Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-29%
Le deal à ne pas rater :
PC portable – MEDION 15,6″ FHD Intel i7 – 16 Go / 512Go (CDAV : ...
499.99 € 699.99 €
Voir le deal

 

 Verdi - AIDA

Aller en bas 
+58
Benedictus
fomalhaut
Stefano P
Adalbéron
Mood Indigo
Bertrand67
Rubato
Patzak
nugava
luisa miller
hugo75
math
Michel Croz
A
julot
Montfort
Mélomaniac
@lm@viv@
malko
Wagneropathe
Figaro
eleanore-clo
bAlexb
Radames
Hollander
Cornélius
Bertram
Richard
Mehdi Okr
Francesco
Otello
AD
Cololi
Jorge
Ericc
keane
Polyeucte
Ellen
Dub-Manu
aurele
Octavian
Wolferl
antrav
Guillaume
WoO
frere elustaphe
Freia
Tus
Jaky
Morloch
Papageno
Pison Futé
calbo
Xavier
sofro
Kia
MickeyZeVrai
DavidLeMarrec
62 participants
Aller à la page : Précédent  1 ... 6 ... 8, 9, 10 ... 12 ... 16  Suivant
AuteurMessage
Cornélius
Mélomaniaque
Cornélius


Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 03/08/2010

verdi - Verdi - AIDA - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   verdi - Verdi - AIDA - Page 9 EmptyDim 8 Aoû 2010 - 9:56

Sofro a écrit:

Parlons de cette version (Solti/Decca):

verdi - Verdi - AIDA - Page 9 41C7SNS9DQL._SL500_AA240_

Version légendaire avec Leontyne Price, Vickers, Merril, Gorr... Enregistrement de studio, couvert de labels, plateau prestigieux, prise de son superlative, gros son d'orchestre, chanteurs grand format, c'est par lui que de nombreux mélomanes ont découvert Aïda... Considéré comme LA référence incontournable, il a en conséquence tout pour s'attirer les critiques faciles.
Conception grandiose donnant à fond dans le premier degré, direction omniprésente, quelque peu bruyante et indiscrète (sans être anti-verdienne), c'est la grosse machine. Vickers, héroïque, tout vibrato dehors, n'hésite pas à faire son Vickers, Leontyne Price ahurissante de présence, de sensualité, au-dessus de tout ce qui peut s'imaginer vocalement, s'affirme comme la plus grande des Aïda...

Ce disque est fait pour ceux qui n'aiment pas bouder leur plaisir !...

Je viens de relire l'intégralité de ce fil, et j'avoue avoir toujours du mal à comprendre l'enhousiasme suscité par cette version Solti, surtout en ce qui concerne la prise de son que pour ma part je ne qualifierais vraiment pas de "superlative":
Dans les passages pianissimi, (début du prélude..., air de la grande prétresse...), le souffle de bande est tellement important qu'il couvre la musique, comme si la soupe cuisait dans une cocotte minute dans la même pièce.
L'orchestre a une sonorité vulgaire et sale (l'entrée des vents dans le prélude évoque vraiment une harmonie municipale de kiosque...)
Les timbres de voix sont déformés par les saturations (Comparez le timbre de Price dans cette version et dans la version Leinsdorf, c'est édifiant!...).
Comme en plus, la distribution n'a pas grand chose d'italien, et que Solti morcelle à l'excès les différents numéros au lieu de chercher une grande ligne directrice... très peu pour moi!...

Si on recherche à tout prix le genre "grosse machine au premier degré", je préfère nettement Mehta avec Corelli, Nilsson et Bumbry et le même orchestre de Rome qui cette fois sonne nettement mieux...


Dernière édition par Cornélius le Dim 8 Aoû 2010 - 21:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
keane
Mélomaniaque



Nombre de messages : 553
Date d'inscription : 10/02/2010

verdi - Verdi - AIDA - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   verdi - Verdi - AIDA - Page 9 EmptyDim 8 Aoû 2010 - 10:04

Cornélius a écrit:
Elvira a écrit:

Parlons de cette version (Solti/Decca):

verdi - Verdi - AIDA - Page 9 41C7SNS9DQL._SL500_AA240_

Version légendaire avec Leontyne Price, Vickers, Merril, Gorr... Enregistrement de studio, couvert de labels, plateau prestigieux, prise de son superlative, gros son d'orchestre, chanteurs grand format, c'est par lui que de nombreux mélomanes ont découvert Aïda... Considéré comme LA référence incontournable, il a en conséquence tout pour s'attirer les critiques faciles.
Conception grandiose donnant à fond dans le premier degré, direction omniprésente, quelque peu bruyante et indiscrète (sans être anti-verdienne), c'est la grosse machine. Vickers, héroïque, tout vibrato dehors, n'hésite pas à faire son Vickers, Leontyne Price ahurissante de présence, de sensualité, au-dessus de tout ce qui peut s'imaginer vocalement, s'affirme comme la plus grande des Aïda...

Ce disque est fait pour ceux qui n'aiment pas bouder leur plaisir !...

Je viens de relire l'intégralité de ce fil, et j'avoue avoir toujours du mal à comprendre l'enhousiasme suscité par cette version Solti, surtout en ce qui concerne la prise de son que pour ma part je ne qualifierais vraiment pas de "superlative":
Dans les passages pianissimi, (début du prélude..., air de la grande prétresse...), le souffle de bande est tellement important qu'il couvre la musique, comme si la soupe cuisait dans une cocotte minute dans la même pièce.
L'orchestre a une sonorité vulgaire et sale (l'entrée des vents dans le prélude évoque vraiment une harmonie municipale de kiosque...)
Les timbres de voix sont déformés par les saturations (Comparez le timbre de Price dans cette version et dans la version Leinsdorf, c'est édifiant!...).
Comme en plus, la distribution n'a pas grand chose d'italien, et que Solti morcelle à l'excès les différents numéros au lieu de chercher une grande ligne directrice... très peu pour moi!...

Si on recherche à tout prix le genre "grosse machine au premier degré", je préfère nettement Mehta avec Corelli, Nilsson et Bumbry et le même orchestre de Rome qui cette fois sonne nettement mieux...


Ah non, surtout pas Nilsson et Corelli qui hurlent à la mort avec des manières de garçon-boucher. En revanche, pour une version plus latine, le premier Karajan (Decca) et Muti offrent une bonne alternative même si, pour rejoindre Elvira, personne n'arrive à la cheville de Leontyne dans le rôle titre.
Revenir en haut Aller en bas
Cornélius
Mélomaniaque
Cornélius


Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 03/08/2010

verdi - Verdi - AIDA - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   verdi - Verdi - AIDA - Page 9 EmptyDim 8 Aoû 2010 - 10:10

J'ai cité Mehta pour rester dans l'optique "Peplum".

Il est certain qu'avec Muti et Karajan 1959, on a un son d'orchestre nettement plus soyeux.

Leontine Price? Je la préfère avec Leinsdorf.
Revenir en haut Aller en bas
keane
Mélomaniaque



Nombre de messages : 553
Date d'inscription : 10/02/2010

verdi - Verdi - AIDA - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   verdi - Verdi - AIDA - Page 9 EmptyDim 8 Aoû 2010 - 10:15

Cornélius a écrit:
J'ai cité Mehta pour rester dans l'optique "Peplum".

Il est certain qu'avec Muti et Karajan 1959, on a un son d'orchestre nettement plus soyeux.

Leontine Price? Je la préfère avec Leinsdorf.

Mais Aïda est elle un peplum ? Certes, il y a la scène du sacre de Radames mais les deux derniers actes relèvent presque d'un opéra de chambre.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97337
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

verdi - Verdi - AIDA - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   verdi - Verdi - AIDA - Page 9 EmptyDim 8 Aoû 2010 - 14:58

On lit souvent ça, mais tout de même, la scène du jugement ou même l'affrontement de la prison, on ne peut pas vraiment parler de drame intimiste. Le modèle est clairement le Grand Opéra à la française de toute façon (au moins pour la relecture d'événements historiques et le grand ballet, le reste a disparu).

Cela dit, je suis d'accord qu'Aida n'a rien de pompier, même le Triomphe d'ailleurs (beaucoup de danses avec beaucoup de bois, il y a juste une marche triomphale comme dans 50% des opéras du répertoire, et assez délicate au demeurant).
On trouve beaucoup plus de bruit dans la Boccanegra, La Forza, Don Carlo ou Otello !
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Hollander
Mélomane du dimanche
Hollander


Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 06/08/2010

verdi - Verdi - AIDA - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   verdi - Verdi - AIDA - Page 9 EmptyDim 8 Aoû 2010 - 15:14

bonjour,

Personnellement, je trouve que l'une des versions les plus belles, les plus équilibrées, et les moins peplumiques est celle du maestro Muti avec Caballé et Domingo.
Revenir en haut Aller en bas
Hollander
Mélomane du dimanche
Hollander


Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 06/08/2010

verdi - Verdi - AIDA - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   verdi - Verdi - AIDA - Page 9 EmptyDim 8 Aoû 2010 - 15:14

DavidLeMarrec a écrit:

On trouve beaucoup plus de bruit dans la Boccanegra, La Forza, Don Carlo ou Otello !

Faut quand même pas exagérer !!!!
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97337
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

verdi - Verdi - AIDA - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   verdi - Verdi - AIDA - Page 9 EmptyDim 8 Aoû 2010 - 18:11

Bienvenu Hollander,

Hollander a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:

On trouve beaucoup plus de bruit dans la Boccanegra, La Forza, Don Carlo ou Otello !

Faut quand même pas exagérer !!!!
Oui, on peut discuter pour la Forza, effectivement. Pour le reste en revanche, les tutti d'unissons cuivrés, on en trouve dans Boccanegra (scènes du Conseil), Don Carlo (début du II, finals d'acte, autodafé...), et évidemment Otello (la tempête !).

C'est juste une mesure qui se veut froidement objective, pas un jugement de valeur sur ces oeuvres (évidemment Very Happy ).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20753
Age : 41
Date d'inscription : 03/07/2009

verdi - Verdi - AIDA - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   verdi - Verdi - AIDA - Page 9 EmptyDim 8 Aoû 2010 - 19:32

Cornélius a écrit:
Je viens de relire l'intégralité de ce fil, et j'avoue avoir toujours du mal à comprendre l'enhousiasme suscité par cette version Solti, surtout en ce qui concerne la prise de son que pour ma part je ne qualifierais vraiment pas de "superlative":
Dans les passages pianissimi, (début du prélude..., air de la grande prétresse...), le souffle de bande est tellement important qu'il couvre la musique, comme si la soupe cuisait dans une cocotte minute dans la même pièce.
L'orchestre a une sonorité vulgaire et sale (l'entrée des vents dans le prélude évoque vraiment une harmonie municipale de kiosque...)
Les timbres de voix sont déformés par les saturations (Comparez le timbre de Price dans cette version et dans la version Leinsdorf, c'est édifiant!...).
Comme en plus, la distribution n'a pas grand chose d'italien, et que Solti morcelle à l'excès les différents numéros au lieu de chercher une grande ligne directrice... très peu pour moi!...

Si on recherche à tout prix le genre "grosse machine au premier degré", je préfère nettement Mehta avec Corelli, Nilsson et Bumbry et le même orchestre de Rome qui cette fois sonne nettement mieux...

Alors là je ne comprend pas. Qu'on aime pas la façon dont c'est chanté ou la direction, pourquoi pas... mais la prise de son Shocked

Je suis en train de l'écouter et franchement, il n'y a aucun souffle nul part : le son est clair et direct!
Idem pour les timbres de voix... connaissant pas mal d'enregistrements de Vickers, Gorr et Price, je retrouve leur timbre intact ici!


Et pour la version Mehta, pitié non! Mad

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Cornélius
Mélomaniaque
Cornélius


Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 03/08/2010

verdi - Verdi - AIDA - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   verdi - Verdi - AIDA - Page 9 EmptyDim 8 Aoû 2010 - 19:35

Je ne retrouve absolument pas le légendaire son "Solti-Decca" dans cet enregistrement.
Je trouve qu'il sonne comme l'Otello de Vickers-Ryzanek-Serafin, avec les mêmes défauts.
Vous arrivez à entendre l'air de la grande prétresse sans souffle de bande?
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20753
Age : 41
Date d'inscription : 03/07/2009

verdi - Verdi - AIDA - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   verdi - Verdi - AIDA - Page 9 EmptyDim 8 Aoû 2010 - 19:40

Cornélius a écrit:
Je ne retrouve absolument pas le légendaire son "Solti-Decca" dans cet enregistrement.
Je trouve qu'il sonne comme l'Otello de Vickers-Ryzanek-Serafin, avec les mêmes défauts.
Vous arrivez à entendre l'air de la grande prétresse sans souffle de bande?

Sans soucis... alors que j'entends bien le souffle dans l'Otello Vickers-Rysanek-Serafin...

Vraiment aucun soucis de prise de son dans cet Aïda je trouve...

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Cornélius
Mélomaniaque
Cornélius


Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 03/08/2010

verdi - Verdi - AIDA - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   verdi - Verdi - AIDA - Page 9 EmptyDim 8 Aoû 2010 - 19:47

Il doit y avoir des différences selon les éditions alors....
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé


Nombre de messages : 27496
Age : 32
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

verdi - Verdi - AIDA - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   verdi - Verdi - AIDA - Page 9 EmptyDim 8 Aoû 2010 - 21:29

Hum, le message cité par Cornélius me posait beaucoup de problèmes : trop bien écrit pour que ce soit de moi.
Bilan, je relis le début du fil et la clé du problème s'offre d'elle-même : c'est un message de sofro, et non pas de moi. Mr. Green

Rendons à César ce qui est à César. Wink (ce n'est pas un drame, bien sûr, mais c'est pour lever l'ambiguïté)

Revenir en haut Aller en bas
Cornélius
Mélomaniaque
Cornélius


Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 03/08/2010

verdi - Verdi - AIDA - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   verdi - Verdi - AIDA - Page 9 EmptyDim 8 Aoû 2010 - 21:54

J'ai corrigé !...
Revenir en haut Aller en bas
Hollander
Mélomane du dimanche
Hollander


Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 06/08/2010

verdi - Verdi - AIDA - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   verdi - Verdi - AIDA - Page 9 EmptyMar 10 Aoû 2010 - 11:34

DavidLeMarrec a écrit:
Bienvenu Hollander,

Hollander a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:

On trouve beaucoup plus de bruit dans la Boccanegra, La Forza, Don Carlo ou Otello !

Faut quand même pas exagérer !!!!
Oui, on peut discuter pour la Forza, effectivement. Pour le reste en revanche, les tutti d'unissons cuivrés, on en trouve dans Boccanegra (scènes du Conseil), Don Carlo (début du II, finals d'acte, autodafé...), et évidemment Otello (la tempête !).

C'est juste une mesure qui se veut froidement objective, pas un jugement de valeur sur ces oeuvres (évidemment Very Happy ).

Non mais même ça, je ne suis pas d'accord... je ne vois pas où dans la scène du conseil de Boccanegra, tu entends les même déferlements de cuivre que dans Aida, ça me semble beaucoup plus intimiste. Pour Don Carlo, ok, mais finalement ce sont les pages les plus pauvres de cet opéra. enfin, je ne sais pas si on peut dire que Verdi réussissait vraiment ses grandes scènes de foule extérieures... ses qualités nes ont pas là je pense.
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello


Nombre de messages : 7283
Age : 58
Date d'inscription : 20/05/2010

verdi - Verdi - AIDA - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   verdi - Verdi - AIDA - Page 9 EmptyMar 10 Aoû 2010 - 11:38

Hollander a écrit:
Pour Don Carlo, ok, mais finalement ce sont les pages les plus pauvres de cet opéra. enfin, je ne sais pas si on peut dire que Verdi réussissait vraiment ses grandes scènes de foule extérieures... ses qualités nes ont pas là je pense.
Moi je trouve que si! Les qualités de Verdi sont là et ailleurs aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Hollander
Mélomane du dimanche
Hollander


Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 06/08/2010

verdi - Verdi - AIDA - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   verdi - Verdi - AIDA - Page 9 EmptyMar 10 Aoû 2010 - 11:41

Otello a écrit:
Hollander a écrit:
Pour Don Carlo, ok, mais finalement ce sont les pages les plus pauvres de cet opéra. enfin, je ne sais pas si on peut dire que Verdi réussissait vraiment ses grandes scènes de foule extérieures... ses qualités nes ont pas là je pense.
Moi je trouve que si! Les qualités de Verdi sont là et ailleurs aussi.

Moi je trouve toute l'introduction de la scène de l'autodafé avec ce choeur populaire d'un gout douteux. Après l'intervention de Ph. II, c'est autre chose....
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97337
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

verdi - Verdi - AIDA - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   verdi - Verdi - AIDA - Page 9 EmptyMar 10 Aoû 2010 - 13:53

Hollander a écrit:
Non mais même ça, je ne suis pas d'accord... je ne vois pas où dans la scène du conseil de Boccanegra, tu entends les même déferlements de cuivre que dans Aida, ça me semble beaucoup plus intimiste.
L'intro de la scène. Wink
Sinon, tu vois où les envolées de cuivres déchaînés dans Aida ? Lorsqu'il y en a c'est ou très thématique (la marche triomphale), ou assez original dans le contenu (fin du duo de la prison).

Citation :
Pour Don Carlo, ok, mais finalement ce sont les pages les plus pauvres de cet opéra. enfin, je ne sais pas si on peut dire que Verdi réussissait vraiment ses grandes scènes de foule extérieures... ses qualités nes ont pas là je pense.
Ca dépend. La fin du I de Don Carlo est vertigineuse tout de même !
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Radames
Mélomaniaque
Radames


Nombre de messages : 850
Age : 56
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/08/2010

verdi - Verdi - AIDA - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   verdi - Verdi - AIDA - Page 9 EmptyMer 11 Aoû 2010 - 11:45

Martinelli et Cigna ont laissé pour la postérité una Aida légendaire sous la baguette de Panizza. Giacomo Lauri-Volpi enregistra LA scène du nil et Callas et Del Monaco me font fondre dans la scène du tombeau.
Nonobstant ces pages de légende et au niveau des intégrales :

1) Tebaldi,Bergonzi : Karajan
2) Nelli, Tucker : Toscanini
3) Price, Vickers : Solti

La version d'Erede avec Del Monaco et Tebaldi souffre d'un son mono assez pâle malgré tout le bien que je pense de cette version avec mes chanteurs favoris.
Revenir en haut Aller en bas
AD
Mélomaniaque



Nombre de messages : 1230
Date d'inscription : 19/04/2010

verdi - Verdi - AIDA - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   verdi - Verdi - AIDA - Page 9 EmptyMer 11 Aoû 2010 - 13:12

Moi j'aime bien la vieille version de 1928 avec Giannini, Pertile, Minghini-Cattaneo, Inghilleri.
Giannini est pour moi dans Verdi est ce que Marjorie Lawrence fût pour Wagner : une interprétation moderne, une voix jeune et vive, j'adore!
Et le reste de la distribution 100% italienne est à la hauteur.
Revenir en haut Aller en bas
Radames
Mélomaniaque
Radames


Nombre de messages : 850
Age : 56
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/08/2010

verdi - Verdi - AIDA - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   verdi - Verdi - AIDA - Page 9 EmptyMer 11 Aoû 2010 - 13:17

AD a écrit:
Moi j'aime bien la vieille version de 1928 avec Giannini, Pertile, Minghini-Cattaneo, Inghilleri.
Giannini est pour moi dans Verdi est ce que Marjorie Lawrence fût pour Wagner : une interprétation moderne, une voix jeune et vive, j'adore!
Et le reste de la distribution 100% italienne est à la hauteur.

Je l'ai! Très beau! mains
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23540
Age : 32
Date d'inscription : 12/10/2008

verdi - Verdi - AIDA - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   verdi - Verdi - AIDA - Page 9 EmptyJeu 30 Déc 2010 - 12:06

Réédition de la version Solti en collection économique par DECCA : http://www.amazon.de/Aida-Ga-Gorr/dp/B0048IDRDM/ref=sr_1_2?s=music&ie=UTF8&qid=1293707151&sr=1-2
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23540
Age : 32
Date d'inscription : 12/10/2008

verdi - Verdi - AIDA - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   verdi - Verdi - AIDA - Page 9 EmptySam 8 Jan 2011 - 14:12

@ bAlexb : J'ai cru comprendre que tu aimes la version Solti. Je suppose que tu dois beaucoup aimer la première version de studio Karajan. Quelles sont tes autres versions préférées (studios, DVDs, lives divers)? Prends ton temps évidemment pour répondre car la discographie de cette oeuvre est très vaste.
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 43
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

verdi - Verdi - AIDA - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   verdi - Verdi - AIDA - Page 9 EmptyJeu 13 Jan 2011 - 12:32

aurele a écrit:
@ bAlexb : J'ai cru comprendre que tu aimes la version Solti. Je suppose que tu dois beaucoup aimer la première version de studio Karajan. Quelles sont tes autres versions préférées (studios, DVDs, lives divers)? Prends ton temps évidemment pour répondre car la discographie de cette oeuvre est très vaste.

C'est qu'elle est tellement riche, la discographie d'Aida. Vois, seulement, les témoignages de Leontyne Price ou de Caballe (pour prendre deux profils opposés) ! Vois seulement l'Aida et l'Amneris de Dimitrova pour mesurer le fossé. Vois la moisson brillante d'enregistrements anciens, dès les années 20, sans parler des lives de Martinelli, dont la mythique captation de 38, au MET avec Rethberg ! Vois le luxe d'une Milanov démultipliée à l'extrême ; sans parler des lives de Callas, etc.

Quelles autres opéras de Verdi, à part ceux de la "trilogie" ont eu droit à une discographie aussi riche ? Otello, peut-être.

Quelles versions, du coup ? Karajan I, sans doute (je parle du studio DECCA, par facilité ; parce que, pour moi, Karajan I, ça reste le bel enregistrement avec Martinis : http://www.tower.com/verdi-aida-martinis-rankin-karajan-cd/wapi/106598407) ; le plus immédiatement séduisant, pour moi. Aida, c'est un des opéras dans lesquels l'extériorité m'excite incroyablement ; mon côté peplum, sans doute (mais le Vampyr de Marschner me plaît aussi parce que j'y colle, en surimpression, des images de la Hammer ! Mes goûts empruntent, parfois, des voies étranges...) ; dès lors Solti, avec son panache, sa fougue, son esbroufe naturelle, ses effets de manches, sa bigarrure peut assez me séduire. D'autant que Price y est magnifiquement vocaliste (et son exotisme, son luxe amolli ne m'y choque pas, une fois n'est pas coutume) et que Gorr fait un portrait saisissant de princesse volcanique, grand-guignolesque (plutôt soprano, d'ailleurs, ce qui me plaît énormément, cf. Dimitrova, justement ou Cassolla).

D'autres ? Muti, pour les piani de Caballe (l'ut du Nil, absolument impensable!!!), même si le rôle ne lui convient pas, à mon goût, parce qu'il surexpose toute la roture de l'inspiration et de la mise en oeuvre ; pour Cossotto, aussi (Amneris est bien servie, en fait ; au moins dans une option terrienne) ; pour Domingo, enfin (mais j'ai le droit de dire que je le préfère chez Abbado Embarassed ?). C'est peu, finalement, comme références.

Au-delà de ça, il y a surtout des personnalités qui me séduisent. Indifféremment : Milanov, Rethberg, je l'ai dit, Varady (à Berlin avec Pavarotti, DFD), Ricciarelli mais aussi Callas (le live de 51 !), bien sûr, dont on a tort de croire qu'aida est un rôle mineur alors qu'elle s'y montre, en creux et en relief, comme un diseuse prodigieuse avec une richesse de couleurs et de coups de lumière rare (mais le studio de 56 fausse la perspective). Et Jones, encore ; mais au ROH avec Vickers, plutôt que sous la baguette de Muti, face à Domingo. Je te recommande, également, l'Aida de Norman, royale (avec Lavirgen, Cossotto sous la direction de Sanzogno). Dominguez, aussi, qui est peut-être l'Amneris la plus proche de mon coeur, impérieuse et déchirée ; Baltsa, par-dessus tout ; Bumbry, Arroyo ; et Corelli, mon Radamès, sans doute, pour le brillant, la fierté (à entendre, à mon avis, 'enregistrement de 56 avec Curtis-Verna, équilibré et d'une richesse de mots et de couleurs impressionnante) ; Ghiaurov, évidemment mais aussi Christoff dans ces rôles dont on ne sait pas s'ils sont des faire-valoir ou des parties à part entière ! Je recommande Gobbi (Serafin, malgré Tucker et, dans une moindre mesure, Callas) et MacNeil.

Dans l'absolu on pourrait parler longtemps d'Aida ; mais il est plus facile, dans cette forêt d'enregistrements, de procéder par petits bouts, par distributions, par association d'idées que de faire le tour d'une question d'une richesse (de références, au moins) insondable ! Un peu le tonneau des Danaïdes de l'art lyrique...
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello


Nombre de messages : 7283
Age : 58
Date d'inscription : 20/05/2010

verdi - Verdi - AIDA - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   verdi - Verdi - AIDA - Page 9 EmptyJeu 13 Jan 2011 - 12:52

ben Aida est certainement l'opéra de Verdi qui a eu le plus de chance au disque dans le sens où il y a beaucoup d'excellentes versions.
Revenir en haut Aller en bas
Cornélius
Mélomaniaque
Cornélius


Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 03/08/2010

verdi - Verdi - AIDA - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   verdi - Verdi - AIDA - Page 9 EmptyJeu 13 Jan 2011 - 13:00

Otello a écrit:
ben Aida est certainement l'opéra de Verdi qui a eu le plus de chance au disque dans le sens où il y a beaucoup d'excellentes versions.

Un Ballo in maschera aussi est bien servi.
Revenir en haut Aller en bas
eleanore-clo
Mélomane averti



Nombre de messages : 198
Date d'inscription : 04/12/2009

verdi - Verdi - AIDA - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   verdi - Verdi - AIDA - Page 9 EmptyJeu 13 Jan 2011 - 13:43

Bonjour

Je suis très surprise car personne n'a parlé de la version LEVINE chez Sony.
Levine sait interpréter cette peplum partition avec beaucoup de dynamisme. Domingo est boulversant de fragilité. Aprile Milllo campe une Aida solide qui ira jusqu'au bout de ses positions. James Morris est majestueux à souhait.

Cordialement
Eléanore-clo
verdi - Verdi - AIDA - Page 9 41T40RRGQ6L._SL500_AA300_
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20753
Age : 41
Date d'inscription : 03/07/2009

verdi - Verdi - AIDA - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   verdi - Verdi - AIDA - Page 9 EmptyJeu 13 Jan 2011 - 13:51

De Levine, je connais le DVD (avec les mêmes principaux : AMillo, Domingo et Zajick...)
C'est loin d'être ma préféré, en grande partie pour Millo, qui manque de rondeur dans la voix, de légerté même par moments. Alors oui, elle va au bout, mais j'y entend plus une Tosca presque qu'une Aïda!
Et Domingo... pas mal...
Mais c'est Zajick qui m'impressionne par contre! Là oui!

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
AD
Mélomaniaque



Nombre de messages : 1230
Date d'inscription : 19/04/2010

verdi - Verdi - AIDA - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   verdi - Verdi - AIDA - Page 9 EmptyJeu 13 Jan 2011 - 13:54

Otello a écrit:
ben Aida est certainement l'opéra de Verdi qui a eu le plus de chance au disque dans le sens où il y a beaucoup d'excellentes versions.

Mais je trouve qu'il y a finalement peu de cantatrices avec la voix de Aïda telle que je me l'imagine.
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 43
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

verdi - Verdi - AIDA - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   verdi - Verdi - AIDA - Page 9 EmptyJeu 13 Jan 2011 - 14:03

AD a écrit:
Otello a écrit:
ben Aida est certainement l'opéra de Verdi qui a eu le plus de chance au disque dans le sens où il y a beaucoup d'excellentes versions.

Mais je trouve qu'il y a finalement peu de cantatrices avec la voix de Aïda telle que je me l'imagine.

Tu attends quoi, comme Aida ?
Revenir en haut Aller en bas
AD
Mélomaniaque



Nombre de messages : 1230
Date d'inscription : 19/04/2010

verdi - Verdi - AIDA - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   verdi - Verdi - AIDA - Page 9 EmptyJeu 13 Jan 2011 - 14:09

bAlexb a écrit:
AD a écrit:
Otello a écrit:
ben Aida est certainement l'opéra de Verdi qui a eu le plus de chance au disque dans le sens où il y a beaucoup d'excellentes versions.

Mais je trouve qu'il y a finalement peu de cantatrices avec la voix de Aïda telle que je me l'imagine.

Tu attends quoi, comme Aida ?

Je ne sais pas trop en fait!

L'engagement de Callas, certains filés de Caballé, certaines douceurs de Tebaldi, certains élans de Nilsson, le sex-appeal de L. Price... bref une synthèse de tout ça!

Pour moi 2 cantatrices, sans en avoir toutes les qualités, s'approchent de mon idéal : Giannini et Varady.

Mais je suis aussi difficile pour ce rôle que je ne le suis pour Brünnhilde de Walküre... c'est à dire éternellement insatisfait...
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 43
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

verdi - Verdi - AIDA - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   verdi - Verdi - AIDA - Page 9 EmptyJeu 13 Jan 2011 - 14:57

AD a écrit:
Mais je suis aussi difficile pour ce rôle que je ne le suis pour Brünnhilde de Walküre... c'est à dire éternellement insatisfait...

Mais c'est ce qui est excitant, justement ; et c'est un autre éternel insatisfait qui le dit !

Qu'est-ce que tu penses d'Arrangi-Lombardi ? De Caniglia, aussi ? De Stella, plus près de nous (tout est relatif, je sais) ! Trois "formats" ; trois natures aussi ; trois Italiennes, surtout, avec cette matière éminemment sonore (un son "dévoyé", pour certains, avec Caniglia, d'ailleurs) ; trois silhouettes intenses, en tout cas !
Revenir en haut Aller en bas
AD
Mélomaniaque



Nombre de messages : 1230
Date d'inscription : 19/04/2010

verdi - Verdi - AIDA - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   verdi - Verdi - AIDA - Page 9 EmptyJeu 13 Jan 2011 - 15:13

bAlexb a écrit:
AD a écrit:
Mais je suis aussi difficile pour ce rôle que je ne le suis pour Brünnhilde de Walküre... c'est à dire éternellement insatisfait...

Mais c'est ce qui est excitant, justement ; et c'est un autre éternel insatisfait qui le dit !

Qu'est-ce que tu penses d'Arrangi-Lombardi ? De Caniglia, aussi ? De Stella, plus près de nous (tout est relatif, je sais) ! Trois "formats" ; trois natures aussi ; trois Italiennes, surtout, avec cette matière éminemment sonore (un son "dévoyé", pour certains, avec Caniglia, d'ailleurs) ; trois silhouettes intenses, en tout cas !

Jamais entendu la Caniglia... sinon dans ce rôle je préfère Tucci (live de Tokyo) à Stella (live de Milan), qui m'étonne par son souffle.

J'ai entendu les versions de Giannini et d'Arrangi-Lombardi en même temps : autant Arrangi-Lombardi est représentative d'une école, d'un style, c'est appréciable et je respecte mais Giannini, c'est la fougue, la modernité, l'emportement théâtral, c'est Aïda!
Revenir en haut Aller en bas
Radames
Mélomaniaque
Radames


Nombre de messages : 850
Age : 56
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/08/2010

verdi - Verdi - AIDA - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   verdi - Verdi - AIDA - Page 9 EmptyJeu 13 Jan 2011 - 15:16

Je possède un live du MET avec Martinelli et Cigna I love you I love you
Une noblesse de ligne telle qu'on en entendra plus.
L'intégrale avec Pertile est fort belle aussi.
Cependant à l'entente de la scène du Nil par Lauri-Volpi je ne peux que soupirer en imaginant le Radames de rêve qu'il fut.
Mon Aida préférée est Leontine Price. J'aime beaucoup Tebaldi I (Erede), son remake avec Karajan offre de bons moments et d'autres moins inspirés.
Sinon il y a Zeani, Stella, Curtis Verna, etc....
Radames : Del Monaco certes mais aussi Bergonzi, Corelli, Cecchele, Limarilli, Vickers, Tucker, Bjorling, etc....
Amonasro : Sereni, Bastianini, Mc Neil, Merril, Warren, etc....
Amneris : Dominguez I love you I love you I love you on ne parlera jamais assez de cette magnifique "femelle" (avec tout le respect) au tempérament de feu. Suffit d'écouter le duo avec Del Monaco (Mexico 1951) pour avoir le tournis tant ces deux voix de bronze et de feu se fondent avec une sensualité qui atteint son paroxysme.
Et puis il y aussi Stignani, Simionato, Bumbry, etc...


Dernière édition par Radames le Ven 14 Jan 2011 - 7:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 43
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

verdi - Verdi - AIDA - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   verdi - Verdi - AIDA - Page 9 EmptyJeu 13 Jan 2011 - 15:20

Radames a écrit:
Je possède un live du MET avec Martinelli et Cigna I love you I love you
Une noblesse de ligne telle qu'on en entendra plus.
[...]
Sinon il y a Zeani, Stella, Curtis Verna, etc....
Radames : Del Monaco certes mais aussi Bergonzi, Corelli, Cecchele, Limarilli, Vickers, Tucker, Bjorling, etc....
Amonasro : Sereni, Bastianini, Mc Neil, Merril, Warren, etc....
[...]
Amneris : Dominguez I love you I love you I love you on ne parlera jamais assez de cette magnifique "femelle" (avec tout le respect) au tempérament de feu. Suffit d'écouter le duo avec Del Monaco (Mexico 1951) pour avoir le tournis tant ces deux voix de bronze et de feu se fondent avec une sensualité qui atteint son paroxysme.

verdi - Verdi - AIDA - Page 9 35561 verdi - Verdi - AIDA - Page 9 35561 verdi - Verdi - AIDA - Page 9 35561
Revenir en haut Aller en bas
Radames
Mélomaniaque
Radames


Nombre de messages : 850
Age : 56
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/08/2010

verdi - Verdi - AIDA - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   verdi - Verdi - AIDA - Page 9 EmptyJeu 13 Jan 2011 - 15:25

bAlexb a écrit:
Radames a écrit:

verdi - Verdi - AIDA - Page 9 35561 verdi - Verdi - AIDA - Page 9 35561 verdi - Verdi - AIDA - Page 9 35561

Very Happy Sa voix me fait un de ces effets...... drunken
Je ne l'ai entendu que dans Aida et Adriana Lecouvreur mais quelle superbe présence.
Une voix de femelle à l'état brut. Magnifique!
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello


Nombre de messages : 7283
Age : 58
Date d'inscription : 20/05/2010

verdi - Verdi - AIDA - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   verdi - Verdi - AIDA - Page 9 EmptyJeu 13 Jan 2011 - 15:38

verdi - Verdi - AIDA - Page 9 Oralia-dominguez-mezzo-soprano-recital-14075338
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 43
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

verdi - Verdi - AIDA - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   verdi - Verdi - AIDA - Page 9 EmptyJeu 13 Jan 2011 - 15:43

Radames a écrit:
bAlexb a écrit:
Radames a écrit:

verdi - Verdi - AIDA - Page 9 35561 verdi - Verdi - AIDA - Page 9 35561 verdi - Verdi - AIDA - Page 9 35561

Very Happy Sa voix me fait un de ces effets...... drunken
Je ne l'ai entendu que dans Aida et Adriana Lecouvreur mais quelle superbe présence.
Une voix de femelle à l'état brut. Magnifique!

Je te conseille, si tu la trouves, sa Carmen (des extraits chez DG avec Fricsay) :
http://www.amazon.fr/Bizet-G-Dominguez/dp/B000026GUO/ref=sr_1_44?s=music&ie=UTF8&qid=1294929437&sr=1-44

Mais globalement, tout est à connaître d'elle, pour cette liberté, cet engagement féroce (même la première jeunesse de 51 passée). Pour la concentration du timbre aussi, pour la ferveur de la ligne soutenue à l'infini, tendue et détendue à l'envi ; et pardon pour le HS Wink !

http://www.amazon.fr/Oralia-Dominguez-Mezzo-Soprano-R%C3%A9cital/dp/B000QFAH98/ref=sr_1_1?s=music&ie=UTF8&qid=1294929362&sr=1-1
http://www.amazon.fr/Requiem-Giuseppe-Verdi/dp/B001U8G5SW/ref=sr_1_9?s=music&ie=UTF8&qid=1294929362&sr=1-9 ; http://www.amazon.fr/Messa-Requiem-Verdi/dp/B0018QCX8M/ref=sr_1_48?s=music&ie=UTF8&qid=1294929437&sr=1-48 ; http://www.amazon.fr/Requiem-Verdi/dp/B00005NNDW/ref=sr_1_45?s=music&ie=UTF8&qid=1294929437&sr=1-45 (dans les trois cas, peut-être le plus intense Recordare fixé au disque, plainte à la fois haute et pathétique !).
http://www.amazon.fr/Aida-Verdi/dp/B00009OOIZ/ref=sr_1_10?s=music&ie=UTF8&qid=1294929362&sr=1-10 (on revient dans le sujet tongue !)
http://www.amazon.fr/Samson-Dalila-Saint-Saens/dp/B000FKO38K/ref=sr_1_18?s=music&ie=UTF8&qid=1294929394&sr=1-18
http://www.amazon.fr/Rhapsodie-Fur-Alt-Lied-Erde/dp/B00133KE9U/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1294929692&sr=1-1 (cela, c'est absolument incroyable de ferveur, de colorations, de poésie, etc. Et peut-être, d'ailleurs, parce que c'est exotique !)
Revenir en haut Aller en bas
Radames
Mélomaniaque
Radames


Nombre de messages : 850
Age : 56
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/08/2010

verdi - Verdi - AIDA - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   verdi - Verdi - AIDA - Page 9 EmptyJeu 13 Jan 2011 - 15:47

Merci à vous deux mes amis Very Happy
Dominguez est effectivement une cantatrice qui gagne (et comment) à être connue.
Il existe une Aida avec Curtis Verna, Dominguez, Borsò et .... le jeune Bastianini.
Orchestre routinier mais le quatuor vocal est très beau.
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 43
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

verdi - Verdi - AIDA - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   verdi - Verdi - AIDA - Page 9 EmptyJeu 13 Jan 2011 - 16:04

Radames a écrit:
Merci à vous deux mes amis Very Happy
Dominguez est effectivement une cantatrice qui gagne (et comment) à être connue.
Il existe une Aida avec Curtis Verna, Dominguez, Borsò et .... le jeune Bastianini.
Orchestre routinier mais le quatuor vocal est très beau.

Curtis-Verna indubitablement, oui ; mais, en dépit de Dominguez, je préfère tout de même la version avec Corelli que j'ai citée plus haut !
Revenir en haut Aller en bas
Figaro
Mélomaniaque
Figaro


Nombre de messages : 928
Localisation : Quelque part ;-)
Date d'inscription : 08/06/2010

verdi - Verdi - AIDA - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   verdi - Verdi - AIDA - Page 9 EmptyJeu 13 Jan 2011 - 16:07

eleanore-clo a écrit:
Bonjour

Je suis très surprise car personne n'a parlé de la version LEVINE chez Sony.
Levine sait interpréter cette peplum partition avec beaucoup de dynamisme. Domingo est boulversant de fragilité. Aprile Milllo campe une Aida solide qui ira jusqu'au bout de ses positions. James Morris est majestueux à souhait.

Cordialement
Eléanore-clo
verdi - Verdi - AIDA - Page 9 41T40RRGQ6L._SL500_AA300_
C'est curieux, mais cette version me laisse assez indifférent. Dans le détail, tout est très bien, même Millo est mieux que dans ses autres enregistrements (Don Carlos ou Luisa Miller). Mais au globable, cette version m'ennuie.

Je préfère de beaucoup les versions Leinsdorf (ma préférée avec Bumbry insurpassable) ou même, malgré leurs défauts : Karajan II, Abbado ou même Mehta (pour le trio Nilsson, Corelli, Bumbry)
afro Je regrette que Norman n'ai pas enregistré une version studio, je me console avec le live dont parle bAlexb et où elle est parfaite
Revenir en haut Aller en bas
AD
Mélomaniaque



Nombre de messages : 1230
Date d'inscription : 19/04/2010

verdi - Verdi - AIDA - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   verdi - Verdi - AIDA - Page 9 EmptyJeu 13 Jan 2011 - 16:13

Même avis que Figaro sur la version Levine...

Bumbry est insurpassable pour moi aussi mais je la préfère encore plus chez Mehta.

Abbado a du charme, il y a une intimité et la fragilité de Ricciarrelli me touche.
Revenir en haut Aller en bas
Radames
Mélomaniaque
Radames


Nombre de messages : 850
Age : 56
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/08/2010

verdi - Verdi - AIDA - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   verdi - Verdi - AIDA - Page 9 EmptyJeu 13 Jan 2011 - 16:18

bAlexb a écrit:
Radames a écrit:
Merci à vous deux mes amis Very Happy
Dominguez est effectivement une cantatrice qui gagne (et comment) à être connue.
Il existe une Aida avec Curtis Verna, Dominguez, Borsò et .... le jeune Bastianini.
Orchestre routinier mais le quatuor vocal est très beau.

Curtis-Verna indubitablement, oui ; mais, en dépit de Dominguez, je préfère tout de même la version avec Corelli que j'ai citée plus haut !

Je l'ai aussi (Guelfi, Neri!!!!!)
Corelli chante (pour moi) mieux dans cette version que dans celle de Mehta avec Nilson (où il est très bien)
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 43
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

verdi - Verdi - AIDA - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   verdi - Verdi - AIDA - Page 9 EmptyJeu 13 Jan 2011 - 16:26

Radames a écrit:
bAlexb a écrit:
Radames a écrit:
Merci à vous deux mes amis Very Happy
Dominguez est effectivement une cantatrice qui gagne (et comment) à être connue.
Il existe une Aida avec Curtis Verna, Dominguez, Borsò et .... le jeune Bastianini.
Orchestre routinier mais le quatuor vocal est très beau.

Curtis-Verna indubitablement, oui ; mais, en dépit de Dominguez, je préfère tout de même la version avec Corelli que j'ai citée plus haut !

Je l'ai aussi (Guelfi, Neri!!!!!)
Corelli chante (pour moi) mieux dans cette version que dans celle de Mehta avec Nilson (où il est très bien)

D'abord, la langue en elle-même est somptueuse ; à l'image de ce que des Italiens peuvent donner en terme de pulpe, de "simple" rebond de la phrase, dans Mozart, par exemple (la Susanna de Freni, celle de Ciofi) !

Ensuite le chant est magnifiquement déployé (jeune, surtout ; c'est à dire, pour moi, sans arrière-pensées ni calcul), félin aussi, avec des couleurs affolantes, une vraie urgence ; un théâtre qui m'emporte vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Figaro
Mélomaniaque
Figaro


Nombre de messages : 928
Localisation : Quelque part ;-)
Date d'inscription : 08/06/2010

verdi - Verdi - AIDA - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   verdi - Verdi - AIDA - Page 9 EmptyJeu 13 Jan 2011 - 16:37

Ah, j'oubliais la version Callas, je n'ai que la version studio : ce n'est à mon avis ni la meilleure version d'Aida, ni son meilleur rôle.
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 43
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

verdi - Verdi - AIDA - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   verdi - Verdi - AIDA - Page 9 EmptyJeu 13 Jan 2011 - 18:21

Figaro a écrit:
Ah, j'oubliais la version Callas, je n'ai que la version studio : ce n'est à mon avis ni la meilleure version d'Aida, ni son meilleur rôle.

A ce moment-là (et dans cet entourage, Gobbi excepté), c'est évident, oui ; malgré Serafin. En 53 (Baum, Stignani... Sutherland) sous la baguette de Barbirolli, la voix donne des signes de fatigue "conjoncturelle". En 51, en revanche, le personnage est flamboyant, l'entourage est extraordinaire (le duo avec Dominguez est simplement impensable de féminité[s] contrastée[s], d'arrogance, etc.) ; ça donne, du coup, l'un des lives les plus indispensables de la discographie, à mon sens !
Revenir en haut Aller en bas
eleanore-clo
Mélomane averti



Nombre de messages : 198
Date d'inscription : 04/12/2009

verdi - Verdi - AIDA - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   verdi - Verdi - AIDA - Page 9 EmptyJeu 13 Jan 2011 - 18:32

Bonsoir

Concernant la version ABBADO / Scala de 1981, la prestation d'Elena Obraztsova me gêne. Elle est souvent très lourde et me fait irrésistiblement penser au cuirassé Bismark utilisé par l'armée du 3ème reich durant la 2nde guerre mondiale !!!

Cordialement
Eléanore-clo
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23540
Age : 32
Date d'inscription : 12/10/2008

verdi - Verdi - AIDA - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   verdi - Verdi - AIDA - Page 9 EmptyJeu 13 Jan 2011 - 20:59

bAlexb a écrit:
C'est qu'elle est tellement riche, la discographie d'Aida. Vois, seulement, les témoignages de Leontyne Price ou de Caballe (pour prendre deux profils opposés) ! Vois seulement l'Aida et l'Amneris de Dimitrova pour mesurer le fossé. Vois la moisson brillante d'enregistrements anciens, dès les années 20, sans parler des lives de Martinelli, dont la mythique captation de 38, au MET avec Rethberg ! Vois le luxe d'une Milanov démultipliée à l'extrême ; sans parler des lives de Callas, etc.

Quelles autres opéras de Verdi, à part ceux de la "trilogie" ont eu droit à une discographie aussi riche ? Otello, peut-être.

Quelles versions, du coup ? Karajan I, sans doute (je parle du studio DECCA, par facilité ; parce que, pour moi, Karajan I, ça reste le bel enregistrement avec Martinis : http://www.tower.com/verdi-aida-martinis-rankin-karajan-cd/wapi/106598407) ; le plus immédiatement séduisant, pour moi. Aida, c'est un des opéras dans lesquels l'extériorité m'excite incroyablement ; mon côté peplum, sans doute (mais le Vampyr de Marschner me plaît aussi parce que j'y colle, en surimpression, des images de la Hammer ! Mes goûts empruntent, parfois, des voies étranges...) ; dès lors Solti, avec son panache, sa fougue, son esbroufe naturelle, ses effets de manches, sa bigarrure peut assez me séduire. D'autant que Price y est magnifiquement vocaliste (et son exotisme, son luxe amolli ne m'y choque pas, une fois n'est pas coutume) et que Gorr fait un portrait saisissant de princesse volcanique, grand-guignolesque (plutôt soprano, d'ailleurs, ce qui me plaît énormément, cf. Dimitrova, justement ou Cassolla).

D'autres ? Muti, pour les piani de Caballe (l'ut du Nil, absolument impensable!!!), même si le rôle ne lui convient pas, à mon goût, parce qu'il surexpose toute la roture de l'inspiration et de la mise en oeuvre ; pour Cossotto, aussi (Amneris est bien servie, en fait ; au moins dans une option terrienne) ; pour Domingo, enfin (mais j'ai le droit de dire que je le préfère chez Abbado Embarassed ?). C'est peu, finalement, comme références.

Au-delà de ça, il y a surtout des personnalités qui me séduisent. Indifféremment : Milanov, Rethberg, je l'ai dit, Varady (à Berlin avec Pavarotti, DFD), Ricciarelli mais aussi Callas (le live de 51 !), bien sûr, dont on a tort de croire qu'aida est un rôle mineur alors qu'elle s'y montre, en creux et en relief, comme un diseuse prodigieuse avec une richesse de couleurs et de coups de lumière rare (mais le studio de 56 fausse la perspective). Et Jones, encore ; mais au ROH avec Vickers, plutôt que sous la baguette de Muti, face à Domingo. Je te recommande, également, l'Aida de Norman, royale (avec Lavirgen, Cossotto sous la direction de Sanzogno). Dominguez, aussi, qui est peut-être l'Amneris la plus proche de mon coeur, impérieuse et déchirée ; Baltsa, par-dessus tout ; Bumbry, Arroyo ; et Corelli, mon Radamès, sans doute, pour le brillant, la fierté (à entendre, à mon avis, 'enregistrement de 56 avec Curtis-Verna, équilibré et d'une richesse de mots et de couleurs impressionnante) ; Ghiaurov, évidemment mais aussi Christoff dans ces rôles dont on ne sait pas s'ils sont des faire-valoir ou des parties à part entière ! Je recommande Gobbi (Serafin, malgré Tucker et, dans une moindre mesure, Callas) et MacNeil.

Dans l'absolu on pourrait parler longtemps d'Aida ; mais il est plus facile, dans cette forêt d'enregistrements, de procéder par petits bouts, par distributions, par association d'idées que de faire le tour d'une question d'une richesse (de références, au moins) insondable ! Un peu le tonneau des Danaïdes de l'art lyrique...

Merci pour l'ensemble de ces pistes Alex. Qu'est-ce qui te séduit chez Ricciarelli? Il y a quand même des limites vocales importantes dans la version de studio d'Abbado. Arroyo est effectivement une magnifique Aida, je la connais par un live de Munich dirigé par Abbado. J'ai encore plein de versions à découvrir.
Revenir en haut Aller en bas
Francesco
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 4079
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

verdi - Verdi - AIDA - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   verdi - Verdi - AIDA - Page 9 EmptyJeu 13 Jan 2011 - 21:01

Sans compter qu'Alex ne t'a pas parlé de Höngen en Amnéris et ça, c'est pas bien fouet
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20753
Age : 41
Date d'inscription : 03/07/2009

verdi - Verdi - AIDA - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   verdi - Verdi - AIDA - Page 9 EmptyJeu 13 Jan 2011 - 21:05

Francesco a écrit:
Sans compter qu'Alex ne t'a pas parlé de Höngen en Amnéris et ça, c'est pas bien fouet

Et d'Arkhipova non plus malheureusement... Sad

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





verdi - Verdi - AIDA - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - AIDA   verdi - Verdi - AIDA - Page 9 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Verdi - AIDA
Revenir en haut 
Page 9 sur 16Aller à la page : Précédent  1 ... 6 ... 8, 9, 10 ... 12 ... 16  Suivant
 Sujets similaires
-
» Verdi : Aïda
» I lombardi (Verdi 1843)/Jérusalem (Verdi, 1847)
» Mozart Sonates pour violon et piano
» écoute comparée : Aida
» Les Opéras de Verdi en Cd

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: