai jamais entendu parler! (je comptais bien sur ce fil pour apporter quelques surprises de ce genre)
Tu parles duquel ?
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Invité
Invité



Josip Slavenski: Balkanophonia Empty
MessageSujet: Re: Josip Slavenski: Balkanophonia   Josip Slavenski: Balkanophonia EmptyMar 4 Sep 2007 - 0:24

Parac, m'a l'air très sympathique d'après ce que tu laisses supposer (je fais une fixette sur les symphonistes comme on sait, la forme la plus aboutie de la musique pour moi, même si c'est du Piston ou du David Diamond, pourvu que ce ne soit pas de strictes germanistes du genre Raff, Dietrich ou Draeseke)
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89370
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Josip Slavenski: Balkanophonia Empty
MessageSujet: Re: Josip Slavenski: Balkanophonia   Josip Slavenski: Balkanophonia EmptyMar 4 Sep 2007 - 0:33

sud273 a écrit:
Parac, m'a l'air très sympathique d'après ce que tu laisses supposer (je fais une fixette sur les symphonistes comme on sait, la forme la plus aboutie de la musique pour moi, même si c'est du Piston ou du David Diamond, pourvu que ce ne soit pas de strictes germanistes du genre Raff, Dietrich ou Draeseke)
Raff ne m'a pas laissé un souvenir impérissable non plus, mais ça reste très bien fait. A choisir, je préfère ça aux symphonies de Myaskovsky, en règle générale.

Parać, c'est un espèce de folkloriste sérieux, entre le postromantisme sévère germanisant et un ton plus "local". Pas mal du tout.

En frappant à la bonne porte (la radio de Zagreb, voire plus près), tu devrais trouver ça !
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Invité
Invité



Josip Slavenski: Balkanophonia Empty
MessageSujet: Re: Josip Slavenski: Balkanophonia   Josip Slavenski: Balkanophonia EmptyMar 4 Sep 2007 - 1:44

tu sais bien, je me tiens dans un comportement ataraxique, le monde extérieur et moi ça fait 2, et je ne peux pas considérer Raff ou Ries comme supérieurs à Rufinatscha (alors Miaskovsky encore moins, tu as sérieusement écouté ses symphonies 3-7-11?)
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89370
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Josip Slavenski: Balkanophonia Empty
MessageSujet: Re: Josip Slavenski: Balkanophonia   Josip Slavenski: Balkanophonia EmptyMar 4 Sep 2007 - 1:57

sud273 a écrit:
tu sais bien, je me tiens dans un comportement ataraxique, le monde extérieur et moi ça fait 2, et je ne peux pas considérer Raff ou Ries comme supérieurs à Rufinatscha (alors Miaskovsky encore moins, tu as sérieusement écouté ses symphonies 3-7-11?)
Non, que des tardives. Les 3 et 7 sont sur mon bureau, mais voilà deux semaines que je fais une grosse crise sur ses quatuors qui tournent en boucle.

Et à cause de toi, je suis retombé dans la discographie Kožená. Ravel, Gounod, Berlioz, Dvořák, Martinů, Janáček, Schulhoff, Respighi, Britten, Wolf… ça défile !

Il me reste tout juste le temps de me faire un petit Sacchini ou Salieri (en français bien sûr) de temps en temps pour garder la forme !


En plus, j'ai quelques balkaniques à aller chatouiller...
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Resigned
Mélomaniaque
Resigned

Nombre de messages : 1188
Age : 36
Localisation : Saint-Germain-en-Laye
Date d'inscription : 27/08/2008

Josip Slavenski: Balkanophonia Empty
MessageSujet: Re: Josip Slavenski: Balkanophonia   Josip Slavenski: Balkanophonia EmptyLun 30 Jan 2012 - 14:25

Je découvre Slavenski par le beau disque "Sarajevo Renaissance" où il n'y a malheureusement que le mouvement Moslems de sa Symphonie de l'Orient (ce que je trouve étrange pour un disque censé célébré la fraternité entre les différentes cultures Rolling Eyes )

En tout cas, ça donne vraiment envie de découvrir le reste.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Josip Slavenski: Balkanophonia Empty
MessageSujet: Re: Josip Slavenski: Balkanophonia   Josip Slavenski: Balkanophonia Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Josip Slavenski: Balkanophonia
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: