Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-60%
Le deal à ne pas rater :
Red Dead Redemption 2 – PS4 ou Xbox One
15.99 € 39.99 €
Voir le deal

 

 Arnold Schoenberg (1874-1951)

Aller en bas 
+79
Musica Enchiriadis
AlexCorzoma
frgirard
Benedictus
lulu
starluc
Dadamax
hommepiano
Horatio
Rodolphe
A
gluckhand
Emeryck
Asinius Pollion
benvenuto
Mélomaniac
Merlin
Presto
Siegmund
Abnegor
Golisande
*Nico
aroldo
Resigned
fb
Анастасия231
Pelléas
CorvusCorax
Zeno
Glocktahr
Mariefran
Hippolyte
Passage
senga
Hein ?
Guillaume
hammerklavier
OYO TOHO
Mehdi Okr
Utnapištim
arnaud bellemontagne
Cleme
WoO
Hidraot
nugava
Octavian
Ophanin
Rameau
HOLLIGER
Théo taschimor
marc.d
Wolferl
Cololi
Percy Bysshe
Rafsan
jerome
Cello
Tus
Pison Futé
Jules Biron
Sauron le Dispensateur
Swarm
entropie
-
Jo
Rubato
Bertrand67
Coelacanthe
DavidLeMarrec
sofro
Fuligo
Jaky
antrav
S
Classica
RandallBoggs
Bezout
Mr Bloom
Xavier
83 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 12 ... 20  Suivant
AuteurMessage
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 87083
Age : 40
Date d'inscription : 08/06/2005

Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Arnold Schoenberg (1874-1951)   Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 EmptyVen 28 Aoû 2009 - 21:23

Nabla a écrit:

Oui et non. On ne peut vraiment parler que de ses expériences propres… et qu'à partir de celles-ci… Je ne pense pas qu'il y ait une œuvre idéale pour appréhender quelque genre que ce soit.

Oui il y a plusieurs réponses possibles, mais il y a quand même des probabilités plus ou moins fortes selon les oeuvres...
Pour quelqu'un qui ne connaît pas trop Schoenberg, il est quand même plus probable qu'il puisse accrocher rapidement aux Gurrelieder, à la Nuit transfigurée ou aux lieder opus 8, voire aux pièces opus 16 pour l'atonalité, qu'à Erwartung, aux pièces opus 23 pour piano ou à Moses und Aaron...
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31901
Age : 40
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Arnold Schoenberg (1874-1951)   Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 EmptyVen 28 Aoû 2009 - 21:58

Xavier a écrit:
Nabla a écrit:

Oui et non. On ne peut vraiment parler que de ses expériences propres… et qu'à partir de celles-ci… Je ne pense pas qu'il y ait une œuvre idéale pour appréhender quelque genre que ce soit.

Oui il y a plusieurs réponses possibles, mais il y a quand même des probabilités plus ou moins fortes selon les oeuvres...
Pour quelqu'un qui ne connaît pas trop Schoenberg, il est quand même plus probable qu'il puisse accrocher rapidement aux Gurrelieder, à la Nuit transfigurée ou aux lieder opus 8, voire aux pièces opus 16 pour l'atonalité, qu'à Erwartung, aux pièces opus 23 pour piano ou à Moses und Aaron...

Je confirme Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
marc.d
Mélomaniaque
marc.d

Nombre de messages : 1217
Age : 66
Localisation : Lille
Date d'inscription : 17/11/2007

Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Arnold Schoenberg (1874-1951)   Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 EmptySam 29 Aoû 2009 - 11:02

Xavier a écrit:
Nabla a écrit:

Oui et non. On ne peut vraiment parler que de ses expériences propres… et qu'à partir de celles-ci… Je ne pense pas qu'il y ait une œuvre idéale pour appréhender quelque genre que ce soit.

Oui il y a plusieurs réponses possibles, mais il y a quand même des probabilités plus ou moins fortes selon les oeuvres...
Pour quelqu'un qui ne connaît pas trop Schoenberg, il est quand même plus probable qu'il puisse accrocher rapidement aux Gurrelieder, à la Nuit transfigurée ou aux lieder opus 8, voire aux pièces opus 16 pour l'atonalité, qu'à Erwartung, aux pièces opus 23 pour piano ou à Moses und Aaron...

Entre la nuit transfigurée et le pierrot lunaire , j'ai l'impression d'écouter deux compositeurs : le 1er serait Mahler et le 2ème Boulez!!

Bien sûr je ne suis pas un spécialiste de la seconde école de Vienne et j'avoue la difficulté que j'ai à l'écoute de cette deuxième partie de l'oeuvre de Schoenberg.
Revenir en haut Aller en bas
jerome
Fugueur intempéré
jerome

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Arnold Schoenberg (1874-1951)   Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 EmptySam 29 Aoû 2009 - 11:09

marc.d a écrit:
la nuit transfigurée (...) j'ai l'impression d'écouter (...) Mahler
Sérieux ? J'aurais plutôt dit Strauss à la rigueur. Je ne connais pas de musique de chambre de Mahler, mais je n'imagine pas ça aussi touffu et ciselé tonalement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Arnold Schoenberg (1874-1951)   Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 EmptySam 29 Aoû 2009 - 11:22

Je peux comprendre une certaine lassitude sur la longueur à l'écoute de ce Pierrot lunaire, mais tu ne trouves pas au moins le début vraiment jouissif? Moi ça me vivifie chaque fois. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31901
Age : 40
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Arnold Schoenberg (1874-1951)   Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 EmptySam 29 Aoû 2009 - 11:25

Non la nuit transfigurée je n'entend pas Mahler du tout, même Strauss me semble éloigné, je dirais plutôt Debussy moi.
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
marc.d
Mélomaniaque
marc.d

Nombre de messages : 1217
Age : 66
Localisation : Lille
Date d'inscription : 17/11/2007

Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Arnold Schoenberg (1874-1951)   Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 EmptySam 29 Aoû 2009 - 11:26

soyana a écrit:
Je peux comprendre une certaine lassitude sur la longueur à l'écoute de ce Pierrot lunaire, mais tu ne trouves pas au moins le début vraiment jouissif? Moi ça me vivifie chaque fois. Mr. Green

Je le trouve plutot plein d'angoisse mais bien évidemment tout ceci est très personnel.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 92223
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Arnold Schoenberg (1874-1951)   Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 EmptySam 29 Aoû 2009 - 11:29

Je vote aussi pour Mahler, même si on entend bien que ce n'en est pas.

En tout cas certainement pas Strauss (en dehors des Métamorphoses qui en sont pour le coup vraiment proches) et encore moins Debussy (tu penses à quoi Cololi, franchement je ne vois pas... l'Enfant Prodigue ? Mr. Green ).

Pour Pierrot, ça ne me paraît pas 'compliqué', c'est plutôt une atmosphère dans laquelle il faut se laisser prendre. Mais pour ça, il faut absolument une excellente version. DeGaetani ou à la rigueur Minton (et Sinopoli uniquement pour l'accompagnement).

Il y en a dans lesquelles je ne peux pas écouter effectivement...
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31901
Age : 40
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Arnold Schoenberg (1874-1951)   Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 EmptySam 29 Aoû 2009 - 11:53

Je pense à Pelléas Wink
Cet aspect nocturne et torturé
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Invité
Invité



Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Arnold Schoenberg (1874-1951)   Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 EmptySam 29 Aoû 2009 - 12:21

marc.d a écrit:
soyana a écrit:
Je peux comprendre une certaine lassitude sur la longueur à l'écoute de ce Pierrot lunaire, mais tu ne trouves pas au moins le début vraiment jouissif? Moi ça me vivifie chaque fois. Mr. Green

Je le trouve plutot plein d'angoisse mais bien évidemment tout ceci est très personnel.

Cordialement

Certes, mais c'est une angoisse qui se libère et c'en est non pas oppressant, mais exaltant, voire euphorisant. Et puis y a beaucoup d'humour (j'adore le texte Mr. Green )...
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 87083
Age : 40
Date d'inscription : 08/06/2005

Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Arnold Schoenberg (1874-1951)   Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 EmptySam 29 Aoû 2009 - 14:04

Cololi a écrit:
Non la nuit transfigurée je n'entend pas Mahler du tout, même Strauss me semble éloigné, je dirais plutôt Debussy moi.

Tu as dû trop écouter Pelléas version Karajan!
Revenir en haut Aller en bas
Théo taschimor
Mélomaniaque
Théo taschimor

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 03/07/2009

Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Arnold Schoenberg (1874-1951)   Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 EmptySam 29 Aoû 2009 - 21:02

Le caractère nocturne et tourmenté de LA NUIT TRANSFIGUREE m'a
toujours fasciné et il est l'un de mes premiers coups de coeur dans ma
découverte du classique,il y a 20 ans de cela et c'était sous la baguette
invisible de Pierre Boulez. Cette oeuvre,contrairement à l'humeur qu'elle
véhicule,me procure une joie indicible,à chaque fois renouvelée,même si,
aujourd'hui,je ne l'écoute plus que dans sa version sextuor.
Revenir en haut Aller en bas
jerome
Fugueur intempéré
jerome

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Arnold Schoenberg (1874-1951)   Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 EmptyDim 30 Aoû 2009 - 2:12

C'est une oeuvre assez optimiste dans le fond (cf. le poème). Beaucoup de doute, mais pas d'abattement.
Revenir en haut Aller en bas
Théo taschimor
Mélomaniaque
Théo taschimor

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 03/07/2009

Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Arnold Schoenberg (1874-1951)   Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 EmptyDim 30 Aoû 2009 - 7:47

C'est vrai,je pense que tu as raison,sauf que j'ai du mal à la considérer
ainsi. Je n'aurais pas osé l'écrire tout comme je n'aurais pas osé écrire le
contraire. En fait,cette NUIT TRANSFIGUREE m'échappe,d'une certaine manière,et me hante en même temps. SCHOENBERG a composé d'autres
opus magnifiques...je pense notamment à ses SYMPHONIES DE CHAMBRE
N°1 & 2,sa SERENADE op.24,par exemple,ses VARIATIONS pour orchestre
qu'il me faudra,cependant,réécouter...(ce m'est tout récent)...mais,disons
que jusqu'à présent,La Nuit Transfigurée est mon oeuvre fétiche de Schoenberg,d'autant que c'est par elle que je découvris ce compositeur.
Je ne déteste pas non plus les KLAVIERSTÜCKE op.11,23 et autres pièces
de piano sous les doigts de GLENN GOULD.
Il va falloir que je m'attèle désormais à ses oeuvres lyriques. La seule que
je possède,pour l'instant,est son monodrame ERWARTUNG,mais je ne l'ai
pas encore suffisamment écouté pour en avoir un avis plus précis.
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31901
Age : 40
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Arnold Schoenberg (1874-1951)   Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 EmptyDim 30 Aoû 2009 - 9:10

Je pense que tu accrocheras facilement aux Gürre Lieder.
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Théo taschimor
Mélomaniaque
Théo taschimor

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 03/07/2009

Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Arnold Schoenberg (1874-1951)   Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 EmptyDim 30 Aoû 2009 - 9:30

C'est noté! Merci Cololi. cheers
Revenir en haut Aller en bas
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Arnold Schoenberg (1874-1951)   Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 EmptyJeu 3 Sep 2009 - 8:46

DavidLeMarrec a écrit:
Je vote aussi pour Mahler, même si on entend bien que ce n'en est pas.

En tout cas certainement pas Strauss (en dehors des Métamorphoses qui en sont pour le coup vraiment proches) et encore moins Debussy (tu penses à quoi Cololi, franchement je ne vois pas... l'Enfant Prodigue ? Mr. Green ).

les Métamorphoses sont quand même bien plus complexes sur le plan de la polyphonie, et il y a quelques harmonies plus recherchées aussi me semble t-il. Entre la Nuit qui est largement lyrique et sentimentale, et les Métamorphoses, je ne vois pas trop de comparaison pertinente.

Moi c'est à Zemlinsky que ça me fait penser, l'univers harmonique est exactement identique (on sent la dette de ce dernier envers le premier Schönberg)
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 87083
Age : 40
Date d'inscription : 08/06/2005

Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Arnold Schoenberg (1874-1951)   Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 EmptyJeu 3 Sep 2009 - 17:53

Spiritus a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Je vote aussi pour Mahler, même si on entend bien que ce n'en est pas.

En tout cas certainement pas Strauss (en dehors des Métamorphoses qui en sont pour le coup vraiment proches) et encore moins Debussy (tu penses à quoi Cololi, franchement je ne vois pas... l'Enfant Prodigue ? Mr. Green ).

les Métamorphoses sont quand même bien plus complexes sur le plan de la polyphonie, et il y a quelques harmonies plus recherchées aussi me semble t-il. Entre la Nuit qui est largement lyrique et sentimentale, et les Métamorphoses, je ne vois pas trop de comparaison pertinente.

Je suis d'accord avec David, ça me semble assez proche; pour ce qui est des harmonies recherchées, ça n'est pas tellement éloigné. (en gardant à l'esprit que les Métamorphoses ont été écrites presque 50 ans plus tard)
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 92223
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Arnold Schoenberg (1874-1951)   Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 EmptyJeu 3 Sep 2009 - 18:50

Spiritus a écrit:
Moi c'est à Zemlinsky que ça me fait penser, l'univers harmonique est exactement identique (on sent la dette de ce dernier envers le premier Schönberg)
La dette, vraiment ? Si quelqu'un était en mesure d'influer sur l'autre, c'était plutôt Zemlinsky (aîné, et professeur de composition). Mais au sein d'une même génération, ça n'arrive guère. C'était plutôt l'air du temps (et ta comparaison est pertinente, si on pense par exemple à la Symphonie Lyrique, la couleur est proche, même si la Nuit bouge moins harmoniquement).

Il serait très intéressant de déterminer d'où vient précisément cet air du temps, comme pour Debussy-Koechlin-Ravel... quel est diable le prof qui leur a mis ces techniques-là dans les mains ?
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
jerome
Fugueur intempéré
jerome

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Arnold Schoenberg (1874-1951)   Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 EmptyJeu 3 Sep 2009 - 19:36

DavidLeMarrec a écrit:
Il serait très intéressant de déterminer d'où vient précisément cet air du temps, comme pour Debussy-Koechlin-Ravel... quel est diable le prof qui leur a mis ces techniques-là dans les mains ?
Pour Verklärte Nacht, il y a ce commentaire fameux : "Cela sonne comme si on avait pris la partition de Tristan encore humide et qu'elle avait déteint." Ça ne serait pas l'étude passionnée de Wagner et le désir de prolonger ses trouvailles qui ont fécondé cette génération, plutôt qu'un prof ?
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31901
Age : 40
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Arnold Schoenberg (1874-1951)   Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 EmptyJeu 3 Sep 2009 - 20:20

jerome a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Il serait très intéressant de déterminer d'où vient précisément cet air du temps, comme pour Debussy-Koechlin-Ravel... quel est diable le prof qui leur a mis ces techniques-là dans les mains ?
Pour Verklärte Nacht, il y a ce commentaire fameux : "Cela sonne comme si on avait pris la partition de Tristan encore humide et qu'elle avait déteint." Ça ne serait pas l'étude passionnée de Wagner et le désir de prolonger ses trouvailles qui ont fécondé cette génération, plutôt qu'un prof ?

Non. Pour moi c'est très lié. L'ambiance du couple qui se retrouve dans la nuit, on la retrouve dans les 2 oeuvres. La douceur de la nuit comparé à la triste réalité du jour on retrouve ça dans les 2 oeuvres. Et puis musicalement c'est très proche.
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 92223
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Arnold Schoenberg (1874-1951)   Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 EmptyJeu 3 Sep 2009 - 20:28

jerome a écrit:
Pour Verklärte Nacht, il y a ce commentaire fameux : "Cela sonne comme si on avait pris la partition de Tristan encore humide et qu'elle avait déteint." Ça ne serait pas l'étude passionnée de Wagner et le désir de prolonger ses trouvailles qui ont fécondé cette génération, plutôt qu'un prof ?
C'est l'évidence, mais depuis Wagner on pouvait aller dans bien des directions (le fiston, Strauss, Weingartner, Pfitzner, Schmidt...). Et le point commun sur ces deux-là (on trouve aussi des couleurs harmoniques de ce genre dans certains Schreker ou chez Schoeck) serait intéressant à chercher.

Dans Verklärte, il ne reste vraiment que la bave de Tristan...
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
jerome
Fugueur intempéré
jerome

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Arnold Schoenberg (1874-1951)   Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 EmptyJeu 3 Sep 2009 - 23:13

Cololi a écrit:
Non. Pour moi c'est très lié.
Non quoi ? Tu sembles d'accord, en fait. Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Wolferl
Lapinophobe
Wolferl

Nombre de messages : 13311
Age : 30
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Arnold Schoenberg (1874-1951)   Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 EmptyJeu 3 Sep 2009 - 23:49

Sauf si on considère que "du Tristan déteint" ce n'est pas très mélioratif. hehe
Revenir en haut Aller en bas
jerome
Fugueur intempéré
jerome

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Arnold Schoenberg (1874-1951)   Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 EmptyJeu 3 Sep 2009 - 23:54

Ah oui, mais "détreint" c'est le propos d'un membre du jury du concours où Zemlinsky avait présenté la pièce de Schönberg... enfin bref, un petit vieux sûrement, surpris par la nouveauté. C'est vrai que Schönberg cultive le fondu harmonique - ou l'équivoque je sais pas comment dire - avec brio, ça a pu surprendre. Donc le côté péjoratif, ce n'est pas ce que je voulais dire. J'adore cette oeuvre.
Revenir en haut Aller en bas
jerome
Fugueur intempéré
jerome

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Arnold Schoenberg (1874-1951)   Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 EmptySam 5 Sep 2009 - 21:16

Je découvre les lieder opus 3, 6 et 8, sans les textes.
Les deux lieder opus 3 m'ont rebuté : lourd parfum de cabaret, voix masculine pas des plus fine, accompagnement piano percussif souvent à la limite du populo. Sauf... la fin du deuxième, qui soudain fait penser à la sonate de Berg.
Lieder opus 6 : Les deux premiers, grosse impression. Alles en particulier, une splendeur. Le n°3 gigote beaucoup plus. Le n°4 cogne sévère, des intervalles durs assénés sans délicatesse. De manière générale, la lenteur est plus facile à absorber car les intervalles sont ciselés soigneusement et, à eux seuls, font voyager .
Lieder opus 8 avec orchestre : Une claque. Là encore, les climats amples sont les plus séduisants. Pour les passages les plus agités, le texte manque un peu. Vous parliez d'une oeuvre sombre, il y a tout de même pas mal de générosité, et des parentés harmoniques avec la Liebesode des Sieben Frühe de Berg. Très très beau.


Dernière édition par jerome le Sam 5 Sep 2009 - 23:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 87083
Age : 40
Date d'inscription : 08/06/2005

Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Arnold Schoenberg (1874-1951)   Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 EmptySam 5 Sep 2009 - 23:08

jerome a écrit:
Je découvre les lieder opus 3, 6 et 8, sans les textes.
Les deux lieder opus 3 m'ont rebuté : lourd parfum de cabaret, voix masculine pas des plus fine, accompagnement piano percussif souvent à la limite du populo.

C'est quoi comme version?
Revenir en haut Aller en bas
jerome
Fugueur intempéré
jerome

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Arnold Schoenberg (1874-1951)   Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 EmptySam 5 Sep 2009 - 23:17

Après vérification, j'ai fait un mélange dans ma playlist - désolé :
Premier des op.3 par Donald Gramm, et deuxième des ballades op.12 par Cornelis Ophtof.
J'ai même pas senti le changement d'opus Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Arnold Schoenberg (1874-1951)   Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 EmptyMer 23 Sep 2009 - 0:06

Je suis de plus en plus étonné, Schoenberg m'a toujours à moitié plu et ça change rapidement.
Même dans ses pièces atonales ou sérielles on n'est pas choqué par l'atonalité, dans certaines je ne la remarque pas. Le 4° quatuor de ce point de vue est surprenant. Je ne connais pas encore bien les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Arnold Schoenberg (1874-1951)   Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 EmptyVen 2 Oct 2009 - 13:42

j'ai toujours eu le même sentiment, la musique semble couler de source et aucun frottement n'y est réellement choquant, ce qui fait pour moi tout son charme. Je n'ai jamais trouvé rien d'aride ou de réellement laid chez ce compositeur, dont la pâte sonore me plaît toujours beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Arnold Schoenberg (1874-1951)   Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 EmptySam 24 Oct 2009 - 9:31

Je découvre le Concerto pour violon op. 36
Je l'ai trouvé très lyrique et superbement écrit pour le violon. A ce titre le premier mouvement est remarquable. Une belle atonalité qui ne dédaigne pas de laisser chanter de belles lignes mélodiques. Pour s'en convaincre, regarder la page 1 de son manuscrit:

Spoiler:
 

Par petites cellules et pas seulement au violon, l'orchestre est traité avec tout le foisonnement qu'on attend de Schoenberg souvent chambriste, laissant la part belle aux bois.
Composé dans la douleur entre 1934 et 1936, alors qu'il a fuit le nazisme pour se réfugier aux USA, il n'en reste pas moins, étonnamment, d'une grande vitalité et aux climats sont presque solaires, la danse est souvent présente (troisième mouvement).
L'enthousiasme de Hilary Hahn est communicatif. Belle version avec Salonen.


On peut trouver de larges passages du manuscrit ici:

http://www.schoenberg.at/6_archiv/music/works/op/compositions_op36_sources_e.htm#

Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 06710
Revenir en haut Aller en bas
HOLLIGER
Mélomane chevronné
HOLLIGER

Nombre de messages : 2374
Date d'inscription : 13/09/2008

Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Arnold Schoenberg (1874-1951)   Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 EmptySam 24 Oct 2009 - 10:55

bonjour, pour l'intégrale des quatuors, ? LE MIEUX ? julliard, arditti, lasalle, leipziger ?
merci de vos avis
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 87083
Age : 40
Date d'inscription : 08/06/2005

Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Arnold Schoenberg (1874-1951)   Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 EmptySam 24 Oct 2009 - 10:58

Revenir en haut Aller en bas
HOLLIGER
Mélomane chevronné
HOLLIGER

Nombre de messages : 2374
Date d'inscription : 13/09/2008

Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Arnold Schoenberg (1874-1951)   Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 EmptySam 24 Oct 2009 - 12:51

merci!
Revenir en haut Aller en bas
jerome
Fugueur intempéré
jerome

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Arnold Schoenberg (1874-1951)   Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 EmptyLun 14 Déc 2009 - 21:31

La Kammersymphonie n°2 me semble vraiment être une très bonne porte d'entrée dans Schönberg. (Sauf pour ceux qui ne peuvent se passer de la voix.) Avis aux curieux Smile
Revenir en haut Aller en bas
Rameau
Mélomaniaque


Nombre de messages : 699
Date d'inscription : 12/01/2009

Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Arnold Schoenberg (1874-1951)   Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 EmptyMer 16 Déc 2009 - 12:07

La sérénade op. 24 aussi est sans doute une belle porte d'entrée, même si c'est une oeuvre beaucoup moins connue...

Je viens d'apprendre que Zoltan Kocsis était en train de réaliser une version du 3e acte de Moïse et Aron, travail pour lequel il possède les droits exclusifs. Je l'ai appris en fait parce qu'il vient de se faire piquer son ordinateur portable avec pas mal de données là-dedans... A suivre...

(pour moi, ce n'est pas du tout une oeuvre austère !)
Revenir en haut Aller en bas
http://musicasola.blogspot.com/
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 87083
Age : 40
Date d'inscription : 08/06/2005

Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Arnold Schoenberg (1874-1951)   Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 EmptyMer 16 Déc 2009 - 18:32

Rameau a écrit:
La sérénade op. 24 aussi est sans doute une belle porte d'entrée, même si c'est une oeuvre beaucoup moins connue...

Tu plaisantes?

C'est une des oeuvres (sérielles) les plus arides... (pour ne pas dire chiantes)
Revenir en haut Aller en bas
Rameau
Mélomaniaque


Nombre de messages : 699
Date d'inscription : 12/01/2009

Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Arnold Schoenberg (1874-1951)   Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 EmptyMer 16 Déc 2009 - 20:43

Non, je l'ai vue en concert à la Cité il y a deux ans (?), par l'EIC/Mälkki, j'ai été frappé par la beauté des timbres, finalement la sensualité de cette musique... Je crois qu'une fois les querelles théoriques asséchées, on peut redécouvrir cette musique comme ce qu'elle est, c'est-à-dire, bêtement, de la musique... Et puis on connaît la phrase de Schoenberg: "ma musique n'est pas difficile, elle est seulement mal jouée...", ce qui n'est plus le cas aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
http://musicasola.blogspot.com/
Ophanin
Fer galant
Ophanin

Nombre de messages : 4576
Age : 33
Date d'inscription : 13/12/2008

Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Arnold Schoenberg (1874-1951)   Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 EmptyDim 27 Déc 2009 - 17:50

L'oeuvre de la semaine : Arnold SCHOENBERG (1874-1951) - Concerto pour violon op36 - 2ème mvt "andante grazioso"

Deux interprétations possibles :

Hilary hahn-Salonnen-piste 2 (Très investie, brillante, ...) : http://www.musicme.com/Compilation/Schoenberg:-Violin-Concerto---Sibelius:-Violin-Concerto-Op.47-0028947773467.html#

Pour ceux qui ne peuvent pas aller sur musicme : https://www.youtube.com/watch?v=G1Lm1YAssIE

ou

Boulez-Amoyal-piste 15 (Plus analytique) : http://www.deezer.com/fr/music/pierre-boulez/schonberg-pelleas-und-melisande-variations-violin-concerto-piano-concerto-86432#music/pierre-boulez/schonberg-pelleas-und-melisande-variations-violin-concerto-piano-concerto-86432


Il compose ce très beau concerto entre 1934 et 1936 à Boston et Los Angeles, il fait donc partie de la période dodécaphonique sérielle. Il le dédie d'ailleurs à Webern.

Schoenberg y pousse la technique pour violon dans des retranchements assez inhumains et y recherche une interaction permanente entre le soliste et l'orchestre. Il lui réserve tout de même des cadences folles en solo. Or toutes ces difficultés posent problème pour sa création ; Heifetz refuse absolument de jouer ce truc et c'est finalement quatre ans plus tard que Louis Krasner et Stokowski le crééent. Le 6 décembre 1940 avec l'orchestre symphonique de Philadelphie. Je ne sais quelle fut la réception, il faudrait fouiner dans la presse de Philadelphie ou de New York.

Le mouvement que je propose, "Andante Grazioso", porte bien son nom. Le violon commence par un superbe lyrisme s'épanouissant sur la luxuriance d'un orchestre pointilliste. Le discours s'agite peu à peu jusqu'à une partie centrale dénuée de tout "sous-entendu" tonal. Le mauvais rêve s'échappe ensuite dans des soupirs du violon solo.
Ce mouvement me fait l'impression de séquences lyriques tellement extraverties qu'elles se sentent obligées d'entièrement se disséminées dans tous les intruments disponibles. Dure de se lasser. Bref j'adore. cat
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 92223
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Arnold Schoenberg (1874-1951)   Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 EmptyLun 28 Déc 2009 - 0:53

J'ai choisir la première version, alors que la seconde me tentait plus (Amoyal Very Happy ), mais mon navigateur gère mal le nouveau Deezer (il stocke tout sur le DD, ce qui le rend très lourd d'utilisation).

Bien, mon avis sera mitigé : ça ne me touche vraiment pas. Si, j'aime beaucoup la fin feutrée, avec ces touches orchestrales qui se déposent une à une... C'est d'ailleurs ce que tu signales et qui me paraît le plus frappant, cet orchestre hésitant, qui avance à pas feutrés, derrière un violon plus banalement lyrique.

Ca ne me déplaît pas du tout, c'est même très agréable, mais rien qui me saisisse. Ce serait typiquement l'oeuvre à deux tartelettes : c'est volontiers, mais de temps à autre.

De la belle musique de fond, mais le langage glisse sur moi. Webern me parle beaucoup plus, j'ai l'impression qu'il a plus d'aspérités entre lesquelles se blottir.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Rubato
Mélomane chevronné
Rubato

Nombre de messages : 11658
Date d'inscription : 21/01/2007

Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Arnold Schoenberg (1874-1951)   Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 EmptyLun 28 Déc 2009 - 18:33

Rameau a écrit:
La sérénade op. 24 aussi est sans doute une belle porte d'entrée, même si c'est une oeuvre beaucoup moins connue...

Je viens d'apprendre que Zoltan Kocsis était en train de réaliser une version du 3e acte de Moïse et Aron, travail pour lequel il possède les droits exclusifs. Je l'ai appris en fait parce qu'il vient de se faire piquer son ordinateur portable avec pas mal de données là-dedans... A suivre...

(pour moi, ce n'est pas du tout une oeuvre austère !)
Tu parles de Moïse et Aron ? Ce n'est pas une oeuvre facile ça!! c'est le moins qu'on puisse dire! Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Wolferl
Lapinophobe
Wolferl

Nombre de messages : 13311
Age : 30
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Arnold Schoenberg (1874-1951)   Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 EmptyLun 28 Déc 2009 - 19:42

J'ai écouté déjà trois fois ce concerto aujourd'hui, c'est magnifique. Ce mouvement lent est aussi mon préféré, mais la fin du troisième est à écouter aussi ! Very Happy

Le violon a en effet une palette expressive énorme - des effets de doubles cordes pizz très sympa, entre autres - même s'il ne tient pas toujours le rôle principal. Ici, j'aime beaucoup le passage à la deuxième partie, plus agitée, alors que la fin du mouvement revient dans l'ambiance nocturne du début.
Je trouvé ça très poétique, même si sur la longueur ce concerto distille un peu les mêmes couleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Ophanin
Fer galant
Ophanin

Nombre de messages : 4576
Age : 33
Date d'inscription : 13/12/2008

Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Arnold Schoenberg (1874-1951)   Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 EmptyMar 29 Déc 2009 - 11:52

Citation :
De la belle musique de fond, mais le langage glisse sur moi. Webern me parle beaucoup plus, j'ai l'impression qu'il a plus d'aspérités entre lesquelles se blottir.

Je l'ai souvent mis pour travailler, c'est un stimulant inattendu.

Wolferl a écrit:
J'ai écouté déjà trois fois ce concerto aujourd'hui, c'est magnifique. Ce mouvement lent est aussi mon préféré, mais la fin du troisième est à écouter aussi ! Very Happy

Oui, Schoenberg fait un contrepoint rythmique assez farfelu. Very Happy

Citation :
Je trouvé ça très poétique, même si sur la longueur ce concerto distille un peu les mêmes couleurs.

Avec les écoutes on se rend compte que non. Wink Il mêle tellement de choses que ça donne cette impression au début.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 92223
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Arnold Schoenberg (1874-1951)   Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 EmptyMar 29 Déc 2009 - 13:03

Ophanin a écrit:
Citation :
De la belle musique de fond, mais le langage glisse sur moi. Webern me parle beaucoup plus, j'ai l'impression qu'il a plus d'aspérités entre lesquelles se blottir.

Je l'ai souvent mis pour travailler, c'est un stimulant inattendu.
Là, je te crois volontiers. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Octavian
Glasse les fraises
Octavian

Nombre de messages : 7333
Age : 37
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Arnold Schoenberg (1874-1951)   Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 EmptyMer 30 Déc 2009 - 16:21

J'ai pour l'instant écouté seulement le IIe mouvement dans les deux interprétations proposées. Paradoxalement (?) - au moins par rapport à ce que tu annonçais -, j'ai été plus touché par la version Amoyal / Boulez que par Hahn / Salonen. Alors que cette dernière (écoutée la première...) m'a laissé l'impression d'une œuvre "jolie", dans son genre, mais qui ne m'a pas particulièrement ému ou transporté, l'interprétation d'Amoyal et Boulez distille une toute autre atmosphère. Et je ne pense pas que cela tienne seulement aux tempi adoptés par Boulez, plus lents que ceux retenus par Salonen. En tout cas merci pour cette découverte. Je reviendrai m'étendre un peu plus quand j'aurais entendu le Concerto en entier. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Ophanin
Fer galant
Ophanin

Nombre de messages : 4576
Age : 33
Date d'inscription : 13/12/2008

Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Arnold Schoenberg (1874-1951)   Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 EmptyMer 30 Déc 2009 - 21:24

Ça fait plaisir de lire ça. Sad

Je suis personnellement plus touché par Hahn qu'Amoyal mais les deux sont du très haut niveau de toute façon ; après c'est une affaire de goût. Je ne saurais vraiment choisir entre les deux, c'est pour cela que je les ai proposés tout les deux.

En concert j'ai néanmoins vu Hahn dans ce concerto à Pleyel et c'était presque mieux encore. Très émouvant. (et quelle projection, elle a !)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31901
Age : 40
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Arnold Schoenberg (1874-1951)   Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 EmptySam 2 Jan 2010 - 18:11

Je viens d'écouter 2 fois ce 2° mouvement du concerto pour violon de Schoenberg (1° version ... car quand t'as dis, Boulez plus analytique, j'ai pris peur).

Alors que dire ?
C'est du Schoenberg non aride, plutôt accessible, et même ... plutôt agréable. C'est assez rare en dehors des oeuvres de jeunesse pour être souligné.
Cependant même réserve que David : ça ne me touche pas non plus. Le message est p être trop diffus pour moi, ou p être n'y a t-il pas de message ?

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 87083
Age : 40
Date d'inscription : 08/06/2005

Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Arnold Schoenberg (1874-1951)   Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 EmptySam 2 Jan 2010 - 18:21

Cololi a écrit:
Je viens d'écouter 2 fois ce 2° mouvement du concerto pour violon de Schoenberg (1° version ... car quand t'as dis, Boulez plus analytique, j'ai pris peur).

Alors que dire ?
C'est du Schoenberg non aride, plutôt accessible, et même ... plutôt agréable. C'est assez rare en dehors des oeuvres de jeunesse pour être souligné.

Pour moi ce n'est pas moins aride ou plus accessible que les opus 10, 11, les lieder opus 12, les pièces opus 16, les Variations opus 31, un Survivant de Varsovie...
Alors c'est vrai que le 2è mouvement paraît plus lyrique parce que c'est plus lent... mais dans l'ensemble c'est plutôt du Schoenberg chiant pour moi. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Arnold Schoenberg (1874-1951)   Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 EmptySam 2 Jan 2010 - 18:38

Cololi a écrit:
Je viens d'écouter 2 fois ce 2° mouvement du concerto pour violon de Schoenberg (1° version ... car quand t'as dis, Boulez plus analytique, j'ai pris peur).

Alors que dire ?
C'est du Schoenberg non aride, plutôt accessible, et même ... plutôt agréable. C'est assez rare en dehors des oeuvres de jeunesse pour être souligné.
Cependant même réserve que David : ça ne me touche pas non plus. Le message est p être trop diffus pour moi, ou p être n'y a t-il pas de message ?
Bien que vieux "boulézien", et avec tout le manque d'objectivité que suppose cette formulation, il s'est écoulé 2 décennies avant que je ne m'avise finalement que le concept de "lecture analytique" que l'on prête au Maître relève finalement de la bonne vieille langue de bois musicale. La traduction est : Pierre Boulez interprète les partitions avec une grande rigueur et ce qui serait parfaitement chiant de ce fait ne l'est pas parce que c'est Boulez. Voilà, chers camarades, brillamment dévoilé un des insondables mystères de la musique contemporaine.
Plus sérieusement, je trouve également ce 2° concerto pas mal mais je n'arrive pas à être enthousiaste. J'ai toujours une petite réticence à l'égard des oeuvres orchestrales de Schoenberg. Ceci étant, il m'est déjà arrivé de changer d'avis. Alors...
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 87083
Age : 40
Date d'inscription : 08/06/2005

Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Arnold Schoenberg (1874-1951)   Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 EmptySam 2 Jan 2010 - 18:42

Cocotier a écrit:

Bien que vieux "boulézien", et avec tout le manque d'objectivité que suppose cette formulation, il s'est écoulé 2 décennies avant que je ne m'avise finalement que le concept de "lecture analytique" que l'on prête au Maître relève finalement de la bonne vieille langue de bois musicale. La traduction est : Pierre Boulez interprète les partitions avec une grande rigueur et ce qui serait parfaitement chiant de ce fait ne l'est pas parce que c'est Boulez.

C'est ça l'argument? Comme c'est Boulez c'est bien? Mr.Red

Cocotier a écrit:
Plus sérieusement, je trouve également ce 2° concerto pas mal mais je n'arrive pas à être enthousiaste. J'ai toujours une petite réticence à l'égard des oeuvres orchestrales de Schoenberg.

Même les pièces opus 16?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Arnold Schoenberg (1874-1951)   Arnold Schoenberg (1874-1951) - Page 5 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Arnold Schoenberg (1874-1951)
Revenir en haut 
Page 5 sur 20Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 12 ... 20  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: