Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Logitech Souris Gamer G502 Hero + Tapis de souris G240
Voir le deal
39.99 €
anipassion.com

 

 Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815)

Aller en bas 
5 participants
AuteurMessage
calbo
Pertusienne
calbo


Nombre de messages : 28126
Age : 51
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815) Empty
MessageSujet: Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815)   Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815) EmptyLun 19 Nov 2007 - 22:21

Comme Calbo a l'habitude des sujets "tordus" en voici un nouveau.

Fin 1815, Torvaldo et Dorliska inaugure la fructueuse collaboration de Rossini, déjà compositeur à succès, avec le librettiste Sterbini ; à peine deux mois plus tard, ils produiront ensemble, en trois semaines croit-on, le très fameux Barbier de Séville. Quoique l’opéra Torvaldo et Dorliska ait fait peu de bruit au moment de sa création à Rome— ayant été jugé triste — et soit demeuré par la suite peu connu, peu représenté, sa valeur est infiniment supérieure à celle qui lui a été attribuée — notamment par Stendhal qui l’avait hâtivement qualifié de médiocre.
Le livret est tiré du Chevalier de Fairblas, roman français de Jean-Baptiste de Coudray. Une femme sauve son mari emprisonné par un affreux tyran séducteur — cousin de l’ignoble Scarpia selon certains — qui a tenté de s’emparer d’elle, sans y réussir. Le climat d’oppression politique combiné avec une histoire d’amour conjugal n’est pas sans rappeler Fidelio. L’originalité de l’opéra de Rossini réside dans un curieux mélange de cynisme et de légèreté.

source : http://www.forumopera.com/concerts/torvaldo_pesaro20062108.html
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo


Nombre de messages : 28126
Age : 51
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815) Empty
MessageSujet: Re: Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815)   Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815) EmptyLun 19 Nov 2007 - 22:21

Les Cds

Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815) 51O881a5QqL._AA240_

Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815) 21T4MX3KQML._AA130_

Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815) 517S4WV5M7L._AA240_

1 seul DVD éxistant à ce jour

http://www.amazon.fr/Torvaldo-e-DORLISKA-Gioacchino-Rossini/dp/B000WPJ806/ref=sr_1_1?ie=UTF8&s=dvd&qid=1194984579&sr=1-1


Dernière édition par le Dim 2 Déc 2007 - 15:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo


Nombre de messages : 28126
Age : 51
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815) Empty
MessageSujet: Re: Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815)   Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815) EmptyLun 19 Nov 2007 - 22:22

Je viens de finir l'écoute du DVD et je dois reconnaitre que c'est un très bel opéra et l'on peut regretter qu'il soit si peu connu.
Francesco Meli est certes un beau Torvaldo, mais si la voix est jolie le jeu d'acteur est encore limité. Ceci dit il devrait prendre de la bouteille avec l'âge. Darina Takova, elle, ne manque pas de personnalité et elle donne à Dorliska un tonus éclatant. La voix est très belle et les aigus sont bien présents; à aucun moment Takova ne tremble dans un rôle écrasant. Monsieur Pertusi est un duc d'Ordow sombre et méchant à souhait. Non seulement c'est un comédien accompli mais la voix est superbe et il en use comme il le souhaite dans cet opéra. Bruno Pratico est un très beau Giorgio et lui aussi est un comédien accompli. Jeannette Fischer et Simone Alberghini complètent à merveille la distribution. Le choeur et l'orchestre du Rossini Opéra Festival dirigés par Victor Pablo Perez sont très en forme à l'image de leur chef. En résumé, un très beau spectacle à voir ou, pour les heureux veinards qui seraient allés à Pésaro l'an dernier, à revoir
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo


Nombre de messages : 28126
Age : 51
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815) Empty
MessageSujet: Re: Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815)   Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815) EmptyMar 20 Nov 2007 - 23:21

Je n'ai pas parlé des décors et de la mise en scène. Ca fait du bien de voir une mise en scène traditionnelle; ce qui est remarquable c'est que tout l'espace scènique est utilisé y compris la salle. Le public peut ainsi voir les artistes de près et même quasiment les toucher. Quant aux costumes ils sont magnifiques et correspondent bien au caractère des personnages : la douce Dorliska est en rose et pendant un bref instant en blanc; Torvaldo est en blanc, bleu et marron et le duc d'Ordow tout en noir. Les décors sont tout aussi beaux : au 1er acte nous sommes devant le chateau, à l'entrée du parc puis dans les appartements du duc ou il a installé Dorliska; au deuxième acte retour dans les appartements du duc puis dans la prison du chateau ou Torvaldo est retenu prisonnier. Le final se déroule dans le parc du chateau
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo


Nombre de messages : 28126
Age : 51
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815) Empty
MessageSujet: Re: Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815)   Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815) EmptyMar 8 Juil 2008 - 15:52

Elvira au secours. pale
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé


Nombre de messages : 27496
Age : 31
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815) Empty
MessageSujet: Re: Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815)   Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815) EmptyMar 8 Juil 2008 - 15:56

Je ne connais pas... Rossini n'est pas franchement ma tasse de thé. Wink
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo


Nombre de messages : 28126
Age : 51
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815) Empty
MessageSujet: Re: Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815)   Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815) EmptyMar 8 Juil 2008 - 15:59

Va falloir que je m'occupe de ton éducation pour ce pan (sans mauvais jeu de mots) du bel canto. Je crois que je vais m'installer à Cherbourg avant de faire un sort à certains membres du forums Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Octavian
Glasse les fraises
Octavian


Nombre de messages : 7333
Age : 39
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815) Empty
MessageSujet: Re: Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815)   Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815) EmptyMar 8 Juil 2008 - 21:54

Comme je découvre ce fil - et cet opéra - à l'occasion de sa remontée à la surface, une petite précision:

calbo a écrit:
Le livret est tiré du Chevalier de Fairblas, roman français de Jean-Baptiste de Coudray.
Je devine qu'il s'agit plus probablement des Amours du Chevalier de Faublas par Jean-Baptiste Louvet de Couvray (Louvet est son vrai nom, "de Couvray" un ajout d'invention qu'il abandonnera par la suite, période révolutionnaire oblige).

Voilà ce que c'est que de récupérer des infos sur Internet sans vérifier. tutut


J'en profite pour signaler qu'il s'agit d'un véritable bijou, un peu oublié, de la littérature romanesque du XVIIIe (faut bien que je fasse un peu de pub, la littérature romanesque du XVIIIe c'est ma spécialité, et hormis trois ou quatre titres ça n'intéresse en général à peu près personne Mr. Green).

Par contre, le librettiste de Rossini a visiblement pris de ... hum ... très grandes libertés avec le matériau de base, car hormis la mention de Dorliska qui est effectivement [un des deux] nom[s] d'un des principaux personnages féminins (tout le monde change souvent d'identité dans ce roman...) et l'idée de sa séquestration pour la soustraire à son mari (mais par son père et non par un amoureux jaloux), je ne reconnais pas grand chose !

En même temps, je ne vois pas comment il pourrait s'agir d'autre chose... Confused

Si on peut me confirmer que c'est bien de Faublas qu'il s'agit, ça m'intéresse d'autant plus fortement que
1. j'aime beaucoup ce roman pour tout un tas de raisons personnelles trop longues à exposer ici
2. je connais, au moins de nom, quelques autres adaptations à l'opéra de ce roman (je pense spontanément à la Lodoïska de Chérubini, mais il y en je crois a un ou deux autres), mais ils sont tous inspirés du récit enchâssé polonais de la première partie, pas de la trame principale... ce serait donc une exception...

...même si en l'occurence, la trame principale, là... faut de la bonne volonté pour la retrouver !! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo


Nombre de messages : 28126
Age : 51
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815) Empty
MessageSujet: Re: Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815)   Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815) EmptyMar 8 Juil 2008 - 22:36

Octavian a écrit:
Comme je découvre ce fil - et cet opéra - à l'occasion de sa remontée à la surface, une petite précision:

calbo a écrit:
Le livret est tiré du Chevalier de Fairblas, roman français de Jean-Baptiste de Coudray.
Je devine qu'il s'agit plus probablement des Amours du Chevalier de Faublas par Jean-Baptiste Louvet de Couvray (Louvet est son vrai nom, "de Couvray" un ajout d'invention qu'il abandonnera par la suite, période révolutionnaire oblige).

Voilà ce que c'est que de récupérer des infos sur Internet sans vérifier. tutut


J'en profite pour signaler qu'il s'agit d'un véritable bijou, un peu oublié, de la littérature romanesque du XVIIIe (faut bien que je fasse un peu de pub, la littérature romanesque du XVIIIe c'est ma spécialité, et hormis trois ou quatre titres ça n'intéresse en général à peu près personne Mr. Green).

Par contre, le librettiste de Rossini a visiblement pris de ... hum ... très grandes libertés avec le matériau de base, car hormis la mention de Dorliska qui est effectivement [un des deux] nom[s] d'un des principaux personnages féminins (tout le monde change souvent d'identité dans ce roman...) et l'idée de sa séquestration pour la soustraire à son mari (mais par son père et non par un amoureux jaloux), je ne reconnais pas grand chose !

En même temps, je ne vois pas comment il pourrait s'agir d'autre chose... Confused

Si on peut me confirmer que c'est bien de Faublas qu'il s'agit, ça m'intéresse d'autant plus fortement que
1. j'aime beaucoup ce roman pour tout un tas de raisons personnelles trop longues à exposer ici
2. je connais, au moins de nom, quelques autres adaptations à l'opéra de ce roman (je pense spontanément à la Lodoïska de Chérubini, mais il y en je crois a un ou deux autres), mais ils sont tous inspirés du récit enchâssé polonais de la première partie, pas de la trame principale... ce serait donc une exception...

...même si en l'occurence, la trame principale, là... faut de la bonne volonté pour la retrouver !! Laughing

J'en déduis que tu fais un doctorat. J'irai chercher un peu plus avant mais il est vrai qu'à l'époque ou j'ai ouvert ce fil l'opéra italien était peu en vogue sur le forum
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95081
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815) Empty
MessageSujet: Re: Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815)   Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815) EmptyMar 8 Juil 2008 - 22:39

Faublas fait précisément partie de ceux qui ne sont pas trop oubliés, il me semble.

Enfin, tout est relatif... si on compte les gens qui les lisent en dehors des lettreux spécialistes de la période, ce n'est pas forcément un best-seller désormais...
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Octavian
Glasse les fraises
Octavian


Nombre de messages : 7333
Age : 39
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815) Empty
MessageSujet: Re: Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815)   Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815) EmptyMar 8 Juil 2008 - 22:49

calbo a écrit:
J'en déduis que tu fais un doctorat.
Euh... je m'apprête seulement à le commencer, en fait...

Citation :
J'irai chercher un peu plus avant mais il est vrai qu'à l'époque ou j'ai ouvert ce fil l'opéra italien était peu en vogue sur le forum
Ok !

Je vais sans doute m'intéresser moi aussi d'un peu plus près à l'un des enregistrements que tu citais plus haut.


DavidLeMarrec a écrit:
Faublas fait précisément partie de ceux qui ne sont pas trop oubliés, il me semble.

Enfin, tout est relatif... si on compte les gens qui les lisent en dehors des lettreux spécialistes de la période, ce n'est pas forcément un best-seller désormais...
Pour Faublas, ce n'est pas très connu -- bien moins que les romans de Laclos, Diderot, Voltaire, ou même Crébillon, par exemple --, mais enfin ça se trouve quand même en Folio. Donc en effet il a plus de chances que d'autres. Smile

Pour différentes raisons -- construction en triptyque (de plus en plus sombre), similarités dans le style d'écriture (que du bonheur donc) --, ça a souvent été rapproché de la trilogie Figaro de Beaumarchais. Amusant de constater que deux mois plus tard la collaboration suivante de Rossini avec le librettiste Sterbini a donné le Barbier de Séville !...
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo


Nombre de messages : 28126
Age : 51
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815) Empty
MessageSujet: Re: Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815)   Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815) EmptyMar 8 Juil 2008 - 22:53

Je ne connais que la version du ROF dont j'ai donné ici le seul CD (il existe aussi un DVD). Je ne saurais parler des deux autres CDs que je n'ai jamais vu ni à la médiathèque ni en bacs d'ailleurs
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 89360
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815) Empty
MessageSujet: Re: Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815)   Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815) EmptyMar 8 Juil 2008 - 22:56

Alors ça a peut-être plus sa place en rubrique générale, non?
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo


Nombre de messages : 28126
Age : 51
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815) Empty
MessageSujet: Re: Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815)   Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815) EmptyMar 8 Juil 2008 - 22:59

Dans la mesure ou la discussion semble s'orienter plus sur un aspect littéraire que sur un aspect musical c'est comme tu veux.
Revenir en haut Aller en bas
Octavian
Glasse les fraises
Octavian


Nombre de messages : 7333
Age : 39
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815) Empty
MessageSujet: Re: Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815)   Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815) EmptyMar 8 Juil 2008 - 23:04

Désolé pour le virement littéraire, faut que j'essaie de me contrôler. Mr. Green

Et pour l'aspect discographique, dès que j'aurais mis la main sur un enregistrement, on pourra introduire de la comparaison... mais ça va devoir attendre au moins quelques semaines, mes finances sont un peu à plat.
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo


Nombre de messages : 28126
Age : 51
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815) Empty
MessageSujet: Re: Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815)   Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815) EmptyMar 8 Juil 2008 - 23:06

Non tu as raison. Pour une fois qu'on peut avoir une discussion autour de l'oeuvre qui a inspiré un livret d'opéra, ca ne peut qu'être intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 89360
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815) Empty
MessageSujet: Re: Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815)   Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815) EmptyMar 8 Juil 2008 - 23:16

calbo a écrit:
Pour une fois qu'on peut avoir une discussion autour de l'oeuvre qui a inspiré un livret d'opéra

Va donc lire le sujet Pelléas. siffle
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé


Nombre de messages : 27496
Age : 31
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815) Empty
MessageSujet: Re: Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815)   Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815) EmptyMar 8 Juil 2008 - 23:26

calbo a écrit:
Non tu as raison. Pour une fois qu'on peut avoir une discussion autour de l'oeuvre qui a inspiré un livret d'opéra, ca ne peut qu'être intéressant.

De toute façon, j'ai prévu de faire un fil là dessus. Mais il faut que je sache comment commencer. bounce
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo


Nombre de messages : 28126
Age : 51
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815) Empty
MessageSujet: Re: Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815)   Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815) EmptyMar 8 Juil 2008 - 23:32

Rien ne t'empêche d'ouvrir un fil général on se raccrochera dessus avec plaisir quand il existera. kiss
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95081
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815) Empty
MessageSujet: Re: Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815)   Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815) EmptyMar 8 Juil 2008 - 23:33

Octavian a écrit:
Pour Faublas, ce n'est pas très connu -- bien moins que les romans de Laclos, Diderot, Voltaire, ou même Crébillon, par exemple --, mais enfin ça se trouve quand même en Folio. Donc en effet il a plus de chances que d'autres. Smile
Oui, bien évidemment, mais je veux dire que parmi les non-stars, il est parmi les premiers fréquentés. Evidemment après Crébillon et pas devant Laclos.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé





Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815) Empty
MessageSujet: Re: Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815)   Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Torvaldo e Dorliska (Rossini, 1815)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Cenerentola - Rossini
» Rossini - Guillaume Tell
» Rossini-Otello
» Rossini : opéras & musique religieuse
» Rossini : Ouvertures

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: