Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -44%
-44% sur la carte mémoire microSD SanDisk ...
Voir le deal
103.49 €

 

 Giacomo MEYERBEER (1791-1864)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91385
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo MEYERBEER (1791-1864)   Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 EmptyDim 12 Déc 2010 - 14:19

Elle pourrait surtout en faire don aux jeunes nécessiteux. Mais si elle n'aime pas Rossini, on peut s'accorder sur le fait qu'il n'est pas la peine qu'elle prenne le temps de l'écouter, non ? C'est certes mieux que le Crociato, mais pas de quoi écouter ça si on n'a pas de goût particulier pour ce genre.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7175
Age : 55
Date d'inscription : 20/05/2010

Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo MEYERBEER (1791-1864)   Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 EmptyDim 12 Déc 2010 - 14:27

DavidLeMarrec a écrit:
Elle pourrait surtout en faire don aux jeunes nécessiteux. Mais si elle n'aime pas Rossini, on peut s'accorder sur le fait qu'il n'est pas la peine qu'elle prenne le temps de l'écouter, non ? C'est certes mieux que le Crociato, mais pas de quoi écouter ça si on n'a pas de goût particulier pour ce genre.
Ben non! parce que déjà ce n'est pas du Rossini et qu'ensuite ça relève de la fermeture d'esprit! Je trouve toujours intéressant de découvrir un ouvrage inconnu même s'il y a le risque au bout de ne pas être convaincu. Et puis on peut toujours évoluer! Il y a 20 ans je n'aimais pas la musique de Bach ni celle de R. Strauss et aujourd'hui j'ai complètement changé d'avis.
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20522
Age : 38
Date d'inscription : 03/07/2009

Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo MEYERBEER (1791-1864)   Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 EmptyDim 12 Déc 2010 - 14:35

Otello a écrit:
Ben non! parce que déjà ce n'est pas du Rossini et qu'ensuite ça relève de la fermeture d'esprit! Je trouve toujours intéressant de découvrir un ouvrage inconnu même s'il y a le risque au bout de ne pas être convaincu. Et puis on peut toujours évoluer! Il y a 20 ans je n'aimais pas la musique de Bach ni celle de R. Strauss et aujourd'hui j'ai complètement changé d'avis.

Et on peut aussi du coup trouver ça hyper mauvais et ne même pas essayer d'aller voir plus loin! Je sais ce qu'il en est, j'ai donné pendant un temps pour Meyerbeer... Mr.Red Mieux vaut quand même commencer par des choses de meilleur qualité à priori, histoire d'entrer par la porte la plus accueillante...

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Mariefran
Mélomane nécrophile
Mariefran

Nombre de messages : 14259
Age : 59
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo MEYERBEER (1791-1864)   Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 EmptyDim 12 Déc 2010 - 14:36

Otello, déjà que j'ai médiocrement apprécié les Huguenots, je ne vais effectivement pas m'embêter à écouter un opéra qui ressemble à du Rossini, que je ne goûte absolument pas.

@ David. Pas de problème pour les jeunes nécessiteux. Qu'ils se manifestent…
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7175
Age : 55
Date d'inscription : 20/05/2010

Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo MEYERBEER (1791-1864)   Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 EmptyDim 12 Déc 2010 - 14:44

Polyeucte a écrit:
Et on peut aussi du coup trouver ça hyper mauvais et ne même pas essayer d'aller voir plus loin! Je sais ce qu'il en est, j'ai donné pendant un temps pour Meyerbeer... Mr.Red Mieux vaut quand même commencer par des choses de meilleure qualité à priori, histoire d'entrer par la porte la plus accueillante...
sauf que des considérations de ce type relèvent de la subjectivité la plus absolue. Mais bon après tout, comme je le dis toujours, chacun emmène ses oreilles là où il veut.
Revenir en haut Aller en bas
Mariefran
Mélomane nécrophile
Mariefran

Nombre de messages : 14259
Age : 59
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo MEYERBEER (1791-1864)   Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 EmptyDim 12 Déc 2010 - 14:50

Otello a écrit:
Mais bon après tout, comme je le dis toujours, chacun emmène ses oreilles là où il veut.

Ce serait de la musique pour piano ou de la musique de chambre, je n'aurais même pas posé la question. [provoc]Mais de l'opéra, franchement, j'écoute très peu ce genre mineur désormais. Mr.Red [/provoc]
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20522
Age : 38
Date d'inscription : 03/07/2009

Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo MEYERBEER (1791-1864)   Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 EmptyDim 12 Déc 2010 - 15:00

Otello a écrit:
sauf que des considérations de ce type relèvent de la subjectivité la plus absolue. Mais bon après tout, comme je le dis toujours, chacun emmène ses oreilles là où il veut.

Bien sûr que c'est subjectif! Mais quand on a des difficultés à écouter du bel canto, je pense que commencer par des "valeurs sûres" permet d'accrocher plus facilement. Parce que écouter un obscur Meyerbeer avec une distribution peut-être pas idéale du tout... ça peut avoir pour effet de fermer totalement la porte.

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7175
Age : 55
Date d'inscription : 20/05/2010

Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo MEYERBEER (1791-1864)   Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 EmptyDim 12 Déc 2010 - 18:42

Mariefran a écrit:
Ce serait de la musique pour piano ou de la musique de chambre, je n'aurais même pas posé la question. [provoc]Mais de l'opéra, franchement, j'écoute très peu ce genre mineur désormais. Mr.Red [/provoc]
provoc ou pas, c'est un genre majeur au même titre que la musique pour piano ou de chambre, point barre!
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91385
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo MEYERBEER (1791-1864)   Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 EmptyDim 12 Déc 2010 - 18:50

Disons que si on est surtout sensible à la musique pure, l'opéra est quand même un genre, sinon mineur, du moins marginal, parce qu'il y a peu d'opéras qui sont écoutables indépendamment des contraintes textuelles ou au minimum des structures dramatiques : même l'amateur de seria qui ne lit pas le livret repère si on est dans un air de fureur guerrière ou d'extase amoureuse.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3744
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo MEYERBEER (1791-1864)   Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 EmptyDim 12 Déc 2010 - 19:59

Moi qui ai toujours pensé que la littérature pour piano seul était l'unique genre réellement mineur ... (avec le concerto pour triangle).
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7175
Age : 55
Date d'inscription : 20/05/2010

Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo MEYERBEER (1791-1864)   Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 EmptyJeu 23 Déc 2010 - 17:17

petit rappel du bilan Meyerbeer en termes de programmations (scéniques et concerts) et enregistrements officiels de ces dernières décennies pour l'ami Guillaume qui s'imagine bien fallacieusement que nous entrons particulièrement aujourd'hui dans une Meyerbeer-renaissance:

Il Crociato in Egitto
1972(LI) - Brydon Roderick - Opera Rara Orchestra
1979(LI) - Masini Gian-Franco - Sacred Music Society Orchestra - West Point Military Band
1991(STU) - Parry David - Royal Philharmonic Orchestra
2007(LI) - Villaume Emmanuel - Teatro La Fenice di Venezia


Semiramide
2005(LC) - Bonynge Richard - Württembergische Philharmonie
2006(LI) - Calderon Rani - Orchestra Internazionale d'Italia


Margherita d'Anjou
2002(STU) - David Parry - London Philharmonic Orchestra


Emma di Resburgo
2010(LI) - Andreas Stoehr - Wien

L' Esule di Granata
2004(SE) - Giuliano Carella - Academy of St-Martin-in-the-Fields


Robert le Diable
1968(LI) - Sanzogno Nino - Maggio Musicale Fiorentino
1985(LI) - Fulton Thomas - L'Opéra National de Paris
1999(LI)/2000/2002 - Monteil Vincent - Prague State Opera
2000(LC) - Palumbo Renato - Orchestra Internazionale d'Italia
2000/2001(LI) - Minkowski Marc - Berliner Staatsoper

Les Huguenots
1953(STU) - Allain Jean - Orchestre des Concerts Pasdeloup
1955(RA) - Heger Robert - ORF-Symphonie-Orchester (Wien)
1955(RA) - Serafin Tullio - RAI Milano
1962(LI) - Gavazzeni Gianandrea - Teatro alla Scala
1967(LI) - J. Trik - Marseille
1969(LC) - Bonynge Richard - London
1969(LI) - Giovaninetti Reynald - American Opera Society
1970(STU) - Bonynge Richard - New Philharmonia Orchestra
1971(LI) - Märzendorfer Ernst - ORF-Symphonie-Orchester (Wien)
1971(LI) - Savini Ino - Gran Teatro del Liceo
1975(LI) - Andersson Knud - New Orleans Opera
1976(RA) - Gallois Henri - Orchestre de l'O.R.T.F.
1983(LI) - Bonynge Richard - Australian Opera
1987(LI) - Lopez-Cobos - Berlin
1988(LC) - Diederich Cyril - Orchestre Philharmonique de Montpellier
1989(LI) - Diederich Cyril - Orchestre
1990 - Bonynge Richard - Australian Opera
1991(LI) - Soltesz Stefan - Deutsche Oper Berlin
1993(LI) - Rota Marcello - Orchestra Filarmonica Italiana
1999(LI) - Allemandi Antonello - Bilbao Orkestra Sinfonikoa
2001(LI) - Queler Eve - Opera Orchestra of New York
2002(LI) - Guido Johannes Rumstadt - Regensburg Theater
2002(LI) - Guido Johannes Rumstadt - Frankfurt Oper
2002(LI) - Palumbo Renato - Orchestra Internazionale d'Italia
2004(LI) - Baldo Podic - Opéra de Metz
2005(LI) - Lacombe Jacques - Opéra Royal de Wallonie
2009(LI) - Botstein Leon - American Symphony Orchestra

Ein Feldlager in Schlesien
1984(LI) - Fritz Weisse

Gott und die natur
1996(LI) - R. Bohn - Bologna

Le Prophète
1966(LI) - Hollreiser Heinrich - Deutsche Oper Berlin
1970(RA) - Lewis Henry - Orchestra Sinfonica di Torino della RAI
1976(STU) - Lewis Henry - Royal Philharmonic Orchestra
1977(LI) - Lewis Henry - Metropolitan Opera
1979(LI) - Mackerras Charles - Metropolitan Opera
1998(LI) - Viotti Marcello - Wiener Staatsoper
1999(LI) - Staern Gunnar - Operaverket
2000(LI) - Peter Marschik - Kiel
2004(LI) - Ivan Törzs - Münster

L'Étoile du nord
1975(LI) - Brydon Roderick - Philomusica of London
1996(LC) - Jurowski Wladimir - National Symphony Orchestra of Ireland

Dinorah
1953(LI) - Bastin Maurice - Théâtre de la Monnaie (Bruxelles)
1979(STU) - Judd James - Philharmonia Orchestra
1983(LI) - Podic Bruno - Teatro Verdi di Trieste
2000(LI) - Kobe Axel - Dortmunder Oper
2000(LI) - Liljefors Mats - Teatro Regio di Parma
2002(LI) - Opdebeeck Olivier - Hungarian State Opera Failoni

L' Africaine
1952(LI) - Schmitz Paul - Sinfonieorchester des Hessischen Rundfunks
1962(LI) - H. Bender - Munich
1963(LI) - Capuana Franco - Teatro San Carlo di Napoli
1963(RA) - Wurmser Leo - BBC Concert Orchestra
1964(SE) - Wagner Robert - Orchestre
1971(LI) - Muti Riccardo - Maggio Musicale Fiorentino
1972(LI) - Périsson Jean - San Francisco Opera
1972(LI) - Queler Eve - Opera Orchestra of New York
1977(STU) - Albrecht Gerd - Bayerische Staatsoper
1977(LI) - Almeida Antonio de - Teatro Liceo (Barcelona)
1978(LI) - Maag Peter - Covent Garden
1981(LI) - Atherton David - Covent Garden
1981(LI) - Morelli Giuseppe - Teatro Municipal de Caracas Venezuela
1988(LI) - Arena Maurizio - San Francisco Opera
2004(LI) - Edward Gardner - Strasbourg
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91385
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo MEYERBEER (1791-1864)   Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 EmptyJeu 23 Déc 2010 - 19:55

Merci beaucoup pour ce panorama. Very Happy

Je signale juste la reprise en 2005 de la Dinorah de 2002. J'ai aussi dans mes archives sonore un Crociato avec Blake, début des années 90 je crois.

On constate un gros vide dans les années 90, qui donne peut-être effectivement cette impression aux plus jeunes d'entre nous d'une résurrection.

Si nous ne mourons en des combats fratricides pour décider les bonnes voix pour ces rôles, notre société secrète finira peut-être par imposer Meyerbeer et, pourquoi pas, diriger le monde.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 27
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo MEYERBEER (1791-1864)   Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 EmptyJeu 23 Déc 2010 - 20:56

Peut-être, mais les années 2010-2012 s'annoncent assez hors du commun, puisque on va avoir à la fois les Huguenots et Robert, dans deux très très grandes maisons d'opéra, avec des distributions et des mises en scène prestigieuses a priori.

Et ça, dans les dernières décennies, on ne l'a pas eu, à part peut-être la période 85-90 avec Paris et Montpellier, mais là, Covent Garden, si ça triomphe... drunken En plus, on les a, les voix idéales : Kunde, Raspagliosi, Damrau, Osborn, Arapian, Koch, Lemieux...etc. A moins que vous ne préfériez June Anderson et son chewing-gum en guise de diction.

Et puis je m'étonne du nombre de reprises des opéras italiens de Meyerbeer...sont-ils si bons que ça ? scratch
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91385
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo MEYERBEER (1791-1864)   Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 EmptyJeu 23 Déc 2010 - 21:00

Guillaume a écrit:
Et ça, dans les dernières décennies, on ne l'a pas eu, à part peut-être la période 85-90 avec Paris et Montpellier, mais là, Covent Garden, si ça triomphe... drunken En plus, on les a, les voix idéales : Kunde, Raspagliosi, Damrau, Osborn, Arapian, Koch, Lemieux...etc. A moins que vous ne préfériez June Anderson et son chewing-gum en guise de diction.
Oui, c'est après Bruxelles et Covent Garden qu'on pourra dire ce qu'il en est.

Citation :
Et puis je m'étonne du nombre de reprises des opéras italiens de Meyerbeer...sont-ils si bons que ça ? scratch
Non, mais disons que par rapport à Rossini et Donizetti, c'est original. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7175
Age : 55
Date d'inscription : 20/05/2010

Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo MEYERBEER (1791-1864)   Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 EmptyJeu 23 Déc 2010 - 21:17

Guillaume a écrit:
Peut-être, mais les années 2010-2012 s'annoncent assez hors du commun, puisque on va avoir à la fois les Huguenots et Robert, dans deux très très grandes maisons d'opéra, avec des distributions et des mises en scène prestigieuses a priori.
Et ça, dans les dernières décennies, on ne l'a pas eu, à part peut-être la période 85-90 avec Paris et Montpellier, mais là, Covent Garden, si ça triomphe... drunken En plus, on les a, les voix idéales : Kunde, Raspagliosi, Damrau, Osborn, Arapian, Koch, Lemieux...etc. A moins que vous ne préfériez June Anderson et son chewing-gum en guise de diction.
ben justement toutes les années 60, 70 et 80 sont d'ores et déjà infiniment plus prestigieuses en termes de distributions vocales que ce qu'on annonce pour les futures productions qui ne vont fonctionner qu'avec des demi-voix qui seront seulement professionnelles et tout juste satisfaisantes. C'est quand même bien méconnaître les exigences du Grand Opéra français que d'affirmer que l'idéal vocal sont les noms que tu cites.
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23423
Age : 30
Date d'inscription : 12/10/2008

Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo MEYERBEER (1791-1864)   Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 EmptyJeu 23 Déc 2010 - 21:20

Guillaume a écrit:
Peut-être, mais les années 2010-2012 s'annoncent assez hors du commun, puisque on va avoir à la fois les Huguenots et Robert, dans deux très très grandes maisons d'opéra, avec des distributions et des mises en scène prestigieuses a priori.
Et ça, dans les dernières décennies, on ne l'a pas eu, à part peut-être la période 85-90 avec Paris et Montpellier, mais là, Covent Garden, si ça triomphe... drunken En plus, on les a, les voix idéales : Kunde, Raspagliosi, Damrau, Osborn, Arapian, Koch, Lemieux...etc. A moins que vous ne préfériez June Anderson et son chewing-gum en guise de diction.

Dans quoi annonce-t-on Koch et Lemieux en particulier?
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 27
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo MEYERBEER (1791-1864)   Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 EmptyJeu 23 Déc 2010 - 21:24

ATTENTION : CI-DESSOUS, MEPRIS DELIBERE DE L'IVTS DU GRAND OPERA ET INSULTE A LA PERSONNE SAINTE DE JOAN SUTHERLAND

Je maintiens que toutes les voix que j'ai citées ont parfaitement leur place dans les distributions, et plus que les Corelli trompettants, les Sutherland ou Anderson mâchonnantes, les Ghiaurov ronchonnants. Et la preuve, ces chanteurs ont déja tenu pour la plupart des rôles dans Meyerbeer, et mieux que les précités.

Je me fiche complètement du format si c'est pour entendre du style belcantiste international monochrome sans incarnation ni diction.
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7175
Age : 55
Date d'inscription : 20/05/2010

Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo MEYERBEER (1791-1864)   Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 EmptyJeu 23 Déc 2010 - 21:37

Guillaume a écrit:
Je maintiens que toutes les voix que j'ai citées ont parfaitement leur place dans les distributions, et plus que les Corelli trompettants, les Sutherland ou Anderson mâchonnantes, les Ghiaurov ronchonnants. Et la preuve, ces chanteurs ont déja tenu pour la plupart des rôles dans Meyerbeer, et mieux que les précités.
Je me fiche complètement du format si c'est pour entendre du style belcantiste international monochrome sans incarnation ni diction.
c'est pas ta vérité révélée ça peut-être ?? dans le genre décret absolu, tu te poses là.
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 27
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo MEYERBEER (1791-1864)   Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 EmptyJeu 23 Déc 2010 - 21:42

Quand même Anderson, je trouve ça peu passionnant, et la diction est quasi-absente, les couleurs peu nombreuses. On ne peut pas dire que son style soit français à la manière de Crespin, Doria...

Et pour moi, ceux que j'ai cités sont mieux dans le Grand Opéra parce qu'ils ont ce style français, une bonne diction, une incarnation que je trouve bien supérieure aux Sutherland, Anderson...

Mais bon, c'est juste un débat glottophilique, beaucoup de prises de tête pour pas grand chose et de toute façon, personne ne bougera de ses positions, encore que je l'ai fait en modulant mon avis sur Joan.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91385
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo MEYERBEER (1791-1864)   Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 EmptyJeu 23 Déc 2010 - 21:56

Otello a écrit:
qui ne vont fonctionner qu'avec des demi-voix qui seront seulement professionnelles
Ca me paraît quand même à la limite de l'insulte pour ces gens. On peut idolâtrer sans dénigrer, non ? Shit

Citation :
C'est quand même bien méconnaître les exigences du Grand Opéra français que d'affirmer que l'idéal vocal sont les noms que tu cites.
Puisque tu en parles, tu nous avais dit que tu ferais un point à la Noël pour éclaircir ces exigences que tu n'as jamais formulées. Ce serait bienvenu, parce que tu affirmes encore être seul ici à détenir la vérité, ce que je suis tout prêt à croire... mais que j'aimerais voir démontré. Smile

Et ne me réponds pas :

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23423
Age : 30
Date d'inscription : 12/10/2008

Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo MEYERBEER (1791-1864)   Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 EmptyJeu 23 Déc 2010 - 22:03

Pour Robert Le Diable à Londres, la distribution est-elle arrêtée? Je suppose que oui car les contrats sont signés longtemps à l'avance. Il y aura donc si j'ai bien compris Florez et Damrau mais qui d'autre?
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7175
Age : 55
Date d'inscription : 20/05/2010

Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo MEYERBEER (1791-1864)   Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 EmptyJeu 23 Déc 2010 - 22:13

DavidLeMarrec a écrit:
Puisque tu en parles, tu nous avais dit que tu ferais un point à la Noël pour éclaircir ces exigences que tu n'as jamais formulées. Ce serait bienvenu, parce que tu affirmes encore être seul ici à détenir la vérité, ce que je suis tout prêt à croire... mais que j'aimerais voir démontré. Smile
je vais m'y atteler même si je pense sincèrement que ça ne changera strictement rien de toute façon de votre côté.
précision cordiale: la manière que vous avez Guillaume (beaucoup) et toi (moins mais quand même) d'affirmer un certain nombre de choses comme étant absolument vraies et objectivables (pour ne pas dire objectives) dépasse très souvent la teneur de mes propres propos en matière de Vérité Révélée et Détenue.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91385
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo MEYERBEER (1791-1864)   Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 EmptyJeu 23 Déc 2010 - 22:43

Otello a écrit:
je vais m'y atteler même si je pense sincèrement que ça ne changera strictement rien de toute façon de votre côté.
Que ça ne change rien sur ce qu'on aime, c'est probable. Rien sur ce qu'on pense, ça dépend, mais en tout cas, on sera au moins informés, nous et tous les autres, ce ne peut qu'être un progrès. Smile

Citation :
précision cordiale: la manière que vous avez Guillaume (beaucoup) et toi (moins mais quand même) d'affirmer un certain nombre de choses comme étant absolument vraies et objectivables (pour ne pas dire objectives) dépasse très souvent la teneur de mes propres propos en matière de Vérité Révélée et Détenue.
On m'avait pourtant bien dit qu'il ne fallait pas toucher à Sutherland ! Laughing

Je te mets au défi de trouver un nombre conséquent de messages où j'affirme (de façon sérieuse, je ne parle pas des provocations Mr. Green ) des choses en les présentant comme objectives en dehors de détails précis. Du genre "Untel ne peut pas chanter tel rôle", "Untelautre est provincial", "Untelencore n'a pas l'intégrité", etc.
Je saupoudre suffisamment de "il me semble" et autres "à mon sens" pour qu'il n'y ait pas d'ambiguïté sur ce point. Smile

En tout cas je me garde bien d'être normatif avec les goûts des autres, j'ai déjà assez à faire avec le mien qui est du grand n'importe quoi. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91385
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo MEYERBEER (1791-1864)   Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 EmptyJeu 23 Déc 2010 - 23:39

aurele a écrit:
Pour Robert Le Diable à Londres, la distribution est-elle arrêtée? Je suppose que oui car les contrats sont signés longtemps à l'avance. Il y aura donc si j'ai bien compris Florez et Damrau mais qui d'autre?
Les distributions sont sans doute préparées, mais les saisons ne sont officiellement révélées que quelques mois auparavant. Smile Hé oui, on perd l'habitude d'attendre...
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23423
Age : 30
Date d'inscription : 12/10/2008

Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo MEYERBEER (1791-1864)   Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 EmptyJeu 23 Déc 2010 - 23:59

DavidLeMarrec a écrit:
aurele a écrit:
Pour Robert Le Diable à Londres, la distribution est-elle arrêtée? Je suppose que oui car les contrats sont signés longtemps à l'avance. Il y aura donc si j'ai bien compris Florez et Damrau mais qui d'autre?
Les distributions sont sans doute préparées, mais les saisons ne sont officiellement révélées que quelques mois auparavant. Smile Hé oui, on perd l'habitude d'attendre...

Merci pour la réponse. Il n'y a plus qu'à attendre même si on ne sait pas si ce sera pour la saison 2011-2012 ou pour la saison 2012-2013.
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23423
Age : 30
Date d'inscription : 12/10/2008

Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo MEYERBEER (1791-1864)   Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 EmptySam 8 Jan 2011 - 18:55

Guillaume a écrit:
Mais pourquoi n'as tu pas aimé les Huguenots ? Wink Pourquoi tu n'as pas envie de les réecouter ? Qu'est ce qui ne te plaît pas : la musique, le drame, le livret, les mélodies, l'orchestration ou est ce que c'est juste Vrenios ? Mr. Green (qui est très bon, contrairement aux idées reçues - enfin tu n'es pas obligé de me répondre là-dessus)

Le drame ne m'a pas passionné. Les personnages ne m'ont pas touché, je ne suis pas spécialement sensible à l'intrigue. Sur le plan musical, il y a des beautés incontestables. Néanmoins, je trouve qu'il y a des longueurs dans l'oeuvre. Or, dans les 3 premiers actes du Prophète, je n'en ai pas perçu et les personnages + le drame m'intéressent beaucoup plus.
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 27
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo MEYERBEER (1791-1864)   Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 EmptySam 8 Jan 2011 - 19:13

Des longueurs ? Où ça ? Shocked
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23423
Age : 30
Date d'inscription : 12/10/2008

Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo MEYERBEER (1791-1864)   Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 EmptySam 8 Jan 2011 - 19:18

Guillaume a écrit:
Des longueurs ? Où ça ? Shocked

2 premiers actes surtout.
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 27
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo MEYERBEER (1791-1864)   Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 EmptySam 8 Jan 2011 - 19:43

Quels airs, quels ensembles, quels numéros ?
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20522
Age : 38
Date d'inscription : 03/07/2009

Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo MEYERBEER (1791-1864)   Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 EmptySam 8 Jan 2011 - 19:56

Je rejoins un peu Aurele sur la longueur du premier acte des Huguenots... ces choeurs à boire et tout... bof bof pour moi. Au moins, pour le Prophête, on entre directe dans le sujet, avec cuivre et trompettes! Robert, il y a un climat particulier.

Disons que je trouve le premier acte des Huguenots un peu décousu, sans vrai fil conducteur que ce soit dans la musique ou dans l'intrigue... et musicalement, c'est pas ce que je préfère... Par la suite par contre c'est super... mais j'ai toujours un peu de mal avec ce premier acte... on verra à Bruxelles si ça passe mieux en salle! Cool

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 27
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo MEYERBEER (1791-1864)   Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 EmptySam 8 Jan 2011 - 20:07

Pour moi, le premier acte a tout de suite été un sommet, je ne connais personne qui instille tant de théâtre dans une telle succession d'airs à boire, et puis l'imbrication entre ensembles, récitatifs et airs est tellement réussie. Non seulement ça pose une atmosphère, mais le drame est déja là.

Je fonds à chaque fois que j'écoute ce premier acte. Et puis il y a l'hymne du meyerbeerisme, Bonheur de la table, qui a l'air d'une pièce très carrée et gros sabots, mais qui se met peu à peu à tournoyer.
Revenir en haut Aller en bas
T-A-M de Glédel
Mélomaniaque
T-A-M de Glédel

Nombre de messages : 1512
Age : 33
Localisation : Vincennes
Date d'inscription : 11/08/2007

Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo MEYERBEER (1791-1864)   Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 EmptySam 8 Jan 2011 - 20:25

Guillaume a écrit:
Pour moi, le premier acte a tout de suite été un sommet, je ne connais personne qui instille tant de théâtre dans une telle succession d'airs à boire, et puis l'imbrication entre ensembles, récitatifs et airs est tellement réussie. Non seulement ça pose une atmosphère, mais le drame est déja là.

Je fonds à chaque fois que j'écoute ce premier acte. Et puis il y a l'hymne du meyerbeerisme, Bonheur de la table, qui a l'air d'une pièce très carrée et gros sabots, mais qui se met peu à peu à tournoyer.

+1

Je comprends tout de même qu'on puisse trouver ça un peu trop long.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91385
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo MEYERBEER (1791-1864)   Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 EmptySam 8 Jan 2011 - 20:37

Et dans l'économie dramatique, ça prépare quand même magnifiquement la présentation des personnages et de la situation politique. Oui, ça fait deux actes d'exposition, mais quels actes !

A l'opposé, le Prophète est beaucoup plus fluide (il n'y a pas des actes aussi typés que dans les Huguenots, Robert, L'Africaine), et d'une grande richesse musicale, plus sombre aussi. On peut tout à fait trouver l'un meilleur que l'autre...

Pour moi, ce sont clairement les Huguenots le grand monument. Après, dans Robert et Dinorah, il y a d'immenses moments (deux tiers de ces oeuvres environ), dans le Prophète moins de sommets une suite toujours de haute qualité.
Il n'y a que le sérieux sentencieux de l'Africaine qui me rebute (pour l'Etoile du Nord, c'est une adaptation ratée d'un Singspiel, ça ne compte pas Mr. Green ).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23423
Age : 30
Date d'inscription : 12/10/2008

Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo MEYERBEER (1791-1864)   Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 EmptySam 8 Jan 2011 - 20:52

Guillaume a écrit:
Quels airs, quels ensembles, quels numéros ?

Je ne pourrais pas te dire. C'est une impression d'ensemble. Le personnage de Raoul est très fade en particulier.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91385
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo MEYERBEER (1791-1864)   Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 EmptySam 8 Jan 2011 - 21:20

Oh. Surprised Aurèle, le second degré sur son compte ne t'aurait-il pas échappé ? Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23423
Age : 30
Date d'inscription : 12/10/2008

Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo MEYERBEER (1791-1864)   Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 EmptySam 8 Jan 2011 - 21:22

DavidLeMarrec a écrit:
Oh. Surprised Aurèle, le second degré sur son compte ne t'aurait-il pas échappé ? Smile

Il fait exprès d'en rajouter. J'aurais dû éviter de répondre à sa question.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91385
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo MEYERBEER (1791-1864)   Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 EmptySam 8 Jan 2011 - 21:31

Je crains que Guillaume ne plaisante pas et qu'il te harcèle le plus sérieusement du monde. Mr. Green

Je parlais de Raoul.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 27
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo MEYERBEER (1791-1864)   Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 EmptySam 8 Jan 2011 - 23:32

Si le personnage de Raoul est très fade, alors la majorité des personnages de Verdi le sont...justement, Raoul n'est pas fade parce qu'il est à la fois grotesque et tragique, héroïque et pitoyable, et dès son entrée, on a déja son portrait.

Citation :
Je ne pourrais pas te dire. C'est une impression d'ensemble.

Tout cela mérite donc réécoute... parce que je pense que certaines oeuvres nous résistent à la première écoute, et qu'il faut plusieurs écoutes parfois pour parvenir à adhérer.

Certes, les Huguenots ne sont pas une partition très complexe, mais le jugement peut évoluer...et le rapport à l'oeuvre est fluctuant et ne dépend pas que d'elle-même.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91385
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo MEYERBEER (1791-1864)   Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 EmptySam 8 Jan 2011 - 23:36

Guillaume, tu es né quelques siècles trop tard pour faire jésuite au Nouveau Monde. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 27
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo MEYERBEER (1791-1864)   Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 EmptyDim 9 Jan 2011 - 11:50

Pour rappel Mr. Green

Citation :
Nous n’osons affirmer que la partition des Huguenots
l’emporte sur son aînée Robert-le-Diable, mais nous tremblerions
aussi d’affirmer le contraire. Ces sortes de parallèles sont inadmissibles en
présence de deux chefs-d’oeuvre composés d’élémens si divers.
Car, à mesure que l’audition des Huguenots pénètrera dans les masses,
les magnifiques détails de la partition se dessineront avec plus de netteté,
l’oreille publique s’y façonnera, les motifs seront compris, appréciés, et
dès-lors, la popularité leur sera acquise à jamais.



Le Ménestrel, 6 mars 1836, pp. 1-2

Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23423
Age : 30
Date d'inscription : 12/10/2008

Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo MEYERBEER (1791-1864)   Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 EmptyDim 9 Jan 2011 - 11:54

Il me faudra une deuxième écoute des Huguenots mais pas forcément dans la version Bonynge. Certes, il y aura des coupures car il me semble que c'est l'une des seules versions intégrales mais entendre dans une autre version peut révéler d'autres choses.
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 27
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo MEYERBEER (1791-1864)   Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 EmptyDim 9 Jan 2011 - 11:59

Alors un conseil : surtout pas Gavazzeni, ni Märzendörfer, ni toutes les versions des années 50. Parmi les bonnes versions, Gallois est introuvable (si tu le trouves, fais moi signe, remarque si c'est avec Raoul que tu bloques, avec Vanzo, peut-être que...), Diederich même pas en intégrale sur MusicMe. Reste... Bonynge. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20522
Age : 38
Date d'inscription : 03/07/2009

Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo MEYERBEER (1791-1864)   Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 EmptyDim 9 Jan 2011 - 12:17

Guillaume a écrit:
Alors un conseil : surtout pas Gavazzeni, ni Märzendörfer, ni toutes les versions des années 50. Parmi les bonnes versions, Gallois est introuvable (si tu le trouves, fais moi signe, remarque si c'est avec Raoul que tu bloques, avec Vanzo, peut-être que...), Diederich même pas en intégrale sur MusicMe. Reste... Bonynge. Mr. Green

Gallois, c'est quand même beaucoup coupé...
Gavazzeni, ça peut-être une porte d'entrée, quoi qu'en dise Guillaume... Il faut par contre ensuite vouloir aller plus loin...

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91385
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo MEYERBEER (1791-1864)   Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 EmptyDim 9 Jan 2011 - 12:26

Pour Aurèle, je pense qu'il faudra effectivement qu'il écoute Gavazzeni.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7175
Age : 55
Date d'inscription : 20/05/2010

Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo MEYERBEER (1791-1864)   Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 EmptyDim 9 Jan 2011 - 13:19

aurele a écrit:
Il me faudra une deuxième écoute des Huguenots mais pas forcément dans la version Bonynge. Certes, il y aura des coupures car il me semble que c'est l'une des seules versions intégrales mais entendre dans une autre version peut révéler d'autres choses.
Et moi je te conseille dans ce cas d'écouter les versions Gavazzeni et Märzendorfer malgré l'italien pour la 1ère et les coupures pour les 2. Le chant devrait davantage te convenir.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 86547
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo MEYERBEER (1791-1864)   Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 EmptyDim 9 Jan 2011 - 15:29

Guillaume a écrit:
Alors un conseil : surtout pas Gavazzeni, ni Märzendörfer, ni toutes les versions des années 50. Parmi les bonnes versions, Gallois est introuvable (si tu le trouves, fais moi signe, remarque si c'est avec Raoul que tu bloques, avec Vanzo, peut-être que...), Diederich même pas en intégrale sur MusicMe. Reste... Bonynge. Mr. Green

Qui est-ce qui disait d'arrêter de polluer la rubrique générale avec des tonnes de références discographiques?? siffle
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23423
Age : 30
Date d'inscription : 12/10/2008

Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo MEYERBEER (1791-1864)   Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 EmptyMer 12 Jan 2011 - 20:06

Le Prophète :

C'est une très belle découverte. J'ai préféré vraiment cet opéra aux Huguenots. Il faut dire que les personnages sont plus passionnants, en tout cas selon moi, plus émouvants. Ils ont plus d'épaisseur ou me donnent en tout cas cette impression. Oberthal est néanmoins plutôt sacrifié, c'est le personnage qui m'a le moins marqué. Il n'y a pas vraiment de longueurs contrairement aux Huguenots, l'action progresse beaucoup plus sur le plan dramatique. Je vais mettre quelques remarques en vrac. Le prélude pastoral est superbe et évidemment tranche avec le reste de l'oeuvre. Le 1er air de Berthe est charmant sans être transcendant. L'apparition des 3 anabaptistes est très marquante. L'orchestre souligne bien cette aspect de spiritualité feinte, il y a une dimension de mystère qui s'instaure et qui est en même temps inquiétante. L'auditeur n'est pas dupe contrairement au peuple. La romance à deux voix entre Fidès et Berthe est superbe. A l'Acte II, la musique de "Sous les vastes arceaux d'un temple magnifique" est très belle et la romance de Jean est belle. Le trio Jean-Berthe-Oberthal bien que bref est extraordinaire. "Ah! mon fils, sois béni!" est de toute beauté, c'est une page très sensible et qui met en valeur l'aspect maternel du personnage. La scène entre Jean et les trois anabaptistes a un impact énorme sur le plan dramatique, est fantastique. L'entracte de l'Acte III impressionne ainsi que le seul air de Zacharie. Le ballet à son charme mais ce n'est pas ce que je préfère. Le quatuor des 3 anabaptistes + Oberthal est remarquable par son changement d'ambiance dans le coeur même de celui-ci. Le côté bouffe des 3 anabaptistes qui est une des composantes de la musique dévolue à ces personnages, le côté grinçant si on préfère est parfaitement mis en valeur. Le sermon de Jean est poignant ainsi que toute la fin de l'Acte. "Donnez, donnez pour une pauvre femme" est un très bel air plaintif dévolu à Fidès à l'Acte IV. Le duo entre Fidès et Berthe est magnifique. Il y a selon Kaminski des réminiscences des duos entre Adalgisa et Norma. La scène du couronnement est fondamentale dans cet acte et en constitue le 2e tableau, c'est à la fois grandiose, superbe et bouleversant. Tout l'Acte V est magnifique, en particulier le grand air de Fidès qui est l'une des pages les plus connues de la partition, le duo entre Fidès et Jean et le trio qui voit s'ajouter Berthe. Les couplets bachiques de Jean sont inscrits dans une tradition mais ne m'intéressent pas plus que cela. Je préfère les couplets bachiques d'Hoffmann voire de Faust. On comprend pas tellement ce qu'ils viennent faire dans cette oeuvre.
Le côté pompier de l'oeuvre avec les choeurs pourra en rebuter certains mais les scènes de foule sont remarquables.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91385
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo MEYERBEER (1791-1864)   Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 EmptySam 12 Fév 2011 - 23:48

Je signale la parution toute récente (24 février, mais déjà disponible depuis quelques semaines dans d'autres pays) d'un disque consacré aux mélodies de Meyerbeer.

Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 41ZGFt2AInL._SL500_AA240_

C'est bien chanté, avec une prononciation correcte, et on y trouve les trois langues (italien, allemand et surtout des raretés françaises).

Les oeuvres ne sont pas du tout inintéressantes, même si on se doute bien que ce n'est pas non plus la révélation de chefs-d'oeuvre de la trempe des Nuits d'Eté. En tout cas, cela renouvelle grandement l'image du Meyerbeer mélodiste. Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Анастасия231
Mélomane chevronné
Анастасия231

Nombre de messages : 12983
Age : 27
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo MEYERBEER (1791-1864)   Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 EmptyJeu 24 Mar 2011 - 16:50

Robert Le Diable (1831)

Rendu célèbre par le scandale de son ballet de religieuse, cet opéra tiré d'un conte du XIIIème siècle, à l'orchestration évocatrice et à la brillante partition de chant, fut le premier de la fructueuse collaboration entre Meyerbeer et le libertiste Eugène Scribe. L'amour de Robert, fils du démon Bertram, pour Isabelle rachète son âme.

Plus simple, je ne puis faire...
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 27
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo MEYERBEER (1791-1864)   Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 EmptyJeu 24 Mar 2011 - 18:07

Certes, certes...et quel est ton avis ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo MEYERBEER (1791-1864)   Giacomo MEYERBEER (1791-1864) - Page 6 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Giacomo MEYERBEER (1791-1864)
Revenir en haut 
Page 6 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: