Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 L'Impromptus op.90 N°4

Aller en bas 
AuteurMessage
Hidden
Néophyte


Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 26/08/2005

L'Impromptus op.90 N°4 Empty
MessageSujet: L'Impromptus op.90 N°4   L'Impromptus op.90 N°4 EmptyVen 26 Aoû 2005 - 16:02

Slt tlm! Voilà, je vais bientôt passer un examen d'entrée pour une école de musique nationale, et j'aurais voulu savoir à quel niveau de piano correspond l'Impromptus op.90 n 4 de Shubert, car j'aimerais bien situer à peu près mon niveau (je ne le connais pas parce que je prends des cours particuliers).Merci!
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85624
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

L'Impromptus op.90 N°4 Empty
MessageSujet: Re: L'Impromptus op.90 N°4   L'Impromptus op.90 N°4 EmptyVen 26 Aoû 2005 - 16:19

Chais pas trop... Moyen ou quelque chose comme ça...

Donne peut-être d'autres morceaux que tu as joués pour qu'on puisse évaluer plus précisément ton niveau. (en présumant que tu les joues bien Wink )
Revenir en haut Aller en bas
leo
Mélomaniaque
leo

Nombre de messages : 1684
Age : 61
Localisation : Moselle
Date d'inscription : 24/07/2005

L'Impromptus op.90 N°4 Empty
MessageSujet: Re: L'Impromptus op.90 N°4   L'Impromptus op.90 N°4 EmptyVen 26 Aoû 2005 - 17:09

Ben alors, y'a personne pour aider un peu plus Hidden Question
Revenir en haut Aller en bas
http://leboc.forumactif.org/forum.htm
mitia
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 40
Localisation : France
Date d'inscription : 05/07/2005

L'Impromptus op.90 N°4 Empty
MessageSujet: Re: L'Impromptus op.90 N°4   L'Impromptus op.90 N°4 EmptyVen 26 Aoû 2005 - 22:50

L'impromptu n°4, c'est pas celle qu'est en si mineur avec des arpèges descendantes de doubles à la main droite sur des accords plaqués à la main gauche? scratch Si c'est bien celle-là, je dirais en effet niveau moyen.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85624
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

L'Impromptus op.90 N°4 Empty
MessageSujet: Re: L'Impromptus op.90 N°4   L'Impromptus op.90 N°4 EmptyVen 26 Aoû 2005 - 22:57

La b mineur plutôt il me semble.
Revenir en haut Aller en bas
Hidden
Néophyte


Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 26/08/2005

L'Impromptus op.90 N°4 Empty
MessageSujet: Re: L'Impromptus op.90 N°4   L'Impromptus op.90 N°4 EmptyVen 26 Aoû 2005 - 22:57

Oui, c'est celui ci... Niveau moyen, ça correspond à quel cycle, quelle année?
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85624
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

L'Impromptus op.90 N°4 Empty
MessageSujet: Re: L'Impromptus op.90 N°4   L'Impromptus op.90 N°4 EmptyVen 26 Aoû 2005 - 22:59

Fin de 2è cycle.
Revenir en haut Aller en bas
RandallBoggs
Mélomaniaque
RandallBoggs

Nombre de messages : 680
Localisation : Planqué quelque part
Date d'inscription : 07/08/2005

L'Impromptus op.90 N°4 Empty
MessageSujet: Re: L'Impromptus op.90 N°4   L'Impromptus op.90 N°4 EmptyVen 26 Aoû 2005 - 23:03

Xavier a écrit:
La b mineur plutôt il me semble.
Presque ! La b majeur, je viens de jeter un coup d'oeil à la partoche. Je ne suis pas pianiste, mais je pense qu'en moyen, on peut la jouer sans problème.
Revenir en haut Aller en bas
http://22vlalesmonstres.game-host.org/
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85624
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

L'Impromptus op.90 N°4 Empty
MessageSujet: Re: L'Impromptus op.90 N°4   L'Impromptus op.90 N°4 EmptyVen 26 Aoû 2005 - 23:09

RandallBoggs a écrit:
Xavier a écrit:
La b mineur plutôt il me semble.
Presque ! La b majeur, je viens de jeter un coup d'oeil à la partoche. Je ne suis pas pianiste, mais je pense qu'en moyen, on peut la jouer sans problème.

Ah oui... j'ai été trompé en écoutant le début parce que ça commence en la b mineur. Wink
Revenir en haut Aller en bas
mitia
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 40
Localisation : France
Date d'inscription : 05/07/2005

L'Impromptus op.90 N°4 Empty
MessageSujet: Re: L'Impromptus op.90 N°4   L'Impromptus op.90 N°4 EmptyVen 26 Aoû 2005 - 23:14

La b mineur c'est ça! Ca y est ça me revient Razz
Revenir en haut Aller en bas
RandallBoggs
Mélomaniaque
RandallBoggs

Nombre de messages : 680
Localisation : Planqué quelque part
Date d'inscription : 07/08/2005

L'Impromptus op.90 N°4 Empty
MessageSujet: Re: L'Impromptus op.90 N°4   L'Impromptus op.90 N°4 EmptyVen 26 Aoû 2005 - 23:32

Xavier a écrit:
RandallBoggs a écrit:
Xavier a écrit:
La b mineur plutôt il me semble.
Presque ! La b majeur, je viens de jeter un coup d'oeil à la partoche. Je ne suis pas pianiste, mais je pense qu'en moyen, on peut la jouer sans problème.

Ah oui... j'ai été trompé en écoutant le début parce que ça commence en la b mineur. Wink
Tout à fait ! Là je viens de retourner à la partition. Ça module de partout à la première page. Ouh là là là, les vieux souvenirs d'analyse en solfège... j'étais nul à ce jeu-là. C'est comme les dictées de chiffrage d'accord. En gros tricheur, je prenais toutes les notes à l'oreille et puis je décomposais laborieusement. J'ai toujours été en admiration devant vous, les gens capables de faire cela directement. En revanche, j'aimais bien les dictées d'accords à coup d'agrégats bien dégueus.
Revenir en haut Aller en bas
http://22vlalesmonstres.game-host.org/
RandallBoggs
Mélomaniaque
RandallBoggs

Nombre de messages : 680
Localisation : Planqué quelque part
Date d'inscription : 07/08/2005

L'Impromptus op.90 N°4 Empty
MessageSujet: Re: L'Impromptus op.90 N°4   L'Impromptus op.90 N°4 EmptySam 27 Aoû 2005 - 0:25

Désolé pour le HS, mais en parlant d'analyse musicale, ça vous fait quoi à vous le fait d'entendre du La 415 ? De but en blanc, vous décalez tout d'un demi-ton je suppose. Et à la lecture d'une partoche ? Parce que moi, ça me perturbe énormément chaque fois que je lis une partition pendant que la musique est jouée au La 415 ; je suis alors souvent paumé (transposer, c'est pas un truc de violoniste), je vais chercher un fa # sur le texte alors que c'est un sol, etc. En concert, c'est à chaque fois très désarçonnant pour moi également lorsque les cordes s'accordent.
Revenir en haut Aller en bas
http://22vlalesmonstres.game-host.org/
Achille
Monsieur Claude
Achille

Nombre de messages : 1031
Date d'inscription : 09/06/2005

L'Impromptus op.90 N°4 Empty
MessageSujet: Re: L'Impromptus op.90 N°4   L'Impromptus op.90 N°4 EmptySam 27 Aoû 2005 - 0:31

Comme quoi il y a quand même quelque avantage à n'être doté que d'une bête oreille relative : ça ne me fait rien du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Bezout
Mélomane chevronné
Bezout

Nombre de messages : 3493
Date d'inscription : 08/06/2005

L'Impromptus op.90 N°4 Empty
MessageSujet: Re: L'Impromptus op.90 N°4   L'Impromptus op.90 N°4 EmptySam 27 Aoû 2005 - 1:09

Ce que j'aimerais savoir, c'est si un les gens qui ont l'oreille absolue sont génés si le La est proche du 440. Par exemple s'il est à 435, est ce qu'intérieurement ils sont génés et entendent une sorte de battement (ce qui m'etonnerait car c'est un phénomène physique).
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85624
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

L'Impromptus op.90 N°4 Empty
MessageSujet: Re: L'Impromptus op.90 N°4   L'Impromptus op.90 N°4 EmptySam 27 Aoû 2005 - 3:34

Bezout a écrit:
Ce que j'aimerais savoir, c'est si un les gens qui ont l'oreille absolue sont génés si le La est proche du 440. Par exemple s'il est à 435, est ce qu'intérieurement ils sont génés et entendent une sorte de battement (ce qui m'etonnerait car c'est un phénomène physique).

Je sais pas faudrait essayer... mais très honnêtement je ne crois pas.
Ce n'est pas quelque chose d'aussi précis je pense.

Sinon je suis d'accord avec Achille, l'oreille absolue n'est pas vraiment un avantage a priori... elle peut même pousser à la paresse de l'oreille; alors que l'oreille relative est bien sûr l'essentiel.
Revenir en haut Aller en bas
RandallBoggs
Mélomaniaque
RandallBoggs

Nombre de messages : 680
Localisation : Planqué quelque part
Date d'inscription : 07/08/2005

L'Impromptus op.90 N°4 Empty
MessageSujet: Re: L'Impromptus op.90 N°4   L'Impromptus op.90 N°4 EmptySam 27 Aoû 2005 - 20:16

Xavier a écrit:
Bezout a écrit:
Ce que j'aimerais savoir, c'est si un les gens qui ont l'oreille absolue sont génés si le La est proche du 440. Par exemple s'il est à 435, est ce qu'intérieurement ils sont génés et entendent une sorte de battement (ce qui m'etonnerait car c'est un phénomène physique).

Je sais pas faudrait essayer... mais très honnêtement je ne crois pas.
Ce n'est pas quelque chose d'aussi précis je pense.
Tant que les rapports entre notes sont respectés, un La 435 me paraîtra juste bas, sans plus. Je n'ai jamais perçu de problèmes de battements tant que c'était juste (de manière relative).

Xavier a écrit:

Sinon je suis d'accord avec Achille, l'oreille absolue n'est pas vraiment un avantage a priori... elle peut même pousser à la paresse de l'oreille; alors que l'oreille relative est bien sûr l'essentiel.
C'était bien là mon problème en solfège. J'ai pas été aidé pour le coup.
Revenir en haut Aller en bas
http://22vlalesmonstres.game-host.org/
Hidden
Néophyte


Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 26/08/2005

L'Impromptus op.90 N°4 Empty
MessageSujet: Re: L'Impromptus op.90 N°4   L'Impromptus op.90 N°4 EmptyDim 28 Aoû 2005 - 21:37

Et le clair de Lune de Debussy (extrait de la Suite Bergamesque), c'est de quel niveau?
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85624
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

L'Impromptus op.90 N°4 Empty
MessageSujet: Re: L'Impromptus op.90 N°4   L'Impromptus op.90 N°4 EmptyDim 28 Aoû 2005 - 21:40

Plus facile, peut-être Elementaire, ou peut-être Moyen aussi...
Revenir en haut Aller en bas
Hidden
Néophyte


Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 26/08/2005

L'Impromptus op.90 N°4 Empty
MessageSujet: Re: L'Impromptus op.90 N°4   L'Impromptus op.90 N°4 EmptyDim 28 Aoû 2005 - 21:43

Ha bon? Ca m'étonne, je l'ai trouvé plus dur que le Schumann... merci d'avoir répondu en tout cas
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85624
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

L'Impromptus op.90 N°4 Empty
MessageSujet: Re: L'Impromptus op.90 N°4   L'Impromptus op.90 N°4 EmptyDim 28 Aoû 2005 - 21:47

Quel Schumann? scratch

Sinon, je me rends plus trop compte comment sont organisés les niveaux, donc je peux me tromper.
Mais grosso modo, tout ça m'a l'air du niveau Moyen (2 ans avant le fin d'études en gros)
Revenir en haut Aller en bas
Hidden
Néophyte


Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 26/08/2005

L'Impromptus op.90 N°4 Empty
MessageSujet: Re: L'Impromptus op.90 N°4   L'Impromptus op.90 N°4 EmptyDim 28 Aoû 2005 - 21:51

Heu le Schubert, désolé j'suis fatiguée lol. La fin d'étude, c'est la fin du deuxième cycle? (Désolé, mais je ne connais rien au fonctionnement des niveaux, j'ai été 2 an en conservatoire mais là ça fait 3 ans que j'suis en cour particuliers) Et élémentaire, c'est le premier cycle?
Revenir en haut Aller en bas
RandallBoggs
Mélomaniaque
RandallBoggs

Nombre de messages : 680
Localisation : Planqué quelque part
Date d'inscription : 07/08/2005

L'Impromptus op.90 N°4 Empty
MessageSujet: Re: L'Impromptus op.90 N°4   L'Impromptus op.90 N°4 EmptyDim 28 Aoû 2005 - 22:03

Hidden a écrit:
Heu le Schubert, désolé j'suis fatiguée lol. La fin d'étude, c'est la fin du deuxième cycle? (Désolé, mais je ne connais rien au fonctionnement des niveaux, j'ai été 2 an en conservatoire mais là ça fait 3 ans que j'suis en cour particuliers) Et élémentaire, c'est le premier cycle?
À mon époque, les niveaux avaient pour dénomination suivante :

1re année : Débutant A
2e année : Débutant B
3e année : Préparatoire A
4e année : Préparatoire B
5e année : Moyen A
6e année : Moyen B

7e année : Fin d'études
7e année bis : Capacité

8e année : Supérieur (prix du CNR à la clef)

Quant aux histoires de cycle, je croyais que le 1er cycle, c'était le CNR, le 2e, le CNSM et le 3e, sur concours après avoir eu son prix du CNSM. Aurais-je été enduit d'erreur, trompé à l'insu de mon plein gré ?
Revenir en haut Aller en bas
http://22vlalesmonstres.game-host.org/
Achille
Monsieur Claude
Achille

Nombre de messages : 1031
Date d'inscription : 09/06/2005

L'Impromptus op.90 N°4 Empty
MessageSujet: Re: L'Impromptus op.90 N°4   L'Impromptus op.90 N°4 EmptyDim 28 Aoû 2005 - 22:58

RandallBoggs a écrit:
Quant aux histoires de cycle, je croyais que le 1er cycle, c'était le CNR, le 2e, le CNSM et le 3e, sur concours après avoir eu son prix du CNSM. Aurais-je été enduit d'erreur, trompé à l'insu de mon plein gré ?
Je le crains... Wink
De mon temps, en tout cas, le premier cycle correspondait à Débutant et Préparatoire, le second à Moyen et Fin d'études, et le troisième à Supérieur. Ou quelque chose comme ça...
Revenir en haut Aller en bas
Hidden
Néophyte


Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 26/08/2005

L'Impromptus op.90 N°4 Empty
MessageSujet: Re: L'Impromptus op.90 N°4   L'Impromptus op.90 N°4 EmptyDim 28 Aoû 2005 - 23:20

quote]Je le crains... Wink
De mon temps, en tout cas, le premier cycle correspondait à Débutant et Préparatoire, le second à Moyen et Fin d'études, et le troisième à Supérieur. Ou quelque chose comme ça...[/quote]

Je crois que c'est comme ça maintenant
Revenir en haut Aller en bas
laresifamilasol
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 40
Age : 30
Localisation : Constantinople, ville volée
Date d'inscription : 12/08/2016

L'Impromptus op.90 N°4 Empty
MessageSujet: Re: L'Impromptus op.90 N°4   L'Impromptus op.90 N°4 EmptySam 13 Aoû 2016 - 1:59

Je remonte le sujet le plus ancien du forum pour dire à quel point Schubert me barbe! je ne suis pas assez mature, j'espère qu'a 50 ans, je comprendrai enfin tout le suc de l'Autrichien le plus célèbre.....
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 90093
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

L'Impromptus op.90 N°4 Empty
MessageSujet: Re: L'Impromptus op.90 N°4   L'Impromptus op.90 N°4 EmptySam 13 Aoû 2016 - 2:29

J'ai plutôt l'impression (mais je m'abuse peut-être tout autant) que Schubert est un compositeur pour jeune mélomane : comme il est surtout mélodique, au bout d'un moment, ses œuvres les moins denses peuvent lasser. Pas les lieder ni les quatuors, cela dit. Very Happy

Mais les symphonies, sonates, trios… j'ai l'impression qu'une fois qu'on en a pris l'habitude, il reste peu à creuser par rapport à d'autres compositeurs.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
laresifamilasol
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 40
Age : 30
Localisation : Constantinople, ville volée
Date d'inscription : 12/08/2016

L'Impromptus op.90 N°4 Empty
MessageSujet: Re: L'Impromptus op.90 N°4   L'Impromptus op.90 N°4 EmptySam 13 Aoû 2016 - 2:32

DavidLeMarrec a écrit:
J'ai plutôt l'impression (mais je m'abuse peut-être tout autant) que Schubert est un compositeur pour jeune mélomane : comme il est surtout mélodique, au bout d'un moment, ses œuvres les moins denses peuvent lasser. Pas les lieder ni les quatuors, cela dit. Very Happy

Mais les symphonies, sonates, trios… j'ai l'impression qu'une fois qu'on en a pris l'habitude, il reste peu à creuser par rapport à d'autres compositeurs.  



Oui, je suis sensible à sa fibre mélodique; mais je sens que pour comprendre cette musique il faut avoir vécu.
Revenir en haut Aller en bas
Bergamask
Mélomane du dimanche
Bergamask

Nombre de messages : 21
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 23/08/2015

L'Impromptus op.90 N°4 Empty
MessageSujet: Re: L'Impromptus op.90 N°4   L'Impromptus op.90 N°4 EmptySam 13 Aoû 2016 - 10:47

De toute façon, l'oeuvre de Schubert est tellement vaste qu'il y en a pour à peu près tous les goûts. Personnellement, de manière générale j'ai une préférence pour le Schubert de la maturité (dès ses 20 ans disons), où il acquiert un véritable style propre, mais ce n'est pas exclusif. Pour donner quelques exemples, j'ai horreur du Schubert de la Truite ou de la 5e Symphonie (pour ne pas parler de la fameuse Marche militaire...), mais celui des dernières sonates ou des derniers quatuors me fascine.

Je crois que ce phénomène se retrouve d'ailleurs au sein même de ses morceaux, où certains passages sont d'une banalité affligeante, mais sont suivis de traits de génie époustouflants. D'ailleurs, Chopin aurait dit à Liszt au sujet de la musique de Schubert : « Le sublime est flétri lorsque le commun ou le trivial lui succède ». Un peu violent, peut-être, mais on retrouve cette idée d'alternance, qui je pense caractérise très bien cette musique : avec Schubert, un même morceau peut à la fois faire rire et pleurer, grâce aux subtiles et habiles modulations qui font tout le génie du compositeur.

D'ailleurs, petite remarque : je trouve que ce génie s'exprime, généralement, de manière plus évidente dans les mouvements "lents" ou très modérés. L'Adagio du Quintette D.956 (dont Arthur Rubinstein disait qu'il l'emmenait tout droit au paradis à chaque écoute), les mouvements lents des Sonates D.959 et D.960, ou l'Andante con moto du quatuor La jeune fille et la mort (sans parler évidemment de celui, célébrissime, du Trio n°2).

Quelques pistes donc, qui sont mes préférences personnelles :
- Sonates : D.784, D.894, D.960 (des sommets de la littérature pianistique)
- Quatuors : n°13 "Rosamunde, n°14 "La jeune fille et la mort"
- Quintette, D.956
- 8e Symphonie "Inachevée"
- Fantaisie, D.940
- Winterreise
- Trio n°2
- Sonate pour arpeggione, D.821

Concernant les Impromptus, peut-être qu'une lecture sombre, "fataliste", inéluctable te plaira davantage, c'est une possibilité d'interprétation que j'aime beaucoup : tu peux ainsi jeter un coup d'oeil à ce qu'en fait Marta Deyanova, que je trouve assez génialissime.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/Bortki/videos
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 90093
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

L'Impromptus op.90 N°4 Empty
MessageSujet: Re: L'Impromptus op.90 N°4   L'Impromptus op.90 N°4 EmptyMer 17 Aoû 2016 - 19:56


Oh, mais c'est sûr, à partir des D.700, il n'y a que de très belles œuvres, des D.800 que des bijoux, et dans les D.900 (à part Mirjams Siegesgesang…) que des chefs-d'œuvre intertagalactiques. Ce n'est pas tout à fait ce phénomène que je voulais mettre en évidence, mais plutôt son possible émoussement à partir d'un certain nombre de réécoutes (ce qui est moins le cas avec des musiques fondées sur la structure, l'harmonie, les motifs plus que la mélodie).


Bergamask a écrit:
Pour donner quelques exemples, j'ai horreur du Schubert de la Truite ou de la 5e Symphonie

J'adore ces deux œuvres. Smile


Citation :
mais celui des dernières sonates ou des derniers quatuors me fascine.

On est injuste avec les premiers quatuors, ils sont vraiment bons pour la plupart ; c'est surtout la comparaison avec les quatre derniers qui les fait dédaigner, mais ce n'est pas complètement justice, on y entend déjà de très belles choses.


Citation :
- Sonates : D.784, D.894, D.960 (des sommets de la littérature pianistique)
- Quatuors : n°13 "Rosamunde, n°14 "La jeune fille et la mort"
- Quintette, D.956
- 8e Symphonie "Inachevée"
- Fantaisie, D.940
- Winterreise
- Trio n°2
- Sonate pour arpeggione, D.821

Je trouve l'Arpeggione très limitée finalement – ce n'est, à l'exception du minuscule prélude, que de la musique accompagnée très sommairement ; une fois qu'on s'est habité à la mélodie, il n'y a plus grand'chose à râcler. Je ne suis pas complètement persuadé non plus de la grandeur irréfragable de la Fantaisie en fa mineur.

Il y a dans ta liste justement pas mal d'œuvres qui ressortissent exactement au phénomène que je soulevais : le Quintette, les deux dernières symphonies, les trios, quoique de très grandes œuvres, que j'aime, et dont je n'aurais garde de nier l'aboutissement, sont d'un charme essentiellement mélodique (les modulations, aussi, mais elles se répètent dans les reprises, sans modification du matériau…), si bien qu'au fil des réécoutes, il ne reste plus beaucoup à découvrir, par rapport à des œuvres qui travaillent le contrepoint, le développement, la variation…

C'était ce qui me faisait dire, sans vouloir dénigrer du tout Schubert, qu'il était peut-être plutôt un compositeur des débuts de mélomanie d'un compositeur pour vieux mélomane blasé (même si les faits me donnent tort : beaucoup de vieux mélomanes, même blasés, adorent ces œuvres de Schubert.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Bergamask
Mélomane du dimanche
Bergamask

Nombre de messages : 21
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 23/08/2015

L'Impromptus op.90 N°4 Empty
MessageSujet: Re: L'Impromptus op.90 N°4   L'Impromptus op.90 N°4 EmptyMer 17 Aoû 2016 - 23:41

Je vois ce que tu veux dire, je le ressens aussi tout à fait parfois, par exemple dans l'Arpeggione, justement, que j'ai en fait citée un peu par automatisme : je me rends compte que cela fait très longtemps que je n'y suis pas revenu... Et d'ailleurs, pour cette question de "jeunes mélomanes", je m'aperçois aussi justement que c'est lui qui le premier m'a fait m'intéresser au monde du quatuor, du quintette, enfin de la musique de chambre en général (monde encore assez obscur pour moi, je suis encore en pleine exploration). J'avais jusqu'alors la fâcheuse habitude de rejeter toute formation ne comprenant pas de piano... Mais heureusement, je ne suis par exemple pas près de me lasser de ses Sonates (mais ça c'est peut-être parce que je rêve de les jouer un jour, c'est un peu mon Graal pianistique (même si je dis ça de beaucoup de morceaux)).

D'ailleurs, c'est intéressant si cette fois-ci l'on se place au niveau des interprètes, puisque l'on entend souvent que cette musique requiert une grande maturité de la part des instrumentistes, par exemple dans les Sonates. Je suis à moitié d'accord avec ça, certes on fait rarement jouer ça à des enfants virtuoses, mais à mon avis pas besoin non plus d'attendre, disons, la cinquantaine pour cela. Après tout, il n'a pas vécu longtemps donc théoriquement cette musique peut être comprise et vécue en-dessous des 30 ans... même si évidemment, lui était un génie, pas le commun des mortels !

Peut-être donc, pour ne pas se lasser, faut-il l'écouter seulement par petites touches ? Je fais ça désormais avec Rachmaninoff, dont je vénérais la musique il y a 2-3 ans, mais qui ne me fait désormais plus autant rêver...
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/Bortki/videos
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 90093
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

L'Impromptus op.90 N°4 Empty
MessageSujet: Re: L'Impromptus op.90 N°4   L'Impromptus op.90 N°4 EmptyMer 17 Aoû 2016 - 23:46

Bergamask a écrit:
Et d'ailleurs, pour cette question de "jeunes mélomanes", je m'aperçois aussi justement que c'est lui qui le premier m'a fait m'intéresser au monde du quatuor, du quintette, enfin de la musique de chambre en général (monde encore assez obscur pour moi, je suis encore en pleine exploration).

Je crois que nous sommes nombreux à avoir été séduits par le quatuor ou le lied avant tout grâce à Schubert… C'est vrai.

Les Sonates ne m'intéressent pas beaucoup, mais j'admets tout à fait qu'elles sont denses et dignes d'intérêt… elle ne m'atteignent pas vraiment, c'est tout.

Je souscris par ailleurs à ta proposition : j'écoute aussi très parcimonieusement Schubert (sauf les quatuors et les lieder…), de façon à conserver le plaisir d'y retourner. Disons que ce n'est pas fait pour être écouté quatre fois à la suite (même en changeant les versions), contrairement à Wagner auquel il est difficile d'accéder sans le réécouter inlassablement…
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




L'Impromptus op.90 N°4 Empty
MessageSujet: Re: L'Impromptus op.90 N°4   L'Impromptus op.90 N°4 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Impromptus op.90 N°4
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: